Nos Partenaires

Auteur Sujet: Et pourquoi pas un sécateur?  (Lu 2124 fois)

04 juillet 2019 à 14:42:20
Lu 2124 fois

Lovac Joca


Dans tous les outils de taillanderie utilisés en bushcrafterie, je ne trouve pas de case dédiée au sécateur.
Ou alors personne n'ose avouer d'en utiliser un.
Un sécateur c'est pratique, précis et discret.
J'en emmène régulièrement un dans mes sorties forêt, associé parfois à une scie pliable, et un couteau, et… mais je sors du sujet.
Rien de tel pour
-   couper un bâton de marche – jusqu'à 30 mm Ø –
-   dégager une ronce en travers un chemin – sans qu'elle revienne dans la g* -
-   couper du petit bois
-   nettoyer un coin pique-nique – on dit plutôt camp provisoire dans la verte sauvage? –
-   fabriquer des petits piquets bois en 2 temps – 1 coupe biaise pour le pointu, 1 coupe droite pour la longueur
-   etc
et ceci en silence.
J'utilise un sécateur (-marque-) à poignée rotative, ce qui démultiplie l'effort et évite les ampoules en usage intensif.
Je le porte dans son étui à la ceinture, et j'attends avec gloutonnerie le jour où on me demandera les sourcils froncés ce que je trimballe.
Aiguisage facile, une goutte d'huile de temps en temps, et le jour où, il suffit de remplacer la lame.
Existe en droitier/gaucher, et en plusieurs tailles de mains.
Essayez!

Pros :
-   Précision
-   Netteté de la coupe
-   Silence
-   Facile à se procurer et à entretenir
-   Ne fait pas jungle warrior
Cons :
-   Diamètre de coupe limité
-   Poids (400 gr environ pour un grand modèle)
-   Fastidieux sur certaines tâches
-   Pas ambidextre
-   Ne fait pas jungle warrior
« Modifié: 04 juillet 2019 à 21:17:54 par Karto »

04 juillet 2019 à 14:49:56
Réponse #1

Karto


J'ai un super sécateur de ta marque, bien confortable, avec un corps forgé solide et des morceaux interchangeables. Il marche très bien au jardin, comme outil spécialisé pour couper bien proprement des branchettes vertes au kilomètre. Mais il est beaucoup plus lourd et beaucoup moins polyvalent qu'un couteau. Bien plus difficile à entretenir et aussi bien plus cher. Il répond bien à un problème qu'on n'a pas, et mal à des problèmes qu'on a (fendre un peu de bois pour un allumage mouillé ? couper dans un gros morceau de jambon ? retirer une écharde ?)

Ceci dit, on en revient toujours au triangle bonhomme-matos-terrain. J'avais un voisin avant, jardinier retraité, qui ne sortait jamais sans son sécateur et son croissant. Derrière lui tous les chemins étaient parfaits ! Limite on aurait pu le pister simplement en suivant les chemins les mieux nettoyés.
Si le sécateur fait le boulot pour toi, y'a pas besoin de te justifier en taxant de "warrior" le copain qui préfère un Opinel ou un Mora.
« Modifié: 04 juillet 2019 à 21:23:20 par Karto »

04 juillet 2019 à 16:09:11
Réponse #2

Puk


Je me permet de faire un copier /coller d'un post précédent autour de la question du sécateur. (Question posée par Dutch après une rencontre, c'est ici http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,38855.msg558396.html#msg558396)

Bonjour,

L'avantage du sécateur c'est d'avoir une lame courte, robuste sur un système mécanique permettant d'exercer pas mal de force dessus que ce soit en coupe ou en levier. Il me semble qu'un sécateur cassera moins facilement qu'un SAK.
Son port est nettement plus discret qu'une hachette ou rien qu'un fixe de taille moyenne et est plus facilement justifiable en cas de contrôle (heureusement peu de fait divers parlant d'agression au sécateur).
Les coupes sont propres, on peut augmenter la force de coupe avec deux tubes en prolongeant les manches, une fois fermé, il n'a pas besoin d'autre étui pour sécuriser la lame.

C'est pas l'outil le plus sexy pour jouer dans les bois mais il a pas mal de billes de son côté je trouve...

Au plaisir,

Puk
"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé"

04 juillet 2019 à 17:15:42
Réponse #3

Lovac Joca


"on en revient toujours au triangle bonhomme-matos-terrain"
Absolument, avec en plus la nécessité / l'envie du jour, qui peut faire changer l'adéquation de la configuration

""warrior" le copain qui préfère un Opinel ou un Mora"
Loin de moins la taxation.. J'use de l'Opinel et du Mora, désespérants d'efficacité et de polyvalence, mais aussi depuis peu du RAT 7. Je m'amuse surtout des points de rencontre jardinage - survie apocalypse, avec la différence de représentation pour des activités similaires.

J'avais loupé "Question posée par Dutch après une rencontre", mais ça montre bien qu'il s'agit d'un état d'esprit.

05 juillet 2019 à 08:42:50
Réponse #4

Lovac Joca


Toute ma mortification pour avoir cité une marque, alors que je n'eusse du le faire...
Le plus drôle, c'est que, tout à ma joie naïve de poster sur un sujet qui me paraissait léger, je me suis fourvoyé, affublant mon sécateur de la marque de ma scie. Placement de produit un peu foireux finalement.
Quant à la ficelle, je ne suis jamais arrivé à en couper une correctement au sécateur, ce qui montre bien la limitation de la chose.
Je retourne à mes ronciers.

05 juillet 2019 à 09:45:57
Réponse #5

bloodyfrog


Ta participation est la bienvenue.

Un premier message avec un lien commercial et un argumentaire intriguant, ça a tendance à allumer quelques diodes rouges par ici...

Un sécateur est un outil utile.
On est d'accord sur ça.
Sa pertinence à la ceinture en rando/bivouac... je suis moins convaincu...

Manu. :)


05 juillet 2019 à 11:45:45
Réponse #6

Kilbith


Salut,

Petit j'allais assez souvent dans les bois et les adultes avaient toujours un sécateur dans la voiture. Cela venait peut être du temps où c'était un outil commun dans les vignes.

C'est un truc de paysan le sécateur : un coup par là, un coup par-ci, une petite branche, une petite taille...de nos jours c'est évidemment moins courant un peu comme les alènes.

Par la suite il m'est assez souvent arrivé de voir des gens ayant des sécateurs avec eux. Il ne portaient pas de scies, hachettes ou même couteau fixe. Tout au plus un opinel, un pradel ou autre.

Mais c'était dans le contexte particulier de la chasse. Un sécateur est très pratique pour entretenir un chemin et surtout aménager un post en milieu boisé. C'est efficace (ça fait le taf), c'est efficient (sans effort inutile et sécure), c'est sans entretien et endurant (fonctionne même non affuté) et surtout surtout c'est silencieux.

Après pour la randonnée...c'est assez peu utile à mes yeux.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

14 septembre 2019 à 18:42:32
Réponse #7

Si Vis Pacem Para Bellum


Dans certaines troupes d’élite notamment les snipers le sécateur fait partie de l’équipement!
Équipement certifié FOMECBLOT selon mes vieux instructeurs et qui est justifié par le silence et la possibilité de couper des branches pour se faire son camouflage mais aussi s’aménager un poste de tir...

pour les activités en outdoor j'ai utilisé un sécateur sur une sortie et il a été très bien pour fournir en bois mon réchaud a double combustion fait maison en me permettant de couper tres tres vite et facilement des branches pour celui ci (j'avais la main droite blessée et j'avais promis a des amis de sortir avec eux ce jours la et perso sans ce sécateur je n'aurai pas allumé le feu comme je l'ai fait enfin sauf si j'avais fait couper et tailler les morceaux de bois par les autres a la scie et hache ou gros couteau de camp mais la on serait surement plus que moi a avoir une main blessée au retour!)...
maintenant oui l'outil est un outil spécialisé et offre des avantages mais comme dit plus haut il faudra justifier son poids et son encombrement!
... ..    ...- .. ...   .--. .- -.-. . --   .--. .- .-. .-   -... . .-.. .-.. ..- --
 
Quand la loi devient celle du plus fort, il vaut mieux éviter de se retrouver dans la peau du plus faible, celui-ci étant le moins préparé, le plus seul et le moins équipé.(Patrick)

If you fail to prepare, you're preparing to fail.

15 septembre 2019 à 11:28:34
Réponse #8

Dutch


J'ai acheté un sécateur Fiskar ressemblant à celui du pèlerin pour Compostelle cité plus haut.
On l'emmène sur les sorties à partir de trois personnes, en dessous je trouve que le rapport utilité/encombrement ne se justifie pas.

Il nous sert à dégager l'aire de bivouac des ronces & grandes orties, ainsi que des branches qu'on pourrait se prendre dans les yeux.
Surtout, il me permet d'envoyer mes enfants "cueillir" des branchettes mortes pour le feu, sans crainte d'un faux mouvement.

Concrètement, je trouve qu'il fait moins de choses qu'un couteau, mais les fait bien, facilement & en sécurité car il ne nécessite pas de grands gestes ni l'usage d'une force qui pourrait déraper.

Je note l'utilisation pour des coupes biaises de piquets  à la prochaine sortie.
Merci, je n'y avais pas pensé. :yeah:
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

04 octobre 2019 à 11:25:43
Réponse #9

Dutch


Bonjour à tous,

Toujours à la recherche d'optimisation du rapport poids/encombrement/polyvalence de mes outils, je me suis intéressé aux sécateurs multitools.

Initialement, je souhaitais un Leatherman Vista, mais ils ne sont plus fabriqués depuis 10 ans et impossible d'en trouver un d'occas', malgré de nombreuses recherches... :-\




J'ai bien trouvé ces deux chinoiseries sur Aliexpress & Amazon, mais très éloignées de la qualité Leatherman.
Avant de faire un choix par défaut (le Bibury d'Amazon), savez vous s'il existe d'autres alternatives dans cette gamme de produits?
Merci d'avance! :)






En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

04 octobre 2019 à 11:40:40
Réponse #10

Tompouss


C'est typiquement pas le genre d'item que je prendrais en multitool, pour couper des sections correctes il faut de la force et pour appliquer de la force sans se niquer les doigts il faut un poignée ergonomique, compliqué à faire avec un multitool, à mon avis les économies de poids se trouvent plutôt dans la suppression de choses superflues  ;)
"Pour celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, aucun vent n'est favorable" Sénèque

04 octobre 2019 à 15:41:55
Réponse #11

Dutch


Tafdak, mais c'est pour équiper mes mômes de 8 & 10 ans, donc pas le même cahier des charges qu'un adulte.
Une sorte d'étape entre leurs SAK actuels et le Mora ou la hachette, bref des outils pour adultes dont ils n'ont pas la maturité pour leur confier sans surveillance.

Il n'existe rien entre le 1er prix chinois & le Leatherman introuvable? :huh:
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

17 octobre 2019 à 22:51:57
Réponse #12

JeVaisAuBois


ça me fait penser à une anecdote d'un autre milieu.

En chasse sous-marine, tout le monde achète une dague. Les deux grands usages théoriques sont: donner le coup de grâce à un poisson harponné ou "couper un filet pour s'échapper" si on a le malheur de s'en prendre un.

En pratique le poinçon suffit à achever un poisson, et même des plongeurs bouteille avec dague meurent dans des filets. Parce qu'être pris dans un filet, c'est une véritable catastrophe ! En pratique toujours, la dague sert surtout à vider les poissons une fois revenu au bord et je n'ai jamais entendu parlé d'un apnéiste coinçé dans un filet (l'art veut que l'on progresse lentement en observant beaucoup). Pourtant il y a un grand débat sur l'endroit optimal pour placer sa dague, en cas de prise au piège  :closedeyes: Et un jour un chasseur (sous-marin) raconte qu'il plonge avec un sécateur, la dague ça sert à rien  :D  :D :D Si j'avais continué la chasse sm, j'en aurais pris un. C'était alors ma dernière saison...

En tout cas un sécateur irait bien avec mon IKEA stove. C'est la bonne taille de branche. C'est vrai que je galère un peu parfois avec la Bahco sur les petits diamètres (il faut un support etc). Je vais essayer à l'occasion, en remplacement de la scie pliante pour garder un poids correct. Sachant que j'ai toujours une petite scie sur mon couteau suisse au besoin.

Merci du tuyau  :doubleup:
Règle 3 des cartoons: Tout corps passant à vitesse élevée à travers une paroi solide y laissera une empreinte exacte du contour de son corps

18 octobre 2019 à 08:08:46
Réponse #13

Dutch


C'est marrant, en étudiant les offres de sécateurs sous un autre angle, je suis tombé sur ce couteau de plongée qui pourrait offrir plus de polyvalence en bivouac.

Vu le mécanisme, je doute qu'on puisse bâtonner avec, mais au moins il est inoxydable:

En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 octobre 2019 à 09:54:54
Réponse #14

jml


Bonjour,
J'ai acheté le sécateur Leatherman il y a bien longtemps en pensant avoir trouvé l'outil ultime... Hélas il est extrêmement inconfortable à utiliser, voir douloureux au niveau de la prise en main lorsqu'on exerce un effort important (comme certains multitools bas de gamme). Je l'ai revendu rapidement et je suis retourné au sécateur "normal" pour lutter contre les ronces...
Donc Dutch aucun regret à avoir si tu ne le trouves pas à acheter d'occasion !

18 octobre 2019 à 11:17:17
Réponse #15

Personne(T.H)


Salut Dutch,
Les sécateur en inox c'est un peu la m*rde a affûter. Je suis vendangeur (donc les sécateurs je les utilise un petit peu .) et depuis quelque temps ont ne nous fournis plus que des sécateurs en inox et inaffutable
Je dit inaffutable parce que le sécateur a un angle d'ouverture assez limiter et l'inox ben faut y travailler un peu pour que sa coupe . Alors après bien sur moi je les utilise en travail intensifs (j'entend par "intensifs" que les sécateurs sont utiliser 8h par jour et mange sévèrement pendant la campagne avec les mec qui attrape les fil de fer qui tienne les vignes.) ; Si j'etait toi je chercherais un sécateurs avec une lame en acier qui rouille ;D c'est un peu plus simple a affûter .
Et fais gaffe avec le secateur pliants, les mômes c'est des brise-fer . ;)

Bon bien long message pour pas grand chose. :lol: 
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure a celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air cons...

Un con qui marche ira toujours plus loin qu’un intellectuel assis.

18 octobre 2019 à 22:33:41
Réponse #16

Bubuche



Vu le mécanisme, je doute qu'on puisse bâtonner avec, mais au moins il est inoxydable:



Salut Dutch j'ai eu ce bidule pour l'utilisation première de la chose la plongée.  Et bien je recommande pas car c'est un coupe ligne à la base mais sur de la grosse ligne de traîne dans l'eau sa à du mal donc une branche  :(

La lame est pas rasoir c'est ni un couteau ni un sécateur.  Vraiment un accessoire de sécurité nautique pas des plus efficaces. 

Mes 2 sous
Bubuche  :)

19 octobre 2019 à 04:30:34
Réponse #17

François


C'est le problème des outils coupants en inox marine, faits pour un usage permanent en milieu salin : soit c'est impossible à aiguiser, soit c'est mou comme du fer blanc, soit ça fini par rouiller (et ce n'est pas vraiment de l'inox marine)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

19 octobre 2019 à 12:14:54
Réponse #18

Dutch


Merci de vos retours. :)

C'est vrai que le Cressi fait un peu gadget, mais je n'imaginais pas qu'une boite comme Leatherman ait pu distribuer un produit "mal pensé".
Il y a d'autres cas? Parce que vu les tarifs... ^-^
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité