Nos Partenaires

Auteur Sujet: Et pourquoi pas un sécateur?  (Lu 1187 fois)

04 juillet 2019 à 14:42:20
Lu 1187 fois

Lovac Joca


Dans tous les outils de taillanderie utilisés en bushcrafterie, je ne trouve pas de case dédiée au sécateur.
Ou alors personne n'ose avouer d'en utiliser un.
Un sécateur c'est pratique, précis et discret.
J'en emmène régulièrement un dans mes sorties forêt, associé parfois à une scie pliable, et un couteau, et… mais je sors du sujet.
Rien de tel pour
-   couper un bâton de marche – jusqu'à 30 mm Ø –
-   dégager une ronce en travers un chemin – sans qu'elle revienne dans la g* -
-   couper du petit bois
-   nettoyer un coin pique-nique – on dit plutôt camp provisoire dans la verte sauvage? –
-   fabriquer des petits piquets bois en 2 temps – 1 coupe biaise pour le pointu, 1 coupe droite pour la longueur
-   etc
et ceci en silence.
J'utilise un sécateur (-marque-) à poignée rotative, ce qui démultiplie l'effort et évite les ampoules en usage intensif.
Je le porte dans son étui à la ceinture, et j'attends avec gloutonnerie le jour où on me demandera les sourcils froncés ce que je trimballe.
Aiguisage facile, une goutte d'huile de temps en temps, et le jour où, il suffit de remplacer la lame.
Existe en droitier/gaucher, et en plusieurs tailles de mains.
Essayez!

Pros :
-   Précision
-   Netteté de la coupe
-   Silence
-   Facile à se procurer et à entretenir
-   Ne fait pas jungle warrior
Cons :
-   Diamètre de coupe limité
-   Poids (400 gr environ pour un grand modèle)
-   Fastidieux sur certaines tâches
-   Pas ambidextre
-   Ne fait pas jungle warrior
« Modifié: 04 juillet 2019 à 21:17:54 par Karto »

04 juillet 2019 à 14:49:56
Réponse #1

Karto


J'ai un super sécateur de ta marque, bien confortable, avec un corps forgé solide et des morceaux interchangeables. Il marche très bien au jardin, comme outil spécialisé pour couper bien proprement des branchettes vertes au kilomètre. Mais il est beaucoup plus lourd et beaucoup moins polyvalent qu'un couteau. Bien plus difficile à entretenir et aussi bien plus cher. Il répond bien à un problème qu'on n'a pas, et mal à des problèmes qu'on a (fendre un peu de bois pour un allumage mouillé ? couper dans un gros morceau de jambon ? retirer une écharde ?)

Ceci dit, on en revient toujours au triangle bonhomme-matos-terrain. J'avais un voisin avant, jardinier retraité, qui ne sortait jamais sans son sécateur et son croissant. Derrière lui tous les chemins étaient parfaits ! Limite on aurait pu le pister simplement en suivant les chemins les mieux nettoyés.
Si le sécateur fait le boulot pour toi, y'a pas besoin de te justifier en taxant de "warrior" le copain qui préfère un Opinel ou un Mora.
« Modifié: 04 juillet 2019 à 21:23:20 par Karto »

04 juillet 2019 à 16:09:11
Réponse #2

Puk


Je me permet de faire un copier /coller d'un post précédent autour de la question du sécateur. (Question posée par Dutch après une rencontre, c'est ici http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,38855.msg558396.html#msg558396)

Bonjour,

L'avantage du sécateur c'est d'avoir une lame courte, robuste sur un système mécanique permettant d'exercer pas mal de force dessus que ce soit en coupe ou en levier. Il me semble qu'un sécateur cassera moins facilement qu'un SAK.
Son port est nettement plus discret qu'une hachette ou rien qu'un fixe de taille moyenne et est plus facilement justifiable en cas de contrôle (heureusement peu de fait divers parlant d'agression au sécateur).
Les coupes sont propres, on peut augmenter la force de coupe avec deux tubes en prolongeant les manches, une fois fermé, il n'a pas besoin d'autre étui pour sécuriser la lame.

C'est pas l'outil le plus sexy pour jouer dans les bois mais il a pas mal de billes de son côté je trouve...

Au plaisir,

Puk
"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé"

04 juillet 2019 à 17:15:42
Réponse #3

Lovac Joca


"on en revient toujours au triangle bonhomme-matos-terrain"
Absolument, avec en plus la nécessité / l'envie du jour, qui peut faire changer l'adéquation de la configuration

""warrior" le copain qui préfère un Opinel ou un Mora"
Loin de moins la taxation.. J'use de l'Opinel et du Mora, désespérants d'efficacité et de polyvalence, mais aussi depuis peu du RAT 7. Je m'amuse surtout des points de rencontre jardinage - survie apocalypse, avec la différence de représentation pour des activités similaires.

J'avais loupé "Question posée par Dutch après une rencontre", mais ça montre bien qu'il s'agit d'un état d'esprit.

05 juillet 2019 à 08:42:50
Réponse #4

Lovac Joca


Toute ma mortification pour avoir cité une marque, alors que je n'eusse du le faire...
Le plus drôle, c'est que, tout à ma joie naïve de poster sur un sujet qui me paraissait léger, je me suis fourvoyé, affublant mon sécateur de la marque de ma scie. Placement de produit un peu foireux finalement.
Quant à la ficelle, je ne suis jamais arrivé à en couper une correctement au sécateur, ce qui montre bien la limitation de la chose.
Je retourne à mes ronciers.

05 juillet 2019 à 09:45:57
Réponse #5

bloodyfrog


Ta participation est la bienvenue.

Un premier message avec un lien commercial et un argumentaire intriguant, ça a tendance à allumer quelques diodes rouges par ici...

Un sécateur est un outil utile.
On est d'accord sur ça.
Sa pertinence à la ceinture en rando/bivouac... je suis moins convaincu...

Manu. :)


05 juillet 2019 à 11:45:45
Réponse #6

Kilbith


Salut,

Petit j'allais assez souvent dans les bois et les adultes avaient toujours un sécateur dans la voiture. Cela venait peut être du temps où c'était un outil commun dans les vignes.

C'est un truc de paysan le sécateur : un coup par là, un coup par-ci, une petite branche, une petite taille...de nos jours c'est évidemment moins courant un peu comme les alènes.

Par la suite il m'est assez souvent arrivé de voir des gens ayant des sécateurs avec eux. Il ne portaient pas de scies, hachettes ou même couteau fixe. Tout au plus un opinel, un pradel ou autre.

Mais c'était dans le contexte particulier de la chasse. Un sécateur est très pratique pour entretenir un chemin et surtout aménager un post en milieu boisé. C'est efficace (ça fait le taf), c'est efficient (sans effort inutile et sécure), c'est sans entretien et endurant (fonctionne même non affuté) et surtout surtout c'est silencieux.

Après pour la randonnée...c'est assez peu utile à mes yeux.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

14 septembre 2019 à 18:42:32
Réponse #7

Si Vis Pacem Para Bellum


Dans certaines troupes d’élite notamment les snipers le sécateur fait partie de l’équipement!
Équipement certifié FOMECBLOT selon mes vieux instructeurs et qui est justifié par le silence et la possibilité de couper des branches pour se faire son camouflage mais aussi s’aménager un poste de tir...

pour les activités en outdoor j'ai utilisé un sécateur sur une sortie et il a été très bien pour fournir en bois mon réchaud a double combustion fait maison en me permettant de couper tres tres vite et facilement des branches pour celui ci (j'avais la main droite blessée et j'avais promis a des amis de sortir avec eux ce jours la et perso sans ce sécateur je n'aurai pas allumé le feu comme je l'ai fait enfin sauf si j'avais fait couper et tailler les morceaux de bois par les autres a la scie et hache ou gros couteau de camp mais la on serait surement plus que moi a avoir une main blessée au retour!)...
maintenant oui l'outil est un outil spécialisé et offre des avantages mais comme dit plus haut il faudra justifier son poids et son encombrement!
... ..    ...- .. ...   .--. .- -.-. . --   .--. .- .-. .-   -... . .-.. .-.. ..- --
 
Quand la loi devient celle du plus fort, il vaut mieux éviter de se retrouver dans la peau du plus faible, celui-ci étant le moins préparé, le plus seul et le moins équipé.(Patrick)

If you fail to prepare, you're preparing to fail.

15 septembre 2019 à 11:28:34
Réponse #8

Dutch


J'ai acheté un sécateur Fiskar ressemblant à celui du pèlerin pour Compostelle cité plus haut.
On l'emmène sur les sorties à partir de trois personnes, en dessous je trouve que le rapport utilité/encombrement ne se justifie pas.

Il nous sert à dégager l'aire de bivouac des ronces & grandes orties, ainsi que des branches qu'on pourrait se prendre dans les yeux.
Surtout, il me permet d'envoyer mes enfants "cueillir" des branchettes mortes pour le feu, sans crainte d'un faux mouvement.

Concrètement, je trouve qu'il fait moins de choses qu'un couteau, mais les fait bien, facilement & en sécurité car il ne nécessite pas de grands gestes ni l'usage d'une force qui pourrait déraper.

Je note l'utilisation pour des coupes biaises de piquets  à la prochaine sortie.
Merci, je n'y avais pas pensé. :yeah:
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité