Nos Partenaires

Auteur Sujet: Refonte de mon système de couches (Gorka/Swanndri ?)  (Lu 1666 fois)

02 juillet 2019 à 12:36:59
Lu 1666 fois

ZiMammouth


Bonjour à toutes et tous,

J'aimerais avoir des avis/conseils sur mon système de couches vestimentaires. Enfin plutôt sur le système de couches que j'envisage d'acquérir prochainement afin d'améliorer mon setup actuel. Cette refonte fait notamment suite à mon stage N2 de l'an passé et mes récentes et modestes expériences (randonnées/bivouacs en famille).

Je m'appuie dans ma réflexion sur le système de couches que vous connaissez tous et que j'ai découvert grâce à David et ce précieux forum  :doubleup: Ce fut pour une révélation après avoir passé une partie de ma jeunesse à chercher la veste ultime  ;#

Couche 1 : sous-vêtements respirants plus ou moins chauds portés à même le corps
Couche 2 : couche isolante mais respirante pour les phases actives
Couche 3 : couche isolante performante (en complément de la couche 2 par grand froid ou en remplacement à l'arrêt)
Couche 4 : couche de protection mécanique et feu (légèrement coupe-vent et légèrement imperméable)
Couche 5 : couche coupe-vent et imperméable ultime

J'adore ce système couches pour l'ensemble des combinaisons qu'il permet  :love: Merci David  :up:

Mon système actuel est le suivant :

Couche 1 : tee-shirt Merinos
Couche 2 : polaire D4 légère
Couche 3 : grosse polaire ou doudoune D4
Couche 4 : -
Couche 5 : hardshell D4 ou le plus souvent poncho/tarp

Plusieurs défauts que j'ai pu constater à l'usage et que je pense corriger avec les nouvelles cocuhes que j'envisage :

Couche 2 : Ma polaire légère D4 est extrèmement confortable et très peu chère mais une fois trempée (et je transpire en général beaucoup donc il arrive toujours un moment où elle termine mouillée) j'ai froid. Elle termine souvent mouillée car j'ai tardé à supprimer des couches  par fainéantise (faire tomber le sac + enlever les couches de protection supérieures). Ceci dit en mi-saison par temps frais non humide, elle me suffit largement par dessus mon tee-shirt Merinos.
Couche 3 : J'apprécie la doudoune D4 le soir en bivouac une fois au repos. Par contre je n'aime pas la porter en mouvement car j'ai souvent trop chaud avec. Quand j'anticipe un besoin de chaleur en déplacement (randonnée hivernale), je prend en plus une polaire plus chaude. Cela fait donc plus de poids mais surtout plus de volume (polaire lourde non compressible)
Couche 4/5 : Ben la couche 4 me manque beaucoup. J'ai souvent peur d'abimer ma veste hardshell ou mon poncho dans les ronces. Et je ne parle pas de rester près du feu avec de telles matières sur le dos. Pour mon N2 j'avais pris une chemise coton D4 pour protéger ma doudoune du feu mais ce système de protection n'est pas pratique par ailleurs.
Couche 5 : Hardshell D4 en haute montagne si j'anticipe une randonnée avec une météo pas top mais le plus souvent dans mes randonnées moins engagées (je fais de moins en moins de haute montagne) c'est poncho/tarp dans le fond de sac pour me protéger ponctuellement et efficacement sans devoir forcément enlever le sac à dos.

Pour certains d'entre-vous mes choix initiaux n'étaient peut-être pas idéaux et les conséquences évidentes mais j'ai fait avec mon budget et selon les urgences du moment à l'époque (pas le temps de trouver une couche 4 avant mon N2 par exemple ni le budget d'ailleurs pour des vestes passant allègrement les 300€ en général - du moins je le croyais ;-))

Le système que j'envisage aujourd'hui est le suivant :

Couche 1 : tee-shirt Merinos (on ne change pas ce qui marche)
Couche 2 : Swanndri Ranger Shirt
Couche 3 : Doudoune (ma doudoune D4 pour le moment - peut-être une doudoune plus chaude sans manche par la suite)
Couche 4 : Gorka pour le prix et ses qualités en termes de protection mécanique et de protection feu
Couche 5 : Poncho (on ne change pas ce qui marche)

Les principaux changements que j'envisage sont donc :

1 - L'acquisition d'une Gorka pour protéger les autres couches des ronces, des branches de sapin, des escarbilles mais aussi d'une légère petite pluie. C'est la couche qui me manquait. Grâce à vous j'ai découvert les Gorka qui, cerise sur le gateau, sont tout à fait accessibles financièrement (moins de 100€) loin en dessous des vestes habituelles techniques et/ou à la mode sur le marché. Je n'ai pas encore identifié le type de Gorka qui me conviendrait. Je pense partir sur une Gorka D SPOSN ou une Gorka 3 BARS (https://grey-shop.ru/Special-suits/Gorka-Suits). Je ne trouve pas sur les sites de vente par correspondance les Gorka R ou S que vous mentionnez sur le forum mais je suppose que le catalogue a évolué (les posts que j'ai parcouru datent un peu). Les deux vestes que j'ai vu possèdent une ouverture ventrale (plus simple à enfiler et plus simple si besoin pour gérer l'aération) et quelques poches donc répondent à mon cahier des charges. Je suis plutôt costaud en termes de carrure et plutôt bien équipé au niveau ceinture abdominale, j'aurais donc tendance à privilégier la Gorka SPOSN qui si j'ai bien compris possède une coupe moins près du corps que les BARS. Mais un avis éclairé serait un plus pour me conforter dans mon choix.

2 - L'acquisition d'une chemise Swanndri. Le tarif me semble là aussi raisonnable eu égard aux propriétés de la chose. Cette chemise me permettra d'avoir moins froid si elle devait terminer mouillée (laine). Elle devrait me permettre d'avoir un peu plus chaud qu'avec ma polaire légère mais surtout elle devrait me permettre de me passer de ma polaire lourde quand je bouge en mi-saison par temps frais/froid. Je conserverai ma doudoune D4 (couche 3) en appoint pour les pauses et surtout pour le bivouac. Je n'ai pas encore décidé vraiment d'investir et j'aimerais vos avis sur ce choix afin d'être sûr de ne pas faire de bêtise. Notamment est-ce que cette couche sera assez chaude pour une météo difficile (sortie hivernale avec un temps humide, légèrement venteux et frais pour ne pas dire froid - genre mon N2 au sommet du Pilat l'année passée  :up:) sans pour autant sortir la doudoune (que je sortirais plutôt pour un temps vraiment froid) ?

Merci d'avance pour vos lumières
Amicalement
Matthieu
Bien, c'est plus rapide que vite. Ça tombe bien j'aime prendre mon temps ;-)

02 juillet 2019 à 18:05:34
Réponse #1

guillaume


Salut Matthieu,

Selon tes critères de couche 4, la gorka est une bonne option sauf pour la pluie ! Il faut oublier l'idée qu'une veste majoritairement coton (sauf fibre spéciale) te protégera de la pluie.

Concernant ta couche 2, plutôt que d'en changer se sont tes habitudes qu'il faut changer AMHA. La gestion des couches est une des activités permanentes du marcheur, avec la topo ;).

A+

02 juillet 2019 à 20:25:36
Réponse #2

Rantanplan


Concernant la swanndri ranger shirt, c'est un peu comme une polaire très fine.

Ne compte pas trop dessus pour te tenir au chaud.

Pour un vêtement à 800g - 1Kg j'avais été plutôt déçu.

----------------------------

Fais entrer dans tes calculs la notion de fermeture éclair intégrale (comme sur une veste) pour toutes tes couches (sauf celle près du corps). 

Cela permet de mieux moduler sa chaleur et de ne pas s'arrêter toutes les deux minutes pour enlever-remettre une couche.

Regarde les woolpower 400, c'est un bon investissement.

----------------------------

Tu prévoies cet habillement sur quel genre de terrain ? A la montagne tu vas vouloir plus privilégier le poids / technicité / volume tandis qu'en forêt on a plus tendance à sortir des vêtements "qui ne craignent rien".

02 juillet 2019 à 22:59:32
Réponse #3

ZiMammouth


Merci pour ces premiers retours fort pertinents qui viennent confirmer le fond de ma pensée  :up:

La Swanndri je doutais un peu. Vos avis confirment ma pensée. Pas de grosse valeur ajoutée. Je pensais que cela serait tout de même plus chaud qu’une petite polaire. J’ai bien fait de demander. Finalement le seul intérêt comparé à ma petite polaire D4 c’est la résistance au feu (escarbilles).
Je pense aussi et surtout qu’il faut que je sois plus réactif sur mon changement de couches. Merci pour le rappel grand maitre. Souvent ma fainéantise est lié à un sac trop lourd que j'hésite a poser pour ensuite le remettre sur le dos. J’ai beaucoup travaillé l’aspect MUL de mon sac mais c’est surtout quand je ne porterai plus le matériel de Madame et des enfants que cela ira mieux  ::)

La Gorka, je l’utiliserai sous un poncho en cas de pluie donc pas de souci à ce niveau là. Pour les sorties dans la verte ce sera un vrai plus.
Et pour un N2 ou un N3 au coin d’un feu toute la nuit ce sera parfait non ?  :doubleup:
Quelqu’un connait le modèle D SPOSN ? Par rapport aux modèles R et S qui sont conseillées sur le forum ?

Je vais aussi regarder les whoolpower comme conseillé par Rantanplan.

Pour la montagne je resterai sur ma hardshell D4 (gorka inutile) et je passerai sur gorka/poncho en foret. Suivant les cas (saison/environnement) j’ai même un poncho plus lourd/résistant que mon habituel SeaToSummit en fond de sac.
Idem coté sac, mon Osprey Exos super leger en montagne ou rando à la journée et un Vulcan IV pour les bivouacs (capacité d’emport) ou en forêt (résistance mécanique)

Encore merci les zamis  :love:
Bien, c'est plus rapide que vite. Ça tombe bien j'aime prendre mon temps ;-)

03 juillet 2019 à 17:29:17
Réponse #4

Kilbith


La Swanndri je doutais un peu. Vos avis confirment ma pensée. Pas de grosse valeur ajoutée. Je pensais que cela serait tout de même plus chaud qu’une petite polaire. J’ai bien fait de demander. Finalement le seul intérêt comparé à ma petite polaire D4 c’est la résistance au feu (escarbilles).

Ce qui compte le plus pour l'isolation c'est l'épaisseur. Car l'épaisseur est corrélée avec la quantité d'air immobile que va retenir le vêtement. La swanndri a l'épaisseur d'une polaire 200, c'est donc approximativement le même apport de chaleur.

Ceci dit ce n'est pas tout a fait exact. Dans la vraie vie l'ajustement du vêtement, son éventuel effet coupe vent et sa capacité à maintenir un climat sec vont être important. Sur ces deux derniers points la swanndri est supérieure à une polaire ordinaire.

Après il faut réfléchir sur un ensemble. Pas besoin d'effet coupe vent...si tu portes au dessus un coupe vent.

Citer
Je pense aussi et surtout qu’il faut que je sois plus réactif sur mon changement de couches. Merci pour le rappel grand maitre. Souvent ma fainéantise est lié à un sac trop lourd que j'hésite a poser pour ensuite le remettre sur le dos. J’ai beaucoup travaillé l’aspect MUL de mon sac mais c’est surtout quand je ne porterai plus le matériel de Madame et des enfants que cela ira mieux  ::)
C'est le point le plus important pour être confortable.

Citer
La Gorka, je l’utiliserai sous un poncho en cas de pluie donc pas de souci à ce niveau là. Pour les sorties dans la verte ce sera un vrai plus.
Et pour un N2 ou un N3 au coin d’un feu toute la nuit ce sera parfait non ?  :doubleup:
Quelqu’un connait le modèle D SPOSN ? Par rapport aux modèles R et S qui sont conseillées sur le forum ?
La gorka c'est du coton épais (parfois polycoton). Il faut savoir qu'une fois trempé, cela devient très froid , lourd, inconfortable.

En revanche c'est confortable au porté par temps sec (froid ou chaud), y compris à même la peau, et c'est coupe vent et résistant au feu (mais pas ininflammable) et aux accrocs. 

C'est facile d'entretien ce qui est un point important quand on utilise vraiment ses vêtements. Une veste goretex avec des traces de suie, de tripe, de sang, de sève, d'huile ou de résine, c'est pas facile à entretenir.

Par mauvais temps on peut la traiter au nikwax cotton. Cela ne fait pas de miracle mais il y a un plus certain.

AMHA ce qui fait l'intérêt de ce type de vêtement c'est son prix modéré, sa polyvalence  (si on cerne les limites) et son coté fonctionnel (coupe, accessoire..). C'est un attribut des vêtements militaires normalement (type M65).

Le problème c'est que souvent des considérations autres qu'objectives parasitent le message et veulent faire passer certains vêtements iconiques pour des miracles, ce qu'il ne sont pas. Particulièrement pour les trucs miloufs. Particulièrement quand c'est des non miloufs qui en parlent.

Je ne suis pas fun.  ;#

Citer
Je vais aussi regarder les woolpower comme conseillé par Rantanplan.
Pour des activités intermittentes par temps frais c'est absolument top. C'est bien pour des activités soutenues par temps froid (sous 0°C).

 En revanche en forêt il faut porter une protection par dessus car la maille est très aérée, ce qui est bien, et donc s'accroche assez facilement.

Le 200 est le plus polyvalent, le 400 seulement utile par temps très froid ou comme couche intermédiaire si on veut absolument un truc majoritairement laine. Le 600 c'est spécialisé à réserver aux grand froid. Deux couches de 200 seront plus isolantes et polyvalente qu'une couche de 400, mais moins pratique.

Un des rares vêtement que peu de personnes regrette d'avoir acheté, même si c'est cher ....Et moche.
 
Citer
Pour la montagne je resterai sur ma hardshell D4 (gorka inutile) et je passerai sur gorka/poncho en foret. Suivant les cas (saison/environnement) j’ai même un poncho plus lourd/résistant que mon habituel SeaToSummit en fond de sac.

Pour la montagne, hors alpinisme, on gagne à porter un simple coupe vent très respirant de moins de 200g....et à avoir une veste imper/respi légère dans le sac.

Il fait plus souvent du vent qu'il ne pleut en montagne (au dessus de la ligne des arbres).

Et à l'effort en montagne, encore plus avec un sac, il n'existe pas de veste imper/respi qui évacue assez vite la transpiration. Même si les fabricants disent le contraire.

D'ailleurs souvent on préfère marcher sous la pluie (faible) avec un simple coupe vent et on ne met l'imper/respi qu'à l’arrêt (ou par grosse pluie). De cette façon on évite l'inconfort et l'hypothermie lors de la phase de refroidissement.

Pas besoin d'une veste imper/respi sophistiquée, super lourde et souvent cher puisqu’elle n'est porté que lors des phases "tranquilles". En revanche elle doit être protectrice.

Il existe un certain marketing hype qui voudrait nous faire croire que pour le commun des mortels qui randonne sur GR, le minimum c'est une veste d'alpinisme portée sur l'Eiger à plus d'un demi smic. C'est faux.





« Modifié: 03 juillet 2019 à 18:04:50 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 juillet 2019 à 06:47:01
Réponse #5

Red_J


Salut ZiMammouth,

Je n'ai pas grand chose à ajouter techniquement sur la Gorka, mais je voulais te signaler que j'utilise un combo tee shirt under armour , chemise flannel, pull woolpower 400, Gorka depuis bien 5 ans. C'est une combinaison très proche de celle que tu recherche et je confirme que c'est polyvalent et rustique à souhait. Je n'ai jamais était pris en défaut en rando engagée (sans descendre jamais sous les -20°), ça s'adapte bien à toutes les saisons (sauf peut-être à l'hiver en haute montagne bien sur)  ;)
Memento Audere Semper

05 juillet 2019 à 10:12:47
Réponse #6

ZiMammouth


Merci pour ces réponses fort instructives. A la lumière de vos conseils qui confirment certaines de mes idées, je vais ajuster mon setup comme suit :

Couche 1 : Tee-shirt Merinos
Couche 2 : Polaire D4 MH500
Couche 3 en action : Woolpower Full Zip Jacket 400
Couche 3 en statique : Doudoune D4 Trek100
Couche 4 : Gorka pour le rapport qualité/prix, sa rusticité et ses qualités en termes de protection mécanique (ronces, branches, abrasion...) et de protection vis-à-vis des escarbilles
Couche 5 : Poncho/tarp SeatoSummit (un poil petit comme tarp pour un bébé de ma taille/carrure mais en appoint/secours ça le fait et ce sera utile pour garder au sec les autres couches)

Un doute quand même sur la nécessité des deux couches 3 sachant que pour le moment je ne bivouaque pas l'hiver par temps froid. Déjà pour bivouaquer en mi-saison faut convaincre madame  :'(

Comme j'ai souvent chaud en mi-saison même par mauvais temps, je pense que les couches 1, 2 et 4 me suffiront en activité et je rajouterai la couches 3 (Woolpower) le soir en statique + la couche 5 si j'ai besoin de lutter contre un gros vent ou de la pluie.

Peut-être devrais-je conserver la doudoune D4 par sécurité ? Votre avis sur la cohérence de cette configuration (couches 2 et 3 principalement - pour les autres je pense que mon choix est le bon)  ?

AMHA ce qui fait l'intérêt de ce type de vêtement c'est son prix modéré, sa polyvalence  (si on cerne les limites) et son coté fonctionnel (coupe, accessoire..). C'est un attribut des vêtements militaires normalement (type M65).

Le problème c'est que souvent des considérations autres qu'objectives parasitent le message et veulent faire passer certains vêtements iconiques pour des miracles, ce qu'il ne sont pas. Particulièrement pour les trucs miloufs. Particulièrement quand c'est des non miloufs qui en parlent.

Je ne suis pas fun.  ;#

Pas du tout Kilbith. C'est bien de rappeler les fondamentaux parfois  :up:
Rien de militaire dans mes choix (même si je suis un peu militaire sur certains aspects).
Après il y a plusieurs anciens militaires dans la famille donc je ne critique personne  ;D
De toute façon du milouf sur moi ce serait juste bon pour passer pour un clown vu ma carrure  :-[
La Gorka c'est pour moi (comme pour toi manifestement) un truc super pratique et d'un excellent rapport qualité prix, durable...
Un truc PERLE comme on aime  :love:
Coté couleur ce sera vert tout simple pour moi pour ne pas effrayer les biches :doubleup:

D'ailleurs souvent on préfère marcher sous la pluie (faible) avec un simple coupe vent et on ne met l'imper/respi qu'à l’arrêt (ou par grosse pluie). De cette façon on évite l'inconfort et l'hypothermie lors de la phase de refroidissement.

Pas besoin d'une veste imper/respi sophistiquée, super lourde et souvent cher puisqu’elle n'est porté que lors des phases "tranquilles". En revanche elle doit être protectrice.

Il existe un certain marketing hype qui voudrait nous faire croire que pour le commun des mortels qui randonne sur GR, le minimum c'est une veste d'alpinisme portée sur l'Eiger à plus d'un demi smic. C'est faux.

Tu as parfaitement raison, c'est ce que je fais. En montagne je porte le plus souvent ma softshell D4 Trek900 (50€) légèrement déperlante mais bien respirante et coupe-vent et je garde dans le sac au cas où ma hardshell D4 MH500 (70€) sans oublier ma doudoune en statique. Comme tu vois bien loin des sirènes marketing et bien en dessous d'un demi-smic :lol:
Bien, c'est plus rapide que vite. Ça tombe bien j'aime prendre mon temps ;-)

05 juillet 2019 à 12:09:40
Réponse #7

Kilbith


On est dans les détails, et finalement ce qui compte c'est ton expérience en fonction de ta physiologie...

Citer
Un doute quand même sur la nécessité des deux couches 3 sachant que pour le moment je ne bivouaque pas l'hiver par temps froid. Déjà pour bivouaquer en mi-saison faut convaincre madame  :'(

Deux couches trois c'est peu utile, sauf par grand froid nordique (donc terrain plutôt plat et effort faible). A choisir tu peux faire l'impasse sur la woolpower 400 qui coute bien plus cher et est plus lourde qu'une polaire.  Sur un tshirt et sous une gorka elle fera le même taf qu'une polaire 200.

Il est plus utile d'avoir un Tshirt mérinos manche courte fin part temps classique et un épais à manche longue par temps froid. Le plus souvent la polaire restera dans le sac à l'effort.

Laine dessous, synthétique dessus c'est plus chaud que l'inverse. Mais on peut préférer un tshirt synthétique si on fait de gros effort et qu'on peut laver/rincer fréquemment. Le synthétique est plus fin que la laine à résistance égale, et sèche donc plus vite.

La woolpower 400 c'est bien par grand froid nordique comme couche à même la peau ou pour des trucs spécialisés comme la chasse ou le bruit et l'odeur sont importants. Ou bien quand on veut une couche chaude à port permanent au dessus de la couche d'hygiène ET moulant étroitement le corps pour éviter des plis ou du volume inutile sous un équipement.

La doudoune synthétique dont tu parles me semble "aussi chaude qu'une polaire 300" avec l'avantage de couper du vent et d'être moins lourde et encombrante. Et le désavantage de sécher moins vite qu'une polaire (on peut toujours tordre une polaire pour l'essorer).

Dans le conditions habituelles la doudoune synthé va remplacer ta polaire fine si tu as un tshirt manche longue. Celui-ci sera suffisant à l'effort sous un coupe vent. En revanche à l'arrêt (ou grand froid, ou faible effort) tu passes la doudoune et c'est bon. La doudoune glissera mieux sous du coton que de la polaire et s'opposera aux entrées d'humidité (selon la doudoune, je n'ai pas ce modèle).

En revanche dans les conditions très froides et statiques (en France 0°C prolongé ou -10°C quelques heures) ce type de doudoune n'est pas assez isolante si placée au dessus d'une polaire fine. 

Au final, la doudoune fine fait gagner un peu de poids et de volume sur une polaire....mais c'est assez peu utile si on a déjà une polaire dans les conditions ordinaires.

La doudoune c'est utile si ça remplace la polaire dans une configuration : je marche beaucoup et vite en tshirt et quand je m'arrête je met la doudoune et/ou j’utilise la doudoune coupe vent à l'effort si très froid/vent (typique montagne). Encore plus quand on n'a pas de coupe vent et juste une veste imper/respi.

Il faut au moins du 150g/m² de ouate pour avoir un truc confortable par -5°C/-10°C. Le volume grimpe vite. Au delà la doudoune duvet est quasi incontournable (plus légère, plus compacte...).

Note que si tu as une doudoune D4 comme décrit ci-dessus, par grand froid tu peux la compléter par le même modèle pris la taille au-dessus (ou juste un gilet doudoune). Le volume reste gérable, c'est polyvalent, chaud et pas cher (si D4).

(J'ai une woolpower 400 ainsi que le bas, ce qui me permet de dire que c'est rarement indispensable. Je dois la mettre dans un rapport de 1 à10 par rapport à ma woolpower 200)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

08 juillet 2019 à 14:37:29
Réponse #8

Draven


Pour ta couche n°4, j'utilise depuis cet hiver l'Anorak de chez Särmä
C'est la marque perso du surplus Varusteleka. Ils font des supers trucs !

C'est respirant, coupe vent quand bien fermé et avec l'enduction légère ( la 1ere série avait une enduction encore meilleure, je ne me souviens pas du nom... le mien l'a, mais je n'ai pas comparé avec les modèles suivants... ) c'est top ! La coupe est juste parfaite et les différentes options vraiment bien ( zip sous les bras jusqu'en bas, réglages de la capuche, etc...

Je vais surement customiser un peu la poche ventrale ( compartimenter et/ou mettre des bandes élastiques pour que tout ne se balade pas au fond... ). Je comptais faire un CR complet ensuite.

En tout cas j'en suis super content, y'a Helikon qui projette de sortir des anoraks, mais ça fait 2ans qu'ils sont au catalogue sans être mis en production...
La Särmä ressemble beaucoup a l'anorak n°8 de Fjallraven, mais en 1/6 du prix...  :lol: :lol: :lol:
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

08 juillet 2019 à 19:32:59
Réponse #9

Kilbith


Tu as pris xs ou s....c’est pour avoir une idée du taillant.  :closedeyes:
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

08 juillet 2019 à 20:04:37
Réponse #10

Draven


Tu as pris xs ou s....c’est pour avoir une idée du taillant.  :closedeyes:

 :lol: :lol: :lol: :lol:

J'ai pris du XXL, leur grille de taille est vraiment bien foutu et y'a des photos avec le modèle portant deux tailles différentes pour se rendre compte.
Je suis très peu frileux, donc j'ai rarement autre chose qu'une seule couche en dessous ( ullfrotté 200 en général.. ), donc j'ai pas eu besoin de la prendre très large. Les épaules passent bien dans le 2XL et c'est assez large de partout pour être a l'aise, sans s'accrocher de partout.

Les seuls défauts que je lui trouve c'est les cordons de la capuche qui sont trèèèès longs d'origine ( problème réglé en 10s ) et la poche ventrale qui n'a aucune accessoirisation. Je vais ( enfin madame Draven... ) coudre une boucle de paracorde pour pouvoir fixer un petit mousqueton ( pour sécuriser un truc au bout d'une drisse, typiquement la boussole... ) et quelques bandes élastiques larges pour pouvoir ranger lampe, etc.. sans que ça se retrouve au fond.
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité