Nos Partenaires

Auteur Sujet: Durée de vie des semelles thermosoudées?  (Lu 1610 fois)

15 juin 2019 à 19:35:12
Lu 1610 fois

Dutch


Bonjour à tous,

Je m'interroge sur le vieillissement des chaussures à semelles thermo-soudées.
Le week-dernier celles de mon épouse ont lâché. Il s'agissait d'un modèle civil resté 20 ans dans un placard, alors je n'ai pas fait grand cas de l'incident.



Plus ennuyeux, cette semaine, les Lowa de mon fils ont pris le même chemin... :huh:
Il s'agit d'une paire neuve datant de 2011, stockée normalement dans le placard de la maison (pas de gel ni de température caniculaire).
Je ne les avais jamais mises, & il a du les porter tout au plus une dizaine de jours.




Est-ce que quelqu'un a déjà rencontré des problèmes similaires avec ce type de matériel?
A votre avis, il s'agit d'un problème de stockage, d'obsolescence programmée, d'une mauvaise série ou d'autre chose?

Parce que du coup, j'hésite à utiliser mes Haix rangées au même endroit.
Est ce qu'il y a différents procédés de collage et une façon de reconnaître ceux qui vont lâcher?
Ce n'est pas très rassurant partir en balade avec le risque de finir en chaussettes... :-\

Curieusement, ces rangers australiennes qui ont parcouru des centaines, voire des milliers de bornes n'ont pas bougé.

En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

15 juin 2019 à 22:35:54
Réponse #1

Karto


Yo. T'as deux trucs là qui vieillissent :

- la colle
- la mousse

Sur des grolles "modernes" de bonne qualité, comme des Lowa ou des Hanwag, les semelles sont souvent collées sur de la mousse amortissante. On donne à cette mousse typiquement une dizaine d'années de durée de vie. Cette mousse vieillit plus vite si elle est stockée à l'humidité. (phrase retirée : Quand la mousse est foutue, la chaussure est foutue.)

Sur des chaussures un peu moins techniques, comme par exemple les bonnes vieilles BM65, la semelle est collée directement sur une surface en cuir, sans mousse. Alors quand la colle est foutue, un cordonnier te recolle la semelle pour une quinzaine d'euro par chaussure et c'est reparti pour un tour.
« Modifié: 16 juin 2019 à 22:42:16 par Karto »

16 juin 2019 à 07:50:29
Réponse #2

Dutch


Merci.
Ça ne m'arrange pas, parce que cela signifie que mes Haix vont tôt ou tard finir de la même façon... avec le risque que ça se produise au moment qui m'arrange le moins. :-\

C'est un peu de l'obsolescence programmée cette histoire. Parce qu'au prix de ces chaussures, je trouve anormal qu'elles tombent en miettes rangées dans un placard...
Il s'agit quand même de matériel militaire sensé offrir un minimum de garanties.

Je vais tenter une réparation, mais pour les grosses sorties, tant pis, je ressors mes bonnes vieilles rangers & paraboots.



En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

16 juin 2019 à 09:00:18
Réponse #3

Yohan


Afin de ne pas abimer mes Lowa Renegade a marcher sur de l'enrobé, j'ai pris une paire de sous marque à 50 €.
Les Lowa ont les semelles plus vite usées à faire du "chemin" que les autres.
Vu la différence de prix cela me reste aussi en travers de la gorge.

16 juin 2019 à 09:29:37
Réponse #4

Rantanplan


J'ai eu des Meindl - pas de la m*rde, hein - dont la semelle s'est décollée après seulement qqes Km de marche.

Le fabricant a prétexté des problèmes avec la réglementation européenne concernant l'interdiction de colles polluantes...  :branleur:

Peu importe, un cordonnier compétent les avait réparé durablement.

-------------------------

En revanche, j'ai eu des semelles sur d'autres paires qui se sont désagrégées en pâte gluante après des années de stockage. Surprenant.

16 juin 2019 à 10:12:56
Réponse #5

mic57


Dans le domaine des chaussures comme dans bien d'autres, ce qui est très "technique" est souvent difficilement  voire non réparable....Les colles et les plastiques vieillissent mal et deviennent souvent cassants....alors au bout de 20 ans ça ne m'étonne pas, même pour une grande marque

Comme quoi les bonnes vielles rangers ont encore de beaux jours devant elles, suffit de trouver un cordonnier compétent mais c'est une autre histoire  :glare:
« Modifié: 16 juin 2019 à 11:59:50 par mic57 »
Il est nécessaire d’avoir vécu les déchainements du ciel sur la rive d’un fleuve puissant dans la solitude sibérienne pour ressentir un peu de ce préhistorique effroi de l’âme devant la nature – Sylvain Tesson, L’Axe du Loup

16 juin 2019 à 11:24:38
Réponse #6

DavidManise


Anecdote.

J'avais toujours entendu dire que ces semelles ne pouvaient pas être recollées, réparées, et tout ça.  Et du coup j'étais parti du principe qu'un cordonnier ne pouvait que réparer des semelles cousues à la mode norvégienne, et patati et patata.

Puis un jour, rentrant d'un trek au Népal avec un pote dont la semelle avait évidemment lâché en cours de route (et là vive le duct tape, j'avais heureusement pris soin d'en avoir avec moi ce jour là), on passe devant un mec -- c'était à Pokhara je pense -- qui nous fait signe de venir le voir.  Le gars bricolait des chaussures et des trucs, assis sur une couverture en poil de cul au bord du lac. 

Il a fait signe à son pote de lui donner sa godasse.  Mon pote a dit "combien" en Népalais.  Après une petite négociation le prix a été fixé à 80 roupies. Soit à peu près 80 centimes d'euro.

Le gus a pris un couvercle de cirage à chaussures et a commencé à faire des trous dedans avec un clou et un marteau.  Genre 150 trous.  C'était interminable.  Ensuite il a enlevé le scotch (qu'il a ré-enroulé et mis de côté précieusement).  Ca a pris des plombes.  Puis il pris le couvercle de cirage à chaussures, et là j'ai compris qu'il venait de fabriquer une râpe.  Et il a poncé la semelle et le côté godasse jusqu'à ce que tout soit nickel.  Ensuite il a brossé pendant un temps interminable. 

Ensuite il a enduit tout ça de colle contact.  Les deux côtés.  Et puis il a laissé tout ça là et il a repris ce qu'il faisait sans dire un mot.  Pendant genre 5 ou 10 minutes. 

Après ça, il a pris la botte, recollé la semelle, Puis il a mis un gros caillou (j'ai compris ensuite qu'il avait à peu près la forme d'un pied) dans la chaussure.  Et il a tapé la semelle avec son marteau. Super fort.  Apparemment pour faire bien adhérer la colle dans la mousse un peu pourrie.  Ca aussi ça a pris des plombes.

Et puis avec son sourire népalais plein de dents pourries mais radieux, il a rendu la pompe à mon pote, et tendu la main pour avoir ses billets.

J'étais sur le cul.  Et j'y croyais moyennement.  MAIS.  On a fait ensuite 50 bornes au bas mot, et quelques milliers de mètres de dénivelé en plus, et la semelle a tenu, hein. 

Moralité : ça se répare.  Avec un couvercle, un parteau, un clou, une brosse dure, un gros caillou et de la colle contact.

Des bisous de riche ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

16 juin 2019 à 11:34:41
Réponse #7

Rantanplan


@David

Bien sur que ça se répare !

Un bon cordonnier fait exactement ce que ton ami Népalais a réalisé... Selon le type de chaussure, le mec me demande entre 40€ (collé) et 80€ (cousu norvégien).

Pour anecdote,

Je n'achète plus de chaussures de ville ou de rando. 
Tant que le cuir n'est pas craquelé ou bouffé, la semelle peut être remplacée.


16 juin 2019 à 14:02:43
Réponse #8

Dutch



Le gus a pris un couvercle de cirage à chaussures et a commencé à faire des trous dedans avec un clou et un marteau.  Genre 150 trous.  C'était interminable.  Ensuite il a enlevé le scotch (qu'il a ré-enroulé et mis de côté précieusement).  Ca a pris des plombes.  Puis il pris le couvercle de cirage à chaussures, et là j'ai compris qu'il venait de fabriquer une râpe.  Et il a poncé la semelle et le côté godasse jusqu'à ce que tout soit nickel.  Ensuite il a brossé pendant un temps interminable. 

Ensuite il a enduit tout ça de colle contact.  Les deux côtés.  Et puis il a laissé tout ça là et il a repris ce qu'il faisait sans dire un mot.  Pendant genre 5 ou 10 minutes. 


C'est +/- ce que j'ai fait avant d'avoir lu ton post.
Sauf que ça va plus vite avec une brosse nylon sur perceuse à colonne. ;D

Ensuite, j'ai viré tous les bouts friables &  fait des plots + joint circulaire à la colle acrylique de chantier.
Je ne m'attends pas à ce que ça dure éternellement, mais foutues pour foutues, on verra bien...




En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

16 juin 2019 à 14:51:18
Réponse #9

Draven


La colle a pare brise c'est le top aussi, trèèèès solide dans le temps et c'est noir ;)
J'ai un pote qui a réparé une de ses godasses comme ça, pareil " foutu pour foutu ", bah plusieurs années après il les porte toujours...
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

16 juin 2019 à 16:52:35
Réponse #10

raphael


Dans notre monde de riche, il y a désormais des colles, mastic... pour tous les usages. Le plus dure étant de faire le bon choix pour le bon usage.

Il suffit de regarder le descriptif sur les cartouches  :closedeyes:

Quant a la réglementation européenne, REACH pour ne pas la nommer, elle a provoqué bien des soucis dans bien des domaines. Il faut trouver des remplaçant dans un court délai a des produits connus et efficaces depuis des décennies.
Se connaitre et s'accepter


16 juin 2019 à 17:10:54
Réponse #11

Dutch


J'ai recollé celles là avec les moyens du bord, histoire qu'elles fassent l'été.
Ensuite Junior aura encore changé de pointure...

En ce qu'il me concerne, des chaussures neuves de 2011 à ce tarif, qui tombent en miettes, ce n'est pas admissible. :down:

A l'avenir, ce sera rangers gore tex pour toute la famille.

En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

16 juin 2019 à 19:45:07
Réponse #12

Draven


Après pour des enfants, y'a peut être moyen de marcher avec plus léger que des rangers nan ?
Décathlon fait des basses/moyennes/hautes très correctes, surtout pour 6mois ( le temps de passer a la pointure supérieure... ).
Mes nains ont jamais eu autre chose, et ils en ont toujours été contents. Mettre 150€ dans une paire de pompes pour moi je veux bien, mais pas pour un gamin qui va s'en servir quelques mois seulement.
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

16 juin 2019 à 19:53:49
Réponse #13

Karto



Moralité : ça se répare.  Avec un couvercle, un parteau, un clou, une brosse dure, un gros caillou et de la colle contact.


Réparer pour 50 bornes, j'appelle ça "dépanner". Le gars a quand-même recollé la semelle sur une mousse qui se désintègre, et qui partira quand-même en c*u!lles pas très longtemps après. C'est comme remettre la peinture sur un vieil enduit en train de se barrer par plaques : tu vas dire que le mur est réparé ?

C'est pour ça que je garde une paire de rangeos à côté du reste. Elles sont de 1994. J'ai fait recoller les semelles deux fois. Je m'en sers peu mais elle se stockent bien et j'suis bien content de les avoir quand mes baskets sont mortes et que j'habite à une heure et demie du premier Décathlon. Là je viens de marcher un mois en rangeos comme ça, le temps qu'un déplacement pro donne une occase de faire des courses. Ca fait des "chaussures côte d'alerte", comme le caleçon côte d'alerte qu'a plus d'élastique et qui te signale toute la journée qu'il est grand temps de laver les autres.

C'est un peu de l'obsolescence programmée cette histoire. Parce qu'au prix de ces chaussures, je trouve anormal qu'elles tombent en miettes rangées dans un placard...
Il s'agit quand même de matériel militaire sensé offrir un minimum de garanties.

Les trucs vendables, les trucs utilisables, et les trucs stockables, c'est souvent pas les mêmes...

Quant aux enfants, t'façons leurs pieds grandissent bien plus vite que les chaussures ne s'usent. Autant leur donner des trucs confortables plutôt que des sabots en cuir conçus pour dégrossir le moral des bidasses, non ?
« Modifié: 16 juin 2019 à 21:41:10 par Karto »

16 juin 2019 à 20:37:41
Réponse #14

Dutch


Franchement, les rangers gore tex AF, je trouve que c'est de vrais chaussons comparés aux BMJA de mon époque.

Ca se répare pour 50 bornes. Mais il a quand-même recollé la semelle sur une mousse qui se désintègre, et qui partira quand-même en c*u!lles pas très longtemps après. C'est comme remettre la peinture sur un vieil enduit en train de se barrer par plaques : tu vas dire que le mur est réparé ?

Ça on verra. J'ai dissous de la colle dans du diluant & imbibé la mousse avant le "replâtrage au mastic".
Aucune garantie de durée, mais j'ai 2/3 notions dans ce domaine... ;)
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

16 juin 2019 à 21:14:49
Réponse #15

Kilbith


"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

16 juin 2019 à 21:40:18
Réponse #16

Karto


Merci Kilibith. Du coup je redécouvre que "certains cordonniers peuvent remonter une nouvelle mousse". Ca paraît tellement évident dit comme ça.

Franchement, les rangers gore tex AF, je trouve que c'est de vrais chaussons comparés aux BMJA de mon époque.

Ha oui pour moi ranger = BMJA.
Celles dont tu parles c'est les fameuses Meindl Island ?
« Modifié: 16 juin 2019 à 22:30:49 par Karto »


18 juin 2019 à 10:54:50
Réponse #18

DavidManise


Réparer pour 50 bornes, j'appelle ça "dépanner". Le gars a quand-même recollé la semelle sur une mousse qui se désintègre, et qui partira quand-même en c*u!lles pas très longtemps après. C'est comme remettre la peinture sur un vieil enduit en train de se barrer par plaques : tu vas dire que le mur est réparé ?dasses, non ?

En fait le gars a viré toute la mousse friable jusqu'à arriver à la partie saine. 

Mais effectivement, ça reste assez peu durable, du fait de la nature de la mousse.

Je pense justement que c'est cette mousse qui fout le dawa.  D'ailleurs j'aime pas l'amorti que ça donne. 

+1 pour les rangeos.  Dans mon cas c'est des vieilles Meindl Perfekt.  Elles pèsent une vie de mauvais karma, mais elles sont intuables.

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

18 juin 2019 à 12:05:05
Réponse #19

Dutch


La mousse me donnait une sensation d’instabilité à moi aussi (c'est pour ça que je ne les avait jamais mises), curieusement ça ne semble pas déranger mon gamin.
Si ma réparation ne tient pas, je pense que je collerai une semelle interne tissée à la place.

Sinon, j'ai vu ces Meindl d'occas' à 30€ pour l'hiver. C'est une bonne version ou une m*rde "à semelle auto-destructible"?
La vendeuse ne sait pas de quel modèle il s'agit... (et moi non plus)

En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 juin 2019 à 12:12:22
Réponse #20

Draven


Ca ressemble a des Sölden, elles valent une centaine d'euros neuves. Ca ressemble fortement a des Sorel Caribou.
La semelle est entièrement prise dans du caoutchouc normalement, donc peu de risques que ça se décolle...  ;#

J'ai des Kamik ( les Nation Plus ) moi, marque moins connu mais a priori de meilleure facture que les dernière productions de chez Sorel ( délocalisation, tout ça... ).
J'en suis super content pour l'usage que j'en ai ( déneiger durant plusieurs heures quand c'est socialement pas acceptable de le faire en crocs... , marches lentes dans la peuf, etc... ). Par contre le maintien du pied est pas génial quand tu marche longtemps et avec du devers, etc... et avec des raquettes c'est encore pire ( mais c'est pas prévu pour ! ).

J'ai une paire de Meindl Perfekt pour foutre les raquettes dessus, comme dit David, ça pèse le poids d'un âne mort, mais c'est inusable...
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

25 juin 2019 à 11:12:47
Réponse #21

Dutch


Bonjour à tous,

Je viens de retrouver cette paire de Mac Kinley Aquamax, enfouie très profond dans mon bazar.




De mémoire, elles ont été exposées à la canicule libanaise vers 2005/2006 et sont restées dans une cantine depuis.
A votre avis, elles sont encore utilisables?

Parce que si c'est perdu d'avance, je les jette directement...
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

25 juin 2019 à 19:15:24
Réponse #22

christobal


A votre avis, elles sont encore utilisables?
Ça peut le faire comme ne pas le faire et en toute logique tu ne le sauras qu'après les avoir ré-utilisées .  ;D

25 juin 2019 à 19:29:55
Réponse #23

Dutch


Comme les deux autres paires ont lâché après avoir été exposées à l’humidité, j'ai détrempé celles ci et elles sèchent en ce moment au soleil.

C'est la seule idée qui m'est venue, on verra bien comment le collage réagit...
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité