Nos Partenaires

Auteur Sujet: Bivouac raté dans le Jura  (Lu 2849 fois)

10 juin 2019 à 23:40:42
Lu 2849 fois

Dutch


Bonsoir à tous,

Voici le retex d'une sortie préparée avec soin & qui s'est avérée calamiteuse... voire dangereuse :'(

Nous avions prévu un bivouac familial pour les 8 ans de notre petit dernier et, pour la 1ère fois, mon épouse nous accompagnait, ou plutôt suivait le mouvement pas convaincue.

Du coup, préparation aux petits oignons & choix d'un site où mon aîné & moi avions "survécu" dans la neige, supposant qu'au mois de juin ça devrait aller... http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,69121.0/topicseen.html

J'avais dispatché les charges sur le groupe, mais l'ensemble transporté avoisinait les 70 kilos pour 5 personnes:
_Notre cadet de 8 ans: la bouffe: 8 kg
_Notre fille de 10 ans: lampes, piles, tarps & cordes: 11 kg
_Notre aîné de 13 ans: outils, matériel de cuisson, pompe Katadyn, tente 2 personnes D4: 14 kg
_Mon épouse: fringues de rechange, trousse de secours, trousse de toilette: 12 kg
_Moi: sacs de couchage, tapis de sol, tente D4 3 personnes: 22 kg

Compris dans le poids, chacun avait sa gourde et/ou camelbak, briquet, SAK, poncho... bref le minimum individuel.





Nous retrouvons notre ancien site comme nous l'avions laissé & retrouvons également la spork perdue par mon fils cet hiver.
Bref, il n'a pas du passer grand monde...




Remise en état du campement & agrandissement pour cinq:






A mon grand étonnement, les gamins se mettent au boulot d'eux mêmes, alors qu'ils n'ont qu'entre 3 & 4 sorties au compteur :blink: (sans doute pour épater maman)






Jusque là, ça se passait plutôt bien. :)
Les emmerdes ont commencé dans la nuit & se sont succédé le lendemain. :-\

La suite plus tard si le sujet intéresse.
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

11 juin 2019 à 00:02:42
Réponse #1

VieuxMora


Bonsoir Dutch, on est tous devant l'écran en attendant la suite  :)

11 juin 2019 à 00:11:01
Réponse #2

Maelrando


Allez allez ne te fait pas prier !
 :)
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

11 juin 2019 à 13:29:21
Réponse #3

Kilbith


Bonjour,

J'anticipe sur le développement, mais deux points sautent aux yeux :

- Les charges sont trop lourdes.
- Le coton est omniprésent, y compris comme isolant. 

Probablement que les sac sont remplis "comme un oeuf" ce qui fait que sur le terrain s'il faut gerber fizza (problème inopiné)...et bien ce n'est pas possible : tout ne rentre pas à moins d'avoir un chausse pieds.

Si le temps est superbe, le coton fait honorablement le taf. Par beau temps dans les bois, c'est moins vrai (humidité diurne et nocturne).

Si le temps est mauvais (le cas par chez moi depuis un mois, j'imagine le pire au nord de Montauban) le coton c'est la cata : trempé, humide, inconfortable, le refroidissement arrive vite, avec des gniards c'est encore plus rapide.

 :)

EDITH : un petit truc n'est pas encore assimilé sur l'usage de la scie.
« Modifié: 11 juin 2019 à 14:14:43 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

11 juin 2019 à 14:11:59
Réponse #4

Chill


Citation de: Kilbith
EDITH : un petit truc n'est pas encore assimilé sur l'usage de la scie.

Mademoiselle a mieux compris que son frère pourquoi sa lame coince moins souvent, probablement.  ;)

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

11 juin 2019 à 14:26:53
Réponse #5

Kilbith


Mademoiselle a mieux compris que son frère pourquoi sa lame coince moins souvent, probablement.  ;)

   Chill.

Lambda explique bien l'importance du bon positionnement du bois: http://instinct-de-survie.forumgratuit.org/t11340p25-l-abri-de-lambda#198596



D'autres lubrifient la lame avec du WD40 par exemple...mais cela me semble être une réponse d’américain. https://www.youtube.com/watch?v=5Hi5pucdxhU
« Modifié: 11 juin 2019 à 14:34:01 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

11 juin 2019 à 14:38:03
Réponse #6

Dutch


Voilà, la suite perdue hier soir dans les méandres de l'informatique.

Les ennuis ont commencé au goûter dont j'avais laissé le libre choix aux enfants en pensant qu'ils s'orienteraient vers les classiques gâteaux au chocolat.

Erreur: pendant que j'étais occupé à monter le camp, ils se sont goinfrés tout le stock de barres énergétiques, notamment celles caféinées des RICR...
Résultat, ça les a excité comme des puces & impossible de les endormir. Quant à ma fille, elle en a fait une indigestion & il a fallu gérer ses spasmes & vomissements jusqu'à minuit passé.

La nuit s'annonçait courte, mais en plus, mon épouse avait zappé de poser le poncho AF sous notre tente.
J'aurai du me relever pour le mettre à l'intérieur, mais ma flemme nous a valu un sommeil frais & humide... :-[

Au petit, jour la météo radieuse annoncée par tous les sites avait viré au crachin brumeux, sans grand espoir d'amélioration. :-\

Après un petit dej' revigorant, nous faisons le point & décidons de tenter la balade prévue autour du lac (7/8 km sans difficulté)



Le sort s'acharne, car le crachin se transforme en pluie continuelle et à mi parcours les chaussures de trek de mon épouse rendent l'âme.

Elles était restées dans un placard depuis notre traversée de l'Australie en 2002 &la semelle thermocollée n'a pas résisté à l'humidité.

Évidemment, c'est arrivé à mi-parcours et la trousse ficelle était restée au bivouac... :down:
Pas question de couper (sauf à traverser le lac à la nage), donc me voilà parti pour un jogging de 8 bornes A/R histoire de réparer les godasses, pendant que le reste de la famille grelotte sous un poncho sommairement monté.




De retour au campement, nous allumons un bon feu pour nous sécher & cuisiner.



Là, le vent se lève & l'averse de pluie se transforme en..... averse de pommes de pins.
Ce n'était pas bien dangereux sous le tarp, mais le vent a forcit, entraînant la chute de nos poutres.
Pas de bol, celle où était suspendue le sac de vivres a éclaté le camelbak & inondé nos provisions... :'(



A ce stade, non seulement ça devenait désagréable, mais ça soufflait tellement que c'en était dangereux.
En effet, lors d'une forte rafale, mon fils & moi avons clairement vu le sol et le réflecteur du feu se soulever et redescendre d'une douzaine de centimètres! (comme si la terre avait respiré) :o

Visiblement, le gros sapin à proximité risquait de tomber...
A priori pas vers nous, mais nos tarps y étaient attachés & cela aurait détruit notre abri, avec en plus, le risque que la motte de terre propulse les braises vers nous & nos affaires.

 

D'ailleurs, après comparatif des photos, il ne penchait pas comme ça avant la tempête:



Du coup, mise en sécurité de la p'tite famille dans le monospace et je replie tout en 4ème vitesse.

Ça n'aurait pas été complet sans l'enlisement de notre véhicule (un Hyundaï Satellite à propulsion), qui m'a obligé à pelleter le gravier du chemin pendant 20 minutes sous une pluie battante  ::) (sur ce coup je n'ai pas regretté d'avoir trimballé une pelle).

Bref, un concentré d'emmerdes pas gravissimes, mais qui ont pourri la sortie d'anniversaire du gamin.
C'est d'autant plus pas de bol pour le 1er bivouac avec mon épouse depuis 17 ans & ça risque de la démotiver...

Difficile de lui faire admettre que sur la trentaine de nuits passées dehors depuis le début de l'année (en solo ou avec les enfants), je n'ai jamais eu le dixième de ces soucis...
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

11 juin 2019 à 14:49:14
Réponse #7

Karto


Faut que j'avoue : j'ai ri à l'image des enfants en train de se baffrer de barres caféinées.  ;#

Par contre la question qui m'a frappée dès les première lignes : quelle distance est-ce que les petits ont parcourue, avec de telles charges sur le dos ?

11 juin 2019 à 15:38:28
Réponse #8

bloodyfrog


Moi ce qui m'a plus, c'est la mine enjouée de ta compagne sur la première photo!

J'imagine facilement la même photo au  retour... ;#

Manu.

11 juin 2019 à 15:50:07
Réponse #9

Dutch


Entre 7 & 800 mètres. Il s'agissait d'une sortie bivouac, pas d'une rando.
Pour la balade de 8 bornes autour du lac, nous n'avions qu'un sac collectif léger avec eau/trousse de secours/poncho & quelques biscuits.

D'ailleurs, hormis deux camelbak de trop (mais parce qu'on était en bord de rivière & disposions d'une Katadyn pro), absolument tout ce qu'on avait emporté a servi.

Niveau nourriture, c'était bien calibré si nous étions resté trois jours, comme prévu initialement.

Il faut que je réduise les sacs de couchage:
_2 sarcophages F1
_1 Arès "grand froid"
_1 D4 +5°
_1 Carinthia Tropen 200

C'est en cours de réflexion pour passer toute la famille aux duvets en plumes, mais j'attends de voir le résultat d'une intervention chirurgicale prévue à l'automne avant d'investir une somme conséquente (multiplié par 5, ça commence à chiffrer... :-\)

En effet, j'ai ramené de Yougo de minuscules éclats dans le dos qui se sont enkystés au fil du temps.

Ce sera la 3ème opération et si ça ne va pas mieux après, tant pis, j'adapterai mes pratiques à ma condition physique de vieux schnock... (aux éclats d'obus, il faut rajouter 24 fractures & 2 blessures par balles, forcément ça se ressent en vieillissant)

De même, j'ai conscience que le poids des tentes est à améliorer (des ultralight pro 2 & 3 places de chez D4 d'un poids total de 5,5 kg)

Ci-dessous une revue du matos transporté, je n'ai pas le sentiment d'avoir pris trop de superflu.
A cela, il faut ajouter un ensemble slip/tee-shirt/chaussettes + une veste par personne & un pyjama.

A noter que les 70 kilos pour 5 incluent une gourde pleine chacun, ainsi que trois camelbak (2 de 3 litres & 1 de 1.5 litre) Bref +/- 12 kilos de flotte.





Edit: petite précision au niveau des sacs:
_Moi: F3 AF 120 L
_Mon épouse: BW 65 L
_Junior: Golani 60 L
_Notre fille: Seyntex AF 50 L
_Notre cadet: Seyntex AF 40 L
« Modifié: 11 juin 2019 à 16:13:05 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

11 juin 2019 à 16:02:47
Réponse #10

baunoi


Salut,

peut être suis je très optimiste, mais je pense que ce n'est pas si raté que ca!
Ca restera surement comme un grand souvenir pour toi et ta famille (une fois tout le monde reposé).

En tout cas merci pour le récit!

Benoit
"Seule compte la démarche. Car c'est elle qui dure et non le but qui n'est qu'illusion du voyageur quand il marche de crête en crête comme si le but atteint avait un sens."
Antoine de Saint-Exupéry

11 juin 2019 à 16:14:03
Réponse #11

Kilbith


Tout le monde mange dans son quart?

Si la réponse est non :

On vire les quarts et les gourdes militaires que l'on remplace par des bouteilles plastiques de type "jus de fruit" à large goulot. Prix négligeable.

On garde juste dans le groupe une gourde alu+quart pour gérer les problèmes par ce qu'on est sur VS&S.

Le gain de poids/encombrement est conséquent et on évite aussi les pendouilles qui flinguent le dos ou les flancs en randonnée.  ;)
« Modifié: 11 juin 2019 à 16:55:53 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

11 juin 2019 à 17:03:46
Réponse #12

gui3gui


Pour ma part en dehors du compte rendu qui m'a fait sourire sans oublier la mine enjouée de ta compagne, c'est plutôt la photo du port des sacs qui m'inquiète avec des sacs trop gros et/ou trop lourds portés sur les fesses par tes gamins.

Sans compter qu'à mon sens ils sont certainement très bien pour être droppés en Yougo avec une minimi, mais pour faire simplement de la rando un bête sac rando de chez d4 sera bien plus ergonomique confortable et plus léger à vide.

Pour les tentes, et gagner en poids je regarderais du côté des tarps d4 ou chinois qui sont vraiment pas cher ou à défaut les tipis que je mentionnais (astagear) .



Pour les gamelles quarts, gourdes des bouteilles plastiques,et fonds de bouteilles en lait etc devrait permettre de s'alléger.

Pour les duvets, tu peux y aller progressivement, rien ne sert de 's'équiper d'un coup si c'est pour faire une seule sortie avec donc à voir.

A mon avis un autre point à alléger est ton armurerie, tu prends un Kiana par personne ou un opinel n08 et la scie pelle avec un fixe et cela suffira. Tu devrais gagner un bon kilo.

Concernant l'eau, je ne sais pas quel est le débit du Katadyn mais pourquoi en embarquer autant, bien que tu en sois conscient.

Pour autant je ne suis pas certain que la sortie soit ratée, ou du moins tu verras très vite si tes enfants sont prêts à repartir ou boudent la prochaine proposition.  Et au moins tu auras réussi à réaliser une sortie en famille.

Bref des enseignements à apprendre de ce test terrain et des évolutions à envisager.

11 juin 2019 à 17:04:36
Réponse #13

Karto


Entre 7 & 800 mètres. C'était une sortie bivouac, pas une rando.
Pour la balade de 8 bornes autour du lac, nous n'avions qu'un sac léger avec eau/trousse de secours/poncho.

D'ailleurs, hormis deux camelbak de trop (mais parce qu'on était en bord de rivière & disposions d'une Katadyn pro), absolument tout ce qu'on avait emporté a servi.

Loin de moi l'idée de questionner le style de camping "à l'américaine", pour rester dans le ligne de Kilbith. J'suis le premier à sortir pour une seule nuit avec un sac de 80L rempli à craquer d'accessoires de soirée scandaleux à partager avec les potes. Du moment qu'on garde conscience que c'est loin d'être obligatoire, qu'on n'est pas en train de subir le matériel. Y'a un paquet de marge de manœuvre là, pour faire la même ambiance avec facilement deux fois moins de poids.

Mais quand je vois de telles charges sur des enfants qui ont encore beaucoup à grandir, je me demande ce que ça fait à leur dos. Savoir qu'ils le portent sur moins d'un kilomètre, ça tempère l'inquiétude.

Sinon ouais, comme Baunoï, je trouve que ça paraît pas si raté que ça. :) C'est sûr que c'était pas le week-end prévu. Mais justement, reconnaître que la réalité peut devenir trop différente du plan, que pour peu qu'on adapte le plan on s'en sort toujours, même si pour ça on a passé une heure à se cailler sous un poncho et que c'est pas un drame, ça peut faire aussi une expérience intéressante pour les enfants. Est-ce qu'ils en gardent un bon souvenir, maintenant qu'ils sont dans des fringues sèches ? Ca aura été dense en leçons possibles, et ils auront bien des choses à se reraconter dans les jours qui viennent.

PS : le genre de camping que tu montres, c'est vraiment pas le genre d'endroit où j'emmènerais de la plume. Il fait pas bien froid, il fait très humide, et il n'y a pas de dénivelé franc (tu montes pas 3500m dans la journée avec le sac sur le dos quoi). La plume risque plus d'être un nid d'emmerdes. Les synthétiques de milieu de gamme semblent bien plus prometteurs pour gagner autant en poids qu'en confort nocturne.

11 juin 2019 à 17:05:16
Réponse #14

lambda


Bon,

Comme d'hab, beaucoup de bonnes choses dites ici... :)

Juste quelques remarques... :

- Le campement est propre, organisé, c'est sympa et c'est déjà un bon point, et les petits commencent apparament à trouver leur routine (modulo la mise en pratique à améliorer, d'un point de vue technique, en effet... mais ca va venir!)

- Au final, de bons souvenirs, avec une experience au conditions moins optimales que d'hab... Mais d'un point de vue pédagogique, forcément, on apprend plus de tout cela... que dans le cas ou tout ce passe systématiquement sans anicroche...

- Niveau poids/volume.... c'est quand même pas mal imposant à porter, pour des petits/moyens bouts... meme sur moins d'un km... trébucher, une cheville qui se tord, avec du poids sur soi qui n'arrange jamais rien, ca peut arriver au bout de 100 m de marche aussi.... avec la voiture à côté, cela se gère, mais c'est juste dommage quand cela arrive...

Quelques suggestions:

- On en avait parlé, mais peut-être bien que la belle saison démarrant, cela serait vraiment un plus d'habituer ton petit monde à la philosophie "Tarp"....
* gain de poids evident par rapport à la multiplicité des tentes;
* possibilité de monter tout cela plus ou moins autour du feu de camp:
* paradoxalement, moins d'humidité au niveau du couchage, pas de souci de condensation, chauffage permanent modulo les tours de nuit (ou simplement et plus réaliste, si tu es le seul à veiller au feu, avec les enfants: te preparer à l'avance quelques petits fagots de starters prêts à démarrer, et en cours de nuit, occcasionellement, redémarrer le feu rapidement...);
* côté clairement ludique et tribal ou tout le monde est réuni autour du feu, et dort ensemble autour du feu;
* immersion avec son environnmenent plus prononcé...

- Niveau popottes/cuisine, peut-être quelque chose à gagner substantiellement...
Je vois (cf photo ci-dessous):
* un réchaud IKEA avec j'imagine sun contenant associé (cerclé en rouge)
* un recipient de réchaud moderne commercial dont je ne me rappelle plus le nom (cerclé en rouge lui-aussi), qui me semble conçu pour être exclusivement utilisable avec ledit réchaud moderne commercial:
du coup, avais tu en plus du réchaud IKEA, ce réchaud commercial? ou juste ledit recipient que tu utilisait de façon improvisée avec le réchaud IKEA?? Parce que dans le premier cas, peut-'etre simplement supprimé cet ensemble, et ne garder que l'IKEA
* globalement beaucoup de gamelles/recipients....

Peut-être sur ces 2 points (abris/cuisine) quelques kg à gagner sans trop de difficultés???

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

11 juin 2019 à 17:13:43
Réponse #15

lambda


Comme Karto..... Peut-être quand meme rester sur du sdc à base de synthétique.... vos pratiques en familles ne se font pas, me semble t'il, pour le moment, par grand froid polaire ou en haute montagne..... Un duvet qui s'humidifie à vitesse grand V, c'est vite la misère... à moins de savoir gérer, sêcher immédiatement... bref, de la logistique pas toujours facile à metre en oeuvre, surtout avec les petits...

Accessoirement, vu que les arbres autour du camp ont bien été secoué, certains limites déracinés, si j'ai bien compris.... Je me demande si cela ne serait pas judicieux de "déménager" et de dénicher un nouveau terrain de jeu plus sécurisé à ce niveau là... Perso, après l'épisode de la "terre qui respire" et au vu du sapin maintenant incliné, et de ta description générale de l'évênement.... j'aurai plus trop confiance à évoluer et dormer là dessous, ou dans les parages immédiats...

à+,
Lambda




"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

11 juin 2019 à 17:31:37
Réponse #16

Kilbith


Comme Karto..... Peut-être quand meme rester sur du sdc à base de synthétique.... vos pratiques en familles ne se font pas, me semble t'il, pour le moment, par grand froid polaire ou en haute montagne..... Un duvet qui s'humidifie à vitesse grand V, c'est vite la misère... à moins de savoir gérer, sêcher immédiatement... bref, de la logistique pas toujours facile à metre en oeuvre, surtout avec les petits...



Le duvet c'est pas terrible pour les enfants (pas assez idiot-proof, le synthétique est préférable). On trouve chez D4 des trucs bien pour les enfants en terme de rapport qualité prix.

En revanche un sac en duvet pour les adultes me semble gérable, y compris dans les bois, si on fait attention (un sursac pour être utile). Pas puor 15 jours dans la forêt de Hoh en novembre bien sûr.

Mais c'est vrai que si on ne doit pas porter les affaires, alors le synthétique a des avantages car on peut faire moins attention.

Perso je randonne essentiellement en milieu montagnard donc j'ai le plus souvent un sac en duvet. Le synthétique me sert par temps chaud et/ou lieu très humide. Et le gros synthétique quand je suis en voiture.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

11 juin 2019 à 17:46:50
Réponse #17

lambda


Ah oui, Did, c'est une bonne idée, cela, de mixer les genres, suivant le niveau de pratique de chacun!  :doubleup:

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

11 juin 2019 à 18:18:20
Réponse #18

Dutch


Merci de tous vos conseils! :yeah:

Peut-être sur ces 2 points (abris/cuisine) quelques kg à gagner sans trop de difficultés???

Au niveau du tarp, j'avais emporté ce gros modèle AF à droite du sac.
L’enchaînement des circonstances n'a pas permis de mener l'expérience à son terme... une prochaine fois.



Concernant la popote, c'est un module "poupées russes" de mon invention & sensé pouvoir cuisiner en toutes circonstances pour 5 personnes:
_Bouilloire Biolite Campstove 2 (j'ai viré le réchaud sous calibré)
_Réchaud Ikéa sur lequel la bouilloire va pile-poil
_Réchaud à alcool AF
_Boite contenant du combustible solide, utilisable dans le module Ikéa ou sous la grille porte-savon.
_Gamelle Biolite
_Accessoires de feu & de nettoyage

Avec la casserole 4 éléments qui font aussi assiettes, ça couvre tous nos besoins.
Et, oui, non mangeons dans les quarts (chocolat au lait/café du petit dej', puis céréales & nouilles chinoises du midi.

Détails du bidule:







- Le coton est omniprésent, y compris comme isolant. 

Je tiens grand compte de tes conseils: nous dormions dans des peaux de souris thermo synthétiques + chaussettes laine (& polaire Karrimor pour mon épouse + bonnet)

Moi ce qui m'a plus, c'est la mine enjouée de ta compagne sur la première photo!

J'imagine facilement la même photo au  retour... ;#

Manu.


Si la tronche de madame au départ vous a fait marrer, regardez donc celle au petit matin! :lol:



Et le retour à la maison:









Accessoirement, vu que les arbres autour du camp ont bien été secoué, certains limites déracinés, si j'ai bien compris.... Je me demande si cela ne serait pas judicieux de "déménager" et de dénicher un nouveau terrain de jeu plus sécurisé à ce niveau là... Perso, après l'épisode de la "terre qui respire" et au vu du sapin maintenant incliné, et de ta description générale de l'évênement.... j'aurai plus trop confiance à évoluer et dormer là dessous, ou dans les parages immédiats...

C'est clair qu'on n'y retournera pas avant qu'il soit tombé (quitte à l'aider un peu si besoin)
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

11 juin 2019 à 18:41:21
Réponse #19

Kilbith


Le coton c'est pas bon du tout pour la nuit...mais c'est pas bon non plus au contact du corps la journée dans un lieu humide.

Quand on ne bouge pas, le coton s'humidifie insidieusement et progressivement on a froid. On se couche pas réchauffé...et on a froid durant la nuit. Encore plus de méfiance quand c'est des enfants.

Après il est particulièrement dangereux en couche isolante de type sweat shirt ou jean. Normalement tout se passe bien et c'est même pratique, pas cher, solide et confortable.

Sauf quand on se mouille (pluie, chute, ou plusieurs jours dans l'humidité en gérant mal la chose ce qui est très facile a faire avec le coton).

A ce stade on n'a plus d'isolation, ça sèche pas ou pour le peu que ça sèche c'est au détriment de ta propre chaleur. L’hypothermie guette.  La laine ou le synthétique, sans faire de miracles et garantir contre la c***rie ou l'inexpérience, n'ont pas autant ces inconvénients.

Si on veut absolument un sweat shirt (j'ai aussi des enfants...) alors il est bon de prendre un truc mélangé (genre 50% polyester) en plus c'est moins cher (les couleurs écru comportent souvent le plus de synthétique). Et il faut redoubler de prudence.

C'est rare que j'indique une marque, mais Gildan fait des Sweat  50/50 et c'est pas cher : https://www.tenuecomplete.com/sweat-shirt-a-capuche/943-sweat-shirt-hoodie-a-capuche-adulte-en-polycoton-280-g-m.html

Sinon je pense que cela a été une belle sortie plein d'enseignements.  Tes enfants ont la banane et c'est le plus important. Pour ta meilleure moitié...c'est plus intérieur.
« Modifié: 11 juin 2019 à 19:01:21 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

11 juin 2019 à 19:35:49
Réponse #20

Dutch


Blagues à part, c'était décevant mais pas catastrophique.

Les enfants n'ont pas pu faire le jeu de piste prévu, ni griller leurs chamallows comme promis (quand la terre s'est soulevée au pied du sapin, ça a été évacuation immédiate :ohmy:), mais ils se sont rattrapés le lendemain & ils en gardent globalement un bon souvenir.



De mon coté, j'ai quand même appris 2/3 trucs intéressants:
_A bâtonner avec mon couteau Voltron. Je n'en voyais pas l'intérêt, disposant d'une hache sur la pelle WQ-308, mais en attendant une éclaircie à 5 sous les tarps; impossible de faire de grands mouvements & il fallait bien s'occuper.

Franchement, pour une trentaine d'euros, je suis très satisfait de cette lame: https://fr.aliexpress.com/item/Voltron-outil-main-couteau-tranchant-haute-duret-avec-couteau-de-survie-en-plein-air-couteau-d/32859812611.html?spm=a2g0s.9042311.0.0.6ff36c37zQegcF

Gaffe, les dimensions sont tronquées et l'étui livré est une m*rde synthétique. En réalité la lame mesure 16 cm & l'ensemble 29.




Nous avions aussi pour projet de jeter une passerelle à base de troncs sur le ruisseau pour en explorer l'autre rive.
Incidemment, ça s'avère être un pré-filtre efficace pour ne pas colmater la pompe Katadyn:



A mon avis un autre point à alléger est ton armurerie, tu prends un Kiana par personne ou un opinel n08 et la scie pelle avec un fixe et cela suffira. Tu devrais gagner un bon kilo.


Je suis plus mitigé sur ce point...
Ça aurait allégé de prendre la pelle Glock qui fait scie, mais du coup, 4 personnes seraient restées "à glander" pendant qu'une monopolisait l'outil à tout faire.
De même, la mini pelle pliante & le sécateur n'étaient pas indispensables, mais il faut bien occuper mon cadet.

A 8 ans, je ne vais pas lui confier une Cold Steel, une hachette ou mon poignard XL affûté. :-\

C'est motivant pour lui d'avoir un boulot à faire comme les grands et pendant ce temps là, il ne fait pas d'âneries par désœuvrement.
Parallèlement, cela me permet de bosser sur les choses indispensables sans exercer une surveillance continuelle.

Dans le cadre d'un camp fixe/ludique avec des mômes "en apprentissage", j'estime que le surpoids est compensé par le bénéfice global.
« Modifié: 11 juin 2019 à 22:34:55 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

11 juin 2019 à 21:00:34
Réponse #21

guillaume


Comme les copains, je pense qu'avec le temps ce bivouac fera de beaux souvenirs : vous en rigolerez même ;#.

Maintenant, il me semble bien de continuer vers l'allègement, même si beaucoup a déjà été fait et même si tu devrais atteindre assez rapidement un "plafond de verre" : à un moment donner à emmener 3 enfants, il faut du matos...
Et pour cela, je me demande si le chalenge suivant ne pourrait pas t'y aider : évite tout ce qui est milouf/kaki/olive/camo. Ce matériel est adapté à un certain contexte, que tu connais. Il ne l'est pas forcément pour emmener une famille au fond du bois ;).

Enfin, concernant l'épicéa qui s'est soulever : le coin craint maintenant. VRAIMENT. Le peuplement est déstabilisé, il ne demande qu'à chuter maintenant. Cela peut même se produire à n'importe quel moment, même sans vent.

a+

12 juin 2019 à 13:00:10
Réponse #22

Dutch


Et pour cela, je me demande si le chalenge suivant ne pourrait pas t'y aider : évite tout ce qui est milouf/kaki/olive/camo. Ce matériel est adapté à un certain contexte, que tu connais. Il ne l'est pas forcément pour emmener une famille au fond du bois ;).

J'en étais arrivé +/- au même constat, mais ça ne m'arrange pas du tout... :huh:
OK pour les duvets, mais si j'étends la mesure aux sacs, ponchos, tarps, gourdes & outils; ça revient à éliminer 90% de mon matériel.

Je suis habitué à ce matos dont j'apprécie la solidité et ça représente un budget conséquent de tout changer. :-\

Faut que je fouille, il doit me rester des musettes plus adaptées à la taille des enfants & à leurs capacités de portage.
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

12 juin 2019 à 13:05:45
Réponse #23

gui3gui


Hello Dutch, si ça t'intéresse j'ai un peu de matos, de marque ou autre dont je souhaite me débarrasser à très vil prix.

Envoie moi un mp, et je te ferais un descriptif avec photos.

12 juin 2019 à 17:49:21
Réponse #24

Dutch


Un grand merci! :yeah:

Voilà ce dont nous disposons en sacs.
Entre les F1, F3, Seyntex, TOE, BW & Golani, je crois qu'on en aurait pour plusieurs générations à tous les user...



J'ai remis la main sur les musettes à destination des deux plus jeunes.
L'ennui c'est qu'on passe d'un extrême à l'autre: même pas sûr de pouvoir y caser leur duvet... :-\



En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité