Nos Partenaires

Auteur Sujet: Assume ! Interview de David...  (Lu 1310 fois)

10 mai 2019 à 10:04:38
Lu 1310 fois

magiccerbere


Bonjour,

Grâce à l'une de mes sbires, j'ai pu ramené une interview de David du fin fond de son antre...
Assume.
Anti-fragile.
Oui, tu vas en baver.
Arrête de chouiner.

 ;D

https://couriruntrail.fr/david-manise-etre-anti-fragile/
"J'ai la nostalgie d'une de ces vieilles routes sinueuses et inhabitées qui mènent hors des villes... une route qui conduise aux confins de la terre... où l'esprit est libre..." H.D Thoreau

10 mai 2019 à 11:22:16
Réponse #1

DavidManise


"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

10 mai 2019 à 20:02:11
Réponse #2

mrfroggy


Très interessant à lire  :)

Si je peux me permettre une "anecdote":

J avais "lancé" à mon beau-père cette phrase qu on peut lire souvent ici même:

- "ce qui ne te tue pas , te rend plus fort",

 mais il m a répondu

-" fais trois infarctus, et on en reparlera"

 Et croyez moi, il ne se plaint jamais,mais il est bien plus fragile qu avant, et sa vie dépend entièrement de dizaine de médicaments.
 De plus il n a pas "mérité" cette punition, car l hygiène de vie était  tres bonne : muscu, rugby, vélo, travail, nourriture saine..
 voila, mon petit quart d heure pessimiste  ;D
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

10 mai 2019 à 20:40:27
Réponse #3

Aleksi


J'ai plutôt tendance à dire :
Tant que tu n'es pas mort, tu es vivant.
La réciproque est vraie.
 ;#
Quand ma compagne et partenaire d'aventure se décide à publier quelques photos : https://www.instagram.com/eetiski/
Un récit d'aventure souterrain : ici

10 mai 2019 à 22:00:25
Réponse #4

Criss Kenton


Voila, mon petit quart d heure pessimiste  ;D
Heureusement, il existe un compromis entre être anti-fragile et pessimiste : être Russe :closedeyes:
Petit florilège de proverbes bien dans le ton :

- "Tomber est permis ; se relever est ordonné."
- "Demain sera pire qu'aujourd'hui."
- "Un pessimiste est un optimiste bien informé."
- "Si tu marches vite, tu attraperas le malheur, et si tu marches lentement, c'est le malheur qui t'attraperas."
- "Priez Dieu, mais continuez à ramer vers la rive."
- "Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur."
- "Penser à la mort raccourcit la vie."
- "Mieux vaut être boiteux que toujours assis."
...


Une expérience : on a mis un Allemand, un Français et un Russe chacun dans une pièce vide et on leur a donné deux boules en acier pour voir ce qu'ils arrivent à faire avec.
Au bout d'un certain temps, ils entrent dans la pièce où se trouve l'Allemand : il a réussi à mettre les boules l'une sur l'autre, et elle ne bougent pas.
- Bravo, c'est très bien !
Le Français pose une boule au milieu de la pièce et jette l'autre contre le mur. La boule rebondit pendant dix minutes et à la fin, tape avec précision l'autre.
- Bravo, épatant !
Ils entrent chez le Russe et voient juste quelques débris par terre.
- Où sont les boules ?
Le Russe répond, l'air penaud:
- L'une, je l'ai cassée.
- Et l'autre alors ?
- Eh ben... l'autre, j' l'ai perdue...

13 mai 2019 à 11:11:53
Réponse #5

DavidManise


Très interessant à lire  :)

Si je peux me permettre une "anecdote":

J avais "lancé" à mon beau-père cette phrase qu on peut lire souvent ici même:

- "ce qui ne te tue pas , te rend plus fort",

 mais il m a répondu

-" fais trois infarctus, et on en reparlera"

 Et croyez moi, il ne se plaint jamais,mais il est bien plus fragile qu avant, et sa vie dépend entièrement de dizaine de médicaments.

Yo.

Alors c'est justement pour ça que je donne désormais des stages sur le sujet.  Parce qu'il existe bel et bien une antifragilité innée (genre tu bourrines sur un muscle et il devient plus fort ensuite).  Mais il y a une antifragilité qui n'est pas du tout innée, et qui se travaille.

Je ne connais pas spécifiquement le problème de ton beau-père, mais en général quand on fait déjà un premier infarctus, y'a des raisons.  Si on utilise ce premier infarctus pour comprendre d'où il est venu, apprendre sur soi et sa génétique, se documenter sur l'inflammation des vaisseaux sanguins, le diabète ou que sais-je, ensuite on peut éviter le 2e et le 3e.

On n'est pas forcément plus fort ensuite au niveau de sa capacité cardio-vasculaire, évidemment, mais on est subitement un meilleur nutritionniste.

Bref, tout ça pour dire que "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" est un peu tiré par les cheveux, en vrai...  et pas suffisamment précis... Et donc, pour que ça marche plus souvent :

- il faut faire l'effort de l'analyse, de la remise en question, de la digestion, et du changement ;
- il faut ne pas se réfugier derrière la rhétorique de "Nietzche avait tort, donc je continue de négliger ma santé ou d'écouter bêtement les poncifs au lieu de trouver vraiment des solutions" ;
-  etc.

Tiens, exemple à deux balles : j'ai une maladie de lyme chronique.  Je suis porteur sain.  Comme les chevreuils.  Comment ?  En comprenant vraiment plus de choses grâce à cette m*rde, en trouvant des solutions, et en les applicant même si c'est relou.

--> jeûne intermittent tout le temps
--> régimé cétogène le reste du temps
--> douches glacées quotidiennes
--> gestion optimale du stress

Ca fait de moi, accessoirement, un mec qui peut marcher 48h sans rien bouffer, qui peut tomber dans l'eau glacée et en sortir et s'en foutre, etc.

Je suis pas un surhomme hein.  Je suis juste un c*nnard discipliné.

Alors, pour résumer, "tout ce qui arrive aux gens disciplinés les rend plus conscients".  Ca c'est plus juste ;)

Rien de perso contre toi ou ton beau-père évidemment.  Je suis un poil offensif parce que j'ai trop d'exemples de gens autour de moi qui jouent aux plus malins avec de la rhétorique pour pouvoir continuer à chouiner et à ne pas bouger.  Ca me donne des envies de low kicks. Dans la bouche. Avec une masse de 8kg.

J'imagine que j'ai donc à progresser en patience, empathie et tolérance pour les choix des gens ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

13 mai 2019 à 12:20:21
Réponse #6

Tompouss


Je suis pas un surhomme hein.  Je suis juste un c*nnard discipliné.

J'adore  :love: Je te la pique  ;#
"Pour celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, aucun vent n'est favorable" Sénèque

13 mai 2019 à 18:38:08
Réponse #7

bloodyfrog


Citer
Ca fait de moi, accessoirement, un mec qui peut marcher 48h sans rien bouffer, qui peut tomber dans l'eau glacée et en sortir et s'en foutre, etc.

Tout discipliné que tu es, je n'aimerais pas être présent quand tu rentres... ;D

Manu.

14 mai 2019 à 09:21:30
Réponse #8

DavidManise


Tssssss  ;#

En vrai, ce qui est super avec la cétose, c'est que ça fait que tu n'as juste pas faim.  Au pire, un petit creux de vague si tu fais un effort intense trop longtemps, et que tu repasses en néoglucogénèse un moment à cause de ça.  Puis quelques heures après ça se remet en place.

C'est la même sensation d'énergie stable et cool, et de clarté mentale qu'on a quand on jeûne depuis 2 ou 3 jours, sauf que tu manges.  J'en viens vraiment à croire que c'est ça notre état normal, et que la néoglucogénèse c'est prévu pour les urgences.  Et si on regarde un peu ce que peut être l'alimentation d'un homo sapiens en milieu naturel avant les céréales, je vois mal comment ils pouvaient avoir autre chose qu'une alimentation cétogène : du gras, des protéines, et des plantes sauvages en quantité (pas des carottes et des patates hein, plutôt des feuilles, de temps en temps des baies en automne pour faire les stocks de gras pour l'hiver, etc.).

Bref, ma gueule :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

14 mai 2019 à 09:48:55
Réponse #9

Karto


"Les kilomètres que je bouffe me nourrissent largement." - David (marmonnant, le regard vague, entre deux phases de sommeil unihémisphérique)
Celui qui est arrivé au bout peut recommencer : la fin c'est le début de l'autre côté.

14 mai 2019 à 17:18:55
Réponse #10

Van


Citation de: mrfroggy
- "ce qui ne te tue pas , te rend plus fort",

Un an après la publication du livre où figure cette phrase, Nietzsche est devenu fou. Ce qui explique peut-être le non-sens de cette pensée.
Par ailleurs, durant sa vie saine d'esprit, Nietzsche s'est réjoui de la mort de ses semblables :
"En mars (1887), la terre trembla à Nice. Quelques maisons croulèrent (2 morts): Nietzsche en fut content. Deux années auparavant, l'île de Java ayant été ravagée par une éruption volcanique du Kratakoès et un tremblement de terre simultané, il avait manifesté un enthousiasme dont Lanzky, alors son compagnon, avait été un peu surpris. "Deux cents mille êtres anéantis d'un coup, s'écria-t-il, c'est magnifique, voilà comment l'humanité devrait finir!" Peu après un raz de marée ayant bousculé le casino de Nice, il avait trouvé cela plaisant, mais insuffisant. "Ce qu'il faudrait, dit-il à Lanzky, c'est une destruction radicale de Nice et des Niçois."

Bref, s'il vivait aujourd'hui, il y a peu de chance qu'il eût fréquenté le forum. 
« Modifié: 14 mai 2019 à 18:25:37 par Van »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité