Nos Partenaires

Auteur Sujet: Avoir et paraître ou faire et être  (Lu 1538 fois)

06 mai 2019 à 20:15:55
Lu 1538 fois

gowildadventure


Attention propos philosophique  :lol:

Il y a quelques semaines, j'ai rencontré un cyclovoyageur coréen. On a voyagé quelques jours ensemble et on a fait connaissance. Ce type m'a énormément fait réfléchir.
Il est parti de son pays en ferry pour rejoindre Valdivostock en Russie. Depuis là il a traversé l'asie centrale, le Moyen-Orient et une partie de l'Europe du Sud-Est. Quand je l'ai rencontré, ça faisait 18 mois qu'il était parti.

Pourquoi je vous raconte tout ça? Parce qu'il n'a presque rien dépensé pour l'achat de son matériel! Son vélo lui a coûté 100 dollars, sa tente 20 dollars, son matelas était en papier bulle récupéré, etc etc

J'ai énormément réfléchi à tous ça. Pourquoi on nous fait croire que si on mets pas le prix dans le matos ça ne tiendra pas la route? Pourquoi les gens choisissent de dépenser tout leur argent pour paraître et avoir? Pourquoi dans notre société on considère plus important d'avoir que d'être? Pourquoi nous ne mettons pas la priorité sur ce qu'on veut être et ce que l'on veut faire (réaliser)? Pourquoi pendant 10 mois de voyage j'ai rencontré tellement de personnes qui voudrait faire la même chose que moi mais qui continue a faire un job pourri qui ne leur plaît pas? Pourquoi j'ai rencontré si peu de personnes enthousiaste de ce qu'elles font? Pourquoi quand on achète le couteau parfait sur le papier, on lui trouve des défauts et on en désire un autre? Pourquoi veut-on plus encore plus encore mieux? Pourquoi on veut une maison trophée qu'on mettra toute notre vie à payer et qui nous rendra esclave de notre job? Pourquoi ne pas investir tout cet argent pour VIVRE quelque chose ?  :huh:

Avec le prix du plus coûteux de mes surins, je peux voyager presque un mois ... chercher l'erreur... :blink:



A plus
Jolan
La vie est un choix

06 mai 2019 à 21:10:26
Réponse #1

Matagot


Au dragon Fafnir, qui lui prédit que l’appropriation de son trésor lui coûtera la vie, Sigurd répond, dans le Fafnismal :

« Je suis homme, Fafnir, et les hommes désirent l’or ! »

06 mai 2019 à 21:25:00
Réponse #2

Karto


T'as 23 ans ?
Alors on va rien répondre. On va juste attendre quelques années que tu t'aigrisses un peu.  ;# En attendant ça, personne t'oblige à croire ceux qui veulent ton fric pour ton bien, ni ceux qui sauvent la face en se faisant plumer, ni de sortir du confort fade qu'on trouve dans l'absence de prise de risque. Tous les regrets qui naissent, on peut dire qu'ils sont la faute "du système" plutôt que des mauvaises décisions qu'on aura prises. Et le "pourquoi", si tu le demandes, tu y réponds déjà.

06 mai 2019 à 21:35:59
Réponse #3

Rantanplan


"Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce qu'on possède."
- Saint Augustin




12 mai 2019 à 19:52:49
Réponse #4

gowildadventure


Merci de vos réponses!

Je suis conscient que c'est un sujet peu agréable car il va à l'encontre de notre modèle sociétal.
Pas toujours facile de se remettre en question. Parfois ça change beaucoup notre façon de voir les choses. C'est le cas pour moi.

A plus
Jolan
La vie est un choix

13 mai 2019 à 10:21:00
Réponse #5

Kilbith


Vaste sujet....

Citer
Pourquoi on nous fait croire que si on mets pas le prix dans le matos ça ne tiendra pas la route?

Faut lire ça (a minima) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Offre_et_demande

Et on peut invoquer Akerlof :
Citer
Akerlof a mis en évidence une autre exception à la loi de la demande, aujourd'hui portant son nom, l’« effet d'Akerlof » ou « effet de marque ». Les acheteurs ont parfois tendance à acheter, parmi un ensemble de biens parfaitement substituables, des biens qui ont un prix supérieur au prix moyen en croyant que celui qu’ils achètent est de meilleure qualité.

 ;)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

13 mai 2019 à 10:40:27
Réponse #6

sebastienb


Sur le fait d'avoir des vies pas forcément les plus enthousiasmante je pense que cela vient d'un besoin de sécurité, qui est légitime. Un peu l'histoire de la cigale et de la fourmi. Ou de la pyramide de Maslow.

13 mai 2019 à 15:41:46
Réponse #7

cikawasay


On peut être sans avoir
On ne peut pas avoir sans être
             
                      François Mitterand
                      Grand adepte du bushcraft

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité