Nos Partenaires

Auteur Sujet: Bivi Carinthia et condensation  (Lu 2580 fois)

18 mars 2019 à 11:02:25
Lu 2580 fois

Dutch


Bonjour à tous,

Je rencontre des difficultés de prise en main avec ce bivi Carinthia:



Quelle que soit la façon dont je m'y prends, je suis gêné par une humidité interne qui raccourci mon temps de sommeil & me déclenche des problèmes de dos.

Hier matin, j'étais levé avant le point de rosée à cause du gore tex plus mouillé à l'intérieur qu'à l'extérieur. :-\
Pour vous donner une idée, il y avait carrément des auréoles dans le dos de mon duvet. Pas de transpiration, mais de condensation qui s'était écoulée & ré-imbibée par en dessous. :blink:

J'ai essayé différents duvets, de mettre le tapis à l'intérieur ou à l'extérieur et de libérer du volume en stockant mes fringues ailleurs: ça ne change quasiment rien au problème... :'(

A votre avis:
_J'ai raté quelque-chose dans le mode d'emploi?
_Je m'en sers en dehors de sa plage d'utilisation ou dans des zones trop humides? Jusque là, il a servi par des nuits de -5° à +2°.
_C'est moi qui dégage trop de condensation et ce matériel n'est pas adapté à ma morphologie? (Auquel cas, je le refile à un de mes enfants & j'achète une tente.)

Merci d'avance de vos idées & conseils.
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 mars 2019 à 12:02:05
Réponse #1

guillaume


Salut Dutch,

Je n'ai jamais rencontré ce type de problème.

Les seules fois où j'ai condensé, c'est en utilisant le bivi complètement fermé. Mais c'était pas une baignoire non plus.

Piste envisagée : te trouves tu dans un environnement saturé en humidité ?

a+

18 mars 2019 à 12:36:44
Réponse #2

Kilbith


Avec les bivy....à la lumière de 30 ans d'utilisation épisodiques (goretex et autre...)

Règles:

*Si on peut éviter de s'en servir c'est toujours mieux!
*Donc éviter de l'utiliser par temps sec ou très froid quand ce n'est pas nécessaire (règle d'or).
*Eviter de les fermer intégralement. La respiration doit pouvoir s'échapper à l'air libre. Une membrane évacuera toujours moins vite qu'une simple aération.


Principes de fonctionnement :

Le truc c'est que pour traverser la membrane, l'humidité a besoin d'une certaine force. Cette force provient normalement soit de la différence de température int/ext, soit de la différence d'humidité int/ext. Il faut jouer là dessus.



Sur les bivy comme la membrane est plus éloignée du corps (qui fournit la chaleur) que dans un vêtement. Au niveau de la membrane les deux forces précédentes sont moins présentes. Par conséquent, l'humidité à donc tendance à  plus condenser sur la paroi froide que dans un vêtement dans des conditions égales. Plus le bivy est grand...plus c'est sensible. 


On constate donc sur le terrain :

Plus on a un sac isolant, moins on "chauffe" l'intérieur du bivy au niveau de la membrane. Plus  l'humidité contenue dans l'air condense au contact de la membrane.

Moins il existe une différence de température entre l'intérieur et l'extérieur, plus ça condense.

Plus l'air extérieur est humide, moins ça fonctionne

Quand il pleut, sauf exception, ça condense. Surtout dès qu'il est moins déperlant.

Quand il fait froid, si la membrane n'est pas assez réchauffée, ça condense.


Quelques solutions :

C'est parfois minimisé, car l'humidité est non visible, du fait de présence d'un tissu absorbant de type mesh "cache misère" à l'intérieur. Mais l'humidité est là.

Certain bivy goretex (ou Event) sont meilleurs que d'autres pour évacuer l'humidité (pas de revêtement PU interne) mais sont alors moins résistant dans le temps (sensibles aux graisses). L'humidité passe en mode "direct flow" sans phase intermédiaire.  Mais ils ne font pas de miracles.

Dormir "froid" (sac couchage juste suffisant) permet à la chaleur du corps de plus facilement chauffer la membrane. C'est délicat à mettre en oeuvre.


L'emplacement du bivouac a souvent plus d'effet que la super nouvelle membrane du bivy. Typiquement un sous bois à mi pente est moins humide qu'une pelouse en contrebas.

Des nos jours une tente en silnylon a le poids et l’encombrement d'un bivy solide. Elle est plus confortable mais moins polyvalente.

La bonne idée c'est d'avoir un bivy ouvert, si possible toujours ouvert au niveau de la tête pour respirer, et de le recouvrir d'un léger tarp. On supprime bien des problèmes tout en ayant un système très polyvalent et résilient.



En conclusion :
Pour moi les bivy c'est comme les réchauds à essence, c'est la moins mauvaise solution quand on ne peut pas faire autrement.

Récemment, face à la mer de Barents en février sous la neige et dans le vent, je ne pouvais pas faire autrement pour installer un bivouac de nuit en 10 minutes sur un lieu exposé.  :closedeyes:



« Modifié: 18 mars 2019 à 12:49:47 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

18 mars 2019 à 12:48:48
Réponse #3

Dutch


Piste envisagée : te trouves tu dans un environnement saturé en humidité ?

C'est difficile à retranscrire...

Ce WE, on était dans l'environnement d'une forêt bourguignonne en fin d'hiver: sol boueux par endroit, mais pas un marécage non plus, ni une humidité tropicale...
On voyait les étoiles toute la nuit & pas de brouillard au petit jour.

Pour te donner une idée, voilà le poncho qui protégeait nos sacs & la tente des enfants au matin.
Il y avait aussi de la condensation à l'intérieur qu'on a fait sécher en rentrant, mais rien d'extraordinaire pour la saison.




Puis dans le Jura il y a trois semaines, c'était plutôt un froid sec.

Je laisse bien le bivi à demi ouvert comme indiqué sur l'étiquette, mais au delà, je passe d'un environnement "humide tempéré" à "humide & froid". :-\

Se pourrait il que les sacs de couchage me mettent en surchauffe durant mon sommeil?
J'utilisais un Carinthia 200 dans le Jura et celui là ce week-end:

En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 mars 2019 à 13:33:07
Réponse #4

ofelas


Citer
Se pourrait il que les sacs de couchage me mettent en surchauffe durant mon sommeil?
C'est ce qu'il m'est arrivé, c'est comme ça que j'ai trouvé la solution de la condensation du sur sac
(Lors de balades un peu partout en ULM, on dormait sous l'aile)

18 mars 2019 à 13:46:10
Réponse #5

Dutch


@ Kilbith, merci pour ce mode d'emploi étoffé. :akhbar:

Nos messages se sont croisés, mais si je résume: l'accord bivi-duvet-bonhomme semble délicat & change à chaque contexte...

En conclusion :
Pour moi les bivy c'est comme les réchauds à essence, c'est la moins mauvaise solution quand on ne peut pas faire autrement.





Là où je voyais un abri universel, on est plus sur un produit de secours, j'ai bon?

Ça ne m'arrange pas & je risque de ramener un lumbago à chaque sortie avant de trouver un accord, qui ne sera plus valable la fois suivante. :'(

Récemment, face à la mer de Barents en février sous la neige et dans le vent, je ne pouvais pas faire autrement pour installer un bivouac de nuit en 10 minutes sur un lieu exposé.  :closedeyes:

Du coup, ça soulève deux questions:
_Tu transportes systématiquement une tente plus un bivy lors de tes sorties? :blink:
_Vers quel type d'abri dois je m'orienter pour plus de polyvalence?

J'envisage une utilisation plutôt soft avec mes enfants de 10 & 13 ans.
Comme je porte déjà une bonne partie de leur matériel, ça va être délicat d'emmener les deux (tente + bivy). :-\
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 mars 2019 à 14:25:02
Réponse #6

lambda


Bonjour!

En attendant que Kilbith et d'autres te repondent plus précisément et complètement...

..._Vers quel type d'abri dois je m'orienter pour plus de polyvalence?

J'envisage une utilisation plutôt soft avec mes enfants de 10 & 13 ans.
Comme je porte déjà une bonne partie de leur matériel, ça va être délicat d'emmener les deux (tente + bivy). :-\

Compte tenu de tes pratiques familiales, je me demande si cela ne serait pas intéressant pour toi d'opter pour l'usage d'un grand tarp pour vous abriter tous en installant ton réchaud de façon sécurisée...

- Drôle et pédagogique à installer: cela peut nécessiter un peu de bricolage avec quelques bouts de bois, noeuds...
- super polyvalent en milieu forestier, permettant des montages divers, même à la "Dubout"
- "Léger" et compact à trimballer, piquets à faire sur place....Bon exercice supplémentaire pour les petits...
- convivial à dormir ensemble, autour du foyer/réchaud central, si le Tarp est assez grand...
...

Tu peux du coup te passer du bivy et simplifier vos systèmes de couchage...

Juste une idée comme ça.

Bon courage,

à+,
Lambda
« Modifié: 18 mars 2019 à 14:42:28 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

18 mars 2019 à 14:31:28
Réponse #7

Kilbith




Du coup, ça soulève deux questions:
_Tu transportes systématiquement une tente plus un bivy lors de tes sorties? :blink:
_Vers quel type d'abri dois je m'orienter pour plus de polyvalence?

J'envisage une utilisation plutôt soft avec mes enfants de 10 & 13 ans.
Comme je porte déjà une bonne partie de leur matériel, ça va être délicat d'emmener les deux (tente + bivy). :-\

Non.

Le bivy c'est en mode secours, principalement en hiver dans la neige. Ou alors si je devais faire un truc genre milouf (a compléter par un poncho et demi matelas).

En laponie cet hiver on avait prévu de bivouaquer ou cabane, le bivy était le plus polyvalent. Une sorte de truc idiot proof.

En hiver on prévoit de dormir dans une cabane ou dans un abris bien préparé habituellement (tente, igloo..) . Mais cela demande du temps (ancrages sol dur ou mou, préparation de la neige, construction, bonne neige, bon emplacement, gants adéquat...).

En urgence dans ces conditions le bivy c'est bien. Il permet par exemple de dormir sur une crête ventée sans préparation (pas de trucs à planter et arrimer, pas de trucs délicats à faire avec des gants...) ou de rendre un abris neige fait à l'arrache bien plus confortable. Avec un matelas bien sûr (au moins demi mousse). Nuit moyenne mais on fait une nuit.

J'ai un bivy light du genre 400g au cas où....ou bien quand c'est plus probable mon gros bivy US d'un kg.

Parfois (si seul ou truc un poil engagé) j'ai un mini bivy d'urgence pas obligatoirement respirant (CS sous la forme d'un sac). Cela peut faire double emploi : sursac abri de survie 24h (on ne parle plus de confort) et VBL dans le sac en cas de grand froid ou même simple sac d'urgence en été.

En été, en mode randonnée une tente est plus pratique et pas plus lourde quand on peut choisir où et quand la planter sans problèmes. Je ne suis pas milouf.

Pour tes enfants je te conseille une tente trois places tunnel en sil nylon. On trouve parfois de bon trucs chez intersport (j'ai déniché un modèle bergans, très proche hilleberg ou helsport, autour 300 euros). Sinon c'est cher (+500).

En mode complet cela fait environ 2kg pour trois. En mode "juste le double toit" (possible si tente tunnel) c'est plus léger et toujours très protecteur contre les intempéries. Dans ce dernier cas c'est très spacieux pour trois.


Une bonne tente c'est cher....mais pas plus qu'une veste goretex de marque XPROULTRA accompagnée d'un multitool tiptop XTITAN, d'une lampe led dernier cree 15000 lumen et d'un bon couteau DamasséInox. Or, c'est souvent plus utile en randonnée.


Mais moins fun.

EDIT : je parlais d'un contexte randonnée itinérante en milieu montagnard. Pour un camp ou bien encore une randonnée orientée bushcraft, un grand tarp est une excellente solution en forêt et/ou quand on a le temps de trouver le bon emplacement.
« Modifié: 18 mars 2019 à 15:01:38 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

18 mars 2019 à 16:20:47
Réponse #8

Dutch


L'idée du tarp est séduisante, merci, je n'y avais pas pensé.
On essaiera cet été car mes enfants ne sont pas encore mûrs psychologiquement...

En hiver, ça me semble trop accidentogène de faire dormir mon ainé à proximité d'un feu (il est à 70% d'invalidité & a souvent un sommeil agité).

Pour l'instant, nous fonctionnons de la façon suivante:
_Choix d'un lieu isolé déjà connu ou sur indication d'une connaissance locale.
_On pose la voiture à proximité & on va reconnaitre le terrain jusqu'à trouver un emplacement favorable.
_On retourne chercher les sacs & on monte le camp autour duquel s'organise la vie et nos activités.

Pour le moment, nous marchons rarement plus de 4-5 km avec notre équipement, mais ça va évoluer quand les enfants seront "rodés".

Lorsque j'organise le campement, je m'arrange pour enclaver le couchage des enfants, de sorte que quiconque (homme ou animal) débarquant à l’improviste soit +/- obligé de me marcher dessus avant d'arriver jusqu'à eux.



C'est la principale raison de nos tentes séparés, mais aussi pour leur confort car je me couche après eux, me lève avant et entre les deux.... je ronfle! :-[

Voilà ce dont nous disposons comme tentes, mais j'aimerai alléger quand on se déplacera.






Pour revenir au problème de condensation, est ce que ça le résoudrait de troquer mon bivy Carinthia contre un poncho/tente Columbus + un sur-sac gore tex (si besoin)?
En terme de poids, le Carinthia pèse 1 KG 625 & le Columbus + sur-sac 1 KG 750, c'est pas dramatique.

Par contre, je le l'ai jamais utilisé sous la pluie ni par fort vent & je m'interroge sur sa solidité... :-\




En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 mars 2019 à 17:44:24
Réponse #9

lambda


L'idée du tarp est séduisante, merci, je n'y avais pas pensé.
On essaiera cet été car mes enfants ne sont pas encore mûrs psychologiquement...

En hiver, ça me semble trop accidentogène de faire dormir mon ainé à proximité d'un feu (il est à 70% d'invalidité & a souvent un sommeil agité).

... Ce que tu peux imaginer par exemple:

- Installation de la tente des enfants dans leur enclave (j'imagine que tu leur faits l'enclave avec une palissade/barriere improvisée à l'arrière de la tente, au vu des photos...)

- Installation d'un grand tarp en auvent, genre 4x3m, venant rejoindre à un extrémité le devant de la tente.
par exemple un simple montage en canadienne, faitière à 1.5m de hauteur par exemple, et bas de la double pente entre 50cm et 1 m de hauteur.

- place à feu devant l'entrée de l'auvent, à distance de sécurité.

du coup:
- tu bénéficies d'un espace de vie et de bricolage pour les bouts de choux au sec quand il pleut.
- pour la nuit, tu peux dormir sous cet auvent en étant bien protégé des intempéries, et avec zéro problème de condensation...
- tu es positionné entre l'entrée de la tente des bouts de choux et l'extérieur du camp (cf l'arrivée de l'intrus...)
- les enfants pour la nuit ne sont pas près du feu
- tu peux entretenir celui-ci assez facilement sans presque quitter ta position de couchage et en restant à proximité, et au sec, des enfants...
- ils ont leur espace dodo (sous tente, (leurs habitude restent inchangées), tu as le tien...

Juste une suggestion en alternative à l'usage du bivy...

Petit crobar tout deg' pour illustrer le "montage"...
Le machin orange informe oblong, sous le tarp noir, c'est toi en train de roupiller....  :lol:
les trucs verts, c'est l'enclave végétale bricolée...
le truc rouge, la tente des petits...
le triangle orange, la place à feu...

à+,
Lambda

"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

18 mars 2019 à 18:18:24
Réponse #10

Dutch


Super ton croquis, on essaye à la prochaine sortie! :yeah:

- Installation de la tente des enfants dans leur enclave (j'imagine que tu leur faits l'enclave avec une palissade/barriere improvisée à l'arrière de la tente, au vu des photos...)

Oui, c'est exactement ça: le feu d'un coté, une barrière en L de l'autre avec un point de passage "naturel" vers moi.




Ce n'est pas de la parano, mais j'ai gardé de l'armée le très mauvais souvenir d'une biche affolée par les tirs de nuit d'une compagnie. Elle s'est empêtrée dans une tente & en quelques secondes, a cassé le nez, la mâchoire ainsi que plusieurs dents d'un type super-costaud.

Je n'ose même pas imaginer s'il nous arrivait la même chose avec un sanglier...

D'ailleurs la chasse à beau être fermée, nous avons entendu trois coups de feu nocturnes le WE dernier.
Braconnage ou élimination de nuisibles? Je n'en sais rien, mais ça reviendra au même si ça déboule sur nous... :-\
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

16 avril 2019 à 23:06:37
Réponse #11

Dutch


... Ce que tu peux imaginer par exemple:

- Installation de la tente des enfants dans leur enclave (j'imagine que tu leur faits l'enclave avec une palissade/barriere improvisée à l'arrière de la tente, au vu des photos...)

- Installation d'un grand tarp en auvent, genre 4x3m, venant rejoindre à un extrémité le devant de la tente.
par exemple un simple montage en canadienne, faitière à 1.5m de hauteur par exemple, et bas de la double pente entre 50cm et 1 m de hauteur.

- place à feu devant l'entrée de l'auvent, à distance de sécurité.

du coup:
- tu bénéficies d'un espace de vie et de bricolage pour les bouts de choux au sec quand il pleut.
- pour la nuit, tu peux dormir sous cet auvent en étant bien protégé des intempéries, et avec zéro problème de condensation...
- tu es positionné entre l'entrée de la tente des bouts de choux et l'extérieur du camp (cf l'arrivée de l'intrus...)
- les enfants pour la nuit ne sont pas près du feu
- tu peux entretenir celui-ci assez facilement sans presque quitter ta position de couchage et en restant à proximité, et au sec, des enfants...
- ils ont leur espace dodo (sous tente, (leurs habitude restent inchangées), tu as le tien...

Juste une suggestion en alternative à l'usage du bivy...

Petit crobar tout deg' pour illustrer le "montage"...
Le machin orange informe oblong, sous le tarp noir, c'est toi en train de roupiller....  :lol:
les trucs verts, c'est l'enclave végétale bricolée...
le truc rouge, la tente des petits...
le triangle orange, la place à feu...

à+,
Lambda

Bonsoir Lambda,
Ton idée est géniale, mon "élevage de nains" a adoré!  :yeah:
Et avec la flotte qu'on s'est pris, ça n'aurait pas été tenable sans un lieu de vie abrité où organiser des activités (feu, cuisine, filtrage d'eau, taille de bâtons etc... Bref, n'importe quoi pour les occuper en attendant que les éléments se calment.) :-\

















Par contre, le problème du bivy n'est pas résolu... :'(
J'ai tenté de dormir froid, comme préconisé par Kilbith.

Dormir "froid" (sac couchage juste suffisant) permet à la chaleur du corps de plus facilement chauffer la membrane. C'est délicat à mettre en oeuvre.

La configuration était la suivante: par +4-5°, bivy col ouvert sous tarp + feu à proximité, duvet Carinthia Tropen 200 & juste un caleçon/tee-shirt en coton.


Bilan des opérations: j'ai fini par enfiler un ensemble en Mérinos & je n'ai pas roupillé deux heures la première nuit (je m'étais trop refroidi).
Pas de condensation ni de lumbago (du moins imputable au bivy, pour le déplacement de troncs d'arbres c'est une autre affaire ::)), mais une bronchite du tonnerre à la place! :bang:

A votre avis, ce bidule serait-il plus adapté à mes activités?  https://fr.aliexpress.com/item/GeerTop-BivyII-Ultra-L-ger-Une-Personne-Randonn-e-Tente-1-Homme-3-Saison-tanche-Easy/32968014602.html?spm=a2g0o.cart.99999999.272.803b3c00oZApPU

Il semble avoir un espace interne plus proche d'une petite tente que mon "cercueil" actuel...



Si c'est une chinoiserie merdique, existe t-il un produit équivalent en terme de poids/encombrement?
Merci d'avance!
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

17 avril 2019 à 11:51:10
Réponse #12

Kilbith


Salut,

Comme indiqué trouver le juste équilibre froid/chaud est assez aléatoire.

Tu indiques une température de 4/5°C.. je lis sur le site d'AN :
Citer
Le Tropen de Carinthia est un sac de couchage prévu pour les températures clémentes : température confort de 5°C.

Tu étais donc limite limite (en général les températures carinthia sont optimistes). D'autant plus que tu avais un tshirt et un caleçon en COTON.

C'est une mauvaise idée, particulièrement dans un sac en synthétique, particulièrement dans un bivy. Le coton est une pompe à humidité, et celle-ci reste stagnante dans un sac synthétique. Par conséquent on a froid.

Après plein de facteurs entrent en jeu (ton âge, ta corpulence, ta physio, l'humidité...). Mais éviter le coton à même le corps par température fraîche la nuit est toujours une bonne idée. La laine ou le synthétique est bien préférable.

AMHA : C'est l'usage de sous vêtement coton qui a amené la légende comme quoi on dort mieux aoilpé dans un sac qu'habillé.

Pour ta question :
AMHA, l'usage d'un bivy éloigné du corps ne va pas améliorer les problèmes de condensation. Sauf si c'est très ventilé. Ce sera même plutôt le contraire (la membrane du bivy large est plus froide que dans un bivy proche du corps). après cela dépend aussi de la conception et de la membrane.


De façon plus générale je ne comprend pas pourquoi tu tiens à dormir sous un bivy imper/respi. C'est une solution parfois pratique, surtout pour les militaires qui dorment là où ils peuvent, mais pas pour des randonneurs.

Si on ne veut pas de tente, la solution d'un tarp est globalement plus confortable. On peut au besoin compléter par un sursac léger ou un bivy léger (si grand vent, grosse pluie...). Évidemment un matelas est pratiquement indispensable.


Le bivy goretex c'est pour moi seulement dans des circonstances rares désormais, zone exposée, sans arbre, avec intempéries et en cas de bivouac à l'arrache. Par exemple un bivouac improvisé à proximité du cap nord en février :
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org/t11340p25-l-abri-de-lambda#198594




Après c'est fonction des habitudes mais j'ai un sursac goretex (Millet,1kg) depuis 30 ans (SN) et un bivouac large (helsport, 1.5kg) depuis 25 ans. J'ai aussi un sursac large goretex US ARMY depusi 10 ans.  Ils sortent rarement désormais car de nos jours on peut trouver du matériel plus léger, plus compact, moins cher et moins spécialisé. Et surtout plus confortable.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

17 avril 2019 à 12:08:27
Réponse #13

gui3gui


Comme dit au dessus, je pense que l'utilisation d'un sdc (synthé peu respirant) dans un espace confiné (ton bivy) est grandement responsable de la condensation.

Par ailleurs, et pour répéter ce dit précédemment, le bivy est vraiment pour des situations très spécifiques et plutôt militaire.

Donc au lieu, de te faire changer immédiatement tout ton système de couchage, mais vu que tu es à la recherche d'allégement (surtout au vu de tes deux poids lourds; on parle bien des tentes) et sans partir directement sur un tarp qui peut-être difficileà expériementer dans un premier temps, je te conseillerais de partir sur un  tipi et une tente, voire deux tipis, le tout pour un poids et un investissement légers :

la tente :

https://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=33736



le ou les tipis :

https://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?pid=524532#p524532



en gros pour 100 - 150 € tu obtiendras deux palaces et tu t'allégeras de 4 kg !

Je dis ça, je dis rien ! ;)


17 avril 2019 à 12:51:17
Réponse #14

Dutch


Merci beaucoup, je vais explorer la piste tipi! :akhbar:

De façon plus générale je ne comprend pas pourquoi tu tiens à dormir sous un bivy imper/respi. C'est une solution parfois pratique, surtout pour les militaires qui dorment là où ils peuvent, mais pas pour des randonneurs.

C'est probablement un réflexe grégaire de ma part & dont je peine à me défaire.. :-[
Jusqu'ici, l'équation poids/encombrement/rapidité de montage/discrétion me ramenait systématiquement vers cette gamme de produits.

Je ne suis pas opposé à dormir sous un tarp aux beaux jours (pour mes enfants, c'est encore prématuré).

Est-ce que mon vieux duvet F1 + sur-sac gore-tex en cas de pépin constitueraient une alternative?.
Il s'agit d'équipement sensés s'accorder, mais niveau poids/encombrement, ils prennent la moitié du sac & je reviens à la case départ: ça passerait en solo, mais pas avec ce que je trimballe pour mes gamins... :bang:




De toutes façons, il faut que je trouve une solution, même si elle passe par quelques dépenses inutiles.
A 65€ la séance d'ostéopathe à chaque retour de bivouac, au moins je pourrai récupérer une partie du budget en revendant ce qui ne convient pas... (sans compter l'inconfort des lumbagos)


Edit: aurais tu un lien d'achat direct pour les tipis STP? (Ou juste la marque à rechercher)
Celui ci-dessous n'est pas accessible sans être inscrit.

le ou les tipis :

https://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?pid=524532#p524532
« Modifié: 17 avril 2019 à 13:23:49 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

17 avril 2019 à 16:04:43
Réponse #15

gui3gui


Pardon, voilà les liens directs :

Deux détails :
-  comme beaucoup de tipis/ tente monoparoi, il faut prévoir un tapis de sol additionnel, (polycree, poncho, tyvek...)
- chose spécifique à cette marque, les coutures ne sont pas siliconées, à priori, parce que cela pose des problèmes à la douane, donc juste penser à le faire avant la première utilsation (silicone + whitespirit)

Version 2 places (flytent) : https://fr.aliexpress.com/store/product/ASTAGEAR-firstsnow-2-ul-tent-pyramid-tent-2-person-camping-tent/4985005_32989349878.html?spm=a2g0w.12010615.8148356.12.774437abKEXojQ



Version 4 places : https://fr.aliexpress.com/item/4-personnes-30D-double-silnylon-740-grammes-ASTA-pyramide-feuille-ext-rieure-haute-qualit-camping-tente/32839261942.html



En deuxième temps ou plus tard, pour le duvet, tu peux regarder du côté d'aegismax toujours sur ali (cf topic RL).

Et ton duvet F1 ne sera pas perdu, tu pourras toujours le laisser au fond de ton coffre, chez toi en dépannage, bref il aura encore son utilité/rusticité.

Je ne suis pas un inquisiteur de la randolégère, mais je n'ose demander le poids de ton sac bundeswehr à vide ! ;)

si tu es adepte des couleurs camo/kaki, le sac D4 solognac est certainement une bonne alternative :
 https://www.decathlon.fr/sac-a-dos-50l-20-kaki-id_8382535.html



1kg/40 €/ 50 L tu devrais réussir à y mettre beaucoup de choses, et s'il ne te convient pas, tu n'auras qu'à le ramener.




Bonne future rando avec tes enfants.

17 avril 2019 à 16:12:56
Réponse #16

Kilbith


Citer
Je ne suis pas opposé à dormir sous un tarp aux beaux jours (pour mes enfants, c'est encore prématuré).


Un tarp en zone forestière protège autant si ce n'est plus qu'un bivy goretex pour peu qu'on ne prenne pas un timbre poste. Il faut compléter par un tapis de sol léger. C'est un peu plus long à installer, mais pas vraiment un problème en forêt. Le gain en terme de poids, encombrement, confort et prix est considérable.

Les sacs de couchage modernes, particulièrement le Carinthia, sont suffisamment résistant au vent et à l'humidité pour se passer d'un sursac coupe vent et anti bruine. sauf peut être en haute montagne.

Mais de toute façon, j'imagine que tu ne sors pas avec tes gniards en cas d'avis de tempête je présume.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

17 avril 2019 à 17:28:36
Réponse #17

Dutch


Merci beaucoup, je patauge au milieu de la multiplicité des offres & votre guidage m'est précieux. :yeah:

Avec les tentes intérieures (auxquelles les filles & mon épouse ne renonceront pas, par phobie des p'tites bêtes), on est à 1300 gr pour la 2 places & vers 1700 gr pour la 4 places.
Cela représente un poids global de 1500 grammes inférieur à ma config' actuelle, mais j'ai encore du mal à visualiser l'encombrement...

Que signifient réellement les indices d'étanchéité 15/20/30D indiqués dans les annonces?
Désolé de ces questions bêtes, mais je n'étais pas consulté sur le choix du matériel lorsque j'étais militaire & j'ai le plus grand mal à m'y retrouver... :-\

Je ne suis pas un inquisiteur de la randolégère, mais je n'ose demander le poids de ton sac bundeswehr à vide ! ;)

Ma balance à traction indique 1300 grammes, housse de pelle incluse.

Cela te semble excessif pour un volume de 65 litres & un prix de 15€ sur Le Bon Coin?
J'ai tenté de descendre à 45 litres de capacité (le Seyntex porté plus haut par ma fille), mais je ne parviens pas à tout caser... :-[






Mais de toute façon, j'imagine que tu ne sors pas avec tes gniards en cas d'avis de tempête je présume.

J'aurai tendance à éviter les emm*rdes, mais nous sommes originaires de Savoie (où vit notre famille) & possédons une résidence secondaire aux pieds des Pyrénées.
 
Du coup, nous iront plutôt bivouaquer dans ces coins là pendant les grandes vacances (actuellement nous sommes en phase d'essais, dont le plus long n'a duré que 5 jours: http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,69121.0.html ).

S'agissant de régions où la météo peut tourner rapidement,  j'essaye de prévoir un matériel polyvalent, ou permettant de passer une nuit dans des conditions acceptables avant de redescendre.

J'ai souvenir d'une visite à Montlouis au mois de mai, où nous sommes rentrés au restau' en short/tee-shirt & ressortis sous 20 cm de neige deux heures après. :blink:
« Modifié: 17 avril 2019 à 23:53:56 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 avril 2019 à 11:46:56
Réponse #18

gui3gui


Pour le denier (d), il y a un rapport avec l'imperméabilité même si cela varie également selon le tissu utilisé mais pour du synilon le 30-40 d c'est amplement suffisant . La tente étant donnée à 4000 schmerber.

Pour les infos plus techniques c'est là :

https://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=26831

https://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=8897

https://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=25245

https://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=28307

Certains vendent des tentes avec des toits en 15-20d à 400 €, donc à priori tu es large. Ma tente monoparoi est en 40d. Plus le nombre est élévé et plus c'est lourd.

18 avril 2019 à 14:56:32
Réponse #19

Dutch


Un grand merci, je me coucherai moins bête ce soir.

Je retiens de tout ça la difficulté de s'y retrouver: tests fabricants non significatifs, données incomplètes, absentes ou tronquées sur les produits, merchandising limite malhonnête etc...  :o

Du coup, ma tendance à m'équiper de matériel répondant à un cahier des charges militaire n'est pas si absurde:
_C'est disponible facilement
_Le tarif est globalement correct
_Puis surtout, des gens plus qualifiés que moi se sont chargés du contrôle qualité

Bon évidemment, coté poids & couleurs... :-\
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 avril 2019 à 17:32:05
Réponse #20

gui3gui


Heureux d'avoir pu t'aider, après même si les tarifs sont bas, cela ne veut pas dire pour autant que la qualité ne suive pas.

Il suffit de voir les nombreux retours sur la qualité plus que correcte du matos chinois sur Rl ou ici.

Je n'aurais pas déjà mon palace 4*, une mountainsmith shelter 2 places,



 qui fait approximativement le poids du tipi 4 places, je pense que j'aurais déjà commandé une tente astagear.

Et je pense que je le conseillerais à 3 amis qui partiront en rando cet été.

19 avril 2019 à 11:05:58
Réponse #21

Dutch


[...] après même si les tarifs sont bas, cela ne veut pas dire pour autant que la qualité ne suive pas.
Il suffit de voir les nombreux retours sur la qualité plus que correcte du matos chinois sur Rl ou ici.

TAFDAK, c'est +/- ce que je disais sur ce topic: http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,69149.0.html
Le principal souci est de discerner les produits valables du reste... :huh:

Citer
Après tout, les chinois ont le plus grand potentiel industriel de la planète, sous-traitent pour le monde entier, ont développé leur bombe atomique & envoient des hommes dans l'espace...

Alors quand ils veulent faire de la qualité, ils savent.

Je suis trop novice en bushcraft pour émettre un avis, mais en mécanique c'est un vrai casse-tête: des carburateurs ou embrayages adaptables qui sont parfaits, s'avèrent in-montables la série suivante, bien qu'achetés auprès du même vendeur. :bang:

Du coup, mes achats chinois concernaient surtout le petit matériel jusqu'ici.
Ce n'est pas bien grave si on casse un canif ou une lampe, mais ce serait plus problématique que l'abri des enfants fuie ou se déchire... :-\

J'ai commandé un tipi puisque les RETEX sont favorables.
Pour la tente + doublure interne, il n'y a que 200 grammes d'écart avec mon Ultraligth Pro, alors on verra plus tard.

Encore merci, je n'aurai pas osé sans tes conseils. :yeah:
« Modifié: 19 avril 2019 à 11:11:10 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

19 avril 2019 à 11:29:47
Réponse #22

gui3gui


Content d'avoir pu aider, je ne pense pas que tu seras déçu.

Tu as commandé le modèle 2 ou 4 places ? J'espère que tu nous feras un petit retour dessus et que cela comblera tes gnomes.

19 avril 2019 à 13:26:09
Réponse #23

Dutch


J'ai commandé la version 4 places + tente intérieure pour me faire une idée.
Si l'essai est concluant, j'en prendrai un 2ème ou une tente, j'hésite encore...
A 300 grammes d'écart, ça peut valoir le coup de disposer d'une modularité de 8 places couchage/stockage.

Tant qu'on y est, il y a une marque ou modèle de bâton recommandé sur Ali?
C'est comme pour le reste, on a l'embarras du choix... :-\

Ou alors un mat télescopique si plus léger, car je n'ai pas l'utilité d'un bâton hors pilier de tente.
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

19 avril 2019 à 14:01:07
Réponse #24

gui3gui


Pour les mats télescopique en carbone, il existe deux références pas trop cher sur ali :

Le modèle vendu à l'unité est un peu plus lourd que ceux formant la paire, mais l'investissement initial est moins élevé :

Vendu à l'unité 90g/20 €

https://fr.aliexpress.com/item/126-cm-90-grammes-en-Fiber-de-carbone-ultra-l-ger-pyramide-tente-un-poteau-de/32918962406.html?spm=a2g0o.cart.0.0.45ab3c00vKGP7r

Vendu à la paire : 65g chacun pour 32€ la paire soit environ 16 € pièce (plus intéressant si tu comptes acheter un deuxième tipi).

https://fr.aliexpress.com/item/Tente-pyramidale-ultral-g-re-en-Fiber-de-carbone-de-65-grammes-126-cm-Double-un/32897533413.html?spm=a2g0o.cart.0.0.45ab3c00vKGP7r

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité