Nos Partenaires

Auteur Sujet: Première sortie père-fils dans le Haut Jura  (Lu 1448 fois)

06 mars 2019 à 09:18:28
Réponse #25

Dutch


Merci pour les astuces, j'essaye dès la prochaine sortie.
Là il portait un caleçon long + chaussettes montantes sous le pantalon de velour.

Initialement, on devait partir à Pâques & le pantalon technique commandé sur Ali n'est pas encore arrivé: https://fr.aliexpress.com/item/M-le-Hiver-Polaire-Doublure-Thermique-Droite-Pantalon-Sports-de-Plein-Air-Escalade-Cyclisme-Camping-Chaud/32944653225.html?spm=a2g0s.9042311.0.0.27426c378buvP3

En tous cas, je suis très content du mien, c'est franchement efficace pour le prix. 
_Jamais eu froid ni trop chaud, par des températures de -5° à +15°
_Même humide, il reste souple & ne gèle pas
_Les passants résistent à plusieurs kilos de charge à la ceinture
_Aucune abrasion du tissu après plusieurs heures de travail à genou sur la terre, les cailloux ou dans les arbres.
_Résistant aux escarbilles du feu

Après 4 jours de bivouac, il est à peine sali!
Les multiples passages dans les ronces ont tiré quelques fils, mais j'y suis vraiment allé en "mode sanglier"






Un truc en passant : pour cuire un magret sans que cela fume, le poser directement sur la braise, la graisse manque d'air pour bruler et ça fume à peine.

Et quand on les retire, ça ne déclenche pas des flammes d'enfer? (histoire de replier la bâche avant si nécessaire).
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

06 mars 2019 à 09:27:50
Réponse #26

Kilbith


Merci pour les astuces, j'essaye dès la prochaine sortie.
Là il portait un caleçon long + chaussettes montantes sous le pantalon de velour.

Oui il était assez couvert, mais cela n'empêche pas l'entrée de trucs dans les chaussures (ex : marche dans la neige).

Et on a une grosse perte thermique au niveau de la jointure pantalon/chaussure. C'est parfois souhaitable (marche dynamique) mais pas toujours.

Et puis protéger le bas d'un pantalon velours de l'humidité, c'est toujours une bonne idée, une fois trempé c'est très difficile à faire sécher (je fais l'hypothèse d'un velours majoritaire coton, le plus courant).

A choisir je préfère des guêtres "non étanches" sauf si elle sont dédiées à la pluie. Un simple tissu déperlant suffit le plus souvent et il évite l'accumulation d'humidité sous la guêtre et dans la chaussure.


La solution du caleçon est parfaite en statique, mais c'est souvent trop chaud quand on marche un peu, sauf par température très négative et/ou terrain plat. Là, vous aviez peu de distance à marcher, c'était ok.
Quand on marche avec un caleçon par température juste fraîche on transpire souvent beaucoup, il devient humide (même le synthétique) et à l'arrêt on se caille.
On devrait l'enlever en dynamique et le remettre en statique...mais l'expérience montre que c'est compliqué, donc rarement fait.
« Modifié: 06 mars 2019 à 09:33:50 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

06 mars 2019 à 10:45:29
Réponse #27

Dutch


Un petit débriefing global:


Objectifs de la sortie:
_Pour moi:
.Situer où j'en suis après 17 années sans pratique:

A l'approche de la cinquantaine, mes temps de récupération sont beaucoup plus longs & le manque de sommeil influe sur mon comportement.
J'ai du me passer la tête à  l'eau froide pour ne pas m'endormir au volant sur le chemin du retour & j'étais beaucoup moins patient avec junior le dernier jour.

24 fractures au compteur + 2 blessures par balle & une demie douzaine d'éclats divers m'ont transformé en baromètre mobile. J'ai tourné au Klippal codéïné dès le deuxième jour à cause de l'humidité.

La prochaine fois, nous choisirons une zone plus sèche, quitte à marcher un peu jusqu'au point d'eau.


.Prendre en main, tester & évaluer le matériel moderne récemment acquis:

Pas de souci pour junior, avec: Poncho-tente Columbus + tapis de sol aluminé dedans & poncho TTA dessous.
Au couchage, il portait des sous-vêtements thermostables, un bonnet, et de grandes chaussettes en laine (en laissant une poche aux doigts de pieds  pour accumuler l'air chaud), le tout dans un duvet à température de confort -8°.







Ça a été plus laborieux de mon coté avec le bivi Carenthia (niveau pyjama, même config' que mon fils)
J'avais disposé un poncho dessous, un tapis de sol gonflable dedans & renforcé mon duvet Carinthia 200 d'un sur-sac gore tex.

En ajoutant mes fringues aux pieds, ça faisait trop de de volume & a généré beaucoup de condensation (au matin j'avais des rigoles de flotte entre les boudins du matelas & il a fallu tout sécher :blink:)





Ça s'est arrangé la nuit suivante en plaçant le matelas sous le bivi et en virant le sur-sac, ainsi que le poncho pour que le bivi respire.
Malheureusement, le mal de dos s'était installé durablement...


.Faire le tri entre mes besoins réels & le superflu à délester:

Difficile à dire car on avait emporté beaucoup de choses pour les tester.
Globalement, j'estime qu'on pourrait réduire le matériel d'un tiers & la nourriture de moitié.


_Pour mon fils de 13 ans, apprendre à:
.Choisir un emplacement & monter une tente: partiellement acquis pour l'emplacement, non évalué pour le montage (le jour tombant, il creusait les feuillées pendant que je m'en occupais)
.S'isoler du froid: acquis
.Faire du feu en sécurité: partiellement acquis
.S'orienter: non évalué
.Manier une pelle & un canif: acquis pour la pelle, à renforcer pour le canif (faudrait qu'il se le plante dans l'autre jambe pour voir si ça fait pareil... ;# )
.Filtrer son eau: acquis
.Faire sa toilette dans la nature: non acquis
.S'adapter au terrain en utilisant les ressources à disposition: partiellement acquis
.Améliorer son bivouac: partiellement acquis
.Hiérarchiser & gérer les priorités: à renforcer



EDIT: une découverte fortuite en nettoyant les lunettes de junior: les lingettes sont incroyablement solvantées pour un poids & un encombrement dérisoires (ça ne fait même pas réagir la balance).

Je vais en mettre quelques unes dans notre trousse à feu.


« Modifié: 06 mars 2019 à 12:11:50 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

06 mars 2019 à 13:02:35
Réponse #28

2Cy


Super les infos, Merci pour tout! ;)
On ne sait jamais...

06 mars 2019 à 13:21:45
Réponse #29

Dutch


Après essais comparatifs dans le jardin (au firesteel par +13° & vent moyen), celles-ci fonctionnent mieux:



Voilà notre trousse feu, revue après cette 1ère expérience:
_Briquet Bic + serflex pour ne pas qu'il se vide
_Protections périodiques emballées dans une chaussette en nylon
_Firesteel
_Briquet-firesteel rempli d'essence à briquet (du "m*rde in China" à 1€ sur la baie, mais qui marche)
_Une pastille d'alcool solidifié de ration
_4 lingettes solvantées pour lunettes
_Une bougie chauffe-plat

Le tout dans un étui à lunettes souple & étanche.
Il manque la soufflette réalisée dans une antenne de radio, car je ne sais plus où je l'ai rangée... :-[

« Modifié: 06 mars 2019 à 14:16:11 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

06 mars 2019 à 23:22:59
Réponse #30

François


Et quand on les retire (les magrets), ça ne déclenche pas des flammes d'enfer? (histoire de replier la bâche avant si nécessaire).
Non, la graisse fondue s'est mélangée aux charbons, bois et cendres, et tout ça brûle gentiment quand on lui redonne de l'air en enlevant les magrets.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

18 mars 2019 à 11:46:40
Réponse #31

Dutch


Non, la graisse fondue s'est mélangée aux charbons, bois et cendres, et tout ça brûle gentiment quand on lui redonne de l'air en enlevant les magrets.

Merci pour cette astuce d'une efficacité géniale! :yeah:
On a enfin pu cuisiner nos magrets sans s'asphyxier ni sentir le canard tout le week-end.



En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 mars 2019 à 15:05:13
Réponse #32

Draven


Junior a l'air bien fier sur ta photo !  :doubleup: :doubleup: :doubleup: :doubleup:
La frangine a appréciée aussi l'expérience du coup ?
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

18 mars 2019 à 21:05:29
Réponse #33

Dutch


Carrément, et moi aussi d'ailleurs (si ce n'est ces douleurs lombaires récurentes >:( ).
Puis comme on est deux à le surveiller, c'est moins stressant.
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité