Nos Partenaires

Auteur Sujet: Première sortie père-fils dans le Haut Jura  (Lu 1447 fois)

01 mars 2019 à 22:25:40
Lu 1447 fois

Dutch


Bonsoir à tous,

Après vous avoir embêté avec mes questions saugrenues, voici le compte-rendu de notre 1ère virée avec junior, du 24 au 28 février.

Objectifs de la sortie:
_Pour moi:
.Situer où j'en suis après 17 années sans pratique
.Prendre en main, tester & évaluer le matériel moderne récemment acquis
.Faire le tri entre mes besoins réels & le superflu à délester
.Déterminer la fiabilité du rechargement des lampes & du smartphone via un réchaud Biolite Campstove 2 & des panneaux solaires.

_Pour mon fils de 13 ans, apprendre à:
.Choisir un emplacement & monter une tente
.S'isoler du froid
.Faire du feu en sécurité
.S'orienter
.Manier une pelle & un canif
.Filtrer son eau
.Faire sa toilette dans la nature
.S'adapter au terrain en utilisant les ressources à disposition
.Améliorer son bivouac
.Hiérarchiser & gérer les priorités

Préalablement, j'avais pré-testé le matériel en solo par températures négatives, d'abord dans le jardin, puis dans une forêt environnante.

Ensuite, nous avions choisi un emplacement dans un secteur que nous connaissons bien, avec deux cabanes à proximité en solution de repli, ainsi que notre véhicule pas trop loin & contenant matériel + nourriture supplémentaires.



Initialement prévu dimanche matin, le départ s'effectuera le lundi, pour des histoires de renouvellement d'ordonnance & d’approvisionnement en médocs de mon fils.
Bref, ça démarrait mal...

Le lundi, gros retard à cause d'encombrements sur la route, donc nouveau décalage de timing.
On fini par arriver au rendez-vous avec Draven dont les fringues m'ont bien servi :akhbar:, puis direction la Chaux du Dombief.

Le sort s'acharne, car la route forestière menant à la zone prévue n'a été dégagée que jusqu'à la salle hors-sacs & les multiples demi-tours des chasse-neiges ont formé une barrière de glace d'un mètre cinquante en travers de la route. >:(

Tentative à pieds, mais pour une 1ère expérience ce ne serait pas raisonnable d'insister 4 km dans ces conditions. :down:

On ne connait pas l'état des cabanes de repli & le contexte présage que ce n'est gagné pour trouver une zone hydratée sans neige...





Du coup, retour au lac de la Motte où nous avions pique-niqué le midi.
Verdict: trop touristique, on va se faire virer si on s'installe là 4 jours...



En plan de secours, le lac de Bonlieu où nous nous baladons souvent & d'où un itinéraire détourné rejoint les cabanes.

Re-pas de bol: de gros travaux forestiers sont en cours & on nous dit que c'est très dangereux de s'installer par ici (puis l'hiver, cette zone est à l'ombre jusqu'à 11H00) :bang:

J'explique notre problo aux forestiers qui nous indiquent gentiment un coin à peu près praticable sur la rive Ouest du lac.

L'heure tourne, alors à ce stade soit on trouve rapidement un endroit répondant au cahier des charges, soit c'est retour bredouille à la maison. :'(

Coup de bol, on tombe sur cette zone sans neige à la seconde reco, avec point d'eau & à 300 mètres de la voiture. :)




Nous prenons les sacs et en route! :D



Il reste à peine deux heures de jour, alors montage des tentes en mode express, on creuse les feuillées, puis on installe juste une bâche + un banc & de quoi cuisiner.





A part un coup de vent nocturne générant quelques chutes de branches pas très rassurantes (mais j'avais planté les bivis hors de danger) & le passage de gibier au point d'eau (un chevreuil clairement figé par la lampe torche et probablement un sanglier vu la masse en mouvement dans les fourrés), la nuit par -3° fut calme.



Petite anecdote:  pour ne pas inquiéter junior qui ronflait tranquilou, je suis allé uriner sur "les bosquets à sangliers" afin de marquer notre présence & qu'ils s’éloignent.

Ne voulant pas le réveiller avec la frontale à leds hyper-puissante, j'y suis allé avec une micro Maglight trentenaire.
Grosse erreur car ça n'éclaire plus grand chose et le buisson en question était du houx.
Je vous épargne les détails, mais c'est très douloureux...  ^-^

La suite plus tard si ça intéresse. ;)
« Modifié: 03 mars 2019 à 02:11:51 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

02 mars 2019 à 09:47:04
Réponse #1

2Cy


 :doubleup:

Peux-tu faire un rapide topo du "matériel moderne" que tu as testé?

Je vois par exemple le beau réchaud Biolite et un bivvy tous neufs!
« Modifié: 02 mars 2019 à 11:44:28 par 2Cy »
On ne sait jamais...

02 mars 2019 à 10:52:38
Réponse #2

bloodyfrog


Merci pour le partage!

Faire, c'est mieux que parler. :up:
Tu as déjà du confronter ton matos à une petite réalité...

Junior est rentré content?
Parce que sur une de tes photos, il ne transpire pas le bonheur! ;#

Manu.

02 mars 2019 à 11:06:22
Réponse #3

VieuxMora


Sympa cette première expérience  :up:

02 mars 2019 à 11:27:47
Réponse #4

Draven


Super CR !

Content d'avoir fait votre connaissance a toi et a junior ;)
Votre spot avait l'air sympa ! Belle installation pour une première, c'était grand luxe ;)

C'est le top pour voir ce dont on a réellement besoin en matos ce genre de sortie.
Junior a apprécié alors ? Il avait l'air content lundi matin en tout cas ;)
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

02 mars 2019 à 15:10:20
Réponse #5

DEUN


Sympa comme retour.  ;) 
Et effectivement, quels sont les impressions de "junior" ?
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


02 mars 2019 à 17:14:28
Réponse #6

Dutch


Junior est rentré content?
Parce que sur une de tes photos, il ne transpire pas le bonheur! ;#

Manu.

Junior a apprécié alors ? Il avait l'air content lundi matin en tout cas ;)

Sympa comme retour.  ;) 
Et effectivement, quels sont les impressions de "junior" ?

Là, vous soulevez un point que je ne souhaitais pas évoquer publiquement.
Cela dit, c'est nécessaire pour comprendre notre démarche dans sa globalité.

Ça ne se voit pas sur les photos, mais mon ainé est à 70% d'invalidité (pour simplifier, il souffre d'une forme d'autisme)
A 13 ans, il a la coordination gestuelle d'un gamin de 7 ans, est hyper-sensible au bruit & aux contacts physiques, mais parallèlement, il est précoce & a le QI d'un jeune de 25 ans.

A titre d'exemple, j'avais prévenu Draven de ne pas lui faire la bise quand on s'est rencontré, car tout contact non désiré avec un inconnu est susceptible de provoquer un blocage & ensuite il passe 2H00 sous la douche (option totalement inenvisageable en bushcraft)

Concrètement, il nécessite une surveillance continuelle car son système nerveux ne lui envoie pas les bonnes informations.

Il fait difficilement la différence entre le chaud & le froid, ses lunettes sont des prismes car son nerf optique décroche & il se mangera un arbre en pensant passer à coté s'il ne les met pas.
Pour compléter le topo, il porte aussi une gouttière buccale quand il dort, sinon son corps ne lui envoie pas l'info qu'il doit respirer & il s'étouffe.



Il fait partie d'un groupe de scouts handicapés, dont les moniteurs sont admirables, mais où il végète car ils doivent gérer des cas plus lourds que le sien (notamment mentaux, ce qui ne le concerne pas).

Bref, pour qu'il progresse, il fallait que je prenne les choses en main personnellement, d'où notre campement hyper-sécurisé.

Alors oui, il a adoré notre sortie, mais perso, entre ses temps de réceptivité pour lui transmettre un enseignement, les choses indispensables à gérer en autonomie & la surveillance médicale, je n'ai pas dormi plus de 3H00 par tranche de 24H00... (et encore, divisées en 3 X 1H00)

Il a aussi fallu trouver un créneau propice à notre escapade, pendant que mon épouse était partie récupérer ses frères & sœurs en vacances chez les grands-parents.

En effet, elle avait décrété que c'était impossible, donc inutile d'aller au conflit pour une expérience que j'avais décidé de tenter de toutes façons... ::)
Il est toujours plus facile de renoncer avant d'avoir essayé, mais comme ça c'est bien passé, elle n'a finalement pas trop râlé & semble OK pour un 2ème round.



Sinon, pendant durant notre bivouac, il s'est entaillé avec un canif (pose de 2 strips), brûlé avec le réchaud & vautré dans la rivière... sans broncher.

A contrario, la perte de sa cuillère de camping (à 1€ sur Aliexpress) lui a déclenché une crise d'urticaire nerveuse, complètement disproportionnée à l'importance de l'évènement. Ça arrive régulièrement & j'avais emmené de quoi le soigner.

Voili-voilà, désolé d'avoir été un peu long, mais comme ça vous êtes au courant du contexte.

:doubleup:

Peux-tu faire un rapide topo du "matériel moderne" que tu as testé?

Je vois par exemple le beau réchaud Biolite et un bivvy tous neufs!

C'est prévu, mais ce sera partiel & limité à ce que j'ai utilisé.
Je te fais une synthèse dès que j'ai 5 minutes. ;)

« Modifié: 03 mars 2019 à 02:58:44 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

02 mars 2019 à 18:33:21
Réponse #7

b@s


un double merci pour tous tes partages !  :doubleup:

02 mars 2019 à 20:57:37
Réponse #8

Dutch


La suite de nos aventures.

Jour 2: lever avec le soleil (pas spécialement par choix, mais le chantier forestier de l'autre coté du lac démarrait à 07H00 & l'eau porte le bruit des tronçonneuses).

Objectifs de la journée:

_Conforter le bivouac & s'isoler du froid
_Préparer un feu de cuisson/chauffage en sécurité
_Constituer un stock de bois sec pour l'alimenter (branches mortes sur les arbres ou dépassant du sol)
_Recharger nos lampes à port USB avec les moyens modernes (on en avait aussi à piles des fois que ça m*rde)

D'abord, petit dej' par zéro degré.



Construction d'un réflecteur (après observation du sens du vent le 1er soir), pose d'un 2ème tarp, isolation au sol avec de l'écorce & construction d'étagères + d'une poutre afin suspendre notre nourriture hors de portée des animaux.


 



En fin d'aprèm', le confort devenait acceptable:





Détails du feu enterré: (sans aucune utilité dans le Jura l'hiver, c'était à des fins didactiques)
Junior à creusé jusque sous le lit de la rivière à la Cold Steel afin que l'eau s'infiltre par capillarité sur 20 cm de hauteur.
Ensuite, il a planté des "pilotis", posé une couche d'écorce + 5 cm de terre.

Le soir, il éteindra son feu en défonçant le plancher avec un bâton, provoquant la chute des braises dans la flotte & leur extinction immédiate.






Un puriste aurait disposé 4 rondins en carré à 20 cm du foyer pour poser sa grille, mais comme on a trouvé une bouchure en ciment qui faisait la maille, on est allé au plus simple (c'est ça aussi le système D)



En amont du bivouac, nous avions préparé bœuf & magrets de canard salés & séchés. Après un mois à la cave, ils serviront d'apport en protéines les midis.



En marge de nos activités, le réchaud Biolite & les panneaux solaires ont tourné toute la journée, avec des résultats mitigés (surtout liés à des difficultés de prise en main, mais je développerai plus tard)



La nuit tombée, nous papotons au coin du feu & simulons un incident pour tester notre dispositif d'extinction.

 

La température étant de -4°, c'est une bougie éclairante & chauffante qui prendra le relai & durera plus de 2 heures (préparée ensemble à la maison avec 70% de cire, 30% de graisse de vaseline pure, de la corde en chanvre & des allumettes)



La suite plus tard, ça prend du temps de mettre tout ça au propre...
« Modifié: 02 mars 2019 à 22:51:18 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

02 mars 2019 à 21:24:18
Réponse #9

DEUN


... comme ça vous êtes au courant du contexte.
Effectivement le contexte est assez particulier, mais pour le reste pas de souci :

Sinon, pendant  notre bivouac, il s'est entaillé avec un canif (pose de 2 strips), brûlé avec le réchaud & vautré dans la rivière... sans broncher.
Ça ressemble furieusement à ce que j'ai déjà connu avec de jeunes individus (filles comme garçons) vivant pourtant en "zone rurale".
Tout au plus cela piaillait-il peut-être un peu plus...    ::)  (et là, je ne parle même pas de Guillaume)

Et sinon, pour le campement, tu peux postuler aux "Gites de France".
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


02 mars 2019 à 22:12:13
Réponse #10

Dutch


Arf, j'ai du lui répéter 100 fois de porter ses gants durant tous nos bricolages, mais il a trouvé le moyen de se blesser à la cuisse........ en tartinant une tranche de pain beurré avec son couteau suisse.  :bang:
« Modifié: 03 mars 2019 à 01:56:58 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

03 mars 2019 à 11:12:19
Réponse #11

2Cy


mais comme ça c'est bien passé, elle n'a finalement pas trop râlé & semble OK pour un 2ème round. il s'est entaillé avec un canif (pose de 2 strips), brûlé avec le réchaud & vautré dans la rivière... sans broncher.

Si c'est ça qu'elle appelle "bien passé". Super LOL. Moi je me serais fait allumer!!! :o
On ne sait jamais...

03 mars 2019 à 11:59:14
Réponse #12

Dutch


Il se fait constamment des petits bobos par étourderie, alors disons que c'est dans la norme vu les circonstances... ;#



La troisième journée sera consacrée à l'éveil de son esprit pratique.
L'idée étant de lui apprendre à détourner, utiliser & mettre en synergie des objets de récupération (une partie des opérations avait été réalisée en amont à la maison)

_Les multiples usages d'un collant en nylon:

 

.Avec la partie jambe, pré-filtrer son eau ou maintenir une compresse sur une blessure.
.Faire un allume feu transportable avec la partie chaussette
.Détourner la partie slip pour se protéger du froid (bonnet ou cagoule) & atténuer l'éblouissement sur la neige.

On n'a pas abordé la construction d'une épuisette avec le slip + du fil de fer, ni l'application sur un filtre à air de voiture ou une arme (pour éviter la pénétration du sable en zone désertique), car complètement hors contexte.




_Recyclage d'un bag in box de vin blanc:
.En outre à eau
.oreiller gonflable
.pour signaler sa présence aux secours par réflexion
.bouée pour franchir un cours d'eau ou transporter un sac au sec
.poche respiratoire en zone enfumée

Le travail préparatoire a consisté à fabriquer un adaptateur assurant une liaison étanche entre le BIB & la pompe Katadyn (un poussoir en plastique de glace aux Smarties découpé à son extrémité & du shatterton en cône sur la durite)



Essai terrain concluant (3 couches de filtres/collant).


 



Pour lui faire découvrir plusieurs options, nous avons rempli le BIB d'eau portée à ébullition 10 mn pour moitié, le reste avec des Micropur broyées, insérées dans le tube de glace & que la pompe à fait pénétrer dans l'outre.

De retour à la maison, nous avons facilité la mise en œuvre en bricolant un système de blocage de la valve:



L'étape suivante sera de transformer le BIB en douche-camelback par l'adjonction d'une durite et le robinet d'un autre BIB.

« Modifié: 03 mars 2019 à 13:34:04 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

05 mars 2019 à 10:41:32
Réponse #13

Puk


Bonjour à tous,

Bravo pour cette première sortie au bilan positif en terme d'expérience.
Et je ne peux que doublement applaudir pour une première sortie avec la proximité de la neige, les basses températures et un contexte digne d'une vraie aventure.

C'est un très beau camp avec un confort remarquable et les recherches de détournement d'objet dans l'optique pédagogiques sont digne de projet de camps collectifs comme certaines structures peuvent en proposées pour des camps de vacances.

Au plaisir de vous lire,

Puk
"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé"

05 mars 2019 à 12:33:27
Réponse #14

2Cy


On ne sait jamais...

05 mars 2019 à 13:29:12
Réponse #15

Kilbith


Tout au plus cela piaillait-il peut-être un peu plus...    ::)  (et là, je ne parle même pas de Guillaume)

Pourquoi pas?   ;# ;# ;#
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 mars 2019 à 13:30:13
Réponse #16

Kilbith


Plus sérieusement : Merci pour ce CR.

Je n'ai pas pris le temps de lire attentivement (retour séjour dans le froid...), je vais probablement y revenir.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 mars 2019 à 16:04:18
Réponse #17

guillaume


(Je ne piaille pas, je grogne...) ;)

05 mars 2019 à 18:13:29
Réponse #18

Dutch


Merci, c'est sympa. :)
J'ai été instructeur à l'armée, il en reste quelques lointains souvenirs (au temps où il y avait encore des appelés du contingent, ça ne date pas d'hier...)

A l'époque, j'avais fait une overdose de sorties terrain, mais 22 ans se sont écoulés & je pense que j'y reprendrai goût quand junior aura gagné en autonomie.
Parce que pour cette fois, le déficit de sommeil lié à sa surveillance continuelle n'a pas permis d'en profiter pleinement.

Quelques photos supplémentaires.
Découpe du plancher en écorce pour le feu enterré:



Junior allume son 1er feu avec les herbes & le collant confectionnés l'après-midi.
Au menu: magrets de canard (ça fume un peu! :o)



Ça nous réchauffe aussi le matin par zéro degré & permet de faire du pain grillé.




Au zénith, il faisait dans les 14°, alors on a tenté la toilette en campagne avec une lingette de cuisine.
D'abord le visage & les mains, on découvre le haut & on le rhabille, puis on fait le bas.

'fin ça c'était la théorie car junior a opté pour une méthode plus expéditive: se prendre les pieds dans une racine & s'étaler de tout son long dans la rivière! :-\
Ça va qu'il était déjà torse nu, il n'y a eu que le pantalon à changer...



Puis le soir, quelques activités plus ludiques:



Après 4 jours & 3 nuits, on plie tout & retour à la maison.
Nous n'avons pas tout démonté car nous pensons y retourner dans trois semaines avec sa petite sœur.



Seul regret, ne pas avoir pu aborder l'orientation: où qu'on aille dans un rayon de 100 mètres, on s’enfonçait dans la neige jusqu'aux genoux & nous n'étions pas équipés.
Ce sera pour une prochaine fois...
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

05 mars 2019 à 19:22:15
Réponse #19

2Cy


On ne sait jamais...

05 mars 2019 à 21:38:10
Réponse #20

Dutch


chasseur alpin?

Dans les troupes aéroportées 2 ans, puis chasseur alpin 3 ans, avec un intermède de quelques mois au 4ème Régiment du Génie des Alpes (pour passer les spécialités Mines/explos) & 20 ans de police ensuite.
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

06 mars 2019 à 04:41:00
Réponse #21

François


Au menu: magrets de canard (ça fume un peu! :o)


Un truc en passant : pour cuire un magret sans que cela fume, le poser directement sur la braise, la graisse manque d'air pour bruler et ça fume à peine. C'est simple et cela marche étonnamment bien, l'essayer c'est l'adopter.

Edit : cela marche sur un feu ouvert ou dans une cheminée ou sur un barbecue bas de gamme ; pas sur un barbecue sophistiqué où les braises sont ventilées par en dessous.
« Modifié: 06 mars 2019 à 05:13:20 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.


06 mars 2019 à 09:02:53
Réponse #23

Kilbith


Salut,  :)

A regarder les photos du CR, je me permet trois suggestions :

- Ton gamin à un pantalon qui ne passe pas par dessus les chaussures. C'est à la fois une perte thermique et une entrée possible de débris/neige dans la chaussure. Une paire de guêtre, ou de petite guêtre (stop tout) permettrait de résoudre ce problème. Un pantalon comme le tien c'est bien aussi.

Par temps pas trop humide : On peut aussi prendre une grande paire de chaussette épaisse de ski majoritaire synthétique (genre carouf premier prix acrylique ou récup) couper les pieds et se servir de la partie jambe comme manchon. C'est facile à enfiler par dessus une chaussure.

- Il est souvent assis directement sur son séant. Un petit bout de mousse premier prix D4 découpé fait des miracles. Il a de multiples usages (sur le ventre, dans le dos, sous les pieds en statique, en supplément du matelas...).

- Super la récup de bas. Mais par temps froid on peut apprécier un passe montagne ou à minima un buff. L'apport en statique est très important pour le poids encombrement.

 Un petit détail : certain passe montagne sont assez extensibles au niveau du visage (le woolpower 200 par exemple, mais c'est cher) pour que l'on puisse passer facilement la tête par l'ouverture du visage sans l'enlever au niveau du cou, cela permet de s'en servir comme tour de cou/cagoule plus facilement.

 :)

EDIT 1 : Petit détail. La galette c'est super, mais pas que pour le look.
Portée "à la pyrénéenne" (vers l'avant) elle fait une casquette acceptable et passe même sous certaines capuches.
Elle peut servir pour les pieds la nuit dans le sac (si on ne fait pas du 46 fillette).
Quand on a une capuche  (et un passe montagne) on peut alors la poser sur le ventre ou dans le dos sous la veste extérieure quand on est face à un feu.
C'est bien de vérifier qu'elle est assez grande pour que l'on puisse l'enfoncer sur la tête par dessus les oreilles à minima qu'elle passe sur le passe montagne....Évidemment enfoncée sur les oreilles, on à l'air c** mais c'est chaud.

EDIT 2 : Je ne distingue pas bien. Mais il me semble que la capuche de sa veste est sans cordon. C'est le résultat d'une norme de sécurité (à la c**) sur les vêtements pour enfant. Résultat : elle n'isole et ne protège pas très bien. C'est bien d'ajouter un cordon et ou de prévoir de quoi colmater les trous (gros bonnet, écharpe...)
« Modifié: 06 mars 2019 à 09:22:08 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

06 mars 2019 à 09:06:39
Réponse #24

Kilbith


Un truc en passant : pour cuire un magret sans que cela fume, le poser directement sur la braise, la graisse manque d'air pour bruler et ça fume à peine. C'est simple et cela marche étonnamment bien, l'essayer c'est l'adopter.

Edit : cela marche sur un feu ouvert ou dans une cheminée ou sur un barbecue bas de gamme ; pas sur un barbecue sophistiqué où les braises sont ventilées par en dessous.

Pour préciser : face avec le gras posée directement sur la braise. On peut légèrement inciser le gras avec un couteau.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité