Nos Partenaires

Auteur Sujet: Concentration hivernale  (Lu 1856 fois)

06 janvier 2019 à 19:57:54
Lu 1856 fois

Thrawn


Bonjour à tous,

Je suis en train de préparer ma première participation à une célèbre concentration motarde hivernale (Altes Elefantentreffen pour ne pas la nommer).

La partie préparation de la moto, évidemment, j'en parle ur les forums motos, mais c'est plus l'aspect "hypothermie" et "dodo au chaud" que je souhaite aborder ici.
Avant de poster, j'ai parcouru le forum et fait quelques recherches. Je ne manque pas de théorie, sur la gestion de l'humidité, du froid, ni même de pratique, mais pas sur des températures aussi basses.

Déjà, je sais pertinemment qu'en arrivant, je serais en hypothermie, avec une motricité fine diminuée. Plusieurs centaines de bornes en moto dans le froid, même en faisant des pauses régulières pour se réchauffer et avec un équipement adapté, il n'y a pas de miracles.
Quand le point de chute c'est chez moi, pas de souci. Quand c'est un camping où il risque de faire entre -10°C et -20°C (en tout cas c'est la légende du truc), c'est autre chose.

Evidemment, il devrait y avoir des feux de camp. Mais l'orga vend le bois assez cher, donc ça ne fera peut-être pas tout.

J'avais pensé à des chaufferettes. Initialement plutôt celles du type "zippo" pour la capacité à la réutiliser plusieurs fois dans le week-end. J'en ai testé une "noname" il y a quelques années sans trop de résultats (faible chaleur, et par contre odeur très bof). Mais il paraît que celles de marque sont meilleures. (?)
Reste celles à bâtonnets, que je ne connais pas du tout, et celles à pastille métallique et cristallisation d'un liquide.
J'ai un peu d'expérience de ces dernières, plutôt efficaces, inodores et abordables, sans aucun risque d'incendie au surplus. Mais je doute de pouvoir les faire bouillir sur place pour les réutiliser rapidement. Donc soit j'en achète/emporte un stock, soit je les garde en dernier recours.

Auriez-vous un conseil concernant cet aspect? (il y a peut-être des types de chaufferettes dont j'ignore l'existence, ou autre chose qui permette un apport de chaleur au corps quand celui-ci tarde à se réchauffer tout seul)


Niveau couchage, j'aurais une tente semi-géodésique que je sais utiliser (coleman Tatra 3 personnes; elle a déjà servi lors de road-trip estivaux en Scandinavie et en Ecosse, dans des températures déjà bien fraîches par moment), un matelas Thermarest Z-lite, un Carinthia Defense 4 d'occasion dans lequel je rajouterais un duvet polaire noname, et de fringues polaires dédiées au dodo pour être bien sèches et efficaces.
D'ailleurs je prévois une quantité confortable de sous-vêtements pour toujours être au sec.

Pensez-vous que le combo fringues polaires+duvet polaire+carinthia+thermarest Z-lite, le tout sous tente, donc à l'abri du vent, soit raisonnable vu les températures envisagées?


J'ai lu un vieux sujet mentionnant le fait de laisser brûler dans un abri raisonnablement aéré des bougies chauffe-plats pour le réchauffer.
Je l'ai fait lors de mon premier voyage en Ecosse, mais seulement par petites touches: je me réveillais grelottant la nuit, j'allumais 5 à 6 bougies que je laissais brûler 10 minutes, avant d'éteindre et de me rendormir.
Là je me dis qu'en cas de besoin, je pourrais les déposer dans le couvercle de ma popotte, dans l'entrée de ma tente (donc pas de tapis de sol: en cas de renversement, ça tombera sur un sol trempé ou carrément sur de la neige). Ma tente est une trois places, plutôt spacieuse. Vu la taille de l'abside, je pense pouvoir disposer les bougies suffisamment loin de tout pour éviter un incendie.
Mais est ce que cela serait assez aéré pour éviter une intoxication au CO?

Voilà, l'état de ma réflexion pour ce soir. Je prends tout conseil, remarque...



06 janvier 2019 à 20:22:28
Réponse #1

Loriot


Salut.
C’est quoi comme type de moto?
Tu as la possibilité de recharger des batteries type chauffe mains, batteries portable de téléphone?
Ça te faciliterais bien des choses!
Tu aurais des semelles chauffante, des gants chauffants, et des chaufferettes à mettre ailleurs...

Édit: tu cherches chaufferette USB.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

06 janvier 2019 à 21:00:00
Réponse #2

Merlin06


Salut,

ça me rappelle le récit d'un de mes oncles qui a fait l'Elefant' avec les moyens du bord il y a 30 ans.

Niveau couchage j'ai peur que ce soit juste en isolation, surtout avec la fatigue et le froid subi toute la journée.
Est-ce que ton DEF4 est en très bon état ou pas? Si oui, ça peut le faire à la limite. Si non il faut prévoir un quilt ou un sac de couchage conséquent à ajouter à l'intérieur. La doublure polaire sera trop juste je pense.
Le Zlite c'est trop juste seul par ces températures, ajoute un autogonflant pour le buste au moins.
Tu as raison d'avoir prévu des sous-vêtements secs réservés à la nuit.

 :trash:
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

06 janvier 2019 à 21:59:08
Réponse #3

Thrawn


La moto c'est une Honda NTV 650 de 1988. Ce ne serait pas compliqué de rajouter une prise 12V, je l'ai déjà fait sur d'autres motos. Mais les accessoires à batteries ne me tentent pas, à la fois pour des question de budget et des questions écologiques.

Le Def4, je l'ai acheté à Woodrunner d'occasion il y a quelques années. Je ne l'ai jamais utilisé. Je dois pouvoir glisser dedans mon Lafuma GR15 (confort 0°C, testé et approuvé!). ça va commencer à être amusant à emballer/charger sur la moto mais ça doit être faisable.

Je n'ai pas d'autre matelas que le Z-lite. Hormis un deuxième Z-lite.

06 janvier 2019 à 22:44:53
Réponse #4

gowildadventure


Salut,

Est-ce que tu emportes un réchaud? Si c'est le cas, un truc vraiment bien c'est simplement une bouillotte (que tu peux improviser avec une gourde).

Un autre truc si vous faites du feu : si vous employez des pierres pour délimiter le foyer tu peux simplement utiliser une de ces pierres comme bouillotte. Attention à l'envelopper dans un tissus non synthétique (sinon il peut fondre) attention au SDC aussi.

Ces deux méthodes ont été testée par des températures négatives sans sac de couchage.  ::)

A plus
Jolan
La vie est un choix

06 janvier 2019 à 23:01:17
Réponse #5

Thrawn


J'emporte un réchaud à alcool type trangia. J'hésite à prendre le réchaud à gaz qui est plutôt encombrant mais bien plus puissant.
J'avais pensé à la bouillote ;)
Pour la pierre, j'avoue que j'aurais peur de l'amener dans la tente de peur d'abimer celle-ci.

Concernant les duvets, le Carinthia Tropen est donné pour une température de confort de 5 degrés. Couplé au Défense 4, le tout est donné pour -34 degrés.
Je me demande si le cumul defense4 plus GR15 ne fais pas un peu too much. J'ai d'autres duvets (confort 12 et confort 9 degré) qui seraient plus faciles à charger sur la moto. Mais comment savoir si cela suffirait?

07 janvier 2019 à 04:39:37
Réponse #6

François


A mon avis :
- le réchaud à gaz puissant
- deux gourdes bien étanche, si possible métalliques pour supporter de l'eau très chaude ; à envelopper dans des vêtements pour éviter de se bruler et pour qu'elles durent toute la nuit
- les deux sacs de couchages superposés

Les bougies, c'est joli, c'est bon pour le moral, mais c'est pas vraiment efficace. Le réchaud dégagerai en une minute plus de chaleur que cinq bougies chauffe-plat en dix minutes, avec moins de risques d'incendie et moins de dégagement de monoxyde de carbone.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

07 janvier 2019 à 07:12:45
Réponse #7

Tompouss


Pas mieux que les copains, la bouillotte en hiver c'est la vie. La nalgène grand goulot pour rester faire la vidange nocturne au chaud plutôt que de se lever c'est appréciable aussi en hiver  ;)


Pour l'isolation au sol, au pire tu empiles les deux z-lite  :)

Ta moto va commencer à ressembler à un mulet par contre  ;#
"Pour celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, aucun vent n'est favorable" Sénèque

07 janvier 2019 à 08:30:35
Réponse #8

guillaume



Un autre truc si vous faites du feu : si vous employez des pierres pour délimiter le foyer tu peux simplement utiliser une de ces pierres comme bouillotte.

Attention avec les pierres, il y a un fort risque d'explosion (à cause de l'eau qu'elle peuvent contenir). Je l'ai déjà vu 2 fois, dont une fois où l'éclat est passé pas loin d'un oeil !

a+

07 janvier 2019 à 09:19:40
Réponse #9

gowildadventure


@guillaume

J'ai déjà vu des pierres exploser. J'ai toujours appris que cetait les pierres proches des rivières qui représentaient des risques. Est-ce vrai?
Pourrais-t-on exclure les risques sur certains types de pierre? (Granite, ...?)

A plus
Jolan
La vie est un choix

07 janvier 2019 à 09:45:19
Réponse #10

guillaume


@guillaume

J'ai déjà vu des pierres exploser. J'ai toujours appris que cetait les pierres proches des rivières qui représentaient des risques. Est-ce vrai?
Pourrais-t-on exclure les risques sur certains types de pierre? (Granite, ...?)

A plus
Jolan

Je ne suis pas géologue mais à mon avis non : rien ne dit qu'il n'y a pas un peu d'eau/contraintes chimiques qui sont enfermées dans la pierre depuis des lustres.

Pour l'anecdote, l'éclat en question provenait d'une pierre prise dans un pierrier exposé plein sud, constamment au soleil...

a+

07 janvier 2019 à 10:14:15
Réponse #11

gowildadventure


Après une petite recherche sur Internet j'ai trouvé un fil intéressant sur un super forum  :doubleup:

http://forum.davidmanise.com/index.php?topic=11846.0

A plus
La vie est un choix

07 janvier 2019 à 13:18:12
Réponse #12

Rantanplan


Citer
Auriez-vous un conseil concernant cet aspect? (il y a peut-être des types de chaufferettes dont j'ignore l'existence, ou autre chose qui permette un apport de chaleur au corps quand celui-ci tarde à se réchauffer tout seul)

- t'es resté assis sur ta bécane -> activer ta thermogenèse en faisant des squats, des pompes, des tractions.

- une fois les exercices réalisés, garder cette chaleur en portant un vêtement sec et très isolant (genre doudoune). (+ retirer ses vêtements humides le cas échéant)

- apport de chaleur extérieur: boisson chaude (très efficace), bouillotte (gourde remplie d'eau chaude glissée sous la veste), chaufferettes, bloc moteur des bécanes (pense aux chats qui se foutent sur les voitures encore chaudes ^ ^)...

Vu la température, il te faudra un réchaud adapté. (réchaud à gaz, par -10°C, quand la cartouche est froide, même une cartoucche "4 saisons", c'est la misère... si en plus t'es en altitude alors...).
Demande conseil sur ce forum, je ne suis pas expert en réchauds à essence... Je dis juste que les réchauds à gaz, ça risque de poser problème.

Citer
Pensez-vous que le combo fringues polaires+duvet polaire+carinthia+thermarest Z-lite, le tout sous tente, donc à l'abri du vent, soit raisonnable vu les températures envisagées?

Un def4 est confortable (pour moi) autour de -2°C + sous vêtements woolpower 200 + même matelas + space blanket en tapis en dessous + vêtements de jour coincés entre la space blanket et le matelas (bon gain isolant si c'est de la laine peu compressible), sous une tarp en "demi tipi".

Je ne sais pas si ta tente est à double paroi ni combien il fera sous ton abri. Aucune expérience avec les tentes.

Si tu veux mon avis, ça me parait léger.

Attention à ne pas "comprimer" le sac de couchage en le blindant de l'intérieur comme si tu mettais trop de chaussettes dans une chaussure trop étroite: plus on en met, moins ça isole. (Le def4 est hyper large, il est bien pour rajouter des trucs de l'intérieur cela dit).

J'aimerai te recommander un "bon" produit multifonction qui se combine très bien avec le def4, il s'agit d'une sorte de sursac très respirant, revêtu à l'intérieur d'une surface aluminisée réfléchissant les infrarouges.

S'utilise en sursac semi étanche (les coutures ne le sont pas, mais le tissu l'est) pour limiter le splash sous tarp que l'on a monté trop ouvert. Dans cette configuration, la surface aluminisée est trop éloignée du corps pour que ça serve à grand chose.

S'utilise en liner thermique, tu gagnes facile 3-4 degrés de confort. Excellent rapport poids / encombrement / gain de température (théorie perso à l'arrache qui a toutes les chances d'être fausse: c'est très efficace car en fait tu combles une faille du RECC dans la mesure où on a peu d'équipement qui limite les pertes thermiques par rayonnement).   

ça:
https://www.arklight-design.com/adventure-medical-kits-sol-escape-bivy-vert-c2x13568955

Citer
Mais est ce que cela serait assez aéré pour éviter une intoxication au CO?

Franchement, évite. Il me semble que PICS avait fait un test sur ce forum à l'aide d'un compteur.
Je ne retrouve plus le sujet (était ce ici ou sur "survies.be" ?).
Lis ça: http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,5042.0.html

@+ !
« Modifié: 07 janvier 2019 à 23:12:20 par Rantanplan »

07 janvier 2019 à 13:29:54
Réponse #13

Rosetta


Pour le couchage, je plussois ce qui a été dit. Tu peux sérieusement te cailler même si t'as un bon sdc ou deux si t'es pas correctement isolé du sol (vécu). Le Z-lite c'est 2.2 en R-Value, tu peux avoir une idée des températures d'utilisation en regardant ici : https://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=15496

Perso je mettrais les deux Z-lite sans hésiter.

+ bouillotte
a bove ante ab asino retro a stulto undique caveto

07 janvier 2019 à 14:14:12
Réponse #14

François


Vu la température, il te faudra un réchaud adapté. (réchaud à gaz, par -10°C, quand la cartouche est froide, même une cartoucche "4 saisons", c'est la misère... si en plus t'es en altitude alors...).
Demande conseil sur ce forum, je ne suis pas expert en réchauds à essence... Je dis juste que les réchauds à gaz, ça risque de poser problème.

Très juste  :up: , je n'y avais même pas pensé  :down:
Ceci dit, une chaufferette sous la cartouche ça peut marcher. *

La tente, quelle qu'elle soit, faut pas trop en espérer en gain de température. Elle isolera du vent et des précipitations, c'est déjà bien. Mais seul (enfin, seul j'en sais rien, après tout :D ) dans une tente trois places, la température va très vite baisser.

* edit : je l'ai déjà fait avec une chaufferette à l'acétate de sodium à "claquer", cela a marché, mais pas par -20°
« Modifié: 07 janvier 2019 à 14:32:54 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

07 janvier 2019 à 19:13:37
Réponse #15

Thrawn


Le joint de la fourne ne risque pas de morfler ? j'ai une Klean Kanteen qui serait nickel pour ça, mais pas envie de l'abîmer non plus.

Vu mes connaissances limitées en cailloux, et les risques en cas d'erreur, je vais juste éviter cette technique ;)

J'ai lu le topic concernant les bougies... dans le pire des cas, je referais la technique que j'ai déjà utilisée: 5 ou 6 bougies chauffe plats, le temps de se réchauffer les mains, mais pas plus.

C'est une tente double paroi plutôt bien aérée. D'après ce que j'ai lu, avec une tente on peut gagner jusqu'à 5 degrés par rapport à la température extérieure. le gros avantage étant que ça coupe le vent de façon royale.
Cela dit, c'est une trois personnes, donc un peu spacieuse. donc je doute de savoir chauffer tout ce volume d'air à moi tout seul.

L'idée reste malgré tout de ne pas acheter de matos, mais de combiner l'existant. Sachant qu'il y aura des feux de camps pour pallier l'éventuelle faiblesse du réchaud par exemple. (Alors si en plus c'est l'horreur à démarrer par temps aussi froid, exit le réchaud à gaz,lourd et encombrant).
En plus, tel qu'il est conçu, je ne pourrais pas mettre de chaufferette en contact avec la bonbonne de gaz.


Bon, si je reprends le dodo:
Dans la tente, sur les deux Zl-lite empilés, plus les fringues en isolant supplémentaire par rapport au sol, dans un duvet 0°C confort lui-même enfilé dans un Carinthia Defence 4.
Avec des chaufferettes à claquer, et éventuellement la gourde pleine d'eau bien chaude, enroulée dansdu jambon une enveloppe bricolée en double ou triple épaisseur de vieux jeans (oui je couds en plus de faire de la moto). ça vous semble raisonnable cette fois?

07 janvier 2019 à 21:21:19
Réponse #16

Merlin06


Bon, si je reprends le dodo:
Dans la tente, sur les deux Zl-lite empilés, plus les fringues en isolant supplémentaire par rapport au sol, dans un duvet 0°C confort lui-même enfilé dans un Carinthia Defence 4.
Avec des chaufferettes à claquer, et éventuellement la gourde pleine d'eau bien chaude, enroulée dansdu jambon une enveloppe bricolée en double ou triple épaisseur de vieux jeans (oui je couds en plus de faire de la moto). ça vous semble raisonnable cette fois?
Ça m'a l'air tout bon. ;)
A combiner avec un peu d'exercice et une alimentation/boisson bien chaude comme dit Rantanplan.

@Rantanplan: le Bivy dont tu parles est très bien, un peu fragile, il faut en prendre soin. La perte thermique par radiation deviens faible dès qu'il y a une petite épaisseur de tissus.
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

07 janvier 2019 à 21:53:42
Réponse #17

guillaume


Bon, si je reprends le dodo:
Dans la tente, sur les deux Zl-lite empilés, plus les fringues en isolant supplémentaire par rapport au sol, dans un duvet 0°C confort lui-même enfilé dans un Carinthia Defence 4.
Avec des chaufferettes à claquer, et éventuellement la gourde pleine d'eau bien chaude, enroulée dansdu jambon une enveloppe bricolée en double ou triple épaisseur de vieux jeans (oui je couds en plus de faire de la moto). ça vous semble raisonnable cette fois?

En tout cas, tu seras là de retour pour nous raconter  ;).

a+

07 janvier 2019 à 23:08:43
Réponse #18

Rantanplan


@Merlin

Citer
@Rantanplan: le Bivy dont tu parles est très bien, un peu fragile, il faut en prendre soin. La perte thermique par radiation deviens faible dès qu'il y a une petite épaisseur de tissus.

Je ne sais alors pas comment expliquer l'apport thermique ressenti en plaçant le "bivy" dans le sac de couchage.

07 janvier 2019 à 23:22:14
Réponse #19

Thrawn


"Un bon atterrissage, c’est quand le pilote peut descendre de l’avion sans l’aide des secours, et (...) un excellent atterrissage, c’est quand l’appareil peut être réutilisé par la suite. (Asp Explorer)"
 ;#

(humour au 38ème degré ^^)

Sinon, pour ma culture personnelle, comment les gars faisaient dans ce genre de conditions quand tout le matériel technique et normé que nous avons désormais n'existait pas?

« Modifié: 07 janvier 2019 à 23:30:29 par Thrawn »

08 janvier 2019 à 00:28:34
Réponse #20

Rantanplan


Citer
Sinon, pour ma culture personnelle, comment les gars faisaient dans ce genre de conditions quand tout le matériel technique et normé que nous avons désormais n'existait pas?

M. Kilbith est demandé à l’accueil.

PAVC  ;#

08 janvier 2019 à 08:15:39
Réponse #21

bloodyfrog


Citer
Sinon, pour ma culture personnelle, comment les gars faisaient dans ce genre de conditions quand tout le matériel technique et normé que nous avons désormais n'existait pas?
 

10 à 15 porteurs indigènes et/ou autant de mules...

Manu. :closedeyes:

08 janvier 2019 à 08:47:41
Réponse #22

François


Les anciens, ils faisaient comme ils pouvaient, selon leurs moyens (le duvet d'oie ou de canard, ça date de la nuit des temps, les fourrures et la laine aussi). En général c'était quand même du lourd et de l'encombrant.

L'alternative, c'est de se chauffer. Les randonneurs hivernaux canadiens pratiquent encore pour certains la technique tente mono-paroi + poêle à bois.
https://youtu.be/PMM7xiLn7i8  :)
edit : pas que les canadiens, d'ailleurs http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,68493.msg552708.html#msg552708

Par ailleurs, si le bois est rare et cher, et le réchaud à gaz trop encombrant, reste le couple petit réchaud à alcool (les gros réchauds à alcool ça marche bien mais ça consomme trop pour être portable) + réchaud à bois servant de support et parevent pour le réchaud à alcool, ou de réchaud à bois plus économe en bois qu'un feu ouvert, tout en étant plus puissant que le réchaud à alcool.
« Modifié: 08 janvier 2019 à 11:27:53 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

08 janvier 2019 à 16:50:44
Réponse #23

Chris-C


Salut,

Citer
dans un duvet 0°C confort lui-même enfilé dans un Carinthia Defence 4.

test avant, c'est un coup à être engoncé et à perdre par compression l'augmentation d'isolant rechercher..

Pour le bivi dont parle Rantanplan, c'est efficace mais étroit. 180cm et 75kg et j'y suis juste bien...

Pour les chaufferettes je te conseil les chimiques... attention à la date de validité ,j'ai eu des surprises récemment  ::)

Réchaud à essence + tente = mauvais karma.
Le gaz en cartouche déporter avec préchauffage au bruleur (il existe des versions sans préchauffage  :blink: ) fera l'affaire.

Et un thermos  ;)

a+

08 janvier 2019 à 22:14:33
Réponse #24

Thrawn



test avant, c'est un coup à être engoncé et à perdre par compression l'augmentation d'isolant rechercher..

Je viens de tester, pas de souci. C'est un peu fastidieux à refermer car les zips ne sont pas en face (latérale pour mon Lafuma, ventrale pour la Carinthia). Et il ne faut pas être claustrophobe, parce que l'ouverture pour le visage du Carinthia est beaucoup plus petite que ce dont j'ai l'habitude. Mais ça le fait.

Pour les chaufferettes je te conseil les chimiques... attention à la date de validité ,j'ai eu des surprises récemment  ::)
Merci du conseil, j'ignorais même que ça avait une date de péremption ce truc.

Réchaud à essence + tente = mauvais karma.
Le gaz en cartouche déporter avec préchauffage au bruleur (il existe des versions sans préchauffage  :blink: ) fera l'affaire.

Je n'ai pas de réchaud à essence mais un réchaud à alcool (tatonka inox).
Et de toute façon, je n'utiliserais pas de réchaud dans la tente, ou alors seulement dans l'abside ouverte pour cuisiner. Les chaufferettes et une bonne isolation suffiront pour la nuit je pense.
 Et mon réchaud à gaz est un campingaz des années 60:


Remis en état de fonctionnement par une boutique spécialisée. Puissant (équivalent aux chalumeaux de plomberie fonctionnant avec les mêmes cartouches de gaz) mais encombrant. La cartouche est complêtement carénée, ce qui la rend inaccessible pour la réchauffer.
C'est royal pour les road trip en voiture (on a fait chauffer des dizaines de litres de flotte avec pour se laver pendant un trip de plusieurs semaines en scandinavie), mais encombrant en moto.

Je crois avoir lu que le tissu polaire est peu compressible: mon duvet polaire serait-il raisonnable efficace comme couche isolante supplémentaire entre les Z-lite et les duvets?
« Modifié: 08 janvier 2019 à 22:40:57 par Thrawn »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité