Nos Partenaires

Auteur Sujet: Barbour : étanchéité / résistance ça donne quoi ?  (Lu 735 fois)

17 novembre 2018 à 20:57:15
Lu 735 fois

The Scientist


Bonsoir à tous !


Récemment j'ai fais l'achat d'un Barbour (modèle Bédale pour être précis) car son look et sa fonctionnalité (poches chauffes mains/ capuche et doublure amovible) m'a séduit, de plus,  il ne 'jure" pas ni en plein air, ni en ville, j'ai eu l'occasion de le porter à plusieurs reprises, assez longtemps pour apprécier la coupe / matière utilisé que je trouve confortable, même en intérieur avec un pull dessous.
Simplement, bien que Barbour nomme leur coton ciré de 6 oz "thornproof" (signifiant littéralement "à l'épreuve des accrocs"), je voudrais savoir :



=> Quel est la résistance en situation réel du tissus face à l'abrasion et aux ronces ? (puis je l'utiliser en forêt sans arrière pensé  :huh:)

=> Peut on renforcer "préventivement" le tissus extérieur avec des "patchs" cousus dessus ? (et quels serait les endroits ou cela serait judicieux selon vous ?)

=> Par rapport au polycoton utilisé par Fjallraven (qui m'a laissé sur ma faim) que donne le coton ciré Barbour sur le plan de l’imperméabilité / durabilité ?


Merci à ceux qui voudront bien répondre à mes interrogations. ;)
"L'entêtement sans l'intelligence, c'est la sottise soudée au bout de la bêtise et lui servant de rallonge"


Si tu à des questions, rassure toi, la vie se chargera de t'en donner les réponses...


On me l'a raconté et j'ai oublié ; je l'ai vu et j'ai compris ; je l'ai fait et j'ai appris (Confucius)


je vais valider un diplôme en faisant valoir mon expérience d’enquiquineur !

17 novembre 2018 à 21:43:33
Réponse #1

Rantanplan


Citer
(et quels serait les endroits ou cela serait judicieux selon vous ?)

- les poignets des manches
- partout où passent des cordons de serrage, en particulier à hauteur de taille dans le dos
- les fesses si tu t'assois dans la nature
- partout où la toile fait un "coin / pli" rigide

- les coudes pour certaines professions


21 novembre 2018 à 22:06:01
Réponse #2

Colonel_Olrik


Salut !

J'utilise deux Barbours depuis environ 10 ans, une pour les activités en forêt comme la chasse, la sortie courte, la rando à cheval (Beaufort, coupe longue et utilitaire, gibecière doublure quand il meule, j'ai fait coudre des manchons de tricotine pour remplacer les manchons en nylon dégueulasses et désagréable du modèle original) et une pour la vie de tous les jours en automne (Bedale, coupe plus courte et plus "sport").

Niveau imperméabilité, c'est top, tant que tu entretiens régulièrement ton tissu : au moins un passage au huilage par an (30€ chez Barbour je crois, mais tu peux le faire seul, c'est le même résultat) et que tu n'utilise pas un sac a dos trop régulièrement avec (le frottement des bretelles a tendance a "déshuiler" les épaules). Pour le nettoyage éponge + eau tiède, séchage sur cintre.

Pour ce qui est des ronces, AMHA, n'y pense pas, tu vas la flinguer. Si des branches frottent ca ne posera pas de soucis, si tu fais le sanglier dans un roncier, elle vas y rester.

Pour les renforts je ne peux pas mieux dire que Rantanplan.
"Y'a deux types d'impulsifs, ceux qui téléphonent et ceux qui se déplacent. Moi je suis plus dans ceux qui se déplacent"

Si tu ne sais pas, on t'apprend. Si tu n'y arrives pas on t'aide. Si tu ne veux pas on te force.

26 novembre 2018 à 11:04:15
Réponse #3

Kilbith


Salut,

Par le passé Barbour avait une gamme "thornproof" plus résistante que la qualité standard de 6OZ (mle : Northumbria 8oz). Je crois que ce n'est plus le cas, à vérifier.

Le coton huilé type barbour est plus résistant à l'usure que les vêtements en coton de même poids. En effet, le tissu huilé est glissant et accroche peu et s'use moins. Mais ce n'est pas hyper résistant.

En revanche, aux zones de pliures le vêtement perd vite l'huile et se déchire vite. Il faut donc bien l'entretenir.

quelques bonnes infos : https://www.saltwaternewengland.com/2017/08/barbour-bedale-vs-beaufort-vs-border.html
« Modifié: 26 novembre 2018 à 11:14:53 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité