Nos Partenaires

Auteur Sujet: Une variante de réchaud à bois parmi tant d’autres... (post long: photos...)  (Lu 778 fois)

02 novembre 2018 à 11:48:31
Lu 778 fois

lambda


Bonjour! :D

Je viens vers vous pour vous présenter un réchaud à bois que je m étais bricolé il y a environ 3-4 ans, suite au CDC suivant. (J'avais présenté ce réchaud sur un forum voisin, si vous souhaitez avoir l'intégral des échanges... http://instinct-de-survie.forumgratuit.org/t11652-une-variante-de-rechaud-a-bois-parmi-tant-dautres)

- solide et durable.
- le plus calorigene possible
- pour popotter, mais aussi se chauffer sous tarp, dans une petite cabane...
- Avec un peu d’inertie thermique et de « coffre » pour n’en pas avoir à les recharger toutes le 3 mn...
- un réchaud qui favorise un peu plus le rayonnement que la convection, comme moyen de chauffage
- poids raisonnable et format compatible avec du port en sac à dos.
- pas de pièce mobile, ni électricité et idiot proof d’usage.

L envie de me fabriquer ce type de réchaud vient du fait que j apprécie grandement les feux de camp pour le soir, mais parfois ce n est pas possible d en faire pour x raisons...

Les réchauds à bois sont une alternatives intéressante au feu de camp classique: moins gourmands en bois, efficaces, légalement plus tolérés, discrets, et normalement impactant peu sur leur environnement si bien utilisés... le truc que j’en pourrais reprocher aux modeles compacts et optimisés pour être légers qu on peut voir deci delà, c est que ça manque un peu de coffre et d inertie pour pouvoir être utilisés pour autre chose que faire bouillir sa flotte et chauffer son frichti...

Partant de ces idées, j ai voulu partir sur une base inox telle que les réchauds IKEA bien connus, qui offrent en plus un gros volume de foyer, mais peu d inertie du fait de leur structure très aérée.

Le bushbox offre aussi des avantages certains, cf le descriptif de Goudurix..

Du coup j ai imagine une structure un peu mâtinée...

- un corps central fait avec l egouttoir d IKEA, aménagé pour pouvoir chauffer ma gourde de flotte très rapidement, ou popotter avec n importe quel type de récipient... gros foyer garantie permettant d y fourrer d assez conséquentes bûchettes et blocs de bois...

- une chemise extérieure en acier doux un peu épaisse, coaxialement installée autour du corps central. Son rôle est multiple:

Entre le corps central IKEA et la chemise, il se forme une conduite d air forcée annulaire qui canalise bien l air frais dans le foyer. D ailleurs en plein fonctionnement, quand on approche une bougie à l entrée basse de cette canalisation annulaire, on voit tout de suite la flamme aspirée à l intérieur de celle la.

La paroi intérieure de la Chemise reflète en partie le rayonnement émis par le corps central (qui rougit fort en régime de croisière) et confiné la chaleur du foyer. Celui ci grimpe plus vite en température et monte plus haut en température. Ce qui permet de brûler plus efficacement le bois, et le rend plus tolérant envers du bois glané de moindre bonne qualité, un peu humide, même bâtonne a cœur.

La même paroi reflète donc en partie ce rayonnement, mais ça veut dire qu elle absorbe en contre partie ce qu elle ne reflete pas... du coup, la chemise extérieure chauffe et va à court terme se comporter comme un radiateur et chauffer radialement son environnement immédiat, donc par exemple votre serviteur ici présent...

Enfin cette chemise sert de pare vent intégré et rend relativement insensible le fonctionnement d’un rechaud vis à vis des courants d air...

Enfin, rien n empêche d y glisser une bougie plate, ou un réchaud à alcool si on le souhaite, lorsque pas utilisé en réchaud à bois.... avec une bougie au fond securitairement installée, cela fait un éclairage de veilleuse sous tarp ou tente (bien aérée par sécurité) très sympa et qui chasse l humidité.

Bref, depuis que j utilise ça, que du bonheur, le CDC est respecté et les perfs au rendez vous. Popote efficace et rapide, et chauffage d abri bien appréciable à la mauvaise saison...

environ 20 mn de vrai autonomie, avec création d un lit de braise, entre 2 recharges.

En rangement, ça rentre dans une PLCE, et range dans le sac, je garnis l espace vide avec un kit feu sérieux, 2 ou 3 bougies chauffe plat et de la cordelette, par exemple...

Il s alimente par le haut, même avec un récipient installé dessus.

Niveau poids, 626 g.

Assez de blabla, j ai sûrement oublié de mentionner des trucs, mais j y reviendrais... le douk douk vous donne une idée du gabarit du truc...

Je rajouterais dans ce fil quelques photos en situation.

Si ça peut donner des idées... :)

A+,
Lambda




















Quelques remarques additionelles, reprises des échanges faits sur un autre forum:

- Cela serait améliorable en rajoutant une palette horizontale à chacune pour encore plus de stabilité et que cela soit bien posé sur sol meuble.

- C est vraiment sympa un chauffage comme ça sous un abri, cela fait une bulle de chaleur appréciable, c’est clair en plus de créer une ambiance reposante...
Pour l usage boréal, en 3 saisons, c est impec.... pour chauffer par exemple un tipi 4 places, c est parfaitement dimensionné...

- Pour l’hiver, la haut, classiquement, on passe tout de suite au feu de camp massif avec tarp et réflecteur ou vrai poêle, même si transportable pour y enfourner de la vraie bûche fendue... ou alors bivouac froid et réchaud multifuel... ça reste les usages les plus courants, après on peut toujours expérimenter autre chose de plus exotique en version mul/compacte.... tout est possible si on sait à quoi s attendre...

- J ai testé cette configuration pour des camps sous pluie torrentielle et température de l ordre de 5 ºC , donc rien d extrême, mais assez demandant à la longue, quand on a bricolé dehors dans ces conditions toute la journée.... une fois sous l abri (ferme sous 3 cotes, pas come sur la photo), le réchaud génère une bulle de chaleur bien enveloppante et la toile reste sèche aussi dessus du réchaud sur les 3/4 de la longueur de l abri, bien que la drache soit lourde et continue dehors.... de quoi aussi sécher ses chaussettes, une veste... il faudra que je m amuse à faire quelques mesures.


- Dans le système actuel de trois pieds, c est que indépendamment de la topographie du terrain, les trois pieds font que le rechaud ne peut jamais être bancal, contrairement à un système à 4 pieds, qui peut parfois être bancal car justement s appuyant uniquement sur 3 pieds sur 4 (il faut 3 points minimum pour former un plan qui va en principe sur tous les terrains...): cf la malediction de la table de resto installée sous l estanquette sur un sol en terre battue pas bien de niveau... les dessous de verres sont bien utiles... :D

- Il est vrai que le réchaud est tres haut, j ai sélectionné une égouttoir IKEA grand modèle pour avoir un foyer profond. L'avantage c est aussi, que la chemise exterieure cylindrique est relativement haute et offre donc une surface radiative radiale assez conséquente et lorsque je suis allongé à proximité du réchaud, je bénéficie de cette hauteur pour chauffer une bonne partie de ma carcasse ainsi, les flammes faisant le reste...

- Concrètement, actuellement, ce que je fais pour assurer la stabilité du réchaud sous abri, c est que je me dégotte 3 petit bâtons de bois « crochus » à une de leur extrémité et je les utilises comme sardines pour bloquer contre le sol, en les enfonçant, les 3 pattes.... faisable avec 3 bout de fils de fer épais, ou simples sardines de bases de tente. C est « cloué au sol », et ça bronche pas.


C est la que l exercice est difficile, pour ce type de rechaud, je trouve: avoir un système qui chauffe vraiment, fort et longtemps, ne nécessitant pas d emporter son combustible (modulo une dépendance du biotope) et qui reste transportable a dos d'homme pour de longues randonnées...

A+,

Lambda

"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

02 novembre 2018 à 11:51:06
Réponse #1

lambda


Bon, et bien me revoilà après un peu d expérimentation sur mon balcon urbain.
(Je ne pense quasiement jamais à prendre des photos /videos, quand je l'utilise dehors...  :-[)

Ici quelques vidéos et photos que je commente à la suite:

Par avance veuillez m excuser pour la piètre qualité des vidéos/photos et mise en œuvre, mais juste avec 2 mains dont une doit tenir la camera/tablette et le souci d être discret en ville, c est toujours un peu sportif ce genre d’amusement... les temps chronos sont expliqués, car je n ai pas systematiquement remis à zéro...

Ici, pour cette première, mise en route avec une poignée de copeaux et quelques carrelets de pin sec.





Les conditions sont bonnes, environ 12 deg C, pas de vent, temps un peu nuageux. Une allumette et c est parti...

https://youtu.be/jKqIsuyNNwU

Photos De 2 états du réchaud... avec un début des rougeoiment du corps central...
/11581800/260][/url]



Ici, une vidéo en fin de combustion de la première charge d allumage précédente, et où je recharge environ à moitié et commence à chronométrer la durée de vie correspondante jusqu à l prochaine fournee.

https://youtu.be/EZ3huNVdtxM

Ici, fin du chronométrage et recharge. Soit environ 10 mn de fonctionnement sans avoir à recharger , j ai laissé tourner le chrono Lors de la recharge, donc ça redémarre pour un nouveau chronoometrage mais cette fois ci foyer bien chargé, a environ 12 mn...

https://youtu.be/Y1sJmEM7XnM

La, petite vidéo intermédiaire en cours de combustion, 6, 7 mn plus tard

https://youtu.be/JVEbyOP8jos

Ici, en fin de cycle, de cette fournée , durée de environ 15 mn... de 12 m jusqu à 27 mn à peu près
https://youtu.be/7M0fAEur4XE

corps central bien rougeoyant en régime de croisière... la chemise extérieure rayonne fort... elle fait pshhhhh violemment quand on jette dessus une goutte d eau...

Ici, au bout de 10 mn de combustion de la deuxième charge (environ 22 mn temps cumulé chrono)

[/url]




Ici le lit de braises au bout out de 15 mn (27 mn chrono cumulé)
https://youtu.be/oINtO4lR80g

Ici, je mets à bouillir 1,1 l d eau froide du robinet
https://youtu.be/ukZp283vVLo

Elle entre en ébullition à gros bouillon au bout de 5 mn environ... on voit pas bien mais on entend le bouillonnement.
https://youtu.be/7TGkSL1ZNls

La un peu mieux visible, mais flou, avec le lit de braise restant prêt à faire redémarre une bonne flambee
https://youtu.be/zvqGQQmfRMo




Même expérience mais avec 1,5 l d eau froide dans une bouilloire fermée en inox, une opa finlandaise, je me suis un peu mélangé les pinceaux, rajoutons 30 sec au chrono...
https://youtu.be/njK2cSOydVY

Au début ça fumait car j avais un peu trop bourré les foyer, mais après en laissant faire, au bout de 1 mn 30, 2 mn, la combustion a bien repris et c est reparti...
https://youtu.be/AaC4HjkkHr4

Ébullition franche obtenue au bout d environ 11 mn.
https://youtu.be/nt70SfJa6iU

Donc en bilan:

Pleine charge, autonomie avant recharge: 15 mn
Ebullition de 1,1 l d eau froide, dans cette configuration particulière de contenant et de réchaud: 5 mn
Ébullition de 1,5 l d eau froide, dans cette configuration particulière de contenant et de réchaud: 11 mn.


Alors, cela n est valable que dans ces conditions de manip, avec ce réchaud, type de bois, contenant... donc difficillement reproductible tel quel... mais cela donne un ordre de grandeur de ce que l on peut faire avec un réchaud de ce type général et de cette gamme de gabarit...

En espérant le topo utile à la communauté...

A+,
Lambda...
« Modifié: 02 novembre 2018 à 15:15:44 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

02 novembre 2018 à 12:14:50
Réponse #2

Personne(T.H)


Yop, vachement balèze, en deux jours je découvre le réchaud a bois IKEA  ;#
Tu dit réchauffé ton abris avec, mais sur la vidéo le bouzin fais un paquet de belles flammes (40 cm a peu près ?) c'est pas risquer comme procéder ? J'aurai peur de trouer la bâche, en plus sa a l'air de chauffer ton affaire   ;#. Sinon impeccable, je vais m'en bidouiller un pour voir . ;)
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure a celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air cons...

Un con qui marche ira toujours plus loin qu’un intellectuel assis.

02 novembre 2018 à 12:27:58
Réponse #3

lambda


Salut! :)

Personne(T.H), en fait si tu regardes bien la photo ou je me chauffe sous mon tarp monté en canadienne, tu verra que j'y ai installé un "double toit" juste à l'aplomb du réchaud.

J'ai realisé ce double toit en cousant ensemble 2 couvertures anti-feu qu'on trouve facilement au moins en GSB .

Ainsi toute la zone au dessus du réchaud est bien protégée des escarbilles éventuelles, ainsi que ma corde faitière qui passé dans un manchon que j'ai aménagé dans ce double toit.

Maintenant, j'ai aussi utilisé cetteb config directement sous le même genre d'abri, sans ce double toit, sans aucun souci, mais en surélevant l'abri un peu plus que dans la photo, et en régulant mon feu de façon à ne pas avoir de flames trop hautes, ce qui se fait bien en l'alimentant avec des morceaux de bois bien choisis (ca s'estime à l'usage assez rapidement...)

à+
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

02 novembre 2018 à 12:42:35
Réponse #4

Personne(T.H)


Ah bah oui effectivement ;#, j'avais bien vue que l’abri était chelou mais j'ai pas penser au double toit . Pas con du tout d’ailleurs . Bah du coup c'est le top ton engin . :up:

Merci
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure a celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air cons...

Un con qui marche ira toujours plus loin qu’un intellectuel assis.

02 novembre 2018 à 14:56:57
Réponse #5

Aleksi


Très, très bon Lambda, merci du partage  :up:. J'adore l'idée du double toit, pourquoi ne l'avais-je jamais vu / jamais pensé avant ?  :blink:.
Une question, l'avantage du petit double toit en couverture anti-feu comparé à un carré en coton un peu épais lambda (dans le sens quelconque hein, pas toi  :)) ?
Quand ma compagne et partenaire d'aventure se décide à publier quelques photos : http://eetiski.tumblr.com/

02 novembre 2018 à 15:08:00
Réponse #6

lambda


Bonjour Aleksi
Merci  :-[ :)

Une question, l'avantage du petit double toit en couverture anti-feu comparé à un carré en coton un peu épais [...]?

Franchement, modulo les precautions mentionées plus haut:

- surelever le montage du tarp, ou faire un montage qui place haut la partie abritante surplombant le réchaud
- Maintenir sous contrôle la hauteur des flammes et de façon plus générale le regime de fonctionnement du réchaud.

Aucune...  :D Un tarp en coton épais fera parfaitement l'affaire...

Mon tarp est fait de coton assez fin et le montage est assez bas, sur la photo, d'ou la précaution du double-toit localisé...

à+
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

02 novembre 2018 à 15:15:00
Réponse #7

Aleksi


Et que penses-tu de l'utilisation d'un tarp synthétique basique, disons D4, avec un petit double toit protecteur en coton ?
Ca me donne envie d'aller dans les bois ou il fait pas chaud tout ça !
Quand ma compagne et partenaire d'aventure se décide à publier quelques photos : http://eetiski.tumblr.com/

02 novembre 2018 à 15:29:17
Réponse #8

lambda


Correction de ce post:

http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,68986.msg556404.html#msg556404

Une balise mal placée qui rendait certaines videos inaccesibles... c'est rêglé maintenant. :)

Et que penses-tu de l'utilisation d'un tarp synthétique basique, disons D4, avec un petit double toit protecteur en coton ?
Ca me donne envie d'aller dans les bois ou il fait pas chaud tout ça !

Je n'ose pas non plus suggérer des formules ou façon de faire qui pourrait induire un danger quelconque, ne serait ce que sur le papier, mais dans ce que tu imagines;

Toujours modulo les précautions déjà citées, et

- si ton double toit est largement dimensionné pour recouvrir le réchaud mais aussi ces alentours immédiats, genre 70 cm de rayon tout autour du réchaud, pourquoi pas?

Le double toit de coton fin peut jouer le rôle de martyr, et en vérifiant bien que le synthétique utilisé pour ton tarp ne brûle pas, mais simplement fond et se puncture lorsque il est exposé à une escarbille, ca devrait le faire.

Après, il faut se preparer à la longue a faire un peu de raccomodage à coup de patchs, sur son tarp, mais ca fait partie de la vie du matos et de sa maintenance normale...

Dans ta configuration tarp synthétique + petit double toit coton, peut-être quand même faire un premier essai à vide.... Je m'explique.

- Tu fais ton montage complet et installe le réchaud garni dessous, à sa place prevue.
- Tu démarres ledit réchaud, et tu le fais marcher bien fort.
- Tu restes à côté de ton abri avec un seau de flotte :D et tu alimentes régulièrement ton réchaud.

Et tu regardes en restant à l'extérieur en sécurité comment ca se passe la dessous, après plusieurs recharges conséquentes de ton réchaud.:La hauteur "max" de flammes obtenue, la quantité d'escarbilles générées sur une heure d'utilisation (par ex...), comment elles se déplacent et se deposent ou pas sur le tarp...

Juste quelques suggestions...

Trop de precautions ne nuisent pas, mais j'ai fait pas mal de feux de camp classiques assez maousses parfois, "collés" à un simple tarp  en synthétique monté en lean-to, et franchement, au fil des années, à part quelques trous, rien de grave n'est arrivé.

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

02 novembre 2018 à 16:53:50
Réponse #9

Aleksi


Merci pour ton temps Lambda. Je veux vraiment essayer ton truc, vu que je suis de passage en France, autant aller me cailler les miches un peu.  ;)
Quand ma compagne et partenaire d'aventure se décide à publier quelques photos : http://eetiski.tumblr.com/

05 novembre 2018 à 10:02:29
Réponse #10

guatar



05 novembre 2018 à 14:35:09
Réponse #11

Vef


Merci pour toutes ces infos.

Une piste pour où trouver la chemise extérieure en acier doux?
Merci d'avance.

05 novembre 2018 à 16:33:06
Réponse #12

Achille


Merci Lambda pour ce long mais passionnant partage.  :up:

Même question que Vef : excepté l’égouttoir, où as-tu trouvé le corps et les pieds de ton réchaud ? C’est de la récupération ou l’adaptation d’éléments disponibles dans le commerce ?

Il faut absolument que je bricole le mien maintenant. C’est malin !  ;#

PS : très pertinent l’idee Du trépied pour une meilleure stabilité de l’ensemble.  :)

05 novembre 2018 à 17:11:50
Réponse #13

lambda


Bonjour les amis... :)

Pour la chemise extérieure, rien de critique, du fait qu'elle n'est pas directement exposée au foyer de braises incandescentes. Cela peut-être:

- un manchon métallique (pas en alu quand meme...) de gouttière,
- une grosse boîte de conserve dont on a enlevé le fond et couvercle,
- un bout de feuillard roulé et riveté,
- un ustensile de cuisine, vieille gamelle, corps de bouteille termos pêté, dont on découpera le fond (dremel, scie, ce que vous voulez...)
- manchon de poêle à bois,
- ...

:)

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

05 novembre 2018 à 19:14:20
Réponse #14

Rantanplan


@Lambda.

Scuse moi de parasiter ton sujet mais.

C'est une gourde Arklight / H2go ? Tu n'as jamais eu de problème avec le bouchon ?

Et elle semble sympa ta poche de gourde ! C'est du fait maison ? Elle est isolée un peu ?
 

06 novembre 2018 à 11:39:13
Réponse #15

lambda


Bonjour! :)

Pas de souci Rantanplan. :)

La gourde et le réchaud, pour moi, cela forme un système complet...

C'est bien celle là, et il est vrai que le bouchon et le pas de vis de la gourde est plus léger que celui de la Guyot, par exemple, mais je n'ai jamais eu de problème particulier. Juste pris les precautions suivantes:

- lorsque je veux me faire une bouillotte, je chauffe donc mon eau jusqu'à ebullition, la gourde est bien remplie, et une fois l'ébullition obtenue, je laisse un peu refroidir 3-4 mn et je rebouche alors à ce moment, afin de limiter tout risque de surpression à cause de la vapeur qui pourrait s'accumuler dans la gourde. J'attends encore 1 ou 2 min  et je re-ouvre la gourde pour laisser échapper la vapeur résiduelle qui se forme quand même. je referme fermement, mais pas comme un bourrin, et c'est prêt.

- Lorsque pas utilisé, je la stocke vide, bien sûr, et le bouchon devissé, en fait juste vissé sur un demi filet, lâche, afin de ne pas marquer le joint dudit bouchon, et fatiguer pour rien son filetage .

Pour la poche de gourde je l'ai faite en utilisant un morceau de chausson intérieur et amovible, en laine feutrée, de ma paire de botte d'hiver. ce chausson était troué et en très mauvais état. Je l'ai remplacé et utilisé pour me bricoler cette poche de gourde.

Cela isole plutôt bien ladite gourde et me permet de l'utiliser comme bouillote dans mon sac de couchage sans risquer de me brûler et de la faire durer jusqu'au matin.

En randonnée nordique hivernale, le matin, je rempli la gourde d'eau chaude, et dans sa poche en laine, bien callée dans mon sac, cela me permet de garder mon eau liquide pendant quelques heures sans souci, de la consommer et de me donner le temps d'en refaire facilement en cours de journée.

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

06 novembre 2018 à 12:53:41
Réponse #16

Rantanplan


:up:

De mon coté, le bouchon se fendille, comme si le plastique devenait vieux.

Merci pour les précisions concernant la housse de gourde.   

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité