Nos Partenaires

Auteur Sujet: Inondation et alerte  (Lu 1680 fois)

19 octobre 2018 à 20:58:15
Réponse #25

Chill


Citation de: Discus
le son émis par une sirène nécessite, pour que ceux qui l'entendent agissent correctement, trois choses : qu'elle soit entendu, qu'on sache à quoi s'attendre mais aussi quoi faire.

OK pour le fait de l'entendre. Pas OK pour la cause, lire la suite.

Citer
- Quand bien même on est alerté de par la sirène, qu'on sait qu'on doit évacuer rapidement,

La sirène est à la base un signal de confinement, mais ...
... elle est aussi associée à la notion de prise d'infos. Prioritairement via les radios locales de Radio France, mais aussi les autres, la télé, et pourquoi pas les réseaux sociaux ou des applis (soyons modernes !  ;) )

Citer
alors, va se poser les "trois questions de l'évacuation" : on va ou ? comment ? on emmène quoi ? ça va générer un flottement chez ceux qui n'ont pas déjà "préparé" à l'avance les réponses à ces questions, un sac d'évacuation facilitant les choses j'imagine...

ça va faire une décennie au moins que la notion de "Katakit" est diffusée par les association de Sécurité Civile.
Si tu lis ici, il y a des chances que tu sois un minimum convaincu ; il te reste à devenir convainquant pour ton entourage.   ;#

Citer
Plutôt qu'une sirène, ce serait peut être plus "percutant" si des patrouilles en 4X4 sillonnait préventivement les rues avec un mégaphone pour alerter et donner les consignes à suivre avec un double 'avantage" si j'ose m'exprimer ainsi => bien plus difficile de ne pas être alerté et les consignes donné via mégaphone limiterait le risque d'action précipité : si tout le monde passe par un axe pouvant être submergé ont peut avertir la population via patrouille au préalable...

Au début de ta contribution, tu donnes un exemple "du fond des bois" ; imagine la complexité d'alerter individuellement tout le monde, ainsi que le temps, alors que l'occupant "du fond des bois" est justement parti ce jour à un mariage ou un enterrement loin d'ici ?
Les sirènes, héritées des conflits mondiaux, sont réputées alerter "tout le monde" présent.

Citation de: Arnaud
A Villegailhenc, un mec a réveillé et certainement sauvé certains de ses voisins en tirant deux coups de 12 par la fenêtre en pleine nuit.
... en fait il venait de tirer sur la patrouille en 4x4 qui venait l'avertir !  :lol: ;#  [/joke]


    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

19 octobre 2018 à 21:43:09
Réponse #26

Discus


Quand bien même la sirène invite à se confiner chez soi selon les risques ce n'est pas pas toujours l'idéal : en cas d'inondation grave si on ne monte pas aux 2ème étage  (voir sur le toit  :ohmy: ) on y passe, c'est ça ou l'évac et l'inconnu qui va avec...
"L'entêtement sans l'intelligence, c'est la sottise soudée au bout de la bêtise et lui servant de rallonge"


Si tu à des questions, rassure toi, la vie se chargera de t'en donner les réponses...


On me l'a raconté et j'ai oublié ; je l'ai vu et j'ai compris ; je l'ai fait et j'ai appris (Confucius)

19 octobre 2018 à 22:00:22
Réponse #27

Loriot


Pour les helvetes, les voisins proches et les touristes de passage.  :D
Une petite explication sur le rôle des sirènes en Helvetie et les consignes qu’il faut suivre:
https://www.babs.admin.ch/fr/alarm/sirenentest.html

Je pense qu’il y a un biai avec les sirènes. Elles ne sont pas forcément un signal d’attaque aérienne... oubien.

Du coup j’ai une question au Français: tout les dimanche j’entend une sirène à midi pêtante dans un village voisin. (Mais en France, mois je suis en Suisse) c’est fréquent un test hebdomadaire? Oubien?
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

19 octobre 2018 à 22:06:34
Réponse #28

Chill


Citation de: Discus
Quand bien même la sirène invite à se confiner chez soi selon les risques ce n'est pas pas toujours l'idéal : en cas d'inondation grave si on ne monte pas aux 2ème étage, on y passe, c'est ça ou l'évac et l'inconnu qui va avec...

Mode d'emploi :
Tu es en train de discuter avec Mme Michu de ces foutus satellites qui détraquent le climat.
La sirène se met à sonner :

1) tu rentres chez toi, tu fermes la porte et la fenêtre pour ne plus entendre la sirène.
2/ tu allumes la radio, ton ordi, ta tablette, bref, ton média d'information locale.
3) tu entends et comprends les consignes qui sont diffusées.
4) tu appliques les consignes.

Pour la France, c'est expliqué officiellement sur la page : "Comment réagir au signal national d'alerte".

Sur cette page il y a aussi un lien "Comment se préparer".  :D

... et tout cela est enseigné aux formations de secourisme :
:sgt: FORMEZ-VOUS :sgt:

    Chill.

Loriot : certaines communes utilisent la sirène pour d'autres occasions : la fin du marché hebdomadaire, par exemple à Maule (78).
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

19 octobre 2018 à 22:09:34
Réponse #29

Pnoey


Quand bien même la sirène invite à se confiner chez soi selon les risques ce n'est pas pas toujours l'idéal : en cas d'inondation grave si on ne monte pas aux 2ème étage  (voir sur le toit  :ohmy: ) on y passe, c'est ça ou l'évac et l'inconnu qui va avec...

C'est pour cela que Chill évoque la prise d'infos : on entend les sirènes, on se confine (normalement) et on se renseigne. Et là on comprendra qu'il faut plutôt évacuer que se confiner :)

Du coup j’ai une question au Français: tout les dimanche j’entend une sirène à midi pêtante dans un village voisin. (Mais en France, mois je suis en Suisse) c’est fréquent un test hebdomadaire? Oubien?

Normalement en France les tests de sirènes sont hebdomadaires mensuels (con de moi ::) ), tous les 1er mercredi du mois à 12h.

Au plaisir,
Pnoey

EDIT : arf grillé ::)
« Modifié: 19 octobre 2018 à 22:34:22 par Pnoey »
"La vie c'est comme l’accrobranche : il y a des hauts et des bas, mais dans tous les cas, faut s'accrocher !"

19 octobre 2018 à 22:30:16
Réponse #30

guillaume


Normalement en France les tests de sirènes sont hebdomadaires, tous les 1er mercredi du mois à 12h.

En fait c'est très variable suivant qui la met en œuvre. Chez nous c'est le 1er dimanche du mois, entre 8h30 et 9h ;#.

a+

19 octobre 2018 à 23:02:48
Réponse #31

Hurgoz


Yo,

Ici c'est le dimanche midi.

Pour ce qui est des alertes, je me demandais si quelques bricolages à base de kit sensor et Raspbery ne serait pas une application intelligente de la technologie à une problématique sécu: détecter une montée d'eau, ou un tremblement de terre, et emettre une alerte.

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

20 octobre 2018 à 08:33:52
Réponse #32

Discus


Pas bête l'idée du bricolage !


Dans le cas du Titanic les ingénieurs avait eu une idée intéressante: équipé de portes métalliques à crémaillère séparant les cloisons étanches, un système de flotteur faisait que, en cas de voie d'eau à l'intérieur d'un compartiment, la porte métallique descendait afin que la montée des eau soit confiné (l'histoire nous à montré que la compartimentation n'était pas adapté à une avarie tel que celui connu par le navire dans la mesure ou la hauteur des cloisons n'était pas suffisante, ceci pour des raisons esthétiques).

Pourrait on "compartimenter" la montée des eaux ?


Je songe à ouvrir un nouveau fil de discussion consacré à l'eau et les moyens de prévenir ces méfaits.
"L'entêtement sans l'intelligence, c'est la sottise soudée au bout de la bêtise et lui servant de rallonge"


Si tu à des questions, rassure toi, la vie se chargera de t'en donner les réponses...


On me l'a raconté et j'ai oublié ; je l'ai vu et j'ai compris ; je l'ai fait et j'ai appris (Confucius)

20 octobre 2018 à 08:49:53
Réponse #33

Hurgoz


Yo,

Je pensais plutôt à quelque chose qui en cas de montée des eaux (genre système de chasse d'eau) déclencherait une alarme dans l'habitation afin de ne pas se faire avoir durant la nuit ou même, pourrait envoyer une alarme via email pour les périodes d'absence.

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

20 octobre 2018 à 09:31:02
Réponse #34

Loriot


Ça existe... ca Fonctionne à pile et transmet les informations par gsm.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

20 octobre 2018 à 11:44:13
Réponse #35

Chill


Citation de: Hurgoz
Je pensais plutôt à quelque chose qui en cas de montée des eaux (genre système de chasse d'eau) déclencherait une alarme dans l'habitation afin de ne pas se faire avoir durant la nuit ou même, pourrait envoyer une alarme via email pour les périodes d'absence.

https://www.google.com/search?q=detecteur+inondation&source=lnms&tbm=isch

Les détecteurs domestiques ont été conçu pour les fuite d'eau (rupture de canalisation, de filtres, etc.). Ils ne répondent pas à la problématique d''anticiper une montée générale des eaux.

Je ne suis pas certain que ce soit une solution au problème. Quand l'eau est chez toi, c'est un peu tard pour évacuer.

La surveillance des crues répond partiellement au problème, mais laisse inobservées les coulées de boue et autres ruissellements pendant et sous l'orage.

Et le problème de "comment ?" et "pour qui ?" transmettre l'alerte reste entier.

Pas simple, pas simple ... je retourne à l'établis  ;)

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

20 octobre 2018 à 12:08:01
Réponse #36

Hurgoz


Hello,

Une solution qui n'est pas parfaite n'est pour autant pas forcément mauvaise. La question c'est à quelle niveau couvre t on le sujet.

Je regardait un peu les détecteurs d'inondation en ZWave. L'intéret, est qu'il existe pas mal d'objets connectés correspondants à cette norme, et des serveurs pas trop honnéreux à mettre en place, avec pas mal d'options et de possibilités en matière de commutateur (par exemple, en logigramme: si tel capteur passe en état truc, alors fait ça sur tel matos).

La vrai problématique est où installé le capteur pour que se soit intelligent et donne un peu de rabe pour décamper (il ne faut pas oublier que si les crues sont un problèmes, les barrages naturels en sont un aussi, plus difficile à mesurer ;) ).

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

20 octobre 2018 à 14:31:56
Réponse #37

Chill


Occurrence, probabilité, ...

Les dernières "inondations catastrophiques" dans l'Aude, c'était en 1999.
Qui va investir et entretenir un dispositif très spécialisé qui servira 4 à 5 fois par siècle, sans même prendre en compte l'obsolescence ?

Je rejoins Buffalo : quitte à investir, autant le faire dans l'aménagement durable du territoire. Je visualise nettement le canal de crue de l'Aude à Coursan. Je ne l'ai jamais vu plein, sauf de broussailles et détritus divers, ce qui semble prouver l'intérêt médiocre porté à son entretien.
Comme la Politique c'est mal ici, je ne développerai pas.

Par contre, continuer à cogiter et fournir du jus de cerveau sur "Pertinence et efficacité de l'alerte aux populations", oui, je tenterai de contribuer.

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

20 octobre 2018 à 21:55:02
Réponse #38

Hurgoz


Yo,

Les dernières "inondations catastrophiques" dans l'Aude, c'était en 1999.
Qui va investir et entretenir un dispositif très spécialisé qui servira 4 à 5 fois par siècle, sans même prendre en compte l'obsolescence ?

Oui....et non: dans le sud de la France, les inondations sont plus fréquentes. Hors là, on ne parle pas de situation seulement pour un point géographique.

Pour ce qui est de l'installation, tout dépend de ce dont on dispose, du temps qu'on compte passer encore au même endroit, et de la zone géographique dans laquelle on se trouve.

Par exemple, si tu as déjà une installation domotique, ajouter un capteur n'est pas le même effort que tout faire rien que pour ça. Idem, investir dans une installation pour deux mois est couillon.

Maintenant, je vous rejoins entierrement sur le fait qu'un autre aménagement du territoire, etc serait mille fois plus bénéfique, qu'une solution d'alerte...

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

30 octobre 2018 à 06:27:39
Réponse #39

François


Un sujet voisin, sur "le cabaret de la science" : Comment Twitter nous aide lors d'une catastrophe naturelle, par Samuel Auclair, sismologue au BRGM.

https://youtu.be/lzzJ69-kIIc
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

30 octobre 2018 à 10:14:43
Réponse #40

ofelas



30 octobre 2018 à 11:20:52
Réponse #41

Chill


"De la mesure en toutes choses" :

Les Maires qui prennent cette décision mettent leur mandat en jeu. Considérons qu'ils représentent la population qui les ont élus, alors celle-ci fait le choix de supporter le risque d'une inondation versus le risque de ne pouvoir gérer et vendre son bien.

Si ce sont des "anciens à faible pouvoir d'achat", la prochaine inondation arrivera statistiquement dans 25 ans et les héritiers géreront le problème.  ;#

Si ce sont des jeunes propriétaires, la décision de déménager impose probablement d'avoir un bien vendable, ce qui ne sera plus possible quand ils seront dans les "mauvaises" zones du PPRI. Donc ils se retourneront contre l'Administration qui a permis qu'ils s'installent.
Laquelle Administration n'a pas forcément été de mauvaise foi en accordant les permis de construire ou en décernant les certificats d'urbanisme sur le fondement de la "mémoire collective" de la gravité des accidents passés.

Par contre, la politique communale d'aménagement du territoire pourrait prendre en compte la gestion sur le long terme de ce risque et orienter les investissements (conséquents) nécessaires.

Rien n'est simple … Et le Risque nul n'existe pas !

Ce n'est pas un avis "politique", juste une réflexion pragmatique sur la difficulté des élus "de terrain" d'administrer au jour le jour. Bien se remémorer qu'ils sont élus, se demander "Par qui ?" et "Pourrais-je l'être ?"  ^-^
Je ne parle pas du Brésil !

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

30 octobre 2018 à 12:01:34
Réponse #42

Chill


Citation de: François
Comment Twitter nous aide lors d'une catastrophe naturelle, par Samuel Auclair, sismologue au BRGM.
https://youtu.be/lzzJ69-kIIc

Je rebondis sur un point déjà abordé par Hurgoz :
... dans le sud de la France, les inondations sont plus fréquentes. Hors là, on ne parle pas de situation seulement pour un point géographique.

L'intervenant cité par François précise bien que " ... tout (le territoire) n'est pas couvert, et pas tous les risques." : https://youtu.be/lzzJ69-kIIc?t=540 et développe la notion des "senseurs humains".

La notion de "Protection Universelle" me semble relever du mythe. Ne pas tenir compte du passé est peu sensé, mais transposer les problèmes du Golf du Bengale au Golf du Lyon l'est tout autant !

Sur ce, Twitter permettra l'analyse à postériori, mais était-ce une solution d'alerte pertinente à 3h du matin dans l'Aude ?

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

30 octobre 2018 à 18:41:43
Réponse #43

ofelas


Citer
la prochaine inondation arrivera statistiquement dans 25 ans et les héritiers géreront le problème
Tu as une preuve des 25 ans?

Curieux, après avoir passé  20 ans dans une activité où on ne pratique pas si on a pas le nez dans la météorologie et climatologie h24
Et des conférences internationales en climatologie régulièrement
Je n'ai pas la même perception que toi...

30 octobre 2018 à 20:13:22
Réponse #44

Chill


Citation de: ofelas
Tu as une preuve des 25 ans?
...
Je n'ai pas la même perception que toi...

Je ne suis pas un "spécialiste", j'ai juste de la famille dans le coin de Narbonne - la Clape et j'y ai passé quelques vacances. Diverses expositions à la Médiathèque de Narbonne ont traité du sujet, j'en ai retenu des bribes.

La valeur "25 ans" n'est certes pas scientifiquement exacte. Cependant l'Indépendant du 2 juillet 2017 ne cite que 3 crues majeures depuis 1940 : 1940 donc, 1992 et 1999, auxquelles j'ajoute 2018.
La crue équivalente de l'Oriel à Trèbes, soit 7,68m en 2018 est de 7,95m en ... 1891, et "seulement" 4,75m en 1996.

Je citais plus haut Vaison la Romaine, la mémoire collective avait "oublié" que l'eau pouvait atteindre le parapet du pont romain ...
L'exemple des "anciens ..." était pour illustrer un comportement fataliste existant, la prochaine "catastrophe" touchant probablement le canton ou le val voisin. D'où le smiley.

Si tu as des liens vers des informations pertinentes sur la survenue cyclique de ce type d'événement au même endroit, je suis preneur.

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

31 octobre 2018 à 18:09:02
Réponse #45

ofelas


Citer
Si tu as des liens vers des informations pertinentes sur la survenue cyclique de ce type d'événement au même endroit, je suis preneur.
Pas spécifiquement, sur un endroit trop réduit, ce n'est pas comme ça qu'on raisonne en climato

Je vais quand même tenter de faire certaines choses en condensant le plus possible, sur ce sujet complexe
Évaluation par les pairs et accords globaux des scientifiques, consensus

L'évènement http://www.meteofrance.fr/actualites/67114801-bilan-de-l-episode-mediterraneen-13-18-octobre-2018

Voilà ce qu'écrivait les ingénieurs de météo France en 2016
http://www.meteofrance.fr/actualites/36994859-retour-sur-les-tres-fortes-pluies
Il n'est pas possible d'attribuer ce type d'événement (uniquement) au changement climatique. Il s'agit d'événements rares, qui sont principalement la conséquence d'une situation météorologique particulière.
Cependant, on peut se demander si le changement climatique (la perturbation anthropique du climat) est susceptible
de modifier la probabilité d'occurrence d'un tel événement. Nous ne disposons pas d'étude spécifique sur la France. En revanche le consensus issu notamment du dernier rapport du GIEC (Groupe Intergouvernemental d'Experts sur le Climat), indique une intensification des épisodes de fortes précipitations dans un climat plus chaud.


Ces dernières années d'autres études ont été faites, en mettant de plus en plus en concordance le réchauffement climatique global et l'augmentation d’événements plus violents et plus fréquents sur l’Europe
http://advances.sciencemag.org/content/4/1/eaao1914.full

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/observatoire-national-sur-effets-du-rechauffement-climatique-onerc

https://www.mdpi.com/2225-1154/6/1/6

https://www.hymex.org/exaedre/

https://www.hymex.org/

https://link.springer.com/article/10.1007%C2%A0%2Fs10584-015-1570-4

https://link.springer.com/article/10.1007/s00382-016-3122-7

http://www.icrc-cordex2016.org/images/pdf/Programme/presentations/parallel_C1/C1_3_Drobinski.pdf

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/56361/meteo_2015_88_48.pdf%C2%A0?sequence=1&isAllowed=y

http://climat-en-questions.fr/

En résumé, le réchauffement climatique global s'accélérant, rend certaines statistiques anciennes fausses
« Modifié: 31 octobre 2018 à 18:15:24 par ofelas »

01 novembre 2018 à 05:48:19
Réponse #46

François


Service d'alerte mis en place par la mairie de Saint-Béat : https://youtu.be/cs-jKBjDp-c

Cela n'empêche l'eau de monter :D, mais au lieu que ce soit les premiers qui ont les pieds dans l'eau qui donnent l'alerte, ce sont des capteurs.

La mise en place de ce système ne se fait pas, évidement, sans critiques et protestations  ;D
Vivre en vallée se Saint-Béat : Non ! il ne peut pas être dit ...
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

02 novembre 2018 à 23:23:52
Réponse #47

ofelas


Ok, François ;)
J’espère que ça sera suffisant pour la prochaine fois, pour eux

Des villages comme ça, il y en a beaucoup d'autres en France

(Par rapport l'alerte SAIP)
Les personnes qui n'ont pas le temps de regarder twitter, ou même qui s'en tapent d'internet, parce qu'ils n'y comprennent rien, il y en a encore beaucoup aussi

Moi, qui suis dans la génération qui a vu arriver l'informatique
Je suis souvent écœuré, devant le mépris, l'égocentrisme, des développeurs et de leurs stratégies, le narcissisme de ces types
Et le cynisme de ceux qui sont à l'aise avec ça
J’ose espérer que les prochains évènements meteo violents ne provoquent pas de morts à cause de ça
Je vois que le management participatif, collaboratif, comme je l'avais appris à cette époque, fait parti de la préhistoire
https://www.capital.fr/votre-carriere/les-cyniques-nouveaux-chouchous-de-l-entreprise-1039051
« Modifié: 02 novembre 2018 à 23:49:30 par ofelas »

12 novembre 2018 à 17:37:09
Réponse #48

ofelas


Un article qui décrit plutôt bien des conséquences locales, de ce réchauffement climatique global
https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/12/2904978-rechauffement-climatique-pyrenees-1-2-50-ans-alerte-rouge-massif.html

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité