Nos Partenaires

Auteur Sujet: AVC  (Lu 680 fois)

21 septembre 2018 à 00:19:28
Lu 680 fois

Hurgoz


AVC
Yop,

Contre toute attente je n'ai trouvé aucun sujet sur l'Accident Vasculaire Cérébral, où j'aurais pu faire un retour rapide d'une formation reçu hier soir (dans le cadre d'atelier d'entrainement), d'une neurologue sur la prise en charge pre-hospitalière de l'AVC (env. 150000 cas par an en France)

(comme d'hab, je ne suis pas médecin, je ne fais qu'une retranscription, avec mes souvenirs, qui pourra tout à fait être affinée par les pro qui passent par là ;) )

En bref, un AVC c'est quoi? C'est un accident sanguin au niveau du cerveau. Il peut être de deux types: Ischémiques (vaisseaux bouchés) dans 80% des cas, Hémorragiques (vaisseaux persés) dans 20% des cas. Ca n'a en soit pas beaucoup d'importance pour le pre-hospitalier puisque nous n'avons aucun moyen de les différencier à notre niveau, mais il est toujours bien de savoir, en gros, quels mécanismes sont en causes.

Quels en sont les symptômes? Relativement variés, ils vont grandement dépendre de la zone du cerveau touchée. Ils peuvent aller de difficultés motrices (difficultés dans l'exécution de certain mouvement, voir paralysie), à de la confusion, des difficultés à s'exprimer. Dans tout les cas, il s'agit d'une urgence.

Quelles vont être les actions du secouriste?

1. Bilan: plusieurs pistes pour tester les différents cas: poser des questions, faire lever les deux bras et maintenir et voir si l'un descend, toucher l'oreille de l'index opposé, la grimace pour voir s'il y a une symétrie du visage (la symétrie des pupilles peut être également recherché).
2.Alerte: si l'on suspect un AVC, le premier truc à faire après le bilan, c'est de passer l'alerte au 15 (qui mettra en pré-alerte les équipes spécialisées) et enverra des moyens d'évacuation afin d'acheminer la victime le plus vite possible sur un plateau technique; il faudra aussi se renseigner pour savoir depuis combien de temps les premiers signes sont apparus. C'est l'un des éléments qui permettrons aux médecins de savoir s'ils peuvent s'orienter sur un traitement ou sur un autre: c'est très important :)
On allongera ensuite la personne pour faciliter la perfusion du sang dans le cerveau.
Après, les MHTA habituels seront à faire, essayer de savoir s'il y a des proches qui pourront donner des renseignements...

Le cas des AIT (Accident Ischémiques Transitoires): c'est un AVC, dont les symptômes s'estompent d'eux même (par exemple, caillot c'est libéré). Dans n'importe quel cas, il faudra le traiter comme un AVC, en notant en plus la durée de la "crise".

Tcho

Hugo
« Modifié: 21 septembre 2018 à 00:33:02 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

21 septembre 2018 à 00:32:56
Réponse #1

Pnoey


Salut Hugo :)

Effectivement, à notre niveau il n'y a pas grand chose d'autre à faire que de repérer l'AVC et alerter le 15. Je colle ici un lien youtube vers une vidéo sympa que j'utilise dans mes formations SST.

https://www.youtube.com/watch?v=MDyTqlvbnQI

Elle est accessible à tous, même aux enfant, ce qui peut sauver une vie ! (On a déjà vu des enfants sauver leurs parents en appelant les secours  :up: )

Pour l'AVC en lui même, je dirai qu'il faut évidement tous les considérer comme graves. J'ai dans mon entourage, deux exacts opposés : ma mère a fait un AVC qui n'a été détecté qu'au bouts de 15 jours, et pourtant elle n'a aujourd'hui aucunes séquelles !
A l'inverse, un ami en a fait un au travail et a été pris en charge dans l'heure, pourtant aujourd'hui c'est un légume  :-\

Donc ne vous laissez pas influencer par qui que ce soit, si vous avez ne serait-ce qu'un doute, faites le 15, le médecin au téléphone saura vous guider.

Au plaisir,

Pnoey
"La vie c'est comme l’accrobranche : il y a des hauts et des bas, mais dans tous les cas, faut s'accrocher !"

21 septembre 2018 à 00:56:21
Réponse #2

Hurgoz


Re,

Après, dépend en qualité de quoi tu intervient, mais si tu es en équipe constituée et que tu ne l'a pas fait avant de passer l'alerte, tu peux continuer ton bilan (notamment au niveau circulatoire).

Enfin, que tu sois en équipe ou non, rien n'empêche, si l'état de la victime le permet, quelques investigations supplémentaire en matière d'antécédents (Maladie, Hospitalisation, Traitement en cours, Alergies).

Ah...et je ne sais plus si je l'ai dis: il faut vraiment essayer d'avoir l'heure à laquelle ont débuté les symptômes  ;#

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

21 septembre 2018 à 01:13:01
Réponse #3

Pnoey


Oui je te rejoins totalement sur ce point, à mon niveau l'AVC rentre dans la case "malaise", et donc comme tout malaise, on fait un bilan le plus complet possible.  :)

Mais pour ma part, je suis formateur SST/PSC1, et j'ai majoritairement à faire avec des personnes qui n'y connaissent rien en secourisme, et souvent elles ont peur de mal faire et du coup hésitent et perdent du temps.
C'est pour ça que j'insiste souvent auprès de ces personnes qui doutent, sur le fait qu'appeler le 15 au plus vite ne peut qu'être positif et qu'ils ne risquent pas de "mal faire".
Ainsi, si la personne ne sait plus trop faire son bilan (stress, oubli, ou autre) et bien le médecin du 15 l'aidera au téléphone.

Mais c'est sûr que si le bilan est fait quand on a le doc au tél, on gagne du temps  ;D

Au plaisir,

Pnoey
"La vie c'est comme l’accrobranche : il y a des hauts et des bas, mais dans tous les cas, faut s'accrocher !"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité