Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Film documentaire] Le temps des forêts | + La marche pour la forêt  (Lu 611 fois)

19 septembre 2018 à 02:17:43
Lu 611 fois

Phil


Bonsoir/jour.

Avis aux ami⋅e⋅s des « belles vertes », de France et d'ailleurs : le film-documentaire Le temps des forêts de F.-X. Drouet est remarquable, je vous recommande chaudement d'aller le voir s'il passe près de chez vous !
Il est sorti en salles (classées Art & Essais en particulier) il y a une semaine, et probablement ne devrait pas y rester très longtemps.
Bande-annonce et séances visibles sur Allociné.

Il mêle réflexions écologique, sociale, économique, politique, et, pour tout dire, civilisationnelle. (Comment les séparer ?)

On y voit des plantations d'arbres mais aussi des vraies forêts (à ne pas confondre !).
On y voit bien sûr des hommes (nombreux) et des femmes (rares).
De toutes sortes : forestiers, écologues, bûcherons, débardeurs, scieurs, petits propriétaires terriens, propriétaire d'usine, militants associatifs, politiciens, etc. (On devine, en filigrane, les technocrates et autres financiers.)
Certains sur le terrain, d'autres sur des machines, dans des ateliers & usines (petite scierie ou grosse industrie), sur des foires au matériel, dans la rue (une manif'), etc.

On y apprend la disparation des gros/vieux arbres et des bûcherons, et des petites scieries qui vont avec... au profit des (vendeurs de) machines, des grosses entreprises et des financiers.
Ainsi que les suicides en nombre des forestiers, depuis la restructuration de l'ONF en 2002, avec pour objectifs de rendre rentables, et si possible privatisés, les peuplements forestiers français...

Avertissement : ce qui suit (et peut-être ce qui précède) outrepasse possiblement le tabou sur la politique. J'en laisse les modos seuls juges, et espère leur clémence, au vu des enjeux.
(Circonstances atténuantes : ça m'a tout l'air d'être la guerre, alors il faut bien choisir son camps, non ?)

On y comprend la logique industrielle / technocratique / capitaliste (hem, pardon pour le mot tabou !) à l'œuvre, et la destruction du Vivant qui s'en suit, arbres, faune, sols et sociétés humaines avec. Mais aussi la sagesse opposée, de respect du Vivant dans sa diversité, qu'elle soit forestière ou sociale.

Et ce docu prend le temps (1h45) de le faire, et permet au passage de sentir que le temps des forêts n'est pas celui des humain(e)s, et encore moins celui des marchés financiers contemporains...

Et il donne envie d'encore plus s'informer et se former, et de se positionner, fermement, pour sauvegarder un bout de vraie forêt, et le tissu social qui va avec.

Par exemple en rejoignant le Réseau pour les Alternatives Forestières (RAF), en lisant leur dernier ouvrage (Agir ensemble en forêt - Guide pratique, juridique et humain ; 256 p., 24 €) paru en début d'année aux éditions Ch. L. Mayer.

Ou encore en rejoignant, sur une ou plusieurs étapes, la Marche pour la forêt, organisée par l'Intersyndicale de l'ONF, sur 4 itinéraires : départs de Strasbourg (17/09), Perpignan (18/09), Mulhouse (26/09) et Valence (02/10) ; arrivée en forêt de Tronçais (03) pour le Grand rassemblement pour la forêt le 25 octobre. Voici un doc expliquant les raisons de cette marche.

Qu'on se le dise !  ;)
« Modifié: 19 septembre 2018 à 03:11:13 par Phil »
Si tu tiens à ta peau, affûte ton esprit comme ton couteau.

19 septembre 2018 à 08:39:38
Réponse #1

guillaume


Sujet particulièrement sensible pour moi. Aussi, n'étant pas neutre, chers collègues modos, voyez-moi ici comme un simple membre.

Merci pour ce relai. La forêt et tout ce qui gravite autour n'a pas et n'aura jamais le même retentissement qu'une grève sncf. Les réseaux sociaux permettent de combler un peu cette lacune, alors il ne faut pas hésiter.

Je vous invite vivement à voir le documentaire et, pourquoi pas, à participer à la marche pour la forêt.

a+

14 décembre 2018 à 22:29:07
Réponse #2

olafur


Et maintenant, la vidéo de Noël:

parce que couper les arbres avec classe, c'est une façon d'apprécier la forêt...

https://www.youtube.com/watch?v=FpJEZhb9JPQ

documentaire d'une petite demi-heure sur les bûcherons à l'ancienne et forgerons traditionnels du Jura Suisse.



Superbe
ah dites encore tout bas ce seul mot je n'y crois pas,
vous avez bien dit la route
la route va traverser l'épaisseur du monde et l'obstacle vainement accumulé des heures

Jean Tardieu - le voyage

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité