Nos Partenaires

Auteur Sujet: Ouragan Florence  (Lu 5548 fois)

15 septembre 2018 à 22:00:20
Réponse #25

Draven


Merci pour le retex en temps réel ! Super instructif !
Portez vous bien et courage pour le retour a la vie normale ensuite ;)
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

15 septembre 2018 à 22:52:50
Réponse #26

Raiderscout


Retour à la case départ - Raleigh - apres 8h non stop sur les routes. Échec aux deux tiers du chemin et retour de justesse avant la fermeture des routes.

Tous les axes sont fermes en direction de la côte et à différentes hauteurs ce qui nous a permis de passer d un axe a l autre jusqu a 60km de la maison. Toutes les coupures sont dues aux inondations.

On a du s enfoncer de 120 à 140 km en direction de la côte. Sur tous le trajet pas une lumière dans les villages et tres peu de voitures le matin. Les grosses stations sont fermées et seules les cabanes avec une ou deux pompes sont en mesures de ravitailler car elles disposent de groupe électrogènes. Paiement en liquide uniquement.

Beaucoup de flash flooding sur les 4 voies et les petites routes.

Je vous raconte ca dans pas longtemps.

"Be Prepared !"

16 septembre 2018 à 06:30:37
Réponse #27

Raiderscout


On à traverse un pays sans âme qui vive, hormis les quelques voitures qui comme nous tentaient leur chance. C etait par moment complètement hors norme.

En fait le pays se remplir d eau, s engorge et déborde.

Pour vous décrire un peu le coin en temps normal :
Les routes sont légèrement surélevées par rapport aux cultures mais aussi aux habitations qui les longent. Il est normal de voir des chemins tous les 500m le long des highways avec de petites boîtes aux lettres à l entrée. La ou il y a un chemin, il y a une maison. Pas comme en France. C est quasi impossible de s arrêter quelque part pour picniquer ou expulser le superflux de sa boisson sans être chez quelqu un.
La campagne est parsemée tous les 500m a 1000m de maisons plus ou moins belles, grandes, riches, tres pauvres, ruinées ou en construction. Parfois a un mètre de la route parfois à 500m. Au delà c est des bois et forêts.
De plus il n y a pas de ligne électrique ou téléphonique enterrées. Le bois et la brique rouge dominent pour les bâtis.
Les villes et villages sont peu nombreux et sans véritable centre, en tout cas pas du tout comme en France. Ils sont généralement à des carrefours importants et là raison qui les a vu naître est depuis longtemps disparue. D ordinaire ce n est pas tres sexi. D extraordinaire c est lugubre.
Le paysage est très légèrement valloné et fait de fausses côtes. La ou il n y a pas de bois, il y a des cultures, mais les bois dominent vraiment le paysage jusqu à la côte. Et partout coule une rivière. L eau etait partout déjà avant l ouragan. Alors apres ...

J oubliais : dans les centres urbanisés les berlines de type européens sont la norme. Les pick Up généralement tres gros sont plutôt en campagne ou alors à la'mode dans certaines catégorie sociaux profesionnelles. Ici on en voit un sur deux, du SUV au super Heavy duty. Le hummer est un 4x4 de taille moyenne pour vous donner une idée.

 Le décor est planté.

Une pluie continue, parfois forte mais pas plus qu une bonne averse bretonne tombe en continu.
En sortant de Raleigh, tres vite nous avons trouvé des zones de flash flooding sur la 8 voies NC40. Ralentissement, peu de warning, chacun franchissant en projetant de chaque côté des gerbes d eau plus haut que la voiture. Ces flash flooding sont crées par le débordement des rivières et des champs de part et d autre des axes. Ils peuvent avoir lieu partout y compris au sommet des côtes. Ceux en talweg sont les plus dangereux, Surtout quand on se laisse surprendre par le manque de contraste entre les routes et les flaques et par dessus tout quand l'eau est très clair et transparente.

À certain moment il a fallu prendre l initiative de s engager sur ces voies à contre sens car l un des côtes etait complètement immergé. Ces débordement peuvent faire plusieurs centaines des mètres de long et s y engager en premier est toujours un moment assez intense. On compte sur la solidarité des autres et surtout celle des propriétaires de 4x4... solidarité tres réelle et tres encrées en temps de crise dans les gènes de ces anciens pionniers. Bref.
Par moment nous franchissions l un apres l autre. On observait le téméraire franchir, seul, le passage immergé, puis chacun prenait son tour. Au cas où ... dans ces cas là on est tous très poli et c est un peu comme sur le plongeoir des 10m ... si tu veux passer devant moi te gêne pas.

En quittant la NC40 coupée par les eaux pour essayer de prendre la tangente et redescendre par la route a deux voie NC24, nous sommes passés par des zones complètement inondées ou seules les routes émergeaient. Les maisons étaient dans l eau. Régulièrement de grands arbres étaient couches sur les lignes électriques. Les habitations dont les avant cours étaient sous l eau n etaient qu' en sursis et seront envahis très prochainement. Pas un animal hormis quelque vaches et cheveaux très loin dans quelques rares prairies épargnées. Pas une lumière. Pas un habitant, hormis peut être un ou deux anciens sous un porche regardant la pluie tomber. Beaucoup d arbres qui étaient tombés sur les routes  aux premiers vents étaient déjà débités et des équipe rétablissaient deja les lignes A terre.

À chaque flash flooding trop important nous faisions demi tour sur les routes étroites en usant du thee point turn. La encore il s agissait de ne pas mettre une roue ne dehors du bitume pour éviter de partir avec le courant parfois tres forts qui encadraient les routes et les grignotaient. Plus on approchaient de la côte, et plus les coupures étaient nombreuses, puissantes comme dès torrent et tres large.

Et puis un moment donné il n y a plus eu de liaison satellite. Pour détecter ces coupures je mettais mon tel sur les radios françaises. Perte de liaison c etait pour nous perte du guidage en temps réel. WAZE et compagnie.
 On s est très vite retrouvé pris dans un labirinthe de petites routes et devions régulièrement revenir sur nos pas apres être tombé sur une coupure à plusieurs kilomètres du dernier carrefour. La granulométrie des cartes dans la voiture ne permettait pas d s y retrouver. A l échelle du pays une carte au 25, 50 ou 100 millième n à pas de sens.
 Mon sens de l orientation souffrait de la monotonie du paysage et de la vitesse de déplacement du a l urgence de devancer la montée des eaux. La lecture du paysage est précieux et permet d anticiper le moment où on va retrouver sur la rivière qui nous avait bloqué plus en amont et de favoriser le suivi de ligne de crête plutôt que de recouper en permanence les talwegs. La boussole de base a aussi permis de suivre une direction générale. Enfin le défilement des énormes nuages permettait de contrôler le sens de progression sans avoir besoin de quitter la route des yeux.

Ce petit jeux à bien durer 5 heures avant que nous épuisions toutes les opportunités de contournements. Nous n étions pas seuls et parfois c etait un flot de véhicules qui remontait notre route, dans un sens, puis dans un autre. On est très vite tente, par facilité, lassitude et je pense par instinct grégaire, de se raccrocher à ces convois de fortune. Mais je m en suis gardé car ils étaient en fait tout aussi perdus que nous et rebondissaient de coupures infranchissables en coupures infranchissables.

Renoncer n a pas été difficile tant l évidence de l impossibilité de passer plus au sud etait acquise. Plus tard un message confirmera ce que nous pressentions et l orde nous parvint Lors du retour de ne pas tenter de rejoindre Jacksonville avant mercredi matin. On réessayera donc lundi...

 Au retour nous avons du repasser la première coupure sensible de la NC40. Elle était devenue quasi infranchissable et le renoncement à temps nous a évité de rester coincer pour quelques jours dans un comté parfaitement étranger et coupé de tout.

Tout au long de la route nous avons croisé des dizaines de convois de camions descendant pleins sud pour rétablir le courant et replanter les lignes. Généralement composés de deux ou trois pick Up et de quatre à cinq camions avec tarière a poteaux et d une remorque type logistique, leur gabarit et garde au sol leur permettait certainement d aller jusque là ou nous avions finalement renonce, mais guère plus loin. Les records de hauteurs d eaux sont déjà battus dans presque toute la région.

En fin de course et en arrivant dans la périphérie de Raleigh nous avons vu plusieurs convois de camions de police avec d énormes remorques suivre la trace de nos courageux poseurs de poteaux. Ces PC avancés serviront certainement à coordonner les secours dans ce labyrinthe humide.

De retour à l hôtel, en allumant la TV, nous avons constaté que chaque TV avait posté un journaliste les pied dans l'eau devant les barrières qui barraient désormais nos premiers points de franchissements devenu des torrents.

On ne s est pas attarde devant les infos ...

J ai pas d excuse pour ma piètre qualité de mise en page et d orthographe mais je vais quand en trouver quelques unes : clavier qwerty, correction auto us, deux mains gauches pleines de pouces et fatigue,  car cet événement climatique n est qu une petite parenthèse dans une vie deja bien remplie.
Mais la ou je m en veux vraiment, c est qu on a pas encore parlé bouffe....

Tchuss


Chris
"Be Prepared !"

16 septembre 2018 à 06:51:42
Réponse #28

Raiderscout


Petit Up  juste pour préciser l importance du binôme.
Steph my wife avait préparee la veille un plan et itinéraire réaliste en prenant ses infos sur nombre de sites routiers et etatiques. Un vrai travail de fourmis et d investigation.
Cela a contribue à la rassurer et surtout à me faire gagner un temps précieux pour préparer la voiture et aussi à me détacher du suivi d itinéraire pour garder l esprit a l anticipation et rester concentre sur ma conduite.
Du coup elle s est installée à l arriere du véhicule pour gérer le BB et garder un œil sur nos deux portables connectés sur deux sites routiers actualises en temps réel. Elle m'annonçait les pb en amont de notre route et par dessus tout la nature du pb, qui n est pas toujours lisible sur le GPS.
Sans cela je pense que j aurai fait de la m*rde. Deux cerveaux valent mieux qu un. Les points de décisions identifiés depuis le début nous ont aidé à trancher en cas de divergence d avis ou d analyse et ainsi revenir à temps.


Deuxième Up :
WAZE c est vraiment bien, mais ca nous a quand même mis dedans plusieurs fois en nous jettant  sur des axes coupes par les inondations. Et puis on a finalement compris que les seuls dans le coins a l utiliser c etait nous et qu il ne pouvait faire remonter que Ce que nous y mettions ... evident mon cher Watson !
"Be Prepared !"

16 septembre 2018 à 07:27:11
Réponse #29

Tompouss


Merci pour ce retour en temps réel. Prenez soin de vous tout les trois  :)
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

16 septembre 2018 à 20:46:57
Réponse #30

mrfroggy


ça n a pas l air simple tout ça...faites de votre mieux , en espérant que ça s améliore tres vite
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

18 septembre 2018 à 09:37:14
Réponse #31

Raiderscout


Petit up juste pour dire que nous avons réussi à passer au travers du maillage humide ambiant et à retourner à Jacksonville.

Les route s ouvrent et se ferment au grès des pluies et des crus. Encore une journée de pluie et nous devrions avoir 3 ou 4 jours de soleil pour sécher un peu,

Spectacle moins impressionnant sur les routes que celui rencontré vendredi et samedi. Malgré cela nous avons pu apercevoir un nombre incalculable d arbres déracinés. De lignes électriques coupées et emmêlées au sol et en travers des routes et de maisons plus ou moins détruites.

Tous les arbres entourant notre domicile ont été étête et une très grosse branche a perforé notre toit. Mais nous sommes plutôt chanceux au regard d autres familles beaucoup plus durement touchées.

Pas d électricité non plus et je pense pour un petit moment.

Le congélateur s est transformé en frigo et nous n avons pas encore ouvert le frigo ... nous avions pris soin de scotcher les portes pour les rendre plus hermétiques.

Toute la nourriture stockée dans le lave vaisselle, le sèche linge et le lave linge est parfaitement intacte malgré le niveau d humidité ambiant. Ces trois appareils aussi avaient leurs ouvertures scotchées. Le Gorilla tape a été un précieux allier dans la phase de préparation !

Nous avions chargé tous les appareils qui pouvaient l être : vieux téléphones portables pour les photos et appeler les secours, ordinateurs, appareils de bricolage et aspirateur. L autonomie n est pas grande mais ça peut aider au redémarrage. Ainsi, une fois la maison serpillère de toute son eau, nous avons pu remettre parfaitement propre une chambre et une salle de bain que nous préservons avec autant de soin que s il s agissait d un bloc opératoire ...

Nous avons réorganiser une cuisine de fortune à  la extérieur de la maison pour simplement profiter d un peu plus de temps de lumière.

Aucune affaire n à pour l’instàt Été déconditionnée de la maison. Le gros du taf au départ a été de m’être tous nos vêtements, livrés, affaires de toilette et linge de maison en en cartons emballés dans des sacs poubelles et mis en hauteur dans les placards. La plus part des meubles ont été soit regroupé aux coins des pièces soient entassés dans les pièces et placard dépourvu de geandes fenêtres.
Le risque d inondation de fait des pluies a l intérieur des terres demeure.
Pour ne pas tout perdre avec ce troisième effet kisscool que nous ne pouvons pas mesurer, nous fonctionnons sur les ressources emportees dans notre voiture. Idem pour celle ci : nous conservons à la intérieur de la voiture le maximum d affaires pour pouvoir repartir à la moindre alerte . Mais cette situation ne devrait pas trop durée.

La toute première chose en arrivant à été de faire le tour de la maison. Voiture garée dans un espace ouvert, nous avons inspecté les arbres autour puis l énorme fatra de branches au sol autour de la maison. Un des soucis pour ces prochains jours sera la faune locale. Autant les daims, écureuils et ratons laveurs donnent un aspect bucolique à nos soirées, au tant les alligators, serpents et guêpes beaucoup moins. Si Les alligators se sont fait discrets pour le moment mais les serpents comme les Cooper heads et corail sont fréquents. La journée de demain sera entre consacrée à nettoyer ce fatra de branche. A peine 10 mn après notre arrivée j ai attrapé un long serpent noir prêt de l entrée. J ai résister à la tentation criminelle de lui mettre un coup de machette et il a retrouvé sa liberté a une bonne centaine de mettre  de la maison.

En fait cette faune a subit plus que nous la catastrophe. Elle s est réfugiée à l intérieur des terres et est complètement désorientée. Elle cherche maintenant à regagner ses territoires et nous sommes sur leur chemin. Il faut juste éviter que ces visiteurs plus ou moins charmant ne squattent la maison.

Chris
"Be Prepared !"

18 septembre 2018 à 09:54:35
Réponse #32

Baptistator


Plutôt des bonnes nouvelles ça.

Du coup si tu compte rester dans le coin sur le long terme ça vaudra peut être le coup d'investir dans un groupe électrogène et un filtre à eau.

Pour la faune, vois le côté positif : si tu tombe à cours de provisions tu a juste à te baisser pour en ramasser

18 septembre 2018 à 10:32:45
Réponse #33

Raiderscout


On n en est pas encore là   ;D

Philtre à eau :
J ai installé un filtre sur le circuit d eau froide du robinet de la cuisine à mon arrivée il y a un an.

J ai un stock de pailles filtrante Frontière Pro et autres que j utilise pour le boulot. J en ai dans tous mes Bug Out Bags. Je transporte toujours dans mon sac tac une pompe katadyn assez résilience et grande capacité.

Enfin j ai à peu prêt 50 litres d’eau potable dans la voiture et 50 repartis dans différentes pièces de la maison (en cas de destruction d une pièce) plus 100 litres d eau de consommation courante dans différents containers.

Pour les toilettes j ai l eau de la rivière ou de pluie.

À ce sujet, je conseille fortement - si l eau est une ressource rare - de remplir TOUS les recipients disponibles et imaginable : baignoires et lavabos, Tupperware et jattes, vielles bouteilles d eau et autres bidons après en avoir vérifié l’étanchéité. En cas de rupture des appros, cette eau sévira à l hygiène et aux chasses d eau, voir à la Conso mais il faut penser à y ajouter une dose d eau de javel (je mets une goutte par litre). Souvent les circuit d eau sont coupé en cas d ouragan et à l ouverture elle n est pas consommable et les flux peuvent être mélangés. Danger. Cela prend plus de temps à réparer que les lignes électriques.

Nous avons vide let désinfecte  les deux grandes poubelles extérieures dans cet optique. Mais après réflexion nous y avons stocké tous le petit électroménager, emballé individuellement dans des sacs poubelles.

Le groupe électrogène peut être pratique mais comme je suis ici pour raison pro et donc pour une durée limite j hésite encore.

Un camarade norvégien m en prêtera un pour alimenter le frigo et faire tourner quelques ventilos pour sécher la maison et rafraîchir la famille car le climat est vraiment tropical.

Je regrette juste de ne pas avoir achete un panneau solaire pour les portables. Mais la encore il est toujours possible de les recharger et je bricolerai un truc avec une batterie de voiture ou un accu de perceuse. Même chose pour l eau chaude des douches, je mettrai quelques bidons à chauffer dans des sacs poubelle quand le soleil reviendra.

 :)


"Be Prepared !"

18 septembre 2018 à 10:49:55
Réponse #34

Raiderscout


Ces affaires de récipients ça me fait penser qu en d autres circonstances j avais bricoler un truc avec un tuyau de cuivre et une cocotte minute pour purifier de l eau (une sorte d alambic).

Mais ce coup ci je me suis servi de la cocotte et de ses qualités pour y enfermer photos et souvenir que nous ne pouvions pas emporter.

J ai ensuite placé la cocotte dans l endroit le plus durci de la maison en prévision d une destruction partielle ou totale  : la cheminée.

"Be Prepared !"

18 septembre 2018 à 11:15:35
Réponse #35

Baptistator


Pour les portables si tu à une prise allume cigare tu peux les recharger dans ta voiture...

Sinon je te conseille l'achat d'un convertisseur ça coûte une soixantaine d'euros (voir moins suivant la puissance désirée) et ça te permet de produire du 220v à partir du12v de la batterie de ta voiture.

C'est ce que j'ai sur le camion (sauf que j'ai une  batterie auxiliaire et un panneau solaire pour continuer à produire de l'électricité à l'arrêt)

Si tu tire sur la batterie moteur je te conseille de faire tourner le moteur régulièrement pour être sûr de pouvoir redémarrer.

Niveau capacité d'utilisation une batterie bien chargée et un convertisseur 300w nous permet largement de faire tourner deux pc pendant une journée pluvieuse.

En fait je suis en train de me dire qu'avec mon camion je suis toujours prêt à une évacuation d'urgence et à vivre plusieurs jours en autonomie  :doubleup:

18 septembre 2018 à 20:15:53
Réponse #36

azur


Passionnant... et riche d'enseignements!
Encore un peu et tu pourrais écrire un petit bouquin avec tes aventures :doubleup:
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

19 septembre 2018 à 05:23:55
Réponse #37

Maximil


Merci pour ce retour  :up:
Par contre, serais-tu fâché avec les photos ? ;D
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

19 septembre 2018 à 08:50:43
Réponse #38

gnaisback


Salut !

Merci pour ce live ultra enrichissant.

pourras tu, à l'occase, nous faire un petit résumé de ton background perso et de ton expérience dans le domaine de crise ? ... je pense pas que j'aurais été capable du 1/3 de ce que tu as mis en place ....

merci encore et bon courage !
« Modifié: 19 septembre 2018 à 09:41:29 par gnaisback »

19 septembre 2018 à 09:08:06
Réponse #39

greenman




Toute la nourriture stockée dans le lave vaisselle, le sèche linge et le lave linge est parfaitement intacte malgré le niveau d humidité ambiant. Ces trois appareils aussi avaient leurs ouvertures scotchées. Le Gorilla tape a été un précieux allier dans la phase de préparation !


Je n'avais pas pensé à ça.....merci de l'astuce :)
« Modifié: 19 septembre 2018 à 09:21:31 par greenman »
Voici une vidéo sur la réalisation de ma cabane - http://vimeo.com/23283003

20 septembre 2018 à 01:19:31
Réponse #40

Raiderscout


Pourquoi « petit » le livre ? ;#

Pas fâché avec les photos mais juste un peu fainéant et j ai toujours du mal à me faire à l idée d héberger des photos sur un site passerelle. Je m y colle dans la semaine.

Background : cuistot dans la navy  ;#

Je eeviens plus tard avec les dernières news et j ai commencer le mémo matos (avec photos ... ;-) )

Chris
"Be Prepared !"

21 septembre 2018 à 03:07:21
Réponse #41

Raiderscout


Afin d éviter un trop gros update et avant d attaquer le rétro à proprement parler un petit PTSITU :

On a l électricité !!!
Et tout ce qu va avec :-)

Zone nettoyée après le passages de petit gars du génie. On a encore des troncs et des branchages mais la zones est raz pour les rampants.

Une armée de camions travail depuis le début d’en la semaine pour élaguer et remettre sur pied les’ lignes électriques. Pas une seule n à été épargnée.

Les fuites de la maison sont stabilisées et le bout d arbre qui avait transpercé le toit me servira de banc.

Beaucoup de familles sont encore loin mais le quartier se repeuple. En chekàt les maisons des absents et ne grimpant sur les toits on constate le étendu des dégâts non visisbles au premier abord : une maison sur trois à perdu plus ou moins de shingles (ardoise en toile goudronnée). De fait les intérieurs ont pris l eau, parfois dans toutes les pièces.

Le soucis est que la chaleur ambiante favorise la prolifération de moisissures toxiques. Après 5 jours sans lumière ni air frais tout ce qui est toile et mouillée sera à jeter.

Les maisons seront insalubres et les habitants devront être reloges dans une région et sur un site ou les hôtels sont pleins ou partiellement abîmés. Et on attends l pluie la semaine prochaine .

Grâce au Facebook du quartier on a pu géré en temps réel les’ontervention De dépannage à notre niveau : après demande et contrôle de la maison on transmettait les photos et les personnes dispos se retrouvaient devant la maison et nous évacuions les meubles pour les mètre à sécher au soleil et surtout posions des tarps sur les toits. J ai du coup épuisé mon stock de bâche à matelas que je souhaitais utiliser pour mes cours. Pas grave et mons onéreux que l achat de bâches agricoles.

Fini donc la cuisine au camping gaz (coleman double feu / propane  :up:) et les
Ventilos our faire sécher le linge dans le salon. Fini aussi les bières tièdes et les 16 heures de pénombre et d’obscurité.

On va pouvoir rebrancher les ordis et connections internet et Enfin mettre quelques images sur ce baratin .

Chris
"Be Prepared !"

22 septembre 2018 à 03:47:14
Réponse #42

Raiderscout


Encore sorry pour les fautes et les erreurs de syntax quand je transmets avec mon tel.

l'alimentation :

Nous disposions avant le départ de coup de placards correctement pourvus en sucres divers, farines, huiles, snacks, conserves de fruits de sardines et de légumes secs. Idem pour le freezer qui etait pourvu de poisson et viandes. Grosse modo nous étions capable de tenir un bon mois avec cela et en cuisinant sur un gros barbecue à bois.

Devant nous nous avions 30 litres d eau potable. J avais installé un filtre 0,2 microns sur mon circuit d'eau froide dans la cuisine. Divers filtres équipaient les sac d alerte et 72h dont ma pompe Katadyn pocket.

Plus spécifiquement pour le BB nous disposions de 5 semaines d'alimentation. C'est le niveau sécu que nous nous étions fixé en misant sur un retour à la normalité en 3 semaines et une marge de sécurité / partage avec les voisins.

Pour les stocks d'alerte j'avais constitué un stock de 60 MREs US soit 20 jours à deux par temps chaud.
Deux caisses type "black box" constituait notre kit évacuation pour la nourriture et sans l eau :

- Une caisse de nourriture avec petit pots pour BB, lait en poudre, café, sucre, lait concentré, confitures, miel, sel, épices, conserves (légumes, fruits, sardines, saumon, corned-beef, concentré de tomates, etc), pattes, riz, lentilles, poids chiches, fruits sec, huiles d olive, huile de noix de coco,

- La seconde caisse regroupait gamelles et ustensiles, de quoi nettoyer tout type de surface, sacs poubelles et produits d'hygiène collectifs hors toilette. Concrètement de quoi nettoyer un site que nous aurions décidé de squatter ou si nous avions été obligé de rester plusieurs jours en mode dégradé (camping / shelter).

Ces deux caisses constituaient le gros du fond de coffre avec le sac à couchages, les abris, la caisse à outils, une caisse de 12 rations et environs 50 litres de flotte potable (bidons 3 gallons, 1 gallons, un litre et 0,5l). Sur Ce socle d caisses et de sacs à peu prêt plat j ai disposé deux plaques de carton très épais, à la fois pour une question de facilité de rangement mais aussi pour servir de table basse a l'extérieur et de table à langer dans la voiture.

Le sac à couchage n'est autre qu'un Sac étanche Ortlieb 109 litres que je trimbale depuis 25 ans et qui ne m a jamais fait défaut malgré des conditions d'utilisations extrêmes au cours de ces années (il m a servi de luge, de flotteur en mer, chargé à 60 kg et trimbale plusieurs fois autour du monde par moultes cie aériennes, désert, jungles et autres). Quelques accros réparés régulièrement au Gorilla tape et à la colle Néoprène mais rien de grave. La plus part du temps il me servait de sursac pour protéger mon Sac ops et mon complément de matos. Super achat tres honereux a l époque. Mais je suis bien trop pauvre pour acheter de la m*rde. Bref. J y ai mis : deux matelas gonflables, un poncho liner nouvelle génération et un sac de couchage jungle snugpac qui ont l'qvqntqge de s ouvrir comme des couvertures, deux couvertures afghanes (je ne m en sépare plus sur le terrain), une bâche équipee d'une faîtière et de plusieurs tendeurs, une moustiquaire et eux sac à viande Cotton. Dans un sac à d'oppression j y avais également mis une parure de lit complète pour le cas où nous tombrerions sur un hôtel pas très propre. Les oreillers, des Thermaests moyenne tailles, etait glisse drriere les sièges dans l'habitacle afin que nous puissions prendre un peu de repos confortable sans sortir de la voiture. 

Les abris étaient de plusieurs type pour permettre une gradation selon la situation :
- deux grands parapluies noirs solides pour les déplacements ou en abris 2 secondes pour un pipi au bord de la route.
- un tard solide avec tendeur pour couvrir l arrière du coffre ouvert si besoin, camoufler la voiture, servir de tapis de sol, de tarp aussi... directement a portée de main pour le glisser dans la' poussette en cas d évacuation du véhicule.
- une demi tente de plage que nous venions juste d'acheter pour les premières sorties du BB à la plage. Échec...Hyper facile de mise en œuvre elle aurait trouver toute son utilité dans un shelter pour nous donner un peu d intimité.
- un abri douche décathlon, également pour l'intimité en shelter.
- enfin une tente mini trois place type dôme.
De quoi monter un Camp de base et répondre à tout type de situation. Lors d une évacuation, quoi que l on essaye de vous vendre dans les revues de survie, on ne sais pas ce qui nous attend. On ne peut que prévoir puis se réjouir ou regretter. Et puis je reste tres accro à l'idée d'aider mon prochain, quitte à offrir un abri a un voisin d'infortune et créer autour de nous un climat amicale et bienveillant. Chaque situation est unique.  J ai aussi d autres matos à partager en cas de climat malveillant, faut pas être trop naïf non plus.

"Be Prepared !"

22 septembre 2018 à 04:51:18
Réponse #43

Raiderscout


Voici un aperçu de la gestion de l'alimentation quand  Nous avons pris la décision d´evacuer ( soit 12 heures apres l'ordre d évacuation de la bande côtière de Caroline du Nord) :

1. Charger les deux blacks box et 50 litres d'eau potable dans la voiture, plus une caisse de ration.
2. Mettre le maximum de petites bouteilles d'eau au Congélateur.
3. Cuire le maximum de viande (poulet et bœuf uniquement, a point et avec ds épices et du sel) et les mettre en Tupperware puis au congélateur.
4. Au dernier moment, mettre la viande cuite, les saucissons et viandes séchées dans une coubaya avec les bouteilles de glaces. C’e seront nos Reserves de protéines directement accessibles sur la route et pour les premiers jours.
5. Cuire les œufs pour le voyage. Nous avons cuit 24 œufs sur 36 et laisse les non cuits au frigo pour le retour. J ai eu l estomac dérange apres chaque conso d œufs dure et on pris la décision de tous les jeter au troisième jour. Les œufs non cuits étaient parfaitement consommables à notre retour.

Dans un sceau avec couvercle nous avons mis le minimum pour tenir 72h en mode bivouac : une poêle, une gamelle creuse, couverts, éponge et produit vaisselle, snacks et filtre Frontière pro, pots pour BB, ouvre boite et ustensiles et quelques conserve, et une demi tonnes de sacs Ziploc de toutes tailles En guise de pain nous avons utilisé des tortillas, plus simple à conserver.

Le BB aussi avait un sac 72h avec biberons, lait, eau, et échanges plus un sac à langer et 5 jours de rechanges.

Cette organisation nous évitait ainsi de devoir chaque soir tout déballer et ressortir les deux blacks box.


Nous avons ensuite pense au retour. L organisation en urgence a été la suivante : nous avons reparti environ 50 litres d'eau potable en bouteilles et bidons dans les 3 pièces les plus protégées de la maison et en hauteur. Puis toute l'alimentation seche a été rangée dans le lave vaisselle, le lave linge et le sèche linge dont nous avons tarpe les portes. Si l'eau n arrive pas à sortir de ces machines c'est qu elle doit aussi avoir du mal à y rentrer (logique féminine parfaitement recevable !!!)

Le congélateur plein de bouteilles d'eau congelées et de légumes type petits poids, haricots et choux à plutôt bien tenu les 8 jours sans électricité. A l'ouverture il faisait frais comme dans un frigidaire et les denrées n'étaient pas abîmées. Les denrées dans le frigidaires ont dû être jetés au retour, en revanche les légumes comme les pommes de terre, les patates douce et les oignons frais ont très bien tenu dans le placard de la cuisine et ont constitue notre apport en vitamines les 5 jours qui ont suivi notre retour.

Pour chauffer le tout nous disposions d un réchaud Coleman double feux pour les arrêts de plus de 48h et d un réchaud classique type MSR pour les tembouille sur le pouce, plus trois bouteilles de gaz pour chacun.

Nous avons trouve tout au long du chemin des magasins bien fournis en nourriture. Au moins jusqu à l arrivée de l ouragan à terre. Les magasins on ferme 24h avant et au rythme des coupures de courant. Notre seule petite préoccupation a été de trouver de l'eau mais nous avions une large autonomie. En revanche, au retour, les magasins et supermarchés n ont ouvert que tardivement - certains sont toujours fermes suite aux dégâts subits - et ils ne le sont que quelques heures par jour au mieux. Les rayons de produits frais étaient maigrement pourvus et le choix des produits limites. Le retour à la normalité une semaine après le passage de l ouragan n est toujours pas acquis. D autant plus que la grande machine Konsomation ne s arrête pas, si bien que les magasins se font livrer tout C’e qu ils avaient commandes avant le déluge : bouteilles d eau par milliers et bois de chauffages ... sans utilité pour nous maintenant.

Afin de ne pas tomber malade en meme temps, nous mangions en décalé (12 heures) les viandes et œufs et nous ne buvions jamais dans la meme bouteille. Avant chaque manipulation de biberon nous nous passions les mains au gel alcoolisé qui équipait chaque sacs, caisses et intérieur de portière. Pas de c*uilles, pas d embrouille ! Ca nous a entre autre évite une mini gastro à cause des œufs durs.

Chasser et pêcher sont des options de temps stables et une vue romantique de la survie pour qui ne le pratique pas régulièrement. C’e n est absolument pas réaliste en mode évacuation. D abord parceque les priorités sont ailleurs et que trouver, tuer, dépecer du gibier prend du temps et que le conserver demeure impossible sans s arrêter 24 ou 48 heures. Tout cela pour une consommation risquée dans un climat quasi tropical. la pêche après le passage d un ouragan ne nécessite pas de commentaires particuliers si Ce n est : "bon chance !" En mode Taken. 

N hésitez pas si vous avez des questions. Y a que les réponses qui sont idiotes :-)
« Modifié: 22 septembre 2018 à 08:58:35 par Raiderscout »
"Be Prepared !"

23 septembre 2018 à 03:15:54
Réponse #44

Raiderscout


"Be Prepared !"

23 septembre 2018 à 03:17:31
Réponse #45

Raiderscout


"Be Prepared !"

23 septembre 2018 à 03:39:44
Réponse #46

Raiderscout


Un micro aperçu de ce que peut coucher un ouragan de catégorie 1 / tempête tropicale,





la tronçonneuse est
- soit pour le dégagement d'urgence du domicile ou d'un accès,
- soit un outils post ouragan pour nettoyer et désencombrer,

mais compte tenu de la densité et du nombre d'obstacles rencontré, elle ne pouvait être un moyen pérenne d'ouverture et de dégagement d'itinéraire. Le contournement était l'option la plus viable (plus rapide et plus sure).

Une petite idée de la situation lors de notre traversée pour rejoindre Rayleigh puis Jacksonville a partir de Charlotte ou nous avions pris 48h d avance sur l'Ouragan.


« Modifié: 23 septembre 2018 à 03:57:23 par Raiderscout »
"Be Prepared !"

23 septembre 2018 à 04:15:21
Réponse #47

Raiderscout


La voiture telle que chargée a notre arrivée a Jacksonville 72h après le passage de l'Ouragan.



et le fond de Caisse auquel nous n'avons pas eu a toucher compte tenu que la maison a tenue et que nous avons pu rentrer assez vite.




9 jours après Impact, beaucoup de familles ne sont pas encore rentrées et d'autres resteront en mode camping/hôtel encore quelques semaines.
- Le fond de caisse devait permettre de surmonter au mieux cet état et un retour aussi rapide que possible a la normalité (papiers administratifs, vêtements, ordi, alimentation, abris, eau) ainsi que de faire face a une situation urgente ne nécessitant pas l'abandon du véhicule (abri temporaire, hydratation, Intervention NRBC pour changer la couche du BB, désobstruction de route si câble et arbre), kit soin d'urgence, signalisation, désincarnation, réparation du véhicule et flotteurs+corde).


Une vue pas vraiment artistique de (presque) tout le matériel emporte. Il est regroupé par catégories.

« Modifié: 23 septembre 2018 à 05:01:17 par Raiderscout »
"Be Prepared !"

23 septembre 2018 à 04:52:55
Réponse #48

Raiderscout


En cas d'abandon d'urgence du véhicule nous avions sous la main (evac en 30 secondes en cas de Flash flooding trop important) :

- la poussette tout terrain et le cosy avec le BB, pouvant emporter 35 kg sans PB (2 Gallons d'eau, bâche, flotteur, ordi en sac étanche et kit une semaine pour junior).


- saccoche EDC (5.11) avec doc administrative, batterie et tel de rechanges, et les deux pochettes 'SERE' gestion de crise + 4 litres d eau potable en bidon + un kit medic large spectre + un sac etanche SeaLine 70 litres vide.

Concernant ce sac étanche : ma petite expérience des milieux humides m'a intimement convaincu que seul la touque est étanche. J'avais abandonné depuis longtemps les sacs étanches chers, fragiles et pas étanche au profit de simples sacs poubelle a gravats booooocoup moins onéreux. Depuis cette année le model ILBE Waterproofing Bag - Assault Pack avec un revêtement intérieur orange (Search & Rescue marker) muni d'une valve de décompression est la deuxième chose la plus étanche que j'ai pu utiliser. Ses qualités sont multiples mais son principal défaut reste son prix. Je ferai peut être un Up a son sujet.



- Kit progressions avec corde 11mn *30m + baudriers / huits / bloquers / poulies / grapin / mousquetons / sangles auquel j'ai associé pour l'occasion mon casque avec lampe flash et lampe 750 lumens + jumelle/boussole/Etrex 401.



- et enfin les deux sacs 72h (je détaillerai le mien un peu plus tard)


"Be Prepared !"

23 septembre 2018 à 07:55:55
Réponse #49

bloodyfrog


Ta préparation et ce road trip forcent le respect et seront pour beaucoup ici j'en suis sur une source d'inspiration. Merci encore pour le partage. :up:

Big up aussi à Mme Raider qui a l'air aussi ops que son mari*! :up:
Mini Twix j'en parle même pas, à ce rythme elle va vite cuisiner dans la Navy aussi! :)

Stay safe,
Manu.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité