Nos Partenaires

Auteur Sujet: Choix d'un couteau - je suis à coté de la plaque ou pas ?  (Lu 2572 fois)

02 septembre 2018 à 20:22:06
Lu 2572 fois

Azyle


Bonjour vous.

En faisant des recherche sur le bushcraft je suis forcément tombé sur nombre de conseil matos, tel truc est génial, tel truc non et autres.

Actuellement, pour la randonnée sur plusieurs jours, j'utilise exclusivement un Opinel, et c'est parfait.
Mais je m’intéresse au bushcraft et ca me fait repenser certaine choses.

Voici mon raisonnement :
J'aimerais un couteau de Bushcraft qui me permette de batonner etc
J'aimerais également pouvoir a l'occasion faire un petit feu de camp en randonné, il m'est arrivé quelques fois de bivouaquer a des endroit ou un foyer étais fait, ou faire un feu étais toléré. j'aimerais donc pouvoir couper du bois ( pas de très grosses sections bien sur ) avec uniquement ce couteau

J'aimerais donc une hauteur de lame assez importante, genre 4 ou 5 cm
je ne ferais pas de plus gros en randonnée, pour mes futures sortie pur bushcraft j'aurais une scie et/ ou une hachette, donc pas besoin d'une machette, une lame de 10 cm environs me parait donc très bien.

C'est con comme raisonnement ou pas ?

Je vous demande pas de me conforter dans un achat, je n'en suis pas la.
J'ai quand même regardé un peu ce qui ce fait, j'ai trouvé assez peu de couteau qui ressemble a ce que je décrit ici, j'ai trouvé ces deux la qui on l'air de coller :
https://www.knivesandtools.fr/fr/pt/-lionsteel-m3-ul-bois-d-olivier.htm

http://www.condortk.com/productos-detalle.php?producto=102&cat=81

Pour le condor j'ai trouvé assez peu d'infos, je ne connais même pas la hauteur de lame.

Alors après peut-être que je trouve peu de couteaux dans ce genre parce que ça sers a rien ?!

Peut-être que je me suis juste crée cette idée du couteau idéal pour moi et que ce développement viens juste m'en convaincre ?

Hâte de lire votre mise en perspective !

02 septembre 2018 à 20:52:18
Réponse #1

Pierrot


Citer
j'utilise exclusivement un Opinel, et c'est parfait.

Tu as la réponse à ta question.   :up:

02 septembre 2018 à 20:53:52
Réponse #2

Alligiance


Pour faire un petit feu en randonnée, les couteaux que tu proposes ne serviront presque à rien.
Ils sont beaucoup trop petits et léger. Tu ne peux pas couper de bois mort avec ça, tu vas te sentir impuissant même sur des sections de 4 ou 5 cm. Tu peux juste batonner de petite section.

Le mieux dans ton cas, c'est de ne pas prendre d'outils ;D Tu casses le bois sur un rocher ou un arbre. Un bois mort de 4- 5 cm de diamètre cassera facilement. Si tout est détrempé, tu peux prendre une scie pliante (tu en trouve qui pèse moins de 200g) et un des couteaux que tu proposes, ça te permettras de couper et refendre des sections d'environ 8cm et d'avoir du bois sec.

03 septembre 2018 à 06:27:54
Réponse #3

cepo


Mora companion
12 euros
10 cm
Ca plus une scie et tu fait 95% du boulot suffisant pour un petit camp pour un 10eme du prix des 2 que tu montre ...
Dispo du vert mili au orange criard selon ton envie .
Sincerement plus le temps passe et plus je ne conseille plus rien d'autre en stage ... allez des fois je me sent prit d'une envie de plus solide et je dit le heavy duty , son grand frere un peu plus epais de lame , pour 2 euros de plus ...
A ce prix la ca te permet de te faire la main et savoir si tu tombe dans le knife porn et que tu veux y claquer des centaines d'euros
Le bourrinisme plus qu'une mentalité,  un art de vivre ...

03 septembre 2018 à 07:50:11
Réponse #4

Merlin06


Tout comme Cepo.
D'expérience, en itinérance tu peux casser du bois et lancer un feu quasi sans faire appel à une lame 90% du temps.
Le reste du temps comme pour les autres menues tâches un petit fixe simple et pas cher c'est bien.
L'âme sûre ruse mal. ;)

03 septembre 2018 à 08:01:21
Réponse #5

Baptistator


Pareil que les autres, les couteaux je dois en avoir une douzaine et au final je me sert toujours des deux mêmes.

Un bon vieux opinel ou un truc du genre  fera parfaitement le job dans 80% des cas et ça te fera bien moins chier quand tu l'aura perdu dans les feuilles mortes.

Pour le reste j'utilise une espèce de mini serpette donnée par mon grand père. Très légère et ergonomique elle pèse rien et fais n'importe quel job que ce soit bâtonner, tomber des petites branches, ou servir de marteau

03 septembre 2018 à 08:19:15
Réponse #6

Chill


Mora companion
12 euros
10 cm
Ca plus une scie et tu fait 95% du boulot suffisant pour un petit camp.

+ 0,99  ;)

Regarde chez Arklight (lien en haut de page) la série des Hultafors. A ce prix, peu de regret si perte, sauf pour l'amour propre.
La majorité des scouts qui cuisinent encore au bois n'ont que l'opinel et une scie.
"Faire plus, avec moins" (c)

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

03 septembre 2018 à 09:05:00
Réponse #7

DavidManise


Tout ce qui est en plus d'un Mora, c'est du superflu agréable, de la frime pour le délire, ou de l'égo mal placé... :)

Sérieusement, j'ai des caisses de couteaux entières, mais je sors toujours le Mora, avec un étui en kydex par contre, parce que les étuis de base sont pourraves.

Bisous ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

03 septembre 2018 à 09:40:24
Réponse #8

Draven


Tout pareil que les autres, un Mora fera quasiment toujours le taff, avec une scie pliante c'est le luxe.

Si vraiment tu veux t'essayer a une plus grosse lame, pour tester, pour pas chère tu a la gamme Sika chez Décathlon, rayon chasse. Le 130 a l'air d'être un bon compromis. Et ça vaut moins de 20€...
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

03 septembre 2018 à 09:49:50
Réponse #9

gowildadventure


Salut,

Personnellement j'ai des couteaux de la morkitue à 400 balles...
Mais finalement je suis partis pour deux ans de voyage avec mon mora tout moche, et je regrette pas!
Mora c'est la base, d'ailleurs en Suède j'y suis passé et j'en ai acheté un deuxième directement chez eux pour offrir à quelqu'un que je rencontrerais sur la route  :doubleup:

Bref pas cher, efficace, j'ai pas besoin de plus

A plus Jolan
La vie est un choix

03 septembre 2018 à 10:40:37
Réponse #10

tonio


Sur Amazon, tu trouveras un kit Bahco Scie pliante et couteau type Mora à 35 balles. Rien besoin de plus. Comme les autres, j'ai des tonnes de couteaux mais au final, je finis toujours par prendre ce que j'utilise réellement et j'arrête de trimbaler les couteaux qui pèsent une tonne.

03 septembre 2018 à 10:59:57
Réponse #11

Claude Ponthieu


Scie pliante + Opinel sont largement suffisants. ;)

Un Mora est plus pratique pour le bâtonnage, mais ne remplace pas une scie…


~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Si les couteaux de la majorité des intervenants étaient rassemblés, il y aurait de quoi monter un véritable Musée du désir — avec tous les délires qui s’en suivent.

Souvent avoir plusieurs couteaux est une étape nécessaire pour réaliser leur non nécessité. >:(
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

03 septembre 2018 à 14:40:23
Réponse #12

Azyle


Ok ça fait pas mal de réponses ! Merci à tous pour commencer !

Mon raisonnement étais en gros : plus grande hauteur de lame = batonnage a plat plus facile et/ou plus rapide.
Je vous ai sortie ces deux exemples mais encore une fois c'est pas une aide a l'achat, je souhaitais infirmer ou confirmer le raisonnement, ce que vous avez fait !

Les Mora j'en avais bien évidemment vu des caisses d'info encourageante.

j'ai peut être bien essayé de trouver une justification a un visuel attirant, je sais pas !

En tout cas merci les gens !

03 septembre 2018 à 14:58:47
Réponse #13

greenman


Après, faut pas oublier de se faire plaisir, c'est quand même important.  :)


Perso j'ai de tout, du cher, du pas cher, du moyen.

Ce que j'aime avec les moras c'est que j'en ai 1 pour la nourriture, 1 pour la bouffe, 1 pour les victuailles et 1 pour la cuisine.  ;#


Ceux qui servent le moins sont les plus gros




« Modifié: 03 septembre 2018 à 15:03:51 par greenman »
Voici une vidéo sur la réalisation de ma cabane - http://vimeo.com/23283003

03 septembre 2018 à 15:16:29
Réponse #14

bloodyfrog


Salut,

Opinel ou Douk pour manger.
Mora type compagnion.
Scie pliante type Bahco ou Fiskars.

Pour le plaisir du débutant (important  :) ) je rajouterais pourquoi pas une machette Tramontina (Bolo ou autre modèle pas trop long)

Quand on prend gout aux sorties dans la verte, on aime faire du feu, et "couper  du bois" pour l'alimenter, ou pour tout type de construction.
C'est rarement utile, on le comprend avec l'expérience, mais tout le monde ici a commencé comme ça, même les plus modérés... :)

Une tramo est un bon outil, pas cher, facilement personnalisable pour en faire Ton outil, et le jour ou tu la trouveras de trop pour tes sorties/randos, elle aura toujours du boulot au jardin ou pour couper la pastèque des soirées d'été.

Manu.

Note: Leave no traces, concept important quand on commence à courir les bois...

03 septembre 2018 à 15:31:37
Réponse #15

cosmikvratch


salut, pour répondre à ta question sur la grande hauteur de lame:

avantage:
le seul intérêt (limité) me semble être pour batonner en "biseau" sur des sections de diamètre important sans s'y reprendre à plusieurs fois, tout en restant moins efficace qu'une scie pliante... et si tu restes  avec des longueurs de lame limitées: peu d'intérêt en coupe à la volée, ni en fente de bois (diamètre inférieur à 10 cm= une hauteur de lame type mora robust sera suffisante... et ce qui compte c'est surtout l'épaisseur de la lame, pas la hauteur qui risque de rajouter du frottement)

inconvénient:
Forme de lame peu polyvalente, donc peu performante pour toute autre tâche de coupe, en particulier fine... hormis peut-être en tenant le couteau par le dos de la lame en dépeçage (cf forme nessmuk), ou comme grattoir (peau, écorce, utilisation très rare)

avec le temps je m'éloigne de plus en plus des hauteurs de lame supérieures à 2.5/3 cm pour les couteaux "à tout faire dans les bois"

mes 2 balles
« Modifié: 03 septembre 2018 à 15:42:12 par cosmikvratch »
Life's a bitch (and then you die)

03 septembre 2018 à 19:46:14
Réponse #16

Oim


Juste mon avis/expérience comme ça en passant.

J'ai une vingtaine de couteaux fixes dont certains conçu pour le bushcraft dans des aciers de l'espace etc...

J'ai été scout et quand on peut répartir le matos c'est sur qu'une scie et une hachette, c'est bien.
Mais quand on porte tout soi-même c'est pas pareil...

En fait en randonnée ( 2/3 jours max) j'emmène un Cold Steel Bushman.
C'est pas lourd.
Format intermédiaire de lame permettant de couper à la volée au besoin .
( besoin qui n'existe pas trop en fait à part pour les ronces)
Lame très solide, très résistante à la torsion.
Pas cher ( 30/40 €), jamais d'hésitation avant de faire un truc bizarre avec et en fait il a jamais cassé ni ne s'est tordu.
Acier suffisamment facile pour s’affûter rapidement avec n'importe quelle pierre à affûter voir sur le bord d'un caillou.

La lame fait 19 cm ce qui permet de batonner avec un bonne longueur qui dépasse de l'autre coté pour taper dessus.
Hauteur de lame 4 cm au plus fort.
Lame assez polyvalente mais il faut un autre couteau pour manger.
 (petit fixe ou pliant c'est l'occasion de se faire plaisir)

Quand il n'est pas en vadrouille il reste à demeure dehors près du barbecue où il sert à refendre le petit bois.
Alors il rouille un peu mais pas trop.(en plus de 10 ans)
L'étui reste dehors avec , il est moche mais il tient ...

Il faut mettre de la ficelle et de la chambre à air sur manche.
(enfin il "faut" j'en sais rien mais je l'ai fait et j'en suis content, faut la changer tous les 4/5 ans)

Voili voilou, si ça peut aider...
 ;) im
« Modifié: 03 septembre 2018 à 20:00:56 par Oim »
" The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt. "  GrandMaster B.R.
"tous les survivalistes ne sont pas paranoiaques, mais b*rdel j'ai l'impression que tous les paranoiaques deviennent survivalistes..." Le taulier

03 septembre 2018 à 20:55:23
Réponse #17

Al Bundy


Faudrait que tu établisses une proportion besoin/plaisir/budget, sinon ça fout la m*rde entre les défenseurs du minimum, les "scientifiques" (ou "geeks") qui s'orientent sur "le mieux", et les "croyants" qui ne jurent que par la magie de l'artisanat.
De ce que tu expliques, j'ai pas l'impression que tu aies vraiment besoin d'un couteau
Être libre consiste dans le fait de tirer du seul exercice de notre vie le sentiment de contentement. N.G.

05 septembre 2018 à 08:42:55
Réponse #18

Kilbith


sinon ça fout la m*rde entre les défenseurs du minimum, les "scientifiques" (ou "geeks") qui s'orientent sur "le mieux", et les "croyants" qui ne jurent que par la magie de l'artisanat.

 Excellent : :up:

Pour ma part, je suis le genre de type qui a accumulé au cours du temps pas mal de couteaux. Car les couteaux c'est comme les filles, au départ c'est souvent pour la vie ... mais l'expérience montre qu'on en change souvent.  :D


Il faut dire qu'à 10 ans j'avais déjà un "poignard scout Sabatier" à mes cotés (je l'ai toujours plus de 40 ans après). Et avant, d'aussi longtemps que je m'en souvienne, un "canif" était dans ma poche*.

En ce temps là il n'était pas rare d'accompagner "les ainés" avec un juxta à partir de 14/16 ans...on s'était fait la main à la "car à plomb" puis à la 9mm depuis longtemps dans les granges. Pas mal d'oeil crevés aussi.

Ok un Mora c'est bien et pas cher. Mais ce n'est pas universel, cela dépend de l'activité.

- A la chasse j'ai jusqu'à 5 couteaux sur moi (cela dépend du lieu, des gens, du type de chasse). Un grand pour servir, un moyen pour dépecer, un beau pliant pour manger, un SAK "trousse" pour le tout venant. Et de toute façon un "mini sak" dans la cartouchière.

- En rando montagne, juste un sak standard...ou un mini sak. Cela sert rarement.

- En mode milouf (par le passé) : un Glock.

- En rando "Laponie" : un mora (j'ai ceux tradi avec lame laminée : léger, solides, sympa). Rarement à la ceinture, pour vivre heureux vivons cachés.

- En rando Hardangervidda : un sak.

- En séjour forêt : Depuis 3 ans et plein de détour, un custom autour de 100 boules, très léger, TT cogité par mézigue en accord avec coutelier déjanté mais perfectionniste, acier inox, hyper coupant....que Guigui trouve super moche.  :closedeyes:


Junior à le même et n'arrive pas à l'entamer malgré de nombreux camps scouts (plusieurs mois) a faire n'importe quoi. Je n'en dirais pas plus (même en MP) c'est à chacun de trouver son truc.

En résumé : Faites votre opinion, cela dépend AVANT TOUT de vos activités, de votre pogne (bricolage, rando, chasse au petit, chasse au gros, milouf, montagne, pêcheur, bushcraft en mode survivor, bushcraft en mode bricoleur, repas en ville,  nettoyeur de tranchées...)  et de vos habitudes, pensez avant tout ergonomie et TT en relation avec le geste et le cycle d'utilisation/usage réaliste.

Et pensez aussi qu'un couteau est un couteau et que souvent il préférable de compléter le couteau "de port" pas un autre outil (scie, hachette, cognée, dague, mini sak...) que de rechercher le vistemboir parfait.

 ;)

J'aime bien cette vidéo pour le couteau et les enfants : https://www.youtube.com/watch?v=GsfRt219iQw
« Modifié: 05 septembre 2018 à 09:52:46 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 septembre 2018 à 11:45:04
Réponse #19

Tompouss


Car les couteaux c'est comme les filles, au départ c'est souvent pour la vie ... mais l'expérience montre qu'on en change souvent.  :D

Pas mal du tout, et elles pourraient dire exactement pareil de nous  ;#

En rando estivale je suis aussi un adepte du simple couteau type SAK ou opinel. En hiver je complète avec soit une scie pliante soit un fixe permettant de bâtonner si je veux faire du feu (quand le bois est rempli d'eau gelée par exemple). Je réfléchis de plus en plus à un petit coin custom combiné à la scie en lieu et place du couteau fixe, ce qui sera plus polyvalent. Tout ça pour dire que je suis plutôt d'accord avec Kilbith quand il dit :

Et pensez aussi qu'un couteau est un couteau et que souvent il préférable de compléter le couteau "de port" pas un autre outil (scie, hachette, cognée, dague, mini sak...) que de rechercher le vistemboir parfait.


D'ailleurs en ville et au quotidien je traîne avec un gros pliant spyderco de vilain avec une grande lame qui offre un certain confort pour manger avec (ce qui arrive plus souvent qu'un agresseur à transformer en carpaccio  :lol:) Le coup de coeur serait un Microtech en lieu et place mais je pense que je ferai trop la gueule si on me le confisquait ou que je le perdais. Pour la pêche je préfère un multitool. Pour faire du bois : une hachette. Bref je préfère ne pas mettre trop d'argent dans un item "delamorkitue" qui sera polyvalent mais pas toujours performant et avoir des objets (robustes tout de même) en fonction de chaque usage.


05 septembre 2018 à 15:12:42
Réponse #20

Baptistator


Pareil j'ai été éclaireur dans ma jeunesse et j'ai toujours eu un canif dans les poches depuis que j'ai 6-7 ans.

J'ai eu pas mal de couteaux différents mais au final j'utilise toujours les mêmes.

Celui que je regrette le plus est un couteau qu'un pote m'avais ramené d'Afrique. Un truc probablement forgé dans de la ferraille de récupération mais avec une lame épaisse et solide. Facile à émousser mais en deux coup de pierre tu pouvais te raser avec (si tu avais pas peur de chopper le tétanos) je lui ai tout fais voir, jusqu'à m'en servir de marteau, de couteau de lancer (donc il a tapé dans un paquet de cailloux) mais il a toujours fait le job haut la main alors qu'il devais pas valoir  plus de 10€.

Et je l'ai paumé bêtement en rando à cause d'un trou dans le sac.

07 septembre 2018 à 16:09:17
Réponse #21

chaca


Scout (dans ma jeunesse) et accumulateur de couteaux (des suisses, des fixes, des pliants ) , il y a longtemps avec l'expérience que j'ai compris que partir léger était indispensable. Le seul couteau qui, finalement, s'est retrouvé dans ma poche (tous les jours) c'est le couteau suisse (SAK : Suisse Army Knife ) à cause de sa polyvalence notamment et de sa compacité . On fait tout avec ce couteau (MacGyver l'avait compris): scier,couper, visser,décapsuler,déboucher, trouer, et j'en passe ! L'entretien de ces couteaux est en plus facile.
Chez Victorinox (Wenger a été racheté par Victorinox en 2005) il y a le choix : 91 mm , 93 mm,111 mm, 130 mm ainsi qu'une diversité d'outils. En 91 mm l'Huntsman est souvent plébiscité :  https://www.victorinox.com/global/fr/Produits/Couteaux-suisses/Couteaux-de-poche-de-taille-moyenne/Huntsman/p/1.3713 on le trouve souvent en promo (25/35€ garantie à vie).Sinon en 93 mm la série Alox (Farmer avec la scie) est plus robuste. Dans les 111mm "l'Outrider" est un bon compromis et en 130 mm les "Rangergrip" séduiront les adeptes de couteaux plus dédiés bushcraft tranquille,  chasse et trek ...j'ai actuellement environ 150 couteaux suisses (Victorinox, Wenger, Swiza) certains assez vieux (1980) et toujours fringants ! Il m'arrive ,  lors de sorties de plusieurs jours en buschcraft (pépère hein) d'emporter en plus d'un Suisse (130 mm pour les besoins de la cause) une scie pliante plus grande que celle du Rangergrip plus pratique pour scier de plus grosses sections . Cela étant  j'ai rarement eu besoin de couper du bois (des branches) pour faire du feu (quand c'est permis), le bois mort trouvé  au sol  était largement suffisant .


07 septembre 2018 à 20:35:43
Réponse #22

Maelrando


Salut tout le monde ! Au final en effet, de nombreuses expérience avec les couteaux semble similaires... .

Pour ma part c'est le mora robust que j'emmène de partout en toutes circonstances avec (le luxe) une scie pliante.

J'ai également un condor bushlore, un peu plus cher : mora r 15 euros hors fdp et le condor 50 euros.

Voilà c'est tout ! Donc en gros oui tu peux y mettre 500 balles... Mais franchement : a 500 balles il coupe 200x mieux ? Ça m'étonnerait....

Amoureux de la nature je vous souhaite une excellente soirée.

07 septembre 2018 à 21:22:20
Réponse #23

Azyle


Bonjour !

Merci à tous pour vos réponses encore une fois !

Il me semble compliqué de répondre à tout le monde.
D'autant que je pense que tout le monde a raison en un sens !

Dans tout les cas je pensais démarrer avec un mora, quitte a prendre une lame un peu plus " plaisir " par la suite.

Mais je me répète : l'idée du sujet étais pas de m'aider a faire un choix entre tel ou tel lame.
La question étais au sujet de la hauteur de lame, j'ai bien compris que le gain étais minime !

A Al Bundy : Si je m'en tiens a ce que je fait actuellement : rando sur plusieurs jours en effet je n'ai pas besoin de plus que mon opinel ! L'idée est de faire évoluer ma pratique vers quelques chose moins en mode " je porte tout mon confort " Voir aussi qu'avec la photo animalière passer des nuits en foret serais un plus ! mais une tente c'est de l'encombrement, surtout avec un 500mm, éventuellement faire un petit affut fixe dans un coin ... je tend vers ce genre de choses pour les quel un couteau et une scie serais utile ( enfin je pense )

Bonsoir chez vous !

10 septembre 2018 à 15:00:10
Réponse #24

Mac Casimir


Salut,

Ci dessous la réponse d'un ancien du forum qui c'est retiré mais ma demandé de poster en son nom car il souhaitait te répondre.

Bonne lecture ;)

Citer

Salut.

Oui je te réponds par l’intermédiaire de Mr Mc Saphon, n’étant plus sur le forum (mais le lisant
régulièrement).

Je suis un gros passionné de Bushcraft, je me dois de te rédiger un petit quelque chose…

Pour commencer, il faudrait s’entendre sur ce qu’est le Bushcraft. Je le traduis par « artisanats de la
brousse ». Je préfère d’ailleurs « artisanats sauvages ». Pour moi, un artisanat sauvage, c’est
bidouiller un truc avec peu d’outils (pas une caisse), des matériaux trouvés sur place et le tout
confectionné dans la nature (pas en atelier). Si cette définition n’est pas tienne, pas de soucis ! C’est
juste pour s’entendre.

Partant de là, si tu avais en tête de faire des randonnées un peu plus ambiancées avec un feu et une
grillade le soir alors tu n’auras pas à lire la suite de mon blabla (je veux bien qu’on m’invite
cependant ^ ^).

Si tu souhaites, au cours de ton camping sauvage, tailler des silex, faire de la poterie, de la vannerie,
de la sculpture sur bois ou de la cuisine à partir de cueillette / pêche alors voici mon conseil.
99.9% de ton outillage sera ton binôme cerveau-main. Ces artisanats, dans leur forme sauvage, ne
demandent que peu voire pas d’outils spéciaux mais beaucoup de patience et d’apprentissage
(Directement auprès des pépés et mémés qui maitrisent encore ces trucs dans des assocs à 20 balles
l’année… Ou dans les livres spécialisés… Ou Youtube… Ou des stages payants… Ou plus probablement
un mélange des quatre.).

Les bonnes idées à emporter dans son sac (rien d’original…) :

- Un opinel N*8 ou mieux, un opinel greffoir (favori des vanniers et des cueilleurs).

- Un outil qui « chop » un minimum, uniquement pour dégrossir les sculptures sur bois. Un couteau
de camp de 6 à 7 pouces suffit et sera assez polyvalent. Pas besoin de hachette ni de grand couteau
de camp (sauf pour se faire plaisir). Si tu ne veux pas faire de sculpture, ou juste de très petits objets,
un couteau fixe de 3 à 4 pouces suffit.

- Une scie pliante. Tellement utile pour abattre les arbres morts sur pied et les tronçonner en buches
en vue de faire du feu ! Je me permets de glisser au passage que bâtonner ne doit pas être
automatique mais bien une technique de dernier recours lorsque tout est vraiment trop humide. Tu
peux démarrer ton feu avec des brindilles mortes suspendues dans les arbres ou de gros paquets de
résine (limite de la triche =) ou des mouchoirs en papier (ou n’imp quelle cellulose coupée finement)
arrosé d’huile d’olive (là on triche, oui) par exemple.
C’est tout pour les outils coupants. Pour plus de confort dans la pratique des artisanats sauvages, tu
voudras aussi (peut-être) emporter :

- Une pièce de cuir / coton épais. A mettre sur le genou pendant la taille de silex ou le grattage de la
pulpe de végétaux (ex : éclisses de ronce), combiné à du sable pour faire une sorte de « papier de
verre » etc. Des gants en cuir peuvent parfois suffire dans une utilisation détournée.

- Des contenants sacrifiables pour transporter l’argile, faire le torchis, stocker beaucoup d’eau à
proximité du feu (sécurité) ou de ton ouvrage (vannerie, poterie). J’emploie des seaux pliables 10L
« Sea to Summit ». C’est assez lourd (env 100g chaque), très moche (on est loin de Otzi) mais rend un
grand service.
- Une bâche étanche solide en plus de ton tarp pour garder tes matériaux de vannerie humides ou
transporter de gros volumes de matériaux légers (feuilles mortes, roseaux etc.).
- La taille de silex demande des outils de percussion particuliers qui, bien que naturels, sont difficiles
à improviser sur place (bout d’andouiller par exemple) dont je ne sais pas me passer en tant que
débutant… Je suis sûr qu’il y a moyen de se débrouiller sans avec l’expérience… Mais le plus
important c’est une paire de lunettes de protection contre les projections d’éclats !

- Des gants EN388 4544. On se coupe tous... Les plus malchanceux se coupent des nerfs et des
tendons. Mettre des gants qui résistent à la coupure, ce n’est pas débile. Il y a beaucoup de daubes
sur le marché. Je te recommande vivement les « Rostaing Blacktactil » : c’est le modèle qui conserve
le mieux le sens du toucher tout en étant ultra légers. Protège des coupures mais pas du tout des
échardes et épines.

- Un couteau de bouche différent de ton couteau pliant pour les petits travaux. Ton petit couteau
utilitaire sera souvent sale, mal nettoyé et tu voudras éviter de manger avec (particulièrement vrai à
la chasse – pêche - myco). Un petit opinel 7 pèse 30g…
Le reste, c’est du trouvé/fabriqué sur place : des galets, des bâtons massue en bois vert, des bâtons
fouisseurs au bout durci, un fendoir à éclisses (chaud à fabriquer) etc.
Les mauvaises idées qui pèsent vite lourd :

- la grosse hache. Trop lourde, trop puissante pour sculpter. Surclassée par les scies pour l’abattage
et le débitage. A moins de vouloir faire de la « charpenterie », ce n’est pas indispensable à la
« menuiserie ».

- le couteau croche et la gouge. Tu peux arriver à creuser du bois en dirigeant une braise avec une
paille (roseau, sureau…) et de l’argile. Beaucoup plus amusant AMHA.

- la grosse tarière. 1 Tu peux arriver à percer du bois avec la méthode du feu à l’archet, tu rajoutes du
sable fin dans le trou de perçage... C’est plus long, certes… 2 Il y a des montages sans chevilles, sans
liens (des emboitements en Y et des entrelacs façon vannerie ou « plessis », du plus petit objet à la
cabane en passant par la clôture…).

- la grosse bobine de cordelette. 1 Voir ci-dessus concernant les montages par emboitements. 2 On
peut faire des liens / éclisses à partir de lattes de noisetier, de ronce fendue, de racines de résineux
etc. Dans tous les cas, prière d’employer de la ficelle bio-dégradable.

- la grosse pelle militaire. Pour déterrer les racines comestibles, tu peux employer ton couteau de
camp comme un « hori hori » (âmes sensibles s’abstenir) ou tailler un bâton fouisseur.

- le gros multitool. Je dis ça… J’en utilise un... C’est sentimental. Objectivement, tu n’as pas besoin de
tous ces mini-outils et ça pèse extrêmement lourd pour ce que c’est (plus de 250g le leatherman
charge). A la limite regarde du côté des Victorinox modèle « farmer » ou « forester ». Plus légers,
avec une scie correcte et dotés d’un poinçon alésoir qui manque au leatherman (mais est-ce si
utile ?).

Voilà, en espérant ne pas avoir été trop long… Bon bushcraft !

PS :
Concernant le couteau, Kilbith a dit un jour : « on passe plus de temps à porter son couteau qu’à
l’utiliser ». Sous-entendu que l’étui a une importance égale à la lame.


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité