Nos Partenaires

Auteur Sujet: Synoc - Témoignage sur l'angoisse  (Lu 1469 fois)

23 juillet 2018 à 11:49:02
Lu 1469 fois

synoc


Salut à toutes et à tous :)

J'ai 45 ans, je vis en Charente Maritime (17), et je lis ce forum quasiment depuis le début.
Je m'y suis inscrit après quelques années, et c'est seulement aujourd'hui que je me décide à y remplir une présentation, histoire de déposer ici, dans la foulée, un témoignage, à toutes fins utiles.

:calin:

/mode MERCIBRAVO ON
Mais avant tout je voudrais te remercier, David, pour avoir créé ce forum, l'avoir maintenu toutes ces années, pour la qualité de tes écrits (tant sur ton blog que sur tes ouvrages) et pour cette ouverture d'esprit dont tu fais preuve, alors que tout était réuni pour que tu prennes la grosse tête... Je te l'écris ici mais j'espère pouvoir te le dire un jour en face si j'arrive à rassembler assez de sous et de temps pour venir te voir : Bravo, et merci, pour le fond comme pour la forme. Merci également à tous les goranes, shamans, sachems, nettoyeurs et contributeurs de ce forum pour ces passionnants contenus et le travail accompli...
/mode MERCIBRAVO OFF

Comme beaucoup, je me renseigne, j'apprends, j'essaie, je choisis, je me fantasme en aventurier,  :fouet: arpentant les routes du monde avec un couteau et un firesteel, chassant-cueillant pour subsister et m'émerveillant face à la beauté de la nature...

Quand je suis vraiment en forme, je me fantasme aussi en dernier survivant d'une apocalypse, suite
à un cataclysme naturel ou à une attaque zombie... M'en fous, je suis préparé à tout ça, j'ai mon EDC sur moi, un BOB prêt à partir de la maison, je connais les différents types d'acier qui peuvent composer tous les couteaux que je possède, j'ai mon PSC1, j'ai lu Allen O'Bannon, Nassim Nicholas Taleb, Cody Lundin et David Manise, et je sais découper un animal pour le cuisiner sur un feu de camp allumé avec mes doigts...  :doubleup: lol un peu d'autodérision ne fait pas de mal ;)...

Dans la réalité, j'ai été scout puis militaire pendant 20 ans, et aujourd'hui j'ai la croix du combattant et une dizaine de sacs remplis de matos, pouvant faire face à n'importe quelle situation. Je fais des petites balades avec mes enfants, des randos en montagne ou en forêt, et je prévois de faire un vrai grand trek dès que possible. J'ai acheté un tas de trucs plus ou moins utiles par correspondance ou chez D4, j'en ai testé la moitié, je crois que j'en ai réellement utilisé près de 10 %, et je sais réellement
en utiliser environ 5 % ... Les 5% d'utiles que certains connaissent bien s'appliquent là aussi pour moi. Un de ces jours je posterai la liste du contenu des mes sacs de rando, de survie, histoire que vous rigoliez... Qui sait, peut-être que ça vous donnera des idées de tri ou d'achat...

Tout cela pour dire que j'ai traversé plusieurs périodes, mais qu'aujourd'hui j'ai arrêté de stocker de la bouffe au cas où... J'en viens donc à mon témoignage, pas évident à écrire d'autant que c'est la première fois :

Je fais une psychanalyse depuis plus de dix ans, et j'y ai fait un lien entre cette manie de me préparer au pire et ce que j'ai vécu de traumatisant en opérations extérieures dans l'armée.

Je ne parle pas de surveiller toutes les fenêtres en balade avec ma famille, ou de dormir armé, ça ça m'est passé quelques mois après mon retour d'opérations.  :blink:

Je parle de ressentir une simple gêne au cinéma, d'être hypervigilant sur ce que mon corps peut ressentir en croyant faire une crise cardiaque, je parle de ne plus jamais sortir sans une trousse de soins, je parle de ces moments où je dois arrêter la voiture parce que ça ne va pas, je parle de ces questionnements sur le fait d'être fou ou non, cette incapacité à "lâcher prise", à ne pas maîtriser, et donc par exemple à flipper comme un malade sur le manège de Pinocchio, alors que j'ai fait des vols de combat dans l'armée de l'air...

Un jour, j'ai découvert que mes symptômes permettaient d'établir le diagnostic d'un trouble que des canadiens ont découvert (pinaise, encore ces sacrés canadiens... merci à eux...) : cela s'appelle le TPA : Trouble Panique avec Agoraphobie. L'agoraphobie n'étant pas particulièrement la peur de la foule comme on le croit souvent, mais plutôt la peur d'avoir peur. Se préparer au cas où... On ne sait jamais...

La peur d'avoir peur nous pousse à essayer de prédire l'avenir... Cela vient donc bloquer notre capacité d'adaptation, modérer notre résilience, et surtout nous prive de vivre librement, à la merci des  surprises et des étonnements... Ce trouble en particulier fait partie d'une longue liste qui rassemble tout ce qui touche à l'angoisse et l'anxiété... Cela a déjà été évoqué ici et là dans le forum : vous verrez que l'on va en parler de plus en plus, et il n'est pas nécessaire d'être un "vétéran de
guerre" pour en souffrir.

Aujourd'hui, j'en suis presque guéri. De temps en temps, je ressens le retour d'une crise d'angoisse, cette "attaque de panique" comme disent les canadiens, que j'arrive à bloquer désormais à chaque fois (les attaques, pas les canadiens  :D). Pour être clair, je revis.

Comment j'ai fait ? Je me suis beaucoup renseigné sur le TPA, sur ces attaques de panique, j'ai lu d'excellents bouquins sur le sujet, j'ai continué ma psychanalyse avec une psychiatre sérieuse, et j'ai aussi fait confiance à mon médecin traitant qui m'a donné quelques pilules au début pour m'aider (et moi qui refusais de les prendre pendant des années, comme un abruti... heureusement que je l'ai écouté et que j'ai changé d'avis...).

Enfin, j'ai pratiqué quelques thérapies cognitivo comportementales, qui consistaient pour la plupart à me mettre progressivement en contact avec ce qui me faisait peur... si ça vous intéresse je vous en reparlerai plus tard...

J'ai tellement travaillé sur mes symptômes et sur l'angoisse en général que j'en distingue parfois les contours dans les messages que certains d'entre vous laissent sur ce forum, donc si vous vous sentez concernés, si ce que j'ai raconté là vous touche, vous parle, faites une recherche sur le net avec ces mots-clés et vous trouverez sûrement de quoi vous aider. Et allez voir votre toubib. Et bien sûr si vous voulez m'écrire n'hésitez pas, si je peux aider...

Encore merci, bravo, et longue vie à vous et au forum ! :)
« Modifié: 23 juillet 2018 à 12:24:04 par synoc »
"Ce que nous faisons pour nous même disparaît avec nous.
Ce que nous faisons pour les autres et le monde est immortel et demeure."

Sauvez des vies, devenez un bon samaritain

23 juillet 2018 à 12:51:58
Réponse #1

Merlin06


Welcome aboard! :D

Merci pour le partage de ton expérience.
L'âme sûre ruse mal. ;)

23 juillet 2018 à 14:13:38
Réponse #2

pommeau


Bienvenue Synoc
et merci pour ce témoignage  8)
Homme libre, toujours tu chériras la mer!

23 juillet 2018 à 17:01:38
Réponse #3

Arnaud


Bienvenue !

"L'oiseau ne chante pas parce qu'il a une réponse mais parce qu'il a une chanson" ;-)
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

23 juillet 2018 à 18:57:00
Réponse #4

VieuxMora


Bienvenue Synoc, et merci de contribuer dès ton premier post à ce qui fait la qualité de ce forum: le témoignage de son expérience et de son vécu, (avec le recul quand c'est possible, mais aussi à chaud, quand... c'est chaud !)

Tiens, j'entendais ce matin à la radio que le scoutisme redevenait tendance et bénéficiait d'une image qui s'améliorait auprès du public.  ;)

 

23 juillet 2018 à 21:02:38
Réponse #5

Oim


Bienvenue  :)
( même si tu es inscrit depuis 2 ans et demi)
C'est cool que tu puisse parler de tout ça et c'est surement bon signe  :up:

Au plaisir de te lire....

 :D im
" The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt. "  GrandMaster B.R.
"tous les survivalistes ne sont pas paranoiaques, mais b*rdel j'ai l'impression que tous les paranoiaques deviennent survivalistes..." Le taulier

23 juillet 2018 à 21:36:19
Réponse #6

Personne(T.H)


c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure a celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air cons...

Un con qui marche ira toujours plus loin qu’un intellectuel assis.

24 juillet 2018 à 13:01:09
Réponse #7

Espadon


Salut à toi Synoc. Et chapeau car pour ton premier post tu as posés tes c*u!lles sur la table, quand beaucoup arrive avec des questions sur du matériel ou nous présente leur EDC...!!!
Toi tu parles de toi, de ce que tu vis, comment tu le vie;;;; :up:

Je me suis retrouvé dans une moindre mesure dans ton post. Après quelques années dans l'Humanitaire dans des contextes tendus et  avoir eu a gérer des situations stressantes, d'urgences je me retrouve a stresser pour organiser un départ familiale en vacances. Bref ! Plus câblé pour l’extraordinaire que l’ordinaire !

En thérapie aussi depuis quelques mois suite a des soucis de santé pour decripter ce qui se passe pour moi. Je reste convaincus que  de bosser sur soi, comprendre son "héritage, ce que l'on en a fait, travailler sur ses émotions ça fait un bien fou et me semble aussi utile qu'un bon EDC.

Bon les deux c'est mieux !
Welcome on board et on est voisin je suis en Charente !


"Se préparer au pire. Espérer le meilleur. Prendre ce qui vient." (Confucius)

24 juillet 2018 à 19:01:16
Réponse #8

b@s


salut !

témoignage ô combien intéressant et même un peu dérangeant car il est vrai qu'on peut se retrouver dans certains de tes "symptomes" (enfin les autres, hein, pas moi.  ;D ;D)

j'y vois pour ma part deux facettes : la première c'est que dans toute chose, c'est la dose le poison : faire un peu de réserves de bouffe, c'est du bon sens, ne serait-ce que pour envisager une fin de mois difficile. Quand t'occupper de ta réserver de bouffe te prend la tête, ou que tu envisages plus les zombies que les fins de mois difficile, prudence... comme tu le dis on vire vite du coté obscur de la force...

Pour la trousse de secours, même logique. deux pansements des gants, serum phy et lingette antiseptique, deux dolipranes ça couvre la bobologie quotidienne. (sauf si tu est seul sur le GR20)
ça me conduit à la deuxième facette, s'adapter à son environnement et au contexte.
A force d'être trop vigilant, on épuise son attention, à force d'être trop inattentif, on épuise sa chance ...

quant à la course au matos, c'est un mal bien connu ici aussi (enfin pour les autres hein, pas moi  :lol:)

pour tout te dire je pensais proposer une petite vente braderie des objets que je n'utilise pas ou pas assez... je crois qu'à un moment il faut revenir aux fondamentaux, moins mais mieux, même si on eut quand même se faire plaisir aussi de temps en temps (en restant lucide sur ses réelles motivations)

Pour finir, je te réponds sur le ton de l'humour, mais pas du tout pour minimiser ce que tu as dit (au cas ou ma prose paraisse ambiguë) : je trouve ton témoignage très fort et courageux, et il a le mérite aussi de nous pousser à nous interroger sur nos comportements... :doubleup:

25 juillet 2018 à 11:20:52
Réponse #9

Persil


Merci pour le partage Synoc.
Ton TPA me fait beaucoup penser au syndrome de stress post-traumatique SSPT qui concerne aussi les victimes d'agressions sexuelles, les rescapés d'attentats ou d'accident de voiture ... en bref, les survivant-es ...
Moi aussi j'ai attendu trop longtemps avant de prendre des molécules (pourtant naturelles, du millepertuis) et quand j'ai commencé, je me suis dis "mais pourquoi je ne les ai pas prises plus tôt ?"
Je me soigne en profondeur avec la technique EMDR et ça va beaucoup mieux !!
L'hypervigilance c'est épuisant, ça tue toute spontanéité et empêche d'accueillir et d'apprécier la nouveauté, l'inconnu ... un des trucs les meilleurs de la vie, non ?
Bonne résilience à toi et à tous les lecteur-trices .

25 juillet 2018 à 11:39:30
Réponse #10

mrfroggy


C est très intéressant effectivement . Merci  :)
On parlait détermination avec mon frangin hier soir justement, c est de la détermination de vouloir que les choses s améliorent avec les outils qu on peut trouver sur sa route.

j ai lu des choses qui me ressemblent . Et pourtant je n arrive pas à faire le premier pas vers un psy. :-[
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

25 juillet 2018 à 12:41:28
Réponse #11

Persil


Très souvent, on y va quand ça devient une question de survie  ;)

25 juillet 2018 à 13:32:54
Réponse #12

mrfroggy


Je pense, on essaie d abord de lutter seul. ;)
Cependant, quand je prend un complément alimentaire à base de magnésium marin, je sens nettement que je suis plus calme, j arrive mieux à réfléchir.. je l ai pris dans un premier temps, afin de diminuer un état de fatigue permanent, et me suis rendu compte qu avec ce complément, je me sentais mieux.
les angoisses se font bien plus rare.
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

26 juillet 2018 à 23:42:44
Réponse #13

bison solitaire


La bienvenue également  :)
Comme ça parle d'émotions, et de vigilance et que c'est les vacances, je mets un lien pour une lecture (mais pas sûr que ce soit une lecture de plage):
https://scd-resnum.univ-lyon3.fr/out/theses/2017_out_monier_h.pdf

547 pages, l'auteure a fait une immersion dans 4 branches professionnelles dont des policiers (perso, la thèse est crayonnée et post-itée de partout et faut que j'en fasse une deuxième lecture).
Je replacerais sans doute ce lien ailleurs, mais cette présentation et les discussions qui en découlaient me l'ont rappelée.
Pour les courageux...bonne lecture  ;#

27 juillet 2018 à 07:39:25
Réponse #14

Merlin06


Merci Bison, ma myopie vas pas s'arranger. ;)

Concernant les soupapes émotionnelles, j'ai très souvent remarqué d'une part un humour noir et acide et d'autre part un temps de pause café assez "long"(selon les standards 3/8 usine...)dans les organismes confrontés à des trucs moches(mineurs, mœurs, urgences, pompiers...).

Je me souviens d'un personnel "apprenti encadrant" en visite qui avait critiqué un des personnels du service qui "avait un humour déplacé et passait tout son temps au café". Autant dire que quand on lui a montré les vidéos à analyser il a changé d'avis et il est parti 15 jours plus tard au lieu de 3 mois...

@B@s: "A force d'être trop vigilant, on épuise son attention, à force d'être trop inattentif, on épuise sa
chance." Je vais la garder celle-là. :D
L'âme sûre ruse mal. ;)

31 juillet 2018 à 10:02:22
Réponse #15

synoc


Salut à toutes et à tous,

Wow quel accueil, merci, ça me va droit au coeur !  :love:

Merlin06, Pommeau, Personne(T.H), bison solitaire : Merci d'avoir pris le temps de déposer un petit mot de bienvenue :)

Bienvenue ! "L'oiseau ne chante pas parce qu'il a une réponse mais parce qu'il a une chanson" ;-)
J'ai mis du temps à comprendre ta citation ;)... Merci Arnaud !

Tiens, j'entendais ce matin à la radio que le scoutisme redevenait tendance et bénéficiait d'une image qui s'améliorait auprès du public.  ;)
En fait j'étais scout de France : pas de religion, pas d'uniforme (juste un foulard), on faisait du feu en jeans et on montait la tente en pleine nuit... on était "encadrés" par des vieux de la vieille qui savaient se débrouiller dans la verte et m'ont transmis le virus... Je sais pas si c'est encore comme ça aujourd'hui mais je le souhaite aux gamins...

C'est cool que tu puisse parler de tout ça et c'est surement bon signe  :up:
Oui, bien vu Oim, carrément... et dans le même temps j'ai arrêté de fumer, ça fait trois ans
maintenant... ça aussi c'était un combat ! lol ;)

Je reste convaincu que  de bosser sur soi, comprendre son "héritage, ce que l'on en a fait, travailler sur ses émotions ça fait un bien fou et me semble aussi utile qu'un bon EDC.
Oui s'interroger sur ses propres pratiques est déjà un pas en avant. En parler et se faire aider
(potes/proches/famille/toubib/psy) est un deuxième pas, et ça y est on avance !
Quand tu veux pour boire un verre qqpart dans le 16 ou le 17 :)

L'hypervigilance c'est épuisant, ça tue toute spontanéité et empêche d'accueillir et d'apprécier la
nouveauté, l'inconnu ... un des trucs les meilleurs de la vie, non ?
Bonne résilience à toi et à tous les lecteur-trices .
Tout à fait... le truc c'est que je ne m'en suis pas rendu compte. J'ai vu et vécu des horreurs, mais
pour moi c'était dans le cadre du boulot. Et comme j'étais officier, je ne devais pas le montrer à mes équipes. Ce stress post-traumatique n'a été diagnostiqué que huit ans plus tard. Pour être très franc, je crois que, même sans ces événements, j'aurais tout de même souffert de ce trouble panique, de ces crises d'angoisse. Parce que l'anxiété est en chacun de nous, et elle s'étend plus ou moins, prend plus ou moins de place, plus ou moins vite, selon la nature de chacun. Faut savoir l'écouter et agir en conséquence.
Pour moi la source était d'ordre privé avant tout (l'enfance, toussa...), et quand j'y réfléchis (   :ninja: gnééééé ) je me rends compte que "tout petit déjà" j'apprenais des techniques et je stockais des trucs "au cas où" ... lol

On parlait détermination avec mon frangin hier soir justement, c est de la détermination de vouloir que les choses s améliorent avec les outils qu on peut trouver sur sa route.
j ai lu des choses qui me ressemblent . Et pourtant je n arrive pas à faire le premier pas vers un psy. :-[
C'est super que tu parles, en plus pas avec n'importe qui : avec ton frangin !... L'état de fatigue
permanent est peut-être lié à l'hypervigilance dont parlait Persil justement... Continue d'en parler, tu iras voir un psy et/ou ton toubib quand tu te sentiras prêt ! :) Moi je me suis retrouvé assis face à ma psy la première fois parceque soi-disant je voulais des renseignements pour devenir psychanalyste. Elle m'a répondu "Oui oui... je vous écoute..." Résultat j'y vais toutes les semaines depuis 12 ans, à 35 euros la séance, et je veux toujours devenir psychanalyste... mais bon il y avait d'autres trucs à faire avant... lol...

la première c'est que dans toute chose, c'est la dose le poison (...)
...s'adapter à son environnement et au contexte...
A force d'être trop vigilant, on épuise son attention, à force d'être trop inattentif, on épuise sa
chance ......je crois qu'à un moment il faut revenir aux fondamentaux, moins mais mieux, même si on eut quand même se faire plaisir aussi de temps en temps (en restant lucide sur ses réelles motivations)... Pour finir, je te réponds sur le ton de l'humour, mais pas du tout pour minimiser ce que tu as dit (au cas ou ma prose paraisse ambiguë) : je trouve ton témoignage très fort et courageux, et il a le mérite aussi de nous pousser à nous interroger sur nos comportements... :doubleup:
TAFDAC, 100%, on est en phase et tu as su résumer ce qui peut sembler évident, donc qui nous échappe, bravo B@s... T'es fort pour ça toi ! Et pas d'inquiétude, on a le même sens de l'humour (et je crois qu'on écoute et joue la même zic de cinglés  :trash: à en croire ton avatar)...

(Ah oui, au fait, je l'ai un peu évoqué au début de mon trop long post, mais en fait je pense avoir lu l'intégralité de l'ancien forum et les trois-quarts de celui-ci... ça fait vraiment longtemps que je
surfe ici, du coup j'ai l'impression de connaître (un peu) un bon nombre d'entre vous : désolé si je me montre un peu trop familier... lol)

L'objectif de mon post était avant tout de me présenter à vous, depuis le temps que vous vous êtes présentés à moi, simple lecteur, je vous devais ça. Check.
Et c'était aussi de témoigner, avec le secret espoir que cela puisse apporter quelque chose au collectif que nous formons. Check aussi on dirait, on se sent tout de suite moins seul et mieux armés pour protéger la Vie  :doubleup:

Bonne continuation !

"Ce que nous faisons pour nous même disparaît avec nous.
Ce que nous faisons pour les autres et le monde est immortel et demeure."

Sauvez des vies, devenez un bon samaritain

31 juillet 2018 à 12:07:28
Réponse #16

mrfroggy


Petit bug je pense, je vois ce message chaque jour ou presque, mais il apparait comme nouveau quotidiennement, c est moi ou bien?
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité