Nos Partenaires

Auteur Sujet: Un excellent tuto d'aiguisage  (Lu 1625 fois)

10 juin 2018 à 15:21:04
Lu 1625 fois

Karto


Y'a 17 ans (j'en avais donc 18), un cordonnier dont la vitrine disait "aiguisages" m'a complètement ruiné un couteau de poche. Le dégoût m'a décidé à apprendre à aiguiser.

Sur internet j'ai trouvé Bladeforums. Les discussions sur les manières d'aiguiser étaient interminables, ramifiées, contradictoires, à baratiner sur des détails. Et y'avait pas encore tellement de vidéos sur internet, on voyait pas les gestes, ça laissait la place à l'imagination. J'suis allé acheter une pierre de l'Arkansas et j'ai essayé d'aiguiser un couteau, sans comprendre ce que je faisais, et donc sans réussir et sans comprendre pourquoi je ne réussissais pas.

Après j'ai appris qu'on pouvait faire avec du papier de verre et un bout de mousse, et j'ai découvert les Mora, et avec ces deux roulettes j'ai obtenu quelque chose. Ensuite, à force de persévérance dans les essais et surtout dans les erreurs, j'ai appris à produire des tranchants "rasoir" aussi bien sur sur un Mora que sur une hache, mais j'ai mis des années de temps perdu à en arriver là, suis passé par plein de techniques, sans jamais vraiment avoir le sentiment de maîtriser, toujours plein de doutes et de brouillard, et limite toujours le besoin d'adresser une petite prière au dieu des tranchants réussis.

L'enthousiasme du début a cédé la place à la lassitude et j'ai fini par aiguiser à l'arrache, avec impatience, juste assez pour obtenir un truc un minimum fonctionnel. Pendant ce temps sur les forums, les contradictions allaient de plus belle, alimentées par les aciers, les pierres, les dispositifs, accessoires, pâtes, kits et machines articulées de plus en plus variés et perfectionnés. Mais j'en n'avais plus rien à cirer et je produisais bon gré mal gré mes tranchants fonctionnels avec une pierre Norton lubrifiée au tournesol, et du papier de verre 1000, avec beaucoup d'efforts et des gestes inconstants.

Puis j'suis tombé là dessus, et ce mec m'a rendu le plaisir d'aiguiser vite, efficacement, et avec un sentiment de zen :

https://www.knifeplanet.net/knife-sharpening-school-online-course/

Il revient aux vrais essentiels. Il montre une technique à mains nues qui marche très bien, dont chaque détail a sa raison d'être, qui est raisonnablement facile à apprendre, et qui marche avec n'importe quel abrasif plat, que ce soit du papier de verre scotché à un bout de contreplaqué ou une super pierre japonaise. Je trouve qu'il n'a rien de trop ET il ne manque rien pour bien commencer.

Les leçons essentielles c'est la 2 et la 4.

Pour quelqu'un qui entreprend l'apprentissage de l'aiguisage, je trouve que c'est un point de départ très sain.
Et pour quelqu'un qui navigue dans le même brouillard d'approximations bordéliques et résignés que moi avant, c'est un bon moyen de retrouver un peu de plaisir. :)
« Modifié: 15 juin 2018 à 09:13:26 par Karto »

10 juin 2018 à 16:58:08
Réponse #1

jebstuart


A condition d'être Anglophone.

10 juin 2018 à 17:37:28
Réponse #2

Tompouss


Ça a l'air sympa ! J'ai lu le premier article, je lirai probablement les autres aussi  ;)
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

10 juin 2018 à 17:56:23
Réponse #3

Hurgoz


Yo,

Les leçons essentielles c'est la 2 et la 4.

Pour moi, la leçon la plus importante est dans la 1: "there is no race" :)

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

10 juin 2018 à 19:32:12
Réponse #4

Karto


Ça a l'air sympa ! J'ai lu le premier article, je lirai probablement les autres aussi  ;)

Content que ça plaise. :)
Par contre tel que c'est construit, faut d'abord regarder la vidéo. Le texte revient sur les points clef et apporte des approfondissements, mais la vidéo est autosuffisante et présente le mouvement avec les commentaires importants.

11 juin 2018 à 09:26:54
Réponse #5

Claude Ponthieu


Merci, ça il a l’air bien technique.

Dans un autre style, Murray Carter est assez complémentaire.  ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

11 juin 2018 à 18:43:49
Réponse #6

Ghjallone


Yo,

Pour moi, la leçon la plus importante est dans la 1: "there is no race" :)

Tcho

Hugo

La leçon la plus importante à mon avis, c'est qu'en définitive il n'y a pas de Méthode, encore moins de Geste. Simplement des méthodes et des gestes qui conviennent plus ou moins à chacun...
Et c'est cool de voir quelqu'un qui comprend ça, ça change.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

18 juillet 2018 à 18:58:56
Réponse #7

io


Interessant mais l'utilisation des water stone japonaises me posent problème, puisqu'elles s'usent assez vite, surtout sous les mains hasardeuses de celui qui s'entraine. Certes, on peut les ré-aplanir mais que penser des DMT, pour lesquelles l'usure serait selon les dires du fabriquant négligeable dans le temps ?

18 juillet 2018 à 20:43:54
Réponse #8

Ghjallone


Les DMT sont excellentes, mais elles coutent assez cher dans le format des pierres de la vidéo...
De plus, elles ne pardonnent pas les approximations, et ne sont pas très agréables à utiliser (très dures). C'est pas forcément le top pour débuter, mais les pierres sont bien.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

19 juillet 2018 à 11:38:18
Réponse #9

io


Les DMT sont excellentes, mais elles coutent assez cher dans le format des pierres de la vidéo...
De plus, elles ne pardonnent pas les approximations, et ne sont pas très agréables à utiliser (très dures). C'est pas forcément le top pour débuter, mais les pierres sont bien.

Peut-être plus adaptées à l'affutage d'aciers inox plutôt que carbone du coup ?

19 juillet 2018 à 11:47:22
Réponse #10

Ghjallone


Il n'y a pas de différence entre les inox et les carbones, pour ce qui est de l’affûtage.
C'est particulièrement adapté aux acier qui ont un gros volume de carbure et qui mangent les pierres naturelles, mais ça fait le même boulot sur des aciers plus classiques.
C'est juste qu'au niveau de la sensation, sur une plaque avec un grain fin on a l'impression de glisser sans accrocher, et vu que la plaque est parfaitement plate, la finition a l'air moins nette. Et les plaques avec un grain plus épais sont particulièrement agressives, on a vite fait de faire une connerie.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

19 juillet 2018 à 14:28:35
Réponse #11

io


Merci de ton retour Ghjallone.

L'affutage est presque un art à mes yeux, tant il est difficile à maitriser. Entretenir le tranchant d'un Opinel carbone est à la porté de tous, mais obtenir le fameux "rasoir" sur un S35VN relève du miracle avec ce genre d'outil pour moi.
Je te remercie donc Karto pour cette contribution qui tombe à point nommé, puisque je me tâte à faire l'acquisition d'un guide (DMT Magna-guide par exemple).

En avez-vous déjà utilisé ? Y a t-il une intérêt pédagogique à y avoir recours ?

19 juillet 2018 à 14:37:59
Réponse #12

Ghjallone


Ça n'est pas plus difficile d'obtenir un bon tranchant avec un CPM qu'avec un acier carbone basique: les mouvements restent les mêmes, la pression à exercer aussi. Ça prend juste plus de temps (beaucoup plus avec une pierre naturelle).
En fait quand on affûte, il faut savoir ce qu'on fait, pourquoi on le fait, et éviter de trop de compliquer la vie. ;)
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

19 juillet 2018 à 14:52:36
Réponse #13

io


C'est pourquoi le guide me semble intéressant. Il permettrait d'obtenir l'angle souhaité à coup sûr et d' intégrer le bon mouvement.

Le souci avec ce type d'inox est cette sensation que l'acier ne fait que glisser sur la surface de la pierre. On peut donc douter de ce que l'on fait et reprendre son geste pour finalement finir dans le flou total, comme Karto le décrivait plus haut.

Ca vaudrait le coup d'organiser des ateliers sur le sujet en définitive  :lol:

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité