Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Carte] Demande de conseils en milieu alpin  (Lu 1477 fois)

16 mai 2018 à 12:17:45
Lu 1477 fois

Marcusvulter


Bonjour à tous :)

Nous préparons avec ma compagne une expédition dans les alpes, une traversée d'est en ouest sur environ 2 mois. Nous sommes deux habitué de la vie en nature, et bien que je n'ai jamais fait d’expéditions aussi longue, ma compagne si !

J'en ai profité pour améliorer mon matériel, de ce coté tout va, mais il se pose le problème des cartes.
En effet, nous comptons partirs des basses alpes autrichienne ou des basses alpes bavaroise, passé les frontières italienne et suisse pour finir en France jusqu’à Nice. Nous avons déjà un itinéraire plus détaillé, mais pas suffisamment.

Seulement impossible de prendre toute les cartes de randonnées du parcours, j'en aurais un sac entier !!! Et je sais qu'en italie la cartographie de randonnée et différente des ign francais. (et d'apres un vendeur de carte certaines pourrait simplement ne pas être cartographier). Quid des autres pays ? Je n'ai jamais randonnée en Allemagne, Autriche ou Suisse, je ne connais absolument pas leur cartes ^^

Je me tourne donc vers vous, quel serait d’après vous, la meilleurs solution ?

D'avance merci :)
« Modifié: 16 mai 2018 à 13:16:59 par Marcusvulter »

16 mai 2018 à 14:43:06
Réponse #1

babas37


Salut,

En France c'est pas trop difficile tu as des applications comme geoportail qui te permette de tracer un circuit et tu imprime les parties clés ( si tu suis les GR ça devrait suffire).
A l'étranger je ne  sait pas trop
Le mieux c'est sans doute un GPS (montre ou autre) tu trace ton circuit tu le rentre dedans et il faut juste que tu trouve des points ou tu peux recharger.
Tu peux emporté des batteries externe mais sa risque de prendre de la place et du poids.

16 mai 2018 à 17:22:46
Réponse #2

Utopie


Si tu as des point de chute sur ton parcours ou tu es sur de t'arrêter tu peux envoyer les cartes par la poste à cet endroit avant de partir et pendant ton parcours quand tu n'en as plus besoin tu renvoies par la poste à ton adresse les cartes que tu as utilisé.
Moi j'aime bien ce système.
Plus routs si tu ne sais pas ou tu t'arrête tu fais des paquets de cartes que tu donnes à quelqu'un qui te les envoie quand tu as une adresse fixe. C'est pas mal non plus car tu es plus libre de l'itinéraire mais tu es obligé de rester jusqu’à ce que la poste te livre le paquet ouvrant la porte de la future aventure.
Il n'y a que les poissons morts qui suivent le courant

16 mai 2018 à 17:39:38
Réponse #3

VieuxMora


Bonjour,

çà peut aussi être sympa de parler à chaque étape avec les gens rencontrés pour connaître les détails du trajet suivant.  :)

Et une ou 2 cartes de base au millionième, pour s'orienter.

16 mai 2018 à 17:45:23
Réponse #4

gowildadventure


Salut,

Super projet  :doubleup:
Le portail cartographique suisse où tu peux imprimer toutes les cartes nécessaires gratuitement www.map.geo.admin.ch

Si tu passes par la Via Alpina regarde sur leur site ils ont énormément d'information utile et les itinéraire sur carte...

Si tu as besoin d'information supplémentaires sur les cartes Suisse n'hésite pas (c'est mon boulot)

A plus
Jolan
La vie est un choix

16 mai 2018 à 18:41:32
Réponse #5

zorey


Salut ! :)

Sur RL une solution de carto exclusivement numérique dans ce récit : Traversée de l'arc alpin

Un itinéraire global semblable à celui que tu envisage.

Chouette projet, bonne préparation ! 8)
La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

16 mai 2018 à 20:45:28
Réponse #6

Arnaud


« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

16 mai 2018 à 21:53:58
Réponse #7

azur


Pour de la randonnée en montagne, je déconseille de t'appuyer uniquement sur une solution électronique... une batterie à plat, ça arrive plus vite qu'on ne pense et là, rien ne remplace carte et boussole.
Pour éviter de trimballer l'intégralité du parcours en papier, tu peux anticiper en préparant des fichiers stocké sur une clé USB ou sur ton téléphone, que tu feras imprimer à mesure que tu avanceras sur ton parcours.
A moins de rester sur des sentiers de grande randonnée très bien balisés, on peut difficilement se contenter d'une échelle supérieure à 1/50000.

Enfin, pour la boussole, un bon modèle qui permet de faire des relèvements assez précis pour faire de la triangulation (type Silva expédition 54, recta DP...)
Un peu plus d'infos ici: http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,1616.msg418646.html#msg418646
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

16 mai 2018 à 23:04:36
Réponse #8

Arnaud


Pour faire bonne mesure, je te déconseille également de t'appuyer uniquement sur des cartes papiers et la boussole, en cas de visibilité réduite tu regretteras vite de ne pas avoir un gps ;)
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

17 mai 2018 à 02:08:09
Réponse #9

Marcusvulter


A moins de rester sur des sentiers de grande randonnée très bien balisés, on peut difficilement se contenter d'une échelle supérieure à 1/50000.

Normalement je fais un trajet sur la carte avant le départ et une fois sur le trajet si on veut sortir de ce qui est prévu, même sur plusieurs jours, on se le permet. Parfois c'est freestyle  8)
Apres j'imagines que niveau choix dans les Montagnes, c'est plus limité, mais c'est un milieu que je connais peu.(ce qui me donne encore plus envie de faire ce voyage ^^)

Merci pour toute vos réponses !
Donc si je vous suis, je devrais prendre et du format papier et de l’électronique ? Ça va rajouter du poids et du budget ^^
Le problèmes, que j'ai déjà expérimenté sur de long trajets, surtout en Norvège, c'est la batterie en effet... avec un panneau solaire pourtant bon...

Du coup quelle échelle de carte ?

17 mai 2018 à 06:57:41
Réponse #10

gowildadventure


Salut,

J'ai traversé la suisse par les alpes en utilisant des impressions au 1:25'000.
J'ai utilisé une carte 50'000 sur un secteur que je croyais mieux connaître... la prochaine fois je prendrai tout le parcours en 1:25'000. J'ai beaucoup plus galèré dans la zone ou j'avais des cartes moins précise.

Après je pense que le mieux serait un itinéraire couvert par des cartes aux 1:25'000 et une carte plus générale qui couvre quelque jours de marche si tu sors de l'itinéraire en mode freestyle.

À plus

Jolan
La vie est un choix

17 mai 2018 à 10:22:48
Réponse #11

Arnaud


Donc si je vous suis, je devrais prendre et du format papier et de l’électronique ? Ça va rajouter du poids et du budget ^^

Du coup quelle échelle de carte ?

1/25000 si c'est dispo, c'est forcément mieux.

La plupart du temps, le gps d'un smartphone avec les cartes pré-chargées suffit, si vraiment t'as des conditions pourries ou des coins bien encaissés un vrai gps, c'est mieux... même un truc sans cartographie qui te permets d’obtenir tes coordonnées pour les reporter sur une carte, c'est un sacré plus... mais c'est sûr, t'es pas à l’abri d'une panne, d'une perte, d'une casse, de plus de batterie, etc. d'où la carte papier.

Ce qui peut se faire c'est de préparer un topo fait de collages d'impressions du parcours avec une marge d'un ou deux kilomètre de chaque coté...  pas toujours possible de faire une triangulation avec ce système mais si besoin d'une position ou si tu sors de la carte papier, c'est le gps qui prend le relais. Pour une sortie ou le poids des cartes reste raisonnable, je te conseillerai autrement mais sur un parcours long de plusieurs mois, ça te permet de suivre ton trajet sur la carte, d'avoir un backup et de minimiser grandement l'usage de la batterie.



« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

17 mai 2018 à 10:50:26
Réponse #12

Tompouss


Perso je suis un gros adepte du GPS, en back up au moins, avec une grosse base de POI.

Quand le temps se gâte ça permet de se chercher une cabane à proximité par exemple, ça évite de tourner en rond si tu te fais prendre dans une grosse drache et que t'y voies plus.

Les mises à jour des bases de POI sont plus rapides que les ré-éditions de cartes raison pour laquelle je me fie plus à ça pour les sources, les abris et autres.

Ça marche aussi avec un smartphone mais plus sensible (zones sans couverture réseau)
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

17 mai 2018 à 11:40:33
Réponse #13

huckleberry


Une éventualité de plus, tu peux planifier ton parcours à l'avance, prévoir d'acheter au fur et à mesure les cartes et renvoyer chez toi par la poste celles qui ne te servent plus.



17 mai 2018 à 11:44:13
Réponse #14

huckleberry


Voilà, à force de lire en diagonale...  ;#


Si tu as des point de chute sur ton parcours ou tu es sur de t'arrêter tu peux envoyer les cartes par la poste à cet endroit avant de partir et pendant ton parcours quand tu n'en as plus besoin tu renvoies par la poste à ton adresse les cartes que tu as utilisé.
Moi j'aime bien ce système.
Plus routs si tu ne sais pas ou tu t'arrête tu fais des paquets de cartes que tu donnes à quelqu'un qui te les envoie quand tu as une adresse fixe. C'est pas mal non plus car tu es plus libre de l'itinéraire mais tu es obligé de rester jusqu’à ce que la poste te livre le paquet ouvrant la porte de la future aventure.

17 mai 2018 à 13:25:38
Réponse #15

Arnaud


La limite de ce système c'est quand tu ne trouves pas à acheter la carte qu' il te faut pour continuer ton périple au moment ou tu en as besoin...
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

17 mai 2018 à 23:19:04
Réponse #16

azur


Pour faire bonne mesure, je te déconseille également de t'appuyer uniquement sur des cartes papiers et la boussole, en cas de visibilité réduite tu regretteras vite de ne pas avoir un gps ;)
Le problème du GPS, c'est que ça bouffe de l'énergie... Et pour un périple de plusieurs semaines, on ne peut pas se permettre d'emporter un stock de piles, donc il faut prévoir de recharger des batteries, avec un truc qui tient la route sans être trop lourd.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

18 mai 2018 à 00:13:42
Réponse #17

Arnaud


Pas forcément, mon gps tient 4j avec 2 piles AA, quand je n'utilise que lui... pour 2 mois de rando, à 15g la pile lithium ça fait 450g de piles... c'est pas énorme, sachant que tu peux souvent trouver plus facilement des piles que des cartes et que tu n'es pas forcé de porter tout le stock avec toi du début à la fin ;#

Si tu conjugues topo imprimé et gps, tu peux même envisager de faire 2 mois avec un pack de 4 piles je pense.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

18 mai 2018 à 09:33:38
Réponse #18

babas37


A vérifier mais il me semble que certaine montre GPS ont une autonomie allant jusqu'à 200h voir plus selon les modèles.
Après si le parcours est bien préparé, il est faisable amha de préparer quelques points de chutes ou l'on peut recharger nos appareils électronique sans pour autant emporter des piles.

Autre méthodes à méditer, emporter un gps et des cartes imprimées. Étant donner qu'une grande partie de ton itinéraire est plutôt bien balisé, la plupart du temps tu n'aura besoin d'aucun moyen externe pour te diriger.
Si tu peux repérer les zones les moins balisées, tu prépares tes cartes uniquement sur ces zones et tu prend un gps en backup au cas ou tu te perds.

18 mai 2018 à 15:55:52
Réponse #19

Marcusvulter


Je n'y avais jamais pensé avant maintenant, mais au vu de toute les réponses, je pense partir avec un bon GPS plus une carte général en soutiens !

J'imagine que je peu trouver des test sur le forum pour savoir quel GPS me conviendrait ? A moins que vous ayez un avis dans le contexte  :D

Je pensais de toute facon partir avec quelque chose comme un panneaux solaire ou autre pour recharger les batteries de temps en temps.

18 mai 2018 à 17:19:21
Réponse #20

Arnaud


Comme dit plus haut, si ton smartphone a un gps pas trop pourri, tu lui mets une coque de protection étanche qui te permet de le manipuler sous la pluie et tu précharges les cartes OSM, Iphigénie ou autres.

Perso j'ai laissé tomber le panneau solaire pour une batterie externe 20000mha, 370g pour 6 recharges complètes du téléphone, recharge de la batterie en 7h lors d'une nuit à l’hôtel. Mon téléphone tient 4j en mode avion/gps de rando, avec la batterie j'ai 24j d'autonomie supplémentaire.

Avec un topo imprimé à coté pour économiser le jus, t'es peut être même pas obliger de recharger des 2 mois.

Si tu veux un vrai gps, les garmins sont bien mais les cartos restent cheres et un peu pourries, le confort de lecture est moins bon que sur un smartphone, mais dans le froid avec des gants j’apprécie mon 64s et ses touches.

« Modifié: 18 mai 2018 à 18:28:47 par Arnaud »
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

19 mai 2018 à 00:46:47
Réponse #21

Nirgoule


Salut
Pour avoir utilisé un peu tout en montagne, je te conseillerai:

1 un GPS type Gar min récent (plus précis). Afin de faire le point si tu es paumé. Chargé de ses piles + un jeu de piles en secours que tu renouvelles sur ton parcours. Tu peux charger les fonds de cartes sur ton gpS comme indiqué avant.

2 un altimètre (gar min  intégre altimètre et GPS). Cet outil s’il est électronique ne doit pas être branché en permanence, on l’utilise en cas de doute. La majeure partie du temp on s’oriente avec les deux autres outils qui suivent (sauf dans le brouillard).

3 boussole précise

4 copie du trajet d’apres carte au 25000e pour une semaine. En haute montagne les cartes au 50000 sont à mon avis trop imprécises. Les copies sur GPS ne suffisent pas en cas de dysfonctionnement du GPS. Le papier (protégé par une enduction thème abordé sur ce forum) apporte de la fiabilité et de la clarté.

Pour ne pas t’alourdir, tu prépares l’ensemble de ton trajet sur copie de cartes 25000e. Tu découpes ton trajet en semaines ou quinzaines et tu t’en fais envoyer au fur et à mesure de ton avancée.

Avantage : poids très allégé et aucun compromis sur la sécurité en orientation avec tout les outils à ta disposition.
Une condition : maîtriser l’orientation.

A ta disposition  :)
« Modifié: 19 mai 2018 à 00:57:41 par Nirgoule »
"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

19 mai 2018 à 09:08:45
Réponse #22

azur


Pour partir en montagne, je m'orienterais vers un GPS Garmin Foretrex: il pèse 90g avec 2 piles AAA là où une Suunto Traverse pèse 75g... mais coute le double et reste moins aisée à utiliser (boutons, écran...).
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

19 mai 2018 à 12:37:31
Réponse #23

huckleberry


Pour partir en montagne, je m'orienterais vers un GPS Garmin Foretrex: il pèse 90g avec 2 piles AAA là où une Suunto Traverse pèse 75g... mais coute le double et reste moins aisée à utiliser (boutons, écran...).


Autant prendre le foretrex 601 qui prend en charge Glonass et Galileo (mais peut-être que c'est celui auquel tu penses plutôt que le 401).
Pour la suunto... aucun intérêt avec son autonomie ridicule c'est juste du marketing foireux pour trailer du dimanche, enfin c'est mon avis, 500 balles pour ça c'est juste délirant c'est plus cher qu'un bon GPS.


https://buy.garmin.com/fr-FR/FR/p/140022






 GPS/GLONASS, alti baro, plies ou batterie, robuste à 350€ c'est pas mal, le 64St à 399€ à la cartographie chargée en plus.
« Modifié: 19 mai 2018 à 12:50:29 par huckleberry »

20 mai 2018 à 16:21:17
Réponse #24

LOOPING


Salut, un tres beau projet  ;) félicitations

- Une carte papier est nécessaire, par sécurité. La cartographie va être une grosse étape de ta préparation et de ton budget également...

Ca va etre une logistique d'acheter ou d'imprimer ses cartes et de les expedier avant... mais c'est possible... des randonnneurs peuvent te rejoindre sur certaines portions et te les apporter. Les gardiens de refuges peuvent peut etre t'en garder...

- Je sais pas si tu utilise un GPS mais tu dispose surement d'un smartphone... Il serait dommage de t'en priver...

Pour quelques dizaines d'euros
Sitytrail de Geolive te fournit la cartographie ign top 25. Alpes france. Mais l'autiche existe aussi et la suisse également... J'ai traversé une partie de la chartreuse, en plus de ma carte papier, avoir la cartographie IGN top 25 sur l'ecran confort d'un samsung galaxy note ca le fait... Tu appuie et tu as ta position sur la carte, quand tu en as envie.. bon l'autonomie est limité... mais un pack batterie de grosse capacité resoud le probleme, du moins pour quelques jours...

- un GPS garmin sur piles un etrex 20 ou 30 avec la cartographie des alpes alors pas au format top 25 (au format raster :  des points des traits). Tu crée tes waypoints lors de ta préparation, chalets, cabanes, refuges, cols, points d'eau, échappatoires, variantes et tu charge le tout dans le Gps...

Moi j'ai utilisé un simple garmin foretrex 401, ajouté quelques waypoints pour la traversée de la chartreuse, les sources et points d'eau et j'ai gagné un temps fou. Quel bonheur! La nav devient un vrai plaisir.
Evite les montres gps trop compactes, très chère, sur batterie l'autonomie et vraiment vraiment faible... Pour ton projet prend plutot un etrex 20 ou 30. et des piles de rechanges  :)

Rien à voir avec la cartographie mais sais tu qu'il existe plusieurs réseaux radio dédiés au secours montagne très efficaces (le fameau canal E) sur une bonne partie de l'arc alpin francais et suisse? Bon ca nécessite une radio pro avec une programmation dediée mais l’accès et possible en cas de détresse pour un particulier...
« Modifié: 20 mai 2018 à 16:33:01 par LOOPING »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité