Nos Partenaires

Auteur Sujet: Prédateurs / animaux sauvages, foudre et haute montagne  (Lu 942 fois)

26 avril 2018 à 17:08:34
Lu 942 fois

malababar


Bonjour,

Débutant le camping mais surtout la haute montagne, j'aimerai avoir de vos conseils dans ces divers cas de figure ^^ car je pars en Asie Centrale et il y a des risques ( ou bien des chances ? :) ) que je croise quelques animaux sauvages. Notamment des ours, des loups, des sangliers, chat-chat sauvages etc.
Je pars du principe qu'un animal ne cherchera pas à me manger parce qu'il adore les friandises humaines, mais qu'il pourra se montrer agressif par méfiance et peur de l'homme. Comment anticiper ça dans la mesure du possible ? Aussi je suppose que la popote peut attirer les gourmands. Que faire pour ça ?
Est-ce que faire du bruit est la meilleure solution pour faire fuir un animal ? S'agiter ? Ne pas bouger ? Se grandir ou se tasser pour se "soumettre" et signaler sa non aggressivité ? Offrir de la nourriture (si existante) pour détendre l'atmosphère  ;# ?
Et si l'animal tourne autour sans montrer de signes extérieurs d'agressivité, peut-être qu'il ne sert à rien d'agir ?
Dans le cas où je serai dans ma tente, est-ce qu'il est utile de sortir ou bien la tente fait office de barrière "psychologique" pour l'animal ?

Autre question:

Comment se protéger de la foudre en haute montagne. Dans le cas où je circule à moto, vaut-il mieux s'arrêter de conduire. Il y a peu de forêt là où je vais mais j'aimerai bien avoir vos conseils pour les 2 cas de figure :  en fôret et sur un des hauts-plateau secs. J'ai une tente en dôme, structure en carbone. Je sais qu'il vaut mieux ne pas camper près des arbres mais bizarrement je flippe beaucoup plus de camper dans un endroit tout plat sans rien et faire office de point le plus haut pour qui voudra se servir de moi comme conducteur éléctrique !! (cliché ?).

Merci d'avance  :D

26 avril 2018 à 17:58:57
Réponse #1

Outdoorsman


Bonjour,
pour simplifier, les animaux peuvent être agressifs dans 3 cas de figure :

1/ l'animal a faim et est en situation de prédation.
Seuls les très grands prédateurs peuvent prendre un homme adulte en bonne santé comme proie : le lion, l'ours blanc, le tigre...
Des animaux de moyenne taille malades, blessés, désespérés, inexpérimentés peuvent avoir ce type d'attitude mais sont souvent moins dangereux.
Contre un très grand prédateur très décidé, pas grand chose à faire sinon tenter la fuite ou en dernier recours sortir le fusil !

2/ l'animal a peur (il est surpris, dérangé, acculé, blessé...)
C'est un cas assez fréquent de cause d'agressivité.
S'il en a la possibilité l'animal préfèrera quasiment toujours l'évitement à la confrontation. Il faut donc se signaler très en amont, en faisant par exemple du bruit (en zone à ours, on marche avec un grelot au sac), on est vigilent pour le repérer et le contourner. Si on surprend un animal, on recule doucement en lui faisant face. Il faut toujours éviter de courir, cela déclenche le stimuli d'attaque.

3/ l'animal défend son territoire, ses petits
Là encore, il va essayer d'éviter l'affrontement mais montrera des signes d'agressivité pour t'inciter à passer ton chemin (charge d'intimidation, découverte des crocs, grognement, ...). Par le langage corporel, il faut tenter de lui faire comprendre qu'on a reçu son message et qu'on ne va pas le provoquer. Reculer doucement, faire profil bas, contourner largement la zone sont les attitudes à adopter.
« Modifié: 26 avril 2018 à 18:18:44 par Outdoorsman »
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

26 avril 2018 à 18:11:02
Réponse #2

Outdoorsman


"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

26 avril 2018 à 18:19:17
Réponse #3

Arnaud


Plop,

Documentes-toi sur les animaux que tu cites, apprends à les connaitre, pour l'instant c'est toi qui a peur d'eux.

je suppose que la popote peut attirer les gourmands. Que faire pour ça ?

Ne pas mettre des odeurs de bouffes partout, sur tes fringues, dans ta tente, là ou tu campes... emballer convenablement la bouffe dans des sacs "imperméables" aux odeurs, cuisiner à l'écart de ton camp, stocker ta bouffe dans un endroit impossible à atteindre pour les animaux, ...

Est-ce que faire du bruit est la meilleure solution pour faire fuir un animal ?

Non par contre c'est souvent la meilleure solution pour ne pas en rencontrer.

S'agiter ? Ne pas bouger ? Se grandir ou se tasser pour se "soumettre" et signaler sa non aggressivité ?

ça dépend du "prédateur", ce qui marche parfois te fera bouffer dans d'autres cas, encore une fois, si ça t'intéresse vraiment, documentes toi sur le sujet... ce n'est pas un sujet simple.

Offrir de la nourriture (si existante) pour détendre l'atmosphère  ;# ?

LA connerie à ne jamais faire, tu condamnes l'animal à plus ou moins long terme à apprendre à mendier voire voler de la nourriture, le rendant dépendant, potentiellement agressif/dangereux et donc nuisible.

Et si l'animal tourne autour sans montrer de signes extérieurs d'agressivité, peut-être qu'il ne sert à rien d'agir ?

Encore une fois ça dépend, si c'est un ours qui veut te bouffer, tu risques de ne pas percevoir d’agressivité avant qu'il te croque et pourtant son idée à lui ça sera bien de te bouffer.

Dans le cas où je serai dans ma tente, est-ce qu'il est utile de sortir ou bien la tente fait office
de barrière "psychologique" pour l'animal ?

La tente fait "barrage" pour certain animaux, mais c'est au final rarement le cas.

Comment se protéger de la foudre en haute montagne. Dans le cas où je circule à moto, vaut-il mieux s'arrêter de conduire.

ça dépends, ça dépasse ?

en fôret et sur un des hauts-plateau secs.

En forêt, te met pas sous les plus grand arbres du coin. Attention au chutes de branches.
Sur le plateau t'as pas envie d'être prêt du point haut du coin ou toi même le point haut.

J'ai une tente en dôme, structure en carbone.

C'est pas loin d'être l'idéal pour l'orage, pas ou peu de pointes.

« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

26 avril 2018 à 20:53:54
Réponse #4

Vanadium


Bonjour,

Débutant le camping mais surtout la haute montagne, j'aimerai avoir de vos conseils dans ces divers cas de figure ^^ car je pars en Asie Centrale et il y a des risques ( ou bien des chances ? :) ) que je croise quelques animaux sauvages. Notamment des ours, des loups, des sangliers, chat-chat sauvages etc.

Salut,

Tu ne pars pas là-bas en hiver, j'imagine, donc pour toi le seul animal à risque est l'ours et...le chien gardien de troupeau qui peut se révéler dangereux car insuffisamment socialisé et/ou intentionnellement entraîné à l’agressivité.

Concernant l'ours, je t'invite à lire le livre de Sylvain Tesson : L'axe du loup : de la Sibérie à l'Inde à pied en 215 jours.



27 avril 2018 à 07:56:24
Réponse #5

Baptistator


Pareil que les autres, je pense que la faune locale n'est pas trop un problème à condition de respecter un minimum de précautions :
- ne pas stocker de nourriture/cuisiner la ou tu dors
- éventuellement faire un feu
- ne pas se mettre en situation ou l'animal se sent acculé / en danger.
- bien connaître l'animal et sa manière de fonctionner.

Je ne connais pas les espèces d'Asie mais un peu les espèces européennes.
- le loup : sauf en situation de grande faim il ne se risquera pas à attaquer l'humain. Donc loup solitaire, tu le garde toujours dans ton champ de vision. Meute, tu fais gaffe à ne pas te laisser encercler. Le loup attaquera préférentiellement dans le dos/par surprise mais peu de chance qu'il s'attaque à l'humain.
- l'ours brun (et sous espèces) : essentiellement herbivore, n'attaquera que si on le surprend ou le dérange (pendant qu'il est en train de piller ton stock de bouffe par exemple) si il à le choix il fuira, avec une éventuelle charge d'intimidation. Si il à pas le choix il attaque. A noter une de mes amies biologistes à bossé sur le grizzli en Alaska. La bas ils leur donnent des spray au poivre pour se défendre contre les ours. Mais vu la portée du truc la blague récurrente veut que ça soit pour que l'ours puisse assaisonner le cadavre avant de la manger.

Un de mes amis conseille, sinon, de faire flasher son appareil photo à grande vitesse. Il paraît que ça marche bien

27 avril 2018 à 16:50:12
Réponse #6

Galileo


La bas ils leur donnent des spray au poivre pour se défendre contre les ours. Mais vu la portée du truc la blague récurrente veut que ça soit pour que l'ours puisse assaisonner le cadavre avant de la manger.

Un de mes amis conseille, sinon, de faire flasher son appareil photo à grande vitesse. Il paraît que ça marche bien

Le BearSpray est très très efficace mais comme tous les deterrents, il faut apprendre a s'en servir.
Y a aussi les Bear Bang qui est super efficace mais comme c est un système pyrotechnique, ça peu mettre le feu a la foret ou a l'ours (déjà vu et ça a tendance a les énervés un peu)

Le flash des appareils photos  :lol: Y a quelques années j avais reporte sur ce site comment un touriste allemand avait voulu prendre en photo un ours sur une route. Le gars était sorti de son véhicule et a cadre le BB, clic, son flash s est déclenché. L'ours a pas apprécié, une baffe plus tard, sa femme et ses enfants du photographe naturalisteont vu sa mâchoire inférieure atterrir sur le capot. Il a pas survécu (de même que l'ours qui a été abattu par les park wardens quelques jours plus tard).

Une vielle vidéo sur le Bear Awareness & Avoidance. Le mot le plus important c'est Avoidance.

https://www.youtube.com/watch?v=z5TFw6utz3g

Et la page sur le même sujet de mon Univ.

http://safety.eas.ualberta.ca/?p=20

Concernant le fait de dormir dans une tente ca pose pas trop de problèmes, il y a eu des cas d’attaques d'ours qui ont déchirés la tente et attrapes le campeur et son SdC avec un ou 2 décès car les victimes n'ont pas pu se dégager a temps mais c’était des attaques de prédation donc y avait pas trop de moyens de s'en défendre.

Une chose a savoir c est que les ours sont très attires par les odeurs d'huile/graisse/essence, comme tu seras a moto.

Si tu veux je pourrai te donner 1 ou 2 references de bouquins sérieux sur le sujet. il existe beaucoup de livres sur ce thème mais la plupart sont soit du Bear Porn soit complément dépassés cotes science (genre le Herrero).
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

27 avril 2018 à 16:55:43
Réponse #7

Baptistator


Je parlais de faire flasher l'appareil à grande vitesse ...
Comme un stromboscope quoi ça fais un effet de désorientation  la pupille ayant du mal à s'adapter à la variation de luminosité il paraît que C'est hyper désagréable.

Le bestiau n'y voyant plus rien il a plus le réflexe de fuir que d'attaquer. Enfin c'est ce qu'on m'a dit ... Il faudrait un volontaire pour tester.

Après juste un flash déjà moi ça m'énerve alors un ours...

28 avril 2018 à 00:35:52
Réponse #8

Galileo


Je parlais de faire flasher l'appareil à grande vitesse ...
Comme un stromboscope quoi ça fais un effet de désorientation  la pupille ayant du mal à s'adapter à la variation de luminosité il paraît que C'est hyper désagréable.

Le bestiau n'y voyant plus rien il a plus le réflexe de fuir que d'attaquer. Enfin c'est ce qu'on m'a dit ... Il faudrait un volontaire pour tester.

Après juste un flash déjà moi ça m'énerve alors un ours...

Les strobe light ne fonctionnent pas sur les ours, ils fuient pas ca les rend juste plus agressif (y en a qui ont déjà essayer) alors un flash d appareil photo. :down:
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

30 avril 2018 à 19:48:18
Réponse #9

malababar


Merci beaucoup les amis pour tous ces conseils :)
Et oui si vous avez des références de livres que je pourrais trouver en bibliothèque pourquoi pas, ou même articles web, lien youtube, je prends, si sujet sérieux.

01 mai 2018 à 16:30:27
Réponse #10

Galileo


En Francais y a aucun ouvrage qui en vaille la peine.

En anglais tout dépend ton niveau, en general je conseille "Backcountry Bear Basics: The Definitive Guide to Avoiding Unpleasant Encounters" de David Smith. Assez court (175p) il aborde tous ce qu il y a a savoir sur les ours et le 'camping'.
https://www.amazon.ca/Backcountry-Bear-Basics-Definitive-Unpleasant/dp/1594850283/

I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

01 mai 2018 à 21:06:20
Réponse #11

Hurgoz


"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité