Nos Partenaires

Auteur Sujet: Meindl Kaput: désagrégation des amortisseurs PU....  (Lu 14737 fois)

29 janvier 2009 à 20:53:26
Réponse #25

Pics (Vincent.D)


Les perfekt sont des tanks comme les galibier c'est du rustique et solide... Mais un peu plus lourd.
Et elles sont resemelables pour une deuxième carrière.
@++

Do More With Less & K.I.S.S.

29 janvier 2009 à 21:34:09
Réponse #26

DavidManise


Est-ce que Meindl n'a pas eu des soucis pendant un temps à cause de nouvelles colles "plus écologiques" ?  Ont-ils rectifié le tir depuis ?

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

01 décembre 2009 à 13:13:10
Réponse #27

Kilbith


Petit up...

Récemment, en lisant un catalogue Meindl j'ai noté un encadré sur ce sujet (hydrolyse invisible du polyuréthane de l'amortisseur présent à l'intérieur des semelles)

En gros Meindl reconnait ce défaut mais précise que toutes les marques ont le même problème. Pour eux, il s'agit d'une désagrégation "normale" du fait du procédé utilisé dans la fabrication des amortisseurs PU. On doit s'y attendre au bout d'une dizaine d'année, moins si stockage dans un lieu humide et chaud.

Pas de Garantie, ils affirment que les nouveaux procédés de fabrication minimisent ce problème.  :glare:



Vérifiez vos chaussures (en tirant sur la semelle car c'est invisible à l'oeil) avant de partir au loin dans un lieu isolé, surtout si vous allez au froid ou en montagne. Parce que ce genre de découverte au début d'un trek au Nepalistan ou pire le troisième jour dans un abris isolé à 2845m... :down: :down: :down:
« Modifié: 01 décembre 2009 à 13:21:10 par kilbith_2 »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

01 octobre 2017 à 14:32:16
Réponse #28

bnsf


J'ai eu des problèmes de semelles avec des meindl, des line 7, des lowa et une autre marque, ce problème est valable pour toutes les chaussures de toutes les marques, le problème vient de la semelle intermédiaire en PU qui se désagrège au bout de quelques années, quelles soient stockées à l'humidité ou pas, le résultat est le même la semelle paraît en bon état et au bout de quelques kilomètres vous perdez vos semelles. Certains constructeurs remplacent le PU par de l'EVA, c'est la semelle amortisseur qui équipe les chaussures de running depuis plusieurs dizaines d'années, à part un problème de décollage la semelle ne se désagrège pas. Il n'y a pas de retour d'expérience sur l'utilisation de ces semelles intermédiaires sur les chaussures de montagne car utilisé que depuis peu de temps. Comme je vous disais, il persiste un problème de collage sur ces semelles connu sur les chaussures de running, ce décollage est progressif et me parait moins problématique que le PU qui se désagrège. Le décollage est du à nos cher commissaires européens qui ont interdit le toluène dans la colle, c'est ce que mon cordonnier m'a dit, heureusement que pour les soudeurs il n'en ont pas fait de même en interdisant la soudure à cause des vapeurs nocives. Moi en ce qui me concerne je me suis rabattu vers le cousu norvégien, raz le bol de perdre ses semelles, car en général ça arrive quand vous êtes en haut et il faut redescendre sans les semelles, je vous dit pas l'état de la grolle quand vous êtes en bas, "direct à la poubelle". Pour le cousu norvégien plusieurs fabriquants continuent à en faire: Meindl (4 modèles: badile, ortler, perfekt, super perfekt), Answag (1 modèle difficile à trouver), Paraboot (3 modèles: galibier super guide, superrando, vercors), Le soulor (1 modèle), gronell ( plusieurs modèles), je pense que les plus faciles à trouver c'est Meindl et Parraboot, Le soulor c'est du sur mesure, il faut se déplacer dans la région de Pau à Pontacq.

01 octobre 2017 à 17:08:22
Réponse #29

fall7stand-up8


Au vieux campeur à Marseille pour 68 euros ils mont refait les semelles de mes meindl himalaya qui avaient le monde problème alors que le reste de la chaussure était bon. C'est reparti pour quelques années.  Prévoir 1 mois d'immobilisation car ils l'envoient chez un artisan.

22 juillet 2019 à 11:45:43
Réponse #30

cacahouete_ch


J'ai jamais eu une paire de grolle qui ait fait autant de bornes sans exploser. 
Et bien David, peut être que mon expérience pourrait te pousser a faire une folie comme celle de choisir des Super Perfekt pour remplacer tes vieilles Perfekt.

Pourquoi des Meindl Super Perfekt?
Après la destruction de chaussures Meindl et Lowa en 2018 ( air 5.0, Engadin, Makalu et Banf)avec mousse amortissante en fin de vie entre 10 et 15 ans selon les modèles. La paire de Makalus avec la tige en bon état a été restaurée chez Meindl pour 150€. Comme mon pied a grandi en taille, je réinvesti dans de nouvelles godasses.
Je renonce au modèle Perfekt qui n'a pas assez de support pour le dénivelé et je mise mes espoirs sur le modéle très semblable la Super Perfekt.
Poids=2900gr /Taille 43 (9 en GB)-> 1450gr/ chaussure environ 2.9kg la paire
Achetées sur Internet en occasion(état neuf) pour 170€. Trouvables neuves pour 230€.
Je me permets ici de rappeler que le poids est important surtout si l'on se déplace rapidement. Je marche à un rythme normal avec sac à dos(80kg corps + 12/18kg matos été/hiver = 100kg max) principalement dans le Jura tous les dimanches(entre 5 à 8 heures), donc le poids m'indiffère.
Cambrion(acier, nylon ou fibre de verre??), avec ce maintien supplémentaire la chaussure est plus adaptée au dénivelé. Avant du pied plus large donc plus adapté au grosses chaussettes d'hiver.
Utilisées en hiver, printemps et été.

Comment atteindre le confort avec une Super Perfekt:

1 Prendre une taille en plus, mon cas au lieu de 42 je prends 43.

2 La semelle intérieure doit répondre aux besoins, par exemple amorti et forme pour support de la voûte plantaire. Il faut bien adoucir cette gomme vibram dépourvue de la mousse polyuréthane très efficace et très en vogue dans les modèles actuels.

3 Roder la chaussure à la maison et pour faire les courses (avant de se lancer dans une ballade montagne d'une journée). Faire des petites ballades en étant attentif aux éventuels points de pression.

4 Utiliser les chaussettes adaptées, saison et température.

5 Vous devez connaître les techniques de laçage qui contrôlent les frottements et les points de pression (exemple laçage descendant: depuis la mi hauteur niveau malléole on lace au crochet du haut, le dernier et on redescend en faisant le nœud à mi hauteur) qui permet une certaine élasticité au niveau de la cheville. En effet si au lieu de faire le nœud du lacet en haut de la chaussure on le fait à mi hauteur environ niveau malléole alors le point dur au niveau du talon, particulier des chaussures à semelle rigide est évité à la monté et permet un usage de ces chaussures en tout terrain.

Une fois le rodage effectué environ 300 à 400 km (ou une centaine d'heures) le plaisir de marcher avec ces chaussures est au rendez vous. La chaussure se plie pendant la marche en respectant le déroulé de pied et la rigidité ressemble plus à une Engadin qu'a la simple Perfekt.
Ma conclusion:    
Après 8 mois d'utilisation, ma décision de choisir ce modèle jamais testé auparavant s'est avérée être un choix chanceux au regard mes attentes. Aujourd'hui ces chaussures sont neuves et viennent juste de terminer leur rodage. Combien de temps, de kilomètres vont elles durer? Je ne ferai aucun pari.

Pour info:   je suis un petit gabarit de 171cm/78kg. pied mesuré 27.3cm
J'ai Une paire taille 42.5 pour l'été et 43 pour l'hiver si cette info peut aider à se faire une idée.
« Modifié: 24 juillet 2019 à 11:40:40 par cacahouete_ch »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité