Nos Partenaires

Auteur Sujet: Baton de marche en bois  (Lu 790 fois)

11 avril 2018 à 16:54:45
Lu 790 fois

Chris-C


Salut,

J'ai récolté de quoi faire de belles cannes de marche en buis.
Le bois sèche, lentement avec son écorce.
Je me posais la question de l'utilité de l’immerger dans l'eau d'une rivière?

Le bois flotté semble très sec mais la concentration de minéraux ne diminue t'elle pas l’élasticité du bois?

Des avis ou conseil? 

a+

11 avril 2018 à 17:55:41
Réponse #1

Buffalo


je pense que tu devrais rainer tes morceaux cela leur permettra de sécher plus rapidement et plus uniformément, je ne vois pas l'avantage de l'immersion à part dans de l'eau de mer qui évitera une colonisation par de charmantes petites bêtes xylophage
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

11 avril 2018 à 22:03:29
Réponse #2

Loriot


Pourquoi veux-tu les tremper dans l’eau?
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

12 avril 2018 à 07:31:15
Réponse #3

François


L’intérêt de faire tremper le bois, est de le débarrasser de ses sels minéraux, en particulier des tanins. Ensuite il sèchera mieux, restera plus sec même par temps humide, sera donc plus stable en dimensions (utile pour les ossatures : charpentes, bateaux, meubles) et pourrira moins facilement.
Il sera aussi un peu plus léger en restant aussi solide.
« Modifié: 12 avril 2018 à 07:37:38 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

12 avril 2018 à 16:14:58
Réponse #4

pommeau


on peut aussi laisser tremper le bois dans un mélange d'huile de lin et térébenthine ( pendant 2/3 mois)
se trouver un tube pvc, mettre le bâton dedans, remplir avec le mélange et attendre patiemment avant de refaire sécher.


Homme libre, toujours tu chériras la mer!

12 avril 2018 à 18:43:31
Réponse #5

Loriot


L’intérêt de faire tremper le bois, est de le débarrasser de ses sels minéraux, en particulier des tanins. Ensuite il sèchera mieux, restera plus sec même par temps humide, sera donc plus stable en dimensions (utile pour les ossatures : charpentes, bateaux, meubles) et pourrira moins facilement.
Il sera aussi un peu plus léger en restant aussi solide.
Les bois de charpente étaient immergés à l’epoque Du temps des anciens quand une forêt était coupée et que les charpentes n’etaient fabriquée tout de suite. Cela permettait d’avoir un bois encore « humide » pour le façonner à la hache... ce type de conservation à été utilisé il y a pas très longtemps après l’ouragan Lothar afin que les scieries aie du bois utilisable plus longtemps. Les billes de bois sec sont moins facile à scier.

En principe le bois de buis ne fend pas. Sécher à l’ombre et au frais cela va très bien.
Si tu veux le façonner, le sculpter, il est plus facile à travailler vert. Dans ce cas, une fois les gravures faites, tu peux le faire sécher dans un sac plastique que tu ouvres tout les jours. Ainsi il sèche doucement et ne fend pas.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

12 avril 2018 à 18:46:15
Réponse #6

Loriot


Pour ajouter...
J’ai laissé traîné du buis à l’humidité (bien humide), le bois devient cassant.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

13 avril 2018 à 12:20:04
Réponse #7

François


... Cela permettait d’avoir un bois encore « humide » pour le façonner à la hache...

Ce n'était pas la seule raison. Aux 17-18eme siècles, les mâts de bateau étaient mis à tremper pendant des années, après avoir été taillés, sans forcément savoir quel mat irait sur quel bateau. Et c'était bien pour améliorer leur qualité.

Ceci dit pour canne en buis cela a sans doute un intérêt limité.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

13 avril 2018 à 17:53:07
Réponse #8

pommeau


En Basse Normandie, il y a un endroit curieux sur la côte, près du village de Meuvaines, c'est la forêt engloutie de Quintefeuille. Submergée il y a quelque 5000 ans.
Pendant les grandes marées, quand il y a eu une forte houle on trouve plein de chose dans la tourbe dont des morceaux de bois quasi pétrifiés.
Jamais trouvé encore de section suffisante pour faire un bâton de marche mais avec un peu de patience...
Homme libre, toujours tu chériras la mer!

13 avril 2018 à 18:32:45
Réponse #9

Outdoorsman


Je fais pas mal de pagaies en bois et je confirme que pour éviter que le bois fende, il faut qu'il sèche lentement et à l'abri de la lumière.
Je ne pense pas que de le tremper soit utile
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

13 avril 2018 à 19:13:29
Réponse #10

zorey


Salut !  :)

Pour mes bâtons de marche en bois je prends du noisetier.

Je les coupe en fin d'hiver avant la montée de sève, je les écorce, je perce un trou à une des deux extrémités dans lequel je passe un fil qui me permet de les suspendre afin qu'ils sèchent bien droit.
Je les laisse sécher environ un an dans un grange sombre et sèche (relativement) en venant les "nourrir" au moins une fois par mois à la cire d'abeille.

Avec cette méthode, ils durent bien, restent bien droit au séchage et ne se fissurent pas.
Méthode enseignée par des bergers pyrénéens. :doubleup:
Eux en plus de ça, les durcissent en les passant au feu, pas moi.

Voilou !
La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité