Nos Partenaires

Auteur Sujet: A la recherche d'information sur réchaud P3RS  (Lu 1835 fois)

23 février 2018 à 05:27:32
Réponse #25

thanos_gp


Hello,

N'hésites pas si tu as des question, j'ai le réchaud sous la main.

Sinon 6 jours d'autonomie pour 15 kg ça me semble un bon challenge !

20 novembre 2018 à 18:11:03
Réponse #26

Aleksi


Salut à tous,

Comme la question initiale du post est si l'on peut cuisiner avec un P3RS (la réponse évidemment est oui), un truc que j'utilise sur la route : des mélanges d'alcool.
Avec les années, je suis passé des débuts un peu spartiates (flocons d'avoines cru et couscous cru en grande partie) à aimer passer du temps à cuisiner. J'ai souvent deux P3RS, un pour le plat, un pour cuisiner les trucs à côté.
Souvent pour vraiment bien faire, il me manquait la possibilité de régler le feu. Pour faire des gâteaux par exemple, pâtisseries, du pain, ou des sauces à cuisson lente.
Ce que je fais c'est un mélange d'alcool à 70° et 90°. Jusqu'à 50/50 le réchaud fonctionnera (probablement même un peu au delà en fonction des conditions de vent etc), mais mon mélange basique pour 90% des cas c'est : 60% alcool à 90° et 40% alcool à 70°.
Bienvenu dans le vortex de la gastronomie clocharde  ;)
Quand ma compagne et partenaire d'aventure se décide à publier quelques photos : http://eetiski.tumblr.com/

21 novembre 2018 à 07:32:09
Réponse #27

gowildadventure


@aleksi
J'ai pas lu tout le fil mais je comprends pas bien pourquoi tu fait un mélange? Pour le prix? Moi j'utilise de l'alcool à brûler tout con... je sais même pas le degré  ;#

A plus Jolan
La vie est un choix

21 novembre 2018 à 07:43:12
Réponse #28

Tompouss


@aleksi
J'ai pas lu tout le fil mais je comprends pas bien pourquoi tu fait un mélange? Pour le prix? Moi j'utilise de l'alcool à brûler tout con... je sais même pas le degré  ;#

A plus Jolan

Avec le mélange ça brûle moins fort, plus simple pour mijoter  :)

Je suis vraiment une quiche dans l'utilisation du P3RS perso, à part faire bouillir de l'eau quand le vent est d'accord  ::)

(edit pour correction des fautes de frappe)

21 novembre 2018 à 07:45:09
Réponse #29

gowildadventure


Du coup pourquoi pas faire un mélange avec de l'alccol à brûler et de l'eau simplement? Ça éviterai de transporter deux bouteilles différentes? Où je comprends pas bien  :-[

A plus Jolan
La vie est un choix

21 novembre 2018 à 10:54:51
Réponse #30

Rantanplan


Bonjour,

J'ai lu qu'il été possible de cuire des pates, du riz ou de la semoule avec un réchaud à alcool type P3R.

Avez-vous une idée de la quantité de combustible nécessaire pour faire cuire ces différents aliments ?

Réponse à la con:

Des marcheurs ultra légers cuisinent par "trempage", sans réchaud.

C'est à dire que la nourriture est tiédie, voir carrément froide, mélangée à de l'eau. Mise dans un pot étanche le matin, dans le sac à dos... Et ressortie plus tard vers le repas du midi. Le trempage aura alors ramolli tes pates-riz-semoule qui seront bouffables.

Une video sur le cold soaking:
https://www.youtube.com/watch?v=4vLzwWUQ9_g

Cette méthode est affiliée à la "marmite norvégienne". Consiste à finir la cuisson des aliments en versant la "soupe" dans un contenant "thermos" où ils resteront chaud et termineront de mijoter.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marmite_norv%C3%A9gienne

--------------------------------------

PS:

Les matériaux des ustensiles de cuisson me donnent un noeud au cerveau depuis des années, mais trop fainéant pour m'y coller  ;#.

Exemple caricatural pour poser le problème...

Une tasse en titane pèse 100g
Une tasse en fonte pèse 500g
Sur un réchaud à alcool...

Faire bouillir 500mL d'eau dans une tasse en titane consomme 8min de carburant.
Faire bouillir 500mL d'eau dans une tasse en fonte consomme 5min de carburant.
(valeur au pif)

A partir de combien de min d'utilisation, la différence de poids de carburant va compenser la différence de poids des métaux ?

Du coup, on pourrait calculer la pertinence "poids" des matériaux en fonction de l'autonomie prévue (voir faire des tableaux). 

Quoi ? :lol:
« Modifié: 21 novembre 2018 à 11:10:07 par Rantanplan »

21 novembre 2018 à 12:27:40
Réponse #31

Kilbith


Petite variante assez souvent utilisée en hiver mais pas mul :

On met de la nourriture à hydrater dans un thermos (plutôt boite pour la facilité de lavage de de dégustation) le matin avec de l'eau chaude (plus facile à faire en cabane) et on peut manger chaud dans la journée.

C'est une application directe du principe de la marmite norvégienne : http://www.marmite-norvegienne.com/2014/04/la-cuisine-de-francfort.html

Sur le P3RS (et assimilés voir Wiki sur RL) : cela reste fragile donc pas facile de mettre une grosse gamelle dessus. Cela peut aussi de détruire dans un sac à dos. Enfin certains carburants laissent de la gomme qu nuit au fonctionnement.

Tout en n'oubliant les inconvénients des réchauds à alcool : faible puissance, flamme très sensible au vent. La combinaison des deux rendant laborieuse l'utilisation hivernale (encore plus si contenance en carburant du réchaud faible, il faut rechargerS). Sans parler de la difficulté à allumer par temps froid.

Tout en n'oubliant pas les avantages : cout quasi nul, coté sympa, très léger, idiot proof, carburant disponible partout, DIY facile en dépannage.
« Modifié: 21 novembre 2018 à 12:32:48 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité