Nos Partenaires

Auteur Sujet: 3 secondes avec la « connerie » : j’ai testé !  (Lu 8276 fois)

15 février 2018 à 11:16:41
Réponse #25

Ascanio


Ben j'aurai au moins appris l'existence de cet article de loi qui protège les gens secourables. À vrai dire, j'ai toujours pris le risque, mais bon... On m'avait déjà fait flipper avec des histoires de conséquences fâcheuses, une fois que j'avais raconté avoir remis sur ses pieds un mec qui avait manifestement forcé sur la bouteille. Je ne me voyais pas laisser un type allongé sur le sol, la nuit, dans une grande ville, par temps de pluie qui plus est.

Ce serait bien si la télé jouait un peu un rôle éducatif et serinait que non, on ne peut être condamné pour avoir porté secours, mais qu'en revanche on peut l'être pour avoir laissé quelqu'un dans la mouise.

Si quelqu'un du forum bosse pour la déesse aux cent bouches, ou connaît quelqu'un dont c'est le cas, surtout, faut pas se gêner...
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

15 février 2018 à 13:52:51
Réponse #26

Espadon


En réponse au post précédent:

Sifflet Fox 40: Top pour moi. Pas de roulette , tres puissant, léger.
Le Jean : un vieux Rica Lewis de 2003, bien passé de mode, bien délavé dont la coupe était largement passé de mode mais dont la qualité de la toile était top. Bien épaisse. Le Jean du dimanche pour ballade en foret. Il a finit coupé en deux dans les poubelles des urgences. RIP !

En terme de communication je pense avoir maitrisé mes émotions dans la mesure du possible, la douleur étant intense. Dans les situations de crise, de stress,  mon cerveau a cette capacité a gamberger vite, a identifier ce qu'il faut faire de façon claire et limpide. J'ai simplement expliqué que je m’était cassé la jambe, que les pompiers aller arriver et que ce serait sympa de les guider jusqu'a moi dans la foret. J'ai pas demandé au gens de savoir brancarder un gars dans la boue seul ! Donc oui l'info était clair et la réalisation de la tache facile. J'ai eu l'impression que les gens n'avaient pas envie de se faire chier, de devoir changer leur plan. Une infirmière de l'hoptital m'a avoué que si elle avait été la , elle ne se serait probablement pas arrêté. Cf tout les articles de fait divers qu'on peu lire dans la presse. De la part de quelqu'un qui sauve des vies,....

Pour ce qui est d'essayer de se sortir seul de cette m*rde, pour moi ça c'était le plan B. En effet si aucun secours n’était venue jusqu’à moi, j'aurai essayé de trouver un bâton, ou de ramper jusqu’à la route. Mais ayant réussi a avoir les pompiers au téléphone je gardais espoir sur le plan A. La vue de ma cheville pendante au bout de mon pied m'a quand mème donné une information sur la gravité de ce qui m'était arrivé. Autant ne pas en rajouter en jouant au "survivor", sachant que j'allais être secourus. Apres quand le plan A est mort en effet je me serais débrouillé.
"Se préparer au pire. Espérer le meilleur. Prendre ce qui vient." (Confucius)

15 février 2018 à 17:31:07
Réponse #27

b@s


bon rétablissement pour commencer !

je crois vraiment que c'est la peur qui a empêché les gens de te porter secours. aujourd'hui le bipède moyen (sans que cela soit péjoratif ), il a surtout peur de se faire violer/tuer/ par un dangereux déséquilibré (et le triste épilogue de l'affaire Maëlys ne va pas les rendre moins méfiants), et puis d'autres ont juste peur d'être "emmerdés", que ça prenne des heures.

pour l'anecdote l'autre jour dans une petite station de ski très familiale, sur une piste de luge, j'étais entouré de trois ou quatres adultes et plusieurs enfants. . à un moment une gamine d'environ 10 ans s'est méchamment emplatré un poteau souple  et le filet qui va avec. Je suis à l'autre bout de la piste. J'ai eu le temps de récupérer ma fille, sa luge, de traverser à pied , la gamine s'était relevée mais semblait au moins choquée, elle partait à pied. je l'ai rattrapé, elle m'a dit que sa voisine avec qui elle était venue était juste un peu plus loin, on l'a donc raccompagné et j'ai expliqué à cette "voisine" ce qui s'était passé. J'ai hésité à appeler les secours...  avec du recul j'ai des regrets.

tout çà pour dire que les 4 autres adultes qui ont tout vu comme moi n'ont pas bougé un orteil.  :o ::)

16 février 2018 à 02:44:06
Réponse #28

Vanadium


Qu’est ce qui pourrait donc expliquer cette méfiance à ton égard ? Le lieu? Ta position? Habillement, visiblement c’est pas ça...

Je me pose la même question que toi.

@Espadon
Les gens ont peut-être pensé que tu étais vautré au sol parce que alcoolisé ? Tu as une tête patibulaire ? Ils t'ont peut-être pris pour un vagabond ivre qui s'amuse avec un sifflet.
Je ne vois que ça, car même si les Français sont sur le podium en matière de non assistance à autrui, je trouve tout de même curieux que personne ne se soit approché, sauf à penser que tout le monde a cru à un piège et a donc eu peur de toi.
Si ce n'est pas la cas, alors c'est que notre société a définitivement perdu le peu de cohésion qui lui restait, et que le chacun pour soi est devenu la règle, l'empathie étant réservée exclusivement à ses proches.
Si l'on prend l'exemple des USA, société individualiste mais à forte cohésion, l'aide à personne en difficulté (non économique) va de soi. On vient en aide y compris à un afro-américain en panne sur le bord de la route.

Bon courage à toi. Je te souhaite un prompt rétablissement. Et merci pour ton témoignage.
« Modifié: 16 février 2018 à 04:17:30 par Vanadium »

16 février 2018 à 10:59:31
Réponse #29

Tong


Merci Espadon pour ta réponse détaillée, c'est super gentil. Je voudrais tellement qu'il y ait une explication.

J'ai écrit un truc un peu long, mais finalement, je vais relire, et peut être faire un nouveau fil de discussion : s'en sortir pour le faibles :)

Bon rétablissement !

17 février 2018 à 08:23:40
Réponse #30

Boris


Deja, bon rétablissement.
pour la non reaction de cetge dame, peut etre que si elle etait toute seule, elle a pu avoir peur d un piege. (Homme seul en foret...) ce qui n empeche pas au minimum d appeler pour etre sur.
c est dingue...
apres, y en a combien des gens qui se seraient arretes t aider? 5 % environ?  :love:
t es juste pas tombé au bon moment...

merci du résumé  en tout cas...

18 février 2018 à 11:22:30
Réponse #31

Mrod


Espadon,
Je te souhaite un bon rétablissement, complet et rapide.
Et merci pour ton retex.

Ce manque de compassion et la non assistance dont certains ont fait preuve me sidère. No comment...

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

18 février 2018 à 12:58:23
Réponse #32

mrfroggy


Je me pose la même question que toi.

@Espadon
Les gens ont peut-être pensé que tu étais vautré au sol parce que alcoolisé ? Tu as une tête patibulaire ? Ils t'ont peut-être pris pour un vagabond ivre qui s'amuse avec un sifflet.
Je ne vois que ça, car même si les Français sont sur le podium en matière de non assistance à autrui, je trouve tout de même curieux que personne ne se soit approché, sauf à penser que tout le monde a cru à un piège et a donc eu peur de toi.
Si ce n'est pas la cas, alors c'est que notre société a définitivement perdu le peu de cohésion qui lui restait, et que le chacun pour soi est devenu la règle, l'empathie étant réservée exclusivement à ses proches.
Si l'on prend l'exemple des USA, société individualiste mais à forte cohésion, l'aide à personne en difficulté (non économique) va de soi. On vient en aide y compris à un afro-américain en panne sur le bord de la route.

Bon courage à toi. Je te souhaite un prompt rétablissement. Et merci pour ton témoignage.

Il ne faut pas chercher d excuses aux gens à mon avis..
Il y a une dizaine d années, j emmenais ma fille (bébé) chez sa nounou, et je passe devant un monsieur, unijambiste, au sol..
Je pose le couffin et l aide à se relever..
Il m explique que sa prothèse s est détachée, et qu il est tombé, que ça fait près d une heure que les gens passent à coté de lui sans le voir.... déplorable..

Dans un autre registre, je me souviens d une mise en scène d enlèvement d enfant(avec caméra cachée), et bien il y a vraiment peu de monde qui s inquiétait des hurlements de l enfant!
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

19 février 2018 à 06:36:21
Réponse #33

azur


Dans le même registre, il y a environ 1 mois, en rentrant chez moi par une nationale plutôt fréquentée, je vois dans le sens inverse une petite voiture (pas toute jeune) arrêtée sur le bas-côté avec des warnings, 2 jeunes filles à coté de la voiture, se protégeant comme elles pouvaient (triangle, gilet jaune et tout le toutim), alors qu'il fait nuit depuis 3h, qu'il pleut sans discontinuer depuis plusieurs jours et que la température est proche de zéro.
Je fais demi-tour pour me positionner juste devant leur voiture et leur demander si tout va bien... Elles m'ont expliqué qu'elles étaient en panne depuis près de 45min et que j'étais le premier à m'arrêter.
Je suis reparti en m'assurant que le nécessaire était fait pour être secourues.
Je leur laisse malgré tout mon numéro, habitant à proximité.
Dans le doute et voyant la météo, je suis revenu sur place 1h plus tard: le copain d'une des deux était arrivé et avait pris les choses en main, mais en presque 2h, j'avais été le seul à m'arrêter...
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

19 février 2018 à 11:01:30
Réponse #34

Draven


Dans le même registre, il y a environ 1 mois, en rentrant chez moi par une nationale plutôt fréquentée, je vois dans le sens inverse une petite voiture (pas toute jeune) arrêtée sur le bas-côté avec des warnings, 2 jeunes filles à coté de la voiture, se protégeant comme elles pouvaient (triangle, gilet jaune et tout le toutim), alors qu'il fait nuit depuis 3h, qu'il pleut sans discontinuer depuis plusieurs jours et que la température est proche de zéro.
Je fais demi-tour pour me positionner juste devant leur voiture et leur demander si tout va bien... Elles m'ont expliqué qu'elles étaient en panne depuis près de 45min et que j'étais le premier à m'arrêter.
Je suis reparti en m'assurant que le nécessaire était fait pour être secourues.
Je leur laisse malgré tout mon numéro, habitant à proximité.
Dans le doute et voyant la météo, je suis revenu sur place 1h plus tard: le copain d'une des deux était arrivé et avait pris les choses en main, mais en presque 2h, j'avais été le seul à m'arrêter...

Ah ça, le nombre de fois ou on m'a fait la remarque que j'avais été le seul a m'arrêter...

Après, les gens sont de moins en moins " prêts " ( on l'a vu avec la météo apocalyptique récemment en RP ), du coup pourquoi s'arrêter pour aider si ça risque de salir leurs petites chaussures de ville et de les mouiller vu qu'ils n'ont rien d'étanche sur le dos...
Je le vois tous les ans, ou presque, avec les touristes qui montent au ski. Une fois sur place ils se déplacent constamment avec bonnet/combinaison de ski/etc.. même si il fais 10°c et du soleil.
Par contre lors de leurs trajets aller et retour ils sont parfois limite en short/t shirt... Alors forcement si il neige en chemin et qu'ils ont besoin de sortir de l'auto ils sont mal !!
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

19 février 2018 à 11:17:31
Réponse #35

Chill


Citation de: azur
... en rentrant chez moi par une nationale plutôt fréquentée, je vois dans le sens inverse une petite voiture (pas toute jeune) arrêtée sur le bas-côté avec des warnings, 2 jeunes filles à coté de la voiture, se protégeant ... (triangle, gilet jaune et tout le toutim), alors qu'il fait nuit depuis 3h, qu'il pleut sans discontinuer depuis plusieurs jours et que la température est proche de zéro.
Je fais demi-tour pour me positionner juste devant leur voiture et leur demander si tout va bien...
Je suis reparti en m'assurant que le nécessaire était fait pour être secourues.
Je leur laisse malgré tout mon numéro, habitant à proximité.

 :-[ J'avoue : Y'a 15-20 ans je me serais aussi arrêté. Probablement pas aujourd'hui sur la situation décrite...

De nos jours, avec les cell-phones partout (et surtout chez les filles), un conducteur proprement/réglementairement arrêté qui ne sollicite pas explicitement d'aide (langage corporel, gesticulation appropriée, etc.) c'est, à mon sens et très probablement, qu'il a contacté son assistance, ses relations ou un taxi et qu'il attend.

J'interviens dès que j'identifie une "détresse" pour laquelle j'ai dans l'instant la réponse : balisage, outillage, masse ou puissance musculaire, et évidemment prévention d'une situation analysée comme "kivapuer" ou prompt-secours.

Cependant, avec la généralisation du téléphone mobile et la réduction de la vitesse moyenne de nos déplacements, les occasions se raréfient alors que j'ai l'impression d'alerter (112) plus souvent surtout pour le "sens inverse".

A moins que ce ne soit :
Citer
;D  2 jeunes filles à coté de la voiture  ;#

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

19 février 2018 à 12:52:16
Réponse #36

azur


A moins que ce ne soit :
    Chill.
m*rde... Je suis démasqué  :o


Plus sérieusement, la décision de revenir vérifier la situation partait de la réflexion suivante:
- les smartphones actuels ont des batteries de capacité variable... et vu la température, pas sûr que leurs téléphones aient tenu la charge très longtemps (ce qui s'est d'ailleurs vérifié car l'un des deux téléphones était presque à vide et pas moyen de recharger sur leur véhicule en panne)
- il pleut, il fait froid, les camions à betterave projettent de l'eau et de la boue sur les bords et risquent fort de provoquer un refroidissement assez rapide, d'autant que j'ai remarqué qu'elles n'avaient aucune réelle protection contre la pluie... Donc il n'aurait pas fallu longtemps pour qu'elles aient vraiment froid
- elles étaient arrêtées à mi-chemin entre 2 villages assez éloignés (près de 10km), le réseau est parfois capricieux (surtout par temps de pluie) et la zone ne comporte pas vraiment d'habitation proche (5km... et encore, à travers champs).

J'ai ensuite compris pourquoi elles ne faisaient signe à personne: 2 filles qui ont la vingtaine, arrêtées au milieu de nulle-part, pas spécialement paniquées mais consciente de la fragilité de leur situation (je l'ai constaté sur place) n'ont pas forcément envie de se retrouver face à 2 ou 3 individus qui s'arrêteront pour "se servir sur les bêtes"...

Dans un pays civilisé tel que le nôtre, une telle situation devrait se régler de manière banale, tout comme la situation d'Espadon... et pourtant, la méfiance causée par l'insécurité (relative ou avérée) est telle qu'elle inhibe toute action vers l'autre.

Et dans leur cas, avec 2 téléphones en rade, la pluie, le froid, pas de nourriture et ne connaissant pas la zone, l’hypothermie aurait pu être rapide. C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à revenir une heure plus tard pour m'assurer qu'elles allaient être prises en charge.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

19 février 2018 à 13:46:33
Réponse #37

Tong


Je pense qu'il y a aussi un autre phénomène dans l'action d'aider ou pas : la prise de décision solitaire.
J'ai plusieurs fois vécu la même scène : un môme perdu pleure tout seul au milieu de al foule, les gens l'évitent, ils lui foncent pas dessus mais aucune réaction à ses pleurs ni à son errance. C'est un môme qui pleure. Le temps que je m'approche de lui d'assez près pour m'adresser à lui, j'ai le temps d'observer que les gens l'ignorent complètement. Mais à l'instant pile où je m'adresse à lui, il existe. Et les gens immédiatement réagissent. Ca fait un attroupement et le parent qui le cherche (et parfois il était pas plus loin que moi) le voit enfin et le retrouve.
Ca montre que les gens décident pas par eux même, mais peut-être parce qu'ils voient même pas par eux même. Si tous ces gens ne décident jamais rien par eux même il n'y a rien dans leurs schémas qui leur permettent de le faire en situation qui le nécessite. Et le parent qui cherche : que voit-il ? La vision seule est une construction mentale très complexe et lente, ça ne permet pas de retrouver un môme dans une foule, il faut être connecté à ses sens avant la représentation finale visuelle mentale, avant, c'est à dire dans la perception visuelle des mouvements. Même l'interprétation d'émotions qu'on peut percevoir dans les bruits, les mouvements, avant que la représentation visuelle finale nous parvienne comme un tableau fini joue dans l'analyse des situations autour de nous. Et on est trop entrainés à se couper de ça. Et voilà.
« Modifié: 19 février 2018 à 18:57:42 par Tong »

19 février 2018 à 19:08:20
Réponse #38

Vanadium


Citation de: mrfroggy
Dans un autre registre, je me souviens d une mise en scène d enlèvement d enfant(avec caméra cachée), et bien il y a vraiment peu de monde qui s inquiétait des hurlements de l enfant!

Cela me rappelle certaines vidéos en Chine où l'on voit par exemple un enfant presque nu qui pleure au milieu de la route et personne ne vient vers lui, tout le monde l'évite, automobiliste comme piéton. Ces vidéos avaient fait à chaque fois scandale.

Vidéo d'une fillette écrasée : la Chine et la non-assistance à personne en danger
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/205965-video-d-une-fillette-ecrasee-la-chine-et-la-non-assistance-a-personne-en-danger.html

Cette indifférence est difficilement concevable dans bon nombre de pays asiatiques, mais elle est sans surprise en Chine. Pareillement, l'indifférence grandissante dans notre pays vis-à-vis de personnes en difficulté/danger est difficilement concevable dans d'autres pays occidentaux.
Chez nous, les faits-divers où un cycliste se fait renverser et où d'autres automobilistes lui roulent dessus sans s'arrêter ne manquent pas non plus.

« Modifié: 19 février 2018 à 23:35:53 par Vanadium »

19 février 2018 à 19:25:52
Réponse #39

cassepied


Déjà discuté de l'argumentaire ici.

Je trouve marrant que personne n'ait proposé de filmer/photographier les gens qui refusent aide et assistance. Ensuite, "développement" soit chez les F.O. soit chez le correspondant du canard local ?
La sortie du "smartphone" est un réflexe chez les jeunes : prendre une photo plutôt que de noter une référence ou une adresse ; filmer l'accident au lieu d'appeler les secours ; etc.


   Chill.

hélas c'est illégal de filmer quelqu'un sans son autorisation
ça pourrait se retourner contre soi
« Modifié: 19 février 2018 à 21:23:35 par guillaume »

19 février 2018 à 19:41:17
Réponse #40

azur


hélas c'est illégal de filmer quelqu'un sans son autorisation
ça pourrait se retourner contre soi
Le problème n'est pas tant le fait de filmer que la façon dont on se sert des images.
Dans le cas présent, la personne qui se plaindrait d'avoir été filmée admettrait de facto s'être abstenue d'avoir porté secours... donc le retour de manivelle risque d'être brutal devant le juge!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

19 février 2018 à 22:12:48
Réponse #41

Chill


Citation de: cassepied
hélas c'est illégal de filmer quelqu'un sans son autorisation
ça pourrait se retourner contre soi


Citation de: Azur
Le problème n'est pas tant le fait de filmer que la façon dont on se sert des images.

Pour compléter ce que dit Azur, faire une visite sur ce site par exemple.

Rappelons que je ne propose pas la caméra piéton pour tous, mais que je suis étonné d'avoir été le premier à imaginer d'utiliser le smartphone qu'Espadon dit avoir à la main alors que j'en constate l'usage pourtant prohibé (sites industriels) au quotidien.

Et donc, la prise d'image dans le domaine Public ne présuppose aucun consentement. L'utilisation, la diffusion ou la publication des images prises est réglementée. Relire le lien plus haut.

Entre une atteinte à la vie privée (mais il était sur le domaine public !) et une non assistance à personne (prouvée par l'image), j’acquiesce : "ça pourrait se retourner contre toi;D

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

20 février 2018 à 09:50:33
Réponse #42

DavidManise


Bon rétablissement, amigo.  Et belle analyse.

Dans CCVMD, y'a M. Pour mobilité.  Et t'as compensé avec la communication.  Nickel.

On sous estime souvent la dangerosité de la petite balade à la con sur un chemin.  C'est là que je me suis parfois mis dans les plus sales draps.

Bref, au final t'as super bien géré. J'espère que ça guérira vite et bien maintenant :)

David

P.S.: chuis pas vraiment gros, j'ai surtout beaucoup de poils  :huh:
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

20 février 2018 à 11:41:49
Réponse #43

Dav


...
P.S.: chuis pas vraiment gros, j'ai surtout beaucoup de poils  :huh:

"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

PAVC,  j'te kiffe  :love:



Bon rétablissement à toi Espadon, et merci pour ton RETEX et le débat qu'il nous permet d'avoir...
 :calin:

Dav-
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

21 février 2018 à 08:32:51
Réponse #44

Tompouss


Avant tout : bon rétablissement !

Après pour les gens qui ne viennent pas en aide j'ai une phrase qui me vient : "je regarde toujours des deux côtés avant de traversée, même les rues à sens uniques, c'est vous dire le peu de foi que j'ai en l'humanité"

Après les traquenards au bord de la route se font de plus en plus fréquents, là comme ça j'ai l'histoire du père d'une collègue qui s'est arrêté pour porter assistance à deux mecs qui l'on tabassé et lui ont volé sa voiture... En plus des mecs avec un casier long comme le bras et encore une fois ils n'ont pas été condamnés...

Je me suis une fois arrêté pour porter assistance à un type qui m'a lui même dit "je comprend pas je tapais mon texto et d'un coup j'étais dans la glissière...". Ça donne vachement envie de s'arrêter pour les autres.

NEANMOIS...

Je m'arrêterai quand même toujours pour aider si possible parce que j'aimerai que d'autres le fassent pour mes proches si je ne suis pas dans les parages.

Comme le disait Marc Aurèle : "Cesse d'argumenter sur ce qu'un Homme bon devrait être, sois en un"  :)


Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

21 février 2018 à 18:52:54
Réponse #45

Espadon


Merci pour vos messages.

Pas de bol j'ai contracté une pneumopathie (a priori lors de l'anesthésie). J'ai eu le droit a un petit retour aux urgences ce WE. J'ai jamais eu autant mal de ma vie ( sensation qu'on me lacérait les poumons). On a évité l'embolie pulmonaire c'est déjà ça.

Pour la partie apporter son aide, en effet c'est moi qui est ais fait le boulot  avec mon portable, j’étais suffisamment conscient pour communiquer avec les secours. Le sifflet aurait permis au pire de finir le boulot pour faire arriver les pompiers jusqu'a moi. Je ne demandais pas aux gens de me porter secours ( même si vue mon état cela aurait pu paraitre nécessaire), simplement d'attendre les pompiers sur la route et de les guider jusqu’à moi. Bref.....On va pas en faire tout un plat.

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, et c'est dans ces moments de crises qu'on apprend.

"Se préparer au pire. Espérer le meilleur. Prendre ce qui vient." (Confucius)

21 février 2018 à 21:14:37
Réponse #46

Chill


Citation de: François

J'utilise régulièrement une de ces applications, gratuites et très légères en mémoire.
En occurrence c'est "Ma position GPS". Qui envoie à la demande un SMS ou un email ou un message Skype ...

http://maps.google.com/?q=42.76746,0.57463

... mais aussi sans doute pour la sécurité.

J'ai cherché et pas trouvé. Ne serait-ce pas plutôt "mes coordonnées GPS" ?
Gratuit, existe en 2 versions chez la Pomme, mais je ne suis pas assez geek (pas de smartphone) pour en saisir les différences.
Ce serait intéressant comme sécurité pour les boys, dans l'enveloppe de secours, lors de leur raid de progression.

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

21 février 2018 à 21:34:07
Réponse #47

Arnaud


Avec un téléphone Android quand tu rédiges un SMS tu peux cliquer sur l'icône trombone pour ajouter une pièce jointe: image, vidéo, audio,... sur les dernières versions il te propose "Position".
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

22 février 2018 à 05:09:21
Réponse #48

François


J'ai cherché et pas trouvé. Ne serait-ce pas plutôt "mes coordonnées GPS" ?
Gratuit, existe en 2 versions chez la Pomme, mais je ne suis pas assez geek (pas de smartphone) pour en saisir les différences.
Ce serait intéressant comme sécurité pour les boys, dans l'enveloppe de secours, lors de leur raid de progression.

   Chill.

Les deux existent sur Androïd  :
Ma position GPS
Mes coordonnées GPS

Sur Apple, on a peut être moins de choix.

A noter également ViewRanger, une bonne appli de carto à la base, sur laquelle on peut activer une fonction "buddy beacon" qui signale automatiquement la position GPS, qui devient consultable par tout ordi connecté et automatiquement par les autres téléphones munis de ViewRanger (enfin seulement ceux qui connaissent ton identifiant et le code associé). Intéressant je crois, pour suivre la progression de chaque membre d'une équipe. Dans les limites de la précision d'un GPS enfoui au fond d'une poche ou d'un sac.
« Modifié: 22 février 2018 à 05:18:26 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

22 février 2018 à 10:55:18
Réponse #49

Espadon


Citer
Avec un téléphone Android quand tu rédiges un SMS tu peux cliquer sur l'icône trombone pour ajouter une pièce jointe: image, vidéo, audio,... sur les dernières versions il te propose "Position".

 :up: :doubleup:
Yep. J'ai ça sur mon téléphone. Ca fonctionne. Ca envois les coordonnées GPS par SMS et ça ouvre directement Goole map pour la géolocalisation.
Merci pour ce bon plan. Du coup pas besoin d'appli en plus !
"Se préparer au pire. Espérer le meilleur. Prendre ce qui vient." (Confucius)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité