Nos Partenaires

Auteur Sujet: Sortie hivernale dans les Vosges (fin février)  (Lu 3126 fois)

28 janvier 2018 à 17:54:54
Lu 3126 fois

Laqueuedurang


Bonjour à tous,

Je voulais me lancer pour organiser une sortie donc voilà c'est fait !  ;D

Après avoir tâté de la neige une seule fois et depuis investi un peu dans du matériel que j'aimerai bien maintenant tester sur le terrain, je propose de faire un week-end dans les Vosges en conditions hivernales. J'aimerai bien qu'il y ai de la neige mais bien sûr ce n'est pas garanti, donc selon la météo il pourrait s'agir d'une sortie raquettes, ou pas...

Je le verrais plutôt en mode déplacement tranquille et bivouac suffisamment long pour pouvoir, pratiquer, échanger, plutôt que rando au pas de course et départ à l'aube. Sur un weekend, le dernier de février, du vendredi avant la nuit au dimanche avant la nuit, ou alors on rentre dans le noir :)

Secteur du Donon, en forêt plutôt tranquille et pas trop fréquentée.

Avis aux amateurs  8)
Pensez par vous-même sinon d'autres le feront à votre place. J-P Petit

28 janvier 2018 à 20:46:51
Réponse #1

Al Bundy


Potentiellement intéressé! (selon planning)
Être libre consiste dans le fait de tirer du seul exercice de notre vie le sentiment de contentement. N.G.

28 janvier 2018 à 21:54:12
Réponse #2

fan


Je suis très intéressée: j'ai envie de participer à une sortie depuis longtemps, c'est près de chez moi, je suis disponible ce week-end là, j'ai un peu de matos mais j'ai un niveau ras des pâquerettes en bivouac!
J'ai bivouaqué au Donon en juin dernier mais ça ne compte pas, on a eu super chaud et ce n'était qu'une nuit.
Je ne voudrais pas être un boulet donc à voir selon ce que tu prévois et selon la météo ( je ne sens pas bien le week end neige mouillée et gadoue ou averses ).

Une pomme par jour éloigne le médecin...à condition de bien viser!

28 janvier 2018 à 21:59:14
Réponse #3

Tompouss


Potentiellement intéressé, comme à chaque fois si les contraintes pro ne me perturbent pas en dernière minute.

Par contre si neige j'ai pô de raquettes  :-[ enfin bon vu le temps en ce moment c'est difficile de croire à de la neige  :o
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

29 janvier 2018 à 09:34:37
Réponse #4

Laqueuedurang


Super !  :)

à Fan, oui c'est sûr le bivouac en été n'a rien à voir, je dirais presque que tout le monde peut le faire quand il fait beau et chaud, le froid et/ou la pluie c'est un autre challenge. et c'est un peu le but de la sortie  ;)

Par contre si neige j'ai pô de raquettes  :-[ enfin bon vu le temps en ce moment c'est difficile de croire à de la neige  :o

Pour les raquettes je n'en ai pas non plus mais je prévoyais d'en louer. Je pense qu'elles ne seront indispensables qu'en cas de grosse couverture neigeuse. D'ici un mois tout peut arriver !  :D
Pensez par vous-même sinon d'autres le feront à votre place. J-P Petit

29 janvier 2018 à 12:48:04
Réponse #5

fan


J'ai déjà passé une nuit dans mon jardin avec un peu de neige "sèche" et je me sentirais capable de refaire.

Par contre bivouaquer sous la pluie ou la neige "mouillée" c'est une autre affaire. J'ai testé l'été dernier le sac de couchage et le matelas mousse gorgés d'eau....le 2e jour de pluie on a été enchantés de trouver une location en dur dans un camping!

Il faudra voir la météo et je te contacterai en message personnel pour que tu me dises si je peux faire partie de la sortie.
Une pomme par jour éloigne le médecin...à condition de bien viser!

29 janvier 2018 à 15:39:24
Réponse #6

adrien.hr


bivouaquer sous la pluie ou la neige "mouillée" c'est une autre affaire. J'ai testé l'été dernier le sac de couchage et le matelas mousse gorgés d'eau....

Ah oui, le matelas mousse de Yoga/gym ! Effectivement ça risque de prendre l'eau.  ^-^

En bivouac tu peux prendre un gonflant/autogonflant, mais suivant le terrain il risque de ne pas faire long feux... Pour ma part j'utilise un matelas mousse Thermarest Ridgerest (une 20taine d'€) qui ne prends pas trop l'humidité et qui est assez résistant pour encaisser des branchages assez agressifs au sol, il existe pleins d'autres modèles/marques, à toi de voir selon tes besoins/budget...

Dans tous les cas, il est préférable d’installer une couverture de survie ou un bout de bâche au sol pour protéger ton matelas ainsi que ton sac de couchage de l’humidité qui pourrait couler ou remonter du sol/neige, etc…
Suivant la météo et si tu n’es pas trop chargé, un sur sac autant que possible étanche et respirant finira de protéger ton sac de couchage et toi tout en ajoutant quelques degrés pour le confort si ton sac de couchage était un peu juste.
"Comme on dit chez nous, tant que t’as pas vu le cul du grizzli, ça sert à rien de charger ton fusil..."

29 janvier 2018 à 15:54:32
Réponse #7

adrien.hr


Sinon ça me dirait bien pour la sortie, mais ça fait pas mal loin et il faut que je regarde mes dispo. (à suivre)
"Comme on dit chez nous, tant que t’as pas vu le cul du grizzli, ça sert à rien de charger ton fusil..."

29 janvier 2018 à 16:01:36
Réponse #8

Arnaud


Je serais bien venu mais sur février c'est mort... j'aurai grillé mon quota de sorties :-\
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

02 février 2018 à 09:23:56
Réponse #9

Tompouss


Alors Laqueuedurang, des news niveau programme ? Sauf cataclysme je confirme ma présence, possibilité de co-voiturer depuis les environs d'Erstein ou d'Obernai.

http://colsvosgiens.inforoute67.fr/cam/
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

05 février 2018 à 09:43:24
Réponse #10

Laqueuedurang



http://colsvosgiens.inforoute67.fr/cam/

Cool !  ::) C'est aussi là dessus que je surveillais.. Comme dirait JY Lafesse: pourvu qu'ça dure !  :D

Je peaufine le trajet cette semaine et je vous dis. Merci de me confirmer en MP votre présence.

Pour le covoit je viens de l'autre coté..

A+

Pensez par vous-même sinon d'autres le feront à votre place. J-P Petit

10 février 2018 à 18:09:04
Réponse #11

Tompouss


Par contre bivouaquer sous la pluie ou la neige "mouillée" c'est une autre affaire. J'ai testé l'été dernier le sac de couchage et le matelas mousse gorgés d'eau....

Fan, si jamais ça rentre dans la balance j'ai un matelas autogonflant -9°c confort en rab. Le même que celui que j'emporterai sur cette sortie d'ailleurs. Et de quoi poser en dessous, plusieurs couvertures de survies épaisses entre autre  ;)

Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

11 février 2018 à 13:28:12
Réponse #12

Dav


Hello,

Il y aurait une place pour un débutant qui ne sera sûr qu'au dernier moment?  ::)

Dav-
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

11 février 2018 à 14:47:59
Réponse #13

Tompouss


Hello,

Il y aurait une place pour un débutant qui ne sera sûr qu'au dernier moment?  ::)

Dav-

Tant que tu viens avec le matos adéquat et ta bonne humeur  :)
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

11 février 2018 à 16:38:13
Réponse #14

Laqueuedurang


La forêt devrait être assez grande...  ;D

OK dès que tu sais tu m'envoies un MP et je te donnerai les détails
Pensez par vous-même sinon d'autres le feront à votre place. J-P Petit

11 février 2018 à 17:27:57
Réponse #15

Dav


Tant que tu viens avec le matos adéquat et ta bonne humeur  :)

Ok, pas de soucis...
Qui s'occupe d'amener le soleil?  ;#

La forêt devrait être assez grande...  ;D

OK dès que tu sais tu m'envoies un MP et je te donnerai les détails

Ca marche  :up:

Dav-
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

12 février 2018 à 09:44:17
Réponse #16

fan


Volontiers pour le matelas autogonflant. Si je peux tester avant d'investir ça me va très bien.

Je vous sens tous moqueurs....j'ai parlé de matelas mousse, il s'agissait d'un tapis de sol Décathlon lors de ma mésaventure estivale. Il a plu par le dessus (vieille tente aux coutures ayant perdu leur étanchéité et probablement pas très bien montée, mon sac de couchage a pris l'eau, puis le tapis de sol...le fond de la tente était étanche, lui!

Un peu de respect quand même, les jeunes! Je m'aventure seule avec trois ados entre 12 et 16 ans, j'en suis fière!
Une pomme par jour éloigne le médecin...à condition de bien viser!

12 février 2018 à 11:27:20
Réponse #17

Tompouss


Je vous sens tous moqueurs....
Un peu de respect quand même, les jeunes! Je m'aventure seule avec trois ados entre 12 et 16 ans, j'en suis fière!

C'est du moquage gentil  :) J'ai noté pour le second matelas  ;)
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

17 février 2018 à 11:39:18
Réponse #18

Tompouss


Bon, le sac est fait, du coup il y en a une qui me tourne autour depuis tout à l'heure, sans doute ne comprend-elle pas pourquoi je n'y ai pas mis ses croquettes  :lol:

Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

25 février 2018 à 16:00:46
Réponse #19

Tompouss


Bon bah on est tous redescendus vivants et entiers, ça caillait mais on a pris plein de plaisir.

CR riche en conneries péripéties dans la semaine  :D
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

26 février 2018 à 16:31:27
Réponse #20

Tompouss


Et c’est parti pour le CR du week-end. Il est 16h20 quand j’arrive au lieu de rendez-vous en même temps que Fan. On s’occupe de prendre les raquettes chez le loueur, il nous certifie qu’elles seront indispensables, il y a effectivement une couche de neige, on prend le parti de les prendre quitte à ne pas les porter tout le temps. Val (avec qui je vais régulièrement dans la verte et qui n’est pas sur le forum) nous rejoint. On commence à s’équiper, Laquedurang arrive, on charge les sacs et zou c’est parti pour un peu plus de 4km marche pour rejoindre le premier lieu de bivouac à la Croix de Fer.

Les raquettes sont bien utiles sur cette première partie, on passe à proximité d’un étang bucolique et d’une source, comme il y a de la neige je prends le parti d’en faire fondre une fois en haut pour mon eau et de ne pas me charger. Une dernière montée et on arrive à une cabane ouverte, Laquedurang avait par sécurité planifié un itinéraire offrant des abris de repli. Vu le vent et la nuit déjà tombée on décide de dormir dans l’abri, il ne manque qu’un poêle pour une nuit 5 étoiles. En lieu et place c’est l’heure de faire tourner les réchauds à bois pour le feu. J’ai d’abord tenté l’option peu de camp mais le bois d’apparence sec contient en fait de l’eau gelée sur une bonne épaisseur. Je bâtonne de quoi faire de l’eau en fondant de la neige et je constate lentement que trimballer de l’eau depuis la source aurait été plus simple. J’aurai bien sûr pu utiliser le réchaud à gaz de back-up mais bon, on ne va pas pousser. Pendant ce temps Val s’occupe du repas du soir, les magrets et les gnocchis sont les bienvenus par ce temps.



On ne tarde pas à se coucher et on s’endort sous le sifflement du vent. Au petit matin ça meule autant que dehors mais au moins pas d’abri à plier. On attaque un bon petit dej’, on plie et on se met en route vers Roule Bacon. Soleil radieux, suffisamment de neige pour les raquettes, la vie est belle et le parcours choisi par Laquedurang nous donne l’occasion de profiter du paysage.









Petite halte, on se rend compte qu’on a avancé bon train et que Roule Bacon n’est plus très loin, on se pose sur des pierres chauffées par un grand soleil pour le déjeuner. On prend notre temps, les réchauds à bois tournent, la sève de Sapin est une grande aide pour le démarrage. On refait fondre de la neige, un poil masos vu qu’il y aura une source non loin du bivouac du soir mais bon. Après un bon repas on se remet en route vers la Charaille. Arrivés sur place la vue sur la vallée est géniale mais le vent souffle bien, on prend le parti encore une fois de dormir dans un abri en dur, qui n’a d’abri que de nom car c’est vraie passoire que le vent traverse de partout, rendant au passage le poêle inutile.






Laquedurang monte sa tente et décidera d’y dormir quitte à nous rejoindre dedans pendant la nuit si les conditions sont trop hard. Fan fait quelques essais avec son tarp. Avec Val on descend à la source faire le plein d’eau.






La soirée sera conviviale malgré le froid qui nous poussera à rejoindre nos duvets très tôt. Pendant la nuit ma montre posée non loin de mon duvet indiquera -8°c. L’occasion de constater que mon matelas Nemo est à sa limite, je voulais justement profiter de cette sortie pour le tester en conditions limites. On dormira tous plutôt bien malgré le vent qui vient lécher les duvets par tous les trous de la cabane (et l’énorme jour sous la porte). Je me réveillerai même dans une douce sensation de chaleur au moment où le réveil sonne.

Cette nuit j’ai été malin, j’ai casé de l’eau dans mon duvet et ai déjà tout préparé pour faire le café du matin en ne sortant qu’un bras du duvet. On plie rapidement et on descend, les températures sont vachement plus clémentes plus bas, du coup il n’y a pas assez de neige pour les raquettes ce qui nous contraint à alourdir nos sacs.





Val nous entraînera dans du hors sentier plutôt folklorique, il doit être rentré tôt et use de sa condition forgée à randonner en Nouvelle Zélande tout le mois de janvier pour tracer. C’était convenu mais on (je) a tenté de la suivre et on finit tous en nage dans nos fringues, 30 minutes plus tard on arrive en surplomb du resto. La matinée nous a rincé et c’est avec un bon resto que Fan, Laquedurang et moi clôturerons le week-end.

Merci à Laquedurang pour l’organisation, le parcours était top et sans une dynamique de groupe je ne serai sans doute pas sorti dormir dehors ce week-end. Bravo à Fan pour nous avoir supporté tout le week-end et pour avoir surmonté ses appréhensions de départ. 
« Modifié: 26 février 2018 à 16:42:48 par Tompouss »
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

26 février 2018 à 18:39:34
Réponse #21

guillaume


Petite sortie bien sympathique, merci :).

PS : Je fais mon curieux mais sur la photo de votre pause déjeuné, quel est le sac du milieu ? On dirait deux "sacs" posés l'un sur l'autre.

27 février 2018 à 07:34:06
Réponse #22

Merlin06


Merci pour le récit.
@Laqueuedurang: ta tente chinoise suffit à caser ta grande carcasse en long sans toucher les bords?
L'âme sûre ruse mal. ;)

27 février 2018 à 08:18:16
Réponse #23

DEUN


Belle balade effectivement et merci pour ce compte-rendu.
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


27 février 2018 à 08:48:21
Réponse #24

greenman


Vous avez eu un beau weekend, belle sortie  :up:
Voici une vidéo sur la réalisation de ma cabane - http://vimeo.com/23283003

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité