Nos Partenaires

Auteur Sujet: Etudes de regions pour amoureux de la vie sauvages  (Lu 832 fois)

23 janvier 2018 à 02:07:52
Lu 832 fois

Feral


Bonjour,
je vous explique la situation : Avec 2 autre ami(e)s nous allons acheter un terrain d'environ 7 hectars en France en vue de créer un ecolieux ( pratique et enseignement de la permaculture ) nous sommes actuellement et depuis un certains temps en train d'etudier les différentes régions de France qui serais pour nous les plus propices a l'installation de notre projets ( un projets que nous avons réfléchis et planifier depuis plusieurs années ) .
Nos impératif serais :
-de la moyennes montagnes (oui c est  propice a certaines méthodes agricole)
-a coté d'une grande forets assez diverse , ou un PNR
-relativements eloigné des grande villes
-dans une "regions sauvages"
-pas une régions ou les terrains sont hyper chère genre les alpes.

bien sur nous ferons des compromis malgré pas mal d autre besoins mais voila la ligne de base.

pour l instant mes recherches ce base sur les 5 massifs montagneux français et les départements et regions qui me plaisent pour l'instant sont : l'arrieges(vers ax les thermes), la franche conté , les haute pyrennes , la lozere, les vosges.

des recommandations ou idées ? je n’ai pas vécus ou voyager partout en France , votre aide serais la bienvenue !

23 janvier 2018 à 07:54:01
Réponse #1

Merlin-Max


Salut,

tu es déjà exploitant agricole?
Prends contact avec les SAFER concernées et expliques leur le projet, tu me diras ce que ça donne.
En auvergne dès que tu n'es pas dans du conventionnel c'est une sacrée galère... ^^
L'âme sûre ruse mal. ;)

23 janvier 2018 à 09:52:40
Réponse #2

tartopom


Citer
pratique et enseignement de la permaculture


Citer
SAFER


 ;#
BAVU ba pris

23 janvier 2018 à 12:03:49
Réponse #3

Utopie


moi je suis du Jura. Il y a tout ce qu'il faut ici même au dela de tes espérances et faire pousser un arbre fruités entre les chevreuils, les cerfs et les chamois c'est un vrai combat même en s'alliant avec la friche armée.
Tandis que l'élevage se fait ravager par l'autour des palombs, les éperviers, les milans, les renards, fouine lynx.
Bref, ce qui est fait au bec hallouin n'est pour moi par reproductible. Je me demande si une zone plus urbaine ne serait pas plus judicieux.
Il n'y a que les poissons morts qui suivent le courant

23 janvier 2018 à 19:31:23
Réponse #4

Lin Naturel




 ;#
Je te rejoins   :lol:, la SAFER est trèèès pointilleuse, mais pas partout (on vient de s'installer dans le 43 avec un projet touristique sur +10ha, la SAFER était intéressée et la zone est naturelle et pas agricole, donc c'est passé). Il faut cependant écouter ce qu'ils ont à dire, et bien analyser ce qu'ils ont dit, c'est un peu la mafia des campagnes  :-\

Lozère : j'en reviens après 3 ans dans ces magnifiques paysages, oublie tout de suite, la SAFER est sous chaque cailloux et pour un projet comme ça je les sens frileux d'avance. A part la vache Aubrac le reste c'est pas trop leur truc, sauf si tu trouves un coin où aucun éleveur ne voudrait ou ne pourrait s'installer. Il y avait un superbe coin en vente dans les gorges du Tarn l'été dernier (sans doute pas encore vendu?), un ancien camping avec 400m de plage privée et 3ha de terrain limoneux super plat, le reste comme ça / avec 2 petites maisons sympas. Zone super inondable et risque d'éboulement = aucun accueil de public possible. Mais c'était splendide. Bref ça c'est pour la petite histoire.

Pour un projet comme celui-ci je prendrai en compte :
- la classification des parcelles (agricole?naturelle?loisir...)
- le dynamisme du département et de la commune d'un point de vue économique (est-ce que je pourrai faire venir du monde pour développer le projet?)
- Une étude de la concurrence même si ça ne doit pas courir les rue
- Comme le dit Merlin-Max, si tu n'es pas déjà exploitant il te faudra passer une formation, sinon quel statut professionnel aurais-tu ?
- la proximité avec des pôles économiques importants (= + de chances de trouver des gens intéressés)

Un projet comme le votre je le vois bien sur l'est de l'Ardèche en limite avec la vallée du Rhône, c'est beau, climat sympa, il y a de l'eau, t'es pas loin de la Haute-Montagne, c'est riche et dynamique.
Ou les Cévennes, les terrains sont merdiques mais il y a moyen d'en trouver à vendre en bancels (terrasses), à remettre en état mais il faut de la force mécanique au quotidien pour travailler...

Je m'éparpille un peu là désolé  :-[

23 janvier 2018 à 19:43:21
Réponse #5

Heyne


Je ne suis pas dans le domaine agricole mais depuis peu installé dans le vercors à coté de la vallée de la drome, c'est apparement le coin le plus bio de france, beaucoup de petites infrastructures collectives, pas dans le très conventionnel, pas mal d'initiatives citoyennes et autres dans les communautés.
Un état d'esprit dynamique je trouve dans l'ensemble, et le vercors c'est de la moyenne montagne et c'est superbe.
Pour les prix et les possibilités, les aides etc j'en sais rien, mais ca peut peut être t'aider à envisager un lieu auquel tu ne pensais pas
Bonne recherche

23 janvier 2018 à 23:36:53
Réponse #6

Feral


 :doubleup: MERCI a tous pour vos reponse , je cherche bien se genre de temoignage , les remarques sur le vercors et le jura sont les plus pertinantes .   

En ce qui concerne la SAFER j ai commencer une formation agricole que je n 'ai pas pu finir du aux taux de connerie enseigner qui était aux deçà du  supportable ( BAC STAV) . Dans ma region et region environnnantes ( bassin francilien ) la safer est aussi stricte et donc il est difficile d avoir acces a des terres agricole si on a un projet un peut alternatif .

Dans notre cas la structure sera surement, a terme une cooperative d habitation donc nous recherchons plus des terrains loisirs que nous rendrons constructible (oupas ;# ) plus tard . donc pour l instant pas de terre agricole ( un des futurs membre pionniers a lui un diplome agricole et nous prendrons surement des terrains agricole par la suite , aux debut sa sera  juste cotisant solidaire.

BREF BREF BREF concentrons nous sur le SUJET car je ne cherche pas de conseil sur  l installation  et la conception du projet car c est deja trés abouti  et c'est un autre sujet . MAIS bien sur les REGION les plus aptes a recevoir des projet de se type en précisant que nous sommes des amoureux de la vie sauvage et passons bcp de temps en foret .C'est et le facteur a prendre en conte dans les regions choisi et qui intéressera surement d autre personnes de ce forum en voie d'installation .( l agriculture et surtout la perma peut etre pratiquer partout ;des terres les plus fertiles aux plus marginales )

16 avril 2018 à 07:06:31
Réponse #7

florent.B


Salut,
Réponse un peu HS (Je ne connais pas trop les regions de France) mais pour définir un peu plus ton cahier des charges.

L'agriculture en general et la permaculture en particulier peut être pratiquée quel que soit le milieu, MAIS (énorme, énorme mais...) si tu as comme objectif d'assurer un minimum de production, quelques conditions sont cependant à regarder dans le choix du terrain :

Le climat : Qui dit moyenne montagne dit froid pendant une partie de l'année. Or, cultiver sous serres coûte la peau des fesses à l'investissement. De même, les solutions techniques pour l'installation de petit élevage (qui a un bon millier d'utilités pour une agriculture durable, dont le renouvellement de la fertilité de ton sol ;) ) ne seront pas les mêmes selon que tu ais la possibilité de laisser les bêtes dehors toute l'année ou presque, ou que tu ais 30cm de neige devant ta porte.

De même, la présence d'eau (pluviometrie et ressources hydriques du sol) est ultra importante pour permettre la viabilité de votre future exploit. Tout le monde n'est pas Pascal Poot, et cultiver en milieu aride est en general beaucoup plus difficile que si tu as de l'eau à proximité. Cette dispo en eau dépend bien entendu de l'endroit exact où tu te trouves (si tu as une source sur ta parcelle, en gros^^), mais il y a cependant des différences entre les massifs en fonction de la roche qui s'y trouve.

À ta place, je me renseignerai sur ce qui se faisait avant (avant les engrais chimiques pour tous et la motomécanisation) et surtout sur ce qui ne se faisait pas, dans la zone de ton choix. Il reste plein de papis dans les bars PMU de campagne, et contre un verre ils te diront peut-être que certains trucs se faisaient ou non avant, et pour quelles raisons..
Je regarderai aussi les previsions climatiques à très long terme pour le lieu choisi. Si tu sais que dans 20 ans, il y fera 40 degrés à l'ombre en été, et qu'en plus il n'y a pas trop d'accès à l'eau... :'(  :'(
Muere lentamente quien se transforma en esclavo del hábito
repitiendo todos los días los mismos trayectos,
quien no cambia de marca,
no se atreve a cambiar el color de su vestimenta
o bien no conversa con quien no conoce.
(Pablo Neruda)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité