Nos Partenaires

Auteur Sujet: Projet GR10 8 jours solo.  (Lu 2329 fois)

13 janvier 2018 à 10:17:34
Lu 2329 fois

olivetree


Bonjour.

Je prépare une sortie rando en solo d'une huitaine pour le GR10.
La motivation. Il y a un moment, il y a un age où on a besoin d'être seul face à soi-même, se prouver une dernière fois que l'on est capable de faire autre chose que de mettre en place des infrastructures informatique, qu'on est pas un vieux con, ni un cul terreux, ni un pécore de l'Eure et Loir.
Je fais de la rando légère, 48h maxi mais mon problème. Comme pour la course à pied, j'y vais à mon rythme. Courir en club, ça m'a saoulé parce que je ne cours pas pour la performance X kms en X temps mais X kilomètres et pouvoir le refaire n'importe quand. La rando en club. Les gens galopent. J'ai du mal à croire qu'ils profitent du paysage. Moi, il faut que je regarde, il faut que je m'en mette plein les yeux, plein les cellules mémoire. Donc, je fais de la course à pied en solo, je fais de la rando en solo.

Là, je me prépare à ma sortie pour le GR10. Course à pieds, renforcement musculaire et du yoga (j'aime le yoga).
Mon problème, j'ai plein de question sans réponse.
Par exemple. Le sac à dos. Même en l'allégeant, il pèsera un certain poids. Comment se préparer à la marche sur plusieurs jours avec un sac à dos? Je trouve plein de truc sur le net ou au vieux campeur ou chez D4 sur la manière de porter un sac à dos. Oui mais moi, je devrais le porter sur plusieurs jours.

Ou encore la trousse de secours. Sur youtube, il y a des mecs, la trousse de secours pèse un âne mort. J'ai vu une vidéo où le mec suggère de prendre des packs de froid. C'est bien mais les packs de froid chimique sont délicat à transporter. On peut les déclencher en les comprimant dans le sac à dos et les secouants en marchant.

Vous. Oui vous. Quelles suggestions ou conseils auriez vous à me donner excepté de rester à la maison et faire un BBQ avec une bière à la main?



13 janvier 2018 à 11:02:02
Réponse #1

cosmikvratch


Ma trousse de secours c'est une boite de doliprane, des micropurs, des sparadraps pour les ampoules, une bande en coton et deux doses de sérum physiologique

idem plus une pince à épiler (échardes, ronces) et un petit miroir de quelques centimètres carrés (trucs dans l'oeil)
Life's a bitch (and then you die)

13 janvier 2018 à 11:42:35
Réponse #2

Raiderscout


Salut,

T as déjà l'essentiel : l'envie.

Mon PB en rando n a jamais été le Sac mais les chaussures.
Marche tant que tu peux avant avec les chaussures que tu utiliseras.

Si tu sais bivouaquer une nuit, tu sauras le faire plus longtemps.

Pour faire le tri dans un sac fait trois tas après ton prochain bivouac = ce qui t a servi tous les jours, occasionnellement, jamais ... Et ne garde que le premier.

Part informė, conscient de tes limites et garde le contact avec ta base arriere, le reste c'est l'envie qui te donnera le rythme et guidera t'es pas.

L'essentiel est de partir.

Bon trek ;-)

Chris
"Be Prepared !"

13 janvier 2018 à 12:54:28
Réponse #3

babas37


Salut Olivetree,

Je n'ai pas une grande expérience de la marche, mais le peu que j'ai effectué m'a permis de tirer quelque conclusion.

Pour le sac, règle bien ta sangle de poitrine, ta ceinture au niveau de tes hanches et ta sangle de levage. Ça va te permettre de diminuer le ressentie de la charge sur tes épaules.

Si le dos de ton sac et muni d'un cadre, ça te permettra également de diminuer le ressentie de la charge sur tes épaules. Si non, tu peux enrouler ton tapis de sol (si ce n'ai pas un tapis de sol gonflable) à l'intérieur du sac. (tu perds de place mais ça permet à ton sac d'être plus rigide et donc ça diminue un peu le ressentie du poids)

Fait en sorte de bien équilibrer la charge de ton sac sur les cotés. Ça parait logique mais j'ai déjà vu des personnes chargées comme des MUL avec 3kg a droite et 500g à gauche  :D (j'exagère mais c'est pour comprendre le principe)

Évite de laisser du matériel accrocher sur ton sac qui se balance de droite à gauche, si tu mets ta tente, ton tapis de sol au autre sur ton sac, fixe bien pour que ça ne bouge pas.

Egalement, comprime bien le matériel dans ton sac pour qu'il soit le plus compact possible (essai de laisser le moins d'espace possible à l'intérieur de sac, tu gagnes de la place et améliore le maintien de ton sac)

Bon c'est basique ce que je dis et je ne sais pas si ça te sera utile mais j'aurais essayé  ::)

Courage


13 janvier 2018 à 13:39:54
Réponse #4

Arnaud


Comment se préparer à la marche sur plusieurs jours avec un sac à dos?

Pour faire court : en marchant avec ce même sac à dos.

Pour commencer charge ton sac tel qu'il sera le jour du départ, enfile les vêtement et chaussures que tu porteras pour la rando et joue avec les réglages, marche un peu avec autour de la maison.

Fait une rando de 2h et continue de jouer avec les réglages : trouves ce qui te convient le mieux... sur la plat, à la montée, à la descente, au retour tu auras déjà pas mal d'infos utiles.

Si tu ressens la moindre gêne, dis toi que ce sera bien pire après quelques bornes/jours, essayes donc de maximiser ton confort, ce qui passe généralement par l'allègement et/ou par un changement de sac car un sac c'est comme des pompes ou des fringues, c'est bien de l'essayer avant et c'est malheureusement rarement le cas.

Ou encore la trousse de secours.

Pour une rando sur un GR, voici ce que je te conseille :
 
- Une pince à épiler pour échardes, épines ou nettoyer extraire des débris d'une plaie.
- Une paire de tire tiques pour extraire ces saloperies en minimisant les manips.
- Des boules quiès pour pouvoir dormir alors que la rave party fait boum boum dans la vallée.
- Algoplaque + duct-tape pour ampoules
- Quelques compresses et un peu de bande + quelques fioles de chlorhexidine pour désinfecter uen plaie.
- Quelques comprimés d'anti inflamatoire pour contrôler une inflamation à une cheville ou à un genou le temps de finir la rando par une échapatoire.
- Quelques comprimés de paracétamol pour calmer la petite douleur chiante qui t'occupes un coin de la tête en permanence.
- Quelques comprimés d'antalgique niveaux 2 en cas de gros bobo qui nécessite de calmer une douleur forte pour pouvoir rejoindre la civilisation.

Le tout dans un ziplock.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

13 janvier 2018 à 14:18:26
Réponse #5

olivetree


Pour le sac à dos. J'en suis au deuxième. En magasin, on essaie mais on est bien loin de la situation réelle. Je l'ai essayé sur une sortie bivouac. Je n'ai jamais pu le régler pour avoir du confort et la sangle ventrale a lâché au retour. J'en ai acheté un autre qui semble plus confortable. En fait, j'ai fait un retour, on m'a remboursé la moitié et vous imaginez la suite.
Demain, je vais faire une sortie avec 12 Kgs dedans pour voir ce que cela donne.

13 janvier 2018 à 19:02:44
Réponse #6

Mrod


Yo,

L'essentiel a été dit, mais ça coûte rien d'en remettre un couche, au pire ça servira à d'autre. J'ai un vieux mail en stock, écris pour un projet plus engagé, c'est un pavé mais c'est complet. Je vous le met avec quelques retouches pour Olive.

Le truc le plus important c'est les grolles. Confortables et bien rodées. Le reste c'est au goût de chacun et en fonction des habitudes. Certains randonnent en basket, d'autres avec des grosses chaussures d'alpi bien rigide. Évidement plus c'est léger moins tu te fatigues, et sur x km, x jours, une différence d'une centaine de grammes équivaut au final à plusieurs tonnes en terme d’effort fourni. Faut pas pour autant partir en tong, et le mieux c'est de porter des chaussures qu'on a l'habitude de porter. Si tu marches jamais en chaussure basses, prends pas des chaussures basses. Et une paire de sandales en plus, pour le soir ou les passages à guêt, genre crocks, ça pèse rien et en terme de confort ça fait la différence.

Ensuite le sac à dos. Confortable et bien rodé, la aussi. Ni trop grand ni trop petit en terme de litrage, en fonction de ce que tu vas emporter et pas le contraire. C'est ce que tu emportes qui détermine là taille du sac, pas le sac qui détermine ce que tu emportes. Trop petit, t'es obligé d'accrocher plein de truc dehors et faut éviter autant que possible, de plus il risque de pas être adapté au poids de ce que tu emportes. Trop grand c'est moins gênant (si pas trop trop grand) tu peux jouer sur la compression du matériel et les sangles de compression pour qu'il soit bien compacté. Toute façon faut adapter la compression du matériel et les sangles ad hoc quand le stock de bouffe diminue, avec les sacs à armatures rigide c'est moins nécessaire.
Le plus important c'est d'avoir un sac adapté à la morphologie de son dos et régler les sangles correctement ce qui est rarement le cas. Pour ce faire on charge le sac avec un poids mort, 5/6kg suffisent en général, puis on desserre toutes les sangles (ventrale et bretelles).
En premier on règle la ventrale, bien serrée mais pas trop. Le sac doit ternir en place sans qu'on ait encore réglé les bretelles. A la hauteur qu'on souhaite mais agréable, certains portent sur la taille, les hanches ou plus bas. Mieux vaut plus haut que plus bas, pour pas comprimer le tendon du moyen fessier qui passe par dessus le col du fémur. Voilà pourquoi faut qu'il soit adapté à la morpho du bonhomme, si le dos est trop long tu va le porter trop bas afin que les bretelles soient à la bonne hauteur, sinon elles ne le seront pas, trop hautes tout le poids est sur les hanches, c'est pas bon.
En suite tu règles les bretelles. Communément on dit 70% du poids sur les hanches, 30 sur les épaules. 50/50 ça va aussi quand on a l'habitude. Plus de 50% sur les épaules avec un sac qui dépasses 5/6kg c'est pas génial, 8/10kg ça devient inconfortable, etc.
En dernier tu règles les sangles de rappel de charges pour ajuster et venir bien plaqué le sac et la charge contre le dos. Celles des bretelles en premier, celles de la ventrale en suite si y'en a mais c'est rare. Faut que le sac soit rempli au maximum et le contenu suffisamment comprimé sinon le plus souvent elles seront inefficaces.
Le poids doit être bien réparti et réparti intelligemment, si besoin je met un schéma.
Edit: les réglages pendant la rando ça se dérègle toujours, les sangles glisses, surtout la ventral si le poids est bien réparti sur celle-ci. Donc faut les vérifier ou refaire souvent.

Pour la trousse de secours.
Effectivement y'en a qui partent en rando avec une trousse de combat ou d'urgentiste. Objectivement, les deux plus gros risques en rando, si tu fais pas le con, c'est d'après les statistiques, les ampoules et les crises cardiaques.
Pour les ampoules. Prévention, c'est la meilleur stratégie. Donc chaussures en premier lieu, donc ce que j'ai dit précédemment et lacées correctement (le pied doit pas bouger/glisser dans la chaussure). Si t'es sujet aux ampoules très fréquemment: double chaussette, c'est le mieux. Si ça suffit pas sparadrap en préventif sur les zones à risque. Genre Mefix ou Omnifix, c'est des rouleaux de 5 ou 10cm de large à découper, très fin et respirant. Faut que ce soit fin sinon c'est pas bon. Et faut pas hésiter à placarder la zone genre couvrir tout le talon du dessous du pied jusqu'à la cheville et les cotés.
Si ça t'arrive occasionnellement. Sparadrap en prévention ou dès que tu sens ou vois qu'il y a des zones de frottement ou échauffement localisée. Faut pas hésiter à s'arrêter et se déchausser pour vérifier.
Si ça t'arrive jamais tout comme moi, tu t'en fous.
Pour les crises cardiaques ... prévention des risques, donc les recommandations de ton médecin, rien de plus à dire ou faire.
Pour le reste, miroir, pince à épiler, tire tiques, petit ciseaux, dosette sérumphi et désinfectant, quelques compresses et sparadrap. Ça tient dans un paquet de clopes. Et médoc si besoin. L'arnica en homéopathie ou en pommade ça fait du bien sur plusieurs jours.

Le matos que t'emportes. Comme déjà dit: l'indispensable pour toi et à la limite quelques objet de "confort" en plus. J'ai des potes botanistes, naturalistes ou autres qui partent avec 2, 4, voir 6kg de bouquins dans le sac, pour eux c'est "indispensable" mais ils sont habitués à cette charge là. Mon ex-compagne elle emporte son oreiller partout et tout le temps, même en rando. C'est pas un super oreiller delamorkitu ergonokotrucmachinchose, c'est Son oreiller qu'elle a depuis sa naissance. Un kilo de plus à porter mais c'est plus confortable pour elle, car avec, elle dors bien mieux, plus confortablement donc meilleur repos musculaire.
Ce qui compte donc c'est que ton corps soit habitué. Si tu colles 15kg sur le dos d'un marathonien super bien entraîné (mais pas entraîné à porter cette charge là, ni à la rando) au bout de trois jours blessure(s) garantie(s), si c'est pas avant, malgré que ce soit un athlète.

Pour la préparation physique.
Comme dit par d'autre, Huit jours de rando sur un GR, sauf contre indication médicale tout le monde peu le faire sans problème et sans entraînement spécifique. Après, plus t'es entraîné (habitué au même effort) moins t'en chie, tu gagnes en confort dans la durée et donc en plaisir.
Une heure de marche par jour (en continu), en milieu naturel pas une piste d'athlétisme toute lisse. Pas tous les jours, deux ou trois fois par semaine c'est déjà bien. De temps à autre une rando à la journée ou demi journée, entre 4 et 6h de marche. Y'a pas besoin de faire des marches de 10h ou 35km, ce qui compte c'est pas l'intensité mais la fréquence et la régularité. C'est mieux de faire 4km, 3 fois par semaine que 25km une fois par semaine. Idéalement faut faire les deux. Faut pas faire en dessous d'une heure de marche continue, sinon ça sert à rien, peu importe la distance.
Idéalement avec les chaussures que tu auras, et le sac à dos que tu auras. Au début charge très réduite, 2/3kg, ou même à vide, puis tu peux monter progressivement à 50% du poids de ton pactage. Pas plus pour un entraînement quotidien. Sac à dos plein idéalement, sac de couchage non compressé, oreiller, par exemple et pour rajouter du poids sac de riz ou bouteille d'eau, en fond de sac ou contre le dos. Pour les séances occasionnelle plus longue (rando à la journée ou 1/2) tu peux te charger à 80% max, mais pas au début si t'as pas l'habitude. Avec le matos que tu comptes emporter, remplace la bouffe par un objet de même volume mais plus léger (oreiller ou autre).
Le plus important c'est de s'écouter, écouter son corps. Et surtout pas s'acharner. Un peu d'inconfort lié à l'effort sur la durée ou la charge c'est normal, si ça devient douloureux ou que des tensions musculaire apparaissent à l'effort (nuque, cou et épaule, principalement quand on porte un sac lourd) c'est qu'il y a un problème.
Douleurs et/ou tension dans le haut du corps généralement lié au sac à dos. Dans les jambes liés aux chaussures. Voilà pourquoi c'est important d'utiliser ses équipements là au préalable. Si les douleurs persistent dans la durée, à l'entraînement et/ou au repos faut réduire l’effort et si possible changer de matériel pour voir comment ça évolue. Si ça persiste c'est qu'il y a peut être un truc qu'est pas bien en place, ça arrive plus souvent qu'on le crois et ça se manifeste généralement qu'après plusieurs semaines d'entraînement ou plusieurs jours d'efforts.

Je supprime la fin qui concerne l’entraînement en vue des diplômes d'accompagnateur rando, donc pas grand monde.

Nico

Edit: Arnaud,
Attention, les anti-inflammatoires c'est pas du doliprane ou des bonbons. De plus ça agit bien sur plusieurs jours mais ça flingue le système immunitaire.
Les antalgiques classe 2, je déconseille très vivement. Déjà vigilance réduite et surtout la douleur est une information utile. A chaud on la sens moins, des antalgiques puissants en plus c'est le meilleur moyen d’aggraver une blessure. Mieux vaut en chier pour rentrer ou rester sur place si on peux. Si c'est trop grave, on appelle les secours pour avoir un avis et si besoin faire venir la cavalerie.

« Modifié: 13 janvier 2018 à 23:29:34 par Mrod »
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

13 janvier 2018 à 19:32:02
Réponse #7

Mrod


Olive,

12kg, généralement ça équivaut, pour être confortable, à un sac de 60L. De plus si ton matos fait au total12kg en estival, va falloir que tu nous mettes ta liste parce qu'il y a moyen de faire un sérieux régime. Je viens de finir mon sac pour partir, sortie hivernale donc gros sac de couchage (synthé), etc. Je suis sous les 9kg

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

13 janvier 2018 à 19:39:56
Réponse #8

Raiderscout


Super post Mrod !
Plein de bon sens et riche d'expérience.

Si tout cela n'est pas inconnu aux coureurs de pistes, ca fait du bien de se le remémorer et de l avoir ainsi synthétiser.

Je file à la pharmacie pour me prendre un film fin pour protéger mes pieds  ;) En vue de ma petite marche de fin de mois.

Chris
"Be Prepared !"

13 janvier 2018 à 21:21:46
Réponse #9

olivetree


Je me suis peut-être mal exprimé. Le sac ne fait pas 12 Kgs. Demain dimanche, je vais lui mettre 12 kgs de Kettlebell pour une petite promenade en forêt d'une dizaine de bornes aller et retour par chez moi afin de voir les réglages et si il me va.
Pour le moment, côté équipement, je fais la liste, je soupèse et je refais la liste. Et c'est du genre, il faut que je me trouve un sac à viande un peu léger. Ou encore, diable le poncho n'est pas léger (je voyage toujours avec un poncho).

Pour les chaussures. J'ai des Meindl Engadin (achetées après avoir lu les retex du forum) et des Lowa rangers qui sont bien rodées. C'est un vrai crève coeur pour savoir laquelle prendre.

J'avais pensé à un sursac pour mettre le tapis de sol entre le sac de couchage et le sursac, parce que c'est frustrant de se réveiller à côté du tapis de sol mais ce truc pèse son poids.

Enfin, je vous remercie pour vos conseils. Un regard (vos regards) qui a du recul permet de mettre le doigt sur quelque chose qu'on ne voit pas (l'effet tête dans le guidon).

13 janvier 2018 à 22:10:16
Réponse #10

Arnaud


Edit: Arnaud,
Attention, les anti-inflammatoires c'est pas du doliprane ou des bonbons. De plus ça agit bien sur plusieurs jours mais ça flingue le système immunitaire.

Le doliprane c'est pas des bonbons non plus, tu peux te flinguer le foie avec une surdose et le danger est mal connue il semblerait vue qu'il y a un paquet de mort à cause de ça tous les ans.

Pour les anti-inflamatoires, ils ont leur utilité et peu d'effet indésirables en traitemement court mais évidement faut pas les prendre si infection il ya mais plus généralement on prends pas un médicament si on ne sait pas ce qu'on fait, les medocs tous autant qu'il sont ne sont pas des bonbons, on ne va pas le répéter à chaque fois.

Les antalgiques classe 2, je déconseille très vivement. Déjà vigilance réduite et surtout la douleur est une information utile. A chaud on la sens moins, des antalgiques puissants en plus c'est le meilleur moyen d’aggraver une blessure. Mieux vaut en chier pour rentrer ou rester sur place si on peux. Si c'est trop grave, on appelle les secours pour avoir un avis et si besoin faire venir la cavalerie.


On a déjà eu cette discussion il y a quelques jours :

http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,6753.msg551765.html#msg551765

Encore une fois, ces médicaments on leur utilité mais leur prise n'est pas anodine à chacun de prendre ses responsabilités.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

14 janvier 2018 à 00:56:00
Réponse #11

Mrod


Si y'a un médecin qui nous lit, ou un pharmacien à défaut, j'aimerai bien qu'il donne son avis. Histoire d'être certain que je fais pas un excès de zèle. Mais en attendant.

Arnaud,
Déjà, j'ai jamais dit que le paracétamol est sans danger ou que le doliprane équivaut à un bonbon. Pas non plus dit que c'est plus ou moins dangereux que les anti-inflammatoires. Alors, fait moi plaisir, ne me fais pas dire ce que j'ai pas dit, ne suppose pas non plus de ce que je n'ai pas laisser entendre dans mon discours. Si je me suis mal exprimé, tu me questionnes, je préfère ça.

En suite, soyons bien clair.
T'es pas médecin, donc pas qualifié, et tu te permets dispenser des conseils de ci de là concernant des médicaments dont certains ne sont disponibles que sur ordonnance donc nécessite obligatoirement un avis médical. Et là je suis pas d'accord et je te saute dessus sans hésiter. A priori, tu t’intéresses au sujet et t'es informé, tu connais les risques, etc. Mais c'est pas le cas de tout le monde et tu sembles l'oublier.

"généralement on prends pas un médicament si on ne sait pas ce qu'on fait"
Pourquoi tu crois que y'a autant d'accident avec des substances faciles d'accès comme le paracétamol?
C'est justement parce que les gens font n'importe quoi avec ces substances, s'auto-médicamentent et n'y connaissent rien. Je suis persuadé que 95% des gens ne regardent même pas la notice d'un médicament avant de le prendre pour la première fois.

Le fait d'en avoir déjà parlé avec Olive et d'autre dans un autre sujet, ça n'excuse en rien ton manque de précaution selon moi. Car le Mr Toulemonde, qui n'a probablement pas tes connaissances, et qui débarque sur ce sujet il voit quoi: que tu conseilles, toi qui n'est pas médecin, des médocs très spécifiques. Et ces médocs là dans ton discours, ton intervention, sont au même rang que: un tire tique, des boules quies, des compresses... Tout ça sans aucune précautions de ta part, aucune mise en garde. Tu te rattrapes en suite mais l'aurais tu fais si je n'étais pas intervenu? On le saura jamais.

Oui, faut le répéter à chaque fois que les médocs même les plus basiques et communément utiliser c'est dangereux. Parce que tu sais pas qui va te lire, ni quand, ni comment. Et pour la plus part des demeuré qui cherche pas plus loin que ce qui est écrit, si y'a pas de mise en garde c'est qu'il y a pas de danger.

C'est comme: "L'abus d'alcool est dangereux pour la santé"
Mention légale obligatoire. Tu crois que c'est devenu obligatoire sans raison?

"à chacun de prendre ses responsabilités"
Commence par prendre les tiennes, car ton attitude et ton discours ne le sont pas et tu t'enfonces, selon moi:
Dans ta dernière intervention: "les anti-inflamatoires, ils ont leur utilité et peu d'effet indésirables en traitement court" et dans l'autre fil que tu dis: "le Tramadol qui est l'antalgique de Niveau II le plus efficace"
Tu te bases sur quoi pour prétendre de telle choses?

Edit:
Une dernière chose, tester ou prendre un médicament chez soi lorsque le métabolisme est au repos et le prendre pendant une activité physique où le métabolisme est en plein boom ça n'a rien avoir en terme d'effet selon les substances. Notamment les antalgiques.

Je double post pour mettre à par ce HS et ensuite répondre au sujet.
Nico
« Modifié: 14 janvier 2018 à 01:02:02 par Mrod »
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

14 janvier 2018 à 01:29:42
Réponse #12

Arnaud


Je vais la faire courte parce que là tu commences à me fatiguer...

En suite, soyons bien clair.
T'es pas médecin, donc pas qualifié

Tu n'es pas médecin non plus donc selon ta logique à deux balles, je vois même pas pourquoi tu postes ici.

Dans ta dernière intervention: "les anti-inflamatoires, ils ont leur utilité et peu d'effet indésirables en traitement court" et dans l'autre fil que tu dis: "le Tramadol qui est l'antalgique de Niveau II le plus efficace"
Tu te bases sur quoi pour prétendre de telle choses?

Ma connaissance du sujet, je suis sûr de pouvoir retrouver mes sources mais vue le ton que t'emploies tu me donne ssurtout envie de plus perdre mon temps à te répondre.

Bonne nuit.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

14 janvier 2018 à 04:23:36
Réponse #13

Mrod


Je l'ai senti que je devais pas enlever mon dernier paragraphe concernant la prépa physique. J'aurais du le laisser parce que j'en parle.
je vais lui mettre 12 kgs de Kettlebell
Mettre de la fonte dans un sac à dos, pour le tester ou s'entraîner c'est à éviter (sauf si tu veux te blesser) et totalement contre productif.
Si tu veux l'essayer ou t'entraîner à charge réelle, tu mets ton matos de rando, même si c'est pas exactement celui que tu emporteras. Tu mets ton SdC au fond, ton réchaud, ta popotte, de la flotte, de la bouffe, des fringues, etc. Bref, tu fait ton sac comme pour partir en rando.
Un test en situation réelle faut que ce soit le plus proche de la réalité, sinon ça fausse totalement le test. Et de la fonte ou des kettles c'est à 10000 lieux de la réalité. Le poids sera certainement pas le même, pas du tout réparti de la même manière, le sac à dos va pas réagir de la même manière car ce sont des objets lourds et moins volumineux donc il ne sera probablement pas plein et va se déformer. Tu pourras probablement pas le régler correctement et les réglages ne seront pas les mêmes. Ton centre de gravité sera pas le même, la charge ne se comportera pas de la même façon en mouvement, etc, donc les muscles qui vont travailler ne seront pas les même ou pas dans les même proportions. J'en reste là, vous avez compris.

De plus,
Chaque sac à une limite de poids lié à sont degré de confort de portage, non proportionnel au litrage. Concernant les sacs que j'ai, que j'ai eu, ou que j'ai testé "insitu" sur le terrain, j'ai toujours constaté qu'ils étaient confortable jusqu'à une certaine charge et au delà il se passe un phénomène très étrange. Je suis incapable de l'expliquer, je sais pas pourquoi ni comment ça se produit. Mais, passé cette "limite", chaque kg en plus multiplie l'inconfort par genre x2 ou x3 et de manière exponentiel. Jusqu'à une seconde "limite" où ça devient traumatisant, blessant.
Autant ton sac chargé à 12kg (plus le poids du sac) sera inconfortable, voir très inconfortable, surtout si t'as pas l'habitude. Alors qu'à 10kg il le serait peut être pas.

Petit retex de ce qui est arrivé à des personnes qui se préparaient pour les épreuves d'accompagnateur. C'est des exemples extrêmes, prépa de plusieurs mois très soutenu, mais ça vaut ce que ça vaut.
Certains se sont entraîné avec des sac de trail, genre 3/5L prévu pour un camelbag et trois bricoles tout au plus, dans lequel ils ont mis 10/12kg de fonte = blessure
D'autres on pris des gros sacs, genre 50/60L, chargé à 20/25kg en se disant "le jour J, je ferais le cabri avec 10/12kg" ou "qui peux le plus, peux le moins" = blessure
Et ça qu'ils aient ou non fait une montée en charge progressive. Tous sans exception se sont blessés, aucun n'a réussi ses épreuves au final.

Pour finir sur les sac à dos.
J'ai pas de méthode miracle pour choisir un sac à dos. Désolé. Avec le temps et l'expérience, j'ai réussi à mieux identifier les modèles qui me correspondent bien, me vont bien. Mais toujours en les essayant, avec une charge ha-doc.
Y'a une exception. C'est les "RolceRoyce", comme je les appelle, avec armature rigide et dos à réglage intégrale (hauteur et largeur d'épaule, double encrage pour les rappels de charges...). Genre certains berghaus civil. Je suis pas objectif concernant cette marque parce que j'adore les miens mais faut reconnaître qu'en terme de confort c'est parmi les meilleurs. Ces modèles là, tous réglables, sont souvent lourd, quoique ça ait pas mal évolué ces dernières années, prix élevé mais ça c'est relatif.

Olive,

Les chaussures, déjà prends le temps de les faire si elle sont neuves. Faut faire 200km pour les "roder", pour donner un ordre d'idée parce que même les porter à la maison ça les fait déjà à ton pied. Puis tu verras bien celle que tu préfères, si c'est kiffkiff tu prends les plus légères des deux.

Amha, concernant le sur-sac. Si tu te réveilles au petit matin, à coté de ton matelas, et que ça t'as pas réveillé avant, c'est que ça t'as pas empocher de dormir. Donc pas bien grave.
Sinon, choisi mieux ton spot de bivouac, installe toi dans une petite dépression (sauf s'ils annoncent des fortes pluies), ça t'évitera de rouler à coté. Encore une autre solution, tu prends un carré mat, tu le coupes en deux et t'emporte les deux. Tu les mets côte à côte et t'auras un matelas de 100x120cm. Ou un matelas + une moitié. Dans tout les cas ce sera moins lourd qu'un sur-sac dont visiblement tu n'as pas d'utilité réelle. Y'a aussi des SdC avec bandes anti-dérapantes pour éviter de glisser.

Le matos on a jamais LE truc qu'on voudrait avoir. Et y'a toujours un truc qu'on voudrait avoir, ne serait ce que pour le tester, voir ce que ça vaut ou si ça nous correspond.

Pour tester ton sac t'es pas obligé d'avoir tout ton matos. Si il te manque un truc tu le remplaces parce ce que t'as qui s'en rapproche. T'as pas ton SdC, tu prends une couette qui a un poids et volume proche. T'as pas de sac de compression pour le mettre dedans, tu prends un sac poubelle, tu comprimes et tu le saucissonne avec du scotch ou de la ficelle. Etc

Faut faire avec ce qu'on a, le plus souvent. Et faut pas trop se prendre la tête non plus. Même avec le poids. Quand j'ai commencé à partir en rando en solitaire sur plusieurs jours/semaines. J'avais un matos qui était probablement le pire de ce qui existait à l'époque en terme de poids, que de la récup quasiment. Un vieux sac à dos des années 80, SdC F1 de l'armée, tente D4 de 4.5kg, réchaud camping gaz, une casserole de cuisine etc. Mon pactage devait peser dans les 18/20kg avec l'eau et la bouffe, jusqu'à 25kg lorsqu'il fallait un gros emport en eau. Avec les années et la pratique ça a évolué. Pour partir dans les même condition actuellement je suis à environ 6kg. Pourtant, je marche pas plus, pas plus longtemps qu'avant et surtout j'y ai toujours pris autant de plaisir. J'ai gagné en confort de portage certes mais le confort en bivouac à diminuer en contrepartie. Là où j'ai le plus gagné c'est en sécurité, mais ça c'est pas seulement lié au poids et l'évolution de mon matériel.

Tu me parles de sac à viande et de poncho. Moi j'ai ceux de D4 (moi aussi je pars jamais sans poncho). J'ai pas le modèle en silnilon. Mais j'emporte peu de choses.

Je crois qu'on le répétera jamais assez. LE meilleur moyen de gagner du poids c'est pas de prendre le même objet en plus léger mais en supprimant certains objets ou en les remplaçant par un objet plus polyvalent pour en supprimer d'autre.

Mon pack light estival dont je parlais est un bon exemple: 1/2 tapis de sol, SdC, space blanket, poncho, une nalgène + quart titane, une bouteille d'eau, un filtre, trousse de secours, doudoune + bonnet, deux paires de chaussette. Et en option s'il pleut beaucoup, un sur-sac léger type "pied d'éléphant" parce que le poncho est trop petit pour moi, une softshell et une paire de guêtres courtes.

La technique des "3 tas" est super pratique pour gagner du poids. J'ai commencé comme ça puis je me suis pris au jeu et j'ai décidé de partir en enlevant certain objets volontairement pour voir si j'arrivais à les rendre "dispensable". J'ai aussi un petite malédiction, parfois utile pour ça, j'oublie systématiquement un truc, j'ai beau faire attention c'est inévitable. Une fois je suis parti en hivernale sans tapis de sol, faut le faire ! Le pire c'est que j'avais emmené ma copine de l'époque donc bonjour la honte. J'étais jamais parti sans, au final ça nous a pas manqué, branche de sapin, feuilles, mousse...

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

14 janvier 2018 à 06:09:24
Réponse #14

Raiderscout


Arnaud, Nico,

Vous relisez en mode Zen le cartouche INFO de la page d accueil du Forum et vous restez en mode Zen.
C' est pas une option. Le reste vous le traitez en MP A coup de Vidal si vous voulez mais ça ne donnera raison ni A l un ni A l autre.


Quand on a conscience qu' un excès de chocolat (en vente libre pourtant  ::) ) ca rend malade, avant d utiliser un médoc on consulte un médecin et/ou pharmacien et on lit dans tous les cas la posologie. Sortie de ca, chacun prend ses responsabilités ou continue de manger du chocolat, avec modération (ou pas).

Bonne soirée et/ou journée  :)

Chris
"Be Prepared !"

15 janvier 2018 à 04:07:17
Réponse #15

Mrod


Message reçu. Merci.

Pavc, je fais le ménage à mon retour.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

15 janvier 2018 à 10:05:33
Réponse #16

Raiderscout


"Be Prepared !"

15 janvier 2018 à 11:21:48
Réponse #17

bpc


Je prépare une sortie rando en solo d'une huitaine pour le GR10.


salut.

je vois que tu fais déjà de la rando et que tu demande des conseils qui semblent beaucoup porter sur le matos.

c'est bien, mais la dimension montagne ne semble pas présente.
peut être que tu as déjà soupesé cette question.


mais au cas où, je pense qu'il faut considérer que le GR10, bien que balisé, reste un itinéraire montagnard.

peut être, qu'une rando seul dans cette environnement, s'il ne t'es pas familier, est possiblement un peu téméraire?
la préparation physique et matérielle ne suffit pas, j'imagine?


même sur de la basse montagne comme au plus basque:
 la descente de l'Artzamendi sur Bidarray est assez impressionnante, avec un sentier en parti éboulé, pente glissante, sentier en balcon, lapiaz, etc..., je te parle même pas quand il pleut, ou que l'on est dans le brouillard...



tout ça pour dire, qu'il serait utile d'avoir une réflexion, si ce n'est déjà fait,  sur le mélange:
seul/ montagne/ saison/ expérience/ formation.


à mon humble avis, la question préparation physique/ matériel, ne vient qu'après.

17 janvier 2018 à 05:37:41
Réponse #18

thanos_gp


Hello,

J'ai fait le tour des écrins (GR54) en solo en août 2015, avec au final 5 nuits de bivouac (j'ai été un peu trop vite), avec une motivation proche de la tienne et une expérience à peu près similaire (3 jours de rando max).

Mon principal retex c'est que j'avais prévu trop de redondances dans mon matériel, de choses "au cas où" qui se sont avérées inutiles. Sur le GR54 (et sur le GR10 aussi j'imagine), tu traverses au moins un village par jour (sans compter les refuges), et donc en cas de besoin il est toujours possible de trouver un petit magasin ou de sonner chez quelqu'un. Par exemple j'avais prévu 6 jours d'autonomie alimentaire alors que j'aurais facilement pu me ravitailler en route et me contenter de 3 jours.

Concernant le sac à dos je dirais que ton corps s'habitue de lui même au fur et à mesure de la marche : le premier jours quelques douleurs dans le dos et les épaules et c'est vite passé.

Enfin quelques conseils en vrac (qui n'engagent que moi bien sur) :

- je conseille vraiment l'usage de bâtons (j'utilise perso des Leki en alu, le pommeau est super confortable, à l'inverse des décath style bâton de ski) : les avantages : stabilisation dans les passages délicats, amortis dans les descentes pour préserver tes genoux, et utilisation des bras pour te propulser dans les montées. J'avais un sac trop lourd (plus de 23kg, pardon j'ai un peu honte), mais la différence est flagrante en montée entre quadriceps seuls et quadriceps + bâtons. Désavantage : un peu plus de poids.

- si une meute de patous te fonce dessus en hurlant, n'essaie surtout pas de leur faire peur ou de les menacer : il faut rester immobile, regarder dans le vide puis avancer lentement une fois qu'ils hurlent un peu moins fort autour de toi. Ça m'est arrivé une fois, je m'étais avancé dans un troupeau alors que les patous "escortaient" un groupe 500m devant moi. Du coup ils m'ont capté quand j'étais déjà "trop près" du troupeau et ils n'étaient vraiment pas contents. Ça fait bizarre et demande un peu de maitrise de soi mais au final j'en suis sorti indemne. Par précaution évite donc de traverser les troupeaux mais ce n'est pas toujours possible, donc je te conseille de creuser le sujet avec quelques recherches sur la conduite à tenir.

- je n'ai pas vu de période pour ta rando, pour avoir testé les 2 dans les Alpes je conseille plutôt juillet que août, il y a plus de fleurs, plus d'eau dans les rivières et il fait moins chaud (certes cela doit dépendre des années).

- j'avais utilisé la tente MSR hubba hubba NX (deux places et deux grands absides). Pour 1,7kg, c'est le grand luxe. Inconvénient : le prix.

- tu as certainement dû tomber sur les topoguides. Perso je l'achète systématiquement pour la préparation de la rando, et même s'il pèse son poids je l'emporte souvent. J'apprécie aussi vraiment les cartes IGN TOP 25 plastiques. Le 1/25000 est un vrai plaisir pour repérer les spots potentiels de bivouac. Inconvénient : le poids.

- attention à la pluie car les pierres mouillées peuvent être très glissantes, il peut être préférable de décaler un départ plutôt que de prendre des risques.

- enfin il parait que Orange (ex-service public) a une bien meilleure couverture en montagne que les autres opérateurs.

Et sinon ma famille (et belle famille) était bien inquiète de m'imaginer seul sur un GR réputé difficile, mais dans les faits je devais croiser de 20 à plus de 100 personnes chaque jour. Du coup même si le réseau ne passe pas tu n'es théoriquement jamais tout seul pour très longtemps (en journée et en été du moins). Pour le col de l'Aulp Martin qui est le point noir de ce GR (en fait rien d'extraordinaire quand tu es prudent et sous le soleil) le timing était bien tombé et j'avais fait la montée avec du monde devant et derrière. Enfin avec une marche posée et réfléchie et des bâtons qui te stabilisent tu réduis fortement le risque de chute/entorse/fracture, qui le mauvais scénario probable que j'avais identifié.

Je n'ai pas mes carnets sous la main mais j'y jetterai un coup d’œil pour compléter au besoin. Et je ne peux que t'encourager à vivre une telle expérience, cela a été hyper constructeur pour moi et j'en garde d'excellents souvenirs.











17 janvier 2018 à 10:54:00
Réponse #19

AHAGGAR31


Salut !
je suis inscrit depuis hier seulement et je suis tombé sur ce projet
il se trouve que j'ai déjà parcouru le GR10 de Hendaye à Banyuls en 4 parties (Août)
Beaucoup de conseils sont judicieux et je voudrais simplement les compléter.
Suivant la partie que tu envisages de parcourir et le mois, il peut être utile de conserver des rechanges dans une poche hermétique : ç' est bien le soir de se mettre au sec (je pense à la traversée de l'Arège)
pour les médocs, c'est pas mal de checker avec son docteur et en fonction de ta propre situation sans oublier de bien lire les notices
Voilà, j'espère que ça te sera utile

17 janvier 2018 à 19:48:02
Réponse #20

VieuxMora


Bienvenue Haggar31 et Thanos_gp !

Bonnes randos et merci de partager vos expériences dès le premier message  :doubleup:

19 janvier 2018 à 03:26:47
Réponse #21

thanos_gp


Bonjour VieuxMora et merci pour ta réponse :)

Dernier point en reprenant mes notes : je m'étais dit que la prochaine fois j’emmènerai une photo imprimée de ceux qui me sont chers ;)


19 janvier 2018 à 07:48:35
Réponse #22

AHAGGAR31


Bonjour à tous,
merci à VieuxMora pour son message d'accueil !  :doubleup:
l'expérience s'acquiert tous les jours mais il est nécessaire d'être vigilant en permanence  :)

19 janvier 2018 à 11:17:04
Réponse #23

Bob le Furieux


Bonjour,

J'ai effectué une partie du GR10 entre la Rhune et St Jean PdP cet été (c'est comme ça que j'ai découvert le forum  :doubleup:  :doubleup: )

Ce que j'en ai tiré :
- La surcharge est un vrai probléme. C'est pénible, ça occupe tout la journée et c'est dur dans les montées
(j'avais 28 kg, le c** !  >:(.... c'est passé dans la douleur  ;D

- J'avais une énorme trousse de secours mais seul les pansements (pieds) m'ont servis

- Avoir une marge en terme d'hydratation (Perso, 6l par personnes) c'est pratique (ça m'as évité une situation un peu problématique) mais faut la porter

- Un bâton de marche ultra léger, c est un plus par temps de pluie  :up:

- Un petit matelas gonfable facilite les nuits  :up:

- Une myriade d'outils et de matériels c'est lourd, encombrant et ça nuit sérieusement a l'efficacité si on sait pas bien les gérer :down:  :down:

- Les ventas de montagnes semblent toutes fermées le soir ou sont hors de prix (AMHA)

- Je ne retournerais probablement jamais en gite

- Les chaussures C**umbia, c est du bon.

- amha, spéculer est assez inutile et personnelement, ça m'as conduit a oublier l'essentiel et a me surcharger (malgré tout les conseils lus et entendus...)

- Les Pyrénées sont magnifiques, je conseille fortement le voyage et la rando là-bas.

Voila.

 


PS: Ce forum  :love: est formidable, continuez comme ça  :doubleup:
22.
The miserable man and evil minded
makes of all things mockery,
and knows not that which he best should know,
that he is not free from faults.

19 janvier 2018 à 12:06:44
Réponse #24

AHAGGAR31


Salut Bob !

je suis assez d'accord avec tes remarques et en particulier :

- le poids du sac : pour moi, je n'ai jamais dépassé 19 kg avec 3/4 jours de nourriture et c'est déjà bien pour un vieux de 63 ans  :D.

- l'eau : possible de se contenter de 2 litres; les points d'eau sont nombreux dans les Pyrénées et tu peux avoir un filtre ou des pastilles en cas de doute.

- les refuges sont à éviter même si c'est sympa de prendre un bon repas de temps en temps. Avec mon épouse, nous avons toujours au moins de la semoule qui ne nécessite pas d'eau chaude au cas où. Et puis, les ravitaillements sont assez réguliers dans l'ensemble sur les GR.

- il y a pas mal de cabanes non fermées qui permettent de s'abriter si besoin

Un Pyrénéen qui aime nos belles montagnes : au bivouac le soir, c'est mieux que la télévision  :doubleup:

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité