Nos Partenaires

Auteur Sujet: Trek en solitaire dans la jungle de Bornéo (Kalimantan centrale)  (Lu 1430 fois)

12 novembre 2017 à 20:32:23
Lu 1430 fois

Nikolapland


Salut à tous!

J'en ai déjà parlé sur d'autres sujets, mais ça y est, je prépare ma nouvelle expé en solitaire et en autonomie alimentaire (sans réserves ou presque : juste de quoi palier à un éventuel déficit in situ), pour un mois de traversée en solitaire des forêts primaires de la jungle de Bornéo, dans la zone de Kalimantan centrale (Indonésie)!

Vous trouverez ici une page descriptive complète de mes préparatifs et de ce projet :
http://nikoxyd.free.fr/html/Into_The_Wild/Kalimantan2018/Indonesie_Kalimantan_2018.html

Je refais donc un sujet ici, pour recueillir vos remarques, vs conseils et pour faire mon retex à mon retour (si tout va bien).
J'ai encore pas mal de préparatifs pour sécuriser mon trajet et faire face aux impondérables (morsures de serpents, maladies, etc.), donc ceux qui veulent participer à m'aider, ça serait sympa, même un peu :)

Pour info, je fais et ferai un point sur mon retour d'expérience sur le Garmin inReach explorer+ dans la partie Matériels.

Merci à tous et à bientôt j'espère ;)

Niko  :lol:
« Modifié: 29 novembre 2017 à 18:06:21 par Nikolapland »
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

28 novembre 2017 à 16:30:14
Réponse #1

JR69


Un projet qui donne envie ... mais marcher un mois en pleine jungle sans voir ou l'on vas doit etre dur... j'ai besoin de voir loin ...

Quel est ton experience de la jungle ? de la chasse et la peche ?
as tu la liste complete de l'équipement que tu prévois de prendre ?
Est ce qu'il faut des autorisations pour cette zones ?

Si tu as besoin j'ai une balise Garmin Etrex Inreach Ex que je peut louer à cette periode.

28 novembre 2017 à 16:37:21
Réponse #2

JR69


Je suis allé un peu vite et je viende de voir ta liste...

. 2 firestyle me semble leger non ? Avec l'humidité tu risques d'avoir du mal à faire du feu.
. Une moustiquaire de tete pourrais te server en journée ?
. J'ajouterais un petit miroir en cas de blessure, piqures, divers bobos ...

29 novembre 2017 à 18:05:56
Réponse #3

Nikolapland


Salut,

Pour ce qui est de mon expérience, ce sera ma première "jungle" au sens premier du terme, mais j'ai déjà une longue expérience en marais, tourbières, forêts denses, etc.

Pour la pêche, pas de problèmes, je pêche depuis l'âge de 2ans et mon premier mot en 4 langues était "poisson" et pour la chasse, j'ai une très bonne connaissance des animaux (toutes espèces confondues) et une expérience de la chasse sur ce genre de treks, en zones à bien plus faible densité animale, qui me permettra de ne pas avoir de surprise (je sais que c'est dur, mais j'intègre ce paramètre dans la préparation de gestion de mon alimentation) : pas d'inquiétude à avoir donc, de ce côté là et du point de vue alimentaire, dont je connais les (mes) limites.

Pour les autorisations, mon trek est calé hors zones protégées et je n'ai donc pas besoins d'autorisations pour les secteurs parcourus.
Pour la pêche, j'ai fait une demande pour savoir auprès de qui obtenir les permis. Pour la chasse, je n'en ai généralement pas besoin dans mes expé et si c'était le cas, ça resterait extrêmement ponctuel, pour nécessité de survie et en tenant compte des statuts de protection des espèces capturées.

Pour le matériel, la moustiquaire de tête est déjà prévue, même si en effet, je ne l'ai pas indiquée dans la liste. Pour le miroir, je n'en ai jamais eu besoin, mais ça peut en effet faciliter ponctuellement les choses, merci pour l'idée. Pour les firesteel, c'est suffisant, même en conditions très humides (plusieurs fois utilisé par 100% d'humidité et sous la pluie : un peu plus long, mais ça marche. Et puis ça fait partie du jeu!). Enfin, pour ce qui est de la balise, je pars sur un Garmin inReach explorer+, qui intègre une fonction GPS (la base), communication SMS, suivi à distance (envoi de points de suivi sur une carte internet) et balise de secours connecté au système GEOS (plateforme internationale d'alerte et de coordination des secours).  :)

Voilà voilà :) Pour l'instant, il me manque encore un peu de fonds pour commander les antivenins et faire les vaccins. Même si je dois me mettre mal financièrement, je n'ai pas le choix si je veux sécuriser le voyage, je devrai y passer, mais j'espère que ma collecte portera ses fruits.

Merci pour les tes remarques en tout cas ;)
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

29 novembre 2017 à 18:45:10
Réponse #4

JR69


Merci de ta réponse.

Je n'ai jamais pris le temps de chasser en trek.. peut tu me dire quelles sont tes techniques et matos spécifiques ?

29 novembre 2017 à 19:39:58
Réponse #5

Mrod


Salut Niko,

Première précision, j'ai aucune expérience du milieu jungle. Donc mes retours ne seront peut être pas pertinents et très incomplets.

Si tu veux que les membres puissent t'aider en terme de liste de matériel, je pense qu'il est indispensable de tout détailler. Le contenu de ta trousse de secours notamment.
La remarque de JR69 concernant l'emport d'un miroir en est l'exemple. Dans mon cas il m'est impensable de partir sans, à tel point qu'il est dans ma trousse de secours (un modèle plastique de 5x15cm). Très utile pour soigner une blessure qui ce situe sur une partie non visible directement de sa propre anatomie. Pour vérifier l'absence de blessure et/ou parasite. Et surtout pour mon maquillage camo  :ninja:

J'ai lu ton descriptif. Certaines choses me semblent évidentes.
Je cite: "Ne connaissant pas, en pratique, ce type de milieu, partant en saison des pluies"
Pour moi, grosse et double prise de risque. Tu n'as pas d'expérience de ce milieu spécifique (même si tu en as dans des milieux proches) et tu part en pleine saison des pluies (qui, si je ne me trompe est la pire).
Est-ce vraiment raisonnable? Je ne suis pas apte à en juger. Je me contente de te rappeler que le bon sens dicterai plutôt une approche progressive. Surtout vis à vis d'un des milieux les plus dangereux sur terre.
Second point. Via ton diagramme représentant le profil du parcours je constate que les plus gros dénivelés sont situé sur les 35 premiers km. Si c'est un choix, je ne le trouve pas judicieux. Les premiers jours étant une période d'adaptation. Je développerai d'avantage si tu le souhaites.
Tu n'emporte pas de sel (alimentaire, NaCl), personnellement je ne partirai pas sans.
Aucun moyen de filtration et purification de l'eau dans ton équipement?

Mes deux balles,
Nico

PS: JR69, sans préciser le milieu ce sera difficile de t'apporter une réponse complète ou valable.
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

29 novembre 2017 à 22:06:19
Réponse #6

huckleberry


135 km en solo en saison des pluies ça va pas être joyeux tous les jours, je ne connais pas du tout le spot mais ça me parait ardu comme périple, t'as prévu un plan b si jamais? 

À mon avis tu peux virer la scie, et prendre autre chose que la tram bolo qui est super fine et pas super résistante t'as pas le droit d'être en galère au milieu de la jungle, tu ferais mieux de te trouver un parang sur place, c'est un peu le bon endroit pour trouver une lame adaptée.

T'as prévu de quoi te sécher les pieds tous les jours? faut la dose sur 25 jours... cinq paires de chaussettes, ça fait beaucoup trois c'est bien déjà, et il faut parvenir à les faire sécher.


Et ta mini canne à pêche/moulinet c'est quoi ? Parce que la pêche à la canne ça demande du temps quand même et faut que ça soit adaptée au milieu, il vaudrait mieux pêcher au vif avec une ligne dormante.

Soit prendre les vifs en confectionnant une nasse avec des palmes ou un bambou, soit le filet mais bon le filet c'est pas gagné si les rivières sont rapides, le mieux c'est de trouver un contre-courant  près du bord et mettre une nasse dedans le temps de monter ton camp par exemple, et une fois les vifs attrapés, installer la ligne dormante pour la nuit, ça te fera le petit-déj si ça fonctionne, sinon tu risques de perdre beaucoup de temps et d'énergie à pécher.
Sinon, si tu peux voir le poisson te fabriquer un harpon mais c'est énergivore comme pratique.

Pour la casquette en forêt, bof, j'prendrais plus un shemagh léger (ou un carré de tissu coton/lin) qui sera plus utile et peut servir de moustiquaire de tête au passage.


edit techniques de pêche.
« Modifié: 29 novembre 2017 à 23:12:08 par huckleberry »

29 novembre 2017 à 23:20:56
Réponse #7

huckleberry


Et un conseil si tu ne connais pas ce milieu, c'est de faire attention à certains arbres et palmiers qui peuvent avoir des épines de la taille d'un clou, dans les progressions difficiles et avec la fatigue tu peux t'empaler une main assez facilement si tu ne fais pas attention.

29 novembre 2017 à 23:56:48
Réponse #8

Nikolapland


Salut,

Merci pour vos remarques :) La liste du matos a été écrite assez rapidement, mais n'est pas tout à fait complète ou au contraire avec du superflu par rapport aux besoins réels, mais je comprends que sans me connaître (sans aucune prétention : je veux dire que je connais mes limites et ma capacité à gérer l'imprévu), il vaut mieux inviter à la prudence et proposer plus que moins.

Pour le feu (je reviens sur le firesteel), j'ai aussi un briquet avec moi, en secours de feu (jamais eu besoin) et surtout pour traitement médicale (venins thermolabiles des arachnides et insectes). Pour compléter la trousse (dans les grandes lignes) : antivomitif, antidiarrhéique, antihistaminique, antibactérien large spectre, antidouleurs, traitement anti-malaria (même si souches résistantes à Bornéo), strap non-adhésif et pansements divers, pansement compressif, pince à épiler, aspi-venin (pas pour les serpents, mais pour le reste), steri-strips désinfectant, sels de réhydratation (c'était prévu  ;) ). Heuu...je crois que j'ai fait le tour, mais j'ai peut-être oublié un ou deux trucs de mémoire. Après, si je peux (j'aimerai bien pour sécuriser) : antivenin neuro et hémotoxique polyvalent + adrénaline (en cas de choc anaphylactique).
Pour le petit miroir, jamais eu besoin (et pas besoin de maquillage lol), mais je vais rajouter au cas où un petit modèle léger et résistant (vision des parasites surtout).

Pour la machette, j'ai longtemps hésité et fait divers tests sur différents bois et autres. J'ai finalement privilégié la Bolo à cause de différentes choses : la légèrement (qui me permet de prendre la scie pour la coupe de bûches à moindre effort pour le feu ou autres), l'utilisation en coupe de végétation fine (les parangs sont lourds et moins efficaces pour les herbes fines, qui sont souvent plus chiantes que les grosses coupes / broussailles, donc bien plus fatigants à manier sur le long terme).

Pour le séchage, j'ai prévu 2 serviettes en microfibre et de quoi changer de chaussettes 2 fois par jour et évidemment, vêtements secs pour la nuit.

Concernant la canne, c'est un lancer + tresse + leurres + hameçons (pour pêche avec des esches naturelles) + bas de ligne titane. Bien assez et efficace, aussi bien pour de la pêche active que du posé. Et pour pêcher au vif...il faut avoir des vifs!

Pour la casquette, ayant des lunettes, c'est plus adapté qu'un shemagh ou tissus (question de buée et de chaleur) : mais je pensais plutôt prendre un chapeau à bords repliables et étanche (mais respirant) : protection contre la pluie, contre les moustiques, écarte la moustiquaire de tête du visage... Mais je vais réfléchir quand même à la question.

Pour la purification d'eau, si il y en a un : j'ai une pompe Katadyn et des micropur forte.

Pour la végétation, je sais que c'est loin des petites forêts française  :-\ J'ai parcouru en Alaska, d'autres forêts à végétation "piquante" (du genre où si tu les frôle, tu te retrouves avec des centaines d'aiguilles sous la peau), donc je sais ce que ça donne et ferai attention.

Pour la période et le trajet : les courbes de niveau sont peu représentatives : on y voit de grosses montées au début, mais c'est lié aux tracé peu précis, mais je suis une vallée au début et ne passe pas directement par les cols, comme on voit sur la courbe. Et puis le plus haut sommet fait...270m! Je pense que c'est gérable comme ascension  :lol: Pour la période, en effet, ce n'est pas la plus facile, mais je connais (très) bien les milieux humides (c'est mon métier au delà de mes expériences passées) et leurs difficultés et ça assure les apports en eau, tout en réduisant les effets thermiques. Je sais aussi que ça va générer des difficultés par rapport à la nature des sols et aux cours d'eau. Par contre, mon trajet n'est pas aussi isolé que d'autres que j'ai pu faire dans le passé : il y a un certain nombre de chemins, sentiers, petits villages, que je pourrais rejoindre en moins d'une journée si la traversée de jungle devient trop hard. J'ai aussi repéré les ponts pour les traversées des plus grands cours d'eau.

Pour JR69 : La chasse en itinérant, c'est très compliqué (sans arme à feu je veux dire). Le plus simple est le collet (mais il faut en mettre pas mal et avoir de beaux layons et même là c'est assez aléatoire), mais le plus efficace reste le bâton : une petite bûche de 3-5cm de diamètre pour 30cm de long environ à lancer. Après, tout dépend de la proie; un bâton tapé dans l'eau (amphibiens), une lance (poissons, serpents, éventuellement certains mammifères), etc. Après, je chasse relativement peu, parce que ça demande du temps pour analyser le milieu, de l'approche furtive, du temps de calme, etc., pas toujours faciles à mettre en oeuvre en déplacement. Ça reste un complément d’opportunisme (tomber sur un serpent statique, un oiseau pataud...). Du coup, niveau matos, juste un couteau et de la cordelette (voire du fil de fer).

Après, je ne pars ni en pensant que ce sera facile, ni les mains dans les poches, ni sans sécurités ou marges de manoeuvre. 135km (150 en tirant un peu plus large), ça fait du 6km/jour, soit 6h de marche à 1km/h. Ça me laisse donc là encore une bonne marge de manœuvre pour caler mon trajet (que je peux aussi couper par le sud au 2e tiers, pour réduire si besoin).

En tout cas, je suis heureux de voir que les posts sont tous à but constructif, ce qui n'est pas toujours le cas ;) Merci à vous :)
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

30 novembre 2017 à 04:13:52
Réponse #9

huckleberry


Pour le parang, y'a quand même beaucoup de modèles différents suivant l'utilisation.

On voit souvent ce type (le fameux "Ray Mears"):



Mais je pensais plus à ce genre là :




Pour la tram bolo je pensais qu'elle faisait 1.8mm mais je me trompais, c'est 2.25mm.

https://www.machetespecialists.com/product/tramontina-14-inch-bolo-machete-hardwood-handle/

Enfin c'est pas épais non plus perso je ne prendrais pas ça, après si tu connais bien ce modèle et que tu as un bon feeling avec pourquoi pas.

Pour la pêche j'ai vu que tu es connaisseur, essaye de te renseigner sur certaines techniques qui peuvent être très efficaces, à voir si ça existe sur place :


https://fr.wikipedia.org/wiki/Nivrée


http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_5/b_fdi_16-17/22353.pdf

Dans le second lien (que je n'ai pas lu) il est fait référence à cet article : "HORE et Mc DOUGAL. The pagan tribes of Borneo".

Peut être une piste à suivre... edit: à utiliser avec parcimonie bien sûr ou en cas de grosse galère.

Dans le carnet d'aventure n°40 il y a un dossier "risques sanitaires dans la jungle" qui pourrait t'intéresser, et une sortie de quelques jours en forêt Guyanaise de la part de trois gars du forum.

Je peux te le scanner si t'as besoin.

Et un lien d'un gars basé en Malaisie qui connait bien la jungle, peut-être quelques infos à prendre par là aussi.

http://www.my-rainforest-adventures.com
« Modifié: 30 novembre 2017 à 04:36:41 par huckleberry »

30 novembre 2017 à 08:00:27
Réponse #10

Matagot


Bonjour Nikolapland,

Je me suis baladé à la journée l’année dernière à Bornéo (côté malaisien), notamment à Santubong et dans les parcs de Bako et Kubah. Donc rien à voir avec ce que tu envisages. Et je n’ai pas non plus ton expérience de la verte.

Deux bricoles qui ont été utiles au novice que je suis :

1 - Des bâtons ! Bois morts ramassés sur place qui m’ont permis :

  • d’avoir deux points d’appui supplémentaires donc de ne pas me casser la figure dans les coins glissants. Ça a pourtant failli arriver à plusieurs reprises alors que j'avais juste un minisac qui ne devait pas dépasser les 3 kg. J’imagine l’instabilité donc la galère avec un sac d’expé ! J’ai aussi essuyé quelques déluges. Certains chemins se sont transformés en petits ruisseaux en quelques minutes.
  • de prévenir les bestioles rampantes et venimeuses qu’un touriste était en train d’arriver (difficile d'identifier un serpent sur un chemin constitué de lianes) ;
  • de calmer l’ardeur de certains singes qui me voyaient comme un garde manger ou pensaient que j’avais des vues sur leur compagne (arrivé 4 fois).

2 – Des gants. Ils permettent de poser les mains par terre en évitant ou réduisant le risque de blessure, piqûre et autres désagréments. Pour illustrer ce qu'a dit Huckleberry, il y a deux ans en Thaïlande, j’ai effleuré – je dis bien EFFLEURÉ !- du dos de la main l’épine (sèche et usée) d’un frangipanier. Pas de sang, pas de coupure, juste un microscopique point rouge à peine visible. Deux heures plus tard ma main avait doublé de volume. Un truc que j’embarque depuis : un tube de pommade antibio (Fucidine).


30 novembre 2017 à 08:39:01
Réponse #11

Claude Ponthieu


Bonjour,

ce site est un bon point de départ pour avoir une idée de la jungle de Bornéo… ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

30 novembre 2017 à 09:42:03
Réponse #12

Claude Ponthieu


À mon humble avis tu peux oublier de prendre un sac de couchage en duvet …
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

30 novembre 2017 à 11:30:54
Réponse #13

Mrod


À mon humble avis tu peux oublier de prendre un sac de couchage en duvet …
Sérieusement? C'est un SDC en duvet?

Le maquillage c'était une blague...

Concernant le dénivelé. Je sais très bien lire un profil. Certes c'est pas énorme mais en jungle, en saison des pluies, je suppose aisément que même 15% de pente c'est galère et fatigant. Qu'il y aura peu de cours d'eau calme pour pêcher, etc...

ORS et sel alimentaire c'est pas la même chose. ORS c'est sel minéraux, glucose, plus une souche de lactobacilus x. C'est bien en cas de diarrhée/vomissement mais à moins d'avoir un stock énorme et d'en prendre tous les jours, pas certain que ça compense les pertes. Entre la transpiration importante au vu du climat, l’effort physique quotidien et le probable manque de nourriture. Pas certain que les apports compensent les pertes. Pour info, l'agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) préconise 6gr de NaCl par jour, certain médecins (référent dans ce domaine) préconise plutôt entre 9 et 15g. Après je dis ça, je dis rien. Je connais pas le milieu donc je ne sais pas quel teneur en minéraux aura ton alimentation sur place.
 
"antibactérien large spectre" ça n'existe pas, c'est antibiotique.

Nico

Edit:
Juste pour finir avec l'histoire du sel. Niveau Chlore t'as des apports avec les micropures. Le problème c'est en cas de carence en sodium, ça engendre des pertes importantes en potassium (vitamine K) qui sont problématique. Après recherche, j'ai trouvé quelques sources qui cite une étude menée sur des peuplades d’Amérique du sud qui constate une alimentation très riche en potassium. Le milieu étant proche on peu supposé qu'avec une alimentation suffisante le problème ne devrait pas se poser.
« Modifié: 30 novembre 2017 à 11:55:50 par Mrod »
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

30 novembre 2017 à 13:02:30
Réponse #14

lambda


Bonjour à vous.:)

Comme d'habitude, Nikolapland... splendide projet que voilà...encore une fois!  :doubleup:

Mais 2 petites remarques:

- J'ai pu lire que tu comptais au moins sur du 1 km/h en progression.... j'ai souvent lu, et entendu qu'en pleine jungle, faire son chemin à la machete, en hord piste, c'était plutôt genre du 300-500 m/h quand tout va bien?
Peut-être bien faire gaffe à ça au vu de ton timing et de ce que tu dois en effet parcourir?

- A mon humble avis, tant niveau matos que façon de faire, ne pas réinventer la poudre et faire ce que font les locaux... passer quelques jours sur la zone de ton point de depart pour prendre de vraies bonnes infos des-dits locaux avant de démarrer le truc, c'est toujours bien, je trouve...
D'ailleurs, les gens de là-bas, ils font des gros délacements à pieds en pleine saison des pluies??

à + et bonne preparation.

Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

30 novembre 2017 à 16:24:39
Réponse #15

Claude Ponthieu


Sur place il est facile de trouver des chaussures en caoutchouc bien adaptées à ce type de terrain — Adidas Kampung entre 1 à 2€ sur les marchés locaux, il y a moins de 10 ans.

On trouve aussi des chaussettes-guêtres dans les associations de marcheurs qui protègent de certaines sangsues.

Demander aux locaux de te montrer une plante très pratique facilement reconnaissable pour stopper les saignements dus aux sangsues — en indonésien kenduduk ou keduduk (Melastoma malabathricum Linn.), les ibans de bornéo l’appellent Kemunting.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

30 novembre 2017 à 18:40:33
Réponse #16

JR69


Peut importe ton experience dans ce milieu, la seule chose qui est important c'est ton envie de le faire et de connaitre tes limites dans un environnement inconnu... Savoir dire STOP dans ce cas la n'est pas un échec.... Voila comment je vois les choses en expie: alors bravo pour ton projet !

Quelques remarques:
- Tu vas boire plusieurs litre d'eau, est ce que le filtre dont tu parle est suffisant pour faire une filtration mécanique sur cette durée ? il y a peut etre un moyen de le nettoyer ?
- Comment pense tu gérer les crocodiles ? lors des traversé de cours d'eau en particulier ? Idem pour les sangsue ?
- En general en expie je prend un petit flacon de gel hydroalcoolique (vendu pour les mains), en cas de problème tési tu doit allumer un feux en urgence ça brule super bien
- Pour le SdC c'est clair que le duvet n'est pas adapté... pourquoi ne pas simplement dormir habillé avec des vêtements sec ? ou en plus juste un sac à viandes ....
- Pour le choix de la région tu as surement du prendre en compte le risque qu'il y a en ce moment au niveau terrorisme dans cette région du monde ? tu as peut etre plus d'infos concernant la sécurité ?

02 décembre 2017 à 15:08:00
Réponse #17

Nikolapland


Salut à tous!
Encore une fois et plus encore que d'habitude, plein de réponses constructives dans vos messages, dont je prends note et qui me seront utiles!
Pour les sels, minéraux, etc. J'ai toujours du sel avec moi et je vais compléter avec d'autres minéraux, en m'appuyant sur vos conseils.
Pour le SDC, pas de duvet non, pas bon pour l'humidité (j'ai oublié de changer sur la page)! Je pense plutôt prendre un truc léger genre sac à viande, voire juste une couche de vêtements secs comme vous dites. Question d'ergonomie, je vais prendre, je pense (j'hésite encore), un hamac avec moustiquaire intégrée, plutôt qu'une grande moustiquaire séparée, mais le risque est de se faire piquer à travers la toile par dessous, même si je vais l'imprégner d'antimoustique... (cf. Expérience de Mike Horn en Amazonie).
Merci aussi pour les références de plantes! J'en ai déjà étudié pas mal, mais je n'avais pas celles là.
Merci à tous 😉
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

03 décembre 2017 à 15:12:50
Réponse #18

florent.B


Salut Nikolapland,

Tout d'abord, je tiens à préciser que je n'ai aucune expérience de l'écosystème que tu vas traverser, mon avis est donc à prendre avec quelques précautions.

Pendant la nuit, est-ce que tu n'as pas à craindre d'avoir froid avec juste un sac à viande ? A ta place, je prendrai un petit synthétique. (snukbag fait par exemple un modèle pour la jungle, que je n'ai malheureusement pas encore pu tester). Avec un petit 15/20°C de nuit, vu l'humidité, tu peux te retrouver à avoir un peu froid si tu n'as qu'un drap, et donc dormir moins bien, ce qui sera dangereux pour tes activités pendant la journée.

La moustiquaire séparée, ca permet de limiter les piqures de moustiques ET de se mettre assis, jambes sorties, dans le hamac sans que les moustiques ne puissent te piquer. Tu vas t'alourdir un peu, mais niveau gain de confort ca me semble être non négligeable. Tu peux aussi mettre un matelas mini-mousse sous toi dans le hamac, ca empêche les piqures et ca isole super bien du froid. Imprégner la toile d'antimoustique, c'est une bonne idée mais il faut le refaire régulièrement, et alors ton produit fini par peser lourd dans ton sac.

Niveau palu, j'ai vu que tu comptais prendre du préventif ET du curatif. Tu comptes prendre quoi, comme préventif ? (La malarone, bien que chère et "violente", limite beaucoup plus les risques que les autres traitements. Perso j'ai déjà eu une crise (confirmée par test goutte épaisse) alors que j'étais sous doxy°, ce traitement n'est donc pas efficace à 100%, et avoir une crise de palu seul en pleine jungle, ca me semble être le genre de truc à éviter autant que possible.)

Comme dit par d'autres auparavant, 6km/jour, ca me semble beaucoup, d'autant plus si tu veux en plus prendre le temps de trouver ta nourriture par toi même. La saison des pluies te permettra d'avoir de l'eau facilement, mais va aussi augmenter le nombre de cours d'eau (non indiqués sur la carte) à traverser, et donc la dangerosité de l'expédition.
Un temps d'acclimatation avec des locaux me parait indispensable, en particulier pour identifier à coup sur les plantes comestibles. (Bien plus rentable que la chasse, AMHA).

Très beau projet en tout cas, j'espère que tu le mènera à terme dans de bonnes conditions.  :)

Florent
Muere lentamente quien se transforma en esclavo del hábito
repitiendo todos los días los mismos trayectos,
quien no cambia de marca,
no se atreve a cambiar el color de su vestimenta
o bien no conversa con quien no conoce.
(Pablo Neruda)

03 décembre 2017 à 18:22:15
Réponse #19

VieuxMora


+1 pour le Snugpak Junglebag que j'ai utilisé @100% d'humidité et 12°C sans problème sous tarp, grand confort et moustiquaire incorporée si besoin.
http://www.snugpak.com/outdoor/jungle-bag

Le soir, puis le matin
« Modifié: 03 décembre 2017 à 18:34:20 par VieuxMora »

06 décembre 2017 à 01:23:50
Réponse #20

Nikolapland


Salut,

Pour le couchage, ce n'est pas un simple sac à viande. C'est bien plus chaud qu'un simple drap, mais très respirant et si j'ai froid, je garderai une couche supplémentaire sur moi. Dans tous les cas, je prends gants et bonnet pour la nuit (même à 20°C par forte chaleur en journée), mais les températures semblent très stables si on regarde les fluctuations nycthémérales. Je ne prendrai donc pas de sac.

Pour la moustiquaire, ça fait partie de mes hésitations encore : il y a des avantages et des inconvénients en termes de protection, etc. vs gains d'ergonomie, installation, poids... Pour la protection antimoustique, c'est une imprégnation du tissus à la perméthrine et ça tient 60 jours, même avec des lavages à 40°C, donc ça devrait en tenir moitié moins sans lavage, sans trop de problèmes (quitte à compléter avec un peu de spray). Et pour le fond, je réfléchis encore à la possibilité de prendre un petit matelas ou une petite couverture (à voir).

Pour le palu, je suis passé au centre de vaccination d'Air France (typhoide/encéphalite japonaise et à venir : hépatites A/B+éventuellement rage) et ils m'ont fait une ordonnance pour la malarone. C'est aussi ce que j'avais vu : les médicaments à prendre dépendent de la zone : il y a pas mal de résistances, qui ne sont pas les mêmes selon les zones géographiques. A Bornéo, il existe des résistances pour tous les traitements, mais la malarone reste le plus indiqué des traitements, préconisé uniquement pour de fortes exposition (comme un mois en jungle par exemple).

Pour la distance, je tourne généralement à 12-15km par jour (20-25 en forçant un peu), en zones moyennement encombrées. Je suis à 2-2.5km/h en zones encombrées. Là, je me suis calé sur encore moitié moins, avec plusieurs jours de sécurité sur mon trajet et une sécu en distance + possibilité de couper encore. En gros, je suis à 135km (pouvant être réduite de 30km en coupant) mesurés sur carte relativement précise. 1km/h x 6h x 25j = 150km. J'ai donc un peu de marge.

Pur les rivières, étant hydrobiologistes, c'est quelque chose dont j'ai conscience et que j'ai intégré dès le début dans ma programmation de trajet. J'ai, en cas de besoin, des zones de replis (petits villages et sentiers/chemins) qui peuvent me permettre de gagner encore du temps ou d'abroger le voyage, si je vois que c'est vraiment trop difficile par la jungle.

Enfin, pour les plantes, j'étudie ça depuis un bon moment déjà (comme pour toutes mes expé) et je sais gérer les risques et les problèmes de reco, mais évidemment, si je peux glaner quelques conseils sur place, je ne manquerai pas de les prendre ;)

Encore merci les amis!  :doubleup:
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité