Nos Partenaires

Auteur Sujet: Trek en solitaire dans la jungle de Bornéo (Kalimantan centrale)  (Lu 5988 fois)

05 novembre 2018 à 22:41:20
Réponse #50

Nikolapland


Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

05 novembre 2018 à 22:44:23
Réponse #51

Nikolapland


(suite : sur un cap en pleine jungle, de la Borneo Nature Foundation, pour étudier les orangs-outans et autres espèces dans leur milieu naturel (mais nous, on n'a vu que des singes ici))
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

05 novembre 2018 à 22:46:44
Réponse #52

Nikolapland


Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

05 novembre 2018 à 22:49:08
Réponse #53

Nikolapland


Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

05 novembre 2018 à 22:50:58
Réponse #54

Nikolapland


Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

05 novembre 2018 à 22:53:55
Réponse #55

Nikolapland


Et voilà un petit peu de cette expé :) Si vous avez des questions, précisions, infos à demander, n'hésitez pas ;)
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

05 novembre 2018 à 23:03:06
Réponse #56

Chill


Ahhh !  :D
Depuis Mars qu'on attend en se posant la question " Qu'est-ce que le traceur traçait au retour ?"

 :doubleup: Chouettes images ! :up: Merci.

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

06 novembre 2018 à 07:11:56
Réponse #57

Boris



06 novembre 2018 à 09:20:43
Réponse #58

Arnaud


Content de voir que tu as gardé le moral !

Quelques mots sur le matos qui a bien fonctionné ? ce qui n'a pas marché comme tu l'imaginais ? Tes routines au camp ? en déplacemement ?

Merci ;)
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

06 novembre 2018 à 09:56:31
Réponse #59

bloodyfrog


Merci pour ton retour, c'est top. :up:

Quand as tu pris la décision du plan B? Après quelques jours de marche lorsque tu as estimé ta vitesse de progression? Après la casse de la boussole? Quand tu as commencé à avoir faim? :)

Manu.

Note: rapport à nos récentes discussions sur l'avenir du forum, les égos, le partage, etc...
Niko est l'exemple parfait du gars qui vient pour donner sans attendre trop en retour. Je me souviens des premières fois ou il était venu nous parler de ses projets de voyages, il y a quelques années. Quelques uns ici l'avaient un peu pris de haut...(et p'tet bien moi aussi d'ailleurs...) trouvant ses voyages ambitieux...
Et en attendant, il fait. Bravo, et merci d'être toujours par ici. :)

06 novembre 2018 à 10:47:53
Réponse #60

Kilbith


Merci pour le retour.

Je suis réellement impressionné par tes voyages et encore plus par ta capacité à les faire partager avec humilité (sans se mettre en avant) et pédagogie.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

06 novembre 2018 à 10:55:25
Réponse #61

guatar


Merci pour ce retour.

Déjà tellement de questions :up:  j'en ajouterai seulement une :
Si tu devais retenir quelques principes que tu as découvert sur le terrain pendant tes 14j en solo, ça seraient lesquels ?

06 novembre 2018 à 11:45:16
Réponse #62

lambda


Extraordinaire!  :o

On parle et s'extasie souvent de l'exploration spatiale, alors qu'on a sous notre nez une foultitude d'univers inconnus à découvrir "chez nous"!

Merci Niko pour ton partage et les connaissances apportées ici!  :doubleup: :up: :love:

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

06 novembre 2018 à 14:10:08
Réponse #63

Nikolapland


Salut et merci à tous :)

Je vais essayer de répondre aux quelques questions.

Arnaud : Sur le matos, pas grand chose à dire, si ce n'est ce que j'ai déjà écrit : il faut du solide! Au total, j'ai cassé/déchiré : ma boussole (depuis j'en prends toujours une de réserve), mon pantalon (couture de secours avec du fil de pêche in situ), la sangle de mon sac (réparation avec un morceau de cordelette Dyneema), une des jointures du sac étanche (rafistolé à la superglue et avec du latex d'un arbre),une couture de mon étuis à machette (rafistolé avec une boucle de cordelette en noeud coulant, pour tenir la machette dans l'étuis), la moustiquaire de mon hamac (partiellement rebouché en collant à la super glue). Donc la prochaine fois, je prendrai un sac plus costaud, une boussole de secours, un bon étuis pour la machette et un bon kit de réparations! ;) (et un peu plus en réserves alimentaires). Pour ce qui a bien marché, le GPS Garmin était au top: tient bien la charge, réception un peu longue parfois, mais ça joue globalement bien son rôle, boussole électronique au top. Le filtre à eau qu'on m'avait passé (Katadyn hiker pro) est top aussi : pas lourd, efficace et pratique. La Tramontina bolo est bien aussi: légère, assez solide, même si elle rouille vite, et efficace: par contre, pour les déplacements en brousse, oubliez le débroussaillage à la machette (peu efficace et très fatiguant) : mieux vaut 2 bâtons d'1m, pour écarter et/ou écraser la végétation devant soi : 1000 fois plus efficace et durable du point de vue énergétique!
Niveau orga, je marchais toute la journée, jusqu'à environ 17h pour monter mon bivouac. Je faisais pas mal de pauses courtes pour récupérer et boire (pas de problèmes pour l'eau, il y a ce qu'il faut). Sur le bivouac, j'avais des petits chaussons de plage, nickels pour marcher le soir en détente. Pour la nourriture, quand je pêchais, je préparais le poisson sur place directement (mais ça prend du temps), si je trouvais une autre ressource (coeur de palmier, quelques figues, quelques mangues sauvages : plus de peau, de noyau et de fibres que de chair), j'en mangeais une partie sur place et en gardais pour rationner sur environ 2 jours (selon quantité trouvée). Le soir, une fois le camp monté et un petit feu/repas parfois (pas toujours), je parcourais les alentours pour voir la microfaune (insectes, araignées, etc.). En général 1 bivouac = 1 nuit, à une exception près où je suis resté 2 nuits au même endroit pour récupérer un peu. ;)

bloodyfrog : Pour la décision du plan B, j'ai commencé à y réfléchir au 3e jour, quand j'ai calculé ma vitesse moyenne de progression et j'ai pris la décision de changer de trajet au 6e/7e jour, quand la boussole s'est cassée et que j'ai fait un point "sucre", avec 2 options de trajet : une version courte et une un peu plus longue. Finalement, au 9e/10e jour, j'ai pris un trajet un peu intermédiaire, en juste milieu entre mes ressources restantes et mon envie de rester dans la jungle et de profiter un maximum :) Globalement, même si je mange très peu, je n'ai pas faim lors de mes expé : le corps (et le mental) s'habituent à manger peu et même avec 10kg de moins, je n'ai pas senti de fatigue particulière avant le 13e jour, qui a été très hard (matinée à 40°C, vue de kilomètres de cultures de palmes flinguant le moral, puis grosse pluie pendant des heures, à monter pendant plusieurs heures une pente à 60° dans une brousse dense, avec coulées de boues aux pieds, chute sur des troncs d'arbres morts, etc.).

guatar : pour les quelques principes de base :
  • prendre du matos solide, 2 boussoles et un bon kit de réparations ;
  • même si la végétation est dense, mieux vaut aller tout droit que de chercher un détour;
  • la jungle, c'est très riche biologiquement, mais ça reste très difficile de s'y nourrir sans une loooonnngue expérience du milieu ;
  • 2 bâtons valent mille machettes, pour se déplacer avec "facilité" ;
  • le mental, plus que le physique ;
  • l'Homme détruit inconsciemment un patrimoine naturel, la vie, pour le confort et le profit, mais la Vie, la Nature et la sagesse valent infiniment plus que tout ce qui se compte en billets...

Voilà pour les grandes lignes :) Merci à vous tous pour vos soutiens, vos mots sympa et encourageants, etc. ;)  :doubleup:
Et bloodyfrog, en effet, ici et ailleurs, il y a beaucoup de gens réfractaires, condescendants, méprisants, qui ne croient pas, qui doutent, qui jugent sans savoir, qui croient tout savoir sur la base d'un rien et du coup stagnent sans plus rien apprendre ni avancer, mais on se sous-estime tous et on peut faire mille fois plus qu'on ne le croit, si on prend le temps, qu'on écoute, qu'on prenne le positif, qu'on apprenne, qu'on ne se surestime pas, mais voit les choses objectivement, qu'on teste, qu'on tente, qu'on tire les leçons de nos erreurs, etc. et pas après pas, on se renforce, on gagne en assurance, en savoir, en sagesse, on met le négatif de côté, pour garder le positif et constructif, voir plus loin...et partager pour faire avancer ce monde vers le mieux, même juste un peu. :D

Je dis souvent que personne n'est supérieur à l'autre, que j'ai à apprendre de tout et de tout le monde, d'un gamin de 3ans attardé ou du ver de terre, jusqu'au gérant de multinationale ou au génie de physique théorique. Les limites du corps et de l'esprit ne sont que sur un instant donné et il ne tient qu'à nous de les amener plus loin et ça, c'est offert à tout être vivant :)  ::)
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

06 novembre 2018 à 14:30:21
Réponse #64

Arnaud


« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

06 novembre 2018 à 16:25:51
Réponse #65

VieuxMora



06 novembre 2018 à 22:45:14
Réponse #66

You


Tsss, que d'énergie gâchée, alors que pour voir des plantes d'intérieur il suffit d'aller au Jardiland du coin de la rue.
 ;D

Merci pour ce retour !

Une question : qu'est-ce qui, dans ce type de biotope, occasionne tant de casse de matos ? La densité végétale ? L'humidité ?
EDIT : pardon, je viens de voir que tu as déjà répondu sur ton site, je file lire ton récit de suite !

06 novembre 2018 à 23:11:27
Réponse #67

Nikolapland


Une question : qu'est-ce qui, dans ce type de biotope, occasionne tant de casse de matos ? La densité végétale ? L'humidité ?

 :D Pour les plantes d'intérieur, c'est vrai que mon yuca est presque au même niveau, mais il en faudra une cinquantaine dans mon petit appart et que je rajoute quelques bestioles pour retrouver l'ambiance :P

Sinon, pour répondre à la question, il y a en effet la végétation, mais aussi les rochers, l'humidité, les branches mortes, etc. Quand tu fais des kilomètres à t'accrocher dans les épines, des branches cassées, des feuilles coupantes, des fougères rugueuses de 3m de haut qui t'accrochent de partout, que tu glisses et te casse la gueule (parfois de haut) sur des bois humides, des pierres, de la boue, etc., avec de la terre, du sable (friction, usure, rugosité) et le tout plein de flotte, tout ce qui est tissu (à moins d'avoir du kevlar) souffre beaucoup. Et avec les chutes, les accrochages, etc. ça crée de la casse :)  :lol: ;#
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

07 novembre 2018 à 09:10:30
Réponse #68

guatar



07 novembre 2018 à 15:39:24
Réponse #69

VERDUG0



07 novembre 2018 à 20:53:06
Réponse #70

Nikolapland


De rien! Merci pour votre intérêt et à ceux qui m'ont aidé à préparer cette expérience avant mon départ 😉
Nikolapland
http://nikoxyd.free.fr
L'homme fait partie de la nature, il doit vivre avec et non la soumettre à sa volonté...

08 novembre 2018 à 10:21:59
Réponse #71

Puk


Un grand Merci pour les différents partages, c'est toujours très instructif !
"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé"

09 novembre 2018 à 19:59:39
Réponse #72

Oim


Merci pour le partage  :up:
C'est super de voir l'évolution entre l'idée, la préparation et la mise à l'épreuve de la réalité..
Bravo !  :doubleup:
" The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt. "  GrandMaster B.R.
"tous les survivalistes ne sont pas paranoiaques, mais b*rdel j'ai l'impression que tous les paranoiaques deviennent survivalistes..." Le taulier

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité