Nos Partenaires

Auteur Sujet: projet de micro ferme autonome  (Lu 842 fois)

12 novembre 2017 à 18:21:36
Lu 842 fois

olivcody


ça y est....!!! j'ai enfin pu m'installer dans un coin ou le terrain ne ruine pas. :doubleup:
j'ai le projet de vivre un maximum en autonomie, aussi bien enrgetique que alimentaire depuis pas mal de temps. j'ai fait quelques essais lorsque j'étais en idf et je vais enfin avoir suffisamment de surface pour en faire un maximum.

sur un terrain de 1000 m², maison de 100 m² habitables, en gironde.
je ne connais pas l'état du sol mais je suis en plein dans les vignes de pomerol et st-emilion.

le projet est de faire de la permaculture avec un potager, un verger et quelques poules.
je pense ponctuellement prendre un agneau pour avoir de la viande.

l’ensoleillement est correct de mars à fin octobre sans gelées . par contre je crains que les pluies n'apportent pas suffisament d'eau pour l'ensemble (potager, eau sanitaire).
je pense découper le terrain en 4 éléments
-garage/parking
-verger/poulailler (150m²)
-potager (200 m²)
-espace jeux/bassin/terrasse

je suis déja dans la maison mais je ne serais propriétaire qu'à partir du printemps, je cherche donc les petites choses à faire pour préparer.
je compte essayer les differentes techniques de culture comme la butte en lasagne, spirale aromatiques etc...
je cherche aussi les fruitiers les plus simples à mettre en oeuvre et à entretenir, j'ai lu par exemple que les pommes sont parmi les plus compliqués à faire produire in fine.

pour l'energie je compte investir dans des panneaux solaires et fabriquer un cesi à partir de mon ballon existant. malheureusement mon toit est exposé est-ouest donc je pense installer les capteur à proximité de leur utilisation

dans la maison, l'idée est de creer un "reseau secondaire", en conservant l'installation actuelle electrique/eau, je vais y mettre un poele à bois et alimenter certaines prises par l'installation solaire. je compte aussi creer une salle d'eau hors reseau: toilettes seche (ou methaniseur), douche solaire et eau de pluie filtrée (mais pas traité).


vos commentaires et remarques sur les differentes option et pieges à éviter sont les bienvenues.

le projet est à l'objectif pour 2020 avec l'espoir de travailler à 80% à ma boite pour me dégager du temps (et payer moins d'impots) pour la ferme sans devenir agriculteur à temps complet. il restera bien sur des postes de depenses comme le fromage, le vin, les matieres premieres (savon, cereales, lait) et les loisirs...

13 novembre 2017 à 18:24:29
Réponse #1

Loriot


Pour les pommes franchement, c’est facile! Il faut juste que tu prennent des variétés résistante aux maladies et choisir la forme en fonction de tes besoin...
Pour les variétés moderne et sympa (et résistante) je dirais Topaze, Rubinola, Sirius, Opale...

Franchement un arbre haute tige planté à 10x10 m sans trop le tailler, ça produit relativement vite et beaucoup. L’erreur vient souvent de la taille! En supprimant la taille on supprime les erreurs. ;)
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

13 novembre 2017 à 19:18:23
Réponse #2

huckleberry


Pour connaitre un peu le coin, il faudrait plus du figuier, cerisier, prunier, poirier que du pommier.

Penser aux châtaigniers ou noisetiers aussi, et quelques variétés d'arbres qui peuvent donner du champignon... dont les cêpes.

Bref y'a de quoi faire, va voir un papi du coin qui pourra sûrement te conseiller.



Bonne installation.


edit:

Pour les panneaux solaires, il faut prendre conscience que les cellules se détériorent et n'offrent plus les mêmes performances au bout de trois ou quatre ans même en prenant de la bonne came....
Le seuil de rentabilité et très souvent surestimé.

« Modifié: 13 novembre 2017 à 19:26:03 par huckleberry »

13 novembre 2017 à 21:41:44
Réponse #3

tartopom


1000m2 c'est quand même pas grand chose (manque un Zero?) et je partirai sur l'idée inverse de loriot de plutôt planter des basses tige pour diversifieret pouvoir mettre ces pommes dans plusieurs panier  .
Et puis manque aussi un espace stockage du bois de chauffage
BAVU ba pris

13 novembre 2017 à 21:46:17
Réponse #4

olivcody


il y a deja un gros buisson de noisetier mais nous ne consommons pas de champignon.

quelle est l'alternative aux panneaux solaire si ils se révèlent peu efficaces?
j'ai bien pensé à fabriquer un groupe électrogène sur base de moteur de tondeuse "pantonisé" (gavage à l'eau), mais je doute que nous (voisins y compris) ne supportions le bruit du moteur.
il n'y a pas non plus de cours d'eau exploitable à proximité

13 novembre 2017 à 22:03:35
Réponse #5

huckleberry


Le figuier normalement sera celui qui poussera le plus vite et qui donnera rapidement.

http://www.jardiner-malin.fr/fiche/figuier.html

Les pommes c'est plus dans le nord, le cidre c'est pas vraiment Girondin, même si ça pousse c'est pas le climat idéal.

Les panneaux solaires c'est bien mais cher,  ne te bases pas sur les estimations hautes de production.

Sinon le gaz c'est bien aussi, et vois si tu peux installer un puit canadien chez toi, ça fonctionne très bien.

http://www.futura-sciences.com/maison/dossiers/chauffage-pompe-chaleur-puits-canadien-940/page/13/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Échangeur_air-sol

13 novembre 2017 à 22:09:46
Réponse #6

olivcody


depuis que je me documente sur la permaculture, il semble que 1000m² soient suffisants en associant efficacement les cultures. j'ai meme vu/lu que sur 100m² certains parviennent à etre autonomes en legumes pour 4 sur une année.
ce que je souhaites c'est etre autonome sur les besoins vitaux:
un toit chauffé
de l'eau sanitaire (chaude si possible) filtrée
des fruits et legumes
quelques proteines animales et vegetales.

le reste sera considéré comme du confort/plaisir comme la télé, le fromage, la viande rouge, les loisirs et sera dépendant d'un revenu salarié

le bois de chauffage sera stocké dans la partie garage/parking coté nord. je pars sur 5steres par an pour voir large donc un espace abrité de 50m² linéraire  devrait suffire et pourra servir de cloture.

13 novembre 2017 à 22:25:17
Réponse #7

guillaume


depuis que je me documente sur la permaculture, il semble que 1000m² soient suffisants en associant efficacement les cultures. j'ai meme vu/lu que sur 100m² certains parviennent à etre autonomes en legumes pour 4 sur une année.
ce que je souhaites c'est etre autonome sur les besoins vitaux:
un toit chauffé
de l'eau sanitaire (chaude si possible) filtrée
des fruits et legumes
quelques proteines animales et vegetales.

le reste sera considéré comme du confort/plaisir comme la télé, le fromage, la viande rouge, les loisirs et sera dépendant d'un revenu salarié

le bois de chauffage sera stocké dans la partie garage/parking coté nord. je pars sur 5steres par an pour voir large donc un espace abrité de 50m² linéraire  devrait suffire et pourra servir de cloture.

Ma question n'est pas méchante mais as-tu déjà passé quelques semaines/mois d'affilé en campagne et plus particulièrement dans une petite ferme ?

Sinon, je te conseille de le faire, avant d'aller droit vers de grandes désillusions.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

13 novembre 2017 à 22:44:32
Réponse #8

olivcody


je ne l'ai pas mal pris, j'apporte des precisions :up:

comme je l'ai dit, j'ai deja fait quelques essais, pas toujours concluants, mais qui ne demandent qu'a etre optimisés.
je ne cherche pas à mettre la charrue avant les boeufs, c'est pour ça que je reste dans la configuration metro/boulot/dodo.
j'ai aussi réussi à impliquer ma femme et mes enfants ces dernieres années, je n'ai pas demenagé pour vivre en autarcie, je l'ai fait pour gagner en qualité de vie. ce qui me permet de mettre en place mon projet étape par étape

13 novembre 2017 à 22:46:25
Réponse #9

huckleberry


depuis que je me documente sur la permaculture, il semble que 1000m² soient suffisants en associant efficacement les cultures. j'ai meme vu/lu que sur 100m² certains parviennent à etre autonomes en legumes pour 4 sur une année.



D'après ton premier post, c'est plus 350m² que 1000m² dont tu parles, à voir si c'est réalisable sur cette surface.


Pour le côté énergétique, la première chose sur laquelle tu dois te focaliser c'est l'isolation de la maison, et notamment le toit.

13 novembre 2017 à 23:02:58
Réponse #10

olivcody


l'isolation est "standard". construction de 2006 de plein pied, isolation des murs et du plafond en laine de verre.

les surfaces sont approximatives, ce que je souhaite dans la pratique c'est 4 ou 5 arbres fruitiers, un potager nourricier avec des petits fruits et baies
la permaculture c'est voir de maniere globale l'espace, ça n'est pas cultiver chaque m²

14 novembre 2017 à 08:31:44
Réponse #11

guillaume


l'isolation est "standard". construction de 2006 de plein pied, isolation des murs et du plafond en laine de verre.

les surfaces sont approximatives, ce que je souhaite dans la pratique c'est 4 ou 5 arbres fruitiers, un potager nourricier avec des petits fruits et baies
la permaculture c'est voir de maniere globale l'espace, ça n'est pas cultiver chaque m²

OK. Ne cherche pas à tout prix l'autonomie alimentaire/énergétique/what ever tout de suite dans ce cas.

Vas-y doucement. Cultive ce que tu as envie au début.

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

14 novembre 2017 à 09:27:46
Réponse #12

adrien.hr


Yes ! Pleins de bonnes réponses/idées etc...
Première chose qui m'est venu à l'esprit, prend ton temps, avance pas à pas,
même à 80% le temps va être une ressource très limitée et tu vas devoir attendre un moment avant d'avoir un weekend dispo pour les loisirs, donc profite d'avoir ton travail à coté pour maintenir les bases et diminuer progressivement ta conso en énergies etc...

A mon avis, tu peux focaliser dans un premier temps ton temps et ton énergie sur le lancement du potager et des fruitiers.

Je ne connais pas ta région mais en général quelques petits fruitiers peuvent vraiment faire une première base et s'est rapidement exploitable, notamment framboisier qui est rapidement invasif une fois installé donc franchement il ne faudrait pas s'en priver !

Quelques arbres fruitiers comme l'ont préciser d'autres plus haut, je n'en connais pas plus, mais demander des conseils aux anciens me semble une excellente idée.

Pour le potager et la perma, commence simple, essaie de rapidement comprendre ton terrain pour éviter des erreurs, fais des tests, mélange, associe et regarde ce qui fonctionne chez toi.

Les buttes en lasagne c'est top mais c'est long à mettre en place et il faut quelques années pour vraiment voir la différence, mais si tu trouves le temps fais en, c'est top, simplement ça ne doit pas être la priorité dans ton potager sinon tu n'auras pas grand-chose à te mettre dans l'assiette la première année.

Pareil, les poules c'est intéressant, par contre il faut absolument prendre le temps de faire un bon abri bien sécurisé pour éviter le bain de sang... ça va très vite...

Un poêle et/ou un fourneaux à bois = un bon démarrage vers l’autonomie énergétique.

14 novembre 2017 à 09:57:37
Réponse #13

raphael


Pour les fruitiers , j'habite dans une zone assez ressemblante : Il faut etre patient avant d'avoir une récolte significative et certains arbres sont plus compliqués que d'autres.

Franchement ayant un producteur (culture assez "raisonné") juste a coté, je me prends plus la tete avec les fruits. J'ai planté pommier, poirier, prunier, abricotier, noyer, noisetiers et chataigner et j'espere en profiter génereusement uniquement dans quelques années
Se connaitre et s'accepter


14 novembre 2017 à 10:52:20
Réponse #14

Puk


Bonjour,
Tendre vers une certaine autonomie est un beau projet mais long à mettre en place.

Le poêle à bois peut être juste pour chauffer 100m² surtout en fonction de l'aménagement de la maison(différences de niveaux entre les pièces, ouverture entre celles ci pour la circulation de l'air chaud...), le fourneau bouilleur peut être une alternative intéressante (permet de chauffer l'eau d'un circuit de chauffage avec radiateur) et en plus on cuisine dessus et il a un four. Et 5 stères de bois me parait peu mais je connais mal les conditions climatiques du secteur et l'isolation de la maison.

Le chauffe eau solaire est le meilleur compromis pour profiter de l'énergie du soleil comparé aux panneaux photovoltaïques (en terme de rendement, durée de vie, énergie grise,...) donc à privilégier et à adapter si effectivement les expositions du toit ne sont pas bonnes. Ça marche très bien installé au sol aussi, à proximité de la maison.

Les toilettes sèche c'est bien mais demande une organisation (gestion des seaux mais surtout gestion du compostage), une phytoépuration permet un meilleur traitement des eaux usées (avec les toilettes dedans aussi) et il y a possibilité de récupérer l'eau de sortie pour irrigation du potager. L'entretien est minime.

Le double réseau d'eau est pertinent pour l'habitation, l'eau de pluie filtrée peut alimenter toilettes, machine à laver, voir douche.

Pour la partie jardin, la permaculture demande du temps pour comprendre les plantes, leurs synergies et effectivement on a besoin de moins de place mais après plusieurs années de travail, de notes, d'expérimentation. Il faut le voir comme un loisir avant de vouloir y compter dessus. Les fruitiers restent une option simple et peu contraignante et ça a déjà été dit, éviter les tailles permet d'éviter certains problèmes de productivités.

C'est un beau projet.

Au plaisir de vous lire,

Puk
"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé"

14 novembre 2017 à 21:17:40
Réponse #15

olivcody


merci pour vos remarques,
en effet je table sur l'horizon 2020 pour considérer que aménagement sera enfin productif.
déjà je ne peux rien démarrer cet hiver, on vient de prendre les premieres gelées et je n'ai pas encore de serre.
c'est l'occasion de prendre le temps de fabriquer le poulailler (je commence à glaner les palettes), mon fils désespère depuis qu'on s'est séparé de nos (ses...) poules. il faut aussi cloturer le parcours qui deviendra le verger.

notre ancien poêle de 11kw nous chauffait convenablement notre ancienne maison (sauf une chambre) alors qu'il n'y avait pas d'isolation aux murs et d’énormes pertes par le plafond. et avec 5 steres pour un hiver plutot froid comme l'année derniere. l'implantation que nous souhaitons lui donner sera je pense assez efficiente car au centre de l'espace de vie et faisant face au couloir des chambres.

l’électricité est une vrai gageure car nous ne pouvons nous en passer pour notre confort. les circulateurs d'eau, pompes, frigo, congelo etc... nécessitent une installation relativement puissante et stable sans parler de la télé, internet, ordinateurs..
malheureusement une éolienne est tres compliqué à mettre en œuvre administrativement car nous sommes quad meme dans un village urbanisé avec des monuments classés.

15 novembre 2017 à 10:59:19
Réponse #16

Utopie


Je peux me tromper et c'est mon humble avis mais 100 m2 d'intérieur c'est très grand et 1000m2 d'extérieur c'est petit. Tu peux peut-être tranformer une pièce ou deux en lieux de stockage ?
Pour le solaire suffit de faire tes lessives quand le soleil brille... et puis la TV, la cafetière, le rasoir électrique, le sèche cheveu, les plaques à induction poubelle. un petit frigo, un congel, un ordi ça suffit pour la famille. Va voir le site http://www.habitation-autonome.com/ ils ont de bonnes idées.
Ceci dit c'est une belle aventure et un joli projet péda pour les gamins. L'année dernière j'ai fait la journée sans pétrole avec ma fille. Et ben ça remet les idées en place d'un coup !
Courage fuyons, réfléchissons après...

15 novembre 2017 à 22:19:47
Réponse #17

olivcody


tu mets le doigt sur ce qui me manque clairement: un lieu de stockage..

j'ai dans l'idee de faire creuser un trou pour mettre une cuve béton pour me faire une cave à la temperature du sol


100m² habitable c'est 4 chambres de 10/12m², une salle d'eau sur le reseau et une salle d'eau hors reseau. plus une piece à vivre acceptable pour une famille de 4 et quelques invités. si vraiment  la place venait à manquer pour la production, je me servirais de l'espace jeux lorsque les enfants auront grandit

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité