Nos Partenaires

Auteur Sujet: Conseils pour la restauration d'une hachette  (Lu 1792 fois)

22 septembre 2017 à 21:42:27
Réponse #25

Loriot


Super méga constructif !  ^
...

C'est tellement évident qu'on ne le trouve nulle part.  :blink:

Fin des réponses au batracien, tant qu'il n'y aura pas du SIGNAL.
Bon WE.

    Chill.

Je comprend pas très bien ce que cela veut dire.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

22 septembre 2017 à 22:08:59
Réponse #26

Pierrot


Citer
Je comprend pas très bien ce que cela veut dire.

Faut pas chercher.  :lol:

22 septembre 2017 à 23:16:13
Réponse #27

Chill


PAVC - ne pas citer SVP.
Citation de: Loriot
Je comprend pas très bien ce que cela veut dire.

[Usine Nouvelle]
Quelqu'un, ici, semble avoir des informations sur un montage révolutionnaire des fers de hache, ou de tout autres outils d'impact.

Il s'agirait d'une sorte de brevet décrivant l'emploi ancien et généralisé d'une cheville métallique implantée dans le sens de la frappe et prenant appuis sur le bois de l'outil afin de renforcer l'emmanchement du fer. La solidarisation du-dit fer et de la sus-nommée cheville (ou clavette, cela reste à déterminer) étant obtenu par le rivetage en déformation continue, tout au long de l'usage de l'outil, de l'extrémité confondue avec le talon faisant fonction de marteau.

La première application de ce brevet aurait été la conception d'outils de marquage forestier.
La recherche d'antériorité de la concurrence reste à ce jour infructueuse.

Pour tenter de faire obstacle au Progrès, un réactionnaire a vainement essayé de produire des éléments contestant l'ingéniosité et la pertinence de la solution brevetée , arguments qui ont été très laconiquement réfutés par l'inventeur.

Mis à part quelques smiley, nous n'en saurons rien de plus.

[/Usine Nouvelle]

Autant que cela fasse sourire ...  :(
    Chill.

PAVC - ne pas citer SVP.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

23 septembre 2017 à 10:44:49
Réponse #28

Loriot


J'ai retrouvé une photo d'un livre sur les haches. Lundi je passe au musée pour trouver mieux.
On ne le vois pas bien là dessus, mais le tempon est interchengeable.
Évidemment qu'un outil tel que celui la n'est pas fait pour taper dans du fer. Mais pour marquer les troncs à abattre ou marquer les piles de bois.
« Modifié: 23 septembre 2017 à 10:51:35 par Loriot »
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

23 septembre 2017 à 11:14:41
Réponse #29

Krapo


 :trash: pour la hache de marquage

Un tampon amovible permet au fabricant de ne faire qu'une seule série de fers avec uniquement le marqueur à personnaliser et il n'y a pas de réelles contraintes mécaniques dans son utilisation première.
Laissons glouglouter les égouts !

23 septembre 2017 à 12:30:47
Réponse #30

Ghjallone


Il n'y a aucune raison que la "cheville" d'un marqueur interchangeable dépasse dans l'oeuil... Ça ne ferait qu'endommager le manche lors de l'utilisation.
En revanche, peut être qu'à l'origine le manche n'était pas en bois, et pas destiné à être changé?
J'ai déjà vu des hachettes anciennes avec des manches en aluminium ou en magnésium... C'est peut être un montage de ce genre.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

23 septembre 2017 à 13:20:39
Réponse #31

Loriot


C'est surtout pas fait pour taper autre chose que du bois.
À voir le marteau, ce dernier a tapé autre chose de bien plus dur (du fer?)
Ce qui aura enfoncé la "cheville" (tempon) bien plus loin que prévu.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

23 septembre 2017 à 14:47:43
Réponse #32

Ghjallone


Peut être... Mais alors:
-pourquoi la cheville aurait elle été aussi longue? Elle affleure la panne  alors qu'elle dépasse dans l'oeuil. Si elle s'était cassée à la base du tampon, elle ne dépasserait pas.
-pourquoi ce logement aurait il été traversant? Qu'on fasse le trou à chaud à la forge ou à froid par la suite, je ne vois que des inconvénients... S'il traverse tout le fer, je pense que c'est fait exprès.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

23 septembre 2017 à 15:04:10
Réponse #33

Chill


Examinons soigneusement ce document :

Peut-être est-ce réellement une ancienne hachette forestière, ce qui justifierait le poids réduit du fer, la forme triangulaire du plateau, mais non la forme trapue du taillant.

Dans ce cas elle a du être "neutralisée" par détérioration volontaire de la gravure du plateau, et c'est là que ça devient "anti mécanique" : perçage trop profond, et pas d'arrêt en translation du "clou". Résultat : agression du manche et talon de géométrie quelconque. Trou fait exprès, comme suggéré par Ghjallone, mais par un aimable bricoleur.
L'utilisation d'un centrage long (-4 ddl car longueur de la cheville >> 1,5 sa section) et d'un éventuel appuis plan (-3 ddl) nécessaire pour conserver la fonction de marteau, est déjà hyperstatique. (Somme > 6)
Juste le centrage long sans arrêt en translation, même avec un guidage prismatique, rend inévitable l'agression à terme du manche car subsistera le déplacement de la cheville : toujours et encore "anti mécanique"

Pour un dispositif réellement amovible, un mécanicien aurait privilégié la transmission de l'effort principal (impact) par un appuis plan soigné (-3 ddl), éventuellement un centrage court (-2 ddl, longueur << section) ; et si vraiment indispensable un détail de forme pour l'anti rotation (-1 ddl).
(Illustration pour les littéraires : une capsule fermant hermétiquement une bouteille de bière.)
Ou bien, ce que suggère la dernière image de Loriot, un appuis plan normal à la direction de l'impact, et une rainure (en T ?) perpendiculaire à la direction de frappe. On peut alors imaginer un coincement  du dispositif par queue d’aronde.
Cher et complexe, mais possible et fonctionnel.

Ce qui est proposé comme personnalisation dans les catalogues actuels c'est la soudure d'une plaquette "plan sur plan". La hachette (ou le marteau, voire l'herminette) est anonyme et produite en grand nombre ; la plaquette est spécifique et fixée à la commande. Rien n'est plus universel en surface de contact qu'un plan bien plat ...

Quoi qu'il en soit, un simple passage du plateau au touret à meuler aurait rendu illisible la gravure, mais le reste de l'outil serait resté utilisable à la maison au quotidien.

    Chill.
« Modifié: 23 septembre 2017 à 15:09:35 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité