Nos Partenaires

Auteur Sujet: AEV, Accident d'exposition au risque viral  (Lu 628 fois)

10 août 2017 à 01:25:19
Lu 628 fois

Hurricane


Bonjour,

je voudrait avoir quelques informations techniques par ici, si quelqu'un de compétent saurait répondre.

J'ai fait une sortie kayak samedi dernier. Je me suis coupé au niveau du doigt avec mon couteau que je voulait essayer, rien de bien méchant mais c'est ce qui arrive quand on s'y prends comme un con. Heureusement que je prends toujours mon kit bobos car ça saignait beaucoup. Bref...

Lundi, j'ai fait une intervention de Police. Sans rentrer dans les détails par discrétion, J'ai appréhendé un taré sur une rixe. Il était couvert de sang. Grosse erreur de ma part, j'avait pas mes gants sur moi et puis j'ai agi au plus rapide pour mettre fin à une agression.

Les pompiers sont intervenus et m'ont demandé de contacter le centre 15 pour être dirigé par un médecin, car j'était couvert de sang aussi au niveau des membres supérieurs, du fait que j'ai du aller au corps à corps pour le maitriser et l'amener au sol.

Le médecin m'a posé tout un tas de questions : Si j'avait reçu du sang dans la bouche, dans les yeux etc... Tou était RAS jusqu'au moment où je lui ai dit que j'avait une coupure de couteau au doigt. Malgré que je lui ai expliqué avoir un pansement, il m'a demandé de me rendre aux urgences pour consulter.

Le médecin a trouvé une deuxième coupure car ça piquait lors de la désinfection. Il m'a dit que les coupures étaient des "portes d'entrée". Du coup le type que j'ai appréhendé a subi un test sanguin dans le cadre de personnes à risques (il consomme à ma connaissance seulement cocaïne et cannabis).

Ils ont testé HIV et d'autres choses. RAS aux analyses pour lui. Par contre le médecin, par sécurité, m'a déclenché un protocole qui se nomme AER il me semble. Il m'a dit que "on se sait pas ce qu'il a fait les trois dernières semaines avant ce test". Si j'ai bien compris il y a une période d'incubation qui fait que si il a contracté quelque chose, ça se voit plus tard.

Donc j'ai une prise de sang dans un mois et puis d'autres je ne sait plus quand.

Je suis "rassuré on va dire....

J'aurait deux questions majeures svp :

- Une coupure "non fraiche" qui "pique", au nettoyage par produits désinfectant, peut elle être une "porte d'entrée" ou faut il que la coupure soit en sang ? Auquel cas tout ce protocole ne sert à rien et je peut dormir tranquille.
- Est-ce que je suis hors de "danger" ou la faute à pas de chance peut y mettre son grin de sel ?...

Le fait est aussi que j'ai une compagne et je sait pas trop comment agir vous voyez... Ca me déroute un peu. Elle revient bientôt de chez sa famille, comment je doit aborder le problème svp ?

Merci.




"Des choses simples pour des gens simples". Benoit, NDS.

10 août 2017 à 07:42:36
Réponse #1

fry


Le risque n'est pas nul mais il est infinitésimal. Il faudrait déjà que le sujet cible ai effectivement une maladie à transmette. Il faudrait que la plaie ai été suffisamment ouverte / rafraichie par la rixe pour être une porte d'entrée suffisamment significative. Et enfin si toutes ces conditions sont réunies ce qui est loin d'être le plus probable, il faudrait que l'infection prenne, ce qui est là aussi un pourcentage très minime des cas.

De toute façon seul le médecin qui a mené tout l'interrogatoire et l'examen a les clés en main pour savoir l'étendue du risque et choisir la procédure.

Une procédure AEV se suit au minimum en hôpital de jour d'infectiologie tant que les infectiologues le jugent nécessaires (contrôles possibles jusqu'à 3-4 mois en fonction de ce qu'en pense le médecin et en fonction de la mise en place d'un traitement préventif).

Les rapports doivent être protégés tant que l'infectiologue ou le médecin en charge du dossier n'ont pas donné leur aval. Il faut rassurer le / la conjoint(e) en expliquant que le risque est plus qu'improbable mais que c'est une procédure normale, qui vise à atteindre le risque zéro pour elle et pour soi, et qu'il est important de la respecter.

10 août 2017 à 12:19:13
Réponse #2

Hurricane


Merci pour cette réponse complète c'est très sympa.

Une dernière question s'il te plait, c'est génant de parler de ça ici  mais est ce que je doit me protéger lors des rapports avec ma conjointe.  :-\
"Des choses simples pour des gens simples". Benoit, NDS.

10 août 2017 à 21:11:07
Réponse #3

Hurricane


Ah mince quel con, désolé j'ai lu de travers.

Milles merci.

P.S : PAVTC j'ai pas comrpis...
« Modifié: 10 août 2017 à 21:43:14 par Hurricane »
"Des choses simples pour des gens simples". Benoit, NDS.

14 août 2017 à 14:49:32
Réponse #4

ensuquet


Salut!

Fry t'a donné son avis de professionnel, laisse moi te faire partager mon expérience si cela peut te rassurer....

3 fois le protocole....
Dont une fois du sang dans les yeux et la bouche, une grosse morsure et un "pelage" d'un de mes doigts sur les dents de l'autre (qui avait les dents dedans / dehors: dans un tel état que sa joue était trouée et laissait apparaître ses ratiches)  et en ce qui concerne la dernière: piqure à une aiguille creuse lors d'une palpation....

A chaque fois, un suivi avec des contrôles tous les 3 mois pour s'assurer que tout allait bien.
Heureusement pour moi , j'ai rien choppé!
J'ai eu droit au traitement préventif qui d'ailleurs a beaucoup évolué (lors du 1er, je devais prendre des cachets toutes les 3 heures)...

Aucun professionnel de santé ne te dira qu'il n'y a aucun risque car le risque zéro n'existe pas mais pour ce qui est des plaies, le (dernier ) médecin que j'ai eu l'occasion de consulter au service des maladies infectieuses, parlait de plaies profondes avec contact appuyé prolongé...
A PRENDRE AVEC TOUT PRECAUTION bien sûr, contrairement à notre camarade plus haut, moi je ne suis pas docteur.

Rassure ta moitié, ne deviens pas parano aussi et garde le moral; un point positif: les analyses du mec sont négatives.
A+

PS: si tu ressens le besoin d'en parler, ou si t'as des questions, mp.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité