Nos Partenaires

Auteur Sujet: Protection respiratoire  (Lu 644 fois)

18 juillet 2017 à 21:11:19
Lu 644 fois

Vanadium


Bonjour à tous,

Avec les derniers feux de forêt, je me demandais quelle était la protection respiratoire à avoir chez soi pour se protéger un minimum de fumées diverses et variées ?
La masque à gaz est-il la seule alternative valable ?

Merci pour vos réponses.

18 juillet 2017 à 23:17:07
Réponse #1

Chill


'llo,

On a déjà abordé le sujet dans la dernière partie de ce vieux fil :
http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,5841.msg547527.html#msg547527
… et messages suivants.

A relire donc.

Il faut préciser le scénario :
  • du genre du 18 juin 2017 au Portugal ?
  • un épisode comme le 24 mars 1999 au Mont Blanc ?
  • le 11/9 à New York ?

A part dans le 3ème cas, les masques filtrants ne donneront qu'un tout petit sursis : ils sont inopérants face à l'hypoxie.

Un feu de foret est un événement dynamique : dans un local clos peu ou incombustible sis dans une propriété réglementairement débroussaillée, laisser passer le front de flamme est un mauvais quart d'heure à passer mais qu'on peut ensuite raconter.  ;#  la preuve !
Dehors, seul, même muni d'un masque FPP99 ou d'un ANP-like, c'est une forme douloureuse de suicide.  :down:

Les dispositifs individuels de protection des SP se comprennent associés à un front de feu rendu moins intense par l'utilisation préalable de la réserve d'eau et au choix de la-dite zone de "sureté", ainsi qu'avec le port de l'ensemble des EPI. (Casque, lunettes, gants, manches baissées, etc.)

Les personnels servant des agrès (GIFF, CCF divers) trouveront dans la cabine une assistance respiratoire :


Les personnels engagés à pied ou héliportés sont fréquemment munis de bouteillon d'air comprimé :

(à droite)

En bref :
Ne pas être "pékin" dans l'incendie   >:(  Quitter tôt les zones enfumées;
Avoir préparé son refuge et le scénario ki-va-avec ;   :doubleup:
Option : Être plongeur et avoir conservé une bouteille utilisable de suite. :D

Les dispositifs filtrants "sérieux" sont donnés pour moins de 30mn ... et s'entendent dans un milieu ou l'oxygène reste disponible à l'humain.

Pour en débattre,
    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

19 juillet 2017 à 20:25:45
Réponse #2

Vanadium


Merci Chill pour le lien et ta réponse circonstanciée.

« Modifié: 19 juillet 2017 à 21:19:06 par Vanadium »

19 juillet 2017 à 21:47:20
Réponse #3

Chill


Je pensais en effet à la fumée d'un feu de forêt et je m'interrogeais sur la protection à porter pour quitter son domicile alors que des fumées sont déjà présentes même si pas forcément denses.

Je ne connais pas ton niveau d'étude, mais la lecture du rapport de l'ANSES du 10 mai 2012, et la prise en compte de la remarque de sa page 9/10 :
Citer
Encourager la recherche et le développement d’appareils de protection respiratoire individuels adaptés en termes d’autonomie et d’ergonomie.
... va te permettre de démarrer un travail de recherche utile à tous :
:sgt:
Rédiger le cahier des charges "fonctionnel" de l'appareil de protection des Voies Aériennes Supérieures idéal pour ce contexte !
:sgt:
Trêve de plaisanterie, quoi que ...
L'exposition aux fumées des feux de végétation a des effets extrêmement variables. Des paramètres de l'équation sont, entre autres : la durée d'exposition, la nature du combustible, la distance au front de flamme, la "résistance" de l'individu, et bien d'autres.
Tu peux te tester lors de tes BBQ hebdomadaires : brûle différentes espèces bien vertes et raconte ce qui fait le plus tousser  ;#

La "solution" qui répond à toutes les problématiques est l'appareil respiratoire isolant : une bulle d'air respirable est présente pendant un temps donné, à disposition de la Respiration du porteur.
Les inconvénients sont le coût, l'ergonomie, l'autonomie.

Les autres solutions doivent prendre en compte :
  • la chute du taux de dioxygène disponible,
  • la présence de monoxyde et dioxyde de carbone, de méthane, d’éthane, de méthanol
  • des terpènes, formaldéhydes, les acides acétiques et formiques,
  • le traitement des goudrons, qui en condensant vont se déposer sur les éléments de filtration.
Et j'en oublie bien d'autres ...

Aussi, la doctrine se rapproche de (page 136 et suivantes) :
  •  Je quitte la zone avant les premières fumées "agressives", pour 12 à 72h, à la demande des autorités ou avant,
ou
  • Je me confine pour au moins le passage du front de flamme, soit 15 à 45 minutes ; et j'endure le désagrément qui le précède en exploitant le terrain au mieux. Avec une réserve d'eau et de quoi arroser, c'est mieux encore.

Bon, on lit ton étude dimanche ?  ;#

    Chill.
« Modifié: 19 juillet 2017 à 22:31:32 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité