Nos Partenaires

Auteur Sujet: Surveillance du domicile  (Lu 3852 fois)

10 mai 2017 à 08:51:49
Réponse #25

Cheyenne


un tir non léthal

Triste à dire, mais ce n'est pas une bonne idée (d'après un gendarme suite à un cambriolage chez mon frère)
si le mec a une invalidité suite à ton tir, tu paieras des indemnités à une crapule pour le reste de ses jours.
et c'est le même flic qui avait donc donné la solution précitée.

10 mai 2017 à 09:38:32
Réponse #26

Tompouss


un tir non léthal

Triste à dire, mais ce n'est pas une bonne idée (d'après un gendarme suite à un cambriolage chez mon frère)
si le mec a une invalidité suite à ton tir, tu paieras des indemnités à une crapule pour le reste de ses jours.
et c'est le même flic qui avait donc donné la solution précitée.

HS ON
Hum pas faux mais on s'aventure sur un terrain très glissant en parlant de faire disparaître quelqu'un, si un modo nous tombe dessus (à raison) c'est nous qui allons disparaître de paysage  ;#
HS OFF
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

10 mai 2017 à 10:06:49
Réponse #27

Dav


...l'usage de moyen létaux.
Dans notre pays, c'est un sujet glissant.
...
Je rappelle juste qu'on est sur un forum publique.
...j'espère juste que le sujet ne dérapera pas trop  ;)
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

10 mai 2017 à 10:13:43
Réponse #28

Dav


...
Encore une fois la maison a été vue comme un lieu de vie potentiellement définitif ou en tout cas sur une très longue durée. A mon sens les années qui s'en viennent ne seront pas roses, j'ai essayé d'anticiper les potentiels tumultes de l'avenir.
...

Tom y aurait moyen d'avoir des "plans" de ta maison/terrain? Des infos sur ta conception?... (je ne veux pas savoir où t'as planqué ton coffre  ;# juste profiter des principes et comment tu les as appliqués).

Je cherche un projet sur le long terme aussi, même si je ne sais pas vraiment encore dans quel coin...
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

10 mai 2017 à 11:02:23
Réponse #29

Cheyenne


Tout à fait d'accord (nous n'irons pas plus loin dans cette voie)
Je voulais surtout dire que TIRER est vraiment le DERNIER RECOURS
et souligner les éventuelles conséquences

10 mai 2017 à 11:16:52
Réponse #30

Tompouss


Tom y aurait moyen d'avoir des "plans" de ta maison/terrain? Des infos sur ta conception?... (je ne veux pas savoir où t'as planqué ton coffre  ;# juste profiter des principes et comment tu les as appliqués).

Je cherche un projet sur le long terme aussi, même si je ne sais pas vraiment encore dans quel coin...

Dès que j'ai 5 min je sors des plans annotés et je t'envoie ça en MP  ;)
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

10 mai 2017 à 12:22:12
Réponse #31

Dav


Dès que j'ai 5 min je sors des plans annotés et je t'envoie ça en MP  ;)

Cool! Merci tout plein  :doubleup:
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

10 mai 2017 à 12:24:07
Réponse #32

Dav


Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

10 mai 2017 à 14:18:45
Réponse #33

Dav


Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

11 mai 2017 à 17:23:42
Réponse #34

Chill


... y aurait moyen d'avoir des "plans" de ta maison/terrain? Des infos sur ta conception?... (je ne veux pas savoir où t'as planqué ton coffre ; juste profiter des principes et comment tu les as appliqués).

Je cherche un projet sur le long terme aussi, même si je ne sais pas vraiment encore dans quel coin...

 :) ça me fait quand même penser à ça.  ;)

Une brève recherche dans les quotidiens régionaux sur cette année 2017 ne me convainc pas que ce soit un Risque au sens d'ici : le produit [fréquence x gravité] reste très voisin de Nul.
Le RETEX des cas cité n'éclaire beaucoup pas sur les circonstances : nature de la porte, voisinage, etc.

Les règles générales de l'habitat - porte verrouillée, volets fermés, animaux de compagnie, .... - et l'absence de signes ostentatoires - gros 4x4, parabole, piscine, touça ... - me semble suffisant.

L'aménagement d'une "Panic Room" (d'une résistance au "sinistre" voisine de 20 minutes) me semble suffire, sachant que je suis prêt à mentir et à appeler "au feu !" si je veux du monde chez moi rapidement  ;#

Anecdote : l'une des dernières mesure de "sécurisation" de la Maison Blanche sous le précédent locataire fut de faire poser une "simple" grille verrouillable en bas de l'escalier menant aux locaux à sommeil. Je ne sais pas si la Queen a demandé le même chose après s'être réveillée face à son visiteur inconnu ...

    Chill.

PS : PAVC nettoyés !
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

11 mai 2017 à 17:59:25
Réponse #35

Draven


Une brève recherche dans les quotidiens régionaux sur cette année 2017 ne me convainc pas que ce soit un Risque au sens d'ici : le produit [fréquence x gravité] reste très voisin de Nul.

J'ai pas eu de crevaison sur une de mes bagnoles depuis 8 ou 9ans, pour autant j'ai pas décidé de virer ma roue de secours et ma bombe anti-crevaison...
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

12 mai 2017 à 01:57:20
Réponse #36

Vanadium


Les règles générales de l'habitat - porte verrouillée, volets fermés, animaux de compagnie (...).. - me semble suffisant.
Est-ce que cela veut dire que lorsque l'on vit dans une maison hors lotissement dense, on ne peut pas profiter de soirée sur sa terrasse ?

Cela veut-il dire que si on veut s'aérer 2 mn dans son jardin où regarder le ciel étoilé un court instant avant d'aller dormir, où encore écouter les grillons 1 mn, on abandonne généralement l'idée car il faut réouvrir le volet, et qu'on se dit que dans le jardin il peut y avoir un rôdeur à cette heure tardive ?

Est-ce que dès la nuit tombée, lorsqu'on vit en maison hors lotissement dense, la prudence commande de s'enfermer chez soi ?

Je me pose ces questions car je ne connais pas le mode de vie en "maison" et ses contraintes. J'aimerais pouvoir mieux comprendre à quoi cela oblige.
Si j'ai bien saisi, avoir un chien, c'est déjà le minimum indispensable.

12 mai 2017 à 10:00:26
Réponse #37

Tompouss


Est-ce que cela veut dire que lorsque l'on vit dans une maison hors lotissement dense, on ne peut pas profiter de soirée sur sa terrasse ?

La probabilité de se retrouver confronté à un individu qui veut pénétrer dans la maison de manière violente demeure peu élevé, bien moins élevé que de se retrouver confronté à un individu violent lorsqu'on va faire ses courses par exemple.

Cela veut-il dire que si on veut s'aérer 2 mn dans son jardin où regarder le ciel étoilé un court instant avant d'aller dormir, où encore écouter les grillons 1 mn, on abandonne généralement l'idée car il faut réouvrir le volet, et qu'on se dit que dans le jardin il peut y avoir un rôdeur à cette heure tardive ?

Idem que plus haut. Si je ferme mes volets c'est surtout l'hiver pour avoir moins de déperditions thermiques.

Est-ce que dès la nuit tombée, lorsqu'on vit en maison hors lotissement dense, la prudence commande de s'enfermer chez soi ?

Bien moins de probabilité se faire agresser en campagne qu'en ville, mes parents habitent le trou du cul du monde et même enfants on jouait dehors jusqu'à pas d'heure, pas sûr qu'on aurait eu autant de liberté en ville.

Si j'ai bien saisi, avoir un chien, c'est déjà le minimum indispensable.

Avoir un chien juste pour ça est une mauvaise idée, un chien c'est beaucoup de boulot et de contraintes qu'il faut bien évaluer avant d'en prendre un, c'est 10-15ans de sorties pipi plusieurs fois par jour, de promenades, de croquettes et de véto à payer et de personne à trouver pour le garder quand on ne peut pas l'emmener avec en vacance ou en week-end.

Par contre avoir un chien bien dressé c'est comme avoir un vigile derrière sa porte. Sauf quand on part en vacance et que le chien est chez la famille ou des amis, mais là un cambriolage chez moi ne menace pas mon intégrité physique ou celle de mes proches.

Les système de surveillance du domicile dont on parle ici s'évaluent à quelques centaines d'euros, une sorte de petite assurance sécurité. Cela n'est en aucun cas une invitation à la peur ou la paranoïa, ce sont des aspects que je traite avec le même détachement que j'aborde les 72h sans services publics. C'est simplement un moyen de m'assurer la supériorité tactique si un jour j'ai un intrus chez moi, ce qui me laisse une plus large marge de manœuvre.
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

12 mai 2017 à 11:54:59
Réponse #38

Chill


Préambule :
L'intrusion dans mon domicile en ma présence est un Risque (au sens CEETS) que moi, personnellement, dans mon contexte, j'identifie présentement comme voisin de zéro. (Un peu comme la crevaison de mon véhicule ; quoi qu'à la vue du nombre de kilomètres parcourus et des motifs de déplacement, je conserve ma roue de secours et ma clef en croix  :D  )
Cependant, 4 ou 5 semaines par an il m'arrive d'être plus vigilant : autour de la braderie communale, autour des dates d'enlèvement des "encombrants", à l'analyse de "signaux" subliminaux ...
Le reste du temps, Carpe Diem.

Citation de: Vanadium
Est-ce que cela veut dire que lorsque l'on vit dans une maison hors lotissement dense, on ne peut pas profiter de soirée sur sa terrasse ?
Que nenni : Tant que la terrasse, ses aménagements, etc. ne sont pas une provocation  "par nature". Inventons la notion de terrasse "grise" ?

Citation de: Vanadium
Cela veut-il dire que si on veut s'aérer 2 mn dans son jardin où regarder le ciel étoilé un court instant avant d'aller dormir, où encore écouter les grillons 1 mn, on abandonne généralement l'idée car il faut réouvrir le volet, et qu'on se dit que dans le jardin il peut y avoir un rôdeur à cette heure tardive ?
Que nenni : Le rôdeur autour d'une habitation habitée a la même probabilité, pour moi, qu'un passage à niveau resté ouvert au passage d'un train. Cela peut exister, mais ...
Si le volet dérange, imaginons la moustiquaire "renforcée" : la barrière adaptée au nuisible envisagé.

Citation de: Vanadium
Est-ce que dès la nuit tombée, lorsqu'on vit en maison hors lotissement dense, la prudence commande de s'enfermer chez soi ?
Non, rien d'impératif. Cependant quelque semaines par an, cela m'arrive. Surtout quand, seul, je sais que je vais dormir profondément.

Citation de: Vanadium
Je me pose ces questions car je ne connais pas le mode de vie en "maison" et ses contraintes. J'aimerais pouvoir mieux comprendre à quoi cela oblige.
Cela "n'oblige" en rien de plus qu'ailleurs : être lucide, raisonner à partir des faits, imaginer le pire tout en sachant raison garder. Tout comme comment faire en cas de panne prolongée d'EdF.

Citation de: Vanadium
Si j'ai bien saisi, avoir un chien, c'est déjà le minimum indispensable.
Chien ? Les oies du Capitoles ont jadis prouvé leur efficacité. Indispensable ? Un avantage certainement, et plein d'inconvénients : bien peser le pour et le contre.

Ma conclusion provisoire :
Aucune des résidences de mes parents, tant principales que secondaires, n'a été envahie sur le demi siècle passé. Comparaison n'est certe pas raison ; nous ne sommes pas au Québec, ni en Afrique du nord où cela semble plus fréquent.
Cela existe anecdotiquement à l'échelle du pays, mais ai-je les caractéristiques d'une cible potentielle ?  :huh:

   Chill, grillé par Tompouss.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

12 mai 2017 à 17:27:28
Réponse #39

guillaume


En gros, il faut faire une analyse de risques (probabilité X gravité) pour son cas perso.

C'est le seul moyen réaliste d'appréhender les choses de manière objective.

À vous de fixer le seuil de tolérance, personne ne peut le faire pour vous.

Enfin, si votre seuil de tolérance est dépassé, à vous de voir si les mesures prises pour atteindre un risque résiduel acceptable ne deviennent pas contre-productives. Exemple caricatural (quoi que...) : on peut vivre cloitrer dans un bunker, travailler à distance et sortir le moins possible accompagné de gardes du corps.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité