Nos Partenaires

Auteur Sujet: Préparation anti-frilosité  (Lu 3294 fois)

30 avril 2017 à 22:27:13
Réponse #25

Arnaud


(...) Je ne crois pas que tous les problèmes se règlent par le matériel (...)

Tous les problème non, pour le froid ou plutôt la sensation de froid, c'est la façon simple et qui devrait être accessible à tous de régler le problème.

La gestion de ton microclimat (chauffage/vêtements) t'apportera plus de confort, plus immédiatement et facilement que n'importe quel réaction physiologique, travail d'adaptation au froid ou autre pratique ayurvédique.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

30 avril 2017 à 22:39:41
Réponse #26

Arnaud


(...)maladie ou pas, il faut quand même vivre. (...)

Malade ou pas, affamé ou pas, assoiffé ou pas, etc... le problème est le même.

Y'a des tas de facteurs qui influent sur la régulation thermique mais le truc qui marche le mieux c'est d'avoir la bonne quantité d'isolant pour garder un max de la chaleur que tu produis (pour lutter contre le vrai ennemi, le refroidissement) mais également, les capteurs de températures de notre corps se situant sous la peau, essayer de leur envoyer comme signal "tout va bien" plutôt que "put**n on se les gèlent" (la sensation de froid)

(...)Danse en slip sous la pluie et moi ont peut-être été amenés à se confronter au froid en s'habituant trop.(...)

Si vous avez eu des blessures dues au froid, les séquelles peuvent se faire sentir des années après.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

01 mai 2017 à 17:53:01
Réponse #27

Kilbith


Le buff et les chaussettes en laine c'est pas bon?...

Le buff sur la tête c'est un expédiant. Cela ne remplace pas un bon bonnet ou même un passe montagne (ou mieux : les deux pour raisonner par couche). l'épaisseur que donne un buff est tout de même minimal en comparaison

Je ne connais pas les chaussettes D4 "en laine", mais déjà je doute que ce soit du 100% laine (et même du 80%!). Ceci dit, la laine n'est pas indispensable pour avoir chaud aux pieds. Le plus important : est-ce qu'elles serrent aux chevilles? si oui : c'est pas bon car ça limite la circulation du sang. Une paire de gant (ou moufles) c'est pas mal aussi quand on a froid.


Reste le problème du sac de couchage synthétique :
S'il est trop grand, il isole peu. C'est vrai pour un sac de couchage en duvet, mais c'est encore plus vrai pour du synthétique : l'isolant est souvent plus raide et moule moins le corps que du duvet. On perd beaucoup par "effet soufflet" au moindre mouvement.
En plus l'adaptation des collerettes et des capuches est souvent moins performante qu'avec des sacs en duvet qui sont, là aussi, plus souples donc on arrive moins facilement à se calfeutrer.


La méditation, le yoga, l'autosuggestion et autre technique c'est potentiellement utile. Mais à court terme c'est moins efficace que d'employer son matos à 100%...ou qu'une bonne boite de cassoulet. A moyen terme, un physique affuté est aussi un plus. Ne serait-ce que parce qu'on est moins fatigué à la fin de la journée  ;)
« Modifié: 01 mai 2017 à 17:58:42 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 mai 2017 à 17:04:19
Réponse #28

Kilbith


Salut,

Ma femme supporte des moufles en duvet pour randonner par -2°C et en a absolument besoin vers -10°C. Evidemment elle les porte avec des sous gants odlo et des gants fins. Pour moi c'est plutôt -30°C (avec sous gants et pas de vent).

Elle n'a pas de syndrome de Raynaud. La marque indique pourtant "température confort" -25°C et c'est ce qui est habituellement retenu par ceux qui ont l'expérience de ces moufles qui existent depuis au moins 20 ans.   ^-^

Donc c'est clair que l'on peut ressentir plus ou moins le froid...Mais un bon habillement (ce qui ne veut PAS dire plein de couches) permet tout de même de gérer assez facilement une ambiance froide pour des gens frileux.

« Modifié: 07 mai 2017 à 09:25:41 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 mai 2017 à 18:59:12
Réponse #29

Troll


Hello,

La méthode Wim Hof est aussi relativement efficace pour apprendre à gérer le froid. En effet, elle permet une exposition progressive à ce dernier, et ensuite son contrôle par la respiration. Je ne parlerai pas ici de son côté "hyperventilation" pour faire de meilleurs temps en apnée.

En pratique, on s'expose progressivement par des douches de plus en froides et potentiellement de plus en plus longues, jusqu'à ne plus utiliser que l'eau froide. On cherche à se détendre en ralentissant sa respiration et en utilisant la "respiration diaphragmatique". On peut également ajouter à la douche froide le fait de sortir de moins en moins couvert pour s'acclimater au froid. Cela est plus simple en hiver ou bien lorsque le temps commence à se refroidir.

Pour ma part, j'ai passé l'hiver (Normandie) avec un petit manteau en permanence ouvert et une simple chemise en dessous. Je n'ai pas eu de rhume ni quoi que ce soit.

Je pense qu'à la longue, même sans respiration diaphragmatique ou technique exotique, le corps s'habitue. La méthode rend simplement le processus plus rapide.

La contre partie est de ne pas sentir le froid, en ce sens qu'il est un signal pour le corps. Il faut donc s'écouter, se voir et se "sentir" (perte de dextérité, perte de sensibilité, changement de couleur, rythme cardiaque, etc...) Bref, le livre du Manitou explique cela parfaitement ;)

Bien à vous,

Troll
Semper potest proficio

04 mai 2017 à 19:43:54
Réponse #30

danseenslipsouslalune


Salut,

C'est moi ou je n'ai pas trouvé les détails de la méthode Wif Hof dans l'article?  :huh:

Le buff sur la tête c'est un expédiant

Ca veut dire quoi "expédiant" dans ce contexte?

C'est vrai que le duvet est mieux, mais j'avais mis dans mon cahier des charges de pouvoir gérer les risques de pluie, qui rendent le duvet particulièrement vulnérable.
Autre contrainte et non des moins, il me fallait de la place compte tenu de ma taille (bien que fin gabarit), et que je dors en PLS...
C'est ce qui a orienté mon choix...

Mais dans une approche plus globale (pour gérer d'autres choses en ce moment aussi), je suis ton raisonnement concernant la détente, relaxation méditation etc... abaisser les tensions et optimiser le fonctionnement de son corps, ainsi qu'accepter de dormir dans des positions que ne sont parfois pas celles qu'on préfère...
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

04 mai 2017 à 21:12:26
Réponse #31

Loriot


Un buff ca dépanne... un vrai bonnet en laine...(ou mélange sinthé) tient chaud! Ça doit être ça l'expédient...
Si le bonnet existe depuis longtemps dans notre garde robe et pas le buff en mérinos ultra fin, c'est certainement pas pour une raison esthétique.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

04 mai 2017 à 21:18:13
Réponse #32

danseenslipsouslalune


Je me souviendrai de la nuance  ;)
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

05 mai 2017 à 08:45:28
Réponse #33

Tong


Kilbith, je comprends mieux la photo : effectivement, les moufles ont l'air super chaude.
Mais ce qui me frappe en premier sur la photo, c'est l'impression qu'elle flotte dans des habits trop grand.....et moi qui me sent trop grosse dans mes habits qui me serrent, sur ma propre photo, j'ai aussi l'air de flotter de dedans et finalement d'être plus mince. Pour faire passer quelques parties encombrantes on prend des habits finalement trop lâches ailleurs ? et ça rechauffe pas assez ?
Les bonnets des uns serraient les buff des autres ?

Troll, ce que tu décris avec la méthode Him Hof, c'est ce que j'essayais de comprendre : on peut se désensibiliser à la sensation de froid, et ça n'aide pas à y resister. Danse en slip et moi avons surement été désensibilisés (comme me baigner dans l'atlantique en janvier ou les torre,ts à 7 ou 11  en été sans soucis...ce que je ne ferai plus maintenant ou lui prendre la moto par tout temps sans en souffrir. En viiellissant on ne peut plus suivre ce mode là, et il faut se gérer mieux au fil du temps. On peut aussi etre frileux et désensibilisé :) d'ailleurs, je ne tombe plus malade depuis que je ressens les morsures du froid !

Et la photo des moufles est aussi une démonstration de toutes nos différences, les mains, c'est le dernier endroit où j'ai froid (par rapport aux autres).
Les derniers temps avec plus de moments de détentes, je perçois mieux toutes les fois où je ne prends pas soin de mon corps comme je devrais. Cette expérience est assez impressionnante : ça permet de s'observer soi, mais aussi les autres.



05 mai 2017 à 09:09:40
Réponse #34

Troll


Hello,

Le souci d'un vêtement réellement trop grand est qu'il faut chauffer le volume d'air entre le corps et la première couche du vêtement. Du coup, certes on créé un bon isolant thermique, mais on perd aussi beaucoup de calories à le chauffer. On est donc dans une question de juste mesure : assez d'air à chauffer pour créer ce matelas isolant, mais pas trop pour ne pas perdre de chaleur inutilement.

Bien à vous,

Troll
Semper potest proficio

05 mai 2017 à 09:37:35
Réponse #35

Kilbith


Un buff ca dépanne... un vrai bonnet en laine...(ou mélange sinthé) tient chaud! Ça doit être ça l'expédient...
Si le bonnet existe depuis longtemps dans notre garde robe et pas le buff en mérinos ultra fin, c'est certainement pas pour une raison esthétique.

C'est ça.  (c'est bien expédiEnt et pas expédiAnt comme je l'ai orthographié  :glare: )

Le buff c'est sympa et polyvalent. Mais c'est moins chaud qu'un bon bonnet quand on l'utilise pour cet usage.

Si on dort dans un sac de couchage qui a 2 cm d'isolant performant et qu'on a juste un buff sur la tête (peut être 5mm), c'est comme si on avait une fenêtre grande ouverte à un endroit stratégique (le tête).
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 mai 2017 à 09:49:54
Réponse #36

Kilbith


Kilbith, je comprends mieux la photo : effectivement, les moufles ont l'air super chaude.
Mais ce qui me frappe en premier sur la photo, c'est l'impression qu'elle flotte dans des habits trop grand.....

En fait les vêtements de ma femme sont relativement ajustés.

Elle porte une veste (et un pantalon) imper/respi dans un contexte particulier : randonnée itinérante (rythme tranquille) d'une centaine de kilomètre au nord du cercle polaire en février.

C'était son choix d'équipement car elle souhaitait quelque chose de 100% coupe vent et très protecteur. Ce n'est pas obligatoirement la solution la plus "chaude" ou la plus facile à utiliser efficacement dans ces conditions. On était aussi contraint par l'obligation d'équiper le reste de la famille.

Pour bien fonctionner dans ces conditions une veste imper/respi doit être relativement serrée (afin que la membrane reste "chaude")....mais pas au point de compresser dessous les couches de chaleur.

Ici elle porte dessous : un SG en laine, un sous vêtement manche longue en synthétique, une polaire à poil long et dessus la veste imper/respi. C'est suffisant pour elle en activité (raquette) jusqu'à des températures de l'ordre de -15°C avec du vent.

Citer
et moi qui me sent trop grosse dans mes habits qui me serrent, sur ma propre photo, j'ai aussi l'air de flotter de dedans et finalement d'être plus mince. Pour faire passer quelques parties encombrantes on prend des habits finalement trop lâches ailleurs ? et ça rechauffe pas assez ?

Avoir des habits ajustés, mais qui ne serrent pas, permet d'avoir plus chaud que des vêtements trop larges.
Dans des habits larges et mal ajustés, chaque fois que l'on bouge, l'air s'échappe par le col, le bas, les manches, les ouvertures. D'autre part tu as un trop grand volume d'air non bloqué à réchauffer : c'est pas bon dans des conditions de froid habituelles.


Citer
Les bonnets des uns serraient les buff des autres ?
Le buff est polyvalent c'est son grand avantage. C'est donc bien pour les conditions standard.

Mais dans des conditions rudes :
Un buff utilisé comme bonnet est moins efficace qu'un vrai bonnet.
Un buff utilisé comme tour de cou est moins efficace qu'une vraie écharpe
Un buff utilisé comme protection faciale est moins efficace qu'un masque de ski
Un buff passé sur la tête est moins efficace qu'un passe montagne.
etc...

En revanche le buff peut être utilisé, au besoin, dans chacune de ces applications ce qui permet d'économiser pas mal de poids dans le sac ou de faire face, pas trop mal, à une situation non prévue.

La meilleure utilisation du buff en terme d'efficacité en hiver c'est en "tour de cou". Il permet de confiner l'air dans le vêtement afin qu'il ne s'échappe pas au niveau du col d'un vêtement un peu large. 

 :)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 mai 2017 à 09:55:25
Réponse #37

Kilbith


Et la photo des moufles est aussi une démonstration de toutes nos différences, les mains, c'est le dernier endroit où j'ai froid (par rapport aux autres).

Oui avec des sous gants en synthétique (odlo), une paire de gant fin en laine, des moufles en polaire à poil long épaisse et des surmoufles isolantes elle a eu froid le second jour (environ -12°C, vent 40 km/h, plusieurs heures d'exposition). Alors que normalement cela aurait du passer à l'aise.

Par la suite elle a préféré utiliser les moufles en duvet. Même pour des températures proches de zéro degré centigrade.
« Modifié: 07 mai 2017 à 09:27:19 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 mai 2017 à 18:02:43
Réponse #38

cikawasay


Au sujet du buff, je vous recommande les buffs en laine épaisse , modèle non pas original, mais ceux provenant de stocks de l'armée polonaise ou tchèque, qu'on peut trouver pour une bouchée de pain sur la baie, ils sont très longs, très chauds, et très confortable, vu la longueur on peut les porter en double épaisseur, ce qui les rend vraiment très chauds, le problème est peut etre qu'ils sont un peu serré, mais ca se détend un peu en les portant.

05 mai 2017 à 19:52:22
Réponse #39

guillaume


Je plussoie. On trouve aussi l'equivalent chez la british arme.

A+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

06 mai 2017 à 02:29:16
Réponse #40

Vanadium


Au sujet du buff, je vous recommande les buffs en laine épaisse , modèle non pas original, mais ceux provenant de stocks de l'armée polonaise ou tchèque, qu'on peut trouver pour une bouchée de pain sur la baie, ils sont très longs, très chauds, et très confortable, vu la longueur on peut les porter en double épaisseur, ce qui les rend vraiment très chauds, le problème est peut etre qu'ils sont un peu serré, mais ca se détend un peu en les portant.

Auriez-vous un lien direct, s'il vous plaît (même par MP) car sur la baie il y a tant de choix de buff que je ne voudrais pas me tromper ? Merci par avance ;-)

06 mai 2017 à 06:17:52
Réponse #41

danseenslipsouslalune


Preneur aussi d'un lien. (Versions Polo, Tchèque, British... ) Merci.  ::)
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

06 mai 2017 à 09:03:36
Réponse #42

DEUN


Auriez-vous un lien direct, s'il vous plaît (même par MP) car sur la baie il y a tant de choix de buff que je ne voudrais pas me tromper ? Merci par avance ;-)
Privilégier une recherche sur la baie.uk (de préférence), avec les mots "army headover".
Puis sélectionner ceux qui sont véritablement en laine : sur les photos ils présentent souvent une trame plus grossière que les modèles en fibres synthétiques et lire le descriptif.

EDIT : le modèle original anglais est un peu plus fin (c'est celui qui se rapproche le plus d'un buff) et "gratouille" moins, mais il est aussi plus cher et plus difficile à trouver.

Dans le lien cité plus-haut, il y en a au moins un et comme souvent en occasion. Sinon, il reste la version cagoule, moins prisée et d'une trame différente.
Tout aussi rare à l'état neuf, il existe une version suisse reconnaissable à son  gris-bleu, confortable même si un peu moins fine.

Plûches
DEUN
« Modifié: 06 mai 2017 à 13:55:48 par DEUN »
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


07 mai 2017 à 16:37:36
Réponse #43

Utopie


Je ne savais pas que ca s'appelait buff mais effectivement j'utilise beaucoup cela. J'ai résolu le problème de l'achat en les tricotant moi-même. C'est très facile à faire et du coup on peut prendre de l'alpaga et faire la longueur désirée et ajuster la largueur vraiment au minimum. Le mieux par grand froid c'est en mettre deux que j'empile l'un sur l'autre. 
Courage fuyons, réfléchissons après...

30 mai 2017 à 13:53:49
Réponse #44

bpc


il y a un truc tout bête pour s'habituer au froid, dormir la fenêtre ouverte.

même si la couette se recouvre de gel, du moment qu'elle est assez épaisse pour être au chaud dessous.


on s'adapte ainsi au froid d'une manière passive.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité