Nos Partenaires

Auteur Sujet: Why cotton kills ?  (Lu 798 fois)

21 avril 2017 à 09:59:10
Lu 798 fois

guillaume


http://gizmodo.com/why-cotton-kills-a-technical-explanation-1688286083

Un bon article, qui explique bien ce dicton anglo-saxon "cotton kills".

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

21 avril 2017 à 16:31:30
Réponse #1

Claude Ponthieu


Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

22 avril 2017 à 07:02:12
Réponse #2

Corazon


Une question toute bête : quels caleçons portez vous ?  Je ne trouve quasi que du coton et de la viscose.
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature

22 avril 2017 à 07:41:28
Réponse #3

jeanluc


Question pas bête du tout ,Corazon!
Pour ma part , j'utilise (et "economise") des caleçons et clips en fibre Dunova, qu'on ne trouve plus nulle part , du moins à ma connaissance
C'etait vendu ( au siecle dernier!) par une grande enseigne de chasse , qui avait un catalogue tous les ans et des boutiques dans quelques grandes villes ( nostalgie quand tu nous tient!!!)
Il y avait aussi des t-shirts. Ces produits ont changé ma vie de randonneur !plus de barre de froid humide dans le dos au niveau de la ceinture, plus de caleçon qui te colle aux .....
Pour l'odeur, le benefice etait superieur pour les slips/caleçons par rapport aux t-shirts( avantgeusement remplacés par le techwool , à mon avis
Si quequ'un a des adresses pour le renouvellement , je suis preneur(heureusement j'en ai un petit stock, mais je serais heureux de pouvoir renouveler , il y a toujours de l'attrition)

22 avril 2017 à 08:37:48
Réponse #4

guillaume


Une question toute bête : quels caleçons portez vous ?  Je ne trouve quasi que du coton et de la viscose.

Ceux là :

https://www.varusteleka.com/en/product/sarma-tst-l1-boxers-merino-wool/50975

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

22 avril 2017 à 16:23:15
Réponse #5

Karto


Merci Guillaume pour le lien, c'est joli l'intérieur des fibres. :)

Après, pour la discussion qui suit...
Je sais pas si j'ai la peau du cul particulièrement abrasive, mais le caleçon Icebreaker en mérinos qu'on m'a offert, j'ai dû le porter même pas une quinzaine de fois avant qu'il soit foutu (par "foutu" je veux dire tout que le derrière était devenu à peu près aussi dense qu'un filet de pêche au thon, j'suis quand-même pas très exigeant). Quant aux synthétiques ils me filent de sales irritations.

Pareil pour les frocs, y'a aussi des avantages en termes de coût et de confort général : on n'est pas trempé en permanence, loin de là.

Faut pas ostraciser le coton, le radicalisme est rarement constructif. Faut juste le comprendre et adapter sa manière de fonctionner sur le terrain quand on en porte, et savoir à quel moment il faut absolument éviter d'en mettre quoi.

22 avril 2017 à 19:33:29
Réponse #6

guillaume



Faut pas ostraciser le coton, le radicalisme est rarement constructif. Faut juste le comprendre et adapter sa manière de fonctionner sur le terrain quand on en porte, et savoir à quel moment il faut absolument éviter d'en mettre quoi.

On est d'accord ;).

Le problème avec la laine mérino dans ce gerne de calbut' c'est qu'elle est très fine (et souvent pas très longue car de mauvaise qualité). De plus l'humidité rend la fibre fragile.
Résultat, c'est très cher et ça ne dur pas longtemps. Les pires que j'ai eu étaient les Décathlons.

Cependant, ceux que je montre plus haut semblent plus denses. Ce qui est sûr c'est qu'ils me durent plus longtemps.
Mais du coup, ils sont un peu chaud...

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

24 avril 2017 à 11:10:27
Réponse #7

Kilbith


Merci Guillaume pour le lien, c'est joli l'intérieur des fibres. :)

Après, pour la discussion qui suit...
Je sais pas si j'ai la peau du cul particulièrement abrasive, mais le caleçon Icebreaker en mérinos qu'on m'a offert, j'ai dû le porter même pas une quinzaine de fois avant qu'il soit foutu (par "foutu" je veux dire tout que le derrière était devenu à peu près aussi dense qu'un filet de pêche au thon, j'suis quand-même pas très exigeant). Quant aux synthétiques ils me filent de sales irritations.

Pareil pour les frocs, y'a aussi des avantages en termes de coût et de confort général : on n'est pas trempé en permanence, loin de là.

Faut pas ostraciser le coton, le radicalisme est rarement constructif. Faut juste le comprendre et adapter sa manière de fonctionner sur le terrain quand on en porte, et savoir à quel moment il faut absolument éviter d'en mettre quoi.

Perso je réserve les caleçons en mérinos aux activités engagées par temps froid. A la journée le synthétique fait très bien le taf sur quelques jours car c'est léger et on peut changer quotidiennement (mais c'est la loterie avant de déterminer quel synthétique est bon pour soi). Pour une seul journée, le coton est très suffisant ordinairement.

Le mérinos c'est moins solide que le coton ou le synthétique à poids égal. Cela s'use vite par frottement. Si on porte un pantalon de laine et/ou bien large le problème est gérable. Mais un pantalon ajusté  (coupe moderne) dans un tissu plus solide que la laine : ça use très vite.

Mais c'est vrai qu'en situation hivernale aérobique, cela apporte un bon confort. Pas indispensable, mais un vrai plus. Ma femme apprécie beaucoup par exemple.

A ce titre, il faut raisonner combinaison.

*SV coton+pantalon synthétique c'est souvent pas terrible. Si c'est SV coton+ pantalon polycoton c'est souvent bien. En revanche SV coton+pantalon Goretex, c'est les coucougnettes dans l'humidité stagnantes....pas bon.

*SV synthétique+pantalon synthétique de qualité (un truc traité respirant que ce soit par traitement de surface de la fibre, traitement du tissu ou mélange polyester/polyamide...). C'est souvent pas mal si le sous vêtement est doux sur la peau (avec SV synthétique correct type odlo lavable à plus de 60°c, respirant, et traitement ion argent).

Deuxièmement ce n'est pas parce que le laine sent peu qu'elle n'est pas colonisée par les bactéries (légende rurale). Elle est seulement préférentiellement colonisée par des bactéries que nous ne sentons pas ou peu. Nuance.

Dans certaines études, elle a l'avantage d'être colonisée par de nombreuses bactéries de différent type ce qui fait qu'aucune ne deviendrait prédominante. C'est l'inverse pour le polyamide*.

Bref, le coton c'est très acceptable le plus souvent : pas cher, solide, lavable à +60°c et si c'est fin relativement respirant. Pas le hasard si les armées sont passées au coton au cours du XXème.

Dernier point : dernièrement sur une rando de trois jours par temps clément (20°C à l'ombre en journée et bien plus au soleil) mes compagnons expérimentés s'étonnaient que j'avais la braguette ouverte en marchant. De même j'avais les poches ouvertes (elles ferment par zip).
C'est tout simplement que je cherchais à faciliter l'évacuation mécanique de l'humidité de mon slip coton fin porté sous un pantalon 80/20. Bizarrement ils ne connaissaient pas cette technique (choisir un slip foncé si pantalon foncé et évidemment respecter les autres...on randonnait sans enfants).

En résumé : cotton kills repose sur des faits. Mais la c*nnerie tue bien plus vite. Le matos adapté à sa physiologie**, ses habitudes et au contexte est un plus mais relatif. Savoir s'en servir, connaitre les limites et les comprendre est le plus important. AMHA.



*JAM (2009) : Material-dependent growth of human skin bacteria on textiles investigated using challenge tests and DNA genotyping
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1365-2672.2009.04434.x/full

**Sur la variabilité individuelle : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3247224/
« Modifié: 24 avril 2017 à 11:33:40 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité