Nos Partenaires

Auteur Sujet: Recyclage  (Lu 1367 fois)

15 avril 2017 à 09:56:46
Lu 1367 fois

Hurgoz


Yo,

Depuis un moment j'ai rejoins une asso agréée de sécurité civile. Comme nous effectuons des Dispositifs Prévisionnels de Secoure, nous sommes, comme toute asso dans ce cadre, tenu d'avoir un équipement minimum (ce qui est logique). Le soucis, c'est que presque tout a une date de péremption, et que certains item sont peu utilisés et les stocks sont donc recyclés pour la partie formation de notre activité.

Ayant rejoins cette année les équipes en charge du matériel, je suis en train de mettre en place une base de données pour gérer le stock et les dates de péremption afin de limité le gâchis; a terme je devrais être capable de gérer le réappro par rapport à la consommation et aux dates de péremption et d'avoir une vue sur ces dernières.

Auriez vous d'autres idées? (on a déjà, par le passé, essayé avec les cliniques et le matériel pas encore périmé, mais ils ne veulent pas à cause des risques de maladies)

Tcho et merci!

Hugo
« Modifié: 15 avril 2017 à 10:35:33 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

15 avril 2017 à 12:26:48
Réponse #1

Snafu


Bonjour Hurgoz,

Dans ma caserne, nous avons mis en place un tableau blanc avec les items marqués dessus, à chaque intervention on coche le matériel utilisé. À terme, çela permet de voir le matériel le plus utilisé et ainsi de faire des commandes approprié au services pharmacie.
Plusieurs fois, j'ai remplacé du matériel périmé en le gardant pour ma trousse de secours perso, c'est mieux que rien.
Je pourrai peut-être me renseigné sur comment son recyclé les items non utilisé une fois que le service pharmacie les reprennent.

Bonne journée

SNAFU 

15 avril 2017 à 13:07:46
Réponse #2

Troll


Hello,

@Hurgoz
J'opterais soit pour une base Access,avec comme données
> la référence du produit (nom, code, etc...)
> le nombre de ce produit (ici, on dirait qu'on fait une ligne pour 1 réf). Si on a 2 exemplaires, on fait deux lignes. Bref un produit cartésien classique en BDD
> la date de péremption
> le nombre de références consommées ainsi que les dates de chacune de ces consommations.

Ensuite, niveau requêtes, on pourrait envisager quelque chose comme
> pour un produit donné, quel est le stock (donc date de péremption < date du jour) - nombre de consommé)
> pour un produit donné, quel est la date de péremption la plus proche

Niveau "anticipation"
> par unité de temps (semaine ?) combien de produits ai-je consommé (ainsi tu sais qu'en moyenne (donc à éprouver sur une période longue) tu consommes X produits par semaine

Bien à toi,

Troll
Semper potest proficio

15 avril 2017 à 13:23:33
Réponse #3

Hurgoz


Hello,

@Snafu
Yep, si tu as des pistes, j'suis preneur.  :up:
Pour l'affichage, c'est une bonne idée. Je pensais à un tableau avec des magnettes ou des fiches cartonnées.

@Troll,
En faite, la Bdd est déjà faite (et fonctionne en effet sur access ;) ), ou, en tout cas, bien avancée :)

C'est surtout le "que faire du matériel presque périmé ou périmé" qui me manque.

(on en passe en formation, mais ça ne fait pas tout)

Mais merci  :up:

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

15 avril 2017 à 14:07:00
Réponse #4

Troll


Hello,

@Hurgoz
En terme de matériels, qu'y-a-t'il ? Certains posent-ils plus de soucis que d'autres ?

Bien à toi,

Troll
Semper potest proficio

15 avril 2017 à 16:28:21
Réponse #5

Snafu


Bonjour bonjour

@hurgoz : effectivement les magnettes et les fiches cartonnées sont une bonne idée, nous avons fait ça à l'ancienne avec les moyens du bord. Comme on dit : "On n'a pas d'argent mais on a des idées". Dès que j'ai l'occasion, c'est à dire incessamment sous peu, j'en toucherai deux mots à notre responsable pharmacie en espérant qu'il sache.

Dans un autre registre, cette discussion m'emmène à me demander pourquoi les objets sont périmés ? Je comprend que les liquides du genre solutés de perfusions, Bétadine ou encore sérum physiologique se périment mais pourquoi un pansement israélien ou une compresse stérile est périmé alors que ces objets sont toujours sous vide avec leur emballage intact ? Si quelqu'un a un élément de réponse...

Bien à vous

Snafu

15 avril 2017 à 16:41:42
Réponse #6

Troll


Hello,

Au bureau, dans le cadre de projets "Lean", on utilise massivement des post-its. On peut reprendre le concept de "management visuel":

En exploitant les couleurs des post-its (ainsi que leurs tailles et formes), tu peux catégoriser les références. Ensuite, s'agissant des dates, sur un fond (tableau par exemple), tu peux écrire des dates (toutes les fins de semaines, etc...). A mesure que tu t'approches d'une date de péremption, tu déplaces le post-it vers ladite date.

Bien à toi,

Troll
Semper potest proficio

15 avril 2017 à 17:33:28
Réponse #7

Hurgoz


Yo

@Snafu et Troll
Chez nous ce qu'on passe peu, en définitive c'est:
  • Masque inhalation
  • Masque insufflation
  • Canules
  • Pansement brulure

Après, il y a aussi les compresses qui se retrouvent en date de péremption, mais ça, c'est qu'on a plusieurs lot A, B et C opérationnels et comme tous ne sont pas utilisés et que chacun requiert pas mal de stock en la matière, du coup on a de la perte (NB: cette remarque s'applique aussi au matériel au dessus: beaucoup de lots opérationnels, donc...)
C'est pour ça que j'aimerai bien trouver un moyen de recycler le matos presque périmé....

@Troll
Je voyais plutôt ça pour gérer le stock: les lots doivent toujours être au minimum à 100% avant une inter ou un poste. Donc, tu dois vérifier ton matos avant de partir et remettre ce qui manque (si le groupe précédent ne l'a pas fait). Donc je verrais bien un panneau avec 1 fiche / item dans le stock et on déplace la fiche vers "consommé" pour dire qu'on a pris 1 item.

@Snafu:
Pour ce qui est des dates de péremptions, ça dépend du matériel dont on parle: par exemple, sur du matériel stérile, c'est la date après laquelle le fabricant ne garanti plus la stérilité de l'emballage (tu peux toujours utiliser, mais si c'est dans le cadre d'un poste, et que la personne pour une raison X ou Y chope une infection, il faudra que tu prouve que la source n'est pas ton matériel).

Tcho

Hugo
« Modifié: 15 avril 2017 à 17:45:22 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

15 avril 2017 à 19:10:11
Réponse #8

Troll


Hello,

@Hurgoz
Alors je vais peut-être raconter une énorme ânerie, mais s'il s'agit de "recyclage" pur et dur:
> formation dans des écoles (collèges / lycée) et y laisser le matériel afin que les nouveaux formés puissent pratiquer
> est-ce que d'autres associations du même genre que la tienne pourraient en avoir besoin "à coup sûr" (l'idée étant que les surplus de l'un peuvent être les déficits de l'autre) ?

Bien à toi,

Troll
Semper potest proficio

15 avril 2017 à 19:47:16
Réponse #9

fall7stand-up8


Salut à tout le monde

Pour ce qui est du poste de secours de la piscine ou je travaille on a pensé à recycler ce qui sert rarement en donnant aux SP de chez nous les items qui sont à +- 6 mois de leur fin de vie.
Ils seront utilisés avant péremption car c'est une caserne qui "sort beaucoup". En échange ils pourraient nous donner du neuf. Cela n'est pas encore en place mais serait possible car :
1/ on a choisi d'avoir les mêmes fournisseurs que la pharmacie du SDIS de mon département.
2/ Cela concerne de faibles volumes ( 1 seul sac 1ers secours et 1 seul kit oxygénothérapie donc en gros 1 jeu de canules de guédel, 1 jeu de canules de yankauer, 1 tubulure, 1 filtre antibactérien).
Piste à creuser si les relations sont bonnes avec les SP de chez vous.

En espérant avoir été utile

15 avril 2017 à 20:12:46
Réponse #10

Snafu


Bonsoir à tous,

@Hurgoz : Pourquoi ne pas proposer aussi aux membres de l'association de récupéré le matériel pour s'en servir à titre personnel ? pour les sorties en plein air ou pour une trousse de secours dans la voiture. Plusieurs personnels de ma caserne on en effet récupéré les BAVU après des ACR pour les nettoyer et changer le masque, ils le trimballe maintenant dans le coffre de la voiture au cas où...

Il peut aussi y avoir la possibilité de laisser du matériel aux personnes formés pour le maintien des acquis comme le dit TROLL.

Bonne soirée

15 avril 2017 à 20:33:34
Réponse #11

Troll


Hello,

@Hurgoz
Autres idées à la volées:
Après formation des personnes encadrantes :
> clubs de sport & centres de loisirs
> services de sécurité / secours des centres commerciaux / lieux publics

Bien à toi,

Troll
Semper potest proficio

17 avril 2017 à 09:41:09
Réponse #12

Cheyenne


Je veux bien comprendre que certains produit se périment (encore que le colyre périmé sera toujours  mieux que RIEN pour nettoyer un oeil),
mais je ne pige pas POURQUOI une compresse pourrait être périmée. (Sauf si emballage déchiré)

Je préfère avoir celles qui sont depuis longtemps/une éternité dans ma bagnole si un jour je devais en avoir besoin.

17 avril 2017 à 12:41:20
Réponse #13

Snafu


Je veux bien comprendre que certains produit se périment (encore que le colyre périmé sera toujours  mieux que RIEN pour nettoyer un oeil),
mais je ne pige pas POURQUOI une compresse pourrait être périmée. (Sauf si emballage déchiré)

Je préfère avoir celles qui sont depuis longtemps/une éternité dans ma bagnole si un jour je devais en avoir besoin.

Bonjour à tous,

Je me posais la même question et comme la dit Hurgoz un peu plus haut, c'est vrai que d'un point de vue légal ça permet d'éviter, je pense, une mise en cause du matériel utilisé lors d'une possible infection.
Après pour une utilisation personnelle, j'ai moi même récupéré pas mal de matériel qui maintenant doit être périmé mais toujours avec son emballages sous vide, je préfère avoir ça que rien du tout.
Au pire des cas si je doit l'utiliser sur quelqu'un, je lui signalerai et si il est pas satisfait et bien : il se demmerde  :lol:

Bien à vous

Snafu 

17 avril 2017 à 22:10:44
Réponse #14

guillaume


Pour l'affichage, c'est une bonne idée. Je pensais à un tableau avec des magnettes ou des fiches cartonnées.


Plus c'est simple et mieux c'est à mon avis. Tu auras toujours un cas où le magnet ne rentrera pas dans une case.
Alors qu'on laissant la case vide (sous la colonne item X), le gars écrira ou cochera suivant ce qui est le mieux ;).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

17 avril 2017 à 23:10:04
Réponse #15

Hurgoz


Yo,

Avant tout, merci pour vos différentes idées! :)

@Hurgoz
Autres idées à la volées:
Après formation des personnes encadrantes :
> clubs de sport & centres de loisirs
> services de sécurité / secours des centres commerciaux / lieux publics

J'ai pensé de mon côté aux écoles d'infirmier(e)s...

Je me posais la même question et comme la dit Hurgoz un peu plus haut, c'est vrai que d'un point de vue légal ça permet d'éviter, je pense, une mise en cause du matériel utilisé lors d'une possible infection.
Après pour une utilisation personnelle, j'ai moi même récupéré pas mal de matériel qui maintenant doit être périmé mais toujours avec son emballages sous vide, je préfère avoir ça que rien du tout.
Au pire des cas si je doit l'utiliser sur quelqu'un, je lui signalerai et si il est pas satisfait et bien : il se demmerde  :lol:

C'est exactement ça.  :up:

Il y a une différence entre intervenir parce qu'on est là avec les moyens dont on dispose (ce qui est en soit déjà pas mal), et être sur place sous casquette.

Plus c'est simple et mieux c'est à mon avis. Tu auras toujours un cas où le magnet ne rentrera pas dans une case.
Alors qu'on laissant la case vide (sous la colonne item X), le gars écrira ou cochera suivant ce qui est le mieux ;).

Tu as bien cerné le problème: il faut que le type qui refait le plein avant son poste n'ai pas 36000 trucs à faire, sinon ça ne sera pas fait.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

18 avril 2017 à 11:54:16
Réponse #16

Troll


Hello,

@Hurgoz
Aucune idée du coût éventuel, mais selon la date de péremption, pourquoi pas des envois pour des associations humanitaires ?

Bien à toi,

Pierre-Michel
Semper potest proficio

18 avril 2017 à 14:05:22
Réponse #17

Arnaud


Plop,

J'ai posé la question à une de mes tantes qui est présidente d'une délégation départementale de la Croix-Rouge.

Elle n'a pas connaissance de filière de recyclage.
Elle me confirme l'interdiction d'utiliser des consommables périmés en poste de secours et de les donner à des assos pour les raisons évoquées.

La pratique habituelle est d'utiliser ces consommables lors des formations, rien de plus "ingénieux".

Mes 2 cents,
Arnaud.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

18 avril 2017 à 18:38:53
Réponse #18

Chill


Citation de: Cheyenne
je ne pige pas POURQUOI une compresse pourrait être périmée.
Citation de: Snafu
pourquoi un pansement israélien ou une compresse stérile est périmé alors que ces objets sont toujours sous vide avec leur emballage intact ?

Rien n'est éternel, rien n'est absolument étanche => le truc, la compresse reste propre, mais la probabilité que des "pathogènes" aient réussi à franchir les barrières n'est plus statistiquement acceptée après la date donnée.
On est loin du temps des linges lessivés bouillis, puis repassés et rangés dans l'armoire métallique ...

Citation de: Hurgoz
je suis en train de mettre en place une base de données pour gérer le stock et les dates de péremption afin de limiter le gâchis

J'ai tenté la même chose dans les années 90 pour une délégation (on disait "comité") de la même association. Le problème est venu de la "complexité/lourdeur" de la saisie. Ce qui explique le succès du Kanban, de ses boîtes et de ses fiches : la boîte est vide -> il faut réapprovisionner la quantité inscrite sur la fiche; et la boîte pleine sort du magasin.

Citation de: Hurgoz
C'est surtout le "que faire du matériel presque périmé ou périmé" qui me manque.

Éternel problème.
les "Pharmacies" des grosse structures peuvent reprendre et reconditionner certains articles. Tout dépend du coût de l'opération.

Un autre intérêt du Kanban : la commande "au plus tard", donc avec la péremption la plus lointaine. Par contre, si la péremption arrive avant le délai prévisible d'emploi du matos (ex.: pansement "brûlé"), seule la rotation avec les activités de type "Formation" permet de consommer.

Avec la généralisation de la mise sous blister, on arrive vite aux limites de l'absurde. Jadis, certain matériels étaient choisis car "autoclavables" (BAVU Laërdal vs Ambu, instruments "toutInox", etc.) et régulièrement nettoyés puis autoclavés avant d'être ré-ensachés proprement.

De toute façon, l’asepsie parfaite "au pied de l'arbre" n'est qu'un objectif. L'action des personnels de terrain est de ne pas aggraver l'état du blessé en le soustrayant ou en faisant cesser la cause, de le stabiliser et de permettre son transport. Les "soins" sont réalisés dans les lieux adaptés, pas en bas de la falaise ...

Tendre vers l'excellence, elle est par nature inaccessible  ;)

   Chill.
« Modifié: 18 avril 2017 à 20:06:34 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

18 avril 2017 à 22:18:04
Réponse #19

Snafu


Bonsoir à tous,


Rien n'est éternel, rien n'est absolument étanche => le truc, la compresse reste propre, mais la probabilité que des "pathogènes" aient réussi à franchir les barrières n'est plus statistiquement acceptée après la date donnée.
On est loin du temps des linges lessivés bouillis, puis repassés et rangés dans l'armoire métallique ...


Merci Chill pour ces précisions j'avais pas pensé au caractère vieillissant du contenant...

@Hurgoz

Il faudrai éventuellement voir avec le SDIS le plus proche pour voir si c'est possible que le service pharmacie récupère les produits périmés pour les traités avec les leurs...

Bonne soirée à vous

Snafu

22 avril 2017 à 00:08:05
Réponse #20

Hurgoz


Yo,

Encore merci pour vos différentes réactions et pistes :)

De mon côté, j'ai rencontré l'un de nos fournisseurs à qui j'ai posé la question et il utilise aussi la filière des formateurs pour donner son stock périmé.

Du coup je pense demande au SDIS et, aussi, aux écoles d'infirmier(e)s de mon secteur pour voir si ça les intéresse.

J'ai également pu demander à avoir accès à du matériel vendu à l'unité plutôt qu'en carton (par exemple, les masques haute concentration, on se fait un stock de 1/taille et i des fois on en passe un, on en recommande chez les fournisseurs qui sont à 10 bornes).

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité