Nos Partenaires

Auteur Sujet: Retex : j'ai gazé pour la première fois de ma vie, je me pose des questions  (Lu 5299 fois)

04 mars 2017 à 13:01:41
Lu 5299 fois

Premtalika


Un samedi soir, train de banlieue direction Paris. Je ne suis pas de cette région mais allée voir des amis. Je suis une femme,  seule ce soir là, je n’ai jamais connu la moindre situation de danger de ma vie (mais dans mon entourage mon frère s'est salement fait agressé à Paris, assommé, à moitié étranglé et tout), je suis plutôt du genre zen et cool.
Je monte exprès dans un wagon où il y a du monde. Pas de bol le monde descend avant Paris. Je suis désormais seule dans la rame. Je ne ressens aucune inquiétude, je viens de passer une bonne soirée, la vie est belle, je me plonge dans une partie de Candy crush. Je suis assise au milieu de la rame à une place de 4. Un arrêt, quelqu’un monte, s’assoit pile en face de moi et me fixe droit dans les yeux sans bouger.
Décharge d’adrénaline immédiate dans ton mon corps, stress intense qui monte d’un coup, je sens que je me tends  comme une arbalète.
Je range l’iphone dans la poche de mon manteau, j’évite le regard et pose les yeux dans le vide par la fenêtre. Des secondes passent, je sens ce regard sur moi, la situation n'est pas normale, je plonge la main droite dans mon sac à main et cherche dans le foutoir ma gazeuse l’air de rien. 
Encore des secondes ou des minutes interminables, toujours un regard fixe et pesant droit sur moi. Je retourne les yeux, nos regards se croisent, il a ce regard fixe planté droit dans mes yeux, la situation est insupportable. J’ai envie de partir mais je ne bouge pas. Je le sens pas, j'ai l'intuition qu'il va pas me laisser partir, il m'a déjà capturé du regard. Je reste assise, tendue, en état de stress total et concentrée comme jamais de toute ma vie. 
Il me dit « qu’est-ce que t’as sal*pe ??? »
Re énorme décharge d’adrénaline. Aucun mot, aucune réponse ne me traverse le cerveau. Je rentre dans une sorte d’état second et tout ce qui suit a en quelque sorte échappé à mon contrôle.
Mon corps se lève brusquement. Il tend la jambe au milieu du carré de place, et m’attrape le manteau. J’enjambe la jambe, je force le passage de toute mes forces, ça lâche, je suis passée. Je suis maintenant debout au milieu de la rame, je commence à partir et lui tourne le dos. Je sens qu’il se lève derrière moi, on doit être à un mètre l’un de l’autre, j’ai toujours la main dans mon sac. Je sors le bras, me retourne brusquement et pchiiiiiiiitttt je gaze pour la première fois de ma vie.
Tout s’est passé en moins de 5 secondes je pense.
Effet immédiat, ça le sèche sur place, il se frotte les yeux frénétiquement en m’insultant et je constate qu’il la tête toute rouge. « Tiens j’ai acheté une bombe qui colore ??" https://www.amazon.com/SABRE-3-1-Pepper-Spray/dp/B0007VM8UC/ref=pd_lpo_200_bs_tr_t_2?_encoding=UTF8&psc=1&refRID=QA5E7TBZ3XSX9KNFYGEY
Je file près de la sortie, il me suit quand même mais la gazeuse a eu de l’effet. Je vois bien qu’il ne voit plus rien. Je sens mon corps prêt à me battre et mon cerveau qui cherche une arme dans sa tête. Ce p*tain de train s’arrête enfin en gare, je descends et m’enfuis à toute vitesse, il ne suit pas.
Je mets plusieurs minutes à atterrir, à retrouver le contrôle de mes pensées et de mes actions. Puis une immense colère, voire de rage m’envahit pendant 3 jours avec des fantasmes qui me traversent la tête où je me vois lui casser la gu*le. façon rambo. (première fois de ma vie que j’ai ce genre de pensée). Puis maintenant c’est passé, je suis redevenue normale, je ne me sens pas plus traumatisée que ça mais j'ai détesté ce moment et j’ai besoin de débriefer ce qui m’est arrivée.

Réfléxions/questions :
-   J’ai constaté que j’avais réagi au danger en me mettant en position d’attaque et je ne me suis pas retrouvée figée par la terreur sans pouvoir bouger. Est-ce que ça préfigure que je vais toujours réagir comme ça ? Est-ce que notre instinct est programmé sur un seul schéma de réponse à un danger ou ça peut varier d’une fois sur l’autre ?


-   Qu’est-ce que j’aurai pu faire pour éviter la situation ou j’aurai pu me faire agresser sans avoir le temps de réagir ou sans avoir le réflexe de réagir même ?   
Je me suis sentie "violée" toute proportion gardée que quelqu'un pénètre dans mon espace vital et c'est ça qui m'a mis le plus en rage les jours qui ont suivi je crois. Comment faire pour éviter ce genre de situation ?
Je pense acheter une lacrymo genre comme ça https://www.matraque-telescopique.com/bombes-lacrymogenes/armes-lacrymogenes/recharge-poivre-pour-stylo-et-porte-cles-piranha.html
Pour pouvoir la sortir et l’avoir plus prête à utiliser et que ça se voit pas que j’ai une lacrymo dans la main. Mais est ce qu’il y a assez de produit dedans. Là j’ai pu faire un bon pchiiit de plusieurs secondes, je lui ai vidé presque toute la bombe je crois.

-   A un moment j’ai eu envie de me défendre physiquement. Si le train ne s’était pas arrêté je ne sais pas ce qu’il se serait passé. J’aurai sûrement remis un coup de lacrymo. Mais mon cerveau a eu envie de se battre (ça me surprend moi-même). Du coup je regarde sur internet. Qu’est ce que vous pensez d’une matraque téléscopique ? genre ça : https://www.matraque-telescopique.com/matraque-telescopique/matraques-telescopiques-32-cm/matraque-telescopique-38-cm-rose-en-acier-trempe.html. Une fois gazé j’aurai eu le temps de la sortir et de me défendre. Mais est ce que c'est un instrument vraiment utile ? Ca a la préférence de mon frère. Mais lui il est toujours très en colère depuis son agression, normal il a vraiment morflé. C'est lui qui m'a fait acheté une lacrymo d'ailleurs.
   
-   Ou plutôt ça ? http://www.fusil-calais.com/fr/matraques/1674-porte-monnaie-de-defense-fred-perrin.html. Ca peut être efficace ce genre de truc ? L’avantage c’est qu’on peut le sortir préventivement sans que personne ne remarque rien et gagner de précieuse secondes mais l’inconvénient c’est que ça implique plus de proximité corporelle. Et j’ai détesté copieusement cette proximité imposée. L'idée de garder mes distances me plait plus à  l'idée.

-   Un schoker ? Ca marche ce genre de chose ? Ca stoppe quelqu’un combien de temps ? Le souci c’est que moi le truc de penser à le recharger etc…. Me connaissant il sera vide le jour où j’en aurai besoin mais bon

-   Est-ce que je dois plutôt partir sur la piste "pas de train seule la nuit" et raquer un taxi ou rentrer plus tôt ou autre ?

Bref, ça me fait du bien d'écrire et de poser ça et je suis preneuse de tous avis et conseils  :)
« Modifié: 04 mars 2017 à 13:41:10 par Premtalika »
Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu’un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles. Jacques Brel

04 mars 2017 à 13:31:17
Réponse #1

Krapo


Je pense que vu le contexte tu as (ré)agis sainement car tu es parvenue à contrer sans dommage pour toi ce prédateur :up: et que, surtout, tu dois laisser tomber cette idée de port d'une matraque télescopique  ;)

04 mars 2017 à 13:40:42
Réponse #2

Le-Jerome


Bonjour Premtalika,

Bon les réponses vont certainement fuser de tous côtés ne t'inquiètes pas...

Il y a énormément d'enseignements à tirer et de réponses à donner à ce que tu nous écris là.

Bon pour commencer : tu t'en es sortie honorablement, tu es dans ton bon droit et tu as bien fais.
Cette colère et cette rage que tu as ressenties dans les 3 jours qui ont suivis l'incident, c'est normal et dis toi que tu as fais ce qu'il fallait et que l'autre c*n a mérité ce qui lui est arrivé.

Tu as raison d'en parler.
J'espère que tu n'as pas eu par la suite d'angoisses, de sensation de "revivre" l'incident en fermant les yeux, ou de cauchemars, ou encore la peur persistante de prendre les transports en commun.
Ce qu'on pourrait appeler un stress post traumatique.

Auquel cas n'hésite pas à en parler à un professionnel : psychologue par exemple.

Ensuite, oui effectivement certains spray au poivre de la marque Sabre Red contiennent un colorant rouge-orange (c'est le cas pour le modèle 3 en 1), qui sert au marquage de l'agresseur, afin de pouvoir le pister dans les jours qui suivent.

Ensuite sur le déroulement de l'incident.
En amont de tout ce qui va suivre, comme tu t'en doutes les trains de banlieue le samedi soir à Paris ne sont pas vraiment des endroits recommandables pour qui que ce soit, à plus forte raison une jeune femme.

Oui, je ne te cache pas que tu aurais pu faire certaines choses, pour éviter d'en arriver forcément là.
Par exemple le fait de te plonger dans candy crush, d'écouter de la musique ou de surfer sur internet monopolise ton attention et t'empêche de détecter une anomalie et danger, ici un individu louche qui entre dans la rame et vient s'asseoir devant toi

L'effet de surprise que tu as ressenti et cette sorte de "gel" mental (qui en découle en fait) sont aussi une chose connue.
Il y a trois réponses automatiques possibles :
- fuite
- combat
- gel mental
(En anglais on parle souvent de Flight, Fight or Freeze)
Pour éviter ce gel, il aurait fallu que tu reste attentive à ton environnement, et qu'aussitôt seule tu te positionne debout dans la rame par exemple, ou que tu te lève dés qu'il s’assoie devant toi.
C'est à dire
1 rester conscient de son environnement pour ne pas se faire surprendre et "gêler" - cela se travaille
2 poser un acte concret dés qu'une anomalie se produit et avant tout incident : se lever, se déplacer, s'éloigner (ce ne sont que des exemples)

Il existe aussi une sorte de dissonance cognitive (terme précis) qui a pu te bloquer, des pensées du types :
- ce n'est pas possible qu'il s'agisse d'un agresseur
- pourquoi moi ? pourquoi maintenant ?
- si je me lève il va mal le prendre...

Sur la question de se battre, cela s'apprend, pour cela il faut t'inscrire à un club se self, ou participer aux stages de l'ACDS (il y en a un le 2 avril prochain près de Grenoble) auquel je ne peux qu' t'inviter.
Rien d'autre à ajouter à cela, du concret  donc :)

Le spray que tu as utilisé est une marque sérieuse, à ta place je reprendrais le même, on ne change pas une équipe qui gagne, tu peux lire le petit livre de Fred Perrin qui s'appelle "Autodéfense au spray" facilement trouvable sur google, et pas cher du tout, facile à lire et bien illustré.


Concernant les armes de défense, une télescopique est efficace si bien utilisée pour quelqu'un de sérieusement formé, mais peut générer de graves blessures ou la mort si mal utilisé.
En cas de contrôle, le spray est certainement mieux toléré par les forces de l'ordre, de part également sa létalité quasi nulle.

Le porte monnaie SAP (=Sac A Pièces) de Philippe Perotti ou Fred Perrin (2 modèles différents), est un excellent outils de défense pour frapper, légalement parfait (c'est un porte monnaie avant tout), mais nécessite également une prise en main et un minimum de technique de frappe (donc stage, on en revient toujours au même).
Effectivement, le spray ne neutralise pas forcément d'un coup sec comme tu l'as constaté, donc des frappes avec un porte monnaie SAP peuvent compléter l'action du spray. Mais de même, un magazine est un bon outil de défense parfaitement légal (parmi d'autres).
 
Donc pour résumer :
- Tu as bien fais, et de nous en parler c'est bien aussi  :)
- Tu t'en est bien sortie, c'est le principal  :)
- Oui tu pouvais faire des choses en amont (éviter cette situation, sinon attention portée à l'environnement, déplacement, prise d'initiative)
- Oui le SAP c'est un bon complément à condition de savoir s'en servir (rien de bien compliqué).
- La télescopique Non, je te déconseille à priori.
- Au delà du SAP et autres, un magazine plié et utilisé de manière appropriée est parfaitement légal et s'apprend aussi (prochain stage) tu y es donc conviée  :)

Voila pour toi Premtalika  :)
 
 
« Modifié: 04 mars 2017 à 13:55:28 par Le-Jerome »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

04 mars 2017 à 13:50:36
Réponse #3

azur


A un moment j’ai eu envie de me défendre physiquement. Si le train ne s’était pas arrêté je ne sais pas ce qu’il se serait passé. J’aurai sûrement remis un coup de lacrymo. Mais mon cerveau a eu envie de se battre (ça me surprend moi-même).
Un mécanisme que j'attribuerais au fait que tu sois une femme (halte-là, les féministes, je m'explique!!!  ::) )

de ce que j'ai pu observer jusqu'à maintenant, lorsqu'il y a affrontement physique, de façon générale (ce n'est pas une règle absolue):
- les hommes cherchent plutôt à prendre à l'ascendant
- les femmes cherchent davantage à détruire
ce qui, d'ailleurs, explique que les unités militaires composées de femmes sont redoutées: elle ne se contentent pas de vaincre, elles cherchent l’anéantissement.

Pour rentrer dans le détail:
De façon naturelle et innée, le monde masculin est bâti sur le rapport de force, l'affrontement, la hiérarchisation des relations (l'éternel concours de grosse b**e qui fait sourire ou navre tant les femmes). Le mâle est donc instinctivement tourné (plus ou moins en fonction des individus) vers l'affrontement, la bagarre (instinct qui est nuancé et atténué par l'éducation et la civilisation), ce qui explique que 2 hommes peuvent se battre sans pour autant se détester, et une fois la hiérarchie établie, l'affrontement cesse.

A contrario, le monde féminin n'est pas le lieu d'expression de la force, de la brutalité. Pour qu'une femme en vienne à porter des coups, il faut qu'un élément extérieur vienne provoquer des sentiments suffisamment fort pour entrainer une réaction violente (portée par un ressentiment). La réaction violente vise donc à détruire ce qui l'a provoqué. On sait combien les femelles protégeant leurs petits sont dangereuses...

Dans ton cas, c'est bien l'agression qui a provoqué une réaction violente chez toi... ton instinct t'a donc incité à détruire ce qui a provoqué cette réaction, et pas seulement à reprendre le dessus.
Ton éducation et ta capacité de réflexion t'ont permis de prendre l'ascendant sur ton instinct...

C'est l'explication que je vois, à la lumière de ce que j'ai pu observer jusqu'à maintenant.

Citer
Du coup je regarde sur internet. Qu’est ce que vous pensez d’une matraque télescopique ? genre ça : https://www.matraque-telescopique.com/matraque-telescopique/matraques-telescopiques-32-cm/matraque-telescopique-38-cm-rose-en-acier-trempe.html. Une fois gazé j’aurai eu le temps de la sortir et de me défendre. Mais est ce que c'est un instrument vraiment utile ? Ca a la préférence de mon frère. Mais lui il est toujours très en colère un an après son agression, normal il a vraiment morflé. C'est lui qui m'a fait acheté une lacrymo d'ailleurs.
Je conseillerais d'oublier, pour 2 raisons:
- le port et le transport sont interdits sans motif légitime, donc c'est une source potentielle d'ennui en cas de contrôle (même si les contrôles sont peu probables)
- il faut savoir s'en servir... sinon, c'est un cadeau fait à ton agresseur
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

04 mars 2017 à 14:33:33
Réponse #4

Premtalika


Merci de vos réponses.

Pour poursuivre :

Je pense que cette lacrymo que mon frère m’a fait acheter m’a permis d’avoir « la force » de me lever et partir. Ca m’a rassuré de la trouver au fond de mon sac car ça m’a donné un plan et une solution. Sans ça je pense possible que je sois restée assise sans oser bouger et que j'attende jusqu'au pire. Par contre je crois que je me serai bel et bien défendue physiquement et que sûrement une rage énorme serait montée s'il m'avait agressé.
 
Ceci étant, ma lacrymo était rangée, pas vraiment rangée d’ailleurs, au fond de mon sac au milieu d’un bazar qu’on pourrait qualifier de tout féminin  ;D. J’ai eu le temps de la trouver car le mec était assis à me regarder fixement sans bouger

Je pense aussi que la colère de mon frère depuis qu’il a été agressé m’a conditionné à agir en cas de problème. Lui il s’est fait assommé par derrière sans rien voir venir, il a perdu connaissance et quand il s’est réveillé il était dépouillé et avait super mal à la gorge et a eu la voix enrouée sans presque pouvoir parler pendant des mois car apparemment on a essayé de l’étrangler. Depuis il a limite viré facho et s’il pouvait s’acheter un magnum 365 il le ferait. C’est lui qui m’encourage à acheter une matraque, un schoker, un truc quoi. Charmant lui est horrifié par les armes, il pencherait plutôt au pire pour un schoker.
Moi je suis ouverte à tout tant que ça ne pèse pas lourd dans mon sac.
Je retiens que vous me déconseillez la matraque. C’est con c’est ce qui avait ma préférence si je me projette. Mais je vais sûrement suivre vos conseils. Pas vraiment légal, peut se retourner contre moi, arme « technique », peut tuer.

Si ça peut tuer il vaut mieux que j’évite en effet car tu as tout à fait raison Azur : j’aurai voulu l’anéantir et lui arracher les entrailles à coup de pic à glace ou même avec les dents  8) ! Pas sûre que si un jour je m’en serve je sois capable d’être « raisonnable ». Il y a un risque.
Mais en même temps cette rage et l’envie de détruire est venue seulement dans les heures qui ont suivies. Sur le moment j’ai juste eu envie de fuir puis ensuite de me défendre par la force.

Je retiens aussi que j’aurai sûrement pu/dû être plus vigilante. C’est pas ma nature à la base la méfiance mais le conseil que j’aurai dû être debout dans la rame est très pertinent. J’aurai ainsi pu ne pas me laisser envahir mon espace vital, c’est vraiment le truc qui m’a le plus traumatisé, et me déplacer plus facilement. Je le retiens et si un jour je reprend un train la nuit ou si je suis seule dans un métro je ferai ça. Et j’aurai ma lacrymo dans ma poche et pas au fond de mon sac ! Là je n'ai pas pensé à la sortir dès que j'ai été seule, je n'y ai pensé qu'au bout de plusieurs minutes. Par contre ça a été salvateur c'est clair.

 Ne pas jouer à Candy Crush dans un train, être vigilante,  est un conseil qui m’aurait sûrement fait bien rigoler avant mais maintenant je sens bien qu’il serait raisonnable de tenter d’essayer de l’envisager  :).

Aujourd’hui je ne me décrirai pas comme « traumatisée ». Je crois que mes proches le sont plus de ce qu’il m’est arrivé. Mais c’est vrai que je me suis refait le film en boucle pendant des jours en imaginant pleins de scénarios différents dont les pires du genre je me fais violer ou je le tue en le massacrant mais aussi des plus raisonnables comme acheter une matraque ou envisager de ne plus prendre le train. J'y pense encore aujourd'hui mais en mode plus zen. J'ai été bien entourée, j'ai eu besoin d'en parler et j'ai pu le faire.

Je retiens que je vais me racheter la même lacrymo. Ca tombe bien elle n’est pas chère et j’ai bien aimé qu’elle colore en rouge, je ne sais pas pourquoi. J’aimerai bien que ça soit indélébile même   ;D.
 Par contre c’est vrai que ce n’est pas l’arme fatale. J'ai pu constaté que dans la rue ça permet quand même largement de se barrer en courant. Dans un milieu fermé c’est pas pareil. Par contre je n’ai pas du tout été gazé moi et j'ai à peine ressenti une gêne. L'armurier qui me l'a vendue m'avait dit de bien tendre le bras, je me suis pas forcément rappelé de ça sur le coup mais je l'ai fait et même dans une rame de train ça ne m'a pas auto gazée.

Je retiens l’idée d’un cours de self défense à Grenoble le 2 avril. J’habite à 2 h de route c’est jouable. L’idée me plait même si l'idée de devoir "toucher" un agresseur ne me plait pas. Encore une fois j'ai détesté cette proximité imposée. Je pense aussi que cette idée plaira  à charmant. Je vais réfléchir.
« Modifié: 04 mars 2017 à 15:32:35 par Premtalika »
Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu’un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles. Jacques Brel

04 mars 2017 à 15:34:57
Réponse #5

Low profile


Bravo pour la maîtrise et le "sang froid." Tu as évalué le danger et pris la décision de ne pas subir.

Avoir des outils : c'est bien, se former (à ces outils) : c'est mieux.

Je te conseille une formation à L'ACDS, il y a des stages partout en France.

et surtout un module spécifique femmes :

"Thèmes abordés:

Bases de la sécurité personnelle (les 3V, codes des couleurs...etc.)
Conduites à tenir en cas d'agression
Le domicile, le véhicule
Positionnement tactique
GHB/GBL
Objets usuels du quotidien devenant des armes par destination (stylo, clés, magazine, ceinture...etc.)
Boite à outils (claques, attaques aux yeux, coup de poing marteau, défense générique...etc.)
Sorties de saisies et étranglements
Le sol (s'extraire de la position du violeur)
Le spray (son engagement, ses limites, décontamination...etc.)"

http://acds-france.fr/nos-formations-3.html

04 mars 2017 à 15:36:18
Réponse #6

Le-Jerome


Je reprend point par point

Alors tout d'abord pour le stage, inscription, tarifs etc :
http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,68121.0.html
Si tu participes, tu aura aussi l'occasion de discuter de vive voix des différents aspects, c'est beaucoup plus pratique et efficace que sur un forum. :)

Ensuite :

Citer
Par contre je crois que je me serai bel et bien défendue physiquement et que sûrement une rage énorme serait montée s'il m'avait agressé.

-> ça s'appelle l'instinct de survie (comme azur l'a décrit plus haut), ou "la bête", et c'est très bien aussi, ça se dompte, ou ça surgit justement pour la survie. C'est présent depuis la nuit des temps dans le cerveau reptilien et la "mémoire de l'espèce", juste plus ou moins enfoui sous une couche d'éducation. C'est typiquement de l'ordre de l'animal.

Citer
Charmant lui est horrifié par les armes, il pencherait plutôt au pire pour un schoker.
Moi je suis ouverte à tout tant que ça ne pèse pas lourd dans mon sac.
Je retiens que vous me déconseillez la matraque. C’est con c’est ce qui avait ma préférence si je me projette. Mais je vais sûrement suivre vos conseils. Pas vraiment légal, peut se retourner contre moi, arme « technique », peut tuer.

--> Un shocker est un outil très spécialisé, un concept ancien, pas tellement plébiscité dans le milieu de la sécurité et de la self défense, de plus les bons appareils sont assez chers (60-70 euros facilement)...
Une matraque télescopique en alliage léger ultra solide, de type "Airweight" de 16 pouces (40 cm) de marque ASP (la Rolls des matraques) pèse je pense dans les 250 grammes pour un prix de ... ;D
https://www.welkit.com/Baton-telescopique-Airweight-16-40-cm-ASP-Noir-Accessoires-pour-le-tir/p/4/2/4990/
Mais nécessite une sérieuse formation encore une fois, outre l'aspect légal précédemment mentionné.


Citer
Je retiens aussi que j’aurai sûrement pu/dû être plus vigilante. C’est pas ma nature à la base la méfiance mais le conseil que j’aurai dû être debout dans la rame est très pertinent. J’aurai ainsi pu ne pas me laisser envahir mon espace vital, c’est vraiment le truc qui m’a le plus traumatisé, et me déplacer plus facilement. Je le retiens et si un jour je reprend un train la nuit ou si je suis seule dans un métro je ferai ça. Et j’aurai ma lacrymo dans ma poche et pas au fond de mon sac !

 Ne pas jouer à Candy Crush dans un train, être vigilante,  est un conseil qui m’aurait sûrement fait bien rigoler avant mais maintenant je sens bien qu’il serait raisonnable de tenter d’essayer de l’envisager  :).

--> c'est tout à ton honneur de tirer les leçons de ton expérience, de chercher des infos et de prendre des initiatives, tu es tombée au bon endroit pour cela  :doubleup:
Oui la "vigilance situationnelle" est un état d'esprit, et quelque chose qui est enseigné aux professionnels également, et peut aller assez loin en terme de pratique.

Citer
Je retiens que je vais me racheter la même lacrymo. Ca tombe bien elle n’est pas chère et j’ai bien aimé qu’elle colore en rouge, je ne sais pas pourquoi. J’aimerai bien que ça soit indélébile même   ;D.
Par contre c’est vrai que ce n’est pas l’arme fatale. J'ai pu constaté que dans la rue ça permet quand même largement de se barrer en courant. Dans un milieu fermé c’est pas pareil. Par contre je n’ai pas du tout été gazé moi et j'ai à peine ressenti une gêne.

--> Le gel poivre (ou jet liquide) est une bonne alternative pour ces situations là : peu de "retour", usage également en milieu clos, usage de très près, mais nécessité d'être plus précis.
Gazer et se barrer en courant (ou enchainer sur des frappes) est la raison d'être du spray. l'usage que tu en as fais est un cas d'école. Le colorant rouge a sûrement un effet psychologique (rouge = piment = pique et brûle ou rouge = sang = blesse = efficace) sur l'utilisateur, donc aide à reprendre l'ascendant psychologique.


Citer
Je retiens l’idée d’un cours de self défense à Grenoble le 2 avril. J’habite à 2 h de route c’est jouable. L’idée me plait même si l'idée de devoir "toucher" un agresseur ne me plait pas. Encore une fois j'ai détesté cette proximité imposée. Je pense aussi que cette idée plaira  à charmant. Je vais réfléchir.

--> accepter l'idée de "toucher" un agresseur est justement un enjeu majeur de l'apprentissage de la self (= sortir de tes inhibitions), c'est un état d'esprit à acquérir et qui se travaille.
La technique quant à elle est très simple, parfois limite simpliste, basée sur la motricité grossière (gestes très simples et intuitifs visant des "cibles" préférentielles : vision, respiration, mobilité...) tu es la bienvenue en stage.
Le module Face à l'Arme Blanche met l'accent sur la dangerosité du couteau (fréquent hélas) et sur l'utilisation du stylo ou du magazine comme arme improvisée.


« Modifié: 04 mars 2017 à 16:21:37 par Le-Jerome »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

04 mars 2017 à 16:08:27
Réponse #7

Le-Jerome




Je te conseille une formation à L'ACDS, il y a des stages partout en France.

et surtout un module spécifique femmes :

"Thèmes abordés:

Bases de la sécurité personnelle (les 3V, codes des couleurs...etc.)
Conduites à tenir en cas d'agression
Le domicile, le véhicule
Positionnement tactique
GHB/GBL
Objets usuels du quotidien devenant des armes par destination (stylo, clés, magazine, ceinture...etc.)
Boite à outils (claques, attaques aux yeux, coup de poing marteau, défense générique...etc.)
Sorties de saisies et étranglements
Le sol (s'extraire de la position du violeur)
Le spray (son engagement, ses limites, décontamination...etc.)"

http://acds-france.fr/nos-formations-3.html

Idéal dans l'absolu quant au programme, certes, mais encore faut il qu'il y ait un stage de prévu, et trouver un public pour y assister (pas si facile à trouver que ça)...
Les stages ne sont pas si fréquents que ça (2 ou 3 par an en moyenne) et sont en général des modules TAIMN (techniques d'action immédiate à mains nues) ou FAB.
Un FAB est parfaitement profitable pour une jeune femme, y compris dans le genre de situation décrite plus haut.
« Modifié: 04 mars 2017 à 16:13:42 par Le-Jerome »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

04 mars 2017 à 18:56:41
Réponse #8

bloodyfrog


Merci pour ton partage, et bravo pour ta réaction, presque exemplaire. :up:

Juste une remarque sur le choix de "l'arme", en écho à ce qui est écrit plus haut: bien employé comme tu l'as fait (spray and run) le spray est LE moyen de se sortir de ces situations.

Je peux comprendre ton attirance pour la matraque, un moyen d'égaliser le rapport de force, de frapper plus fort qu'avec les poings, tout en gardant de la distance. Mais pas évidente à déployer, à utiliser efficacement, et si ton agresseur s'en empare, ça devient un objet dangereux pour toi (l'actualité récente te donnera une idée des usages détournés d'une matraque dans des mains perverses, en plus de pouvoir t'amocher...)

L'emploi d'un magazine épais (le Biba du mois, roulé bien serré et tenu par un ou deux élastiques à cheveux... innocent sur les genoux ou en main, et prêt à l'emploi quand l'ambiance se détériore...), comme enseigné dans les stages ACDS, peut donc remplir ce besoin "d'attaquer", de frapper, pour décharger un trop plein d'adrénaline, invalider l'agresseur au maximum et se laisser quelques secondes/mètres de plus pour fuir...

En complément du spray amha incontournable.

Manu.

04 mars 2017 à 19:23:38
Réponse #9

Le-Jerome


(l'actualité récente te donnera une idée des usages détournés d'une matraque dans des mains perverses, en plus de pouvoir t'amocher...)

Manu.

HS ON :
Les premiers résultats de l'enquête de l'IGPN ne vont pas du tout dans ce sens justement, et auraient largement tendance à innocenter le policier et même à prouver que la "vedette" mise en avant n'est pas si innocente que ça.
En tout cas, rien ne justifiait les dégradations et les émeutes qui ont suivis l'affaire.
HS OFF

@premtalika :
Sinon +1 Comme dit manu, le spray est bien l'outil idoine dans ce genre de situation, complété efficacement par le magazine utilisé en frappe.  L'aspect légal mis à part, le bâton télescopique est un outil certes très efficace mais qui nécessite un réel entrainement.
« Modifié: 04 mars 2017 à 19:30:08 par Le-Jerome »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

04 mars 2017 à 19:29:36
Réponse #10

bloodyfrog


@Jérôme, je souhaite pour ce policier et pour la police en général que l'enquête lève tout soupçon de "mauvais geste", mais le mal est fait malheureusement, pour l'opinion...

HS qui  restera en dehors de ce sujet. Ne le polluons pas avec un débat tendu. Personne ne peut juger sans avoir été présent sur ce type d'affaire.

Manu.

04 mars 2017 à 20:54:17
Réponse #11

Hurgoz


Yo,

J'aurais juste envie de dire un truc: "what else?". Tu as fais ce que tu avais à faire et t'en ai sortie très bien.

Citer
-   A un moment j’ai eu envie de me défendre physiquement. Si le train ne s’était pas arrêté je ne sais pas ce qu’il se serait passé. J’aurai sûrement remis un coup de lacrymo. Mais mon cerveau a eu envie de se battre (ça me surprend moi-même). Du coup je regarde sur internet. Qu’est ce que vous pensez d’une matraque téléscopique ? genre ça : https://www.matraque-telescopique.com/matraque-telescopique/matraques-telescopiques-32-cm/matraque-telescopique-38-cm-rose-en-acier-trempe.html. Une fois gazé j’aurai eu le temps de la sortir et de me défendre. Mais est ce que c'est un instrument vraiment utile ? Ca a la préférence de mon frère. Mais lui il est toujours très en colère depuis son agression, normal il a vraiment morflé. C'est lui qui m'a fait acheté une lacrymo d'ailleurs.

Là dessus, en plus de ce qui a été dis: personne ne te reprochera d'avoir gazé un mec qui a tenté de t'agresser.....par contre, si tu gaz un mec pour sortir une telsco et le maraver après...je ne suis pas un expert en matière de législation, mais je pense que tu vas avoir des emmerdes.
Maintenant, dans le cas du train, si les rames autour de Paris n'ont pas changé, tu as un plan au dessus des portes. Donc si tu as été vigilante, tu sais qu'elle était la dernière station, quelle distance il y a (en gros) entre deux gares. Donc, tu peux prévoir quand ton train va arriver à la suivante...si tu as a déployer le spray, il n'est pas déconnant de le faire en approchant de la gare (N.B.: la gare peut être le moment qu'un agresseur choisit pour passer à l'acte: donc bien déployer avant).

Enfin, pour ce qui est de l'agression de ton frangin, il est arrivé le même genre coup au frère d'une amie à Lausanne: il a pris un coup au crâne et ne se souvient plus de rien. Il a cependant été retrouvé inconscient, le visage tuméfié avec une écharpe en bandage autour de la tête....il y a des trucs qu'il est difficile d'anticiper malheureusement....

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

04 mars 2017 à 22:33:48
Réponse #12

Le-Jerome


Yo,

J'aurais juste envie de dire un truc: "what else?". Tu as fais ce que tu avais à faire et t'en ai sortie très bien.

Là dessus, en plus de ce qui a été dis: personne ne te reprochera d'avoir gazé un mec qui a tenté de t'agresser.....par contre, si tu gaz un mec pour sortir une telsco et le maraver après...je ne suis pas un expert en matière de législation, mais je pense que tu vas avoir des emmerdes.


Sachant qu'elle était dans une rame entre 2 stations, si le seul usage du spray ne suffit pas, elle peut parfaitement être en mesure et dans son bon droit de porter des coups tant que c'est nécessaire jusqu'à ce que l'agresseur soit hors d'état de nuire, ou bien jusqu'à ce qu'elle ait la possibilité de fuir (arrêt suivant).
Le hic c'est qu'avec la telesco et vu ce qu'elle décrit de son état de rage potentiel (bien compréhensible ne serait ce que par rapport à ce qui est arrivé à son frère, et ce qu'on lit dans les faits divers) elle peut parfaitement lui fracasser le crane dans la foulée, ou causer des blessures gravissimes, même sans le vouloir vraiment.

Par contre des frappes portées avec un magazine peuvent parfaitement pallier à un temps de latence de l'agent irritant du spray, ou à une insuffisance pure et simple de l'effet.
briser un crane avec un magazine en revanche, me parait franchement difficile. Mettre l'agresseur KO parfaitement possible par contre.

D'où l'intérêt au passage d'utiliser un produit de qualité pour le spray, de l'agiter de temps en temps etc.

@premtalika :

Pour illustrer mon propos sur la capacité de destruction d'une télescopique, voici la démo avec un modèle en acier trempé (Marque ESP 21 pouces, 60€ environ)
https://www.youtube.com/watch?v=RLq0z-X4fbM

Quand on voit ça que ça fait avec des briques et des palettes, t'imagines la tête de quelqu'un...


Quant au magazine voici un exemple (c'est mieux si tu comprends l'anglais)
https://www.youtube.com/watch?v=dt80Bofeyd4
https://www.youtube.com/watch?v=NBvT6XyBfGI

Jérôme
« Modifié: 04 mars 2017 à 23:05:02 par Le-Jerome »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

04 mars 2017 à 22:49:59
Réponse #13

Premtalika


Bravo pour la maîtrise et le "sang froid." Tu as évalué le danger et pris la décision de ne pas subir.
Hum….. La vérité c’est que je n’ai pas cette impression d’avoir pris la moindre décision. Je me suis retrouvée comme dans un état second, une sorte de transe et j’en suis sortie seulement dans le taxi qui m’a ramenée à Paris.
Mais oui je suis contente, limite fière, de ne pas "avoir subi"


Je reprend point par point
Alors tout d'abord pour le stage, inscription, tarifs etc :
http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,68121.0.html
Si tu participes, tu aura aussi l'occasion de discuter de vive voix des différents aspects, c'est beaucoup plus pratique et efficace que sur un forum. :)
Vraiment pas cher  :)!! je réfléchis.
Le thème c’est faire face à l’arme blanche, c’est pas ce qui m’intéresse la plus à priori. C’est quand même un stade encore au-dessus que ma mésaventure. Je crois que je préférerai plus un truc qui repart des basiques. Mais bon why not, Saint Jean de Bournay, je connais, c’est pas du tout Grenoble ! Ca me rapproche de chez moi.
Tous les stages sont là ou ça peut être dans une autre région ?


Oui la "vigilance situationnelle" est un état d'esprit, et quelque chose qui est enseigné aux professionnels également, et peut aller assez loin en terme de pratique.
Là clairement, « vigilance situationnelle » je pars de très très loin même si ce qui m’est arrivé m’a quand même refroidie pour l'instant. Je suis d’une nature confiante à la base. Je n'imagine pas le mal à priori chez les autres.   
Dans la vie je suis du genre à partir en week-end en laissant les clés de chez moi sous le paillasson pour un Airbnb que je ne verrai pas forcément alors que j’ai pour dans les 10 000 euros d’or planqué chez moi  ::).  Je ramasse systématiquement tous les auto-stopeurs que je croise même quand je suis seule, même si on en croise de moins en moins d'ailleurs. Bref, y’a du boulot quoi.
Après je ne suis pas débile non plus, le type qui s’assoit pile en face de moi dans une rame vide et qui me fixe du regard ça a tilté tout de suite que ça clochait. Et oui certainement, seule un samedi soir dans un rer, j’avais mieux à faire qu’à jouer à Candycrush…J'aurai du me lever et me rapprocher de la sortie ou changer de rame. 

Le colorant rouge a sûrement un effet psychologique (rouge = piment = pique et brûle ou rouge = sang = blesse = efficace) sur l'utilisateur, donc aide à reprendre l'ascendant psychologique.
Oui il y a de ça, l’ascendant de laisser une empreinte physique visible en y repensant ça m'a plu  :-[ Rouge en plus ! Vert je ne sais pas pourquoi mais ça l’aurait sûrement moins fait.


Maintenant, dans le cas du train, si les rames autour de Paris n'ont pas changé, tu as un plan au dessus des portes. Donc si tu as été vigilante, tu sais qu'elle était la dernière station, quelle distance il y a (en gros) entre deux gares. Donc, tu peux prévoir quand ton train va arriver à la suivante...si tu as a déployer le spray, il n'est pas déconnant de le faire en approchant de la gare (N.B.: la gare peut être le moment qu'un agresseur choisit pour passer à l'acte: donc bien déployer avant).
Oui il y avait bien le panneau des stations au dessus des portes. Je n’y ai prêté aucune attention en fait. Je savais combien de temps j’avais de trajet puisque mes amis me l’avait dit, c’est la première fois que je prenais cette ligne et je ne connais pas les bleds traversés et surtout les temps entre chaque arrêt, c’est assez variable et en plus je crois que parfois on sautait une station. On sait juste qu’on approche d’une gare quand ça commence à ralentir.
J’ai pas fait exprès d'utiliser ma lacrymo en approche d’une station. Ca c’est juste trouvé comme ça.


Enfin, pour ce qui est de l'agression de ton frangin, il est arrivé le même genre coup au frère d'une amie à Lausanne: il a pris un coup au crâne et ne se souvient plus de rien. Il a cependant été retrouvé inconscient, le visage tuméfié avec une écharpe en bandage autour de la tête....il y a des trucs qu'il est difficile d'anticiper malheureusement....
Il avait décidé de traverser Paris à 4 h du mat à pied car c’est un « ultra runner » plutôt que de prendre un taxi. Mauvaise idée. Je n’aurai pas fait pareil mais uniquement parce que moi faire 15 bornes c’est pas juste un échauffement...  :). Il a eu de la chance de ne pas se faire tuer.



Si je récapitule tous vos conseils sur un futur équipement :

-   Je laisse tomber la matraque à la quasi-unanimité
-   Je laisse tomber le schoker. Ca m’arrange de pas avoir un truc en plus à penser à charger. Faudrait sinon que je sache combien de temps ça bloque quelqu’un, quelle puissance il faut acheter pour être efficace etc…
-   Éventuellement j’achète un sac à pièce
-   Je m’abonne à Biba.... :blink:. Vu que vous avez été plusieurs à me le dire j’imagine que vous ne moquez pas de moi. J’ai du mal à imaginer que ça remplace une matraque quand même. Le souci c’est que ça doit faire dix ans que je n’ai pas acheté un magazine et que c’est encombrant dans un sac, même roulé. Pas forcément envie de me promener à l’année avec un truc encombrant et je me vois mal me défendre face à un agresseur à coup de Biba ou de Elle   

J’ai regardé les deux modèles de sacs à pièces.
Il y en a un qui a l’air plus ergonomique si on veut l’utiliser aussi comme portemonnaie et qui a un clip ceinture. Pas mal car quand je suis à l'étranger j'ai toujours de l'argent sur mon corps et pas que dans mon sac.
Et un autre qui a l’air plus long et moins pratique pour ressortir les pièces mais qui parait avoir plus d’allonge et du coup on peut peut être plus garder ses distances.
Lequel est le mieux ? Est-ce qu’il faut vraiment une « formation » pour s’en servir ou ça se fait d’instinct ? Si je viens au stage on voit cette pratique ?
Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu’un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles. Jacques Brel

04 mars 2017 à 22:56:51
Réponse #14

Premtalika


@premtalika :

Pour illustrer mon propos sur la capacité de destruction d'une télescopique, voici la démo avec un modèle en acier trempé (Marque ESP 21 pouces, 60€ environ)
https://www.youtube.com/watch?v=RLq0z-X4fbM

Quand on voit ça que ça fait avec des briques et des palettes, t'imagines la tête de quelqu'un...

Quant au magazine voici un exemple (c'est mieux si tu comprends l'anglais)
https://www.youtube.com/watch?v=dt80Bofeyd4
https://www.youtube.com/watch?v=NBvT6XyBfGI

Jérôme
Nos réponses se sont croisées.
Impressionnantes les vidéos !
La matraque en effet je ne savais pas que ça pouvait faire autant de dégât. Clairement un truc qu'il faut maîtriser et surtout savoir se maîtriser...Clairement dans ce qui m'est arrivé je ne sais pas ce que j'aurai été capable de faire. J'aurai peut être eu la rage qui serait montée d'un coup, je n'en sais rien mais c'est possible vu tous les scénarios que je me suis fait après. Sur le coup j'ai eu l'envie de frapper quand j'ai vu qu'il me suivait. Pourtant je ne suis pas une violente à la base.
Je suis surprise et convaincue du Biba du coup. Les types ils ont un casque et ils ont l'air de ramasser un peu quand même. A réfléchir entre efficacité et encombrement.
« Modifié: 04 mars 2017 à 23:06:22 par Premtalika »
Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu’un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles. Jacques Brel

04 mars 2017 à 23:11:48
Réponse #15

Hurgoz


Sachant qu'elle était dans une rame entre 2 stations, si le seul usage du spray ne suffit pas, elle peut parfaitement être en mesure et dans son bon droit de porter des coups tant que c'est nécessaire jusqu'à ce que l'agresseur soit hors d'état de nuire, ou bien jusqu'à ce qu'elle ait la possibilité de fuir (arrêt suivant).

Oui, mais le truc, c'est de savoir si le coup est porté alors que le gas se frotte les yeux et est donc "hors d'état de nuire" ou pas.....et là...

Après, comme je le disais, si la situation se représentait et qu'une action immédiate n'était pas nécessaire, retarder le gazage jusqu'à l'approche d'une station afin de se dégager une voie de fuite, me semble pas tant déconnant.....

Après, j'ai toujours pensé que l'idée du magasine roulé était une excellente idée et soulevait moins d'emmerdes qu'une télescopique....

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

04 mars 2017 à 23:13:35
Réponse #16

Premtalika


Nos réponses se sont croisées.
Impressionnantes les vidéos !
La matraque en effet je ne savais pas que ça pouvait faire autant de dégât. Clairement un truc qu'il faut maîtriser et surtout savoir se maîtriser...Clairement dans ce qui m'est arrivé je ne sais pas ce que j'aurai été capable de faire. J'aurai peut être eu la rage qui serait montée d'un coup, je n'en sais rien mais c'est possible vu tous les scénarios que je me suis fait après. Sur le coup j'ai eu l'envie de frapper quand j'ai vu qu'il me suivait. Pourtant je ne suis pas une violente à la base.
Je suis surprise et convaincue du Biba du coup. Les types ils ont un casque et ils ont l'air de ramasser un peu quand même. A réfléchir entre efficacité et encombrement.
Je viens de retrouver un "alternative économique" que j'ai roulé et je me suis mis un coup sur le bras : ça fait super mal  ;D !!!
Et en plus roulé il rentre au fond dans mon sac à main (mon sac d'hiver en tout cas) et ne prend pas plus de place que ça dans mon foutoir.
A réfléchir donc, ça a l'air pas mal quand même  :).
Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu’un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles. Jacques Brel

04 mars 2017 à 23:15:55
Réponse #17

Hurgoz


Je viens de retrouver un "alternative économique" que j'ai roulé et je me suis mis un coup sur le bras : ça fait super mal  ;D !!!
Et en plus roulé il rentre au fond dans mon sac à main (mon sac d'hiver en tout cas) et ne prend pas plus de place que ça dans mon foutoir.
A réfléchir donc, ça a l'air pas mal quand même  :).

Après, tu as la plus monstrueuse des armes qu'il ait été donné aux femmes: le sac à main! C'est un peu comme une enclume au bout d'une chaîne, mais en plus lourd!  ;#

(ce qui serait une mauvaise idée car il peut être saisi... ;) )

PAVC

Hugo
« Modifié: 04 mars 2017 à 23:21:40 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

04 mars 2017 à 23:41:16
Réponse #18

Premtalika


Après, comme je le disais, si la situation se représentait et qu'une action immédiate n'était pas nécessaire, retarder le gazage jusqu'à l'approche d'une station afin de se dégager une voie de fuite, me semble pas tant déconnant.....
Je l'ai gazé quand j'ai vu qu'il se levait derrière moi après que j'ai réussi à me dégager de lui. Ca a en quelque sorte échappé à mon contrôle de le faire à ce moment précis, un réflexe, même si j'avais déjà la main sur la lacrymo et que je me tenais "prête".
Mais c'est vrai que je ne sais pas : si j'avais juste été près de la sortie qu'est ce qu'il aurait fait. Il s'était levé, est ce qu'il m'aurait jute suivi, est ce qu'il m'aurait sauté dessus ? 
S'il m'avait juste suivi, est ce qu'il serait descendu en même temps que moi de la station ? Là il ne l'a pas fait mais je pense que c'est parce qu'il se frottait les yeux et tout. Il avait quand même réussi à se rapprocher aussi de la sortie et de moi.
Je ne suis pas non plus une habituée du RER je ne sais pas combien de temps ça ralentit avant de s'arrêter pour faire des calculs. Le top serait d'attendre que les portes s'ouvrent, gazer et courir. Mais faut super bien gérer pour calculer tout ça. Je n'en ai pas du tout été capable.
C'est sûr qu'heureusement que le train s'est arrêté très vite après que j'ai utilisé la lacrymo. J'étais prête à lui sauter dessus au moindre geste. J'ai imaginé mille scénarios ensuite....
« Modifié: 04 mars 2017 à 23:48:13 par Premtalika »
Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu’un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles. Jacques Brel

04 mars 2017 à 23:48:37
Réponse #19

Le-Jerome


Le SAP que tu décris (avec clip de ceinture) semble être le modèle "Perotti" (qui anime justement le stage).
Les fois précédentes je sais qu'il faisait la démo de son outil, et le proposait à la vente me semble t'il, à voir si c'est la cas cette fois.
Le cours FAB est parfaitement transposable à des situations sans couteau (défense contre mains nues en utilisant un magazine, un stylo), et parfaitement assimilable par un débutant, chacun progresse à son niveau, il n'y pas d'exigence ni d'examen.

Pour la couleur du produit des sprays, le pire c'est que vert ça existe ! (marque Fox Lab - mean green)

Sinon qu'il s'agisse d'un magazine, ou d'un SAP, il faut considérer ces objets comme des "égaliseurs", ou des multiplicateurs de force.
Les frappes avec le SAP sont très simples et peu nombreuses, il ne faut pas un long travail, c'est surtout un coup à prendre (sans jeu de mot  :) ) , mais ça vient vite, je ne sais pas ce que les autres en pense.
Ce sont surtout des coups circulaires, on décrit comme une diagonale devant soi, direct et en revers (un peu comme au tennis), en oblique pareil, éventuellement verticalement comme un marteau.

Après je crois qu'il faut limiter aussi le nombre d'outils de défense, 2 au maximum, pour éviter les nœuds au cerveau et s'y tenir.
Par exemple Spray + SAP ou alors Spray + Magazine.

L'avantage du magazine, c'est qu'il est parfaitement anodin et peut être tenu à la main en toute circonstance.

Alternative économique fait mal, le pire c'est Paris Match avec le "poids des mots, le choc des photos"   ;D

Tout le monde te le dit ici : tu as bien fais d'agir comme tu l'as fais.
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

05 mars 2017 à 00:15:15
Réponse #20

azur


Plutôt qu'une matraque, j'ai souvent sur moi mon monopod photo, avec en tête une grosse bascule forgée... ça fait un casse tête redoutable, mais totalement anodin en apparence.
Dans le même genre, et en moins "extrême", il y a désormais les perches à selfie... anodine, elles peuvent malgré tout cingler suffisamment pour maintenir un nuisible à distance si le spray n'est pas suffisamment efficace.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

05 mars 2017 à 00:41:17
Réponse #21

Le-Jerome


Exact et comme un bâton de randonnée télescopique aussi.
Seul bémol, je dirais que c'est pas évident dans un lieu trop exiguë (couloir par exemple), alors que la petite dimension du magazine (30 cm) c'est parfait.

Dernier type de spray appréciable en sécu perso, l'ASP Key defender, qui permet de combiner des jets de produit avec des frappes en poing marteau/kubotan, ou utiliser les clés comme fléau d'arme, puisque c'est un porte clés.

Avantages : discret (porte clé, forme de bâtonnet), corps solide, combinaison multiples frappes et spray, rechargeable.
Inconvénients : formation plus longue pour en tirer parti, son prix, sa faible capacité (6 jets d'une demi seconde), sa faible portée (1 m pas beaucoup plus), en fléau d'arme si l'anneau casse c'est un coup à retrouver les clés parterre...



« Modifié: 05 mars 2017 à 00:58:12 par Le-Jerome »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

05 mars 2017 à 01:04:42
Réponse #22

promeneur-solitaire


Yo,

J'aurais juste envie de dire un truc: "what else?". Tu as fais ce que tu avais à faire et t'en ai sortie très bien.
...

Pas mieux .

D'autant que tu as toi-même donné les réponses à tes propres questions au fil des échanges :

Gazeuse dans le foutoir et attention détournée par un jeu vidéo.

Quelques remarques.

Ou j'ai mal lu, ou personne ne t'a conseillé de faire une petite visite au commissariat.

Je n'ai jamais gazé personne mais j'ai suivi des modules et me suis intéressé à la question.

Chaque fois que je sors de chez moi, j'accroche ma gazeuse sur mes clefs ... Et je constate des courants d'air et des vents même légers.
S'il y a un endroit où je pense que le key defender est le plus efficace, c'est bien en milieu fermé et certainement pas en extérieur (Comme les marins, il faut apprendre à "lire le vent" sous peine de s'auto-gazer).

Par contre, comme fléau avec les clefs c'est efficace mais certainement pas concluant.
... Et les clefs sont un gène pour l'utiliser en kubotan. :(

Ou alors il faut des modèles à jets très puissants ou qui projettent du gel comme le guardian angel.

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

Il faut avoir l'arme que l'on "sent" le mieux.

Si c'est ton ... "tempérament" de frapper, le choix t'appartient.
C'est ta peau, ta bulle, ta vertu, ta tranquillité, ton intégrité, etc ...

On donne beaucoup d'exemples d'agresseurs moyennement sensibles à certains gaz.

Je ne sais pas si c'est vrai.

Ce qui est vrai (témoignages de partenaires ayant vécu ce genre d'embrouille) c'est qu'en cas d'agresseurs multiples le duo gazeuse/telesco est le meilleur choix.

Par contre en corps à corps le black jack est mieux indiqué (encore une fois c'est ta peau, on sort plus vite d'un tribunal que du cimetière ou du fauteuil roulant à demeure)

Une autre bonne idée est la lampe de bonne puissance qui grille bien la rétine et peut être utilisée en Kubotan.

Ou le stylo de bonne facture.

Bien évidemment tout ceci se travaille.
... Et certainement pas sur un seul stage.

05 mars 2017 à 08:33:33
Réponse #23

fredFLT


Bonjour à tous,
Il y a eu beaucoup de commentaires concernant ta réaction (normal c’était ton interrogation) mais qu’en est-il des suites policières/judiciaires à donner (j’avoue être dans le flou à ce propos et poser la question à mon tour).
Faut-il (ou non) dans une telle situation se rendre au commissariat afin de déposer plainte ?
Que choisir entre ne pas signaler un agresseur voir un éventuel prédateur sexuel et risquer de se retrouver soi-même avec une plainte sur le dos ?
Je pose la question car, pour ma part, je m’interroge sans avoir la réponse (j'ai une opinion mais je ne suis pas policier ni juriste)

05 mars 2017 à 09:17:13
Réponse #24

Le-Jerome


(Re) bonjour à tous également,

Black Jack = porte monnaie SAP
La combinaison spray + telesco oui sûrement, mais ici la telesco a été mise de côté :
- pour une question de légalité (arme de catégorie D et pas des plus justifiables)
- pour une question de compétence indispensable à son emploi

Entièrement d'accord sinon, l'outil doit répondre aussi à une aisance du propriétaire.

@FreFLT et Promeneur :

Pour ce qui est de la plainte (détrompez vous tout le monde ici y a pensé, mais il faut lire entre les lignes) bien que cela soit ce qui est recommandable officiellement et sur le papier, ici dans ce cas précis :

- Premtalika était dans ce train à cette heure là et à Paris de façon exceptionnelle, elle ne vit pas sur place et prend pas ce train chaque jours à horaires réguliers : donc aucune chance de re croiser l'agresseur, et pas de quoi justifier une plainte pour la protéger elle à priori (enfin la protéger, je me comprend...)

- Les faits semblent remonter à un certain temps...

- Elle s'en est très bien sortie elle.

- Qu'on le veuille ou non, un spray reste une "arme de catégorie D" donc port et transport interdit si on applique strictement la loi (même si forte tolérance de la part des forces de l'ordres). Ceci serait plaidé par l'avocat de la partie adverse en cas de confrontation judiciaire ("port d'arme illégal, préméditation, mon client n'est pas un violeur mais un pauvre garçon victime de la société bla bla monsieur le Président...").
[Nettoyage]


- Même une main courante ne me parait pas justifiée, pourquoi faire ? elle ne le reverra jamais.

- Si l'auteur était arrêté, concrètement, il risque quoi comme peine réelle ? ...

- N'oublie pas que son frère a été victime d'une agression très grave, est ce que les auteurs ont été arrêtés, et condamnés ?

Mes 2 cents

Jérôme
« Modifié: 13 mars 2017 à 07:48:03 par guillaume »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité