Nos Partenaires

Auteur Sujet: Croix du Nivolet : ils appellent les pompiers pour venir les secourir plus tard  (Lu 1045 fois)


22 janvier 2017 à 09:56:40
Réponse #1

azur


Je trouve que cet article n'est pas honnête. Le titre "à charge" et le début de l'article, insultant, font dans le sensationnel comme savent le faire le journaliste mais ne traduisent pas la réalité.

Dans le fond, on a 2 randonneurs imprudents qui savent qu'ils sont perdus et qui sentent qu'ils sont en danger, même s'ils n'en mesurent pas l'ampleur.
Plutôt que de se risquer dans une épopée nocturne, ils ont appelé les secours alors qu'il était encore temps et moins de 3h plus tard, fin de l'histoire avec seulement des motoneiges...

On peut blâmer leur imprudence, mais quels auraient été les moyens déployés s'ils n'avaient pas appelé??? Probablement plusieurs jours de recherche avec des hélicoptères et un nombre conséquent de secouriste, avec une chance infime de les retrouver vivants!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

22 janvier 2017 à 12:48:20
Réponse #2

Raiderscout


"Be Prepared !"

22 janvier 2017 à 18:33:49
Réponse #3

Hurgoz


Yo,

Assez d'accord avec ce qui a été dit par Azur.

Après, il faut se rendre compte que les gens, généralement, se foutent dans la m*rde par méconnaissance du risque ou inconscience...au pire par témérité....JAMAIS (ou très très rarement pour ne pas faire de généralité) ils ne le font par plaisir de se foutre dans la m*rde: le "chouette, je vais aller perdre mes orteils en haut d'une montagne", ça n'existe pas.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

22 janvier 2017 à 19:57:41
Réponse #4

Cavannus


Salut,

J'ai eu la même lecture que vous. Si on oublie les possibles déformations par le journaliste, soit c'était « Allô, excusez-moi de demander pardon, mais on est perdus en danger », soit c'était un appel tardif pour pallier le mise au courant des proches ou des collègues pour dire qu'on va là et qu'on revient à telle heure.

Un point positif à cet article : il rappelle à ses lecteurs qu'un téléphone, ça ne tient pas en charge s'il n'y a pas de réseau et si en plus il fait froid (lorsqu'il m'est arrivé d'emmener des amis sous terre, par exemple, il refusaient de me croire lorsque je leur conseillais d'éteindre leur téléphone – même bien chargé – en leur disant qu'il se viderait rapidement à force de chercher du signal).

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité