Nos Partenaires

Auteur Sujet: Joyeux Noël  (Lu 2333 fois)

22 décembre 2016 à 22:33:22
Lu 2333 fois

Mezig


Au nom de tous les enfants soldat qui partent, joyeux, se faire massacrer pour le plus grand bénéfice des grosses compagnies qui pillent à loisir les ressources de leurs pays.
Au nom de toutes les petites mains qui sacrifient leur enfance pour nous fabriquer toutes ces merveilleux objets futiles et superflues qui remplisse le vide béant de nos inexistences de nantis repus.
Au nom de tous les nourrissons qui crèvent en silence faut de l’unique cachet d’aspirine qui pourrait les sauver car ça coûte trop chère.
Au nom de tous les gamins qui survivent avec peine et tremblant sous les bombes car, dehors, c’est le grand concourt pour savoir qui a la plus grosse b!te.
Au nom de tous les bambins qui voient partit leurs mamans faire le tapis pour leur offrir un ersatz de Noël.
Au nom de tous les pitchouns qui agonisent en regardant les blancs chier dans l’eau potable.
Au nom de tous les minos qui meurent en silence et sans qu’une lueur de révolte allume leurs regards car ils ont fait confiance aux adultes.
Je vous souhaite de bonnes et joyeuses indigestions pour les fêtes de fin d’années.
Yann Labarriere.

Voila; cela fat nombres d'années que ça me tourne la tête, m’empêchant de vivre et entravant ma survie.
Depuis 2 ans, je suis en longues maladie pour dépression avec un suivie psychiatrique et je ne vois toujours pas de solution.
Comme j'ai remarquer que pas mal d’Êtres Humains fréquentent ce forum; je pose mon problème dans le frêle espoir de trouver des pistes afin de m'en sortir.
Le plus important reste malgré tout, les enfants.
Les moyens sont la fin.

22 décembre 2016 à 23:08:15
Réponse #1

Arnaud


Citer
Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! "

Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."

Bon courage.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

22 décembre 2016 à 23:58:02
Réponse #2

Hurgoz


Bon courage.

Ta gueule: remplis ton sceau..... ;#

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les laisse faire"

Et si chacun fait sa part, il n'y a pas de raison que les choses n'évoluent pas ("ouais, mais ça ne change rien": c'est à partir du moment où tu en es convaincu que tu as perdu; à simple titre d'exemple, nous sommes aujourd'hui 3141 membres ici; si demain nous faisons tous 1 action qui va dans le sens de l'altruisme et du respect de notre environnement, cela fait 3141 actes qui n'existaient pas avant....) :)

Passez, toutes et tous de bonnes fêtes de fin d'années :)

Tcho;

Hugo
« Modifié: 23 décembre 2016 à 00:22:48 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

23 décembre 2016 à 12:10:02
Réponse #3

cosmikvratch


Chacun sa solution... J'ai (pour l'instant) trouvé la mienne dans l'humanitaire. Pas pendant les vacances, hein  ;) mais comme engagement professionnel. Ca n'empêche pas des moments de grand découragement, mais dans les moments down ça me donne une raison de vivre. Encore une fois, chacun sa méthode.

Chaque organisations a ses limites et ses défauts... mais ça renvoie juste à la "partialité tragique de l'action" dont parle Hannah Arendt: faire un choix, c'est laisser tomber l'infini des autres choix possibles. Il faut quand-même se lancer, sous peine d'être paralysé. (je fais peut-être un contresens, mais j'men fous, l'idée me plaît).

Et pour les "pitinenfants qui meurent", les cotoyer au quotidien permet aussi de voir que pour la plupart ils sont moins déprimés que nous, ils jouent, rigolent, vivent... même le ventre vide et surtout après avoir reçu un peu d'aide. Le malheur c'est toujours relatif.
Oui, ils meurent nettement plus que par chez nous... mais ça va dans le bon sens! jette un oeil à ces quelques graphes, ça va te faire du bien!

http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/SP.DYN.IMRT.IN?view=chart

Si tu es au fond du trou, tu ne seras pas forcément très fonctionnel sur le terrain... en attendant, il y a des engagements plus à distance possible. Je pense par exemple aux campagnes de courier organisées par amnesty international, qui ont parfois un grand impact sur des pays totalitaires... mais il y en a d'autres. Tu peux aussi aller à des réunions pour t'informer, ça te donnera des idées. Choisis juste un sujet, fais des recherches, et lance-toi.

Ce sont juste des idées, je suis sûr qu'il y en a d'autres.

A toi de jouer.
Life's a bitch (and then you die)

23 décembre 2016 à 14:22:38
Réponse #4

Mezig


Super merci les copains; ça fait du bien d’être enfin compris.
Arnaud, un grand merci; j'avais oublier l'histoire du canari, j'avais oublier aussi qu'a mon petit nivaux, j'essaye de faire ma part.
Merci a toi aussi Hugoz, tu maitrise vraiment bien l'art difficile de la grosse baffe thérapeutique; mais ne te fait pas trop de bile, serrer les dents et remplir mes sceaux, j'ai une longue pratique, le souci, c’est que je ne vois plus comment les vider proprement, d’ailleurs, j’espère ne pas avoir trop éclabousser en en vidant un ici.
Cosmikvratch, un grand merci car, les ONGs, j'y pense depuis un moment et n’attendait que d'aller mieux pour prendre des contacts (je suis bien conscient qu'une personne fragile sur le terrain peut très facilement mettre en péril et la mission et l'équipe); je n’avais tout simplement pas du tout penser qu'il y avais aussi un énorme travail à faire ici dans lequel je peut m'investir dé maintenant
Et c'est donc se que je vais faire dé tout de suite.

Bonnes fêtes à tous.
Les moyens sont la fin.

24 décembre 2016 à 11:01:16
Réponse #5

Hurgoz


Yo,

Citer
Et pour les "pitinenfants qui meurent", les cotoyer au quotidien permet aussi de voir que pour la plupart ils sont moins déprimés que nous, ils jouent, rigolent, vivent... même le ventre vide et surtout après avoir reçu un peu d'aide. Le malheur c'est toujours relatif.
Oui, ils meurent nettement plus que par chez nous... mais ça va dans le bon sens! jette un oeil à ces quelques graphes, ça va te faire du bien!

http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/SP.DYN.IMRT.IN?view=chart

Si tu es au fond du trou, tu ne seras pas forcément très fonctionnel sur le terrain... en attendant, il y a des engagements plus à distance possible. Je pense par exemple aux campagnes de courier organisées par amnesty international, qui ont parfois un grand impact sur des pays totalitaires... mais il y en a d'autres. Tu peux aussi aller à des réunions pour t'informer, ça te donnera des idées. Choisis juste un sujet, fais des recherches, et lance-toi.

Ce sont juste des idées, je suis sûr qu'il y en a d'autres.

Il y a aussi les associations à buts caritatifs.

Dans ma vie, j'ai toujours "donné des coups de mains", mais depuis que je suis entré dans une de ces asso, j'ai découvert un effet secondaire: se rendre utile aux autres, sans rien attendre en retour, est humainement enrichissant! :)

Après, ce n'est pas forcément aux contacts de personnes en difficulté, car il est vrai que si tu l'est toi même ce n'est pas forcément évidant. Si tu prend l'exemple de la Banque Alimentaire, il y a les personnes qui ramassent dans les super marché et celles qui distribuent, certes, mais tu as aussi toutes les petites mains qui trient, portent et rangent les stocks qui contribuent au fonctionnement de la machine.

Tcho

Hugo
« Modifié: 24 décembre 2016 à 11:27:29 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

24 décembre 2016 à 16:16:42
Réponse #6

Ascanio


Ah ouais, Noël, la grosse bouffe et les pt'its cadeaux, symbole des mensonges de l'occident...Cette fête qui marquait le solstice d'hiver, récupérée par le christianisme, puis par le pognon...
Le solstice, de nos jours, tombe le 21 décembre ; le vrai Yule, la fête des jours qui se remettent à croître, la promesse de la lumière qui va renaître, des prés qui fleuriront encore, est passé. Il y a bien cette coquille vide mercantile qui ne fait rêver que les enfants -et encore, mais il y a aussi ce besoin toujours plus pressant de petits colibris courageux.
Alors, puisque nous sommes déjà dans le temps nouveau, je le souhaite constructif et heureux à tous.
Ascanio.
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

24 décembre 2016 à 17:15:59
Réponse #7

Pierrot


Citer
le vrai Yule, la fête des jours qui se remettent à croître, la promesse de la lumière qui va renaître, des prés qui fleuriront encore, est passé.

Et "Yule" n'est jamais qu'un élément d'une autre religion, d'autres croyances, le temps passe, il est, il n'a que faire des superstitions que l'homme invente.

Je vous souhaite à tous paix et santé, ça je crois bien que c'est universel.

26 décembre 2016 à 09:41:47
Réponse #8

fall7stand-up8


Je sais bien que politique et religion n'ont pas leur place dans ce forum et les modos feront ce qu'ils voudront de ce message...

Cependant je ne peux m'empêcher de réagir aux 2 messages précédents qui laisseraient à penser que Noël est vide de sens voire mensonger.

Que l'on soit croyant ou non, Noël se veut, ou se voulait,  la célébration d'un message d'amour et  d'humilité puisque la puissance divine avait choisi de s'incarner dans le corps d'un mortel pauvre et de naître parmi les humbles pour mener une vie d'altruisme et "chasser les marchands du temple" ce qui entre autres lui vaudra les ennuis que l'on sait.

Alors si les gens qui se voulaient les transcripteurs de l'histoire sacrée ont choisi de placer cette fête au moment des fêtes payennes avec des arrières pensées expansionnistes, ils ont aussi choisi de faire symboliquement  correspondre la naissance d'un espoir au moment ou la nuit commence à raccourcir

Alors que nous ayons perverti le message originel, soit mais de grâce n'oublions pas que ce que Noël pouvait avoir de profondément humain au départ

26 décembre 2016 à 10:22:48
Réponse #9

Oim


Merci F7StUp8.
Les fêtes ne véhiculent que ce que l'y voit, nous.
Elles ne sont que ce que l'on décide d'en faire nous, avec nos proches.

Joyeuses fêtes à tous!
 :) im
" The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt. "  GrandMaster B.R.
"tous les survivalistes ne sont pas paranoiaques, mais b*rdel j'ai l'impression que tous les paranoiaques deviennent survivalistes..." Le taulier

26 décembre 2016 à 12:18:18
Réponse #10

Hurgoz


Yo,

Non que je veuilles être chiant, mais Yule est une fête solsticiale; le solstice d'hiver en l’occurrence (qui est le moment de bascule où les journées vont s'allongeant et les nuits raccourcissant). Hors dans la tradition Chrétienne c'est les deux St Jean (St Jean l'évangéliste pour le Solstice d'hiver) - et non Noël - qui représentent les solstices.

C'est pour cette raison que dans l’Évangile de Jean on peut lire "Il faut que je décroisse pour que lui croisse".

Il y a également - ou pas - une raison symbolique pour que la naissance du Jésus Christ soit placé après le solstice d'hiver.

Sur ces considérations symboliques, passez de bonnes et agréables fêtes :)

Hugo
« Modifié: 26 décembre 2016 à 12:23:35 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

26 décembre 2016 à 13:48:23
Réponse #11

Pierrot


Citer
mais Yule est une fête solsticiale; le solstice d'hiver en l’occurrence

Ça, c'est une vérité, depuis que le monde est monde il y a un solstice d'été et un d'hiver, c'est un fait avéré.

Et je vais me répéter, mais ( pour moi ) tout le reste n'est que croyances et superstitions greffées autour.

Citer
Les fêtes ne véhiculent que ce que l'y voit, nous.
Elles ne sont que ce que l'on décide d'en faire nous, avec nos proches.

Exactement.

26 décembre 2016 à 14:21:34
Réponse #12

Vanadium


Ah ouais, Noël, la grosse bouffe et les pt'its cadeaux, symbole des mensonges de l'occident...
Bonjour Ascanio  :)

Rien ne vous empêche de consacrer votre Noël à préparer un repas pour les SDF, à visiter les malades, ceux qui sont dans la solitude, ou les prisonniers ; à leur donner de votre temps, de votre argent, mais surtout ce dont ils ont le plus besoin : d'amour.

Beaucoup font cela, et pas que à Noël, mais notre société consumériste préfère parler surtout de cadeaux, de bouffes, car le don de soi, l'amour de l'autre, ça sent trop le christianisme, bah, beurk, une bête immonde à abattre pour que Mammon puisse régner en maître absolu.

Très joyeux Noël à tous  :)



26 décembre 2016 à 14:40:11
Réponse #13

Utopie


Moi je crois que l'on voit ce que l'on veut bien voir et que l'on crée son propre monde. Si tu as les idées noirs tu vois le mauvais côté des choses et si tout va bien tu vois les bons côtés. Tout dépend de là ou tu mets ton attention. Pour moi la solution est d'essayer de maitriser mon attention par un travail de méditation. Il y a que deux façons d'évoluer parait-il : la méditation et ou la psychothérapie et puis pour moi cela est passé aussi par un changement de vie. La dépression est une bonne chose car elle oblige à évoluer, à se poser les bonnes questions et à vivre plus en accord avec soit.
Courage fuyons, réfléchissons après...

26 décembre 2016 à 15:39:32
Réponse #14

Pierrot


Citer
La dépression est une bonne chose car elle oblige à évoluer, à se poser les bonnes questions et à vivre plus en accord avec soit.

Faudra que tu ailles expliquer ça à plusieurs de mes collègues qui sont des loques depuis des années suite à une dépression, ça va drôlement les intéresser de savoir ça.......

26 décembre 2016 à 17:56:33
Réponse #15

Hurgoz


Et je vais me répéter, mais ( pour moi ) tout le reste n'est que croyances et superstitions greffées autour.

Oui....et non! :D

On en revient à la question des exotérismes et des ésotérismes que je laisserai à chacun le soin de creuser à volonté, histoire d'éviter croyances et superstitions ;#

Pour reprendre un sage "chacun sa route, chacun son chemin; passe le message à ton voisin"! ;)

May the great guinea pig be with you! ;#

Tcho

Hugo
« Modifié: 26 décembre 2016 à 18:18:48 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

26 décembre 2016 à 18:09:23
Réponse #16

Ascanio


Bonjour Ascanio  :)

Rien ne vous empêche de consacrer votre Noël à préparer un repas pour les SDF, à visiter les malades, ceux qui sont dans la solitude, ou les prisonniers ; à leur donner de votre temps, de votre argent, mais surtout ce dont ils ont le plus besoin : d'amour.

Beaucoup font cela, et pas que à Noël, mais notre société consumériste préfère parler surtout de cadeaux, de bouffes, car le don de soi, l'amour de l'autre, ça sent trop le christianisme, bah, beurk, une bête immonde à abattre pour que Mammon puisse régner en maître absolu.

Très joyeux Noël à tous  :)
Comment savez-vous que je ne le fais pas ? Que je ne reste pas à Noël avec ma vieille maman ? Que le reste du temps, je ne donne pas mon sang, ne partage pas mes maigres revenus avec de plus démunis, n'intercède pas en faveur de victimes d'injustice, ne partage pas ma machine à laver avec ma voisine, n'ai pas de paroles de réconfort envers ceux qui souffrent, ne partage pas mon savoir bénévolement ? Peut-être suis-je solidaire mais trop pudique pour en faire étalage ?
Quant au terme de "bête immonde", ce n'est pas moi qui l'ai employé.
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

26 décembre 2016 à 19:47:53
Réponse #17

Vanadium


Comment savez-vous que je ne le fais pas ? Que je ne reste pas à Noël avec ma vieille maman ? Que le reste du temps, je ne donne pas mon sang, ne partage pas mes maigres revenus avec de plus démunis, n'intercède pas en faveur de victimes d'injustice, ne partage pas ma machine à laver avec ma voisine, n'ai pas de paroles de réconfort envers ceux qui souffrent, ne partage pas mon savoir bénévolement ? Peut-être suis-je solidaire mais trop pudique pour en faire étalage ?
Quant au terme de "bête immonde", ce n'est pas moi qui l'ai employé.

C'est tout à votre honneur. 
Oui, quand on n'a rien à donner, parfois pas même de son temps, on peut toujours illuminer le cœur de quelqu'un par un sourire  :)

26 décembre 2016 à 20:22:18
Réponse #18

Boris


Mammon mammon je t aimme d amour!
Edit, ca manque d un "plein de pensees pour vous et vos proches" ❤
pas evident parfois. Dur de rester a flot et de garder le cap. Les nouvelles sont pas bonnes tous les jours. On fait ce qu on peut, avec les cartes qu on a.
je vous lis sans trop participer mais je vous lis avec plaisir parfois et interet souvent. J ai eu le plaisir de croiser l un de vous sur deux stages de Lee Morison ( y en a peut etre plus sans que l on se soit presente...) et c etait une chouette rencontre.
Prenez soin de vous!
« Modifié: 26 décembre 2016 à 21:00:29 par Boris »

26 décembre 2016 à 21:57:11
Réponse #19

Red_J


Yo,

Non que je veuilles être chiant, mais Yule est une fête solsticiale; le solstice d'hiver en l’occurrence (qui est le moment de bascule où les journées vont s'allongeant et les nuits raccourcissant). Hors dans la tradition Chrétienne c'est les deux St Jean (St Jean l'évangéliste pour le Solstice d'hiver) - et non Noël - qui représentent les solstices.

C'est pour cette raison que dans l’Évangile de Jean on peut lire "Il faut que je décroisse pour que lui croisse".

Il y a également - ou pas - une raison symbolique pour que la naissance du Jésus Christ soit placé après le solstice d'hiver.

Sur ces considérations symboliques, passez de bonnes et agréables fêtes :)

Hugo

Yule est l’appellation germanique d'une fête païenne qui a cours chez tout les peuples européens sous bien des noms et bien des formes.
L'église dans son œuvre d'évangélisation a pris le partie d'assimiler la (re)naissance du soleil à celle de Jésus, l’étymologie même du mot noël (nouveau soleil) est bien païenne.
La plupart des symboles traditionnels employés pour l'occasion dans nos cultures n'ont rien de chrétiens : la bûche symbolise le passage d'un solstice à un autre, le sapin rappel des contrées du nord (berseau de la culture indo européenne), l'étoile du nord (muée en étoile du berger), les couleurs mêmes : vert, rouge et blanc que l'on retrouve dans la tripartition fonctionnelle (souvent encore présente dans nos drapeaux), la date aussi, les chants principalement dédiés à la nature. L'espoir de jour meilleur qui s'annonce, la concorde dans les foyers. C'est enfin avant tout une fête de l'enfance.

Chacun verra en cette fête ce qu'il pourra selon son vécu et ses connaissances, cela étant il me paraît bien difficile de nier le caractère immémorialement païen de cette fête. A bon entendeur ;)
Memento Audere Semper

26 décembre 2016 à 22:30:43
Réponse #20

Hurgoz


L'église dans son œuvre d'évangélisation a pris le partie d'assimiler la (re)naissance du soleil à celle de Jésus, l’étymologie même du mot noël (nouveau soleil) est bien païenne.

Dans la tradition chrétienne, contrairement à beaucoup d'autres, il y a une différentiation faite entre le moment où débute la transition du solstice et la naissance du Sol Invictus, l'un menant à l'autre. C'est pour cela que Noël tombe la nuit du 24 au 25, soit trois jours révolus avec le début de la transition annoncée par Jean.

Maintenant, si la question est de savoir si les Chrétiens ont absorbé ce qui les précédait, cela va simplement dans l'ordre des choses: les enseignements étaient dispensés à des peuples qui était déjà emprunt de leur propre spiritualité; leur cosmogonie c'est donc fondu dans cette "nouvelle foi", la transformant par là même.....

Tcho

Hugo
« Modifié: 26 décembre 2016 à 22:50:48 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

27 décembre 2016 à 02:09:00
Réponse #21

cikawasay


Bonjour à tous
Je suis d'avis que l'homme a besoin de rites et que Noel en est un, aussi j'aime à souhaiter un joyeux Noel à tous. Ce n'est pas sur ce forum que je vais apprendre aux gens que nous sommes peu de choses.
Mon cadeau, si vous ne connaissez pas, je vous recommande chaleureusement la lecture de l'article de Claude Lévi-Strauss intitulé "le père Noel supplicié" qui fait suite à la pendaison et la crémation du père Noel par l'évèque de Dijon en 1951. Cet article que vous trouverez sans problème sur internet (Je peux fournir le lien mais je ne sais pas si cela est règlementaire) reste un magnifique exemple d'analyse anthropologique sur les représentations symboliques de Noel et fait des parallèles passionnants avec certaines tribus indiennes d'Amérique. Un bel article qui réconcilie avec cette fête et peut aider à dépassser des poncifs lassants tels que l'étiquette consummériste qui est trop facile et ne fait pas justice à ce cycle de Noel...
Joyeux Noel donc!

27 décembre 2016 à 08:57:11
Réponse #22

Utopie


Je n'arrive pas à mettre en citation mais pour répondre à Pierrot, je pense que le mental est plus fort que tout et que les emmerdes sont là pour nous faire évoluer. C'est un autre éclairage sur la vie que je propose mais parfois si on aborde le problème différemment ça aide. Noyeux Joel et banannée !
Courage fuyons, réfléchissons après...

27 décembre 2016 à 10:30:10
Réponse #23

Pierrot


Citer
je pense que le mental est plus fort que tout et que les emmerdes sont là pour nous faire évoluer.

Le mental est plus fort que tout jusqu'à un certain point et la frontière entre "l'évolution" dont tu parles et le naufrage dans le trou sans fond est vraiment ténue. Il faut un certain mode de pensée pour reprendre le dessus, c'est loin d'être donné à tout le monde.



 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité