Nos Partenaires

Auteur Sujet: Projet de stage  (Lu 1693 fois)

07 décembre 2016 à 16:24:04
Lu 1693 fois

Le-Jerome


Bonjour à tous,

Je sais qu'il y a une rubrique exprès pour ce thème, mais le projet n'en est qu'à ses balbutiements, et j'aimerais diffuser l'info auprès des lecteurs de la rubrique "survie urbaine"
Je viens de m'installer en haute Loire et j'ai rencontré un ami (2eme dans Karaté) avec qui je m'entraine et que je forme de manière informelle à la méthode de défense ACDS.
Avec b@s qui participe sur le forum nous allons nous rencontrer pour un training à 3.
Si 1 ou 2 gars déjà pratiquants (sérieux et au moins 1 stage à leur actif) souhaitent nous rejoindre à cette occasion ils sont les bienvenus, cela se passerait dans la région du Puy en Velay en haute Loire donc.

J'aimerais faire un truc un peu plus grand et vous proposer un stage, je suis en train de voir avec la mairie si je peux avoir une salle ou un gymnase chauffé.
Auquel cas je lancerai le projet d'un stage, évidemment cela ne peut se faire qu'avec un moniteur et avec l'accord des responsables.
c'est pourquoi j'aimerais demander à qui de droit, d'abord la permission de monter un stage, si je peux avoir un coup de main pour monter ce projet, et quoi faire concrètement.
j'aimerais beaucoup faire quelque chose avec vous autres ici, et vous retrouver autour d'un entrainement.
Je peux offrir le gite et le couvert gratuits et bien volontiers à 1 ou 2 moniteurs, le cadre rural est très agréable et ils seront les bienvenus, sans problème, malgré mes modestes revenus (sans emploi pour l'instant, mais je cherche).

Voila les gars, ce projet me tiendrait à cœur et je souhaite me lancer, alors si vous êtes partant, faites moi signe.

Merci d'avance pour vos contributions  :)

Jérôme
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

21 décembre 2016 à 16:37:38
Réponse #1

Le-Jerome


Alors mon message à la mairie :
Monsieur le Maire,

Je suis installé depuis peu à XXXXX mes parents et moi
venons en vacances depuis plus de 35 ans, nous possédons une maison aux
XXXXXX.

j'aimerais vous demander un renseignement.

Je fais partie d'une association qui forme les gens à la self défense,
et j'aimerais organiser un stage d'une ou deux journées, pour cela
j'aurais besoin d'une salle ou d'un gymnase chauffés.

Le but de l'association est de former rapidement des citoyens à la
détection et à l'évitement d'une situation dangereuse, à comprendre le
cadre légal de la légitime défense (articles 122-5 et 122-6 du code
pénal) et à agir avec les moyens légaux à portée du citoyen, à prévenir
les forces de l'ordre, et si il le faut à porter des coups efficacement,
mais seulement en dernier recours.

Nous apprenons également à utiliser des objets du quotidien pour se
défendre (magazine, stylo, clés etc).

Pour cela nous comptons dans nos membres de nombreux professionnels tels
que policiers, gendarmes, agents de sécurité, mais aussi des citoyens
ordinaires tels que moi même.

Afin de clarifier notre statut, et d'illustrer le propos, voici ci après
une courte vidéo d'illustration et le site internet de notre association.

http://acds-france.fr/qui-sommes-nous-4.html

https://www.youtube.com/watch?v=BaF1MkdfTHI

Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez de plus amples
renseignements.

Bien cordialement



La réponse du bureau municipal :


La lecture de votre mail en date du 16 décembre était à l'ordre du jour du dernier bureau municipal.

Ce dernier ne donne pas un  avis favorable à votre demande. En effet il ne nous semble pas opportun de mettre en place, sur notre commune les activités proposées.


Diagnostic :

Epidémie institutionnelle de drillophobie aigue

Juste pour montrer comment est vue par les élus locaux la sécu perso et le self en France fin 2016, en plein état d'urgence.
J'aurais espéré un peu plus d'engagement de la part de ces édiles.

Fin du débat
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

21 décembre 2016 à 17:33:41
Réponse #2

b@s


salut !

ceci dit, vu le territoire rural, j'ai peur que tu y sois allé un peu fort et avec trop de détails ... tu aurais dit stage d'arts martiaux et ça passait je pense ... ::) avec des mots comme "légitime défense" et "porter des coups" tu allumes tous les clignotants du bon-maire-rural-qui-ne-veut-pas-d'ennui-dans-son-village.

et accessoirement tu deviens le candidat parfait au départ en syrie pour la moitié de ton village :lol: :lol: évite le treillis et rase toi bien tous les jours  ;#

21 décembre 2016 à 17:40:57
Réponse #3

Bomby


Alors mon message à la mairie :
Monsieur le Maire,

Je suis installé depuis peu à XXXXX mes parents et moi
venons en vacances depuis plus de 35 ans, nous possédons une maison aux
XXXXXX.

j'aimerais vous demander un renseignement.

Je fais partie d'une association qui forme les gens à la self défense,
et j'aimerais organiser un stage d'une ou deux journées, pour cela
j'aurais besoin d'une salle ou d'un gymnase chauffés.

Le but de l'association est de former rapidement des citoyens à la
détection et à l'évitement d'une situation dangereuse, à comprendre le
cadre légal de la légitime défense (articles 122-5 et 122-6 du code
pénal) et à agir avec les moyens légaux à portée du citoyen, à prévenir
les forces de l'ordre, et si il le faut à porter des coups efficacement,
mais seulement en dernier recours.

Nous apprenons également à utiliser des objets du quotidien pour se
défendre (magazine, stylo, clés etc).

Pour cela nous comptons dans nos membres de nombreux professionnels tels
que policiers, gendarmes, agents de sécurité, mais aussi des citoyens
ordinaires tels que moi même.

Afin de clarifier notre statut, et d'illustrer le propos, voici ci après
une courte vidéo d'illustration et le site internet de notre association.

http://acds-france.fr/qui-sommes-nous-4.html

https://www.youtube.com/watch?v=BaF1MkdfTHI

Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez de plus amples
renseignements.

Bien cordialement



La réponse du bureau municipal :


La lecture de votre mail en date du 16 décembre était à l'ordre du jour du dernier bureau municipal.

Ce dernier ne donne pas un  avis favorable à votre demande. En effet il ne nous semble pas opportun de mettre en place, sur notre commune les activités proposées.


Diagnostic :

Epidémie institutionnelle de drillophobie aigue

Juste pour montrer comment est vue par les élus locaux la sécu perso et le self en France fin 2016, en plein état d'urgence.
J'aurais espéré un peu plus d'engagement de la part de ces édiles.

Fin du débat

Salut Jérôme,

bien que je ne connaisse absolument pas le contexte local, je ne suis pas surpris de la réponse que tu as reçue.

Personnellement, je n'aurais pas donné tous ces liens ni toutes ces précisions mais serais resté dans une présentation plus vague et plus rassurante, avec des notions auxquelles les édiles sont plus habitués : "self-défense", "aikido" ou "karaté" selon le back-ground de l'intervenant, qualité de policier de celui-ci le cas échéant, etc... et aucune référence à l'utilisation (forcément "offensive" et effrayante aux yeux de l'édile lecteur) d'objets du quotidien.

Par ailleurs, même si le stage était très bien (j'y étais!), la vidéo de stage proposée à titre d'illustration n'était pas à mon sens réellement appropriée (pas le cursus officiel de l'ACDS)* et a elle-même pu renvoyer à des liens plus "impressionnants".

Bref, d'emblée ce n'était pas gagné, mais il y a peut-être eu une erreur d'approche, un peu optimiste sur la capacité de non-initiés à entendre de la manière dont nous l'entendons ce qui nous apparaît des évidences de bon sens en matière de SD/PP.

Et, peut-être aussi, t'es-tu heurté sans trop le savoir à une vie associative locale (les clubs d'AM du coin, éventuellement représentés par certains membres du conseil municipal ?) qui ont cru voir dans ton initiative une concurrence dangereuse et répréhensible...

As-tu d'autres pistes de local ?

Cordialement,

Bomby


PS : Croisé avec b@s...

EDIT * : pour préciser à toutes fins utiles, dans la légende de la vidéo proposée, la mention de l'ACDS est une erreur technique (ACDS utilisée en lieu et place du CEETS). Même s'il est assez proche du cursus de l'ACDS (et pour cause, puisque David a notamment sauf erreur pas mal travaillé avec Philippe Perrotti), celui proposé dans ce stage par David est cependant différent...
« Modifié: 23 décembre 2016 à 10:15:07 par Bomby »

21 décembre 2016 à 18:39:46
Réponse #4

Le-Jerome


Salut Bomby !

Ben tu vois, je préférais jouer cartes sur table et en totale transparence, en mettant en avant le sérieux de l'association et de la démarche qui est la notre, les références aux professions de certains d'entre nous étaient justement là pour donner un peu plus de crédit et pour rassurer.
De même que la référence au articles du code pénal.

Si les édiles locaux ont pris la peine de se pencher un peu sur la question, et de regarder un peu au delà des apparences : consulter le site de l'ACDS par exemple, à mon sens il n'y a pas de quoi prendre peur, à moins que l'on soit totalement réfractaire à la seule évocation de l'idée de la défense personnelle.

Ce qui ici est le cas de certaines personnes. C'est incroyable ce que certains peuvent sembler peureux et démunis quand on discute...

Je crois pour ma part qu'on se heurte à la représentation politique que peut avoir un élu local vis à vis de l'ACDS (ou de NDS, ADAC etc n'importe qui du genre) qui perçoivent volontiers une dimension extrémiste derrière, dimension totalement fantasmée évidemment, je le ressens comme cela.
Il est vrai que ce n'est pas l'état d'esprit des élus locaux d'ici que l'autodéfense (traduction française de self-defense ni plus ni moins).


Il y a effectivement 1 ou 2 club d'arts martiaux sur le secteur (dont judo pour les enfants).

Il est vrai comme tu dis que le public n'est pas habitué à discerner avec ce qui est pour nous des évidences qu'on ne remet plus en question (le socle conceptuel sécu perso-awareness-mindset etc), de leur côté je crois que les choses se mélangent entre des interprétations erronées, des fantasmes, légendes urbaines, lois mal comprises, peurs inconscientes et idéologie...

On est dans un contexte rural tranquille où les gens n'ont été confrontés à la violence urbaine qu'à la rigueur à travers la télé, pour beaucoup, ce qui donne l'impression qu'ils sont parfois un peu "déconnectés" de cette réalité.
Mais hélas pour eux cette réalité risque de les rattraper un jour ou l'autre même dans notre coin bucolique. La vie à la campagne d'altitude en plein massif central met certes à l'écart de pas mal de choses, certes oui, mais n'est plus une...allez disons...une quasi garantie comme il y a 25 ou 30 ans.

Je leur proposais de discuter avec eux pour justement lever le doute et rassurer au cas où ils auraient des questions, mais non, ils ne m'ont rien demandé, alors qu'un entretien de 10 minutes dans ce contexte municipal aurait été parfaitement envisageable.

En clair ici tu vois, c'est le pays de oui-oui.

Sinon en dehors de l'entrainement à domicile avec le copain sur place et avec b@s qui peut se joindre à nous prochainement pour un mini stage informel, non pas de piste.

J'aurais fais ma part de participation.

Jérôme








« Modifié: 21 décembre 2016 à 18:45:39 par Le-Jerome »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

21 décembre 2016 à 18:56:41
Réponse #5

Hurgoz


Yo,

et accessoirement tu deviens le candidat parfait au départ en syrie pour la moitié de ton village :lol: :lol: évite le treillis et rase toi bien tous les jours  ;#

Ou leader d'un groupe ultra nationaliste qui prépare sa mini guéguerre....au choix! Mais dans n'importe quel cas, rien qui ne rime avec lendemain qui chante et fleur dans la voix....

Si les édiles locaux ont pris la peine de se pencher un peu sur la question, et de regarder un peu au delà des apparences : consulter le site de l'ACDS par exemple, à mon sens il n'y a pas de quoi prendre peur, à moins que l'on soit totalement réfractaire à la seule évocation de l'idée de la défense personnelle.

Pourquoi voudrais tu qu'ils soient allé au delà des apparences?  :blink:

Que leur apportes tu? Combien êtes vous? Cela va t il ajouter à leur "auréole de gloire" ou soulever des questions qui fâchent? Etc...

Bref: ton intérêt à toi tu le vois bien, mais en matière de négociation, il faut aussi prendre en compte l'intérêt de l'autre parti....

Si j'étais un élu local, en lisant ta lettre: tu me met en face d'une réalité qui ne me plait pas forcément (et qui ne plaira pas forcément à mes électeurs du Oui oui land), tu n'apportes pas grand chose à la commune et tu es potentiellement un nid à emmerdes et gros titres peu flatteurs....... ^-^

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

21 décembre 2016 à 19:03:15
Réponse #6

Cheyenne


Je connais pas mal le coin, et comme les réponses précédentes
je pense que tu n'as pas compris la façon de voir des gens du crû.
C'est quoi ton village (en MP si tu préfère), il y a peut -être moyen de re-tenter le coup dans une commune voisine.
Ou plus simplement, l'approche aurait été de commencer par sympathiser avec un des conseiller ou qq'un en vue qui pouvait épauler ton projet..

21 décembre 2016 à 19:18:20
Réponse #7

Le-Jerome


Je connais pas mal le coin, et comme les réponses précédentes
je pense que tu n'as pas compris la façon de voir des gens du crû.
C'est quoi ton village (en MP si tu préfère), il y a peut -être moyen de re-tenter le coup dans une commune voisine.
Ou plus simplement, l'approche aurait été de commencer par sympathiser avec un des conseiller ou qq'un en vue qui pouvait épauler ton projet..

Salut Cheyenne,

Non je crois que cela tient purement et simplement à l'effet "pays de oui-oui", et peut être aussi que les gens ne veulent pas de concurrence avec les clubs locaux d'arts martiaux, ou ne voit tout simplement pas l'intérêt puisque il y a un club de judo.

Autant laisser tomber, les gens ne méritent tout simplement pas qu'on leur tendent la perche, j'ai vu cela pour mon propre entourage, alors publiquement ce n'est même pas la peine.

j'ai déjà beaucoup à faire avec mon propre entrainement.

Je connais pas mal de monde, le village fait beaucoup d'activités en tout genre.
Sinon strictement rien à craindre de personne dans le coin.
D'ailleurs, peur de personne en général.

Mes 2 cents

Jérôme
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

21 décembre 2016 à 19:44:29
Réponse #8

b@s


Salut Cheyenne,

Non je crois que cela tient purement et simplement à l'effet "pays de oui-oui", et peut être aussi que les gens ne veulent pas de concurrence avec les clubs locaux d'arts martiaux, ou ne voit tout simplement pas l'intérêt puisque il y a un club de judo.

Autant laisser tomber, les gens ne méritent tout simplement pas qu'on leur tendent la perche, j'ai vu cela pour mon propre entourage, alors publiquement ce n'est même pas la peine.

j'ai déjà beaucoup à faire avec mon propre entrainement.

Je connais pas mal de monde, le village fait beaucoup d'activités en tout genre.
Sinon strictement rien à craindre de personne dans le coin.
D'ailleurs, peur de personne en général.

Mes 2 cents

Jérôme

comme tu y vas ... ;D

je crois vraiment qu'il faut prendre le temps de l'analyse sur ce cas, car il montre bien que nous sommes à une tournant compliqué. Dire tant pis pour eux c'est presque aussi binaire que leur (première) réaction.

Je me souviens d'une anecdote similaire lors de la création du club d'arts martiaux dans lequel je m'entrainais à l'époque : on arrive dans un tout petit village, et les premiers entrainements font jaser : ces types qui se tapent dessus, qui s'étranglent  >:( :o :o,... je te passe la réputation de blousons noirs et les visites inopinées et comme par hasard du maire lors des entrainements ...
Notre prof l'a joué fine : acccueil chaleureux du maire, présentation des "cadres" du club (enseignants, poiliciers, pompiers...), puis invitation du maire lors de la venue du journal local parce que "c'est un peu grace à vous Mr le maire ;#"...

grace à quoi, on a pu requistionner le gymnase pour organiser des compets, on n'a jamais rechigné à nous donner accès aux salles. Mais il a fallu montrer patte blanche.

au final, quel est l'objectif ? pouvoir organiser un stage. Un stage qui, pour le commun des mortels, fait plus peur qu'envie. il faut aussi se mettre deux secondes dans le peau d'un habitant rural lambda pour qui ce genre de risques n'existe pas (dans leurs esprits en tous cas). Une telle proposition c'est juste un nid à emmerdes potentiel du coup. Et si ça attirait au village des racailles / des skin head ?
comme l'a dit hurgoz, qu'est ce que le village va y gagner ?

au boulot j'ai des collègues qui ne veulent pas se former aux premiers secours parce que "de toute façon si quelquechose de grave arrive, j'aurai tellement peur que je ne pourrai rien faire !". Si on leur balance des arguments du style "quand ta gosse crèvera devant tes yeux, tu vas le regretter", c'est pas très porteur...

Je pense qu'il vaut mieux faire ton trou dans le patelin et que les choses passeront naturellement après (même si la self reste un sujet assez touchy quand même... comme les calibres)

pour finir sur la crainte : celle que tu peux éventuellement engendrer chez tes voisins est surtout un frein pour creer des liens ... or le lien social c'est un élément clef de la self protection.

21 décembre 2016 à 21:40:27
Réponse #9

Hurgoz


Yo,

Il y avais un conte chinois avec un vieux chat qui finissais sur la conclusion: "les gens n'aiment pas qu'on leur montre qu'ils se trompent".

C'est un peu ce qu'évoque cette histoire: quand on traite avec une mairie, on n'est plus dans le raison/tord, bien/mal, on est simplement dans une affaire d'intérêts/emmerdes possibles et une relation où l'un a le pouvoir et l'autre est en attente.

Partant de ce constat, c'est toi qui souhaite obtenir une salle (c'est ton intérêt); il faut donc répondre à la question "quel est l'intérêt pour la communauté, la mairie et les élus"?

A titre d'exemple, avec mon club d'AMHE, on participe à différentes représentations gratuitement pour la commune qui nous prête la salle (alors que pour les autres communes c'est payant): c'est donnant/donnant; cela dit, face à un club de foot, qui regroupe 300 adhérents facilement, on ne fait pas le poids: l'intérêt ira toujours au club de foot. Par contre, si nous perdons la salle, on est vite dans la m*rde: on a donc intérêt à ce que les choses se passent bien...

Tcho

Hugo
« Modifié: 21 décembre 2016 à 22:45:20 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

22 décembre 2016 à 10:54:03
Réponse #10

Le-Jerome


ok merci !
http://www.peopleagainstviolentcrime.org/home.html
PAVC existe bien par ailleurs, et ça pourrait correspondre avec le sujet "survie urbaine"

Personnellement je ne fais pas de différence entre un entrainement secouriste et de SP/PP, qui relève finalement d'un même objectif : sauver sa vie ou son intégrité ou celle de quelqu'un d'autre.

A la différence qu'heureusement aujourd'hui, le secourisme commence a être une pratique courante parmi toute une classe d'âge.
En témoigne l'expression utilisée depuis peu chez la génération Y ou Z : mettre en PLS, qui signifie "remettre à sa place", "mettre en échec".
Parfois je me dis que la SD/PP est actuellement en France ce qu'était le secourisme il y a 25 ans : une pratique marginale que très peu possèdent et dont presque personne ne comprend l'intérêt.

Sauf que dans le cas du secourisme, il y a eu depuis une vraie volonté politique de développer la chose, alors que pour la SD, avant qu'on ne voit ça enseigné à l'école, on peut encore attendre longtemps.
Ceci pour des raisons d'idéologie et de politique.

C'est comme proposer à des magistrats de participer à un stage de tir NTTC/ENIT pour les confronter à la réalité de la défense personnelle, ça a été proposé mais refusé.

Jérôme
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

22 décembre 2016 à 22:04:16
Réponse #11

Boris


Bonjour,
après  cette réponse négative,  peut etre que tu pourrais aller voir du côté  d autres structures qui peuvent louer des salles le week end: mfr, ecoles ou lycees privés. 
 Je me suis appercu de cette possibilite dernierement et c est tres interessant par chez moi. En gros, j avais vu ds prix a 100 euros la journee pour un gymnase dans une mfr.
Sur l intitule du stage, en dire le moins possible ca me parat pas mal. On fait du sport de combat c est plustot bien. Maintenant ne serait il pas possible de demander un rendez vous avec la municipalité  pour expliquer le schmilblick si tu tiens a ce qu ils comprennent ta demarche.

23 décembre 2016 à 12:24:55
Réponse #12

Le-Jerome


@Boris

Salut !

Oui tu as raison, penser à des salles privées ou associatives, éventuellement avec une participation.
Si c'est 100 euros la journée à répartir entre une quinzaine de participants ACDS, cela peut surement s'amortir dans la participation à la journée.
Sinon encore une fois, j'offre le gite et le couvert pour 1 moniteur, et me propose comme assistant avec l'autorisation des moniteurs ACDS.
Pour la mairie je passerai les voir pour leur demander des précisions et rediscuter avec eux.
Ce n'est pas une très grande commune : 1900 habitants environ, donc l'équipe municipale reste assez accessible, le maire est réputé être quelqu'un d'ouvert, je l'avais déjà rencontré pour un problème d'eau.

En ce moment l'ambiance est aux fêtes de fin d'années plutôt.

Sinon l'autre soir j'étais assez fatigué, j'ai préféré aller me coucher pour continuer le fil le lendemain, je n'ai pas froid mais l'accoutumance à un nouveau climat me coûte de l'énergie.
Cette après midi rdv chez le garagiste pour faire poser 2 pneus contact sur les roues motrices, car avec les dernières chutes de neige et surtout une route en montée raide assez "grasse", je suis resté planté en bas du hameau avec la voiture (bon rien de grave, véhicule calé avec frein à main et une vitesse, 4 cales pour les roues et 2 triangles pour baliser, depuis c'est rentré dans l'ordre avec le redoux).

Jérôme


un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

23 décembre 2016 à 17:21:25
Réponse #13

loic35


salut , de ma petite expérience / 

Dans le privée , sous reserve que tu paye et que ca soit correct niveaux legal les proprio son pas trop regardant .
Par chez moi on s'entraine dans une ancienne usine avec l'accord de la proprio et ca ce passe bien .   

le probleme , c'est que dans une petite commune rurale , le bruit vas vite faire le tour du bled , " ya machin qui a louer la salle a bidule pour faire une stage chelou ... " . Tu fera ton stage , mais pas sur que ca ameliore tes relation avec la mairie .

Ya t'il un club d'AM dans le coin avec lequel tu t'entend bien ? un partenariat peut etre intéressant , et ca peut permettre de paraitre plus serieux vis a vis de la mairie .




 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité