Nos Partenaires

Auteur Sujet: Petit retex...  (Lu 2532 fois)

06 décembre 2016 à 11:29:30
Lu 2532 fois

DavidManise


Gros kit premiers secours de voiture : 1 - bordel à gérer : 0

Hier soir gros bruit de taule froissée qui rebondit en bas de chez moi.  J'entends gueuler.  Je vais voir, je vois des voitures arrêtées, une en travers, des warnings...  vu le boucan ça a cogné dur.  Je m'habille en vitesse et je saute dans la voiture pour me rapprocher et donner un coup de main si nécessaire. 

Les premiers témoins ont sécurisé la zone, la victime (le conducteur qui a juste perdu le contrôle de la caisse) est déjà partie en courant.  Apparemment le mec roulait bourré, sans permis, avec une bagnole pas à lui...  normal  ::)

Je coupe le contact, j'éteins les phares, ça sent le gasoil donc ça va pas trop dangereux.  Et là je suis comme un con avec ma petite lampe et un peu à poil pour chercher un type bourré qui pisse le sang et qui veut pas qu'on le retrouve. 

Hop, je choppe la sacoche dans ma voiture : un gros eastpak avec deux gilets fluo, une grosse lampe et un gros kit medic dedans, j'enfile un gilet et je trace en suivant les gouttes de sang...  Un autre témoin se joint à moi.  Il est habillé en sombre, du coup je lui file le second gilet qui lui servira plein de fois pendant les deux heures suivantes... 

Au final les pompiers et les bleus sont arrivés, on a donné les infos qu'on avait, ils sont partis le chercher chez lui (le mec est connu et vivait à proximité)...  Je sais pas au final s'ils l'ont trouvé au village ou s'il a fini la nuit à se planquer dans un fossé.  En tout cas on l'a pas retrouvé, mais on a permis aux pimpons de couvrir une hypothèse pendant qu'on cherchait à proximité du lieu de l'accident. 

Moralité : mon kit premiers secours voiture va encore évoluer :

- devenir un sac à dos high vis (plus facile pour être mobile, et à l'usage mon sac bandoulière cacheait trop mon gilet fluo à mon goût)
- contenir une énorme frontale avec des piles de rechange en plus de la lampe de base...  Là j'ai défoncé la pile de ma petite fenix de poche, puis les deux CR123 de ma grosse Surefire...  deux heures à blaster, quand-même, la vieille, et c'était sympa d'avoir un faisceau qui portait vraiment loin... 
- contenir un petit coupe vent de cycliste fluo, parce que je me suis bien pelé le jonc à crapahuter partout par -5°C avec un petit vent pendant deux heures.

Voilou. 

Heureusement le mec s'est planté tout seul et sans tuer personne.  Je pense qu'il va faire quelques mois de sursis, là, ça lui remettra les idées en place.  Et il faudra qu'il rembourse la caisse de sa voisine de sa poche, je pense, vu que sans permis il est peu probable qu'il ait une assurance...  Rouler bourré, c'est rarement une bonne idée.

Soyez prudents sur la route !

Bisous  :love:

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

06 décembre 2016 à 12:23:55
Réponse #1

Troll


Hello,

Si tu n'as pas déjà, des gants (pas forcément énormes hein) pour éviter une perte de dextérité due au froid ?

Bien à toi,

Troll
Semper potest proficio

06 décembre 2016 à 12:38:30
Réponse #2

DavidManise


Y'a déjà des gants en cuir pour les vitres pétées, et aussi plein de gants en vinyle pour les premiers secours...

Tchuss ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

06 décembre 2016 à 15:42:59
Réponse #3

Kilbith


Citer
contenir une énorme frontale avec des piles de rechange en plus de la lampe de base...  Là j'ai défoncé la pile de ma petite fenix de poche, puis les deux CR123 de ma grosse Surefire...  deux heures à blaster, quand-même, la vieille, et c'était sympa d'avoir un faisceau qui portait vraiment loin... 

Salut,  :)

L'idéal ce serait peut être d'avoir une lampe étanche et surtout anti déflagration (norme ATEX). Ce serait ballot de se rapprocher de la voiture d'allumer la lampe et de faire "boum" avant de sentir l'odeur d'essence.

La Pixa3 de chez Petzl ou (moins cher et bien pour le signalement et faible eclairage) la e-lite sont de ce type. J'ai ce dernier modèle dans ma voiture (en plus les piles sont très stables).

ici : https://www.petzl.com/CH/fr/Professionnel/Les-atmospheres-a-risque-d-explosion---la-norme-ATEX?ProductName=PIXA-3R#.WEbNHX1Pgw8
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

06 décembre 2016 à 16:01:08
Réponse #4

azur


Ton RetEx rejoint celui que j'ai pu faire dimanche soir.

Peu après 21h30, appel du beau-frère, normalement de retour d'un match de rugby à une trentaine de km, tenant des propos incohérents et disant avoir percuté une voiture.
Il fait nuit, moins de 0°C et on ne sait pas où il est... mais quelque part sur un itinéraire de routes de campagnes où il ne passe pas grand-monde.
Je décide de partir à sa recherche avec mon frère et mon cousin, SPV. Sans attendre une répartition des itinéraire, les deux autres prennent leur voiture et décampent. Je prends le temps de mettre des chaussures de rando, prendre un blouson chaud, et je jette dans la voiture ma musette du boulot, une couverture en laine et un girophare.

Appel aux deux "éclaireurs" pour savoir où ils sont partis. je constate qu'ils me devancent sur le même itinéraire, je décide donc d'en changer... mais pour être sûr, je reviens à mon point de départ pour ne rien négliger de l'itinéraire alternatif.
Bonne idée car, sur cet itinéraire, je retrouve le beau-frère au bord de la route à moins de 5km du point de départ, la voiture sur le toit et lui debout dehors. Il semble bien secoué, ne sait pas trop où il habite et ne comprend rien à ce qui se passe, mais il me reconnait très bien et peut se déplacer seul, il ne présente pas de blessure apparente. Je l'installe donc dans ma voiture avec la couverture et le chauffage, je place le gyrophare et de rappelle mes deux acolytes qui étaient déjà loin, prévoyant ensuite de conduire l'accidenté aux urgences.
En les attendant, je fais le tour du véhicule à la recherche d'éventuelles autres victimes et d'éléments dangereux, mais ma frontale ne permet pas grand-chose, même si elle est pratique pour sortir rapidement du véhicule accidenté tout ce qui doit l'être.

Arrivent le cousin, SPV, qui fait un check complet et décide d'appeler les secours, qui arrivent rapidement sur les lieux.
Au final, rien de grave (seulement des égratignures) alors que la voiture, une vieille R21 sans aucune protection particulière, a fait plusieurs tonneaux sur un sol gelé... On ne sait pas comment il a pu sortir de la voiture dans l'état où elle était, et lui ne se souvient de rien (il n'a pas été éjecté).

Les leçons tirées:
- ça ne sert à rien de partir trop vite: il aurait mieux valu perdre 2 minutes à se coordonner autour d'une carte pour les itinéraires plutôt que de courir au téléphone après-coup... si je n'était pas revenu à mon point de départ, l'accidenté aurait été retrouvé plus de 30 minutes plus tard.
- il faut effectivement une loupiotte qui dépote quand on est en rase campagne... d'autant que lorsqu'on a un véhicule, ce n'est pas compliqué d'y laisser une rechargeable à demeure. J'avais bien une lampe décathlon rechargeable, mais c'est vraiment limité.
- un gyrophare, de nuit et dans la cambrousse, ça se remarque de très loin... ça a bien aidé les pompiers, les gendarmes et la dépanneuse pour se guider.
- pour fouiller la voiture à travers les vitres brisées, j'ai mis mon bonnet en laine et j'ai mis des gants de mécanicien (que j'ai toujours dans la voiture). Ça suffit pour se protéger de beaucoup de choses!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

06 décembre 2016 à 16:18:51
Réponse #5

azur


L'idéal ce serait peut être d'avoir une lampe étanche et surtout anti déflagration (norme ATEX). Ce serait ballot de se rapprocher de la voiture d'allumer la lampe et de faire "boum" avant de sentir l'odeur d'essence.
J'ai eu à intervenir cet été sur un accident où une voiture commençait à fumer... premier réflexe, approcher avec un extincteur (j'ai un petit 2kg à poudre dans la voiture).
Si ça avait été de nuit, même topo.

Et la couverture en laine peut faire également une bonne protection voire un moyen de stopper un début d'incendie.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

06 décembre 2016 à 17:07:29
Réponse #6

Chill


Citation de: azur
J'ai eu à intervenir cet été sur un accident où une voiture commençait à fumer... premier réflexe, approcher avec un extincteur (j'ai un petit 2kg à poudre dans la voiture).

Feu = comburant + carburant + énergie d'activation.

Les sources d'énergie d'activation  "persistantes" dans un véhicule sont :
  • Les calories de l'échappement ou des freins. L’extincteur poudre 2kg n'y fera pas grand chose. Vive l'eau !
  • L'électricité stockée dans la batterie, à l'origine de 75% des feux hors collision. Débrancher ou sectionner le (+) (les ciseaux Gesco font ça très bien) supprime cette cause.

Il reste le carburant, mais en dessous de 20-21°, très peu de danger. (Point éclair, LIE, LSE, toussa, ...)

Sauf votre respect : Premier réflexe = débrancher la batterie => le plus souvent, y accéder nécessite de déverrouiller le capot.
Quand l'habitacle a "un peu" chauffé, la commande a fondu, l'ouverture est ensuite pénible.

    Chill, au volant de son 770KB6  :D
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

06 décembre 2016 à 17:14:03
Réponse #7

azur


Sauf votre respect : Premier réflexe = débrancher la batterie => le plus souvent, y accéder nécessite de déverrouiller le capot.
Oui... mais pour déverrouiller le capot, il faut s'approcher du véhicule! ::) Et quand on a un extincteur à portée de main, ce serait bête d'y aller les mains dans les poches!

Un extincteur de 2kg, ce n'est pas grand chose et ça n'empêchera pas forcément un véhicule de bruler, mais ça peut temporiser le temps, au moins, de sortir une victime de l'habitacle.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

06 décembre 2016 à 17:52:22
Réponse #8

Chill


Je prends le temps de mettre des chaussures de rando, prendre un blouson chaud, et je jette dans la voiture ma musette du boulot, une couverture en laine et un girophare.

Quelle couleur le gyrophare ?

Citation de: CR - Art.R313-29
Le fait de détenir, d'utiliser, d'adapter, de placer, d'appliquer ou de transporter à un titre quelconque les feux réservés aux véhicules d'intérêt général est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

Ces feux peuvent être saisis et confisqués.

L'immobilisation peut être prescrite dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.

Quant aux feux amovibles pour équiper les véhicules non cités à l'art.R311-1 §6.3 du Code de la Route, l'arrêté du 30 octobre 1987 (NOR: EQUS8700991A) prévoit que la mention  "feu sp bleu cat b" doit figurer, imprimée, sur le certificat d'immatriculation du véhicule utilisateur. (la carte grise)

Les gyros oranges sont pour les "véhicules lents et obstacles temporaires sur la chaussée", donc entre 0 et 45 km/h. Aucune mention n'est demandée sur la CG.  ;)

Résumé :
Ne jouez pas avec les feux bleu ! Sauf FO en mission.
Vous pouvez détenir un feu clignotant ou tournant orange amovible si il n'est utilisé qu'entre l'arrêt et 45 km/h.

   Chill.

Edit : Confusion d'article entre signaux sonores & lumineux.
« Modifié: 07 décembre 2016 à 11:09:29 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

06 décembre 2016 à 19:20:40
Réponse #9

azur


C'est un gyrophare de ce type là que j'utilise habituellement pour accompagner des gros engins agricoles. Rien d'illégal donc, et en l'occurrence, je l'utilisais à l'arrêt.


Mais le rappel de la règlementation n'est pas inutile pour éviter les impairs.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

06 décembre 2016 à 22:28:17
Réponse #10

Sou


Utiliser un gyrophare comme signalisation, je n'y aurai pas pensé mais l'idée me plait bien.
Citer
Vous pouvez détenir un feu clignotant ou tournant orange amovible si il n'est utilisé qu'entre l'arrêt et 45 km/h.

Nickel.
"La dissidence n'est pas une fin, mais seulement un moyen, celui de faire à sa façon."

06 décembre 2016 à 23:21:21
Réponse #11

Chill


Un extincteur de 2kg, ce n'est pas grand chose et ça n'empêchera pas forcément un véhicule de bruler, mais ça peut temporiser le temps, au moins, de sortir une victime de l'habitacle.

Je me demande si tu as manipulé des extincteurs ...  :glare:  sur des feux de VL.

Soit c'est un début de feu dans le coffre moteur : sur les voitures moderne, pas d'attaque du foyer sans ouvrir le capot ;
Soit c'est dans l'habitacle : on peut espérer que les occupants ont pensé à sortir. Vu la quantité de combustible de classe A (caoutchouc, cartons et textiles divers), la poudre va juste abimer ce que les fumées ont épargné.

Bon, d'un autre côté, agir donne bonne conscience. Et des fois, "aide toi, le ciel t'aidera", ça contribue à un miracle non déclaré : le résultat est là, qu'on ne sait pas expliquer.
Des fois ... on n'est pas à l'abri d'un coup de chance.

J'avais récupéré un tableau d'une formation externe, les 2kg poudre n'y sont même pas  ::)

Vu le peu de temps de manœuvre d'un 2kg poudre, celui de la voiture est pour que tu interviennes sur le départ de feu de TA voiture. Auto-protection koâ.  ;)

[joke ON]
Et je ne vois pas un sauvetage commencer par asphyxier la victime   ;#
[joke OFF]

Le temps de sortie d'une victime d'un habitacle est directement fonction du temps passé à driller le geste en formation (pied-pédales, ceinture, etc.), du rapport de masse des protagonistes, et accessoirement de ta motivation à l'instant fatidique.

Le sujet est glissant : il y a autant de situations que de feux de voiture.
Seuls les 100 premiers sont difficiles à éteindre...  :D

   Chill.

EDIT (20170318) : MàJ du lien rompu ...
« Modifié: 18 mars 2017 à 23:08:50 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

07 décembre 2016 à 10:49:48
Réponse #12

Troll


Hello,

Selon l'endroit dans lequel on évolue le plus (et qui donc influe grandement sur le contenu du kit), on peut envisager radios / talkies. Typiquement, dans le cas "campagne" comme c'est le cas ici, cela peut avoir du sens.

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

07 décembre 2016 à 16:30:05
Réponse #13

DavidManise


Sauf votre respect : Premier réflexe = débrancher la batterie => le plus souvent, y accéder nécessite de déverrouiller le capot.

Très juste. 

J'ai juste oublié de préciser que le capot était écrabouillé et coincé, donc impossible d'accéder à la batterie sans y passer du temps et avec des outils.  Personne à bord, rien qui craint même si ça crame, et un mec qui saigne au galop, j'ai opté pour juste couper le contact et les phares dans ce cas ci...  mais effectivement le mieux aurait été de couper la batterie si ma priorité avait été de prévenir un incendie.

Question, puisque tu es là : les voitures diesel sous 5°C ça doit cramer super rarement, mais tu as des chiffres pour les autres types de carburant ?  GPL, Essence, Superéthanol, tout ça ?

Merci ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

07 décembre 2016 à 16:37:04
Réponse #14

azur


J'ai juste oublié de préciser que le capot était écrabouillé et coincé, donc impossible d'accéder à la batterie sans y passer du temps et avec des outils.  Personne à bord, rien qui craint même si ça crame, et un mec qui saigne au galop, j'ai opté pour juste couper le contact et les phares dans ce cas ci...  mais effectivement le mieux aurait été de couper la batterie si ma priorité avait été de prévenir un incendie.
Situation similaire pour moi: priorité, mettre la victime en sureté et à l'abri.
Bagnole retournée appuyée sur le capot, donc batterie inaccessible. Je coupe le contact et les phares, de toute façon, ce ne sont pas les silex qui vont s'auto-enflammer.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

07 décembre 2016 à 17:28:19
Réponse #15

Chill


Question, puisque tu es là : les voitures diesel sous 5°C ça doit cramer super rarement, mais tu as des chiffres pour les autres types de carburant ?  GPL, Essence, Superéthanol, tout ça ?

Pour le détail des chiffres de feux de voiture (modèle, carburant, etc.), consulter le ministère de l'Intérieur. Je n'ai d'idée que pour mon secteur, et la réponse est que ça ne brûle que si quelqu'un fait l'effort de l'allumer.  ;#

2 souvenirs :
  • Incendie d'une twingo I suite à vol de carburant par des fumeurs bourrés, :lol:
  • Gros crash sur l'A13 avec un incarcéré incinéré. Mort suite au choc (Petit morceau de camion dans le thorax), avant de cuire. Grosse allemande essence avec gros turbos bien chauds.  :( 

Pour se faire une idée de la dangerosité, ou pas, des carburants, il faut exploiter les FDS (fiche de données de sécurité) ou SDS (Safety Data Sheet). Exemple Ici.

Intervention basique : Section ou §5 ;
Caractéristiques physiques & chimiques : Section ou §9. Y trouver et exploiter :
  • le point éclair,
  • le point d'ébullition,
  • les limites d'inflamabilité/explosivité,
  • la densité de vapeur.

Est-ce bien ce qui était demandé par "... des chiffres ..." ?

   Chill.

EDIT : Bibliographie :
« Modifié: 07 décembre 2016 à 23:09:17 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

08 décembre 2016 à 14:49:07
Réponse #16

DavidManise


Woouaaahhh...  Génial, merci Chill.  Du bon miam pour se faire une idée objective.

Tu viens de me faire économiser une journée de recherche.  Je t'aime :love: ;#

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

08 décembre 2016 à 16:48:43
Réponse #17

Chill


merci Chill.  Du bon miam pour se faire une idée objective.

... donc c'est toi qui t'y colle pour la synthèse, l'explication du point éclair, des LIE-LSE, touça.
(Si un éminent chimiste s'y colle, y'aura 2 heureux, au moins.)  ::)

Et qui explique que la nature du carburant du véhicule en train de brûler n'a pas d'importance dans un hypothétique scénario d'explosion ?  :blink:

Je sens que je vais t'aimer aussi  :-[  :lol:

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

08 décembre 2016 à 17:01:01
Réponse #18

azur


Lors de mon intervention, un vieux pompier m'a rapidement expliqué que, compte-tenu des conditions météo (de nuit, température inférieure à zéro, peu de vent, un peu d'humidité et véhicule en haut d'une pente), le risque d'explosion était faible, même pour de l'essence, dont le point éclair est autour de 60°C.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

08 décembre 2016 à 21:43:23
Réponse #19

Chill


le risque d'explosion était faible, même pour de l'essence, dont le point éclair est autour de 60°C.

Le point éclair ne caractérise pas le risque d'explosion. Il n'est pas de +60°C pour l'essence mais inférieur à -40°C.

Les carburants automobile – Dangerosité

Quelques définitions.

Point éclair (flash point) :
Température à partir de laquelle un liquide peut s’enflammer au contact d’une source de chaleur : flamme, étincelle… Si l’on retire la source de chaleur, l’inflammation s’arrête.
Plein de méthodes ⇒ plein de résultats. Comparer des protocoles identiques.

Ébullition :
Température de changement d'état. Bonne image de la température d'ignition pour laquelle la combustion s'entretient après retrait de la source de chaleur.
En dessous de la température d'ébullition, il y a évaporation, mais peu de production de vapeur.

L I E (limite inférieure d’explosibilité) :
Concentration à partir de laquelle un mélange air-gaz devient dangereux.

L S E (limite supérieure d’explosibilité) :
Teneur au delà de laquelle le mélange n'est plus explosible, du fait du manque d'oxygène et d'un excès de gaz.

On parle aussi de LII et LSI pour les limites inférieures et supérieures d’inflammabilité. Dans un premier temps nous confondrons les deux : l’embrasement consécutif à l’inflammation a des relents d’explosion, même si techniquement la plupart des carburants liquides sont « non explosifs ».

Auto-ignition :
Température à laquelle le produit s’enflamme spontanément sans apport de chaleur.

Masse volumique de l’air à 1013,25 mbar :
•   1,292 kg/m3 à 0°C ;
•   1,225 kg/m3 à 15°C.

À lire absolument : www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-911/ed911.pdf

Des caractéristiques utiles :



J’ai ajouté butane & propane à titre de comparaison du GPLc.
À vous de trouver ce qui rend l’éther si dangereux.  :glare:

    Chill.
« Modifié: 09 décembre 2016 à 10:48:58 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité