Nos Partenaires

Auteur Sujet: Sac à dos Nigor Zero G  (Lu 3029 fois)

16 novembre 2016 à 22:30:11
Lu 3029 fois

guillaume


NIGOR ZERO G

Website Fabricant : http://fr.eurekaeurope.com/
Distributeur France : http://www.arklight-design.com/nigor-zero-g-50-l-2016-c2x12165264


Caractéristiques fabricant

  • Marque : Nigor
  • Dénomination du sac : Zero G
  • Litrage du sac : 50 L environ
  • Dimensions de la pochette sommitale (sans la poche sous rabat) :  25*25*10 cm environ
  • Dimensions de la pochette face avant : 46*33*8 environ
  • Dimensions des pochettes de ceinture : 26*15*7 cm environ
  • Poids du sac seul : 1100 g en taille L
  • Poids de l'armature : 70g
  • Poids de la mousse : 65g
  • Tissu utilisé : Nylon ripstop dyneema
  • Prix : 200€ le sac

Pourquoi ce sac à dos ?

Certains cherchent le couteau parfait, moi je cherche depuis toujours le sac à dos parfait (et le poncho aussi :D).

Cela fait très longtemps que je cherchais un sac à dos d'environ 50L, aux couleurs neutres, aux alentours d'un kilo, avec un système de portage simple, une grande poche frontale, une poche sommitale, des poches sur la ceinture et des poches latérales permettant de prendre et d'enlever en marchant des bouteilles de 2L.
Le mouton à cinq pattes quoi.

Et bien ce mouton existe.

Conditions du test

Ce sac m'accompagne maintenant depuis plus d'un an. Pour absolument toutes les sorties, même pour faire les courses ou aller au ciné.
Il a vu de la rando, du canoë, des stages de survie du CEETS (lien) et pleins d'autres activités joyeuses où on porte souvent des sacs lourds.

I. PRÉSENTATION GÉNÉRALE

a) Le sac

-Compartiment principal
Première chose qui saute aux yeux, l'armature dépasse. J'ai cru d'abord qu'à l'usine ils ne l'avaient pas mis en place mais en fait non. Bizarre.



Le compartiment principe est un simple tube avec un emplacement pour poche à eau et son crochet de maintien.



-Portage

Le système de portage est très simple : un dos plat, des mousses fines, le tout rigidifié par une armature en U inversé.



L'armature et la mousse supplémentaire du dos sont amovibles :



-Poche face avant

La poche de la face avant est très volumineuse, du au fait que le volume est construit vers « l'extérieur ». Ainsi, ce qu'on met dedans ne vient pas compresser l'intérieur du sac.

Elle est fermée par deux zips.



-Poches en mesh sur les côtés

Les poches latérales sont suffisamment extensibles pour y loger des bouteilles d'eau de 2L même quand le sac est chargé.



Elles sont faites d'un simple mesh et ne sont pas renforcées au fond.

-Le chapeau et ses pochettes.

La taille est bien suffisante pour touts les petits objets que l'on souhaite garder à porté de mains.
On notera l'absence de mousqueton pour les clefs.



Le rabat tombe très « bas » quand le sac n'est pas chargé.



La pochette sous le rabat est aussi longue et large que celui-ci mais elle est plate.





-Ceinture

La ceinture n'est pas amovible. Elle est reliée au sac en son centre et par deux rappels de charges situés en bas.
Je n'avais jamais vu un tel système mais on verra que c'est vraiment pas mal.



Elle est pourvue de deux poches en mesh.

-Accessoires

Premièrement, il y a deux porte-bâtons sur le sac. Ils sont composés d'une boucle en bas et d'un élastique en haut.

Maheureusement, le système est tellement merdique, qu'au moment de faire les photos, je les avais déjà perdu depuis longtemps...

Ensuite, il y a deux sangles de compression de chaque côté.



Et enfin, il existe un système de compression du sac pour le transformer en sac à la journée.
Il s'agit de mettre des boucles de corde dans des crochets  pour compresser le compartiment principal. C'est assez chiant à enlever d'ailleurs.





III. TESTS PRÉLIMINAIRES

a) Réglage du sac à dos

Le réglage est extrêmement simple : on a la ceinture, les brettelles et des rappels de charge au niveaux des épaules et au niveau du bassin. C'est tout.
Pas de machin permettant de régler en haut puisque qu'on choisit la taille de son sac.



Cela simplifie et surtout allège le tout.

b) Inspection de la qualité

L'ensemble des matériaux et des éléments de confection m'ont semblé de bonne qualité.

Quelques éléments m'ont cependant attirés concernant leur possible faible longévité :

-Les pointes de la claie en U appuient fortement dans le fond du sac, au niveau du dos en « mesh ». J'ai peur qu'à force de poser le sac le frottement use le tissu et que les pointes sortent.



-La claie m'a l'air assez flexible, j'ai peur qu'elle se plie en cas de surcharge du sac.

-Les poches en mesh sur les côtés ne sont pas protégées sur le fond. Même chose, j'ai peur qu'à force de poser le sac avec des choses dans les poches, elles finissent par percer.

-Les rappels de charge sur la ceinture sont situé en bas. Ils subissent donc énormément de contraintes puisqu'on porte le sac sur les hanches. Je crains qu'ils lâchent.


IV. TESTS TERRAIN

a) Confort de portage

Depuis mes premiers Osprey (talon), je sais que les sacs qui me conviennent sont des sacs avec un dos simple, plat, avec une mousse très fine notamment au niveau de la ceinture, le tout avec un minimum de rigidité au niveau du dos.

Le système de portage du Nigor répond en tous points à ces critères. Le confort est excellent : le poids est très bien transféré sur les hanches, la ceinture épouse bien l'os iliaque sans s'affaisser grâce aux rappels de charge et les rappels de charge des épaule finissent d'aligner toute cette charge quasiment au dessus du centre de gravité du corps.
L'armature joue un grand rôle dans ce confort, et pour quelques grammes, pas la peine de s'en priver, au risque de se retrouver avec un sac comme ça :



Pour info, même à 20 kg il est confortable. Ici, par exemple, il était à 18 kg :



En bref, du côté confort, il n'y a strictement rien à dire.

b) Modularité du sac/ergonomie

Enfin un sac à dos avec un vraie grande poche sur la face avant ET de vrais grandes poches en mesh sur les côtés (elles peuvent accueillir des bouteilles de 2L!) ET un rabat avec deux poches.

Vous pouvez chercher, rien qu'avec ses critères, il n'y a pas beaucoup de sacs. Alors quand vous rajouter un volume d'environ 50L, un système de portage comme décrit au-dessus, le tout aux alentours d'un kilo, et bien vous tombez sur ce sac.

Voyons un peu ça dans le détail :

-Poche avant :

La poche avant me permet d'y mettre TOUTES mes affaires mouillées/qui vont se mouiller. Depuis le temps que je souhaitais pouvoir séparer mes affaires mouillées du reste du sac physiquement !

Concrètement, j'y met : un tarp 3*4m en PU, on ensemble contre la pluie (lien), mon poncho en PU, ma pochette à sardines/tendeurs.

Il est à noter que le zip n'est pas tout en haut de la poche. On peut donc gagner un peu de place en glissant son matos en vrac sous le « rabat ».

-Rabat

La poche supérieure du rabat me permet d'y mettre tout le petit matos : gants, buff, couteau, scie, chapeau, frontale et lunettes de soleil. Tout est à porté de mains.

La poche inférieure du rabat, bien que plate, accueille aisément ma trousse bobologie, mon ass-rag, un sac poubelle, mon savon d'alep et sa boîte et la batterie de secours du tel.

-Poches latérales

Les poches latérales accueillent facilement des bouteilles de soda de 2L, même lorsque le sac est plein !
Cependant, il vaut mieux mettre les sangles latérales du bas pour maintenir les bouteilles en place si on prévoit de bouger un peu dans tous les sens avec le sac sur le dos.



Les bouteilles sont faciles à mettre et à enlever, un vrai bonheur.

-Poches ceinture

Là encore, une veille habitude qui me reste des Ospreys : ces poches me servent à mettre ma trousse de premiers secours (compressifs, paquets de mouchoirs, gants, etc.).

Il vaut mieux que les objets soient mous/flexibles ou petit. Sinon on ressent une gêne lors de la marche.

-Insert poche à eau

Je n'utilise pas de poche à eau. Cet insert ne me sert à transporter des documents à plat :).

-Sangles

Juste deux de chaque côté. Le strict minimum sans qu'il y ait besoin de plus.
Largement suffisant pour y accrocher tout un tas de merdier...

Pour la sangle du bas, j'aurais aimé que le boucle fastex soit dans l'autre sens et de l'autre côté, afin qu'il soit plus facile de les reclipser en marchant avec un objet volumineux dans la poche (bouteille d'eau).

-Porte bâtons :

Une m*rde. Les bâtons ne tiennent pas et en plus, le système se barre. J'ai déjà perdu les deux systèmes.
Je préfère de loin utiliser les sangles latérales.

-Système de compression pour transformer le sac en « day pack » :

Très peu utilisé en réalité. Je trouve ça inutile, chiant à mettre et à enlever (surtout).
Le seul avantage concerne le chapeau du sac : si le compartiment principal du sac est quasi vide, le chapeau tombe très bas.

En mettant le système de compression, on résout le problème.

d) Résistance

Globalement je suis très surpris. Je l'ai plusieurs fois chargé à plus de 20 kg sur plusieurs jours, donc bien au-delà de se qu'il faudrait. Pendant ces périodes, le sac est complètement négligé : attrapé par une bretelle à la va-vite, jeté par terre sans faire attention, etc. Nous sommes bien d'accord qu'il s'agit là d'un usage extrême pour ce type de sac. Mais il n'a pas bronché, après un an de mauvais traitements.

Dans le détail, il y a quelques signes de faiblesse qui apparaissent au niveau des sangles latérales :



De même, le crochet de poche à eau a souffert, du au fait qu'il servait à maintenir la claie au début.

e) Étanchéité

Ce sac n'a pas la prétention d'être étanche. Il résiste très bien à une petite pluie passagère mais guère plus.
En revanche, il sèche extrêmement vide, y compris au niveau des mousses. Et oui, avoir des mousses fines est aussi un avantage de ce côté.

VI. Modifications

a) Système d'enroulage des sangles

Si il y a bien un truc qui me rend fou, ce sont les sangles qui traînent. J'ai donc ajouté des scratch enroule câble informatique sur toutes les sangles pour les ranger.



Mon esprit est enfin apaisé :D.

b) ajout d'un sandow

J'aime avoir accès à mon matelas mousse la journée. Il est donc fixé à l'extérieur du sac.
De plus, j'aime le mettre à la verticale (et non à l'horizontale dessous ou au-dessus du sac) pour que le matelas ne dépasse pas la largeur de mon corps. Cela m'évite de m'accrocher partout.

J'ai donc fixé un tendeur sur l'avant du sac. Celui-ci ne se croise pas en temps normal sur l'avant et ne gêne donc pas l'accès à la poche avant.



Quand j'ai besoin, le sandow peut se croiser sur l'avant.



Je trouve que ce petit accessoire bien utile mériterait sa place sur ce sac.

c) Etanchéification

Afin de le rendre plus résistant à la pluie, je l'ai enduit d'aqua gluten (lien) sur le haut et le bas du sac.
Le résultat est plutôt pas mal, cela n'altère pas le sac et n'augmente pas sa vitesse de séchage.

d) Raccourcissement de l'armature

Cela m’agaçait d'avoir cette armature qui dépassait en permanence. Sans compter que le clip de maintient de la poche à eau n'allait pas pouvoir tenir éternellement.

J'ai donc décidé de raccourcir un peu l'armature. J'ai d'abord enlevé un centimètre sur chaque branche. Mais cela ne suffisait pas à la réduire assez pour la faire rentrer dans le scratch de la mousse amovible.

J'ai de nouveau enlevé 1 cm. J'ai ensuite bouché les trous avec de la pâte à mélanger qui durci à l'air.



Résultat : on peut maintenir l'armature avec le rabat à scratch de la mousse du dos. Et l'armature ne dépasse plus. Bingo.



VII. ENTRETIEN

Hormis le faire sécher et le vider complètement dès que possible, je n'ai pratiqué aucun entretien.

VIII. CONCLUSIONS

Si il était kaki, OD green ou sable il serait parfait (pour moi). Je ne crois pas avoir besoin d'en dire beaucoup plus...
J'espère seulement qu'il va me résister longtemps.
« Modifié: 22 novembre 2016 à 11:16:42 par guillaume »

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

17 novembre 2016 à 07:34:28
Réponse #1

Merlin-Max


Merci du RETEX camarade. C'est intéressant cet espèce de consensus qui se dégage en filigrane sur la pertinence d'un SAD simple, d'environ 50L avec armature et autour de 1kg, il parait même qu'un certain Manitou travaillerais sur la conception d'un truc du genre.  ;)

Du coup j'imagine que tu n'utilises plus les D4 ultralight 50L, est-ce que tu trouves que le Nigor est vraiment différent?
Comment fixes-tu ton tapis de sol avec les sandows pour qu'il ne glisse pas STP?

Site fabricant(celui qui fait des SAD, pas des aspirateurs  :lol: ) ici: http://fr.eurekaeurope.com/
L'âme sûre ruse mal. ;)

17 novembre 2016 à 07:40:15
Réponse #2

Tompouss


Merci, c'est toujours un plaisir de lire tes RETEX matos, toujours pragmatique  :doubleup:
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

17 novembre 2016 à 07:53:24
Réponse #3

guillaume


Merci :).

D'autres personnes sont en train de tester ce sac aussi. Elle auront peut-être un avis radicalement différent !

Merci du RETEX camarade. C'est intéressant cet espèce de consensus qui se dégage en filigrane sur la pertinence d'un SAD simple, d'environ 50L avec armature et autour de 1kg, il parait même qu'un certain Manitou travaillerais sur la conception d'un truc du genre.  ;)

Oui et pourtant c'est si dur à trouver dès qu'on veut 3-4 options en plus !

Citer
Du coup j'imagine que tu n'utilises plus les D4 ultralight 50L, est-ce que tu trouves que le Nigor est vraiment différent?

Non, la couleur devenait vraiment trop gênante pour certaines de mes activités. Sinon, je l'aurais gardé.
Citer
Comment fixes-tu ton tapis de sol avec les sandows pour qu'il ne glisse pas STP?

Il est juste glissé sous les tendeurs, ça a toujours tenu ainsi.

Merci pour le lien au passage !

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

17 novembre 2016 à 08:43:42
Réponse #4

Draven


J'espère seulement qu'il va me résister longtemps.

Au moins t'es réaliste :D

Tu n'as pas eu d'explications concernant cette armature trop longue initialement ? Ça fais " pas fini ", dommage pour un sac de ce prix...
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

17 novembre 2016 à 10:34:39
Réponse #5

Kilbith


C'est clairement un dérivé du défunt golite avec l'ajout d'une armature et la présence d'une fermeture par rabat plutôt que roulée. Perso, j'ai adapté une armature légère sur mon golite.

Justement : ce serait sympa d'avoir une photo du sac plain et rabat fermé. Je me demande si on peut "coincer" un truc sous le rabat (c'est parfois pratique).
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

17 novembre 2016 à 10:54:25
Réponse #6

Llunatik


Super review :)
Si j'arrivais à faire tenir tout mon bazar dans 50L, je serais presque tentée (bon ya encore un peu de boulot de ce côté là...  ;D ).

Tu fais tout rentrer au pied de biche dedans ou tu as un secret?

17 novembre 2016 à 12:10:34
Réponse #7

Merlin-Max


Le secret.. Si seulement il y en avait un.  ;)
Un sujet concernant la mulvivoritude ici: http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,66821.msg531806.html#msg531806
L'âme sûre ruse mal. ;)

17 novembre 2016 à 12:51:05
Réponse #8

Kilbith


Si j'arrivais à faire tenir tout mon bazar dans 50L,
....
Tu fais tout rentrer au pied de biche dedans ou tu as un secret?

Sauf si tu es taillé comme un golgoth (plus facile si tu mesures 1.60m pour 60kg que si c'est 1.95m et 120kg), avec 50l tu as largement de quoi pouvoir bivouaquer en 3 saisons sur plusieurs jours. Et sur 4/5 saisons c'est aussi possible.

Par mauvais temps ce ne sera pas totalement "grand confort", il ne faut pas avoir besoin de matériel spécialisé (type alpinisme ou bûcheronnage) et accepter de ne pas manger de façon gastronomique. C'est surtout le "savoir faire" qui va permettre de rendre le séjour plaisant.

Mais franchement, 50l cela offre pas mal d'espace, surtout si l'eau et le matelas sont stockés à l'extérieur. Même pas besoin de vendre un rein pour financer l'opération.

Plein de lecture possible sur le forum "d'en face" (randonner léger).  ;)

ex : http://www.randonner-leger.org/wiki/doku.php?id=sommaire_selection_materiel

(ex : cet été à l'entrée du sarek avec 5jours de nourriture pour deux, le matériel commun pour 2 et le matériel spécifique. Tout est à l'intérieur du sac y compris une tente deux places assez grande. Tout est facilement entré dans un sac de 60l : ce qui est dehors sur la photo est en train d'essayer de sécher. Je ne suis pas fluet)
« Modifié: 17 novembre 2016 à 13:09:08 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

17 novembre 2016 à 13:02:19
Réponse #9

danseenslipsouslalune


... ou tu as un secret?

Vous n'avez pas le même gabarit, ses vêtements sont moins grands et prennent moins de place, quant aux vivres...  :lol:
PAVC
(je suis déjà parti  ;# )
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

17 novembre 2016 à 13:06:38
Réponse #10

beck


Un truc tout con qui m'a fait gagner pas mal de place, c'est de tapper au fond du sac tente et sac de couchage en vrac et compacter le tout avec le reste de mon matos. :up:

17 novembre 2016 à 13:22:34
Réponse #11

Tompouss


C'est sûr que si tu pars avec un Wiggy's superlight, pour peu qu'il soit pas trop compacté, bah le sac est déjà plein  ;D
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

17 novembre 2016 à 14:50:39
Réponse #12

Troll


Hello,

Pour l'étanchéité, on peut passer par un sur-sac et ce n'est plus un problème, non ?

Chargé comme une mule longtemps, est-ce que la garniture des bretelles et des ceintures ne "s'écrase" pas et de fait devient inconfortable ? Tu me diras, pas forcément si le poids est parfaitement réparti ?

Bien à toi,

Troll

Semper potest proficio

17 novembre 2016 à 15:02:12
Réponse #13

Llunatik


@ Kilbith: J'en suis à ce stade, 60L pour 4 jours toute seule.
Je rentre de trek montagnard neigeux et assez froid, le matos pour 4 jours en autonomie et assez confort, j'avais un petit 60L. A part investir dans un duvet grand froid compact (et vendre un rein au passage), je ne vois pas comment gagner de la place.
Mon soucis c'est la gastronomie: Dès que je suis accompagnée, j'ai le besoin irrépressible de préparer des trucs cool à manger pour les autres ... et ça prend du volume (ça et le besoin que je m'impose de prévoir pour les autres la trousse de bobologie et de premiers secours) :-[

@ Guillaume: Tu arrives à faire tenir tout le matos type N1 dedans?
La séparation entre la poche "à mouillé" à l'avant et le compartiment principal c'est un peu déperlant?

17 novembre 2016 à 23:27:45
Réponse #14

Hurgoz


Yo,

C'est un peu HS, mais c'est pour la bonne cause! ;#

Mon soucis c'est la gastronomie: Dès que je suis accompagnée, j'ai le besoin irrépressible de préparer des trucs cool à manger pour les autres ... et ça prend du volume (ça et le besoin que je m'impose de prévoir pour les autres la trousse de bobologie et de premiers secours) :-[

Alors pour ça, il y a quelques solutions simples:
  • Partir avec des gens expérimentés: essais une sortie organisée ici, tu verras que le besoin d'embarquer en sus est vite  évaporé; quand à la bouffe, l'idéal, je trouve, c'est la formule découverte où chacun amène un peu de son chez lui pour partager.....après, si le jeu c'est de bouffer du D+/D- ben là, forcément, la gastronomie en prend un coup, hein! ;)
  • Préparer des listes avec tes co-bivouaqueurs pour que chacun soit équipé
  • Te mettre d'accord avec les autre à l'avance pour répartir le matos entre les sacs

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

18 novembre 2016 à 11:58:32
Réponse #15

Kilbith


@ Kilbith: J'en suis à ce stade, 60L pour 4 jours toute seule.
Je rentre de trek montagnard neigeux et assez froid, le matos pour 4 jours en autonomie et assez confort, j'avais un petit 60L. A part investir dans un duvet grand froid compact (et vendre un rein au passage), je ne vois pas comment gagner de la place.

Le gain en poids et volume nécessite en effet de régler trois problèmes les "trois gros" :
- l’abri.
- le sac de couchage
- le sac à dos.

C'est une spirale vertueuse : si on gagne sur un des items, automatiquement on peut gagner sur les deux autres items.

EX : Le sac proposé par guillaume fait déjà gagner environ 1 kilo sur un sac "standard". En plus, une fois vide, il tient peu de place sous un abris, ce qui lui permet d'être moins volumineux.

Si tu es une femme (que j'imagine plutôt en équivalent taille M ou S homme) avec 50l, il y a tout de même moyen de sortir plusieurs jours en hiver en condition rude (disons au dessus de -10°C la nuit) sans emporter trop de volume ni de poids. Sans pour autant engager trop de frais.

Sur 4 jours en hiver et conditions "normales"
- Sac en duvet autour de 1.2kg, synthétique autour de 1.8kg.
- 500g de matelas.
- Abris 1,5kg/2kg (tarp ou tente+piquet)
- 600g de nourriture par jour.
- une cartouche de gaz moyenne (250g) pour 4/5 jours. + popotte+ cuillère.
- Un TS ML + pull/polaire+ doudoune + coupe vent + raincut.
- 3+1 paires de chaussettes.
- moufle+passe montagne
- petite pharmacie bobologie
- de quoi s'orienter
- de quoi s"éclairer
- kit hygiène
- kit pour les problèmes.
- Signalisation.
- Gourde+ petit thermos.


J'ai peut être oublié un truc ou deux..Mais cela devrait tenir dans un sac de 50l  ;)

Citer
Mon soucis c'est la gastronomie: Dès que je suis accompagnée, j'ai le besoin irrépressible de préparer des trucs cool à manger pour les autres ... et ça prend du volume (ça et le besoin que je m'impose de prévoir pour les autres la trousse de bobologie et de premiers secours) :-[

Sauf si tu veux emporter vraiment du gastronomique et de quoi soigner un grand blessé, il devrait même y avoir du rab pour se faire plaisir.


Je connais pas mal de gens qui sur 4 jours en hiver en montagne (mais sur un mode spartiate) se contentent d'un sac d'une trentaine de litres. Et guère plus quand ils ont corde+piolet+crampon.

Et là c'est vrai que cela nécessite du matos très étudié et beaucoup d'expérience.


« Modifié: 18 novembre 2016 à 13:21:21 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

18 novembre 2016 à 13:19:46
Réponse #16

DavidManise


Yo :)

Je plussoie quasiment toutes tes conclusions concernant ce sac...  Je l'ai acheté après avoir testé le tien cet automne vers chez toi, et je le kiffe aussi, pour les mêmes raisons.  Pour dire comme je le kiffe, c'est lui que j'ai pris pour partir un mois au Népal...  il est passé creme comme sac de cabine (surtout sans l'armature, voir plus loin).

Seul point noir : l'armature aussi, un peu trop longue.  J'ai décidé de la virer à l'aéroport de Bombay après qu'elle m'ait défoncé le fond du sac.  Deux petits trous qui n'iront pas plus loin grâce au ripstop.

Je garde le sac tel quel, je vais rajouter une plaque de plastique dans le doc pour le rigidifier, éventuellement, mais quand il est quasiment vide je ne mets pas la ceinture donc pas gênant... 

C'est rare que je kiffe autant un sac.  Merci pour la découverte...

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

18 novembre 2016 à 13:24:49
Réponse #17

Burdigala


@Llunatik:

@ Guillaume: Tu arrives à faire tenir tout le matos type N1 dedans?
La séparation entre la poche "à mouillé" à l'avant et le compartiment principal c'est un peu déperlant?

Pour ta premiére question, c'est le sac qu'il avait en stage N1+2 cet été donc logiquement je dirais que oui... pour la deuxième question je le laisse répondre

21 novembre 2016 à 08:49:56
Réponse #18

guillaume


Tu n'as pas eu d'explications concernant cette armature trop longue initialement ? Ça fais " pas fini ", dommage pour un sac de ce prix...

Aucune non. C'est vrai que ce n'est pas digne d'un tel prix.

C'est clairement un dérivé du défunt golite avec l'ajout d'une armature et la présence d'une fermeture par rabat plutôt que roulée.

Tout à fait. C'est justement ce que dit Peyo sur Arklight.

Citer
Justement : ce serait sympa d'avoir une photo du sac plain et rabat fermé. Je me demande si on peut "coincer" un truc sous le rabat (c'est parfois pratique).

Je vais te faire ça. Je vais en profiter pour sortir mon fond de sac et faire des photos. Vous verrez que finalement, je n'ai pas beaucoup de matos.

Pour l'étanchéité, on peut passer par un sur-sac et ce n'est plus un problème, non ?

Le but est justement de se passer de sursac. Ce n'est pas étanche mais si jamais il pleut fort, le poncho sera de la partie et viendra recouvrir le sac.
Les fois où j'utilise un sursac, c'est pour l'esthétique dira-t-on...

Citer
Chargé comme une mule longtemps, est-ce que la garniture des bretelles et des ceintures ne "s'écrase" pas et de fait devient inconfortable ? Tu me diras, pas forcément si le poids est parfaitement réparti ?

Aucunement. En revanche, j'ai déjà eu cette sensation désagréable avec des sacs à dos aux "grosses mousses ergonomiques" qui finissent par te rentrer dans le creux du dos...

Ceci dit, je sais que ce type de portage me convient. Je ne peux pas dire que ça conviendrait à tout le monde ;).

A part investir dans un duvet grand froid compact (et vendre un rein au passage), je ne vois pas comment gagner de la place.

Comme Did l'a dit, une fois que le sac de couchage devient petit (et j'ajouterais l'abri), tu entres dans un nouvel univers de légèreté et de compacité :).

Citer
@ Guillaume: Tu arrives à faire tenir tout le matos type N1 dedans?

Mieux : je fais tenir mon matos, la moitié du matos pédagogique et la moitié des "surprises" pour le groupe pour un stage Vie Sauvage de 5 jours. Il n'y a que le four à bois qui ne rentre pas dedans.

Citer
La séparation entre la poche "à mouillé" à l'avant et le compartiment principal c'est un peu déperlant?

Pas du tout. C'est le même tissu que le reste du sac. Mais rien que ça, ça freine les transferts d'humidité.

Seul point noir : l'armature aussi, un peu trop longue.  J'ai décidé de la virer à l'aéroport de Bombay après qu'elle m'ait défoncé le fond du sac.  Deux petits trous qui n'iront pas plus loin grâce au ripstop.

Je garde le sac tel quel, je vais rajouter une plaque de plastique dans le doc pour le rigidifier, éventuellement, mais quand il est quasiment vide je ne mets pas la ceinture donc pas gênant... 

C'est ce que je craignais aussi, que ça finisse par percer. Avant de couper l'armature, j'avais penser mettre la plaque dorsale d'un camelbak. Si tu as toujours le tiens, y'a peut-être un truc à essayer ;).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

21 novembre 2016 à 10:38:50
Réponse #19

guillaume


Voilà donc quelques illustrations du remplissage de ce sac. Désolé pour la qualité des photos, elles sont prises avec un smartphone.

Le fond de sac. Toujours dans/sur le sac, ça fait quelques temps (années ?) qu'il n'a pas fondamentalement évolué.



-Dans la poche sommitale : gants, buff en laine, bob, lampe frontale, mora avec allumes-feux et firesteel, scie fiskar, lunettes de soleil balistiques (Bollé).

-Pochette sous le rabat : trousse bobologie (le micropur est dedans), ass-rag, sac poubelle (1 petit), batterie auxiliaire (sur piles compatibles avec la frontale), savon d'alep dans sa boite

-Poche frontale : poncho et jupe de pluie. Le tout peut se transformer en tente ou grand tarp. Kit sardines/ficelles

-Tapis de sol accroché sur le devant du sac

-Bâton de marche/parapluie : accroché sur un côté du sac.

-2*2L d'eau. 1 bouteille avec goulot "large" et une avec goulot type soda avec dessus le cul d'une paille filtrante aquamira frontier pro pour servir de filtre au cas où.

-Trousse de premier secours (pas toujours présente mais souvent) : garrot CAT, pansements compressifs, gants, etc.

-Paquets de mouchoirs dans les poches de ceinture. Peuvent servir de compressif.

Le reste du matos va donc dans le compartiment principal. J'ai pris en photo ce que je prends actuellement, c'est à dire beaucoup d'isolants puisqu'on est en hiver.



-Sac de couchage RAB. C'est là qu'on gagne vraiment de la place. L'équivalent en synthétique serait 2 fois plus lourd et plus volumineux.

-Doudoune snugpack, un vieux modèle. En synthétique, histoire de ne pas tout mettre ses œufs dans le même panier...

-Tarp 3*4 en PU. Lourd, gros mais indestructible et vraiment bien foutu. Avec une surface qui commence à être intéressante pour être confort sur le terrain.

-Jetboil et sac de bouffe. En gros là, il ne manque plus que la bouffe.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

21 novembre 2016 à 11:34:04
Réponse #20

guillaume


Une fois rempli, ça donne ça :







Il reste encore beaucoup de place pour la bouffe :



Pour pouvoir le remplir et faire la photo, j'ai du ajouter un sac de couchage synthétique 3 saisons sans trop le compresser. Ça vous donne une idée du volume restant disponible...



« Modifié: 22 novembre 2016 à 11:19:55 par guillaume »

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

21 novembre 2016 à 21:22:58
Réponse #21

Manu13


Salut guillaume, merci pour la liste, très intéressant!!  :doubleup:

du coup j'ai une question H.S : C'est quoi les dimensions de ton poncho/ jupe de pluie? T'aurais pas une photo du montage en "tente" qui traîne par hasard?

22 novembre 2016 à 09:05:46
Réponse #22

guillaume


Salut Manu,

Pas encore de photos en tente non. Il s'agit de ce système.

J'étais parti pour me coudre un truc similaire puis je suis tombé là-dessus. Je n'arrivais pas à trouver du PU avec un côté alu, kaki, au mètre. Donc c'était banco !

Je l'ai acheté sur ce site mais en passant par une société de ré-expédition à Strasbourg car malgré toutes mes tentatives de négociation, le gars ne voulait pas envoyer en France.

Cela fait donc un poncho cher au final. Très cher.

Pour le moment j'en suis content. C'est bien foutu et le poncho est grand. La partie "tapis de sol" me sert de jupe de pluie après un petit bricolage.
Toutefois, les zips sont fragiles, j'en ai déjà abimé un. Je le savais pourtant, je l'avais lu sur une revue sur internet.

Affaire à suivre donc ;).

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

22 novembre 2016 à 20:14:58
Réponse #23

Manu13


Merci pour ces précisions  :)  C'est bien la première fois que je vois ce type de système. Un peu trop lourd et complexe pour moi. Mais très intéressant, l'abri semble suffisamment spacieux. (vidéo du montage sur youtube)
Bon bah j'ai pas encore trouvé comment me faire un abri bombproof avec mon poncho 2,5x1,5m  ;D .

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité