Nos Partenaires

Auteur Sujet: Netsuke antivol  (Lu 2725 fois)

22 octobre 2016 à 12:06:47
Lu 2725 fois

Ascanio


Bonjour à toutes et à tous, j'ai entendu des histoires effrayantes de personnes traînées sur des mètres par des BG à scooter, pour leur voler leur sac porté en bandoulière... Or j'ai une sacoche Maxpedition (à l'origine destinée à du matos médical) qui comporte un oeillet au fond ; peut-être pour évacuer de l'eau/des liquides ? J'ai aussi un netsuke dont je ne savais pas quoi faire. Donc voici l'idée, visible sur l'image : la bretelle du sac y est reliée par une ficelle peu solide, ici du lacet coton vintage  ::) ; le fond est relié par une ficelle solide (ici, de la ligne pour fusil-harpon) au netsuke qui se passe bien entendu dans la ceinture. À l'interieur de la pochette, la ficelle est arrêtée par un noeud, deux demi-clés* autour d'un bout de bois... une perle en verre chez moi, de façon à pouvoir régler la longueur. Vous comprenez le principe : si des BG se saisissent de la bretelle, les ficelles peu solides cassent, le sac reste retenu à la ceinture par le netsuke et les BG repartent avec une sangle... Ou même se ramassent, les pauvres  ;# ...

*le "noeud de cabestan" des plaisanciers ou "allemande" des technos du spectacle.

Mes deux bouts d'ficelle,

Ascanio.
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

22 octobre 2016 à 12:47:51
Réponse #1

LaMouette


Ton idée m'intéresse car c'est une chose que je crains.
Et si ils se saisissent directement du sac? Ne vaudrait-il pas mieux qu'il ne soit pas fixé solidement à ta ceinture?
Mieux vaut se faire voler son sac que se faire traîner.

22 octobre 2016 à 13:26:05
Réponse #2

Ascanio


Oui, si on se saisit de ton sac, ça ne marche plus. Mais pour quelqu'un qui parrive derrière  en scooter, il est plus facile d'attraper la bretelle ; je porte toujours ce sac sur le devant, au niveau de la taille, ce qui rend plus difficile l'arrachage-surprise. Pour le tenir plus fermement, on pourrait utiliser un mousqueton, mais là quelqu'un de déterminé (et costaud) qui le saisirait d' en  face pourrait me traîner avec... Je ne sais pas s'il y a une solution idéale, j'ai posté mon idée en me disant qu'il y aurait réfléxion et débat...
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

22 octobre 2016 à 13:32:28
Réponse #3

Cheyenne



22 octobre 2016 à 14:30:54
Réponse #4

Tompouss


Pour les sacoches de petit gabarit, le port sous la veste limite vachement les vols à l'arrachée. Pour une sacoche plus conséquente (et/ou en été) ton idée est top, la solution idéale serait avec un matériau plus résistant relié à ta ceinture mais pas incassable non plus.

Un peu comme une ligne de pêche, le bas de ligne en fusible à la bandoulière et la ligne principale juste plus résistante que le bas de ligne (comment ça elle est confuse mon explication ? ;#)
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

22 octobre 2016 à 15:07:02
Réponse #5

LaMouette


Oui Tompouss, ça c'est une bonne idée, le truc du bas de ligne et corps de ligne.
Si voleur attrape la bandoulière, le sac reste attaché à la ceinture, mais s'il attrape directement le sac, il le prend mais sans qu'on risque de se faire traîner.

22 octobre 2016 à 17:58:24
Réponse #6

Ascanio


Exactement. Reste plus qu'à savoir quelle ligne utiliser : coton ? Cuir ? Et quelle charge à la rupture. Y a des ingénieurs dans la salle ?  :D
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

22 octobre 2016 à 21:40:32
Réponse #7

Chill


Je veux bien essayer de jouer avec les chiffres, mais je ne visualise pas l'arrachage  :-[
  • Soit la sangle est sur l'épaule coté sac, et je vois bien la cinématique du vol, mais je n'appelle pas ce port "en bandoulière",
  • Soit la sangle est sur l'épaule du coté opposé au sac, et là je ne vois pas la cinématique du vol par attrapage de la sangle sans de sérieuses lésions au cou.

De toute façon il faudra poser des hypothèses de vitesse de déplacement et de masse pour les voleurs et le volé, ainsi que la masse du butin ; et tomber d'accord sur les efforts/accélérations acceptés par le volé.
Enfin, pour vérifier la validité du concept, il faudra connaître les phases du cycle de vie du sac : si il doit résister "hors vol" à des accélérations/charges supérieures ...  "Houston, nous avons un problème (c)"  :D

   Chill, qui a déjà lancé son tableur  ;)
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

23 octobre 2016 à 15:57:06
Réponse #8

Ascanio


Chill, voici le scénario auquel je pense :
"Un touriste est sur une place d'une grande ville, le nez en l'air, admirant les monuments. Il a son sac en bandoulière ; le sac proprement dit est sur sa gauche, vers sa taille, et la bretelle passe en diagonale sur son torse et dans son dos ; le haut de la bretelle repose sur son épaule droite. Un scooter arrive derrière lui à faible vitesse, disons 10 km/h, et le passager, de sa main gauche, attrappe la bretelle du sac. Le conducteur accélère un peu pour fuir, tandis que le touriste perd l'équilibre. Le sac remonte sous l'effet de la traction et vient se coincer sous l'aisselle du malheureux qui n'a d'autre solution que de lever les bras pour se libérer, non sans avoir été traîné sur quelques mètres." Scénario sans netsuke.

Il me vient à l'esprit que la partie la moins solide doit supporter à peine plus que le poids du sac : 10 kg, à vue de nez, me paraît suffisant. En revanche, je n'ai aucune idée de la force que peut subir le sac+touriste à terre : personne de 80 kg+frottement contre 300 kg de scooter +BGs lancés à 10 ou 15 km/h ?

J'ajoute que comme le netsuke que j'ai est arrondi et en bois poli, il finirait par glisser de sous la ceinture en cas de forte traction, je pense. Ce qui ne serait pas le cas avec un mousqueton ou un noeud.
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

23 octobre 2016 à 17:07:30
Réponse #9

Le-Jerome


Salut Ascanio,

Je crois qu'il faut d'abord poser la question de son attitude propre avant de poser la question du matériel, attitude propre qu'il est toujours plus difficile de modifier, en fait.

Pour éviter de te faire trainer parterre, le mieux est encore d'éviter de te faire voler ta sacoche.

Bon quelques idées en vrac :

- Porter le sac côté épaule, et le laisser aller (on conseille par exemple aux personnes âgées de ne pas résister) comme ça le sac part avec le voleur mais sans toi trainé derrière...

- ne pas porter de sacoche qui attire trop l'attention si tu sais qu'il existe un risque de vol, comme c'est le cas dans les lieux à touristes (place publique avec des monuments), lui préférer un autre système : veste avec poches intérieures multiples, pantalon à poches, gilet de pêcheur/reporter avec poches multiples par exemple...

- justement ne pas "être sur une place d'une grande ville, le nez en l'air, admirant les monuments" sans prêter la moindre attention à son environnement, on doit prendre l'habitude de capter même inconsciemment ce qui se passe autour de soi, plus ou moins loin en se basant sur la vision et l’ouïe. c'est la base même de la "vigilance situationnelle" ("situational awareness" pour les initiés) qui est l'élément fondamental de la sécurité personnelle.

- Te renseigner et éviter les heures qui craignent pour visiter et faire des photos peut aider aussi.

- la combinaison des 3 propositions précédentes.

http://www.artofmanliness.com/2015/02/05/how-to-develop-the-situational-awareness-of-jason-bourne/
http://capablemen.com/capablemenarticles/situational-awareness

Je ne connais pas d'articles en français, mais peut être que quelqu'un pourrait mettre un lien.

Cela se travaille et cela doit devenir une seconde nature, dans ce cas tu verras arriver le scooter, ou bien (très probablement) les voleurs choisiront quelqu'un d'autre de moins attentif, qui dégage une impression moins alerte ou moins "consistante", offrant un ratio risque/bénéfice plus avantageux, et il y a le choix (malheureusement).

C'est la même chose que les gens que tu vois avec les yeux plongés dans les smartphones dernier cri et les écouteurs sur les oreilles complétement déconnectés du réel en pleine rue, que son font voler leur matériel à l'arraché, voir pire (knock out game)...

Certains chassent des pokémons et se font renverser par une voiture faute d'avoir regardé avant de traverser, pour te dire...

HS ON :

Sur le sujet du matériel toujours mis en avant du reste (comportement etc) :
C'est comme la pub de la marque ESP sur le spray au poivre à lampe led (gadget), que j'ai posté par ailleurs sur un autre fil (bénévolat et sécurité) : la fille est sauvée par l'utilisation de son spray, après qu'un violeur lui ait sauté dessus dans un coin sombre le long d'une route mal éclairée...

La pub met en avant le produit, et non l'évitement (si possible) de la situation, la saisie préventive du spray, l'utilisation d'une lampe torche pour s'éclairer et repérer le danger etc...
Mélanger pub et outils de défense est je crois un pari très dangereux.

HS OFF

Mes 2 centimes d'euro

Jérôme
« Modifié: 23 octobre 2016 à 17:34:31 par Le-Jerome »
un héros, c'est un abruti qui a eu de la chance

23 octobre 2016 à 17:43:27
Réponse #10

promeneur-solitaire


Salut Ascanio,

Je crois qu'il faut d'abord poser la question de son attitude propre avant de poser la question du matériel, attitude propre qu'il est toujours plus difficile à modifier, en fait.

Pour éviter de te faire trainer parterre, le mieux est encore d'éviter de te faire voler ta sacoche.

Bon quelques idées en vrac :

- Porter le sac côté épaule, et le laisser aller (on conseille par exemple aux personnes âgées de ne pas résister) comme ça le sac part avec le voleur mais sans toi trainé derrière...

- ne pas porter de sacoche qui attire trop l'attention si tu sais qu'il existe un risque de vol, comme c'est le cas dans les lieux à touristes (place publique avec des monuments), lui préférer un autre système : veste avec poches intérieures multiples, pantalon à poches, gilet de pêcheur/reporter avec poches multiples par exemple...

- justement ne pas "être sur une place d'une grande ville, le nez en l'air, admirant les monuments" sans prêter la moindre attention à son environnement, on doit prendre l'habitude de capter même inconsciemment ce qui se passe autour de soi, plus ou moins loin en se basant sur la vision et l’ouïe. c'est la base même de la "vigilance situationnelle" ("situational awareness" pour les initiés) est l'élément fondamental de la sécurité personnelle.

- Te renseigner et éviter les heures qui craignent pour visiter et faire des photos peut aider aussi.

- la combinaison des 3 propositions précédentes.

http://www.artofmanliness.com/2015/02/05/how-to-develop-the-situational-awareness-of-jason-bourne/
http://capablemen.com/capablemenarticles/situational-awareness

Je ne connais pas d'articles en français, mais peut être que quelqu'un pourrait mettre un lien.

Cela se travaille et cela doit devenir une seconde nature, dans ce cas tu verras arriver le scooter, ou bien (très probablement) les voleurs choisiront quelqu'un d'autre de moins attentif, offrant un ratio risque/bénéfice plus avantageux, et il y a le choix (malheureusement).

C'est la même chose que les gens que tu vois avec les yeux plongés dans les smartphones dernier cri et les écouteurs sur les oreilles complétement déconnectés du réel en pleine rue, que son font voler leur matériel à l'arraché, voir pire (knock out game)...

Certains chassent des pokémons et se font renverser par une voiture faute d'avoir regardé avant de traverser, pour te dire...

HS ON :

Sur le sujet du matériel toujours mis en avant du reste (comportement etc) :
C'est comme la pub de la marque ESP sur le spray au poivre à lampe led (gadget), que j'ai posté par ailleurs sur un autre fil (bénévolat et sécurité) : la fille est sauvée par l'utilisation de son spray, après qu'un violeur lui ait sauté dessus dans un coin sombre le long d'une route mal éclairée...

La pub met en avant le produit, et non l'évitement (si possible) de la situation, la saisie préventive du spray, l'utilisation d'une lampe torche pour s'éclairer et repérer le danger etc...
Mélanger pub et outils de défense est je crois un pari très dangereux.

HS OFF

Mes 2 centimes d'euro

Jérôme

Je pense que tout est dit ...  :doubleup:  :akhbar::doubleup:  :akhbar:

...  Et qu'on peut faite une donation de plusieurs roros (on s'en fout c'est de l'argent virtuel  ;#).

On pourra juste faire des variations sur le même thème sans apporter grand chose en valeur ajoutée. ::)

Une fois agrippée la sacoche, il est un peu tard pour se poser la question ... :down:

Ou alors; il faut s'appeler Hulk ou Alien (quelque soit son N°) Terminator, Prédator etc ...
Pour résister avec succès à un engin motorisé piloté par des délinquants expérimentés.

Si les voleurs sont "à pied" c'est évidemment différent ...  :yeah:
« Modifié: 23 octobre 2016 à 17:52:11 par promeneur-solitaire »

23 octobre 2016 à 19:32:31
Réponse #11

Ascanio


Tout à fait d'accord avec la "situational awareness", en fait j'ai moi-même les yeux et les oreilles partout, au point de me sentir parfois "parano". Il faut dire que j'ai pas mal traîné dans des coins louches, dans ma jeunesse (par inconscience) et que j'en ai parfois payé le prix. Par exemple, je ne fais plus de stop depuis l'âge de 19 ans, suite à une agression -lacrymo dans les yeux, brûlure de clope sur la joue, cloison nasale déviée...
Je ne suis pas le touriste que j'évoquais.
Si mon idée est un gadget idiot, je suis prêt à l'admettre et à clore le débat. :)

Ascanio.
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

23 octobre 2016 à 21:57:17
Réponse #12

promeneur-solitaire


Tout à fait d'accord avec la "situational awareness", en fait j'ai moi-même les yeux et les oreilles partout, au point de me sentir parfois "parano". Il faut dire que j'ai pas mal traîné dans des coins louches, dans ma jeunesse (par inconscience) et que j'en ai parfois payé le prix. Par exemple, je ne fais plus de stop depuis l'âge de 19 ans, suite à une agression -lacrymo dans les yeux, brûlure de clope sur la joue, cloison nasale déviée...
Je ne suis pas le touriste que j'évoquais.
Si mon idée est un gadget idiot, je suis prêt à l'admettre et à clore le débat. :)

Ascanio.

Ben non ...

Ton idée est très astucieuse  :doubleup:.

Je répondais juste aux "considérations générales" vers lesquelles le sujet a très vite dérivé. 8)

24 octobre 2016 à 10:24:03
Réponse #13

Ascanio


Réflexion faite, il me semble que mon exemple de touriste était mal choisi. Mais il est vrai aussi qu'on ne peut pas toujours se rendre "invisible" ; passer inaperçu à Londres est peut-être plus facile qu'à Prague et encore plus qu'à Kuala Lumpur : le meilleur truc que j'ai trouvé est de se procurer des vêtements sur place. Fin du HS  :)

Ascanio.
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

24 octobre 2016 à 17:59:27
Réponse #14

Chill


 J'ai fermé le tableur, mais j'ai bossé un peu quand même. ;)
Mes cogitations :






Rappels de physique : La fixation du sac qui cassera en premier sera celle qui verra la plus grande accélération. (F=m.g), en première analyse, la plus près du point de saisie par le BG.
- Le fonctionnement de libération du lien de sûreté devra être vérifié quand le volé est au sol,
- Le comportement des attaches en endurance et le vieillissement seront à regarder. Probablement des contraintes disproportionnées en regard du risque ?




Je ne sais pas si cela fait avancer le schmilblick d'Ascanio. Vos avis ?

    Chill.

EDIT (20170318) : MàJ de l'hébergement des images.
« Modifié: 18 mars 2017 à 23:49:29 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité