Nos Partenaires

Auteur Sujet: Utilisation des panneaux solaires photovoltaïques  (Lu 6343 fois)

25 octobre 2016 à 18:55:55
Réponse #25

guillaume


Bonjour, il y a manifestement malentendu, je ne me permet pas de faire de la pub, j'ai le respect de l'esprit du forum, mais un forum sert aussi à donner les bonnes adresses, si je ne m'abuse..

Dans ce cas, tu peux sans problème remettre ton lien et continuer à apporter ce bon signal :up:.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

25 octobre 2016 à 23:07:54
Réponse #26

Jeff


Bonjour,

concernant les batteries, j'ai lu beaucoup de bêtises...
Il n'y a pas de batteries meilleures que d'autres, il y en a juste qui sont plus adaptés a certaines utilisations que d'autres.
Utiliser une batterie au plomb dans une voiture est idiot, mais autant qu'utiliser une LiFe en stationnaire.
Et dire que les batteries au plomb sont les moins performantes me fait rire. Il n'y a encore aujourd'hui rien de mieux en terme de nombre de cycles de charges et de longévité, donc c'est les meilleures batteries stationnaires pour une BAD.
Les sites protégés sont secourus par des ... batteries au plomb, de type OPzS ou OPzV.
Ce sont aussi les batteries idéales pour une install solaire.
J'en ai moi même un pack chez moi qui me donne 4 jours d'autonomie.
J'ai aussi quelques centaines de batteries au lithium (Fe / Po / Air) et des dizaines de bien d'autres types.
Ça fait 20 ans que mes différentes passions et une partie de mon métier m'amènent a utiliser régulièrement des batteries.

@Ascanio, tu as a moitié raison. Il est vrai que moins on sollicite une batterie au plomb, et plus elle dure longtemps (3 à 4x plus de cycles si tu tire que 10%), mais elle sera parfaitement capable de fournir 100% de sa puissance en cas de besoin.

Par contre, quand le poids est important, évidemment les Lithium-Ion, Lithium-Polymère, Lithium-Fer (ou A123) ou les Lithium-air sont les meilleurs. Logique, le lithium est le plus léger des métaux.
Et les Li-ion ne sont pas utilisés en modélisme, mais en électronique. En modélisme c'est les LiPo (lithium polymère)

@Troll ta question est bien trop vague pour y répondre, précise ce que tu cherche. C'est comme demander quelle est la meilleure voiture ;)

25 octobre 2016 à 23:10:44
Réponse #27

François


D'après mon souvenir de voileux, les batteries au plomb ne doivent pas être déchargées au-delà de 10 % de leur capacité nominale ;

T'es un peu pessimiste :)

Pour les batteries de démarrage, modèle courant et pas cher, on peut aller sans problème de manière répétitive jusqu'à une décharge de 60% (donc restera inutilisée 40% de la capacité nominale) si on y va doucement, à faible puissance.
Les batteries au plomb spéciales décharge profonde (dites batteries "solaires" sur certains sites) peuvent être déchargées sans en souffrir jusqu'à 80% ou 90%. En contrepartie, elles ne peuvent pas fournir une forte puissance pendant un temps court, comme les batteries utilisées pour démarrer un moteur.

Une autre limitation, quelque soit le type de batterie, est la marge que l'on prend par rapport à la tension maximale en charge. Plus le système de régulation de charge est rudimentaire, plus cette marge devra être forte ; ce qui fait qu'on ne rechargera la batterie qu'à 80% par exemple, soit une capacité utilisable de 80% - 60% 40% = 40% de la capacité nominale.
« Modifié: 25 octobre 2016 à 23:21:55 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

26 octobre 2016 à 08:14:59
Réponse #28

Chill


Bienvenue Jeff,

Citation de: Jeff
concernant les batteries, j'ai lu beaucoup de bêtises...
...
Utiliser une batterie au plomb dans une voiture est idiot, mais autant qu'utiliser une LiFe en stationnaire..

Je pense que ta phrase est incomplète :
Utiliser une batterie au plomb comme batterie de traction dans une voiture électrique est idiot, ...
car comme batterie de démarrage dans un véhicule thermique elle est imbattable en coût/efficacité.

   Chill.
"'Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

26 octobre 2016 à 10:22:44
Réponse #29

Jeff


Citer
Bienvenue Jeff,

Merci ;)

Oui tout à fait, j'ai oublié de préciser  :o

Il n'y a effectivement rien de mieux qu'une batterie au plomb pour donner une grosse quantité de courant en peu de temps.
Par contre attention ! Une batterie de démarrage sera une mauvaise batterie stationnaire (forte autodécharge, nombre de cycles peu élevés, mauvaise résistance à la décharge profonde) et une batterie stationnaire sera une mauvaise batterie de démarrage (un gros appel de courant même bref endommage la batterie et entame sacrément son capital "cycles").

26 octobre 2016 à 22:59:11
Réponse #30

onc roger


Faites gaffe !
Les discussions sur les meilleures batteries c'est presque aussi dangereux, et ça fini souvent aussi mal, que celles sur les calibres  ;#

Sans rire un grand merci à tous les pourvoyeurs d'infos et aux questionneurs  qui les font cogiter ! :doubleup:

Dès que j'ai un peu de temps j’ajoute des exemples de dimensionnement grossier pour une installation ultra-simplifiée (parce que au départ c'est là que je voulais en venir)

27 octobre 2016 à 05:33:38
Réponse #31

Raiderscout


Merci François pour tes réponses  ;)

Ce fil est une mine  :doubleup:
"Be Prepared !"

27 octobre 2016 à 05:40:19
Réponse #32

oli_v_ier


Bravo Onc Roger, très bon résumé.

J'ai vécu plusieurs mois par an en autonomie électrique par panneaux solaires, je me permets modestement quelques précisions :

1- régulateurs : pour ceux qui n'aiment pas les pertes, plutôt que les PWM je recommande les régulateurs MPPT. C'est assez amusant de voir une intensité en sortie de régulateur supérieure à celle qui y entre venant du panneau solaire :) .
si vous ne comprennez pas pourquoi : http://www.energiedouce.com/content/23-conseils-faq-tout-savoir-sur-les-regulateurs-mppt

2-
Dans cet esprit, dans le format 18650 qu'on trouve et chez les LiIon et LiFe les capacités de stockage
sont de dans les 1800-2200 mAh pour LiIon (...)
Une mise à jour s'impose ;) , dans le commerce on trouve facilement plus de 3200 mAh actuellement.

3- dans le chapitre batteries et énergie restituable et stockable, il faut tenir compte de l'intensité du courant, ou de la puissance de fonctionnement.
Exemple : admettons qu'on ait stockés 100 Ah dans une batterie ou disons 1200 Wh pour utiliser une unité d'énergie.
Elle ne pourra pas restituer la totalité de cette énergie sous forme électrique (Onc roger l'a déjà précisé) car une partie sera convertie en énergie thermique (qui peut être utile dans certains cas) à cause de ce qu'on appelle l'effet joule.
Cette énergie thermique libérée (souvent dite "perdue" car non utile) sera d'autant plus importante que l'intensité du courant ou la puissance de fonctionnement est grande, donc :
- si je décharge ma batterie avec un appareil puissance 10 W , elle pourra fonctionner pendant disons 110h (1200Wh/10W = 120h, avec les pertes ce sera 110h).
- si je décharge ma batterie avec un appareil de puissance 1000 W , on pourrait penser qu'elle pourra fonctionner pendant 1,1h mais en fait ce sera bien moins et en quelques minutes elle sera déchargée : une telle puissance va faire chauffer considérablement les conducteurs et une bonne partie de l'énergie restituée par la batterie sera sous forme thermique, il ne restera plus grande chose sous forme électrique.

Quand on lit 100 Ah sur une batterie, dans les valeurs ci-dessous, plus on va vers le bas, plus on s'éloigne de ce qui sera effectivement constaté :
- 100 Ah = 1A x 100h un appareil consommant 1 Ampère fonctionnera pendant 100h (en réalité à peu près vrai)
- 100 Ah = 2A x 50h
- 100 Ah = 4A x 25h
- 100 Ah = 10A x 10h
- 100 Ah = 20A x 5h
- 100 Ah = 50A x 2h
- 100 Ah = 100A x 1h (en réalité pas du tout)

27 octobre 2016 à 21:25:49
Réponse #33

Chill


C'est bien joli, tout ça, mais ça manque un peu d'illustration ! ;)
Je vous propose, et comme d'hab on en cause :













... et ne sont alimenté ni frigo, ni eau chaude.  ;)

Citation de: Utopie
Je suis en train de faire mon installation électrique autonome. En tant que gonzesse qui n'aime pas forcement rentrer trop fort dans les détails techniques je me suis acheté un bouquin très bien fait : Montages photovoltaïque à bricoler soi-même. Au moins c'est de mon niveau et c'est relativement complet en tout cas d'un abord simple. Ceci dit, je vais très certainement faire des conneries quand même. N'est pas gonzesse qui veut !!!

Tu pourrais nous décrire succinctement ton installation ?
Quelles sources ? Quels consommateurs ? Quel planning type d'utilisation ?
Des fois que ça puisse servir comme exemple et support au cours d'onc roger  ;D

   Chill.

EDIT (20170318) : Relocalisation des images ...
« Modifié: 18 mars 2017 à 22:56:20 par Chill »
"'Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

28 octobre 2016 à 00:22:17
Réponse #34

onc roger



28 octobre 2016 à 01:45:42
Réponse #35

oli_v_ier


Ci-joint quelques données de mon installation. J'ai effectué les mesures avec ce type d'appareil (Doc Wattson), très pratique pour les consommations intermittentes telles que le frigo : il "compte" les Wh cumulés.


Consommation des appareils :
En résumé : pour frigo, lampes, PC portables, pompe à eau, etc, on consomme environ 0,5 kWh par jour (valeur mesurée).
Détails ci-dessous


Source d'énergie :
- Panneau solaire : 135 W monocristallin. Au pic de rendement, j'ai un courant de 10A qui sort du régulateur.
- Batterie : AGM 100 Ah
- Régulateur : Blue Sky SB2000E, mais un Victron Blue Solar MPPT 70|15 va tout aussi bien

Région : Antilles.

Autres infos :
Gros câbles :) , choix d'appareils économes (notamment les PC et le frigo).
Rare utilisation du convertisseur 12V - 220V, les PC sont branchés sur adaptateur 12V - 19V. Dumbphones. Pas de chauffage de l'eau, elle est assez chaude toute l'année :) .

Remarque sur le frigo : en pays chaud c'est le principal consommateur, bien le choisir. L'ouverture par le haut par exemple permet d'économiser pas mal d'énergie en évitant que beaucoup d'air froid sorte à chaque ouverture.
Un exemple de modèle de frigo très économe : STECA PF166, consommations annoncées par le fabricant ci-dessous.

Pour une température de 20°C :
Mode réfrigérateur 3°C : 70 Wh/jour
Mode congélateur -20°C : 410 Wh/jour

Pour une température de 25°C :
Mode réfrigérateur 3°C : 110 Wh/jour
Mode congélateur -20°C : 570 Wh/jour

Pour une température de 30°C :
Mode réfrigérateur 3°C : 170 Wh/jour
Mode congélateur -20°C : 770 Wh/jour

Pour une température de 35°C :
Mode réfrigérateur 3°C : 240 Wh/jour
Mode congélateur -20°C : 1000 Wh/jour

28 octobre 2016 à 11:23:57
Réponse #36

Utopie


Et bien vous allez rigoler. J'y vais à la va comme je te pousse dans mon installation électrique mais je vais essayer de vous faire comprendre ma logique.
J'habite en montagne a l'est de la France à 700mètres d'altitude. Pour acheter mon matos, je suis parti du faite qu'il me fallait assez de jus pour alimenté 3 lampes leds de 3wh et recharger mon portable même le 21 décembre. J'ai fait mes calculs et j'ai acheté un panneau solaire de 150 wh mais qui produit au plus bas 90w par jour et une batterie qui me permet de tenir 4 jours sans apport élèctrique. J'ai aussi une batterie gel de 150 ou 160wh aussi (désolée je ne me rappelle plus) et un régulateur bien sûr. L'été, ca va être l'orgie en électricité !!! youpi, je pourrais peut-être installer un frigo et mettre des spots multicolores. En attendant pour passer l'hiver, j'ai acheté une glacière super performante d'une contenance de 60 litres. C'est couteux mais bien moins qu'un frigo 12 v. Elle tient la glace une semaine et une fois par semaine je change mes glaçons parce que j'ai accès à un congélateur sur secteur pas très loin. Et oui, je suis une petite joueuse dans l'autonomie.
Sur le régulateur, je peux aussi recharger mon ordinateur portable (avec fil USB) sans passer par un ondulateur et avec mon tel portable c'est possible de se connecter sur internet et le renvoyer à l'ordi. Vive la technologie !!! En attendant je galère pour trouver des ampoules 12v qui vont sur mes appliques yourtales et que l'on trouve que sur internet. Du coup un copain m'a filer un ondulateur. Ca marche bien mais ça consomme bien aussi car il s'illumine quand il est en route et en plus il ventile pour éviter la surchauffe. Du coup je suis très motivée pour rester en12v.
A part ça je n'ai aucun chiffre à vous donner parce que je n'ai pas de voltmètre. L'installation marche depuis seulement une semaine mais je n'ai rien fait grillé pour l'instant. J'ai mis des caches sur les bornes de la batterie par sécurité et j'ai acheté une alarme à monoxyde de carbone. Le panneau, la batterie et le régulateur + les cables m'ont couté 500 euros. Ce matin, j'ai commencé à faire mon panneau élèctrique et je vais installer des fusibles par sécurité d'ici quelques temps. L'urgence c'était la lumière donc les fils font pour l'instant un peu des nœuds mais je m'y retrouve. Ah oui aussi j'ai pris des gros fils électriques car en 12v il y a plus de risque de surchauffe des fils qu'en 220v. Tous mes fils électriques sont gainés comme pour l'extérieur étant donné que je vis en yourte et qu'ils passent au sol en longeant l'isolation. Du coup, je n'ai aucun câble apparent. Le luxe. Je suis en train de faire un cache isolé et ventilé pour stocker la batterie sous le plancher de la yourte. Voilà, c'est bien compliqué pour avoir un peu de lumière le soir mais quand on l'a qu'est-ce que c'est confortable.
Courage fuyons, réfléchissons après...

28 octobre 2016 à 11:49:51
Réponse #37

Troll


Hello,

J'ai plein de questions !  ;# (ceci dit, ce n'est pas un interrogatoire hein  ;) !)

Qu'utilises-tu comme type de batterie ?

Pourrais-tu utiliser un panneau supplémentaire pour être certaine de ne pas manquer de courant ? (à moins qu'un seul soit certain de suffire) Ou, avocat du diable, s'il venait à tomber en rade et que tu n'aies pas le temps de le changer durant l'autonomie de batterie qu'il te reste.

Comment fais-tu pour l'eau chaude / chauffage au sens large ?

Bien cordialement,

Troll

Semper potest proficio

28 octobre 2016 à 12:04:57
Réponse #38

Ascanio


Moi aussi j'ai une question : qu'appelles-tu des appliques yourtales ? À quoi ressemblent leurs douilles ? Parce qu'en soudant en série 4 LED blanches dont la tension d'alim est environ 3 V, tu arrives aux 12 V fatidiques. Il existe des fers à souder à gaz, sinon le fablab le plus proche se fera un plaisir de t'aider.http://fablabo.net/wiki/Cartographie_des_fablabs_français
Mes 2 ampères,
Ascanio.
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

28 octobre 2016 à 12:40:55
Réponse #39

Utopie


Pas de souci pour répondre.
Oui, c'est possible de rajouter un panneau mais je verrais plutôt une éolienne. Il y a tellement une variation de production entre été et hiver que je pense que l'éolienne est plus complémentaire.
Sinon, si ça tombe en rade il y a toujours les bougies.
Pour le chauffage un bon petit poele fait l'affaire.
Pour l'eau chaude et bien je vais à la piscine. Ca fait une pierre deux coups.
Les appliques yourtales sont un jeu de mot car ce sont des appliques murales. Les douilles sont identiques mais les ampoules sont très difficile à trouver en E14 comme je voulais. J'ai acheté trois lumières pour toute la yourte. Je n'ai pas pensé au coup des 3 X4 = 12v Je ne sais pas si ça pourrait marcher avec plus de 4 lumières. oups. Heureusement qu'avec 3 lampes de 3w c'est déjà versailles !!!
Merci pour le lien. Je vais allez voir de plus prè à quoi ça correspond.
Courage fuyons, réfléchissons après...

28 octobre 2016 à 13:45:24
Réponse #40

onc roger


Génial !  :love: Continuez comme ça !

Un petit complément sur les différents types de régulateur que j'ajoute aussi dans le récapitulatif du début :


Il existe deux grandes catégories de régulateurs : ceux du type "linéaire" et ceux du type "à découpage" (aussi appelés PWM).


Les régulateurs linéaires

Ils existent en différentes variantes  mais ils ont tous en commun d'avoir un assez mauvais rendement (ordre de grandeur de 0.7 à 0.8 ) et maintenant qu'on trouve facilement des régulateurs à découpage ils ne devraient plus être utilisés.

A savoir pour ceux qui serait tentés par le DIY : tous les schémas que j'ai trouvé sur le net sont de ce type !

En très gros : Un régulateur série va  prendre la tension fournie par le psp (mettons entre 17v et 20V ) et la faire chuter à la tension voulue (mettons 13.8V qui est la tension d'une batterie à pleine charge) en dissipant l'excédent de puissance sous forme de chaleur.


Les régulateurs à découpage :

A ma connaissance tous les régulateurs  normalement vendus aujourd'hui pour du solaire sont de ce type.

Contrairement aux régulateurs linéaires ils sont capables de transformer une tension en une autre en transformant l'excédent de tension en courant disponible sur la sortie (d'où le courant plus important en sortie qu'en entrée). Comme toujours il y a des pertes au passage mais relativement modérées ce qui permet d'atteindre des rendements de l'ordre de 0.9

Les régulateurs dit MPTT rentrent aussi dans cette catégorie et leur rendement propre est le même que celui des autres régulateurs à découpage. Par contre ils possèdent en plus un système permettant de faire fonctionner le psp dans de meilleures conditions ce qui augmente la puissance qu'on peut en tirer.
« Modifié: 28 octobre 2016 à 14:06:59 par onc roger »

28 octobre 2016 à 13:53:29
Réponse #41

Troll


Hello,

Petite aparté rapide pour Utopie et le complément énergétique potentiel : une dynamo. Voici une vidéo.

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

28 octobre 2016 à 14:02:09
Réponse #42

onc roger


? Parce qu'en soudant en série 4 LED blanches dont la tension d'alim est environ 3 V, tu arrives aux 12 V fatidiques.

J'ai acheté trois lumières pour toute la yourte. Je n'ai pas pensé au coup des 3 X4 = 12v

Attention je pense qu'Ascanio parle de composants et non de "lampes"

Les leds sont les composants électronique qui dans les lampes dites "a leds" fournissent la lumière mais il faut savoir que dans la plupart des lampes il y en a déjà plusieurs assemblées.

Pour être un peu plus complet : les lampes à leds utilisent en plus d'autres composants pour limiter le courant dans les leds qui si on les utilise directement  risquent de griller. (c'est faisable dans certains cas mais il faut savoir exactement ce qu'on fait )

Mais ne t'inquiète pas trop de ça tes lampes sont prévues pour du 12V et si tu en veux plus il suffit d'en ajouter en parrallèle(enfin tant que ta batterie peut fournir  ;) )

28 octobre 2016 à 14:28:35
Réponse #43

Ascanio


Exactement, Onc' Roger, j'aurais dû préciser. Je pensais à quelque chose comme ceci : http://www.ebay.fr/itm/Livraison-gratuite-LED-blanche-5mm-de-10-a-1000pcs-white-blanc-LED-/141477762778?var=&hash=item20f0bb56da:m:meFwgxYmj6FD0ho5XDqqpQA. Celles-ci demandent une tension de 3,2 V, donc 4 demanderaient 12,8 V ; c'est à peu près la tension d'une batterie de bagnole chargée. (Tension en utilisation et non à vide, c'st-à-dire sans rien de connecté dessus) On peut aussi envisager de faire 3 LED + une résistance pour être sûr. D'ailleurs il est aussi possible de souder l'ensemble sur un culot de récup.
(À propos de PWM, je me demande s'il ne serait pas possible d'utiliser une Arduino pour gérer le bazar ? Je vais étudier la question)
Ascanio.
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

28 octobre 2016 à 14:35:47
Réponse #44

Chill


Citation de: Troll
Petite aparté rapide pour Utopie et le complément énergétique potentiel : une dynamo. Voici une vidéo.

Pas tout à fait une vraie bonne idée. On en avait parlé ici (fil clos ...), et cela faisait déjà référence à celui là
On essayera d'en reparler au calme, avec facts and datas.

    Chill.

"'Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

28 octobre 2016 à 14:38:36
Réponse #45

Troll


Hello,

@Chill
Je n'avais pas vu ce fil...désolé de la redondance ! Je vois qu'en effet il a l'air un peu "exotique". Pardon...

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

28 octobre 2016 à 14:49:58
Réponse #46

Troll


Hello,

Je crois que tu peux faire de la domotique / gestion d'énergie avec Raspeberry Pi aussi, si j'en crois ce lien ou celui-ci.

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

28 octobre 2016 à 15:20:13
Réponse #47

Ascanio


Voici l'idée du régulateur à base d'arduino : attention, les valeurs des composants ne sont pas [edit : forcément] exactes. Donc r1 et r2 constituent un diviseur de tension ; la jonction au milieu est reliée à une entrée analogique(A0) du microcontrôleur, qui mesure la tension à cette jonction, laquelle tension est proportionnelle à celle délivrée par le PSP. Le composant nommé Q1 est un FET, c'est à dire une sorte de gros transistor. Il est commandé par la broche D9 qui lui envoie des impulsion dont la longueur varie en fonction de la tension lue par A0, de façon à ce que la batterie "voie" une tension qui lui convienne, ce qui est le principe même du PWM. Les 2 cercles nommés J1 représentent  les connexions au PSP, le fil rouge étant bien sûr le + ; les VCC 1 à 4 représentent la batterie.
Je ne suis pas affirmatif sur ce montage, il faudrait le faire confirmer par plus expert que moi. Mais ça me paraît faisable, et ça aurait plusieurs avantages : la possibilité de gérer plusieurs systèmes, puisqu'il y a plusieurs entrées/sorties, le coût assez faible (une quarantaine d'€ maximum pour ce montage) et le plaisir de faire soi-même !
D'ailleurs, quand je parle de "plusieurs systèmes", ça peut être des régulateurs mais aussi... N'importe quoi d'éléctrique, à peu de choses près.

Ascanio.

[edit : j'ai calculé les valeurs de R1 et R2 por une tension d'entrée de 20 v, et changé le schéma avec ces nouvelles valeurs ; la raison d'être de ce diviseur de tension est que l'arduino ne peut mesurer de tension > 5 V. D'autre part, je ne suis pas sûr du sens de branchement du FET. Pas moyen, je m'embrouille systématiquement  :( ]
« Modifié: 28 octobre 2016 à 15:39:07 par Ascanio »
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

28 octobre 2016 à 15:43:48
Réponse #48

oli_v_ier


Un petit complément sur les différents types de régulateur que j'ajoute aussi dans le récapitulatif du début :

Me semble qu'il y a des erreurs.

> Il existe deux grandes catégories de régulateurs : ceux du type "linéaire" et ceux du type "à découpage" (aussi appelés PWM).

Ok. Les MPPT font partie des PWM.

Pour le reste :

OK - linéaires : à oublier, mauvais rendement.

PAS OK - PWM classiques : bon rendement mais pas "capables de transformer une tension en une autre en transformant l'excédent de tension en courant disponible sur la sortie"

- PWM MPPT : bon rendement et "capables de transformer une tension en une autre en transformant
l'excédent de tension en courant disponible sur la sortie".

Sauf erreur de ma part.

28 octobre 2016 à 15:54:29
Réponse #49

onc roger


PAS OK - PWM classiques : bon rendement mais pas "capables de transformer une tension en une autre en transformant l'excédent de tension en courant disponible sur la sortie"

Si si j'insiste c'est justement le principe de base du PWM et c'est pour cela que le rendement est meilleur qu'en linéaire.

Le MPPT n'intervient pas à ce niveau là ... ce qu'il fait c'est de "juste" (je mets le juste entre guillemets car c'est loin d'être simple) de permettre au psp de travailler dans les meilleures conditions  ... en fait le principe de base du MPPT pourrait même marcher en linéaire (sauf que le rendement serait mauvais et qu'on perdrait ce qu'on essaie de gagner

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité