Nos Partenaires

Auteur Sujet: Descente de Loire en canoë  (Lu 642 fois)

14 octobre 2016 à 16:37:13
Lu 642 fois

guillaume


Salut tout le monde !

Cette année, point de randonnée à pied avec les copains mais une petite descente de Loire en canoë sur 4 jours.
3 jours seraient plus exact : départ en fin de matinée le premier jour et retour en fin de matinée le dernier jour afin que tout le monde puisse arriver/partir en train ou en voiture.

La Loire est un formidable terrain de jeux, sauvage, où cela faisait quelques temps que je n'y étais pas retourné.
Mes premières armes en canoë se font d'ailleurs fait sur cette rivière grâce à Pierre du forum.

Il y a énormément d'îles sur la Loire : autant de lieux paradisiaques pour poser un bivouac. En effet, on y est la plupart du temps seul, avec du bois mort à profusion et des plages de sable pour dormir :love:.

En choisissant de partir début octobre, je savais que le niveau d'eau allait être bas. Mais bon, concilier plusieurs emplois du temps n'est pas simple ;).
Et effectivement, les bras de la Loire qui sont normalement les plus petits étaient totalement à sec.
Globalement il y avait assez d'eau et sur 4 jours nous ne sommes descendus que de rares fait pour tirer les bateau.
Même le pont Wilson à tour a été passé sans descendre.

Le départ s'est donc fait depuis Amboise, sur la pointe aval de l'île d'or. Et c'est parti pour l'aventure !






Ce qu'il y a de bien avec le canoë, c'est qu'on est très très peu limité par l'emport du matériel
C'est comme ça qu'on peut prévoir une tartiflette avec 2.5 kg de patates ;#.





La tartiflette qui cuit grâce à une vieille cocotte et le couvercle d'un dutch oven :


Niveau matériel justement : hormis le matériel spécifique canoë, il suffit de prendre son matériel de rando standard et de tout protéger dans des sacs poubelle (en prendre plusieurs de rechange). Avoir une paire de chaussure sèche pour le bivouac est un confort non négligeable.

Une chose à savoir cependant : en choisissant de bivouaquer sur les îles, on oublie l'accès à l'eau potable. Il faut donc prévoir en conséquent.
Nous avions prévu 4L/J/personne. Nous étions large.

Le premier campement :





Sur l'homme, il faut garder à l'esprit qu'on met les pieds dans l'eau et qu'on peut potentiellement tomber à l'eau.
L'idéal est d'avoir des petits chaussons néoprène pour la journée.



Dans la journée, on peut facilement parcourir de grandes distances sans trop se fatiguer, grâce au courant...


Elle est pas belle la vie ?






Le deuxième campement :





Et le dernier campement, qui serait consacré à terminer les réserves de nourriture ;D.

Ici, le pain (au chocolat) pour le matin est cuit, reste la pâte à pizza qui attend...






La fine équipe :






Merci infiniment à Canoë Company et en particulier à JF, de nous avoir permis cette sortie hors saison.
Je vous les conseille : très pro, très sympa, récupération au point d'arrivée, peu importe où.
Et en plus, il y a un gars de chez eux qui traine par ici ;).
http://www.canoe-company.fr/
« Modifié: 14 octobre 2016 à 16:42:47 par guillaume »

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

14 octobre 2016 à 18:11:51
Réponse #1

Magic Manu


Sympa!
Un grand classique, toujours aussi agréable! Avec les canoës de mon pote JFS!!
Hope for the best, expect the worse...

14 octobre 2016 à 18:22:19
Réponse #2

Outdoorsman


Merci pour ce récit.
C'est génial de voir comme on est vite dans un autre monde quand on est sur l'eau. Dépaysement garanti !
Par rapport au matos, je vois que tu ne l'attaches pas dans le canoé. Depuis une mésaventure où j'ai chaviré, je solidarise systématiquement tout mes sacs au bateau. Ça évite de faire le petit poucet  :blink:
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

14 octobre 2016 à 18:29:26
Réponse #3

guillaume


Vrai. D'autant plus que je l'ai vu de mes yeux aussi (hein Maxi ;)).

On va dire "qu'on a eu du bol"...

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

19 octobre 2016 à 08:38:13
Réponse #4

Llunatik


Merci pour le retex ça donne envie  :love:
Pas trop fatigant physiquement sur 4 jours?

19 octobre 2016 à 13:32:57
Réponse #5

guillaume


Pas du tout !

Imagine un peu : 20 km minimum par jour, en décollant tard le matin et en s'arrêtant vers 16h l'après midi.

Le tout sans pagayer tout le temps... ;#

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

19 octobre 2016 à 17:26:14
Réponse #6

hrk


Merci Guillaume pour ce superbe retour.
Il y des moments ou les photos devraient être interdites sur ce forum  ;#

19 octobre 2016 à 17:53:47
Réponse #7

mad


Sympa (mais tu aurais pu nous faire signe  >:(   ;)  ) !

Nous (V, ChP et moi), nous nous sommes décidés au dernier moment (vendredi dernier) pour le parcours Nevers - Cosne sur Loire en deux jours (35 km par jour sans forcer). Juste le bon créneau au point de vue du temps  8) - il pleuvait des cordes le vendredi en arrivant à Nevers, et il a plu à nouveau à Cosne le lundi !

Trois sur un Oldtown Discovery 158, ça le fait bien.

Par contre, le pont à la Charité sur Loire est bloqué par des travaux, et il faut un portage interminable. Coup de pot, deux locaux ont passé le canoë à la cordelle sous les échafaudages pendant qu'on portait les bagages.

Nous avions fait ChP et moi Nevers --> Amboise il y a deux ou trois ans : il faudrait qu'on aille plus en aval la prochaine fois!

20 octobre 2016 à 16:40:41
Réponse #8

guillaume


Mad, le fait d'avoir re-navigué sur cette rivière pleine de sbons souvenirs pour moi m'a donné envie de refaire une sortie canoë là-bas.

Pourquoi pas au printemps ?

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

16 novembre 2016 à 11:00:24
Réponse #9

Laqueuedurang


Si ça se fait je serai bien intéressé  :) A suivre...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité