Nos Partenaires

Auteur Sujet: Quel Poncho lourd choisir pour une utilisation intensive ?  (Lu 1201 fois)

03 octobre 2016 à 11:17:15
Lu 1201 fois

adrien.hr


Salut à tous,

Ce weekend, comme souvent je suis partit à la chasse au champignons,
temps de chien, mon Kway décathlon à commencé à laisser passer l'eau après environ une heure,
je me suis retrouvé trempé. Heureusement j'avais prévu le coup et j'avais pris aussi ma cape de pluie D4 aussi.
Elle à super bien fait son boulot pour les 3 heures suivantes, aucun soucis.

L'inconvénient c'est que ce type de cape/poncho est quand même assez fragile et aux champignons, quand je croise des ronces, elle risque de le pas durer longtemps.

Je suis à la recherche q'un poncho Lourd qui ne craigne pas les ronces ou autres épines et qui apporte une protection efficace  et durable en cas de pluie. Je cherche ce poncho dans l'optique d'un usage assez intensif.

J'aimerais des conseils basés sur des experiences personnel.
Un poncho qui peut aiséement  se convertir en abrit type montage tarp serait un plus.

03 octobre 2016 à 11:20:33
Réponse #1

Arnaud


« Never attempt to teach a pig to sing; it wastes your time and annoys the pig. »

03 octobre 2016 à 11:31:29
Réponse #2

Moleson



03 octobre 2016 à 14:17:42
Réponse #3

Vef


Je confirme aussi par contre, attention, il s'agit d'occasion. Le premier que j'avais commandé (pas sur le site du lien d'Arnaud) avait été réparé car troué à pleins d'endroits. Je les renvoyé par peur que ça ne tienne pas très longtemps. Le second qui m'a été envoyé était en très bon état. Seul soucis, il n'a pas d’œillets sur les coins.

03 octobre 2016 à 14:27:26
Réponse #4

adrien.hr


Effectivement ce poncho Allemand à l'aire bien.

J'hesite encore avec le poncho Russe, plus lourd, plus costaud, plus... Russe quoi !

http://www.art-survie.com/2012/12/le-poncho-tarp-sovi%C3%A9tique-ww2.html
http://www.nature-survie.com/t1831-poncho-tente-plashch-palatka

Est ce quelqu'un la testé ?

03 octobre 2016 à 14:40:41
Réponse #5

Kilbith


Effectivement ce poncho Allemand à l'aire bien.

J'hesite encore avec le poncho Russe, plus lourd, plus costaud, plus... Russe quoi !

http://www.art-survie.com/2012/12/le-poncho-tarp-sovi%C3%A9tique-ww2.html
http://www.nature-survie.com/t1831-poncho-tente-plashch-palatka

Est ce quelqu'un la testé ?

Plusieurs l'ont testé...

C'est bien plus lourd et plus encombrant qu'un poncho en synthétique, une fois trempé c'est encore plus lourd. Trempé et gelé c'est lourd et encombrant. C'est encore moins "présentable" qu'un poncho milouf.

C'est très low tech, cela craint moins le feu, c'est un peu moins bruyant et en abris cela peut être plus polyvalent que l'équivalent en synthétique.

J'ai trouvé ça pas terrible et j'ai donné le mien. D'autres trouvent cela très bien.

[EDIT] à lire l'ami Arnaud, je me rend compte que je n'ai pas été explicite, c'était sous entendu quand je disais que c'était lourd une fois trempé : c'est du coton.

Du coton ce n'est jamais durablement étanche. Porté en vêtement, cela ralenti l'entrée d'eau mais il faut une couche hydrophobe et cahude dessous.

Même le mieux construit (Ventile), même le mieux traité (Barbour) s'imbibe et/ou fini par prendre l'eau. En revanche, à la différence du synthétique, l'enduction s'use assez vite mais on peut facilement la renouveler (plus compliqué pour le synthétique). C'est donc low tech et durable mais pas performant.

Pour un milouf russe qui porte un uniforme en laine épais et/ou qui peut faire du feu c'était valable. Surtout faute de mieux. Pour une randonnée, on peut (fortement) hésiter.
« Modifié: 03 octobre 2016 à 15:20:43 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

03 octobre 2016 à 15:01:46
Réponse #6

Arnaud


Pour compléter ce que Killbith a écrit.

S'il pleut vraiment, le poncho allemand te permettra de rester un peu au sec, il est véritablement étanche même si comme avec beaucoup de ponchos, l'eau fini quand même par rentrer d'une manière ou d'une autre.

Le poncho russe lui n'est qu'une toile de coton tissé un peu serré, il faut l'imperméabilisé à la cire sans quoi ce n'est qu'une grosse éponge.

D'autre part c'est même pas dit que le poncho russe soit plus solide même si j'avoue que j'ai jamais essayé d'en détruire un.
« Never attempt to teach a pig to sing; it wastes your time and annoys the pig. »

05 janvier 2017 à 15:24:43
Réponse #7

adrien.hr


(En retard mais quand même, merci pour les conseils)

Retour d'utilisation, je suis partit sur le poncho Allemand (trouvé chez ASMC à moins de 20€), il est bien robuste, assez ample, des oeuillets solides et il a aussi un petit bouton pression permettant de tendre la capuche pour s'en servir comme bache.

J'ai ressortit mon poncho armée Suisse juste aprés nos échanges, il trainait au fond d'un placard.
La matière est plus agréable sur le poncho Allemand que mon poncho Suisse qui n'est pas très souple.

05 janvier 2017 à 16:02:30
Réponse #8

Utopie


J'ai trouvé le même genre de poncho au vieux campeur avec des œillets et tout aussi polyvalent par contre ce n'est pas éternel. Le seul truc contre la pluie efficace que j'ai trouvé c'est le ciré marin. C'est très flachit dans les bois mais au moins les chasseurs ne peuvent pas me manquer !
Courage fuyons, réfléchissons après...

06 janvier 2017 à 22:37:15
Réponse #9

bpc


pour la ballade (avec un béret ou un couvre-chef imperméable) tu as les poncho anglais "ground sheet mark VII":

une feuille de caoutchouc entre 2 toiles de coton.


là, c'est vraiment blindé !!!

09 janvier 2017 à 15:17:05
Réponse #10

adrien.hr


ça a l'aire pas mal aussi effectivement ! Pas trop lourd une fois trempé ?

09 janvier 2017 à 15:42:08
Réponse #11

bpc


un peu plus, un peu moins.......


le gros avantage que l'on constate quand l'on s'en sert( mais dont tout le monde n'a pas besoin)  c'est que ce tissu ne brille pas sous la pluie( ou le soleil) comme le font les autres.

il devient noir mat.


sinon, tu peux régler ton cas avec un simple "ciré".

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité