Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Résolu] Froids en haute Savoie dans vieille maison  (Lu 3120 fois)

19 septembre 2016 à 19:33:05
Réponse #25

Djeep


BJR Il y a justement une sacré différence de poids entre des bottes de paille et du fourrage  ;) HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

19 septembre 2016 à 20:11:02
Réponse #26

azur


BJR Il y a justement une sacré différence de poids entre des bottes de paille et du fourrage  ;) HN
Avec le fourrage, il y avait aussi du grain... d'où le nom de "grenier" ;)
Et dans le cas qui nous occupe, une épaisseur de petits bottes de paille ne risquent pas de mettre à mal le plancher.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

19 septembre 2016 à 20:18:56
Réponse #27

Djeep


Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

20 septembre 2016 à 07:34:43
Réponse #28

gmaz87


L'isolation par bottes de paille ça se tente je pense, le poids c'est du 30kg au m² en bottes moyenne densité pour un coût toujours au m² d'environ 5/7 euros, peut être moins en négociant.
C'est au final 36cm d'isolant ce qui n'est pas négligeable.
Un début de piste (il y en a d'autre) dans ta région:
https://www.leboncoin.fr/autres/1010663538.htm?ca=22_s
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

20 septembre 2016 à 09:54:13
Réponse #29

beck


La paille, ok niveau prix, mais tu risques vite d'avoir de la vie là haut, souris et autres qui viennent se protéger pour l'hiver. Et niveau incendie, il faut quand même être vigilant. De ce que j'ai pu lire en vitesse, le fait d'avoir des bottes haute densité justement permettait à la paille de s'enflammer moins rapidement.

20 septembre 2016 à 10:31:20
Réponse #30

azur


 Oui... mais une botte de paille haute densité emprisonne moins d'air... et donc isolé moins.
Il n'y a pas de solution idéale, tout est affaire de compromis...
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

20 septembre 2016 à 11:42:45
Réponse #31

Chill


Il n'y a pas de solution idéale, tout est affaire de compromis...
Déjà dit.  ;)

Pour la paille, quelques caractéristiques, avec en plus un rappel sur R.

Dans toute pièce peu utilisée la vie s'installera : "La nature a horreur du vide". Que ce soit de la paille, de la laine de je-ne-sais-kôà ou des copeaux du-même, ce sera habité à plus ou moins brève échéance.

Pour l'utilisation du cabanon du grenier en hiver : une balance [coût de l'isolation vs coût du chauffage] est à faire (y.c l'assurance incendie pour couvrir les bricolages indécents  ;D)
  • Un petit chauffage électrique "radiant&soufflant" type salle de bain peut faire l'affaire le temps de la présence humaine, y compris sans isolation.
  • Un petit chauffage électrique convecteur ou accumulation pourrait assurer le "hors gel" si indispensable et qu'une isolation minimale a été réalisée.

Il manque trop d'informations pour faire du conseil avisé à distance.

   Chill.
"'Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

20 septembre 2016 à 18:26:07
Réponse #32

KYUBY


Déjà dit.  ;)

Pour la paille, quelques caractéristiques, avec en plus un rappel sur R.

Dans toute pièce peu utilisée la vie s'installera : "La nature a horreur du vide". Que ce soit de la paille, de la laine de je-ne-sais-kôà ou des copeaux du-même, ce sera habité à plus ou moins brève échéance.

Pour l'utilisation du cabanon du grenier en hiver : une balance [coût de l'isolation vs coût du chauffage] est à faire (y.c l'assurance incendie pour couvrir les bricolages indécents  ;D)
  • Un petit chauffage électrique "radiant&soufflant" type salle de bain peut faire l'affaire le temps de la présence humaine, y compris sans isolation.
  • Un petit chauffage électrique convecteur ou accumulation pourrait assurer le "hors gel" si indispensable et qu'une isolation minimale a été réalisée.

Il manque trop d'informations pour faire du conseil avisé à distance.

   Chill.

Effectivement, je me rends compte que je n'ai pas forcément donné les informations les plus détaillé  :-[

Malheureusement, je n'ai pas les données en main propre n'y habitant pas encore  :'(

Que penser de mettre un rocket stove ou autre dans la pièce ? ( je n'ai pas encore testé de rocket stove, je me demande donc si il vas y avoir accumulation importante de fumée ou non ? )

Ou une solution DIY a mettre en place pour cette pièce, ou je pourrais chauffer au bois

Je me penche sur la question mais j'ai trop de paramètres inconnus pour pouvoir voir clair  :glare:

20 septembre 2016 à 19:29:20
Réponse #33

azur


Que penser de mettre un rocket stove ou autre dans la pièce ? ( je n'ai pas encore testé de rocket stove, je me demande donc si il vas y avoir accumulation importante de fumée ou non ? )
Plus que les fumées, le danger principal de beaucoup de systèmes de chauffage d'appoint, c'est le monoxyde de carbone... la ventilation du local est donc primordiale et un détecteur de monoxyde n'est pas un investissement inutile.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

20 septembre 2016 à 20:46:09
Réponse #34

François


Que penser de mettre un rocket stove ou autre dans la pièce ? ( je n'ai pas encore testé de rocket stove, je me demande donc si il vas y avoir accumulation importante de fumée ou non ? )

Ou une solution DIY a mettre en place pour cette pièce, ou je pourrais chauffer au bois

Si il n'y a pas un tuyau de cheminée qui permet aux fumées de sortir (et une entrée d'air pour remplacer l'air consommé par le feu), cela va être irrespirable au bout de quelques minutes.

Sinon, répandre de la paille ou de la laine de bois par terre et faire du feu à quelques mètres, il faut être joueur :D
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

20 septembre 2016 à 21:09:29
Réponse #35

Chill


Citation de: KYUBY
Que penser de mettre un rocket stove ou autre dans la pièce ? ( je n'ai pas encore testé de rocket stove, je me demande donc si il vas y avoir accumulation importante de fumée ou non ? )

Ou une solution DIY a mettre en place pour cette pièce, ou je pourrais chauffer au bois
Citation de: azur
Plus que les fumées, le danger principal de beaucoup de systèmes de chauffage d'appoint, c'est le monoxyde de carbone... la ventilation du local est donc primordiale et un détecteur de monoxyde n'est pas un investissement inutile.
Citation de: François
Si il n'y a pas un tuyau de cheminée qui permet aux fumées de sortir (et une entrée d'air pour remplacer l'air consommé par le feu), cela va être irrespirable au bout de quelques minutes.
Sinon, répandre de la paille ou de la laine de bois par terre et faire du feu à quelques mètres, il faut être joueur :D

On tire des plans sur la comète :

  • volume de la pièce ?
  • fréquence d'occupation ?
  • facilité d'accès ?
  • … et j'en oublie !

-En plus de tout ce qui a déjà été remarqué par les sachems sachant, le feu de bois demande de la préparation, un rocket stove (chauffage de masse) encore plus ! Si tu as les moyens d'en installer un, tu as très probablement les moyen d'isoler correctement ton grenier pour utiliser cette pièce principale.
-Si le rocket stove mentionné est un réchaud plus ou moins portable, l'emploi en chauffage de pièce va à l'encontre de son emploi qui est de "concentrer" les calories vers l'orifice de sortie. (super réchaud, quand utilisé comme tel !)

Sans parler des 3 secondes avec la connerie dans un grenier …

Bref, sans schéma et/ou brouillon de cahier des charges, toutes les réponses seront bonnes, ou pas !  ;#

   Chill, joueur quand il connait les règles.
« Modifié: 20 septembre 2016 à 22:43:24 par Chill »
"'Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

21 septembre 2016 à 10:21:37
Réponse #36

KYUBY


On tire des plans sur la comète :

  • volume de la pièce ?
  • fréquence d'occupation ?
  • facilité d'accès ?
  • … et j'en oublie !

-En plus de tout ce qui a déjà été remarqué par les sachems sachant, le feu de bois demande de la préparation, un rocket stove (chauffage de masse) encore plus ! Si tu as les moyens d'en installer un, tu as très probablement les moyen d'isoler correctement ton grenier pour utiliser cette pièce principale.
-Si le rocket stove mentionné est un réchaud plus ou moins portable, l'emploi en chauffage de pièce va à l'encontre de son emploi qui est de "concentrer" les calories vers l'orifice de sortie. (super réchaud, quand utilisé comme tel !)

Sans parler des 3 secondes avec la connerie dans un grenier …

Bref, sans schéma et/ou brouillon de cahier des charges, toutes les réponses seront bonnes, ou pas !  ;#

   Chill, joueur quand il connait les règles.

Je vais essayer de répondre au mieux mes possibilités  ;#

- Le volume de la pièce doit etre approximativement de 10 ou 12 m2 carré
- Pour la fréquence d'occupation, je pense qu'elle ne sera pas importante : 1h ou moins par jour
- Pour la facilité d'accès : très facile, je monte les escaliers, je fais 2 pas, j'ouvre la porte et je suis a l'intérieur  ;#

Pour le rocket stove, je me suis certainement ( et encore ) mal exprimé ( je m'en excuses )


Je vais récupérer des petits futs de bière, vendu dans les centres commerciaux, et je me demandais si pouvais faire quelque chose avec ( autant pour la pièce dans les combles que pouvoir le réutiliser dans mon abri de jardin ) et l'adapter en une solution pour chauffer au bois me semblais être une bonne idée mais si il y a besoin d'une aération importante sa ne sera pas possible.

Il faut donc que je penche sur une autre solution  ^-^


21 septembre 2016 à 10:37:52
Réponse #37

Djeep


BJR

...
Dans un second poste je parlais de 100m2 de combles mais en y réfléchissant bien sa doit être le double, et faire 200m2 d'isolation ...

L'isolation par bottes de paille ça se tente je pense, le poids c'est du 30kg au m² en bottes moyenne densité ...

200 m² x 30 kg/m² = 6t  :o

Il n'y a que moi que cela choque ?

HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

21 septembre 2016 à 16:55:41
Réponse #38

Chill


Citation de: djeep
Il n'y a que moi que cela choque ?

Plus rien ne choque plus personne : on passe de 40 à 100 puis 200 m2  ^-^
Du bruit sur de l'à-peu-prêt.

Pourtant pas mal de signal auparavant sur des réflexions à entreprendre, certains risques, certaines solutions frustes ou plus techno...
Et puis, c'est [Résolu] !

 Chill, =>[]
"'Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

21 septembre 2016 à 17:00:54
Réponse #39

KYUBY


Plus rien ne choque plus personne : on passe de 40 à 100 puis 200 m2  ^-^
Du bruit sur de l'à-peu-prêt.

Pourtant pas mal de signal auparavant sur des réflexions à entreprendre, certains risques, certaines solutions frustes ou plus techno...
Et puis, c'est [Résolu] !

 Chill, =>[]

Je viens apporter une précision, les 40m2 c'est la surface auquel j'ai droit dans les 200m2 totaux de surface  ;)

Et effectivement je me suis trompé entre 100m2 et 200m2 ( c'est énorme je sais mais je n'ai pas le compas dans l'oeil  ;# )


J'ai passé en résolu car on a répondu a ma question, j'ai dis que j'allais tester et faire un retour, pour moi c'est ok, si d'autre veulent apporter des précisions libre à eux, c'est toujours bénéfique  ;#

21 septembre 2016 à 19:43:18
Réponse #40

gmaz87


BJR

200 m² x 30 kg/m² = 6t  :o

Il n'y a que moi que cela choque ?

HN

Salut,
Moi pas en tout cas, 30kg /m² c'est en gros la moitié de la charge admissible ET PERMANENTE sur un plancher type"léger" c'est à dire type mézaninne, ce qui ne doit pas être le cas du plancher du grenier de notre ami, plancher d'une vieille maison construite à une époque ou les gens ne mégotaient pas sur la camelote et où le grenier était vraiment une pièce d'usage et de stockage, doublement dans sa région.
Le grenier devait être la réserve de foin de la maison (ferme?) et contribuait ainsi à l'isolation du tout.
Après je conçois que 6T ça interpelle, mais les charges ne se calculent pas sur une surface totale mais bien par rapport à la poutraison existante et à la charge ponctuelle sur une surface correspondante à l'intervalle entre deux poutres de soutien.
Plus d'info ici:
http://boisphile.over-blog.com/article-6372996.html
 ;) :)
a +
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

21 septembre 2016 à 20:09:20
Réponse #41

Djeep


BJR Sauf que ce ne sera pas une charge ponctuelle mais une charge à demeure et que les contraintes supplémentaires sur les ancrages seront énormes  :blink: Il ne me viendrait pas l'esprit de conseiller de déposer une charge de 6 t sur un plancher sans un minimum de calcul de la résistance de la structure porteuse  ;) Quant à confondre foin et bottes de paille compressée moi je n'oserai pas le faire ! :o HN
« Modifié: 21 septembre 2016 à 21:21:50 par djeep »
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

21 septembre 2016 à 22:05:50
Réponse #42

François


Charge ponctuelle = charge appliquée en un point. (6 t sur une seule poutre, cela ferai beaucoup, en effet)
Charge répartie = charge uniformément répartie sur le plancher, à diviser donc par le nombre de poutres et la longueur de mur dessous.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité